Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 15/09/2017 14h51 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

Il y a des disparitions dont il faut se réjouir en tant qu’investisseur. Le succès croissant des ETF, ces fonds indiciels cotés et peu coûteux, transforme profondément le paysage de la gestion. Il s’agit véritablement d’une révolution dont nous ne mesurons pas encore toutes les conséquences. La gestion dite « active » promet de faire mieux qu’un indice de référence en utilisant diverses méthodes basées sur la macro-économie, une connaissance approfondie des entreprises, l’analyse graphique… De son côté, les ETF promettent « simplement » une réplication quasi-parfaite d’un indice.

On aurait pu imaginer que gestion active et passive cohabitent paisiblement. Si cela a été le cas avant la crise de 2008, ce ne l’est plus pour deux raisons. L’offre ETF a évolué ces dernières années. La couverture du marché est complète. Pour ainsi dire, tous les indices, qu’ils soient large ou pointus, ont un ou plusieurs ETF qui les « trackent ». Mais, c’est surtout l’émergence du « Smart Beta » qui constitue une concurrence frontale pour la gestion active. Les ETF « Smart Beta » permettent d’accéder à des styles de gestion, comme la « value » (sociétés sous-valorisées), le « momentum » (titres dont la dynamique haussière est forte)… de manière transparente et peu coûteuse. Elle constitue en réalité une systématisation du travail réalisé par un gérant de fonds actif qui d’une manière explicite ou implicite possède une exposition à un ou plusieurs de ces style. L’ironie de la situation vient du fait que de nombreux gérants actifs cherchent à tirer profit des avancés technologie, de l’automatisation pour créer de la performance. Ils en sont maintenant la victime.

Mais la gestion active a également sa part de responsabilité dans son déclin. Depuis les années 1980, elle s’est concentrée sur la performance relative à un indice plutôt qu’une performance « raisonnable » adaptée à l’investisseur. Elle s’est focalisée sur la performance de court terme en sacrifiant, sans le vouloir, celle de long terme pourtant attendue par la plupart des investisseurs. Elle a alimentée une concurrence ridicule afin d’apparaître favorablement dans des classements scrutés fébrilement par des investisseurs ayant besoin de justifier leur choix. Elle s’est « benchmarkée ». Afin de ne pas s’écarter des indices, elle s’est affadie. Enfin, elle a cherché à systématiser sa gestion. On peut le comprendre. Le meilleur moyen de convaincre un investisseur d’acheter une gestion active est qu’il pense que les bonnes performances passées ont été obtenues grâce à une méthodologie éprouvées et sont donc reproductibles. C’est pourtant très rarement le cas. Les investisseurs oublient trop vite que « les performances passées ne sont pas garantes des performances à venir » comme le rappelle l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

Finalement, les deux univers de la gestion active et passive se sont rapprochés pour entrer en collision. Les frais élevés du premier et l’avantage de la cotation en continu du second ne laisse pas de doute sur l’issu du choc. Déjà, les alertes sont nombreuses. Aux Etats-Unis, la décollecte de la gestion active a dépassé les 1.000 milliards USD en 10 ans, alors que la gestion indicielle collectait 1.400 milliards USD. Le mois dernier, la société de gestion américaine Turner Investment (540M$ sous gestion) racheté une société de gestion d’ETF (Elkhorn Capital Group) pour abandonner son activité historique de gestion active. Cette semaine, Goldman Sachs lance une nouvelle gamme d’ETF Smart Beta dont les frais de gestion sont de 0.09 % (!), plus bas même que de nombreux ETF classiques. Cela a incité Moody’s a considéré cette initiative comme un « événement de crédit négatif » pour les fonds de gestion active.

La gestion active telle que nous la connaissons aujourd’hui va disparaitre car elle doit se transformer. Elle doit prendre ses distances au plus vite avec l’univers des ETF au risque de se faire phagocyter. Il va lui falloir se différencier, retrouver un ADN fort et présenter des performances éloignées de celles des indices. Elle devra prendre le risque de décevoir l’investisseur pour le séduire de nouveau. Les investisseurs doivent le comprendre.

Régis Yancovici – Allocataire d’actifs spécialiste des ETF – Jinvestismoinscher.fr

Mots-clés : etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive

Hors ligne

 

#2 15/09/2017 15h35 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   201 

Bonjour

AVant tout, je ne suis pas modérateur, mais je crois que si vous avez l’autorisation de mettre le lien vers votre site en signature, il ne faut pas trop que ça ressemble à de la pub, ce qui n’est pas l’objet du forum.

Pour votre article, je pense que votre analyse est juste, excepté pour certains gérants aux performances hors normes, mais ca va être difficile de se lancer pour les jeunes.

APrès, si j’apprcéie le ETF et leurs avantages (merci Fructif), je trouve que des marchés drivés essentiellement par la gestion passive sont terrifiants.

Un investisseur lambda peut logiquement vouloir suivre des indices ou des thématiques, qui sont sensées êtres "drivées" par les investisseurs avertis (institutionnels, sociétés et… gérants qui font du stock picking!).

Mais si tout le monde achète des indices, sans aucune distinction, alors adieu l’efficience des marchés. Certes il y a le smart bêta, mais là encore sera il efficient lorsque toute forme de gestion active, ou plutôt "intelligente et argumentée" aura disparu?

Je suis désolé, mais dans CAC 40, il y a L’Oreal, Air Liquide, et ces boîtes, on ne les achète pas comme EDF ou Gemalto…

CA me rappelle quand on prêtait à la Grèce comme à l’Allemagne parceque c’étaient des pays de la zone euro… On voit où on en est aujourd’hui, par quoi on est passé, et par quoi il faudra encore passer dans les décennies à venir. N’est pas l’Allemagne qui veut!

Il y a des disparitions dont il faut se réjouir en tant qu’investisseur.

Je me réjouis que les gestionnaires doivent revoir leur copie et notament leurs frais, mais certainement pas de les voir disparaître.

Dernière modification par MisterVix (15/09/2017 15h36)


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#3 15/09/2017 16h30 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   43 

Jinvesteam

Pouvez vous expliquer un peu plus c’est quoi la gestion active pour vous…

Pour bien des ETF c’est faire des mouvements tous les X mois , une fois que le momentum est passé , trop tard en d’autres mots car les cycles sont de plus en plus courts.

On est loin d’une gestion active et encore plus d’une proactive, quand aux rendements court terme , plusieurs rendements court terme additionnés font un rendement long terme.


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#4 15/09/2017 18h08 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

@MisterVix : Vous avez raison, un mauvais excès de gestion passive peut distordre les marchés. Ce n’est pas si terrifiant et les ETF n’y sont pour rien. C’est l’utilisation qui en fait qui est problématique. Des ETF non capi-pondéré existent. Par ailleurs, les inefficiences générées pourront être exploitées par les stock-pickers. Par ailleurs, je ne fait partie de ceux qui pensent que le marchés sont efficients. Mais alors pas du tout. L’efficience des marchés est une théorie séduisante basées sur des recherches des années 50. Elles est largement remise en cause depuis 25 ans, y compris par ceux qui l’ont porté. Par disparition, j’entends mutation.

@Silicon : La gestion active, c’est d’avoir une autre ambition que de suivre un indice.
Je suis adepte de la gestion active de produit passif

Dernière modification par Jinvesteam (16/09/2017 10h39)

Hors ligne

 

#5 15/09/2017 19h06 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   101 

Bonsoir !

Jinvesteam a écrit :

Je suis adapte de la gestion active de produit passif

L’aphorisme semble plaisant, mais l’interprétation peut-être moins ; car :
- Gestion active => frais (il faut bien rémunérer le gestionnaire et les transactions) ;
- Gestion passive = (souvent) ETF => frais
Donc cela risque de se traduire par une addition des frais.

Inversement, une gestion passive de produits actifs, que l’on pourrait assimiler à du "acheter et conserver" (buy & hold pour les francophobes) sera le type de gestion avec le moins de frais.

Sinon, pour votre analyse généraliste sur la Gestion Active, elle est très intéressante, bien argumentée, mais pas forcément très pragmatique. 
Attention, ce n’est pas une critique ; juste mon point de vue, très (trop ?) terre à terre.

Dernière modification par M07 (15/09/2017 19h07)


M07

Hors ligne

 

#6 15/09/2017 19h18 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   371 

Sujet intéressant

Perso je crois a la gestion active de divers instruments …

Puisque vous etes revenu sur le forum… pourriez vous répondre a ma question au #391 sur ce forum ou vous etes intervenu? M.erci d’avance

www.devenir-rentier.fr/p253800#p253800

Dernière modification par sissi (15/09/2017 19h19)

Hors ligne

 

#7 16/09/2017 00h17 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

les fonds actifs ne font pas mieux que la gestion indicielles sur le long terme sauf sur les petites capitalisation et quelques fois sur les pays émergeants mais la c’est un faible écart souvent.

Si ça  vous amuse d’essayer de faire des choix peut être que vous prendrez des positions heureuses mais c’est un exercice difficile voir impossible pour la plupart…

certains fonds ont leurs utilités sur quelques marchés il faut le reconnaître.

Hors ligne

 

#8 16/09/2017 10h53 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

@M07 : Toutes les études nous montre que les fonds les plus performants sont souvent les moins coûteux. Attention à ne par surinterpréter. Minimiser "coûte que coûte" les frais n’est pas la garantie d’une bonne performance. Un équilibre est à trouver avec d’autres critères. J’évite de regarder l’investissement que par le biais des frais. Bien sûr, même si j’ai forgé mon avis en plus de 20 ans d’expérience, j’accepte la "critique" smile

@Galessin : le fait qu’en moyenne les gestions actives fassent mieux que les gestions passive sur les émergents et les small n’est pas avéré.
"si ça vous amuse…" : aucunement. J’investis pour le compte de mes clients. C’est du travail.

@Sissi : pas de valeur ajoutée sur la fiscalité luxembourgeoise

Hors ligne

 

#9 16/09/2017 18h00 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Administrateur
Réputation :   1682 

Je ne vois rien de neuf dans votre message, Régis, sinon l’occasion de faire la publicité de votre site.

Il est certain que les ETFs ont le vent en poupe, et en particulier car les indices ont réalisé une performance inédite depuis mars 2009, aidés par les politiques d’assouplissement quantitatives des banques centrales.

Pour le moment, le grand test des ETF (c’est-à-dire un long marché baissier ou un vrai krach boursier) n’a pas eu lieu.

Ce qui est sûr, c’est qu’on remplace petit à petit des gérants de fonds, par des gérants d’ETFs : votre nouvelle activité et votre démarchage ici en sont la preuve.

Alors qu’à la base, Jack Bogle, le père de la gestion indicielle disait bien qu’il fallait acheter tout le marché, avoir le moins de frais possible et être tout le temps investi (pas de market timing)

J’ajoute que toute la théorie d’optimisation des portefeuilles sur laquelle se base les stratégies d’allocation d’ETF a des fondements douteux (avec des corrélations entre actifs qui seraient constantes dans le temps, ce qui n’est pas le cas).

La gestion indicielle à moindres frais en englobant tout le marché faisait sens : la multiplication des ETFs en tout genre et la création d’officines pour aider à choisir ses ETFs et faire de l’arbitrage avec, montrent que l’on revient en arrière et que l’on est en train de pervertir le concept initial.

Hors ligne

 

#10 16/09/2017 19h45 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

@InvestisseurHeureux :

votre message est offensant pour ne pas dire insultant.

Le fait d’être un professionnel de l’investissement me disqualifie-t-il pour donner mon avis ?
Je ne m’en suis pas caché, j’ai même donné mon nom. J’ai avancé à visage découvert. Ce qui n’est pas votre cas.

A aucun moment je n’ai chercher à faire la promotion de quoi que ce soit.

Qu’est-ce qui vous pousse à minimiser la portée de mon propos ? Dérangerait-il votre doxa ?

Il me parait pourtant important d’ouvrir les yeux des lecteurs qui de toutes évidences ont besoin d’être guidé. De toutes évidences, je dérange comme berger.

Alors, cher Monsieur l’InvestisseurHeureux, je ne vais pas déranger l’entre-soi de devenir-rentier.

Mais avant de disparaître de ce site, j’attire votre attention sur  vos approximations et incohérences :

1/ Les ETF n’auraient pas connus de marchés baissiers ? Reprenez vos graphiques depuis 1991.
2/ La performance des indices depuis 2009 n’est pas inédite
3/ Avant de qualifier de "nouvelle" mon activité, renseignez-vous. Vous avez mon nom.
4/ Votre propos porte en lui sa contradiction. Vous faites supporter votre par Jack Bogle selon lequel il faut acheter le marché car les gérants ne peuvent le battre. Il s’appuie sur la théorie d’efficience des marchés. En même temps, c’est grâce à cette théorie que des gérants, dont de surcroît je ne fais pas partie, construisent des portefeuilles en utilisant  le CPAM (Capital Asset Pricing Model).
5/ Qualifier toutes les stratégies d’allocations, sauf la votre je suppose, comme reposant sur des fondements douteux est quelque peu présomptueux et c’est un euphémisme.

Je comprends maintenant que votre site est tel une secte dont vous seriez le gourou. Je le regrette pour vos adeptes, votre théorie du marché efficient date de plus de 60 ans et a été largement remis en cause depuis. Même un de ses pères fondateur Eugène Fama a reconnu de pas l’utiliser pour gérer son portefeuille. Vous noterez également que le Comité Nobel en remettant son prix à Fama a bien veuillez à ne pas évoquer ses travaux sur la soit-disante efficience des marchés.

Hors ligne

 

#11 16/09/2017 21h40 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

j’ai pris la peine de comparer moi même les performances de fonds qui sont Benchmarker sur les indices smalls caps et émergents donc après vous en faites ce que vous voulez.

smalls caps les indices sont moins efficients dans la majorité des cas que des fonds de qualité acceptable à bonne.

Et pour les émergeants c’est quasiment la même performances avec quelques fonds qui font légèrement mieux.

Ce sont des marchés plus opaques ou les infos circulent moins bien et moins vite que sur les grosses caps que tout le monde suit de très près.

La gestion indicielle a connu les marchés baissier de la bulle Internet,  subprimes et de la zone euro et elle en sort toujours largement vainqueur sauf dans des cas particuliers.

Après on met le doigts soit sur le closed indexing,  sur les frais exorbitant ou ce que vous voulez de toute façon c’est comme ca…
A part les smalls caps ou les etf ne semblent pas efficients ca ne vaut pas le coup de se poser la question.

Hors ligne

 

#12 17/09/2017 14h25 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Administrateur
Réputation :   1682 

Jinvesteam a écrit :

Le fait d’être un professionnel de l’investissement me disqualifie-t-il pour donner mon avis ?
Je ne m’en suis pas caché, j’ai même donné mon nom. J’ai avancé à visage découvert. Ce qui n’est pas votre cas.

Ça doit être ça oui… Avez-vous seulement pris la peine de cliquer à quelques endroits du site ?

Vous êtes venu ici uniquement pour faire la promotion de votre site, dont vous avez mis systématiquement le lien dans vos quelques messages. Ne venez pas vous plaindre si je vous apporte la contradiction.

Sur le sujet de la file, quelques éléments factuels :

Oui l’encours des ETFs est en train d’exploser :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_encours-etfs.gif

Le nombre d’ETFs explose aussi, car les sociétés de gestion veulent capter cette nouvelle manne :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_nombre-etfs.gif

Je cite John Bogle :

"John Bogle, 2016" a écrit :

Investors should pick diversified total-market exchange-traded funds and hold them for the long term, rather than buying into “marketing gimmicks”, according to the founder of Vanguard, John Bogle, and former Chief Investment Officer, Gus Sauter.

"John Bogle, 2016" a écrit :

There are now about 1,900 different indices for thousands of ETFs, he added. He warned against active trading and advised investors to buy and hold a diversified, total market fund.

Source : www.etfstrategy.co.uk/vanguard-founder- … cks-48484/

"Jinvesteam" a écrit :

Il y a des disparitions dont il faut se réjouir en tant qu’investisseur.

La gestion indicielle n’a de sens que parce qu’il y a une gestion active et la montée de la gestion indicielle me semble très inquiétante au contraire et de nature à déstabiliser complètement les marchés financiers s’il devait y avoir une nouvelle crise financière.

A la base, il y avait un seul produit simple.

Aujourd’hui, on a une multiplication des ETFs, avec des noms compliqués et des frais plus élevés, et de nouveaux acteurs (robots-conseillers ou "experts") qui se proposent de faire des allocations d’ETFs moyennant commissions.

La rente qu’avait captée les maisons de gestion de fonds actifs est simplement en train d’être captée par d’autres acteurs (ETFs plus complexes avec des frais plus élevés + conseillers en allocation d’ETFs).

Alors que John Bogle l’a toujours dit et répété : la meilleure façon de capter la croissance économique est d’acheter la totalité du marché avec le moins de frais possible.

Ce qui est en train de se passer actuellement va à l’encontre des principes fondateurs de la gestion indicielle posées par John Bogle.

L’avenir dira si c’est pour le mieux ou non, mais ce qui est sûr, c’est que la situation est plus complexe qu’il n’y paraît, avec d’un côté la gestion active qui sous-performe après frais et de l’autre les ETFs qui auraient tous les avantages sur la première.

Je passe aussi sur tous les ETFs synthétiques qui pour moi sont une aberration complète et devrait purement et simplement être interdits.

Hors ligne

 

#13 18/09/2017 14h28 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Administrateur
Réputation :   1682 

Pour montrer l’absurdité à laquelle on arrive avec la gestion indicielle :

"SeekingAlpha" a écrit :

Thanks to a combination of the indexing craze and REITs now occupying their own indexable category, there’s a decent chance Vanguard is the largest single shareholder of your favorite real estate-focused company.

Vanguard is an owner of 18% of Host Hotels (NYSE:HST), 15% of Simon Property (NYSE:SPG), 16% of Brandywine Realty (NYSE:BDN), and roughly 15% of Prologis (NYSE:PLD), to name a few.

For perspective, Vanguard owns less than 7% of most of the S&P 500 constituents.

Combine Vanguard with BlackRock, and the two own about 30% of the REIT industry.

While "uneducated buyers" of index funds are unwittingly boosting REIT share prices, the underlying value may be slipping, suggests Stifel’s John Guinee. He says specialized real estate investors are pulling back.

30% du capital des foncières cotées US seraient possédés par Vanguard et BlackRock à travers leur fonds indiciels.

Et 18% (!) du capital d’Host Hotels & Resorts ($13 Md de capitalisation quand même) est possédé par Vanguard via ses fonds indiciels.

Donc si un jour il y des retraits massifs du tracker Vanguard REIT ETF, qui peut prédire se qui se passera, sinon qu’a priori de manière complètement indifférenciée, le cours de bourse de toutes les sociétés composant l’indice devra baisser "bêtement", sans actualité particulière autre que la "décollecte" du tracker.

Un phénomène possible également avec la gestion active, mais au moins le gérant peut choisir quels titres vendre pour obtenir la liquidité nécessaire au demande de retrait du fonds.

Hors ligne

 

#14 18/09/2017 14h55 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Banni
Réputation :   575 

InvestisseurHeureux a écrit :

Donc si un jour il y des retraits massifs du tracker Vanguard REIT ETF, qui peut prédire se qui se passera, sinon qu’a priori de manière complètement indifférenciée, le cours de bourse de toutes les sociétés composant l’indice devra baisser "bêtement", sans actualité particulière autre que la "décollecte" du tracker.

Il y aura évidemment ce jour-là une forte chute des cours de ces REITs.
Mais ce ne sera pas grave:
- la forte chute ne durera probablement qu’un an, car des acheteurs avisés se positionneront alors progressivement à l’achat fort
- et ce sera une formidable occasion pour ces acheteurs

La preuve: entre l’été 2008 et S1 2009 le cours des SIIC françaises s’étaient effondrés, pas seulement d’ailleurs en raison de la décollecte (sur des ETF foncières et sur des OPCVM foncières), mais aussi en raison de craintes, parfois justifiées vu le profil imprudent de la dette de certaines SIIC, quant à la possibilité ou non pour ces SIIC de refinancer leur dette à son échéance.

Eh bien, cette situation de forte baisse m’a permis de doubler mon patrimoine en un an (pas tout le patrimoine certes, juste les 40% de mon patrimoine que j’avais eu le cran d’investir alors en foncières cotées).

Hors ligne

 

#15 18/09/2017 15h16 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   132 

parisien a écrit :

Eh bien, cette situation de forte baisse m’a permis de doubler mon patrimoine en un an (pas tout le patrimoine certes, juste les 40% de mon patrimoine que j’avais eu le cran d’investir alors en foncières cotées).

Ah je vois qu’on avait eu la même idée au même moment, avec les mêmes résultats ! Il y a quelquefois des opportunités comme celle-là, qu’il ne faut pas laisser passer…..

Hors ligne

 

#16 19/09/2017 14h31 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   201 

"Parisien" a écrit :

Il y aura évidemment ce jour-là une forte chute des cours de ces REITs.
Mais ce ne sera pas grave:
- la forte chute ne durera probablement qu’un an, car des acheteurs avisés se positionneront alors progressivement à l’achat fort
- et ce sera une formidable occasion pour ces acheteurs

Bien d’accord avec vous.

Donc, des investisseurs ACTIFS feront un stock picking des actions décotées en faisant marcher leurs neurones et en DIFFERANCIANT le bon grain de l’ivraie.

Et à ce moment là, on criera:
La gestion passive est morte, vive la gestion passive! wink

Note plus sérieuse: A ce moment là on verra vraiment ce que valent les ETF smart bêta orientés value.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#17 19/09/2017 14h36 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   10 

Il y a un article sur Le monde contre les passifs ce matin : http://www.lemonde.fr/economie/article/ … _3234.html

"Le Monde" a écrit :

La deuxième explication est à chercher dans la gouvernance. De plus en plus de fonds de pension investissent de manière indexée : ils ne choisissent pas leurs actions parce que l’entreprise est prometteuse, mais reproduisent sans réfléchir l’indice boursier pour avoir une performance égale à celle du Dow Jones ou du SP500. Les fonds indexés représentent désormais 50 % de l’actionnariat des entreprises, contre 35 % en 2000. Ces investisseurs passifs se moquent du retour à long terme de l’entreprise et la rendent même vulnérable à l’offensive d’activistes court-termistes. Le résultat est là : les entreprises dont les actionnaires sont des zinzins passifs investissent moins.


➨➨ Parrainage YOMONI ➨➨ GEOFFREY03 ➨➨ Parrainage WESAVE : GM6366 ➨➨ Linxea, Me contacter

Hors ligne

 

#18 19/09/2017 15h24 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   

J’aurais tendance à dire que les investisseurs passifs sont moins actifs en transactions et que le risque de décollecte est étalé dans le temps, surtout dans le cas de fond retraite ou équivalent.

Au pire, effectivement, ca donnera un mini-krach sans raison avec de belles opportunités pour les investisseurs actifs pour acheter à vil prix de belles sociétés.

Hors ligne

 

#19 19/09/2017 15h45 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   43 

Il n’empêche que certaines grosses firmes de courtage ont des screeners de ETF basés uniquement sur le momentum  (Z-score seulement) en daily et weekly que bien des courtiers suivent pour leur clients.

Un peu beaucoup  en retard comme screening par contre, par exemple les pétrolières viennent de sortir aujourd’hui de leur selection soit deux semaines aprés le reveil de celles-ci, rien de parfait en ce bas monde.


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#20 21/09/2017 11h05 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   201 

"Silicon" a écrit :

Un peu beaucoup  en retard comme screening par contre

Bonjour

Je ne suis vraiment pas callé en Momentum, donc corrigez moi si je me trompe, mais d’après ce que j’ai compris c’est l’un des défauts du momentum, par essence, il a besoin que la tendance soit amorcée pour l’identifier, et donc ne permet pas d’être au début d’une tendance (ce qui est le cas du contrarian) ni de sortir avant que le momentum ne soit inversé puisqu’il faut justement "perdre" ce momentum pour identifier la fin de la tendance.

La précocité ou le retard de détection de votre screener devrait être influencée par la fenêtre de temps que vous utilisez (plus précoce = moins fiable, plus en retard = tendance long terme installée).

A confirmer/corriger par des plus expérimentés que moi sur le sujet.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#21 21/09/2017 11h27 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   256 

C’est aussi ce qui me gêne dans l’approche Momentum.
A 12 mois on peut rater la plus grande partie d’une tendance (rentrer et sortir trop tard).
A 1 mois on a de faux signaux.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#22 21/09/2017 19h10 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   43 

J’analyse les directionnels comme FAS FAZ etc.. qui sont ultrarapides pour analyser leur momentum et ensuite trade les titres correspondant a ce secteur, comme je garde les actions seulement quelques jours c’est ok , mais il y a pas mal de faux signaux, c’est la rançon a payer quand le sytème est basé sur le court terme…


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#23 21/09/2017 21h13 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   50 

Je pratique les 2 stratégies momentum et contrarian.
Pour moi elles ont chacune leur avantage et inconvénient

le momentum =
- inconvénient principal comme évoqué :  une partie de la hausse échappe
- avantage : on n’a pas besoin d’attendre longtemps puisque le décollage est déjà fait

le contrarian =
- avantage : on peut capter
- inconvénient : on peut être contrariant longtemps en attendant le décollage

L’idéal est de positionner en contrariant et de finir en momentum.

Hors ligne

 

#24 21/09/2017 22h12 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   256 

Le problème est que depuis une vingtaine d’années tout s’est accéléré.

Si on regarde le CAC40 sur une très longue période :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_cac40_depuis_1900_logarithme.gif
investir en 1960, c’était partir pour 20 ans de baisse ;
investir en 1980, c’était partir pour 20 ans de forte hausse.
Sur de telles durées, perdre quelques mois avec le momentum n’est pas grave.

Mais depuis une vingtaine d’années tout va plus vite, les crises et sorties de crise se succèdent :
plus haut en 2000, plus bas en 2003, plus haut en 2007, plus bas en 2009 …
Le marché peut se retourner en quelques mois, trop vite pour un momentum long.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#25 21/09/2017 23h02 → La gestion financière active est morte : vive la gestion active ! (etf (exchange traded funds), gestion active, gestion passive)

Membre
Réputation :   131 

Bonsoir

Un tel graphe ne vous sera pas très utile, il est trop global. Il y avait beaucoup d’actions à la hausse dans les années 60 et 70, ce que ne montre pas votre graphe.

Un graphe n’est que la représentation du rapport de force entre acheteurs et vendeurs. Il vous aide à mieux comprendre ce qui se passe. Mais en regardant un graphe, vous regardez le doigt, pas la lune. C’est impératif de comprendre ce qu’il y a derrière, sinon, votre analyse technique ne sert à rien.

Il faut distinguer le momentum sur le cours d’une action, et le momentum sur un indice.

Sur une action, un momentum qui s’améliore et devient positif doit absolument être accompagné par une amélioration de la situation financière de l’entreprise, et surtout, de ses perspectives de profit futur. S’il n’y a pas cela, c’est un faux signal. C’est le risque que court tout ceux qui investissent simplement parce que le cours leur semble pas cher, sans qu’il y ait une quelconque amélioration financière.

Sur les indices, c’est beaucoup plus difficile car on ne peut faire le lien avec la situation financière de toutes les actions. Là, c’est nécessaire d’approfondir son analyse technique (avec le suivi des Avancées / Déclins par exemple).
Mais tout ceux qui suivent de près les indices utilisent généralement deux points de repère. D’abord le S&P 500, qui est la Mère de tous les indices. Ensuite les futures, car ils sont toujours en avance sur l’indice lui-même.

Enfin, vous devez adapter votre vision à votre stratégie. Si vous investissez à long terme, vous privilégierez les graphiques en semaines et mois. Si vous investissez de quelques semaines à quelques mois, vous utiliserez les graphes jours et semaines. Avec un peu de pratique, vous verrez, ce n’est pas sorcier.

De mon point de vue, la gestion active a encore de beaux jours devant elles pour ceux qui visent la performance. C’est vrai que le recours aux ETF rend plus facile la gestion d’un portefeuille pour qui ne veut pas ou n’a pas le temps de trop s’investir, mais un ETF est une moyenne, et n’est pas près d’égaler un bon stock picking accompagné d’un market timing judicieux.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech