Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Rocket Internet sur nos screeners actions.

#1 03/11/2017 15h09

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   186  

Rocket Internet est un startup studio, une sorte de startup qui fait des startups fondé et toujours dirigé par les frères Samwer.



Depuis sa cotation, l’action a sensiblement baissé (-40%) depuis son IPO fin 2014. Il y a eu des revalorisation vers le bas, des soucis avec un actionnaire stratégique qui n’était pas content et est parti, des employés clés qui sont partis. Le reporting n’est pas très bon, ils ne donnent par exemple plus leur ANR (mais qui était très discuté quand ils le donnaient car trop optimiste).



Ce qui me fait poster la valeur, c’est que cette année ils ont procédé à 2 IPO qui sont deux licornes (valo < 1Md€) : Delivery Hero qui fait de la livraisons de plats cuisinés de restaurants et Hello Fresh qui fait de la livraison de box de cuisines. On commence donc à pouvoir mieux suivre la valeur de la société via les estimations par le marché des participations.

Ces deux business et le cash net qui est conséquent permet d’évaluer un peu la valeur de l’action. Ci-dessous, mon tableau de suivis. On voit que l’on a déjà un léger discount.



Mais en plus, il y a des startups dont on a des infos (voir le reporting H1). On peut citer Global Fashion Group (avec notamment Zalora) qui fait 1Md€ de CA (Rocket détient 20% de la société). Jumia qui fait un peu de tout en Afrique (70M€ de CA) et des retailers de déco/meubles comme Home24 et Westwing (0,5Md€ de CA).

Mais en plus, il y a les startups plus immatures, mais là on en sait pas grand chose. Il y a de la fintech, de la supply chain, de la place de marché de camping, … mais très early stage.

En conclusion, c’est de la startup diversifiée, pas chère et cotée.

Dernière modification par JesterInvest (03/11/2017 22h56)

Mots-clés : delivery hero, hello fresh, startups

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 03/11/2017 15h23

Membre (2016)
Réputation :   1  

Pour apporter juste un peu de quali sur Rocket Internet:

Leur principe est de recopier des boîtes qui ont très bien marché typiquement sur le marché US, et de les dupliquer dans d’autres marchés (principalement EU et MEA). Ils considèrent que le business model a été prouvé sur un marché et est répliquable sur d’autres géographies.

Ils recrutent beaucoup de jeunes issus d’écoles d’ingé/de management pour faire tourner les start-up à leurs débuts, donc avec des management pas vraiment senior.

Je n’ai aucune participation chez eux et ne donne aucun conseil à l’achat/vente. Je n’ai aucun avis éclairé sur les ratios et/ou finances de l’entreprise. Je précise juste le feedback que j’ai sur cette boîte en tant que récent ex-étudiant en école qui a vu circuler pas mal d’offres de recrutement pour des start-up de la galxie Rocket.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 03/11/2017 15h28

Membre (2013)
Réputation :   65  

Si je ne me trompe pas c’est la 1ère ligne de "sextant PEA"

Hors ligne Hors ligne

 

#4 03/11/2017 17h50

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   371  

Je suis ou precede Amiral Gestion Sur les enterprises internet (criteo, jd, baidu, tripadvisor) et ils ont selon moi une vraie expertise dans le secteur. Ils sont sur rocket internet et c’est un gage de qualité certain.

Je n’ai pas analysé rocket internet quantitativement mais qualitativement leurs startups m’ont l’air de second choix en général en termes de business model.
Cela ne veut pas dire qu’il n’y a aucune valeur, au contraire. Mais il n’y a peut être pas le prochain airbnb ou uber.

A noter que Rocket internet -je vais vérifier et éditer si incorrect- detient des parts de Jumia (ex africa internet group) et Middle East internet group, en partenariat avec mtn group.
Ce sont deux startups régionales basées sur le modèle alibaba et qui ont du potentiel ainsi que de bonnes parts de marché.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 03/11/2017 19h45

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1288  

Amiral Gestion est rentré sur cette valeur au S2 2016.
Du 31.12.2016 au T3 2017), elle n’était même pas dans le "top 5".

Le commentaire le plus long a été fait dans le rapport trimestriel de mars 2017.



Rocket Internet est arrivé à la 1ère place en mai 2017.
Amiral a donc acheté lorsque le cours oscillait entre 16 et 22 €.

Sinon, ils se sont planté, entre fin janvier et fin mars, le cours s’est effondré de 35% (et non pas 20%), passant de 23 à 15 €.

FV

Dernière modification par maxicool (03/11/2017 19h47)


Parrain LINXEA. Boursorama (FRVE9093). Fortuneo (12662218). Zen'Up. Vattenfall. Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/11/2017 21h45

Banni
Réputation :   283  

Membre clivant Membre assez clivant Membre clivant

Bonjour,

Déjà que je ne comprends pas grand-chose à ce que font les "start-up", voici que surgit une "start-up de start-up", un FCPI coté en quelque sorte.

Il ne m’a pas échappé que Rocket Internet était présente dans la plupart des fonds d’Amiral Gestion ; pour autant, je ne risque pas de mettre le moindre sou dans cette affaire bien trop nébuleuse pour moi. Les seules participations auxquelles je comprends quelque chose, par exemple la livraison de plats cuisinés, ne me semblent pas porteuses d’un potentiel extraordinaire ; le fait que Rocket Internet recrute de jeunes "bac + 5" issus des meilleures écoles ne change rien à l’affaire….s’il suffisait d’être diplômé d’une école du groupe A pour faire fortune, il y aurait 3 décennies que je serais milliardaire.

Il m’est arrivé de mettre au pot dans des entreprises auxquelles je ne connaissais rien, mais là je passe mon tour.

Pour dire les choses en toute franchise, je considère les "start-up" comme de vastes filets dans les nasses desquels se font prendre les gogos cupides croyant investir dans le successeur de Google ou de Microsoft, mais dont les "éconocroques" ne servent qu’à payer le salaire des dirigeants de ces entreprises en création.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/11/2017 21h55

Membre (2012)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   228  

Comme souvent votre commentaire relève plus d’un clown venant amuser la galerie avec son verbe, certes amusant mais cela en devient lassant car à part faire une énorme généralité et mettre toutes les start-up dans le même sac, vous n’apportez pas vraiment de matière au fil.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 03/11/2017 22h13

Banni
Réputation :   283  

Membre clivant Membre assez clivant Membre clivant

Roudoudou, vous semblez être davantage agacé qu’amusé……pour ce qui est de la "matière" à apporter, il est certain que je ne mettrai pas le moindre € dans ce commerce là ; il vous reste loisible d’investir là-dedans si vous êtes d’un avis différent.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 04/11/2017 09h32

Membre (2013)
Réputation :   67  

Bonjour,

Pour connaître cette société via d’anciens insiders ou insiders actuels, il est faux de dire qu’il n’y a que des petits jeunes fraîchement diplômés.
En Asie, il y a de nombreux anciens managers d’un e-retailer bien connu, ou de McKinsey/BCG etc cabinets de conseil biens connus.

Le problème ou l’opportunité selon moi est qu’ils opèrent sur des marchés sur lesquels les leaders mondiaux ne se sont pas positionnés, souvent pour des raisons de potentiel, de difficultés logistiques, etc…A la clé, des coûts plus élevés, et une prime au premier qui est peut être balayée.
Le jour où Amazon ou autre débarquent, cela peut faire mal! A contrario, cela peut donner une petite rente de situation, si ces fameux leaders ne viennent pas, et si l’execution opérationnelle est sans faille.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 09/11/2017 18h55

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1288  

Nouveau commentaire d’Amiral Gestion (rapport trimestriel du T3 2017), je cite :

Rocket Internet, première position du fonds a enfin bénéficié d’un re-rating avec l’IPO de sa principale participation Delivery Hero, et celle à venir de Hello Fresh. La société, dirigée par des entrepreneurs allemands de talent est fondée sur un modèle rare voir unique (création et développement de sociétés Internet sur un modèle de copie des modèles existants  et successfull), et est un animal boursier particulier. Le titre décôte toujours très sensiblement sur son actif net alors que celui-ci est de plus en plus tangible.


Parrain LINXEA. Boursorama (FRVE9093). Fortuneo (12662218). Zen'Up. Vattenfall. Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 10/11/2017 08h21

Membre (2011)
Réputation :   65  

stokes a écrit :

Pour dire les choses en toute franchise, je considère les "start-up" comme de vastes filets dans les nasses desquels se font prendre les gogos cupides croyant investir dans le successeur de Google ou de Microsoft, mais dont les "éconocroques" ne servent qu’à payer le salaire des dirigeants de ces entreprises en création.

Le but ici n’est pas détecter le prochain Google mais de trouver les entreprises qui se feront racheter par des entreprises comme Google. Internet est un marché segmenté de "winner takes all".
Je trouve assez pertinente l’idée devenir premier sur un marché national européen alors même que l’existence de ce marché a été prouvée aux USA.

Je ne connaissais pas Delivery Hero mais ces derniers ont également la franchise Foodora qui me parle plus. Il y a un vrai marché en croissance et durable sur la livraison de repas à domicile je pense.
En y regardant après coup, ils ont une belle position de leader sur le marché sans avoir mis pied aux USA.

Concernant Hellofresh, je ne sais pas trop. Il y a un peu un effet de mode dont je ne suis pas sûr qu’il durera.

Après, la trésorerie fait la moitié de la capitalisation actuelle ce qui limite pas mal les risques en effet.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne Hors ligne

 

#12 11/01/2021 12h51

Membre (2012)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   384  

Étant investi sur cette valeur (à hauteur raisonnable d’un peu + de 1% de mon PF), qui est aussi une position récurrente d’Amiral Gestion, j’ai lu un peu trop en diagonale le mail sur l’opération de delisting reçu en octobre.

Je l’ai en effet pris pour une proposition de rachat d’actions comme on en reçoit parfois, le prix étant cheap, à 18.57 € sans surprime sur le cours de bourse récente.

L’opération est décrite par exemple ici : https://www.rocket-internet.com/news/ro … nder-offer

L’action semble avoir été délistée depuis du marché de Francfort/Xetra, et n’est a priori plus négociable sur Bourse Direct (en tout cas électroniquement)

Qu’avez-vous fait de votre côté. Parmi ceux étant investi, y’en a-t-il dans mon cas, c’est-à-dire qui n’ont rien fait ?
Je me rends compte d’ailleurs que je n’ai pas trop l’expérience de ce genre de cas. Comme quoi, en bourse on en découvre à tout âge. ↕Voyons maintenant à quel point cette erreur/oubli est coûteus(e) :

En pratique, on se retrouve avec une ligne de non coté, c’est ça ? Invendable ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par julien (11/01/2021 12h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 11/02/2022 12h19

Membre (2012)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   384  

Je râlais après moi-même d’avoir loupé le delisting et de me retrouver avec une action invendable dans le post ci-dessus.

Un peu plus d’un après, vient une proposition d’achat à 35 €, soit quasi au double du cours de sortie de la cote.

Moralité : ce n’est pas toujours avantageux de se résoudre à vendre à la sortie de la cote, même si cela crée bien sûr un problème de liquidité.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par julien (11/02/2022 12h24)

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Rocket Internet sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur