Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 11/11/2017 13h17 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   90 

Bonjour
un extrait lu chez Bourso vient d’attirer mon attention
Je me suis dit tiens, et parmi les forumeurs ?
Ces jeunes brillants persuadés d’être des imposteurs

Mots-clés : diplomes, grandes écoles, imposteurs


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#2 11/11/2017 13h19 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   235 

Job, votre lien est incorrect (il manque un   :   )

Ces jeunes brillants persuadés d’être des "imposteurs"


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#3 11/11/2017 13h24 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   90 

merci de votre vigilance Faith
je pense à Cure en écrivant votre pseudo…

Dernière modification par Job (11/11/2017 13h24)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#4 11/11/2017 14h13 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   35 

Ce "syndrome" est lié à la question du mérite (sujet récurrent), qui est liée à  la question du déterminisme.

J’ai plusieurs fois lu cricri nous parler de l’importance de se "narcissiser". C’est vrai que la vie doit être plus simple quand on est convaincu de "bien mériter" tout ce qu’on a.
Mais comment sortir du raisonnement déterministe, férocement implacable?

Hors ligne

 

#5 11/11/2017 15h03 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   

@nor : La réponse est chez Nieztsche.
Si le déterminisme est considéré comme une prédiction due au principe même de causalité, comme une planification de ce qui est et est à faire, alors tout est à faire.

En effet, le fait même de voir une négativité au déterminisme c’est sans doute le confondre avec le fatalisme, si le déterminisme ne demande qu’à avoir un antécédent pour parfaire une vision future, alors rien ne nous empêche de le créer.

Nietzsche vous dirait par exemple que si le futur est déjà fait, alors faîtes-le.
Parce qu’en manquant de connaissances sur ce qui n’est pas encore, on peut tout à fait dire que ce qui est déjà l’est à raison. Et qu’est-ce qui vous prouve que votre "Destin" n’est justement pas de le changer ?…


Vouloir libère

Hors ligne

 

#6 11/11/2017 15h51 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   35 

Liber a écrit :

le fait même de voir une négativité au déterminisme c’est sans doute le confondre avec le fatalisme, si le déterminisme ne demande qu’à avoir un antécédent pour parfaire une vision future, alors rien ne nous empêche de le créer.

Un déterministe indécrottable pourrait répondre que l’élan (le feu, la motivation…) de vouloir "changer les choses" ne naît pas de nulle part : il est lui même une conséquence des expériences antérieures de vie.

Ça ne veut pas dire que le déterministe n’a pas de motivation, mais plutôt qu’il est "conscient" que cette motivation est le fruit d’apports extérieurs.
Ce qui n’est pas top pour se narcissiser…

Hors ligne

 

#7 11/11/2017 17h27 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   

"nor" a écrit :

cette motivation est le fruit d’apports extérieurs.

… et intérieurs.

Le déterminisme absolu naît de deux variables uniques : la génétique et l’environnement. Or, notre conscience naît elle aussi de ces mêmes variables et l’on peut remplacer l’apport de motivation extérieure par celle qui nous est intrinsèque, sans pour autant contredire les arguments déterministes.

"nor" a écrit :

Un déterministe indécrottable pourrait répondre que l’élan (le feu, la motivation…) de vouloir "changer les choses" ne naît pas de nulle part : il est lui même une conséquence des expériences antérieures de vie.

Exactement. Et le simple fait que celui-ci en ait conscience prouve qu’il sait aussi qu’il peut l’amener à faire ses choix.
C’est comme si son libre arbitre naissait à partir du moment où il comprend qu’il n’en a pas… Cela dit c’est un sujet fascinant !

Dernière modification par Liber (11/11/2017 17h28)


Vouloir libère

Hors ligne

 

#8 11/11/2017 18h34 → Syndrome de l'imposteur chez les investisseurs heureux ? (diplomes, grandes écoles, imposteurs)

Membre
Réputation :   10 

Etudiants d’établissements prestigieux, employés de grandes entreprises: ces jeunes excellent mais vivent mal leur réussite. En proie au "phénomène de l’imposteur", ils sont persuadés de ne pas mériter leur succès

C’est facile de ressentir ce syndrome quand on gagne 3, 4, 5, 6 fois le SMIC avec un bullshit job en ayant fait une grande école tout en ayant conscience que d’autres salariés gagnent 1 fois le SMIC avec un job très dur physiquement.

Dernière modification par zeboulon (11/11/2017 18h38)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech