Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/10/2017 16h13 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Le mieux est l’ennemi du bien. Je comptais écrire longuement mon analyse d’Abbey et les nombreuses notes manuscrites prises à la lecture des rapports annuels (sauf… les notes de bas de page wink) mais je ne vais finalement rédiger qu’un résumé grossier de mon analyse.

Commençons par l’éligibilité : grâce à votre serviteur, cette entreprise éligible PEA est maintenant listée chez Binck (ce n’était pas le cas). Et je loue le service client de Binck qui m’a répondu, vérifié et agi en moins d’une semaine pour lister Abbey Plc éligible au PEA.

Donc nous parlons de Abbey Plc une entreprise irlandaise principalement de construction immobilière cotée à Dublin et à Londres. Je l’ai achetée à Dublin car la liquidité est (un peu) moins famélique mais ça reste un titre très illiquide.
Abbey PLC, DOY:ISE profile - FT.com
Je suis tombé dessus par hasard (par un screener) et pas du tout en cherchant des valeurs liées à l’immobilier. Mais comme je voulais diversifier un peu plus vers l’immobilier, j’étais très motivé pour étudier plus en profondeur la valeur mais dans un domaine que je connais… très mal donc un risque de bévues de béotien assez élevé. Les niveaux de décote sont vraiment impressionnants par rapport à ses pairs à la fois sur actifs et sur flux. Tout cela pour une entreprise sans dettes !

J’ai depuis aussi pas mal regardé les autres promoteurs / constructeurs de maisons au UK (les Berkeley, Crest Nicholson, Barratt, Bellway, Redrow). Comme ce sont des valeurs plus visibles et des mids ou big caps, les décotes ne peuvent de toute façon être aussi fortes. Mais pour l’instant, la raison pour laquelle je n’ai pas encore investi dans cette série de "constructeurs immos UK aux supers dividendes et au P/E assez bas (pcq Mr. Market price un retournement du marché immo un jour au UK)" est ailleurs. C’est que, contrairement à Abbey, tous les managements de ces boîtes sont "ultra greedy" et ne sont pas alignés avec le petit actionnaire.
Je vous livre deux liens qui font peur concernant ce point :
Subscribe to read
Subscribe to read (le paragraphe "CEO pay" au milieu de l’article)
Rien de comparable chez Abbey et ce depuis 10 ans. Alors oui, nous sommes un minoritaire dans un actionnariat familial qui, potentiellement, peut faire plus ou moins ce qu’il veut. La vérité, c’est que le CEO ne se vire pas des chèques (en actions) de 20 M£ yikes alors que les AG avaient voté contre ! Autre point important : Abbey est peu exposé au programme Help to buy (qui cela étant fini en 2021, il y a le temps de voir venir).

Abbey Plc est actif dans la construction et la promotion immobilières, la location d’engins/matériels de chantiers (M & J Engineers Limited) et la location de biens immobiliers. C’est une entreprise irlandaise dont plus des 2/3 du CA provient de maisons construites au UK, un petit tiers en Irlande (mais un % qui monte depuis deux, trois ans) et une partie naissante de constructions en République Tchèque. La famille Gallagher détient 74% de la holding or la famille Gallagher est très orientée long terme, risk-adversed (l’une des rares entreprises de promotions immo a avoir senti la crise immo en Irlande et diminué la voilure au bon moment !). Les minoritaires sont bien traités historiquement. Le dividende n’est que de 1,1 % mais en croissance constante depuis 6 ans. Il y a des rachats d’actions. Chou Associates Management est rentré (très petit morceau) fin 2016.

La République Tchèque ne contribue pour l’instant que très peu aux profits ( 5% des ventes de maisons en nombres mais seulement 2 % des profits). Toutefois, l’activité en RT est en forte augmentation et puis c’est une sorte de “call-option” sur le pays. Magnifique bilan et tout est comptabilisé de façon conservatrice. Regardez-moi d’ailleurs la sobriété des rapports annuels smile : Abbey plc Annual Reports – Abbey plc

J’aime les small caps familiales décotées et voilà que c’était justement dans le domaine où je voulais allouer plus de capital : l’immobilier (donc je suis sans doute biaisé par une envie d’allouer plus à cette poche, je préfère que tlm soit au courant).

L’entreprise a souffert de la crise en Irlande mais nettement moins que ses pairs (de nombreuses faillites chez les promoteurs immos irlandais) ce qui démontre de vraies qualités managériales et une vision stratégique. Dès lors, depuis 2008 la part du UK n’a cessé de croître jusqu’à 2015 environ. Le portefeuille de projets est en train d’être rééquilibré mais Abbey souffre encore de son image "d’irlandais". La boîte a généré un CFO positif 7 années sur 11 et un FCF positif 6 années sur 10.

Aucune dette, environ 1/3 de la market cap en cash (!), un P/B tangible à 1,1. Mais aussi : une marge opérationnelle toujours au-dessus de 15 % ces 10 dernières années (sauf une fois) un FCY yield de quasiment 13 % actuellement ! Un ratio EV/EBITDA conservateur de 3 (!) et de 2,4 en étant un peu moins strict. Les chiffres donnent le tournis mais les décotes s’expliquent évidemment par une addition de primes de risques (toutes mutuellement compatibles) : small caps, illiquidité, holding, actionnariat familial majoritaire, activités diverses (plus difficiles à étudier).

Avec mon outil maison, j’ai valorisé autour de 28 € ! Bien entendu, il faudra un catalyseur pour libérer cette valeur mais comme on l’a vu avec Gévelot (vente par parties) ou Agfa (tentative d’OPA) ou MPI (énorme dividende exceptionnel), il y a de multiples façons de libérer de la valeur. Attention : grosse volatilité, spread gigantesque, illiquide, on est vraiment dans de la small cap à faible flottant.

Mots-clés : construction immobilière, immobilier, irlande, promotion


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#2 17/10/2017 12h17 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Le rapport annuel 2017 de la holding irlandaise Abbey Plc (année fiscale finissant en avril) est sorti pour les amoureux des notes de bas de page (cela étant il y en a très peu) :
abbeyplc.ie/wp-content/uploads/ABY-Report-2017.w.pdf

Très succinctement :
* 4,5 € de cash net par action au bilan ! Lorsqu’on voit tous les promoteurs ou bâtisseurs qui sont fortement endettés (même si attention une partie du cash est liée à des engagements. Action à 14,8 € au moment où j’écris)
* Profits avant taxes en augmentation de +3,25 % et EPS en hausse de +4,9 % malgré un CA en légère baisse (-1,8 %)
* S&GA en baisse de  4 % (j’aime)
* Un point intéressant montrant que leur matelas de cash est réel et fructifie : leur financial income est passé de 0,7 M€ à 2,67 M€ en un an un quasi quadruplement ! Et n’étant pas endetté, ils n’ont pas de coûts financiers bien sûr (enfin qqs milliers d’euros qui doivent correspondre à la tenue de comptes !)
* Les ventes de maisons au UK et en Irlande se portent bien et le carnet de commandes aussi
* En revanche le business de locations d’équipements/machines de chantier a vu ses profits baisser et subit une érosion des marges (-19 % de profits même s’il contribue peu au résultat final)
* En revanche grosse augmentation des stocks : à surveiller
* Sur la dernière année fiscale, ils annoncent avoir racheté et annulé (ce qui n’est pas toujours le cas) 86,000 actions (0,4 % du capital) à un prix moyen de 14,5 € (on pourrait en conclure que la famille Gallagher considère  14,5 € comme un prix au rabais)
* Les forecasts sont raisonnablement optimistes sachant qu’ils ont un bon historique de "prévisions/prospectives" dans leurs anciens rapports annuels et qu’ils sont conservateurs
* Dividendes en constante augmentation depuis 6 ans (doublement en 5 ans même s’il n’est que de 1 % et très très largement couverts par le free cash flow)
* Fidelity Investments est toujours actionnaires à 10 %

Évidemment, il y a le risque d’être un ultra minoritaire mais les Gallagher ne sont clairement pas les Mestre historiquement…

Je reste un novice concernant les boîtes liées à l’immobilier (d’où une allocation limitée dans mon portif même si la décote que j’ai calculée est très forte). Dès lors, je serai ravi d’échanger avec les spécialistes des MFC, des Kaufman & Broad ou des Nexity, etc. big_smile


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#3 17/10/2017 13h41 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   68 

Une alternative intéressante à Nexity pour ceux qui s’intéressent aux nano-caps.

Toutefois, j’y vois plusieurs points qui me tiendront éloignés de cette valeur pour l’instant:
- Liquidité trés problèmatique (le carnet d’ordre est vide !)
- Rendement trop faible (comparé aux autres valeurs du même secteur).
- Risque de change (qui ne devrait pas être favorable à MT).

Donc, au final, je préfère rester sur Nexity. Mais c’est une valeur intéressante, me semble-t-il, si l’on parie sur une remontée de la LS.


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne

 

#4 17/10/2017 16h37 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Tout à fait WhiteTiger bon résumé et je comprends parfaitement que l’on soit rebuté par une telle illiquidité et un dividende (encore) un peu bas.

Il n’y a pas de miracle : ce sont les raisons principales de la décote mais ce genre de décote due, notamment à l’aspect micro-cap/illiquide, m’ayant plutôt bien réussi par le passé (Toyota Caetano, Cofidur, certaines CRCAM etc.), j’y suis habitué. Cela étant, et contrairement à d’autres nanocaps, pour une fois on est récompensés par une volatilité extrêmement faible (beta entre 0,3 et 0,4 selon les sites et la façon de calculer).


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#5 17/10/2017 22h29 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Réputation :   35 

J’avais vu cette entreprise mentionnée pour la première fois dans cet article de Barron’s. Cela avait bien sur éveillé mon intérêt. Je considère le secteur de la construction de logements comme un arbitrage des limites du système et qui bénéficie d’une rente de situation. Je suis de plus très positif sur l’Irlande.
J’avais découvert des points mentionnés plus haut :
- faible liquidité et flottant une fois que la famille et Fidelity sont soustraits.
-une exposition très majoritaire au UK
Vu la bulle sur les promoteurs Irlandais (cf l’IPO de Glenveagh properties; je suis actionnaire de Cairn Homes), le potentiel de l’Europe de l’est (je suis actionnaire de Polnord), s’ils arrivent a recentrer leur activité sur l’Irlande (et ils ont les connection pour), le placement semble attractif. L’activité au Uk bénéficie du prolongement du plan help to buy par le gouvernment anglais pour encore quelques années.

Hors ligne

 

#6 18/10/2017 12h36 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   239 

Bonjour.

Ce secteur ne figurant pas encore dans ma collection, j’en ai pris une pincee ce matin : 88 titres….ce sera ma plus petite ligne mais c’est tout ce dont je dispose en ce moment sur mon PEA.

Hors ligne

 

#7 18/10/2017 15h14 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

BullAndBear a écrit :

J’avais vu cette entreprise mentionnée pour la première fois dans cet article de Barron’s. Cela avait bien sur éveillé mon intérêt. Je considère le secteur de la construction de logements comme un arbitrage des limites du système et qui bénéficie d’une rente de situation. Je suis de plus très positif sur l’Irlande.
J’avais découvert des points mentionnés plus haut :
- faible liquidité et flottant une fois que la famille et Fidelity sont soustraits.
-une exposition très majoritaire au UK
Vu la bulle sur les promoteurs Irlandais (cf l’IPO de Glenveagh properties; je suis actionnaire de Cairn Homes), le potentiel de l’Europe de l’est (je suis actionnaire de Polnord), s’ils arrivent a recentrer leur activité sur l’Irlande (et ils ont les connection pour), le placement semble attractif. L’activité au Uk bénéficie du prolongement du plan help to buy par le gouvernment anglais pour encore quelques années.

Très bonnes infos. J’avais évidemment vu (et cité) la présence de Fidelity mais j’avais manqué le fait que c’était le fonds de cher Tillinghast que j’estime. Dites donc ça me rassure (oui je sais ça ne devrait pas jouer, faites vos devoirs, blabla). De plus, le lien donne des idées intéressantes : la caisse d’épargne norvégienne notamment, ça ressemble bien à du CRCAM encore plus décoté, faudra allez voir ça (un de ces quatre…).


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#8 19/10/2017 11h01 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   239 

Bonjour,

J’ai renforcé ce jour pour constituer une ligne un peu plus significative, à savoir 238 titres.

Hors ligne

 

#9 20/12/2017 10h45 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Eh bien en voilà une découverte : les ordres de courtage sur Abbey Plc ne devraient pas subir la Stamp Duty et donc ne devraient pas être indûment taxés de la somme forfaitaire de 1 % (qui fait mal tout de même !). Personnellement, ça commence à représenter une grosse somme et savoir que c’est indu forcément ça fait mal au popotin hmm

En fait, je voulais renforcer Abbey suite aux bons résultats (dont je reparlerai) mais soyons honnêtes, ces 1 % étaient, comment dire, douloureux wink J’ai dès lors un peu creusé le sujet et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que depuis plusieurs mois, il n’y avait plus de Stamp duty sur les petites valeurs ! J’ai donc commencé le long chemin pour réclamer ces prélèvements indus auprès de Binck. 

D’abord, j’ai bien vérifié qu’il y avait une nouvelle loi qui est en effet ici : ISE welcomes end to stamp duty on investing in Irish companies on ESM - Irish Stock Exchange
Eh oui Abbey cote bien sur le Enterprise Securities Market (ESM) une sorte d’Alternext et non sur la place principale de Dublin.

Pour être certain, j’ai aussi écrit aux relations investisseurs d’Abbey qui, certes ne m’ont pas répondu avec une célérité remarquable, mais tout de même très précisément et m’ont confirmé qu’ils étaient bien cotés sur l’ESM et que donc il ne devait pas y avoir de Stamp Duty et ce depuis juillet 2017 (voir une partie de la réponse en bas de ce post). Il y a fort à parier que de nombreux courtiers n’ont pas changé leurs paramètres pour ce "sous-cas" qui date de 5 mois.

Comme l’union fait la force, j’invite donc les forumeurs ayant du Abbey Plc chez Binck à réclamer le remboursement des taxes indues en donnant toutes les précisions nécessaires (et d’ailleurs tous les détenteurs d’autres small / mid-cap irlandaise cotées sur l’ESM et qui ont sans doute indûment payé la Stamp Duty si le trade est postérieur à juillet 2017).

Relations investisseurs d’Abbey (David Dawson) a écrit :

The Minister for Finance, Michael Noonan T.D., signed an order to provide an exemption from Stamp Duty on transfers of shares in Irish companies admitted to the Enterprise Securities Market (ESM) of the Irish Stock Exchange. The measure came into effect 5th June 2017. The order gives effect to section 70 of the Finance (No.2) Act 2013.

As we were not party to your trade, we respectfully suggest you contact your broker directly.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#10 21/12/2017 11h11 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Après ma découverte sur la subtilité de la stamp duty irlandaise qui ne s’applique pas sur le marché des small caps (rappel n’oubliez pas de contacter Binck si vous êtes dans ce cas smile smile ), un petit compte-rendu des derniers résultats d’Abbey. Il s’agit des résultats semestriels de 2017 au 31/10/2017 (leur année fiscale est décalée). Les résultats ont été annoncés le 08/12/2017.

Eh bien ils sont bons (même si le cours n’a pas bougé d’un poil, si en fait le jour même le cours a pris +4 % ce qui est classique vu le spread important sur cette small cap mais pour le reperdre immédiatement). 

En six mois, les profits opérationnels ont tout de même (encore) augmenté de +7,6 % pour arriver à 23,4 M€ ! Important, les marges restent bonnes et ne baissent pas. Le carnet de commande permet "d’être raisonnablement optimiste pour le reste de l’année" (traduction). Encore mieux, en Irlande, ils s’attendent à un meilleur second semestre que prévu (l’Irlande, c’est pour l’instant un petit tiers du CA et un quart des profits uniquement). Tous les commentaires sur l’activité irlandaise sont d’ailleurs plus optimistes que d’habitude (le management est un peu "à la Picanol" rarement très optimistes). Le cash flow est bon aussi et la trésorerie nette de dette se monte à 89 M€ (pour une capitalisation de 306 M€ ! et dans un domaine la promotion immobilière où les boîtes ont plutôt tendance à être endettées… là on a 29 % de la capi en trésorerie). Le dividende total sur l’année (fiscale) sera de 17 c€ (on a déjà reçu une partie) à comparer aux 15 c€ de l’année fiscale 2016 soit une augmentation de 13 % du dividende. Cela fait donc maintenant 7 années consécutives d’augmentation du divi.

Comme ce n’est qu’un interim report et qu’il n’y a pas de détails de frais de SG&A, d’amortissements, etc. je ne peux pas faire de calculs précis de P/E mais en me fondant sur les profits opérationnels de l’année dernière et avec quelques hypothèses, j’arrive à un P/E projeté pour l’année fiscale 2017 de… 5,3 !


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#11 21/12/2017 14h49 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   239 

J’ai porté réclamation chez Binck demandant le remboursement de 35€ de droit de timbre prélevés indûment.

On verra bien….

Hors ligne

 

#12 21/12/2017 17h42 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   70 

Je regarde aussi le dossier.
Ce qui me gêne: les multiples bas reflètent les marges revenues en haut de cycle.
A vous de savoir si elles peuvent se maintenir durablement.
Le risque est faible grâce au matelas de cash.

Hors ligne

 

#13 24/12/2017 01h39 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Réputation :   11 

Une analyse hier de pvbe ici Ratio Rating Ranking: Analyse d’Abbey Plc

A propos du fait qu’il n’y ait aucune dette, je vois dans le rapport annuel 2017 abbeyplc.ie/wp-content/uploads/ABY-Report-2017.w.pdf :
TOTAL LIABILITIES (84.26)M, principalement "Trade and other payables", ce ne sont pas des dettes ?

J’ai aussi envoyé un mail à Binck sur le fait qu’ à l’achat des actions Abbey la stamp duty de 1% n’aurait pas dû être prélevée vu que Abbey Plc cote sur le "Enterprise Securities Market (ESM)" du Irish Stock Exchange et est donc exemptée de la stamp duty (voir les messages ci-dessus).

J’ai 139 actions Abbey chez binck.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#14 24/12/2017 11h19 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   137 

@CaptainTrips,

De la dette brute que vous citez, vous devez déduire la trésorerie pour obtenir l’endettement net, celui-ci est négatif -88,9 Mio ==> l’entreprise n’est pas endettée.

Dans le secteur de la construction, beaucoup d’entreprises sont endettées alors que Abbey dispose d’une position de cash importante.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#15 24/12/2017 23h34 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Réputation :   11 

Ok parce que j’avais vu dans le rapport annuel 2017:
Cash and cash equivalents    95.14M
TOTAL LIABILITIES   (84.26)M
donc à priori j’aurais retranché l’un de l’autre.

Mais si les 88.90M€ de cash cités dans les derniers résultats ( INTERIM REPORT – Abbey plc ) sont nets de dette, effectivement c’est intéressant vu la faible valorisation en bourse et les profits générés par l’entreprise.

Hors ligne

 

#16 25/12/2017 12h02 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   137 

Vous ne devez pas déduire l’entièreté du passif (TOTAL LIABILITIES) mais seulement la dette porteuse d’intérêts

TRADE AND OTHER PAYABLES cfr note 21, n’est pas porteur d’intérêt

Hors ligne

 

#17 08/01/2018 22h21 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   239 

stokes a écrit :

J’ai porté réclamation chez Binck demandant le remboursement de 35€ de droit de timbre prélevés indûment.

On verra bien….

Et voici la réponse de Binck :

Binck a écrit :

Nous vous informons que notre Service Qualité, en association avec l’équipe Club des Traders, a pris la décision de réaliser une régularisation simultanée sur les comptes de tous nos clients ayant été indûment débités au titre de la Stamp Duty depuis le 5 juin 2017 pour les titres cotés sur le marché ISE’s ESM (Irish Stock Exchange - Enterprise Securities Market).

Cette décision est notamment basée sur le fait que nous considérons que cette solution est plus efficace et équitable qu’une régularisation réalisée par vagues successives de quelques comptes.

Toutefois, la solution finalement choisie est plus longue à mettre en place. Ainsi, nous ne sommes pas actuellement en mesure de nous engager sur la date à laquelle cette opération aura lieu.

C’est pourquoi, nous vous prions de croire que nous faisons la maximum afin que celle-ci soit réalisée dans les toutes prochaines semaines et que nous ne manquerons pas de revenir prochainement vers vous par e-mail à ce sujet.

Je comprends donc que mes 35€ vont finir par revenir là où ils se sentent bien, même si cela va prendre encore quelques temps.

Je comprends  aussi que les clients n’ayant pas réclamé seront également indemnisés le moment venu.

Bon, il est normal qu’il faille un peu de temps au back-office pour recenser toutes les opérations litigieuses.

Hors ligne

 

#18 12/01/2018 21h39 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   239 

Le remboursement a finalement été annoncé par Binck pour ce jour.

Hors ligne

 

#19 14/01/2018 17h47 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Eh moi.. moi aussi ! Quelle belle surprise smile

Voilà plusieurs dizaines d’euros de gagné et sans doute centaines d’euros pour tout le forum de gagné après que j’ai écrit au service actionnaires d’Abbey pour clarifier cette subtilité d’Abbey cotée en fait sur l’ESM irlandais.. je suis ravi wink Du coup je vais recharger Abbey.

On notera aussi la réactivité et l’efficacité de Binck. Franchement, pour une nano-cap irlandaise, je n’aurais pas été choqué s’il n’avait pas réglé le problème… en tout cas pour des opérations nettement moins complexes n’ont pas été réglées par Bourse Direct.
Je suis sur Binck depuis 2012 et en 6 ans ils ont réalisé d’énormes progrès.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#20 14/01/2018 17h50 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   239 

35€ en effet…s’ils n’avaient pas été versés sur mon PEA, sur lequel je ne fais jamais de retrait, je crois que je les aurais déjà mangés !

Hors ligne

 

#21 06/02/2018 14h04 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Abbey Plc à +0,7 % dans un marché rouge sang, c’est beau les nanocaps solides wink


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#22 07/03/2018 10h09 → Abbey Plc : un constructeur irlandais de maisons décoté et sans dettes (construction immobilière, immobilier, irlande, promotion)

Membre
Réputation :   41 

Bonjour,

Une belle analyse, qui m’a donné le goût d’acheter cette valeur ce matin.

Cependant, je viens de vivre une expérience désagréable.
J’ai placé un ordre limité à 15,00 € sur Binck (simplement pour me prémunir du risque d’illiquidité, couplé avec un vendeur qui serait trop gourmand).
Bonne nouvelle, mon ordre a été exécuté rapidement.
Après vérification, j’observe que mon ordre a été exécuté à 15,6224 €… sad

Connaissez vous une explication à ce phénomène désagréable ?

D’avance merci pour votre aide (j’ai vu que vous étiez client Binck).

Despe

P.S : je précise que je dispose de frais de courtage gratuit…

[edit : contact pris avec le service BINCK, il s’agit de l’intégration des frais de courtage dans le prix de revient, quand bien même ces frais sont remboursés de manière différé, et quasi-simultanée. Ouf big_smile]

Dernière modification par Despe44 (07/03/2018 10h58)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech