Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 10/10/2017 22h50 → GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) : encore une nouvelle taxe ! (encore, impôts locaux, taxe)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   461 

Bonsoir !

La taxe GEMAPI, imaginée sous Hollande, s’appliquera à partir de janvier 2018.
GEMAPI = GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations
Elle s’ajoutera aux impôts locaux, et servira aux comm-comm pour financer les ouvrages anti-inondations.

Mais jusqu’où s’arrêteront-ils de nous balancer des nouveaux impôts, taxes et prélèvements ?

Mots-clés : encore, impôts locaux, taxe


M07

Hors ligne

 

#2 10/10/2017 23h00 → GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) : encore une nouvelle taxe ! (encore, impôts locaux, taxe)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   466 

Financer les ouvrages anti-inondations me semble être typiquement l’une des missions fondamentales de l’état (au sens large: état/régions/communes).
Il s’agit d’ouvrages d’utilité publique, sans rentabilisation directe possible et dont la mutualisation est indispensable pour être efficace DONC une mission revenant à la communauté.

Que ce financement soit détaché dans une taxe portant un nom ou noyée au sein des impôts "no-name" ne change pas grand chose.
Les taxes et impôts sont à combattre quand elles financent des oeuvres inutiles ou moins efficaces que leurs équivalents privés, mais dans le cas présent, je ne vois pas trop le problème.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#3 11/10/2017 00h02 → GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) : encore une nouvelle taxe ! (encore, impôts locaux, taxe)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   461 

Re !

Le problème, c’est que c’était déjà financé. Par l’IR, la TVA, les impôts locaux et/ou autres.

Inventer une taxe avec, comme subterfuge le financement de quelque chose qui l’est déjà, me semble hypocrite.

Dernière modification par M07 (11/10/2017 00h18)


M07

Hors ligne

 

#4 11/10/2017 00h23 → GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) : encore une nouvelle taxe ! (encore, impôts locaux, taxe)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   466 

A noter: la possibilité de lever cette taxe suppose que l’intercommunalité prenne la compétence liée, qui par défaut reste à la charge de l’état.

On a donc la possibilité pour certaines communes de gérer elles-même ces ouvrages. On peut imaginer que ce serait dans l’idée d’être plus réactives que l’état.
On a ainsi une taxe payée par les plus concernés, plutôt qu’une somme payée par tous les citoyens, y compris ceux habitant en plein désert (désert dans le sens sec).

Quand au double emploi du financement par l’état ET les communes, je présume que cette taxe fait partie des plans d’économie sur le budget de l’état. Donc, a-priori, pas de double financement.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#5 11/10/2017 08h04 → GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) : encore une nouvelle taxe ! (encore, impôts locaux, taxe)

Membre
Réputation :   36 

Le fait de donner un nom à cette nouvelle taxe - plutôt que de ventiler l’argent de l’impôts à ce poste - permet aussi de l’augmenter au fils du temps.

Je repense à la disparition de la taxe professionnelle, l’impôt imbécile (nommé ainsi par Mitterrand), remplacé par la contribution foncière des professionnelles (CFE). Depuis sa création, cette taxe ne cesse d’augmenter au point que dans mon secteur, elle a plus que doublée  (490 euros en 2010, 753 en 2014 et 1013 € en 2016 avec des recettes relativement stables). J’ai appelé la communauté d’agglomération des communes. Leur réponse est sans équivoque : "on a besoin d’argent, on prend là où il en a".

Le problème est que le gouvernement/régions etc. ont tout le temps besoin de recettes supplémentaires.

Autant je suis pour un impôt sur le revenus universel qui touche tout le monde en fonction de ses revenus, autant je ne supporte plus la pression fiscale de ce pays.

Dernière modification par rocc (11/10/2017 08h08)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech