Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 13/11/2017 00h21

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Bonjour,

Je pense que cet aspect passion/placement  n’a pas vraiment été abordé.

Les IH aiment les voitures, les montres, le vin, les belles chaussures … mais qu’en est il de l’art contemporain ?

Y a t-il d’autres IH qui l’apprécient. Si tel est le cas, au plaisir d’échanger.

Crown

Dernière modification par Crown (13/11/2017 05h29)

Mots-clés : art contemporain, investissement, passion

Hors ligne Hors ligne

 

#2 16/12/2017 03h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   535  

Bonsoir !

Si, perso, j’aime bien l’Art contemporain, ce n’est pas le cas de ma moitié. Du coup, je dois me contenter d’acheter des livres d’Art, ou de visiter des musées ou exposition tout seul (par exemples le MOMA, ou l’expo parisienne sur Maurizio Cattelan il y a quelques mois).

Ceci dit, même dans l’Art contemporain, il y a des choses que j’aime, et d’autres que je déteste.


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/12/2017 10h36

Membre
Réputation :   17  

Excellent sujet !

Parlez-vous de l’art contemporain comme source de plaisir hédonique ou comme moyen d’investissement (même si les deux sont liés, j’en convient)?
pour ma part, je considère que l’art contemporain, comme l’expression d’un talent et d’un message avec de nouveaux moyens plastiques/ nouveaux codes, et … une vaste blague.
Pour apprécier l’art contemporain, il faut pour moi être initié. Je ne peux pas apprécier la disposition en cercle de cailloux en plein milieu d’un musée s’il ne m’est donné aucun repère, aucune explication. Par contre, la "merda d’ artista" de Mazoni est pour moi géniale. J’en ai acheté une reproduction à la fondation Manzoni et l’expose fièrement dans mon salon, pour le plus grand bonheur de ma compagne wink.
Pour l’histoire : Piero Manzoni Merda d’Artista (1961) - Histoire des Arts

bref, c’est pour ma part toujours compliqué d’aller voir de l’art contemporain sans "notice" wink
Pour autant, cela ne m’a pas empêché de visiter la gallérie nationale de Rome récemment (que je conseille), d’apprécier des choses pour leur côté décalé, et d’autres moins, mais plus pour leur aspect esthétique que réflexif (le second point étant pourtant la caractéristique de l’AC).

Quant à l’investissement… je me répète, je ne suis pas initié.


parrainages : Bourse direct, Linxea, Boursorama, Fortuneo

Hors ligne Hors ligne

 

#4 16/12/2017 13h37

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   252  

DonLM a écrit :

la "merda d’ artista" de Mazoni est pour moi géniale.

Cette oeuvre est pour moi l’archetype de tout ce qui ne va pas dans l’art contemporain. La démarche de Manzoni est certes un joli pied de nez au marché de l’art, mais l’art jusqu’au 20° Siècle, c’était avant tout le beau et l’excellence dans l’exécution. Aujourd’hui nul besoin d’être compétent ni de faire du beau, il suffit du bon Concept. A noter que ce n’est pas une critique de Manzoni lui-même, qui était plutôt bon, mais de l’état du marché.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 16/12/2017 14h40

Membre
Réputation :   17  

Je viens de me rendre compte de mon erreur d’orthographe, involontaire puisque j’écris "MaNzoni" correctement dans la suite de mon message.

Pour en revenir au sujet, le concept est une nouvelle forme d’esthétisme. Je peux comprendre que cela ne plaise pas à tous (et je suis le premier à critiquer ouvertement toute démarche qui ne me parait pas "assez travaillée"). Comme vous, je déplore le fait qu’il suffise souvent aujourd’hui d’être le premier à faire quelque chose pour pouvoir considérer ce quelque chose comme de l’art…

Pour autant, l’excellence dans l’exécution est quelque chose qui appartient à un courant ; c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le mouvement impressionniste a été décriée car pas assez "réaliste" par ses détracteurs. Et pour caricaturer, c’est cette même excellence qui justifierait la supériorité de la photographie sur l’art pictural, en raison de la qualité de la reproduction.
Après, il n’est même pas question de devoir choisir entre du néoclassique et du romantique, des goûts et des couleurs…

Pour finir, je me permettrai de conseiller à toutes les personnes que ce sujet intéresse de consulter le livre suivant : Why your five years old could not have done that (Amazon.fr - Why Your Five Year Old Could Not Have Done That: Modern Art Explained - Susie Hodge - Livres). Ce livre décortique avec humour ce qui fait la spécificité de quelques oeuvres majeures de l’art moderne.


parrainages : Bourse direct, Linxea, Boursorama, Fortuneo

Hors ligne Hors ligne

 

#6 16/12/2017 14h59

Membre
Réputation :   2  

Je ne pense pas que l’on puisse aborder l’art contemporain sous le seul angle de l’investissement. D’abord parce qu’il est bien difficile de savoir quels artistes d’aujourd’hui sont voués à rester plus ou moins dans l’histoire, même la petite histoire, ensuite parce que seule l’attirance pour telle ou telle oeuvre ou tel ou tel courant peut avoir du sens et cela reste parfaitement subjectif.
Je trouve, pour ma part, qu’il y a beaucoup d’invention dans l’art contemporain qui reste un art conceptuel contrairement à la peinture d’avant le XX ° siècle et par conséquent la qualité technique est tout à fait secondaire. L’art est d’abord une autre façon de voir le monde et les choses. Mais je trouve aussi qu’il y a, hélas, beaucoup de scories dans les oeuvres d’aujourd’hui et, notamment, la provocation pour la provocation -morale, politique- censée, pour certains, "faire" l’artiste,  est aujourd’hui un peu ridicule et facile. Le coup de pub peut être réussi; le reste non. Un peu dommage aussi que les villes se sentent souvent obligées d’avoir un espace d’exposition d’art contemporain où aucun tri n’est fait ; mais ce relativisme culturel est en soi un autre sujet…

Dernière modification par Zorglub (16/12/2017 15h00)


Parraine Binck Bank, Bourse Direct, Linxea

Hors ligne Hors ligne

 

#7 16/12/2017 15h20

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   252  

L’excellence dans l’execution n’est pas et n’a jamais été la qualité de reproduction heureusement. l’impressionnisme en est un bon exemple, parce que le pointillisme réduit la qualité et précision locale au profit d’un ressenti global du tableau. C’est une autre qualité d’exécution.

Un de mes sculpteurs favori est l’animalier Pompon, parce que ses formes simplifiées lui permettent d’ajouter de la dynamique à son sujet. Plus que l’ours si connu, voir son lièvre courant.

Et l’art contemporain en général est très mauvais pour cela. Il y a heureusement des exceptions, mais elles sont rares.

En fait, je ne m’intéresse guère plus qu’aux illustrateurs, affichistes et grapheurs qui sont de mon point de vue quasiment les seuls à encore exprimer une force du message tout en gardant le beau. Un bel exemple est Shepard Fairey (celui du hope dObama) dont tout le travail a une force de message peu vue ailleurs.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 16/12/2017 16h04

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   334  

J’aime beaucoup certains peintres figuratifs contemporains tels que Neo Rauch en Allemagne, Gérard Garouste en France, Philip Pearlstein aux USA. Des dessinateurs comme Davor Vrankic, Fred Deux ou Guy Oberson et des photographes comme Michael Ackerman. Il serait fastidieux de faire des listes exhaustives, dans chaque discipline "ancienne" comme les 3 que je viens de citer, il y a des gens extraordinairement doués. Qui poussent les choses plus loin à la fois techniquement et en terme de contenu sans pour autant rompre de manière définitive avec les langages que la plupart des gens associent au "beau".

Hors ligne Hors ligne

 

#9 16/12/2017 16h12

Membre
Réputation :   16  

J’avoue pour ma part me limiter à des achats en art moderne. cela permet de prendre un peu de recul.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 18/12/2017 22h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

DonLM a écrit :

Excellent sujet !

Merci smile.

DonLM a écrit :

Parlez-vous de l’art contemporain comme source de plaisir hédonique ou comme moyen d’investissement (même si les deux sont liés, j’en convient)?

Purement hédonique … même si, avec le temps on se rend compte que ce sont des placements… mais pire qu’en capital investissement…. si un des artistes, sur 10 prend de la valeur, on s’en tire bien, en tout cas cela peut "sauver" l’ensemble.

J’ai hésité il y a une dizaine d’années, à acheter une toile d’un artiste que je n’affectionnais pas particulièrement, mais je trouvais l’oeuvre extraordinaire. Finalement je ne suis pas passé à l’action. Je vois maintenant des toiles "moyennes" de cet artiste partir en salles des ventes à des prix avoisinant celui de ma résidence principale et représentant plus de 10 à 15 ans de salaire de ma vie professionnelle antérieure…

Mais ce n’est pas vraiment le sujet. On apprécie une œuvre, on apprécie un artiste, on aime vivre avec, on comprend l’œuvre, elle nous dérange, tous ces sentiments se croisent.

DonLM a écrit :

Pour en revenir au sujet, le concept est une nouvelle forme d’esthétisme.

Avis partagé… même si parfois c’est poussé à l’extrême. Je me rappelle F. Morellet expliqué que si c’était "beau" au sens usuel du terme c’était "raté"…  compliqué quand même..

Cela reste tellement vaste, qu’il est quoiqu’il en soit difficile d’aimer ou de savoir apprécier tout dans sa globalité. Entre des mouvements assez classiques comme la figuration libre ou narrative, l’art abstrait, les vidéos et certaines installations il y a un grand écart.

De même quand on peut cotoyer des artistes très actuels, "locaux", c’est agréable de rencontrer des personnes qui n’ont pas vraiment de barrières intellectuelles, qui vivent leur projet, leurs matériaux,…
Ils ont des contraintes financières mais des vrais projets….

Un espace de liberté, que je suis totalement incapable, même intellectuellement, personnellement de m’octroyer…

Un choc des cultures ou du savoir être que j’ai toujours apprécié.

Crown

Dernière modification par Crown (18/12/2017 22h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 22/10/2019 09h08

Membre
Réputation :   93  

Bonjour,

Je déterre ce sujet pour savoir si certains d’entre vous ont déjà acheté via la plateforme Catawiki et quel retour d’expérience pouvez vous nous faire?
Pour ma part, je trouve qu’il y a des objets intéressants mais j’hésite à franchir le pas.

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#12 22/10/2019 10h52

Membre
Réputation :   54  

Bonjour Mafo,

J’ai fait 2 ou 3 achats sur catawiki, pour des lithographies. Rien à signaler, expédition rapide et objet conforme à la description.


« Investing is simple. It's the financial industry that works hard to make it complex. » Robert Rolih

Hors ligne Hors ligne

 

#13 22/10/2019 10h56

Membre
Réputation :   17  

Amorosart est également sympa en terme de mise en contact, et le choix est parfois énorme pour certains artistes !


parrainages : Bourse direct, Linxea, Boursorama, Fortuneo

Hors ligne Hors ligne

 

#14 22/10/2019 11h00

Membre
Réputation :   54  

Je complèterai aussi avec les agrégateurs de maisons d’enchères classiques comme Barnebys ou invaluable. On peut y faire de bonnes affaires avec de la patience.


« Investing is simple. It's the financial industry that works hard to make it complex. » Robert Rolih

Hors ligne Hors ligne

 

#15 22/10/2019 11h22

Membre
Réputation :   93  

Amorosart ? Je ne connais pas et je vais y jeter un oeil.

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#16 16/10/2020 21h24

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   206  

Je compte allouer 1% de mon patrimoine sur l’art. Je vais investir progressivement en 2-3 ans pour arriver à cette dépense.

Je commence à acheter des lithographies d’Obey (je commande directement chez l’artiste, comme ça pas de souci d’authenticité). Je regarde pour trouver d’autres artistes (je pensais à JR, mais je trouve que c’est assez cher et que ça ne part pas vite). Les données ne sont pas gratuites malheureusement (ou alorrs j’ai loupé quelque chose).

Dernier achat

Hors ligne Hors ligne

 

#17 16/10/2020 23h07

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Bonsoir,

Très belle oeuvre.
Il y avait une vente le week dernier sur Rennes (Rennes enchères) avec différentes litho d’Obey. Je n’ai pas pu aller à la vente en elle même mais les oeuvres étaient vraiment "sympa".

La plupart des salles des ventes permettent d’avoir accès aux résultats des ventes passées (Cornette, Artcurial notamment pour l’art contemporain.). Celle de Rennes ne donnent plus je crois accès aux résultats pour soit-disant une protection des acquéreurs ou un argument que je n’ai pas vraiment saisi (ou plutôt auquel je n’avais pas adhéré).
Si vous suivez un artiste et savez où les ventes ont lieu (via auction.fr ou sur les sites des sociétés de ventes) généralement vous pouvez récupérer a posteriori le résultat.

Belle oeuvre en tout cas.

Crown

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 17/10/2020 06h00

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   198  

Pour un suivi de l’historique des prix des lithos, il y a ce site pour vous donner une idée :

Liberté Egalité Fraternité 16 Fairey - 1st



J’ai moi même plusieurs lithos d’Obey,  Frank Kozik, JR, Miss Van, Aya Takano (que j’avais rencontrée à Tokyo), Takashi Murakami, Chiho Aoshima, Yoshitomo Nara, Space Invader, Tilt, Zevs, et consorts.

J’ai un peu levé le pied quand c’est devenu une planche à billets il y a quelques années après la montée en popularité d’Obey et Banksy. Je voue par exemple une certaine détéstation aux oeuvres de Brainwash.

La pièce préférée de ma collection contemporaine est ce dessin original de Dran.



En lithos plus anciennes, il y en a aussi de magnifiques de Miro, Calder, Matisse et autres grands maîtres.

Dernière modification par Liberty84 (17/10/2020 07h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 17/10/2020 07h54

Membre
Réputation :   9  

@Super pognon, bonne idée selon moi que d’allouer une petite partie de son patrimoine à l’art.
Je l’ai fait il y a quelque temps mais je ne suis pas plus fan que cela des lithographies car je les trouve souvent chères pour une durée de conservation en parfait état relativement courte si vous voulez en profiter (j’entends non mises dans un tiroir car cela n’a alors plus beaucoup d’intérêt).
Pourquoi ne pas plutôt viser de jeunes artistes émergents (peintres, sculpteurs) dont la côte monte mais reste encore abordable.
C’est pour moi souvent bien plus esthétique qu’une simple lithographie et avec un meilleur potentiel d’appréciation futur si l’oeuvre est bien choisie.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 17/10/2020 15h26

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   206  

m*erci pour les idées d’artistes, et les sites.

Si vous avez des astuces pour un bon stockage, n’hésitez pas !

Je suis un peu plus partagé sur les lithos des "grands" (Picasso, Calder…). J’ai peur que ce soit des faux pour la plupart…

Hors ligne Hors ligne

 

#21 17/10/2020 17h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   198  

@ Super_Pognon

Pour le stockage, malheureusement pas beaucoup de solutions : endroit sans exposition directe à la lumière, la chaleur ou l’humidité, maniement si possible avec des gants, sinon se laver les mains avant, soulever les lithos par deux coins opposés.

Stockage à l’horizontal, dans un cabinet en métal, ne pas mettre deux lithos en contact, utiliser du papier cristal pour les séparer.

C’est si vous considérez que vos lithos vont sérieusement prendre de la valeur. Sinon, c’est au mur pour un plaisir quotidien, mais en sachant que ce n’est plus en tant que collectionneur mais en amateur (au sens premier) que vous achetez. C’est d’ailleurs pour moi l’avantage de la litho, bien moins cher qu’un original, donc moins de remords à l’exposer. Mais effectivement, la lumière (naturelle comme artificielle) va les abîmer. L’état des estampes japonaises de Monet, grand amateur, dans sa maison musée en donne un bon exemple, les couleurs sont complètement passées.

Avec les prints Obey par exemple, il y a désormais tellement de séries que je doute qu’elles prennent énormément de valeur (à part celles des premières années). C’est un peu comme tous les jouets de nos jours avec les collectionneurs qui ne veulent pas les sortir de leurs boites. Mais comme tout le monde suit la tendance, il y a peu d’avenir dans les dernières séries Star Wars par exemple.

Pour les faux, c’est vrai, mais en privilégiant des galeries sérieuses à Ebay, on réduit les risques (sans les annuler).

Il y a aussi possibilité faire le cheminement inverse. Là où j’habite vous pouvez vous faire peindre un tableau "à la Degas" ou "à la Van Gogh" pour pas trop cher et qui sont vraiment bien faits, jusqu’au coup de pinceau.

Avez vous d’autres artistes en vue à part Shepard Fairey?

Dernière modification par Liberty84 (17/10/2020 17h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 23/10/2020 03h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   198  

Si vous êtes branché Street Art, parmi ceux qui ont fait la passerelle de la rue au MOCA, avec un bon choix de lithos il y a aussi Kaws, Faile et Ben Eine. Swoon aussi, mais je préférais ses "papercuts", au détour d’une rue c’était magnifique. Sinon, de l’hexagone, j’aime beaucoup l’Atlas.

Dernière modification par Liberty84 (23/10/2020 05h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 12/11/2020 09h35

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   198  

@ SuperPognon,

Pour compléter mon message précédent, je me suis rappelé que j’avais acheté il y quelques années cette litho de Zevs intitulée Streetopoly:



La lecture de noms come POW m’emplit de nostalgie smile

Dernière modification par Liberty84 (12/11/2020 09h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 08/12/2020 21h44

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   206  

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "les investisseurs heureux et l'art contemporain ?"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur