Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#426 28/05/2018 13h02

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Oui je pense aussi effectivement, je vais donc tout de suite y réfléchir.

Le choix en US est certes plus restreint mais rien n’empêche de réinvestir en PP. Je vais commencer avec corum, puis je diversifierais en d’autres US et si je ne trouve rien de satisfaisant je prendrai de la PP.

L’impact de la baisse de corum peu affecter le cash flow attendu. Pour que les associés puissent soutenir le projet j’ai estimé un montant max d’effort mensuel au compte courant supportable. J’ai calculé ce montant de la facon suivante 600k de pp a 3% de dvm nécessite un apport mensuel en CCA = 1200€ soit moins de 10% des revenus net du foyer. Je trouve ca raisonnable.

La garantie est un sujet plus délicat. Premièrement je souhaite que ma femme et mes héritiers n’aient rien a supporter. Deuxièmement aurais je besoin de mes pea peame pleins dans les 15 prochaines années ? Aucune idée. J’avoue ne pas voir a quoi ils pourraient me servir pour le moment d’autant plus que je vais alimenter mensuellement mes AV et CTO qui me semblent plus facile a utiliser en cas de besoin, peut être me trompe je ? Et puis en cas de besoin il y a toujours, l’épargne de sécurité, la possibilité d’emprunter et dans 10 ans j’aurais remboursé la moitié du prêt de ma maison…bref a moi de décider en âme et conscience quel placement et quel montant je suis prêt a bloquer pendant 15 ans. Les 225k des pea et pea pme sont des enveloppes capitalisantes que j’ai envie de laisser travailler pendant ma phase de vie de capitalisation. Le seul hic est que je ne pourrais a priori plus faire le move (risqué?) de parisien qui est de casser ses pea dans le creux d’un krach pour en ouvrir de nouveaux et profiter pleinement de ce meilleur placement.

Le placement US n’est pas liquide. La, je ne comprends pas qu’elles peuvent en être les conséquences…

Pour le moment, je vais déjà essayer de voir combien d’US je peux obtenir avec mes pea, et reverrai ma copie ensuite.

Dernière modification par Malolechat (28/05/2018 13h40)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#427 28/05/2018 13h21

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   141  

Je suis curieux de voir combien de temps vous allez mettre pour abandonner ce montage ou pour le concrétiser. Après 6 mois à plancher dessus, vous n’êtes toujours pas passé à l’action. Je dois dire que c’est un peu les feux de l’amour. Vous nous tenez en haleine.

Hors ligne Hors ligne

 

#428 28/05/2018 13h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   246  

A la décharge de Malo j’ai mis environ 7 mois entre la première reflexion et l’investissement, mais oui par contre je parle bien de l’investissement.

Et c’est aussi parceque j’ai épluché pas mal de SCPI sur le marché et fils de discussion sur le forum.

Mais je me suis concentré sur un montage plus simple (PP).

Hors ligne Hors ligne

 

#429 28/05/2018 14h15

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   141  

On est bien d’accord. Les offres de prêt + les souscriptions peuvent prendre du temps si en plus Malo tombe pendant les vacances scolaires, cela va être encore plus long. Perso à compter de mon acceptation, je compte 6 mois pour avoir toutes les SCPI en portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

#430 28/05/2018 14h19

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   246  

Ca a été la même pour moi chez BPE mais d’après cat le CMB semble être un as de l’execution (dans son cas ca ne lui a pris que quelques semaines de mémoire)

Hors ligne Hors ligne

 

#431 28/05/2018 22h05

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Bonsoir,

Oui effectivement ca commence a ressembler a un véritable feuilleton cette histoire.

C’est de ma faute car j’ai mis du temps a lire toutes les discussions du forum sur le sujet, encore plus a comprendre, puis j’ai commencé par un projet 100% pp, un tour des banques, des cgp, des courtiers etc…j’ai eu une offre pour le montant et la durée, puis un taux puis des garanties qui ont évoluées, crelog, nantissement de part, caution solidaire, nantissement de pea.

Puis j’ai voulu optimiser avec l’us, j’ai eu un accord puis un taux, puis il a fallu faire des calculs pour trouver un cash flow positif, les faire valider par mon comptable et enfin j’attends maintenant de trouver des garanties ce qui n’est pas gagné car visiblement ma cgp du cmb ne semble pas parfaitement maitriser le sujet étant donné qu’elle me propose une garantie irréalisable…

Le projet en est donc la (cf pf skarclash)

Pour optimiser le montage et arriver au cash flow positif, il faut de l’us, notamment pour amortir, de la scpi internationale et un peu de pp classique pour la liquidité, la transmission et la diversification, le tout avec le dvm le plus élevé possible dans le temps.

Le trio corum, épargne pierre, Novapierre Allemagne peut être tentant.

Je sors de chez mon comptable et on a fait quelques analyses avec le logiciel qu’il va utiliser pour faire ma compta.

On a fait simple pour avoir un ordre de grandeur, on peaufinera quand j’aurais trouvé un accord sur les garanties avec la banque.

On a pris 1/3 US sur 15 ans a 1,4% et 2/3 pp sur 25 ans a 1,75%, dvm = 5%. Pas de scpi internationales. Ce montage suffit a l’autofinancement mais l’amortissement ne suffit pas a annuler complètement l’impôt.

Pour un dvm de 4,5%, le cash flow = 0, a 4% il faut apporter, en dessous, ex 3%, il faut s’assurer que les associés pourront supporter l’apport en compte courant mensuel et donc adapter le montant du prêt.

Si vous faites ca avec le trio cité plus haut a mon avis, il n’y a même plus de fiscalité grâce aux scpi étrangères et l’amortissement d’us.

Il me reste a trouver une garantie pour l’emprunt d’us, connaitre son montant pour déterminer le montant de pp a prendre pour respecter le ratio 1/3 us 2/3 pp, m’assurer d’avoir les garanties pour la pp, notamment pour les scpi Novapierre allemagne et interpierre pour lesquelles le nantissement de parts n’est pas possible, choisir les scpi du pf, le trio?, négocier les taux, créer la scp.

Si 200k de pea peuvent garantir 100k d’us alors il est possible que le montage final ressemble a :
- 100k corum
- 100k novapierre allemagne
- 100k epargne pierre

Sauf si je diversifie plus la pp en sdg comme dans les précédents posts et sauf si avec mon comptable on se rend compte qu’on peut augmenter le ratio a 3/4 pp 1/4 us tant que l’amortissement de l’us annule l’impôt.

Dernière modification par Malolechat (28/05/2018 22h09)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#432 28/05/2018 23h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   246  

Les simulations sont interessantes pour comprendre le mécanisme, les risques et les impacts quand les paramètres bougent. Mais les chiffres de vos simu sont par construction faux (car ils vont bouger) donc à quoi bon paufiner des calculs de facon aussi précise ?

Hors ligne Hors ligne

 

#433 29/05/2018 09h10

Membre
Réputation :   3  

Je suis votre sujet avec beaucoup d’attention étant également en train d’essayer de monter un dossier pour de l’achat de SCPI en PP à crédit (uniquement de la PP), et je sais à quel point c’est long d’avoir des retours des intervenants.

Mais comme il vous a déjà été suggéré plusieurs fois pourquoi ne pas déjà créer la SCP? De notre côté ça nous a pris environ 3-4 semaines pour la faire immatriculer à partir du moment où nous avions arrêté les statuts, donc ça vous éviterait de "perdre" encore ce temps-là une fois que vous aurez arrêté votre montage.

Surtout que comme c’est le SCP qui emprunte il faudra qu’elle soit immatriculée pour obtenir les offres de prêt, remplir les bons de souscription avec un compte bancaire valide.

Hors ligne Hors ligne

 

#434 29/05/2018 20h48

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Bonsoir,

Pour le moment je ne sais même pas si le cmb va m’accorder l’achat d’US faute de garantie.

J’ai envoyé ce jour un mail complet acceptant 300k de nantissement d’av, pea, pea pme, pour de l’us.

Le temps que la cgp le lise, qu’elle l’envoit a la direction des engagements, que la direction lui réponde et qu’elle me reponde…se passera 1 mois. C’est le delai actuels de nos échanges. 

A chaque mail je lui propose de se rencontrer a son bureau ou au resto, je ne travaille pas les lundi, mardi, vendredi et peux me liberer le jeudi aprem, a defaut elle peut me joindre quand elle veut par téléphone…malgré ces efforts ca n’avance pas plus vite et je l’accepte.

J’ai déjà trouvé l’avocat fiscaliste et le prix de la création de la scp, pour le moment je patiente !

Dernière modification par Malolechat (29/05/2018 20h50)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#435 05/06/2018 10h38

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Bonjour,

Si je veux acheter 600k de scpi a credit au taux de 10% de frais d’acquisition, je dois bien faire un prêt de 660k, non ?

En fait dans ce tableau je ne comprends pas ou passent les 10% de frais d’acquisitions…et mon comptable non plus a vrai dire 😬

www.noelshack.com/2018-23-2-1528187828- … 5-2018.jpg


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#436 05/06/2018 10h43

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   907  

Non vous achetez 600k de SCPI et vous aurez le dividende calculé sur la base des ces 600k frais inclus.
Ce n’est que si vous les revendez que vous ne toucherez que la valeur de retrait soit 600k - et plus ou moins si la valeur de part varie - moins les frais, de 7 à 13% selon les SCPI.

Hors ligne Hors ligne

 

#437 05/06/2018 10h44

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   246  

Si vous faites une recherche sur le forum (dont un débat récent qui a eu lieu avec Surin), il est indiqué que les frais sont inclus dans le prix d’achat donc vous n’avez pas besoin de rajouter 60K à votre emprunt.

Pour votre comptable c’est plus embétant car du coup j’en déduis qu’il ne saura peut être pas comment ventiler les écritures comptables.

Dernière modification par roudoudou (05/06/2018 10h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#438 05/06/2018 12h45

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Ahh merci, c’est bien ce que j’avais lu, d’ailleurs le commercial de corum me l’avait bien reexpliqué.

C’est moi qui n’ait pas su expliquer a mon comptable.

Pour l’écriture des lignes, ca ne me semble pas insurmontable quand je vous lis.

Je liste au fur et a mesure les discussions qui en traitent notamment sur l’amortissement de l’usufruit, les intérêts d’emprunts déductibles, la fiscalité des scpi internationales.

Si j’y arrive il y arrivera…mais j’avoue m’être fait la même réflexion.

J’aurais préféré qu’il connaisse déjà ca plutôt que de le découvrir en même temps que moi !

J’ai retrouvé l’article, merci pour votre aide :

SCPI : clarification sur les frais (de gestion annuel, d’achat/vente)

Dernière modification par Malolechat (05/06/2018 13h03)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#439 06/06/2018 03h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Bonjour,

Question un jour, question toujours.

J’ai actuellement 225k d’opcvm en PF reparti de la facon suivante 75k pea, 75k pea pme, 75k av et 75k en cash.

Pour acheter de l’usufruit, mieux vaut il apporter les 75k en pea et nantir les parts pour acheter a credit ou les apporter au compte courant des associés pour acheter comptant ?

J’ai l’impression qu’il est plus intéressant d’apporter au cca car 75k apporté = 75 d’US acheté alors que 75k nanti en pea = probablement moins de 50k prêté par la banque pour l’achat d’US avec en plus des intérêts. Ca évite en plus de bloquer de l’argent nanti ! On peut evidemment cumuler les 2 !

Le problème ici est que je serais le seul associé a apporter du cash au cca.

S’agit il bien d’argent que je pourrais récupérer sans impôt moi seul et pas mon associé ? Il s’agit de ma femme, on est en séparation de bien donc chacun ses sous.

Par contre l’argent apporté au cca, permettant d’acheter de l’us, aura travaillé, le fruit de ce travail sera pour la scp mais le jour ou les associés voudront le récupérer est ce que ca sera pour moi ou 50/50 avec madame ?

Enfin je viens de réaliser que chaque mois / année les associes peuvent apporter au cca le surplus de leur épargne (comme la trésorerie excédentaire des entreprises) argent avec lequel la scp peut réinvestir dans de l’us par ex 500€ chacun ce qui permettra d’augmenter le cash flow positif.

Pour conclure que je ne suis pas obligé de rester bloquer avec ce ratio 2/3 pp 1/3 us car avec ces apports en cca on peut augmenter l’us progressivement.

Qu’en pensez vous ?

Avez vous réfléchi a un montant limite de scpi en pp dans une sci, vaut il mieux en avoir 3 de 600k qu’une de 1,8M ?

Dernière modification par Malolechat (06/06/2018 10h14)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#440 06/06/2018 14h03

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2147  

Vous pourrez bien récupérer l’argent apporté en compte courant d’associé sans impôt (c’est une dette de la SCI envers vous, et vos associés n’ont aucune raison d’en récupérer une partie). Vous pourrez même percevoir des intérêts (imposables comme d’autres revenus financiers) (Pour ce faire, mieux vaut formaliser une "convention de CCA"), intérêts comptabilisés comme des charges, donc qui feront diminuer le résultat de la SCI (fiscalement seulement jusqu’à un taux limité, voir ici).
Par contre, les fruits générés par ce cash apporté en CCA seront à priori à partager entre tous les associés de la SCI en proportion de leur parts (si vous ne voulez pas partager, ne faites pas une société avec des associés !).

Si la SCI peut emprunter plus grâce à des garanties apportées par un associé, je doute que cet associé puisse être rémunéré pour la garantie apportée.

En ce qui concerne le choix "apporter les 75k en pea et nantir les parts pour acheter a credit, ou les apporter au compte courant des associés pour acheter comptant" :
En apportant au PEA et en nantissant (En pratique, veillez à ce que ça ne vous empêche pas de réaliser des opérations sur le PEA sans avoir à demander à chaque fois la permission à la banque), vous escomptez gagner à long terme au niveau du PEA (avec une variance importante à court terme) et gagner un peu avec l’US (financé par crédit bancaire) via la SCI (gain partagé avec vos associés). 
En apportant en CCA, vous vous assurez un gain modique avec les intérêts du CCA, et escomptez gagner un peu plus avec l’US (financé par le CCA) via la SCI (gain partagé avec vos associés).
Le choix dépend de vos objectifs et de vos anticipations… En pratique, à votre place, j’essaierais d’obtenir l’emprunt bancaire le plus gros possible, quitte à nantir un PEA mieux garni. 

Les associés peuvent certes apporter du cash en CCA quand ils veulent. Mais faire des apports différents en CCA pourraient poser problèmes si chaque associé veut gérer ses sous juste pour lui (quid si un des associés veux récupérer son CCA et que la SCI n’a pas le cash, ou si plusieurs associés veulent le récupérer et que la SCI n’a pas assez de cash, etc.). Il ne sera aussi pas commode de faire des investissements en US pour de petits montants (pour ma part, je refuse de faire pour moins de 10 k€, et je suis réticent en dessous de 25 k€, cf paperasse et complexité du suivi ensuite, pour gain trop faible).

Soyez pragmatique, et ne restez pas bloqué sur un ratio PP/US. Dans quelques années, vous pourriez même choisir de distribuer un dividende aux associés… Votre SCI sera un peu une "tirelire", que vous pourrez alimenter (apport en CCA), dont vous pourrez retirer du cash (retrait de CCA, quand la SCI a du cash, sans impôt; dividende avec impôts; rémunération du gérant avec impôts voire cotisations sociales), que vous gérerez en accord avec vos associés, et que vous ferez éventuellement fructifier plus vite grâce à des emprunts bancaires.

Il n’y a pas de "montant limite de scpi en pp dans une sci", mais je pense qu’effectivement "il mieux en avoir 3 de 600k qu’une de 1,8M" et même alors 9 de 200k… Pour ma part j’ai défini qu’aucune SCPI ne devrait dépasser 30% du montant total immobilisé et/ou des distributions annuelles dans mes SCI, et je n’en ai que deux qui dépassent 10% (J’en ai une vingtaine en tout, mais ce nombre va diminuer avec la fin de certains US, sachant que je sais mieux à présent dans quelles SCPI je ne veux plus investir, et que j’ai aussi investi dans des SIIC).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#441 06/06/2018 14h04

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   369  

Bonjour Malo,

pour moi il n’y pas photo, si vous pouvez nantir votre PEA pour acheter à crédit de l’US dans la société, c’est la solution à privilégier (effectivement il y a toujours une possibilité de faire moins bien qu’un achat au comptant avec l’argent de votre PEA mais ce n’est pas le scénario le plus probable).

Si vous demandez un CCA M. et un CCA Mme, vous aurez effectivement des créances distinctes vis-à-vis de la société.

Si vous avez attribué 50% des parts à chacun au moment de la création et que le capital ne change pas en cours de route, l’actif net de la société appartiendra à part égale à chacun. Après, si vous jugez ensemble que cette répartition du capital n’est pas "juste" (dans de nombreux cas, cet "injustice" est largement volontaire), vous pouvez sans doute la modifier en cours de route, par exemple (je ne suis aucunement expert mais il me semble que c’est possible) en réincorporant une partie de votre CCA dans le capital de la société.

Bien entendu vous pouvez apporter au CCA ce que vous voulez et le faire fructifier en achetant de l’US.

Pour les sociétés, montez en une, voyez comment cela fonctionne et quand vous serez satisfait vous pourrez en monter d’autres.

Bien à vous,
cat

EDIT : Oups GBL, nos messages se sont croisés.

Dernière modification par cat (06/06/2018 14h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#442 06/06/2018 15h27

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Bonjour,

Merci pour la clarté de vos réponses qui sont rassurantes et pleines de bon sens.

Evidemment, si je monte cette scp c’est d’abord pour faire 50/50 avec ma femme puis pour nos enfants.

Pour que la scp dégage un CF+ je suis prêt a nantir des garanties sans en attendre plus en retour !

Par contre si j’apportais seul 75k de ma poche en cca je trouve normal que c’est moi qui les récupère. Par contre je serais content de partager avec ma femme le fruit de cet apport.

Mais ca ne sera pas le cas car je vais suivre ma 1ere intuition et préférer emprunter le max par nantissement de pea, déjà pour faire travailler les pea. Une fois plein je n’aurai plus tellement a m’en occupper étant lazy, a part quelques rééquilibrages / arbitrages. Ca sera un souci en moins. Et je vais pouvoir profiter de la réouverture d’independance et expansion.

Reste ces quelques questions :

- "Convention cca", "cca mme, cca mr", j’imagine que je verrais ca avec l’avocat fiscaliste qui creera la scp ?

Pourquoi plusieurs scp plutot qu’une ?

Faut il faire un pret par scp ? Moi je pensais au plafond des 15% de l’IS et une par enfant pour la transmission, mais 20 j’imagine qu’il y a une reflexion plus poussée ?!

Est il possible de nantir les pea en externe et de conserver la liberté des choix des opcvm ? Dépend des banques ?

Quel ratio peut on attendre nantissement pea/pret ? 1 ? 0,5 ? Dépend des banques ? Des opcvm ?

Dernière modification par Malolechat (06/06/2018 16h42)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#443 06/06/2018 15h57

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2147  

Une seule SCP me semble suffisante (ma réponse concernait le nombre de SCPI dans lesquelles investir; si j’ai plusieurs SCI IS, c’est parce qu’elles n’ont pas les mêmes associés). La question de tirer avantage du  plafond des 15% d’IS, vous vous la poserez le moment venu (peut-être jamais) quand le plafond sera atteint, et que vous aurez une expérience concrète des contraintes et coûts associés à la gestion d’une SCP.

"Convention cca", "cca mme, cca mr" : votre expert-comptable pourra s’en occuper.

Il est possible de nantir un pea et de conserver la liberté des choix des opcvm (c’est à prévoir lors du nantissement). Comme le coefficient nantissement PEA/pret, ça dépend des banques (par ex mon contrat stipule que je m’oblige à "compléter le nantissement en sorte que sa valeur totale fasse toujours 130% du montant du en principal augmenté des intérêts courus"), et le coefficient pourrait aussi impacter le taux du prêt.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#444 06/06/2018 15h59

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   369  

Malo, quand je disais CCA M. et CCA Mme, c’est juste que vous devez produire des justificatifs de deux flux distincts d’argent pour chacun des associés (s’ils ne le sont pas, genre paiement des frais de création de la SCI sur le compte joint, il faudra proposer une répartition).

Pour la convention de CCA, si vous avez un spécialiste sous la main, interrogez le.

L’intérêt de faire plusieurs SCP est d’abord de garder chacune au taux réduit d’IS. Il faudra faire un prêt par SCP (sauf "peut-être" avec des montages plus complexes : une holding qui chapeaute l’ensemble et qui emprunte pour réinjecter l’argent dans les SCP?).

A mon avis, si vous voulez conserver une gestion "libre" du PEA, il vaut mieux qu’il soit dans la banque qui prête. A l’extérieur c’est sûrement possible mais pour toute intervention, il faudra vraisemblablement en référer la banque qui vous prête.

Le ratio dépend de beaucoup de choses. Au téléphone, j’avais posé la question à la CGP du CMB concernant le nantissement du PEA, elle me disait que le ratio pour le PEA était à peu près de 1 euro nanti pour 1 euro emprunté (je ne suis pas allé plus loin dans ces considérations car nous n’avions pas les montants requis et c’était pour de l’achat en PP).

Dernière modification par cat (06/06/2018 16h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#445 23/06/2018 15h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Toujours pas de news de madame cmb.

En attendant j’ai cherché à savoir quelle clé d’usufruit choisir chez Corum et donc quelle durée de prêt et voici ce que j’ai trouvé : (taux de prêt du simulateur meilleurstaux)

Corum

Ans=3
clé=0,14
Dividendes-prêt=6600-5700=900€/mois

Ans=5 clé=0,22
Dividendes-prêt=4200-3500=700€/mois

Ans=10 clé=0,37
Dividendes-prêt=2500-1800=700€/mois

Ans=15 clé=0,42
Dividendes-prêt=2200-1300=900€/mois

Ans=20 clé=0,47
Dividendes-prêt=1900-1000=900€/mois

Qu’en pensez a part que les meilleurs plans semblent être le 3 ans ou 15 ans ?

Dernière modification par Malolechat (23/06/2018 15h49)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#446 23/06/2018 17h29

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   907  

Pour ma part je pense que la clé sur 15 ans est la pire. Elle est en tout cas moins bonne que sur 20 ou 10 ans. Mieux vaut privilégier la 10 ans.
Je trouve la clé sur 5 ans pas pire que la 3 ans. Après il faut faire des simulations.
Pour le reste je n’ai pas d’avis, si ce n’est que Corum présente un risque non négligeable en cas de vacance et qu’une clé longue en US fait davantage peser ce risque.

Avez-vous choisi Corum indépendamment de la qualité de son patrimoine ?

Hors ligne Hors ligne

 

#447 23/06/2018 17h50

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

Bonjour Surin,

Pouvez vous détaillez votre avis, pourquoi préférez vous les 5 et 10 ans qui donnent un cash flow moins important ?

Mon correspondant Corum me disait également que les 15 et 3 étaient les plus intéressantes pour l’usufruitier, j’ai fait ces simulations pour vérifier, de quelles autres parlez vous ?

J’ai choisi Corum pour :
- Sa fiscalité internationale
- son dvm
- sa liquidité
- la route du rhum (non je rigole)

Je ne regarde pas le patrimoine en détail des scpi car je ne sais pas l’interpréter, je regarde juste, bureaux, commerce, autres (locaux d’activités, entrepôts, résidence senior, scolaire, vacance,etc…) et j’essaye de faire 1/3 de chaque pour mon alloc cible, à +/-10%…c’est un choix personnel et la n’est pas ma question, pour le moment.

Dernière modification par Malolechat (23/06/2018 17h52)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

#448 23/06/2018 17h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   907  

Au temps pour moi, je suis habituellement nu-propriétaire et me mettais dans la position du NP. Donc ce que je dis confirme en fait l’intérêt de vos clés pour l’US, après il faut trouver les contreparties sur ces durées.

Vos critères de sélection sont restrictifs je trouve. L’argument de la liquidité ne me convainc pas, elle n’est pas plus liquide que n’importe quelle autre SCPI à capital variable ayant une forte collecte. Ca ne durera pas éternellement.

Edit question bête: Quel est l’intérêt de la liquidité pour acheter de l’usufruit ?

Dernière modification par kc44 (23/06/2018 18h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#449 23/06/2018 18h31

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2147  

Malolechat a écrit :

Toujours pas de news de madame cmb.

En attendant j’ai cherché à savoir quelle clé d’usufruit choisir chez Corum et donc quelle durée de prêt et voici ce que j’ai trouvé : (taux de prêt du simulateur meilleurstaux)

Corum
Ans=3 clé=0,14 Dividendes-prêt=6600-5700=900€/mois
Ans=5 clé=0,22 Dividendes-prêt=4200-3500=700€/mois
Ans=10 clé=0,37 Dividendes-prêt=2500-1800=700€/mois
Ans=15 clé=0,42 Dividendes-prêt=2200-1300=900€/mois
Ans=20 clé=0,47 Dividendes-prêt=1900-1000=900€/mois

Qu’en pensez a part que les meilleurs plans semblent être le 3 ans ou 15 ans ?

Vous ne semblez pas avoir pris en compte le différé de jouissance (qui fera bien plus "mal" à votre trésorerie en cas d’emprunt sur 3 ans que sur 15 ans), sauf si vous supposez obtenir un différé de remboursement avec votre emprunt.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#450 23/06/2018 18h38

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   244  

@Surin : bonne question concernant la liquidité, aucune idée, et pas vraiment un critère de sélection.

Trop restrictif dans ma sélection vous avez raison, je regarde également le tri, le tof, le ran et l’avis/sélection des forumeurs. Mais j’apprends tous les jours et suis prêt à écouter vos recommandations.

@gbl : bonjour, un bon point pour le 15 ans, on pourrait rajouter les mensualités plus supportables pour les associés en cas de baisse du dvm.
Néanmoins un différé du prêt de 6 mois partiel a été négocié (oralement, idéalement total pour justement le délai de jouissance.

Dernière modification par Malolechat (23/06/2018 21h36)


Parrainage : Linxea, Boursorama, Binck :)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur