Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+1]    #1 05/01/2012 10h30

Membre
Réputation :   52  

InvestisseurHeureux
Ravi que cela vous plaise.
smile

erik et FelixInvestor
Désolé d’être allé un peu vite en besogne. N’hésitez surtout pas à me demander des éclaircicements.

Voici une définition de l’approche quantitative :
1) acquérir une grande quantité de données quantitatives
2) définir un modèle qui va créer des signaux à partir de ces données
3) investir en fonction de ces signaux

Un modèle est un ensemble de règles bien définies.

Concrètement, cela peut être :
1) récupérer les cours de clôture mensuels d’un actif financier (par exemple, SPY pour l’ETF du S&P500)
2) calculer la moyenne mobile des 10 derniers mois
3) si le dernier cours de l’actif financier est au-dessus de sa moyenne mobile, acheter ou rester investi et sinon vendre ou rester en cash

En ce qui me concerne, je ne fais pas de market-timing c’est-à-dire je ne cherche pas à prévoir si le marché va monter ou baisser. Je fais du stock-picking ou en français de la sélection de valeurs. Ainsi, mes modèles sont des screenings c’est-à-dire des règles de sélection avec des classements et des tris. Je suis toujours investi.

L’approche quantitative nécessite pas mal de moyens informatiques : bases de données et outils de modélisation. Mais aujourd’hui, cette approche est facilement accessible au plus grand nombre, surtout pour les actions étasuniennes où on trouve des données de bonne qualité sur internet. Et pour les modèles les plus simples, Excel suffit voire même des sites spécialisés (taper "stock screener" dans Google).

Un intérêt essentiel de l’approche quantitative est la possibilité de "tester" la validité d’un modèle a priori. Il est en effet possible de vérifier quelle performance aurait donné dans le passé l’ensemble des règles choisies. On parle de "backtest". C’est un art délicat et dangereux mais fort utile pour ceux qui en maîtrisent les ficelles et en connaissent les limites.

stef a écrit :

Candide, devons nous comprendre que les 10 titres présentés ne représentent que l’un des petits sous-portefeuilles ?

Si c’est le cas, je suis curieux de connaître les caractéristiques des autres .

Exact. Les 10 titres du Robot ne représentent qu’un seul sous-portefeuille.

Dans l’esprit, chaque sous-portefeuille joue un facteur précis. Par exemple, Robot joue les titres les plus impopulaires. Il existe en effet une prime associée à l’impopularité. C’est une prime de risque si vous vous voulez. Ce facteur est proche mais va au-delà du facteur "valeur extrême" ("deep value" en anglais).

Ensuite, mon portefeuille d’actions est une diversification entre plusieurs facteurs. Ils ne sont pas tous décorrélés mais chaque facteur produit une espérance de gain positive.

Ici, je n’entre pas encore dans le détail des autres facteurs et donc des autres sous-portefeuilles. Cela viendra petit à petit. Dans un premier temps, j’aimerais décortiquer à fond le premier facteur via le Robot car il est simple et performant.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 31/01/2012 12h15

Membre
Réputation :   56  

Pour revenir à l’idée d’un Robot de valeurs Euro (dans une file plus appropriée), j’ai trouvé un bon screener gratuit très paramétrable, intégrant un très grand nombre de marchés : Zignals; global stock and forex trading strategies, free stock charts, stock quotes and stock alerts.

Pour le point du P/E réel ou estimé, je me demande pourquoi il ne serait pas tout aussi licite (voire plus) pour la stratégie d’utiliser un P/E estimé : il est basé sur un bénéfice attendu, et les mêmes gens qui s’attendent à ce bénéfice font que le cours de l’action vaut ce qu’elle vaut. Que ce bénéfice soit ou non réalisé, on s’en fiche, l’important est que le cours reflète ce à quoi les investisseurs s’attendent. Dès lors, un P/E estimé semble avoir autant de valeur qu’un P/E sur bénéfices réels, puisqu’il représente le prix payé pour une action dont on s’attend à recevoir tel bénéfice. Un faible P/E estimé exprime donc : "Les investisseurs, tout en pensant que l’action devrait rapporter tant cette année, n’en donnent pourtant pas cher."

Quel est votre avis sur la question, Candide ?


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 03/01/2013 10h30

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   217  

Bonjour,

Je maintien sur mon Blog une version améliorée du Robot de Dorfman, j’y ai ajouté une règle.

- Un C/B prospectif proche ou supérieur au C/B actuel.

Cette règle supplémentaire assure la durabilité et la croissance des bénéfices et permet d’éliminer les ’Value trap’.

La sélection 2012 Euronext a eu unee belle performance de 21,96% contre 14,35% pour l’indice Euronext100 soit une surperformance de 7,61%.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 07/06/2013 12h41

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   217  

Votre Robot est beaucoup plus volatile que son indice, et à chaque stop-loss, le nombre de valeur diminue et rend le portefeuille encore plus volatile et comme vous le précisez votre performance ne dépend que d’une seule valeur.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 01/08/2013 10h50

Membre
Réputation :   52  

Suivi du portefeuille pour juillet 2013

Performances cumulées depuis la création du portefeuille Robot :
Le Robot = +40.5%
S&P500 = +28.9%

L’avance relative est donc de +11.6% sur 19 mois.

Graphique de l’évolution du portefeuille du Robot et de l’indice S&P500 :


Mon commentaire :
Wahou ! Encore un bond spectaculaire du Robot : tant mieux smile

Ce sera ma dernière mise à jour du Robot. J’ai clôs tous mes portefeuilles de suivi du blog le 30 juillet 2013. Cela n’a rien à voir avec la performance : j’en suis au contraire très satistait. Mais, gérer au quotidien un portefeuille de 70 lignes même de manière passive devient un peu lourd sur la durée : il y a les opérations sur titres et les dividendes, la mise à jour des bases de données, etc. Sachant que ces portefeuilles ne constituaient qu’une fraction espilonnesque de mon capital, je considère que le temps passé était trop important. Par ailleurs, il y a aussi un effet de lassitude : c’est un phénomène bien connu et, en fait, un grave danger pour les investisseurs de long terme. J’eusse espérer tenir au moins 5 ans pour pouvoir en tirer quelques conclusions valables. 19 mois est vraiment trop court surtout que le marché a monté en ligne droite presque tout le temps.

Ce rendez-vous mensuel m’aura éte fort agréable, ma foi. J’espère qu’il aura donné des idées positives à certains concernant l’investissement mécanique : sur le long terme, cela fonctionne ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 09/12/2017 13h06

Membre
Réputation :   52  

Je suis d’humeur pour une petite mise à jour du Robot dans cette file débutée il y a fort longtemps.

Pour rappel, le Robot est un modèle quantitatif inventé par John Dorfman. Il consiste à sélectionner 10 titres en début d’année qui respectent les critères suivants :
1)      capitalisation boursière supérieure à 500 millions USD
2)      dette inférieure aux capitaux propres
3)      10 plus faibles P/E publiés (bénéfices hors exceptionnel)
Les 10 titres sont équipondérés initialement. Au bout d’un an, les titres sont vendus et remplacés par 10 nouveaux titres.

J’ai eu un blog qui suivait l’évolution de ce portefeuille, géré selon ces critères. Ce blog n’est plus mais je continue de suivre l’évolution de ce portefeuille, année après année.

Mon dernier message rapportait la performance réalisée par le Robot en 2013. Que s’est-il passé ensuite ?

Année  S&P500   Robot
2014    +11.0%  +2.6%
2015    +2.9%    -3.7%
2016    +14.9%  +10.8%

Autrement dit, le modèle a fortement sous-performé l’indice étasunien (S&P500).

J’ajoute un graphique avec l’évolution du modèle depuis son origine.


La sous-performance récente n’a pas supprimé l’avance accumulée pendant les années précédentes. En effet, sur ces 18 années, l’indice a progressé de +5.0% par an en moyenne contre +13.5% pour le Robot. Pour information, la différence avec les chiffres de Dorfman vient du fait que je calcule une moyenne géométrique et Dorfman une moyenne arithmétique.

Par construction, ce genre de modèle dépend du facteur "value". Or ce facteur a sous-performé les indices depuis plusieurs années. Mais il suit des cycles et pourrait revenir à la mode un jour. Qui sait ?

Je vous ferai un autre point début 2018 pour inclure l’année 2017. Je pense qu’elle ne sera pas bonne pour le Robot mais nous verrons bien.

Dernière modification par Candide (09/12/2017 13h26)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 12/11/2019 09h43

Membre
Réputation :   52  

Bonjour Crashray,

Pvbe avait effectué le test sur les valeurs européennes pendant quelques temps :
https://www.devenir-rentier.fr/t2338
Je ne sais pas si quelqu’un a continué la mise à jour ces dernières années

Les résultats sont différents de la version étasunienne mais il existe malgré tout une corrélation. Par exemple, en cette période difficile pour toutes les stratégies value, le Robot sous-performance durement que ce soit aux États-Unis ou en Europe.

Cela dit, si vous êtes intéressé par les approches quantitatives, je vous encourage à approfondir avec le Robot car c’est le modèle le plus simple que je connaisse et qui fonctionne… sur le très long terme.

Pour rappel, appliquer un stop-loss améliore marginalement la performance du modèle et grandement son risque.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #8 07/01/2020 11h38

Membre
Réputation :   52  

Bonjour à tous et bonne année 2020 !

C’est la période des voeux et de la mise à jour du Robot de John Dorfman.

Sur 2019, la performance réalisée entre le jour de la publication de l’article (3-jan-2019) et aujourd’hui (cours de clôture du 6-jan-2020) est de +0.3% pour le Robot contre +24.2% pour la référence à savoir l’ETF SPY.

C’est de nouveau une contre-performance : le style deep-value continue de souffrir. J’ai cru que la tendance se retournait initialement car le Robot sur-performait sa référence de +10% à fin janvier 2019. Mais ce devait être l’effet janvier… et le soufflet est retombé lourdement ensuite.



La moyenne annuelle du Robot sur 21 ans est désormais de +10.4% contre +5.8% pour le SPY. Mais je ne crois pas qu’un humain puisse tenir aussi longtemps avec un portefeuille aussi turbulent. Toujours est-il que cette expérience sur un temps long est intéressante.

Dernière chose, les 10 titres pour le portefeuille du Robot 2020 (source):
Southwestern Energy [SWN]
Warrior Met Coal [HCC]
Berry Petroleum [BRY]
Murphy Oil [MUR]
Alliance Resource Partners LP [ARLP]
Arch Coal [ARCH]
Brighthouse Financial [BHF]
United States Steel [X]
Ligand Pharmaceuticals [LGND]
Live Ramp [RAMP]

A l’année prochaine smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 05/01/2021 14h03

Membre
Réputation :   52  

Bonjour à vous, Investisseurs Heureux !

Je vous souhaite une meilleure année en 2021. J’en profite pour mettre à jour le Robot de John Dorfman.

Sur 2020, la performance réalisée est de -7.2% pour le Robot contre +16.6% pour l’indice de référence (ETF SPY). Ces performances sont calculées après la publication des articles et donc sont réalisables par un éventuel investisseur.

Le facteur value est toujours à la traîne. Cela fait maintenant 7 ans que le Robot galère. Finira-t-il par rebondir ? Je partage l’opinion de Dorfman et pense que oui.



La moyenne annuelle du Robot sur 22 ans est désormais de +10.1% contre +6.5% pour le SPY.

Les 10 titres pour le portefeuille du Robot 2021 (source) :
Cannae Holdings [CNNE]
American Equity Investment Life Holding [AEL]
Ingles Markets [IMKTA]
Future Fuel [FF]
Unum Group [UNM]
Renewable Energy Group [REGI]
Worthington Industries [WOR]
Bio-Rad Laboratories [BIO]
Piedmont Office Realty Trust [PDM]
Huntsman [HUN]

Rendez-vous dans un an et d’ici là prenez soin de vous.

PS : Désolé Piksou.

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur