Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 21/09/2017 23h11 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   214 

Durun a écrit :

un ETF est une moyenne, et n’est pas près d’égaler un bon stock picking accompagné d’un market timing judicieux.

Précisément.

Si la gestion passive/ETF est minoritaire, elle peut en effet suivre le"World" ou le panier d’actions correspondant au thème couvert par l’ETF. Les gestionnaires actifs font monter/baisser les titres selon leurs fondamentaux, les passifs surfent sur le global avec moins de volatilité et un risque mieux géré. OK.

Mais si la gestion passive/ETF devient majoritaire, alors les titres ne montent plus parcequ’ils sont de qualité, mais simplement parcequ’ils appartiennent au panier d’actions couverts par l’ETF… AVec ce raisonnement ont peut faire monter World entier.

La gestion passive majoritaire, n’est pas compatible avec l’efficience des marchés.

Si les investisseurs value croient que le marché n’est pas efficient en permanence, c’est tout de même bien la promesse d’un retour à une efficience sur plus ou moins long terme qui dirige les achats. De même les GARP comptent sur l’efficience pour assurer qu’un titre en croissance va voir son cours monter, etc…


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#27 22/09/2017 09h45 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   116 

Bonjour Arnvald,
le CAC de votre graphique est il bien dividendes réinvestis ? sur une telle période c’est particulièrement structurant.

Hors ligne

 

#28 22/09/2017 11h02 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   267 

C’est le CAC40 nu, et pas le CAC40GR dividendes réinvestis qui serait proche de ses plus hauts historiques et pour lequel je n’ai pas trouvé d’historique très long.
Vous avez raison, les dividendes sont une composante importante du rendement global (près de la moitié).
Pour le rentier qui consomme les revenus de son capital, on peut considérer que le CAC40 nu représente l’évolution du capital.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#29 22/09/2017 14h28 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   404 

Je ne sais pas où vous voulez en venir mais voilà les données longues dividendes réinvestis net d’inflation depuis 1870 en France et aux US

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/598_fr_us_1870.jpg

Hors ligne

 

#30 22/09/2017 14h35 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Banni
Réputation :   

La différence est assez folle, les US progressent 100 fois plus que la France depuis 1870 ; sans doute grâce aux guerres.
Par contre depuis 1990, pas de différence il me semble en lisant les graphiques.

Hors ligne

 

#31 23/09/2017 09h45 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

Je vois qu’il y a beaucoup de fervents adeptes Etfs sur cette file, donc je vais prendre la défense de la gestion active, celle des fonds actifs.
J’investis d’ailleurs majoritairement à travers le pea, assurance vie ou compte titre sur des fonds de gestion active avec des gérants au commande.

Les frais:: on dit que les Etfs sont moins cher en frais, je suis d’accord sauf que chaque arbitrage coûte quelques frais de courtage alors que les sicavs sont à 0% dans une majorité des courtiers en ligne ou assurance vie.
Il est normal qu’un gérant qui effectue plusieurs arbitrages au sein de son fonds prélève des frais de gestion annuel, ça revient un peu à un gérant d’ETF actifs qui prélève un % pour la gestion de PF.

La performance: Quelle gestion d’ETFs fait mieux qu’H2o multistratégies sur 5 ans avec des frais de gestion de 1,56% ?…pour un profil risque 10 tout en exposant mondialement sur les actions/obligations/devises.
Quelle gestion d’ETFs fait mieux que Sextant Grand Large sur 10 ans avec un profil risque 4 avec des frais de gestion à 1,89%?
On peut donc faire confiance à un gérant dont cela est son métier suivant son profil de risque.

Parlons des smalls caps, vrai valeur ajoutée à un PF, catégorie qui superforme sur le LT à la recherche des pépites demain:
-Indépendance et expansion pour cité le plus connu, quel etf comparable fait mieux?
-Amundi Europe Microcaps pour l’Europe….là aussi quel etf fait mieux?
Ne peut-on pas faire confiance à un gérant dont cela est son métier afin de faire un tri parmi les valeurs les plus prometteuses dans l’indice de référence?

J’irais même plus loin, côté émergents, en comparant Gemequity R et Amundi ETF MSCI Emerging Markets UCITS ETF là aussi net avantage pour le premier par rapport au second. 9,41% annualisé sur 5 ans pour le fonds actifs contre 5,4% pour le second.

Même dans les Etfs mono pays tel Lyxor Russia (Dow Jones Russia GDR) UCITS ETF ou Lyxor PEA Turkey (DJ Turkey Titans 20) UCITS ETF C-EUR vous trouverez une bien meilleure performance dans les fonds actifs tels Parvest Equity Russia Classic-Capitalisation,Pictet-Russian Equities P ou HSBC Global Investment Funds - Turkey Equity Class AC pour la Turquie.
Bref j’ai trouvé peu de catégorie où l’Etf fait mieux que le meilleur fonds actifs dans chaque catégorie.

Bilan je n’utilise pratiquement que des fonds actifs à travers le Pea, assurance vie et compte titre surtout pour quelqu’un en Buy and Hold.

Hors ligne

 

#32 23/09/2017 11h16 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   12 

Il est nettement plus facile de choisir un fonds actif à posteriori que de deviner lequel performera dans le futur :
Morning Star : Comment ne pas être sous l’emprise des performances passées

Dernière modification par BNH (23/09/2017 12h23)


Buy N' Holder

Hors ligne

 

#33 23/09/2017 12h14 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Banni
Réputation :   

Exactement.
En gros, certains fonds superformeront l’indice mais la question est lesquels ?
Et ça n’est pas souvent les mêmes, à part peut-être certains fonds "stars" comme H2O ou I&E.
Même Carmignac qui était devenu une star (et l’est toujours) sous-performent nettement depuis plusieurs années.

Hors ligne

 

#34 23/09/2017 12h16 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   44 

@Bike69
Il n’est pas toujours facile de comparer un fonds géré activement à des ETFs, on en vient souvent à comparer des choux et des carottes. Prenons votre exemple H2o multistratégies. Il s’agit d’un fonds multi-stratégies comme son nom l’indique utilisant pas mal de levier à la lecture de son prospectus (x5). A ce titre (multi-strat), son sharpe sur ces dernières années ne semble pas très bon (je n’ai pas de chiffres mais morningstar indique 0.74 sur 3 ans).

Hors ligne

 

#35 23/09/2017 12h55 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

@ BNH et Luxo Pour moi la comparaison sur 5 ans est suffisante pour estimer que certains fonds actifs surperforme sur la durée leur indice de référence représenté par un Etf .
Et pour certains fonds cités la comparaison est sur 10 ans et l’écart est parfois énorme.

@Martins Pour H2o Multistratégies , je le compare à un risque 10 d’une gestion de PF d’ETF , cela peut correspondre à un client qui recherche de la performance sur le long terme en prenant des risques.

Hors ligne

 

#36 23/09/2017 13h20 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

Bike69 a écrit :

@ BNH et Luxo Pour moi la comparaison sur cinq ans est suffisante pour estimer que certains fonds actifs surperforme sur la durée leur indice de référence représenté par un Etf.

Hélas, cinq ans ne prouve rien du tout.

Regardez par exemple le graphique sur cinq ans de l’évolution des actions "growth" aux USA, vs les actions "value" :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ive-ivw-20170922.gif

Les actions "value" progressent de "seulement" 63% contre 84% pour les actions "growth", avec une différence marquée depuis deux ans.

Ainsi, tous les fonds qui ont l’habitude de surpondérer les actions "growth" (gros PER et sans dividende) dans leur portefeuille, vont naturellement faire mieux que le S&P500 sur cinq ans.

Et, tous les fonds qui ont l’habitude de surpondérer les actions "value" (faible PER et avec dividende) dans leur portefeuille vont naturellement faire moins bien que le S&P500 sur cinq ans.

Donc en réalité, sur une période si courte, c’est l’allocation sectorielle et value/growth du fonds qui va faire sa performance par rapport au marché.

Si on prend le cas de Carmignac Patrimoine, toute sa surperformance passée est liée à sa gestion en 2008-2009, avec une faible exposition au marché actions à ce moment-là. C’est ce simple fait qui l’a propulsé en haut de tous les classements à l’époque, quelle que soit la durée. On a vu la suite.

Ceci étant exposé, il y avait effectivement des gérants small caps en France, qui ont un historique de performance maintenant suffisamment long (plus de quinze ans) pour que l’on puisse parler d’une véritable sur-performance et non pas de chance.

Un autre point, c’est que les gérants "stars", au bout d’un certain nombre d’années ont tendance à quitter le fonds pour monter leur propre société de gestion, s’ils n’étaient déjà pas associés initialement.

Du coup, identifier et investir sur un fonds qui sur-performe de manière durable, quels que soient les contextes de marché, est très difficile.

Hors ligne

 

#37 23/09/2017 13h49 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   44 

Bike69 a écrit :

@Martins Pour H2o Multistratégies , je le compare à un risque 10 d’une gestion de PF d’ETF , cela peut correspondre à un client qui recherche de la performance sur le long terme en prenant des risques.

Mais ce n’est pas suffisant de comparer à des ETFs qui ont la même classe de risque, il faut que les stratégies et classes d’actifs soient comparables. A quelle classification faites-vous référence en parlant de "risque 10"?

Hors ligne

 

#38 23/09/2017 14h57 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   44 

Bike69, pour essayer d’étayer un peu j’ai récupéré l’historique des VLs de h2o multistrat. Depuis sa création (2010), sa performance annualisée est d’environ 16%, et sa volatilité annualisée d’environ 25%. Avec un taux sans risque à 0 (on est sympa), cela fait un sharpe de 0.64 pour un fonds diversifié. Sur cette période, je vous assure ce n’est vraiment pas très bon. Prenez un ETF qui fait la diversification la plus basique, VBINX, son sharpe sur les 10 dernières années, donc en incluant la crise de 2008, est de 0.68.

Comment un gérant si talentueux ne fait pas mieux que VBINX?

Contrairement à ce que vous pensez, les frais ne sont pas de 1.56%, mais de 1.56% + 25% de la surperformance (vs EONIA+2.5pts), soit environ… 1.56%+25%*(20%-2.5%-1%) = 5.7% par an. C’est très très approximatif mais ça vous donne une idée (EONIA à 1%, c’est sympa).

Dans le milieu des hedge funds, 1.56%/25%, c’est beaucoup trop cher pour un sharpe de 0.7.

Dernière modification par martin (23/09/2017 14h58)

Hors ligne

 

#39 23/09/2017 15h35 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

Pour les frais ok si surperformance mais de toute manière ils sont incorporés dans la valeur liquidative et la performance annualisé d’environ 25%.
Pour le ratio de Sharpe, H2o assume ’’Essayer de protéger les clients contre ces bouffées d’aversion au risque […] c’est hypothéquer la performance à long terme. Les draw down font partie de la nature même des marchés’’. ’’On ne vous coupera pas au plus bas au nom de la gestion des risques’’.
H2o MS représente à lui seul une gestion international actions/ obligations en privilégiant certaines zones, secteurs , et en étant même short sur certaines classes.

Et pour Indépendance et expansion, Amundi Europe Microcaps entre autres quelle défense vont apporter les adeptes d’Etfs ?…ou encore Gemequity R pour les émergents?

Hors ligne

 

#40 23/09/2017 15h44 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   135 

Bonjour

Effectivement, au cours de ces 2 dernières années, l’approche Growth (en blanc sur le graphe) était et, à priori, reste le style de gestion à privilégier face à l’approche Value (en orange).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2814_growth_value_sp500.jpg

Mais vous indiquez;

InvestisseurHeureux a écrit :

Ainsi, tous les fonds qui ont l’habitude de surpondérer les actions "growth" (gros PER et sans dividende) dans leur portefeuille, vont naturellement faire mieux que le S&P500 sur cinq ans.
Et, tous les fonds qui ont l’habitude de surpondérer les actions "value" (faible PER et avec dividende) dans leur portefeuille vont naturellement faire moins bien que le S&P500 sur cinq ans.

Je pense que l’écart est bien plus grand encore avec ceux qui sélectionne des valeurs à faible PER, avec ou sans dividende, mais taux de croissance en hausse.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#41 23/09/2017 22h19 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   44 

Bike69 a écrit :

Pour les frais ok si surperformance mais de toute manière ils sont incorporés dans la valeur liquidative et la performance annualisé d’environ 25%.

A mes yeux cet argument n’est valable que pour un tracker, dont l’objectif est de coller à un indice de référence. Par ailleurs la performance annualisée n’est pas de 25% mais de 16% si vous prenez tout l’historique du fonds. Et ce que j’essayais de vous expliquer c’est qu’aucun investisseur institutionnel ne paierait de tels frais pour un sharpe aussi faible.

Bike69 a écrit :

Pour le ratio de Sharpe, H2o assume ’’Essayer de protéger les clients contre ces bouffées d’aversion au risque […] c’est hypothéquer la performance à long terme. Les draw down font partie de la nature même des marchés’’. ’’On ne vous coupera pas au plus bas au nom de la gestion des risques’’.
H2o MS représente à lui seul une gestion international actions/ obligations en privilégiant certaines zones, secteurs , et en étant même short sur certaines classes.

Oui, c’est la bonne chose à faire, mais en fait cela améliore le sharpe, et n’explique aucunement un faible sharpe, encore moins après de belles années.

Bike69 a écrit :

Et pour Indépendance et expansion, Amundi Europe Microcaps entre autres quelle défense vont apporter les adeptes d’Etfs ?…ou encore Gemequity R pour les émergents?

Ces fonds dont j’ai regardé rapidement les caractéristiques sont clairement différents du multi strat et semble à première vue assez purs (une seule stratégie, une seule asset class, quoiqu’ils contiennent un peu d’obligations, pas ou peu de levier). Le dernier a trop peu d’historique pour en conclure grand chose, mais peut être connaissez vous le gérant? Indépendance et expansion semble effectivement montrer un talent remarquable sur un portefeuille diversifié. Hélas il est fermé. Vous noterez que ses frais, ainsi que ceux du fonds Amundi, sont très inférieurs à ceux du fonds h2o.

Mon propos n’est absolument pas d’enterrer toute la gestion active, il y a d’excellents fonds actifs, vous en avez cités 2, mais de mettre en garde contre des comparaisons trop rapides basées uniquement sur la performance de quelques années sans regarder en détails comment est construit le fonds. La lecture des prospectus est essentielle, et malheureusement pas facile. La plupart des ETFs passifs sont beaucoup plus simples à comprendre, et leur choix donc moins hasardeux.

Hors ligne

 

#42 24/09/2017 09h21 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

H2o MS c’est bien 26,84% annualisés sur les 5 dernières années…la perf de 16% étant depuis la création du fonds en plein crise de la dette (et quand on sait que la partie obligataire est le fer de lance de la société de gestion!).
A ce niveau de performance vous ne trouverez pas d’autres fonds diversifié multi-actifs accessible au particulier en un clic à 0% sur assurance vie ou courtier en ligne tel Fortunéo.
Alors oui le ratio de sharpe n’est pas bon? mais est-ce vraiment important pour celui qui recherche de la performance en investissant sur le long terme et en acceptant la volatilité?
Chaque baisse prononcée (qui est peut-être l’occasion de renforcer ou de rentrer pour celui qui joue le market timing en faisant confiance au gérant sur le LT) a été rattrapé en moins d’un an. Et pourtant en 2016 le fonds si je me souviens bien a perdu près de 40% en Ytd en 2/3 mois avant de refaire son retard sur le reste de l’année.
La flexibilité du fonds peut en théorie amortir une chute des marchés. Cela ne s’est pas vérifié jusqu’à présent car H2O MS a toujours été positif sur les actifs risqués et les actions depuis la création.

En complément de très bon fonds smalls caps ( H2o MS n’y investissant pas) ça reste une allocation de gestion active offensive capable d’offrir une très belle perf sur le long terme.

Hors ligne

 

#43 24/09/2017 12h59 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   44 

Bike69 a écrit :

H2o MS c’est bien 26,84% annualisés sur les 5 dernières années…la perf de 16% étant depuis la création du fonds en plein crise de la dette (et quand on sait que la partie obligataire est le fer de lance de la société de gestion!).

Pardonnez moi de vous le dire mais vous montrez ici l’un des biais comportementaux typiques en ne regardant que la partie de l’historique qui vous intéresse, celle qui d’ailleurs est mise en avant par les distributeurs. Votre argument sur la "crise de la dette" a plusieurs travers:
* on parle ici d’un fonds diversifié en classes d’actifs, qui ne fait donc pas que de l’obligataire (oui, B. Crastes a fait sa réputation sur l’obligataire, mais ce n’est pas un fonds purement obligataire)
* au sein de la poche obligataire/dette souveraine, le fonds est diversifié, i.e. pas uniquement exposé à l’Europe
* il s’agit d’un fonds actif, avec de l’alpha revendiqué, on pourrait donc s’attendre à ce que le talent du gérant permette d’extraire une performance positive d’une crise de la dette.

A ce niveau de performance vous ne trouverez pas d’autres fonds diversifié multi-actifs accessible au particulier en un clic à 0% sur assurance vie ou courtier en ligne tel Fortunéo.

Il serait proprement scandaleux qu’un fonds investissant essentiellement sur des produits liquides ne propose pas d’entrer à 0%.
En investissant dans ce fonds, vous êtes prêt à faire jouer l’effet de levier (x5, ça n’est pas rien). Avec fortuneo, vous pouvez utiliser des CFDs sur des ETFs et obtenir le même profil de risque, voilà ce qui est comparable. Ce n’est évidemment pas une recommandation, je cherche juste à vous montrer ce qu’il y a vraiment sous le capot de ce fonds.

Bike69 a écrit :

Alors oui le ratio de sharpe n’est pas bon? mais est-ce vraiment important pour celui qui recherche de la performance en investissant sur le long terme et en acceptant la volatilité?

Oui, c’est important (cet indicateur et/ou d’autres similaires). Plus le sharpe est élevé, moins vous avez de chances d’être loin (en dessous de) votre rendement espéré à mesure que le temps passe. Ce n’est pas la seule chose à regarder, mais un mauvais sharpe (bon/mauvais dépend du degré de diversification) doit être rédhibitoire. Autrement dit, si vous acceptez d’avoir une volatilité élevée de 25% par an, préférez-vous avoir une espérance de gain de 10%, 20% ou 30%? Le sharpe est l’un des outils permettant d’effectuer ces comparaisons. Si vous avez un fonds qui a un sharpe de 1 mais une volatilité de 5 et une autre similaire (stratégies, classes d’actifs) avec un sharpe de 0.75 et une volatilité de 10, vous aurez de bien meilleures espérances de gains en utilisant un effet de levier x2 sur le premier plutôt qu’en investissant sur le second, tout en ayant la même volatilité… ou alors la même espérance de gain en x1.5 tout en ayant une volatilité plus faible. Encore une fois c’est une illustration, je ne recommande pas l’utilisation de levier.

Bike69 a écrit :

Chaque baisse prononcée (qui est peut-être l’occasion de renforcer ou de rentrer pour celui qui joue le market timing en faisant confiance au gérant sur le LT) a été rattrapé en moins d’un an. Et pourtant en 2016 le fonds si je me souviens bien a perdu près de 40% en Ytd en 2/3 mois avant de refaire son retard sur le reste de l’année.

Faire confiance au gérant et faire du market timing sur le gérant, vous conviendrez que c’est incompatible?

Hors ligne

 

#44 24/09/2017 18h24 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

Il serait proprement scandaleux qu’un fonds investissant essentiellement sur des produits liquides ne propose pas d’entrer à 0%.
En investissant dans ce fonds, vous êtes prêt à faire jouer l’effet de levier (x5, ça n’est pas rien). Avec fortuneo, vous pouvez utiliser des CFDs sur des ETFs et obtenir le même profil de risque, voilà ce qui est comparable

Avec autant de prise de risque, je préfère me reposer sur l’expérience d’un gérant reconnu que faire mon mixte moi-même avec des Etfs. Et combien d’Etfs pour répliquer H2o Multistratégies sachant que le gérant change son allocation tout les mois et reste exposé aux actions/obligations/devises tout secteurs tout pays, long/short? Très difficile voir impossible de le répliquer à 100% et surtout ça demande un suivi autre qu’investir sur un fonds et se reposer sur le gérant qui a démontré qu’il pouvait aller chercher de la performance.

Faire confiance au gérant et faire du market timing sur le gérant, vous conviendrez que c’est incompatible?

Si c’est compatible, si je pense que le gérant à raison sur le Long Terme, je profite du repli du fonds car j’estime que c’est une mauvaise passe ponctuel qui ne va pas durer, occasion pour renforcer.
C’est d’ailleurs souvent très payant avec ce fonds.
C’est comme si j’étais optimiste sur le cac40 sur le long terme, et que celui se mettait à baisser, je renforcerais mes positions.
Je peux allouer 20% de mon PF sur H2o MS en buy and hold et ponctuellement renforcer à 30%/40% sur des pics de baisse et retrouver les 20% ensuite.

Je pense qu’on a fait le tour de la question sur H2o Multistratégies qui d’ailleurs à la base n’était pas vraiment le sujet de la file.
Même si ce fonds multi-actifs facilement accessible peut à lui seul représenter une alternative à une gestion active d’ETF avec un profil de risque similaire soit très risqué j’en conviens.

Dernière modification par Bike69 (24/09/2017 18h57)

Hors ligne

 

#45 25/09/2017 13h40 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   89 

Il faut aussi rappeler que dans les frais des fonds "actifs", en moyenne 50% sont retro-cédés à la distribution (broker, assureur vie, banquier, conseiller en gestion de patrimoine, ..).

Pour une moyenne de frais à 2%, cela fait 1% de l’encours qui sert à rémunérer la distribution et le conseil, sans aucune valeur ajoutée sur les choix du fond.

Dernière modification par tikou (25/09/2017 13h41)

Hors ligne

 

#46 25/09/2017 14h19 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Banni
Réputation :   

Martin, très intéressant vos remarques sur le ratio de sharpe.

Pour sélectionner, un fond, il faudrait donc le suivre en priorité mais ma question: à 10 ans, il y a encore des fonds avec un ratio supérieur à 1 ?

Même le superbe fond I&E a un ratio inférieur à 1 à 10ans (au 31/10/2016) ?
www.independance-et-expansion.com/files … 311016.pdf

Qu’est-ce que cela signifie ? Que la volatilité a été plus forte que le gain ? Faut-il, pour autant éliminer ce fond ? car si on cherche 10% de gain annuel, quel type de fonds pourrait offrir cette performance avec une volatilité plus faible et donc un ratio de sharpe > 1 ?
Peut-être que la seule solution est une gestion active

Hors ligne

 

#47 25/09/2017 19h38 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   44 

Luxo, oui il y a des fonds qui ont un sharpe supérieur à 1 à 10 ans, mais il n’y a pas de valeur seuil magique qui s’applique en tout temps et à tous les types de fonds. C’est avant tout un outil de comparaison entre stratégies similaires (appelons stratégie un style d’investissement appliqué à une ou plusieurs classes d’actifs et couvrant un univers plus ou moins grand - par exemple US large cap ou world all caps).

Il est normalement plus difficile pour une stratégie concentrée, par exemple celle du fonds I&E qui se limite à des small caps françaises, d’avoir un sharpe élevé sur le long terme: ainsi 0.6 sur 2007-2016 me semble très bon. Pour le vérifier, comparez ce sharpe à celui d’un indice de small caps française sur la même période. Petite remarque au passage, le doc que vous indiquez propose comme référence un indice NR, il serait plus judicieux d’utiliser un indice GR si vous êtes résident en France, même si cela ne devrait pas trop changer le sharpe. Attention au choix des indices de référence, ceux des fonds ne sont pas toujours judicieux mais commercialement intéressant. L’exemple classique est (était?) de se comparer au S&P500… sans dividendes, ce qui n’a aucun sens puisqu’il n’est pas impossible mais peu aisé et sans intérêt pour la plupart des investisseurs d’investir dans un indice sans en toucher les dividendes.

En faisant les comparaisons, attention au choix du taux sans risque. Il y a 10 ans, le taux sans risque n’était pas de 0: est-ce bien pris en compte dans le calcul? D’où l’intérêt de faire ces calculs soi-même à partir des séries de NAV des fonds.

Ensuite, lorsque vous commencez à diversifier, notamment sur la dimension classe d’actifs mais aussi style d’investissement et univers, vous devez vous attendre à voir le sharpe augmenter. C’est mathématique, vous mélangez deux stratégies différentes ayant le même sharpe et vous en obtenez une troisième avec un meilleur sharpe.

Pour finir, le sharpe est très utile comme outil de comparaison, notamment entre une stratégie active et une combinaison d’ETFs en rapport, mais il ne regarde bien sûr que le passé, et que la moyenne. Il ne faut pas oublier de s’interroger sur ce qui peut arriver à une stratégie dans certains cas de stress des marchés insuffisamment capturés par la moyenne, et si on est prêt à l’assumer.

Hors ligne

 

#48 08/10/2017 11h59 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   208 

Je viens de visualiser un webinar très intéressant sur l’Agefi actif d’Yves Chouefaty, président fondateur de Tobam.

Ici le lien d’un résumé de sa conférence Tordre le cou aux idées reçues de la gestion d’actifs

Quelques idées fortes:

- acheter un support passif est un acte actif de gestion
- acheter un support capipondéré (Ex ETF Cac 40 ) c’est faire un pari sur les quelques valeurs qui pèsent le plus au sein de l’indice et sur celles qui viennent de performer récemment.
Je cite "Comme on le dit chez TOBAM: « Passive management is a cheap way to buy expensive stocks »."
-la majorité des gérants actifs ne font pas mieux que l’indice de référence de leur fonds:
C’est mathématiquement impossible que plus de la moitié des gérants fassent mieux que l’indice car l’indice représente la somme moyenne des actions des gérants actifs (puisque les supports passifs ne font rien pour modifier l’indice) donc il y aura toujours des gérants qui font mieux et d’autres qui font moins bien à un instant donné.
C’est comme comparer la vitesse moyenne des coureurs du Tour de France, vous en avez la moitié au dessus et la moitié en dessous chaque année. Sur 10 ans, vous aurez forcément une plus grande proportion en dessous car il suffit d’être une ou deux années en dessous de la moyenne.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#49 08/10/2017 12h17 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   256 

carpediem a écrit :

C’est mathématiquement impossible que plus de la moitié des gérants fassent mieux que l’indice car l’indice représente la somme moyenne des actions des gérants actifs (puisque les supports passifs ne font rien pour modifier l’indice) donc il y aura toujours des gérants qui font mieux et d’autres qui font moins bien à un instant donné.

Ouh là, voilà un usage du mot "mathématiquement" un peu cavalier…
Mathématiquement, c’est tout à fait possible que plus de la moitié fasse mieux que la moyenne (ou alors on parle de médiane)

Par ailleurs, dire que les supports passifs ne font rien pour modifier l’indice me semble une grosse erreur. Plus un support passif est souscrit, plus il va devoir acheter de collatéral, et donc plus il va faire augmenter la valeur des sociétés inclues dedans (c’est d’ailleurs ce qu’on souligne souvent comme pouvant être source de bulle)
Et même sans augmentation de la souscription, ça réduit quand même le nombre de vendeurs potentiels, donc a quand même un effet à la hausse de ses valeurs sous-jacentes.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#50 08/10/2017 17h56 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   70 

Bonjour,

carpediem a écrit :

- acheter un support capipondéré (Ex ETF Cac 40 ) c’est faire un pari sur les quelques valeurs qui pèsent le plus au sein de l’indice et sur celles qui viennent de performer récemment.

Ce n’est pas vrai. En tout cas ce n’est pas plus un pari sur les plus grosses valeurs que les plus petites.
Lire à ce sujet ETFs : les dangers des ETFs et de la gestion passive

La valorisation relative des actions (les une par rapport aux autres, dans un même univers) n’est pas affectée par les fonds passifs capipondérés sur cet univers.
Par ex, l’achat d’un ETF cac40 ne change pas la valorisation relative de Total par rapport à PSA.

C’est un peu plus compliqué dans le monde réel (avec des fonds par secteurs, par taille d’entreprise etc…) : par ex l’achat d’un ETF SP500 secteur techno va changer la valorisation du secteur technologies par rapport aux autres entreprises du SP500.

carpediem a écrit :

C’est mathématiquement impossible que plus de la moitié des gérants fassent mieux que l’indice car l’indice représente la somme moyenne des actions des gérants actifs (puisque les supports passifs ne font rien pour modifier l’indice) donc il y aura toujours des gérants qui font mieux et d’autres qui font moins bien à un instant donné.

Comme l’a dit faith, il y a la différence moyenne médiane.

Ensuite, dans l’ensemble, la part des actifs gérée en gestion active gagne légèrement plus que l’indice, et la part en gestion passive gagne légèrement moins (avant frais dans les 2 cas).

C’est dû au fait que les fonds actifs sont des fournisseurs de liquidité, alors que les fonds passifs sont uniquement des consommateurs de liquidité. Les fonds passifs doivent payer le bid-ask spread quand ils tradent, alors que les fonds actifs le reçoivent.
Lire à ce sujet The Paradox of Active Management | PHILOSOPHICAL ECONOMICS
The Value of Active Management: A Journey Into Indexville | PHILOSOPHICAL ECONOMICS
The Impact of Index Investing: A Follow-Up | PHILOSOPHICAL ECONOMICS

Actuellement, vu la proportion des fonds gérés activement, cet effet est imperceptible dans la performance des fonds passifs, il le deviendra quand la part des fonds passifs sera par ex supérieur à 80% (si on y arrive un jour ^^).

Bien sûr vu le niveau actuel des frais des fonds actifs, c’est imperceptible, et les fonds passifs sont capable de s’approcher très près de l’indice.
Les fonds actifs par contre sont dans l’ensemble très loin à cause des frais.


Markets are not perfect, but everybody else is worse

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech