Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#101 14/02/2022 22h06

Membre (2017)
Réputation :   100  

J’ai une question un peu théorique à laquelle je ne trouve pas de réponse claire : une SCI IR qui fait plus de 10 % de location meublée doit passer à l’IS ce qui est à éviter dans mon cas.
Pour échapper à la nouvelle législation sur les DPE, il faudrait faire de la location meublée de courte durée.
La SCI pourrait mettre à la disposition d’une société commerciale (SARL) des appartements qu’elle ne peut louer en nu pour que la société commerciale les loue en meublé de courte durée.
Mais quel est le lien juridique entre la SCI et la SARL, est-ce considéré comme une location en nu ? Autrement dit, est-ce que la législation sur les DPE s’applique ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #102 15/02/2022 13h15

Membre (2018)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Réputation :   253  

Je n’ai rien trouvé ici, alors je mets un lien.

Du nouveau avec le CIL, Carnet d’Information du Logement.

Entrée en vigueur en 2020 pour une poignée de propriétaires, ce dispositif numérique flambant neuf sera obligatoire à compter de janvier 2023, donc demain.

Sous ce nom, il semble que se cache surtout un dispositif permettant de suivre la performance énergétique du logement.

Le Carnet d’Information logement


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

#103 19/02/2022 15h25

Membre (2014)
Réputation :   1  

Bonjour,
pour ma part, j’ai demandé à faire les DPE sur 3 studios en IDF (ancien dans une zone historique): 1 G et 2 F.

A noter qu’une fois le diagnostic réalisé, le diagnostiqueur doit le transmettre à l’ADEME. A des fins de statistiques (on peut récupérer les données anonymes sur leur site), mais probablement aussi pour identifier les logements qui ne sont pas aux normes. Dans le rapport transmis, il est indiqué que le logement est destiné à la location (au moment où le diagnostic est réalisé).

Par conséquent, dans la mesure où tous les logements destinés à être loués devront passer par un DPE nouvelle formule, l’ADEME aura les notes de l’ensemble du parc, et la liste des logements qui devront être mis aux normes dans les X années à venir. Avec le nom du propriétaire et ses coordonnées.

Sans trop préjuger de la manière dont seront utilisées ces données, on peut penser qu’il va être compliqué et/ou risqué de masquer les résultats et de continuer à louer en étant en dehors des clous.

Par conséquent, il sera judicieux de bien sélectionner le diagnostiqueur, et lui fournir les éléments qui préservent les notes:
- prendre un diagnostiqueur qui aura tendance à se mettre à la place du propriétaire
- qui saura prendre en compte les éléments qu’il peut difficilement vérifier mais qu’on peut lui suggérer, ou démontrer par des photos (type de mur, isolant derrière un BA13,…)
- qui acceptera la discussion sur les éléments qu’il aura entrés
- qui saura aller regarder précisément ce qu’il y a derrière les murs quand cela est possible (ne se contentera pas de mettre la valeur par défaut, la plus pénalisante)
- qui sera capable de préconiser les travaux à moindre cout pour aller juste à la note visée
- qui saura modéliser les effets de travaux qu’on voudrait réaliser
- qui attendra les travaux avant d’envoyer son rapport à l’ADEME
- qui prendra une simplification favorable quand la modélisation est trop complexe (ex: un mur qui donne partiellement sur l’extérieur, partiellement sur un local chauffé)
- qui produira un nouveau DPE gratuitement, sur présentation de la facture des travaux

Il est aussi intéressant de bien comprendre les éléments qui vont influer fortement sur la note: le type de mur, le fait qu’ils donnent sur l’extérieur, sur un local ouvert sur l’extérieur ou non, la présence ou non d’isolant, la date de la pose de l’isolant, le type de chauffe-eau et sa date de pose, etc… Pour lui donner les éléments, ou envisager les "bons" travaux (ceux qui sont faisables, qui ne sont pas nécessairement ceux suggérés automatiquement dans le DPE, ne sont pas les plus chers, ni ceux qui vont le plus réduire la facture réelle du locataire, mais plutot améliorer la note)

Enfin, si possible, être capable de modéliser soi-même les effets des travaux sur la note, de manière déterminer la manière la plus simple de changer la note. Cela demande de comprendre la modélisation de l’ADEME, et de la reconstruire - en partie - pour "jouer" avec.

De cette manière, on arrive à évaluer les coûts de cette nouvelle norme, et à évaluer le minimum à réaliser.

Pour ma part, je vais me conformer à ces règles, en passant E ou D. Cela aura un cout important, et va clairement dégrader la rentabilité. Mais les travaux effectués seront ceux qui sont efficaces pour la note, et rien d’autre

Hors ligne Hors ligne

 

#104 20/02/2022 10h56

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   449  

Il faut en effet bien sélectionner son diagnostiqueur. Vous n’êtes pas obligé de lui demander d’éditer le rapport comme pour un DPE officiel. J’ai demandé à mon diagnostiqueur de me déterminer l’incidence de chaque amélioration après avoir défini l’ordre des travaux (déterminé par ordre de coût). J’ai eu l’incidence sur le DPE de chaque étape de la rénovation. Sachant que j’avais 14 lots presque identiques (j’ai pris le cas le plus défavorable pour le calcul). Ça m’a coûté 72€ pour l’étude soit 5€ par lot…

Pour des petites surfaces avec isolation des années 80, il ressort que la vmc et le type de chauffage ont le plus d’incidence sur le DPE.

Je vois aussi un avantage à la méthode, il n’y a rien d’officiel, donc on reste sur les bases de l’ancien DPE tant qu’il est toujours applicable.

Dernière modification par lachignolecorse (20/02/2022 10h59)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#105 20/02/2022 11h01

Membre (2021)
Réputation :   7  

Membre clivantMembre très clivant Membre clivant

Bonjour,

Pensez-vous que le passage d’une chaudière à gaz classique à une chaudière à condensation influe beaucoup sur la note? J’hésite entre installer du double vitrage ou changer la chaudière dans un F2…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #106 20/02/2022 11h35

Membre (2017)
Réputation :   32  

INTJ

bulletproof a écrit :

Par conséquent, il sera judicieux de bien sélectionner le diagnostiqueur

En trouver un qui veuille bien d’un petit billet contre une bonne note simplifierait bien les choses.

Hors ligne Hors ligne

 

#107 20/02/2022 11h51

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1253  

Cela s’appelle de la corruption :
La corruption passive est le fait pour un agent compétent de se laisser « acheter » pour accomplir ou ne pas accomplir un acte de sa fonction. La corruption active est le fait pour une personne de rémunérer l’accomplissement ou le non-accomplissement d’un tel acte par l’agent compétent.


Parrain BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC

Hors ligne Hors ligne

 

#108 20/02/2022 11h57

Membre (2017)
Réputation :   32  

INTJ

@ Surin : vous croyez ?

Je precise que l’occasion ne s’est jamais présentée à moi, et j’ai toujours payé le plein tarif pour ces indispensables sésames de 80 pages pleines de bons conseils, ce qui n’enlève rien à l’efficacité evidente de la méthode.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #109 21/02/2022 17h01

Membre (2022)
Réputation :   7  

Bonjour,

Voici un retour sur les nouveaux DPE.

Le bien est un studio de 23m2 dans un immeuble des années 1980. Les 2 diagnostics ont été fait par la même entreprise.

DPE fait le 28/12/2015. Classement F
- Chauffage : 2647 kWhEF (soit 6829 kWhEP)
- ECS : 1250 kWhEF (soit 3225 KWhEP)

DPE fait le 14/02/202. Classement G
- Chauffage : 4188 kWhEF (soit 9362 kWhEP)
- ECS : 1406 kWhEF (soit 3234 KWhEP)
- Eclairage : 41 kWhEF (soit 94 KWhEP)
- Auxiliaires : 133 kWhEF (soit 306 KWhEP)

Le nouveau DPE préconise, l’isolation du toit terrasse (l’appartement est au dernier étage), l’isolation par l’extérieur, le changement des menuiseries …. pour arriver au classement E !

Après entretien téléphonique avec le technicien, il me confirme que les petites surfaces sont très pénalisées par le nouveau logiciel et ils sont en attente d’une nouvelle version de l’Etat qui n’arriverait pas avant les élections….

Le logiciel indique des consommations supérieures à la réalité dixit le technicien.

Ils reçoivent chaque jour de nombreux coups de fil de vendeurs et d’agences pour se plaindre.

Hors ligne Hors ligne

 

#110 21/02/2022 18h26

Membre (2014)
Réputation :   1  

al2020, le 20/02/2022 a écrit :

Bonjour,

Pensez-vous que le passage d’une chaudière à gaz classique à une chaudière à condensation influe beaucoup sur la note? J’hésite entre installer du double vitrage ou changer la chaudière dans un F2…

Bonjour,
cela dépend de plusieurs paramètres:
- date d’installation de la chaudière à gaz en place
- surface des fenêtres
- performance des fenêtres qui vont être mises en place
- et peut-être d’autres paramètres (type de ventilation par exemple)

Seul moyen pour comparer: réaliser un DPE et demander les résultats des simulations au diagnostiqueur.

Tout dépend ensuite de l’état des fenêtres et de la chaudière. Et de votre objectif: améliorer le logement, être dans les règles du DPE ou autre

Personnellement, je ne ferais pas cela sans connaître l’impact sur le DPE. Pour ne pas devoir lancer autre chose ensuite

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #111 01/04/2022 10h57

Membre (2018)
Réputation :   19  

Edit : depuis la mise à jour des agréments de ce matin,  le logiciel n’est validé que pour le tertiaire, pas pour le résidentiel hmm

Bonjour,

J’ai réussi à mettre la main sur un logiciel de calcul de DPE téléchargeable, en version d’essai mais c’est toujours mieux que rien.

Il est agrée par le gouvernement pour la "phase transitoire 2" qui s’est achevée hier et pour la période qui démarre aujourd’hui.

Entre le début de la rédaction de ce message et son envoi, la page a été mise à jour, d’autres logiciels sont désormais agrées pour la période qui démarre aujourd’hui.

La prise en main n’est pas évidente, on sent rapidement que c’est développé par une PME française. La patience sera de rigueur.

Etapes préliminaires à suivre pour générer un DPE :
- Créer une affaire (et les objets rattachés : opérateur et propriétaire).
- Créer au moins un local : appartement, maison…

Ensuite, le plus dur commence - étapes à suivre :
- Créer les surfaces de votre local (surface, hsp, local chauffé ou non de l’autre côté des parois…). Pour chaque surface : ajouter fenêtres, portes, plancher etc.
- Ajouter les installations : ventilation, chauffage, ECS,  etc.



L’exercice est intéressant car pour certains postes, il est possible de saisir une année d’installation ou renseigner les valeurs thermiques si tant est que vous les connaissiez…

La saisie peut être assez longue pour une maison ou un grand appartement, cela explique au moins partiellement les résultats différents que certains d’entre vous ont pu constater sur un même bien, le temps c’est de l’argent.

Même en procédant à la rénovation moi-même (et donc en étant en possession de toutes les informations de l’installation), j’ai des doutes sur les choix à faire - notamment les radiateurs. On comprend qu’un diagnostiqueur ira au plus simple et sans éléments contradictoires de votre part (factures/fiches techniques), vous serez pénalisé.



Les types de parois ont un impact sur le résultat. Il peut être difficile de les déterminer sans sonder les murs, sans photos/plan, c’est pour votre pomme. A titre d’exemple pour un mur extérieur en brique pleine 10mx3m, la conso globale passe de 119 à 182 lorsqu’il passe de isolé à non isolé et à 178 pour "ne sais pas". Je n’ai pas saisi l’ensemble des murs mais sur la maison entière ça doit piquer.

Au plaisir de lire les résultats que vous aurez obtenus et surtout s’ils sont proches de ceux qui ont été réalisés par des diagnostiqueurs.

A vos factures et perceuses lors de la réalisation de vos DPE smile

Le logiciel en question.

Xavier.

Dernière modification par lechatquiroucoule (01/04/2022 11h46)

Hors ligne Hors ligne

 

#112 01/04/2022 13h32

Membre (2013)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   147  

Bonjour,

attention car faire soi même son DPE est un risque dont faut avoir conscience :
le résultat ne peut  être identique a celui d’un diagnostiqueur, pour plusieurs raisons :

- La première le particulier  n’a pas été formé au DPE et donc peut avoir un perception tronqué.
- Ensuite le particulier ne sera pas impartial, ni objectif, le résultat sera tronqué
- Les versions gratuites n’ouvre pas tout les verrous
- Pour qu’un DPE soit reconnu, le diagnostiqueur doit mettre dans son rapport son certificat de qualification et son assurance, sinon le rapport n’a aucune valeur

Liste des Diagnostiqueurs certifiés avec ou sans mention

Sinon l’exercice est intéressant

Bonne journée

Dernière modification par bascarol (01/04/2022 13h39)

En ligne En ligne

 

#113 01/04/2022 18h15

Membre (2018)
Réputation :   19  

Bonjour,

Loin de moi l’idée d’inciter les membres à s’improviser diagnostiqueur.
- Effectivement, un particulier n’a ni l’expérience ni le savoir faire d’un diagnostiqueur.
Les logiciels agrées nécessitent une saisie assez longue tellement les paramètres sont nombreux, l’exercice peut permettre de se poser les bonnes questions (et d’y trouver les réponses) avant le "vrai" diagnostic.

- Cependant, sur l’impartialité je ne suis pas d’accord. Si des éléments tangibles sont fournis : factures, fiches techniques des produits, sondages, il n’y pas de subjectivité.
- Les versions gratuites ne produisent effectivement pas de résultat complet. On peut cependant y trouver des incongruités.
Par exemple sur l’application "Liciel", le système me propose dans les amélioration d’installer des VMR alors que je n’ai pas réussi à les saisir lors de la création du bâtiment (ou je suis miro).
Autre cas intéressant : nous prévoyions d’installer des radiateurs électriques en source principale. Finalement, nous allons faire poser un poêle à granulés, qui sera la source principale de chaleur pour une bonne partie de la maison. Les logiciels proposent par défaut l’inverse (élec. puis poêle). Pour gérer notre cas, il faut saisir à la main les sources de chaleur, les surfaces chauffées etc.

Lorsque ma rénovation sera terminée, je ferai faire un DPE. Si le diagnostiqueur indique "isolation inconnue" pour le plafond du RDC, pas de problème, on démonte une dcl, on sort la lampe torche et l’escabeau et il pourra sonder l’isolant. Idem pour les murs, si le R est défini à 3 alors que celui qui est installé est à 4, nous discuterons.

Je dispose des factures d’achat, des caractéristiques techniques de l’installation. Le  bâti est simple : murs en brique pleine non mitoyens. Il s’agit j’en conviens d’un cas assez rare, d’où les déconvenues des vendeurs ces derniers mois. Pas de preuves = note dégradée.

Cependant, pour finir sur une note positive, ces DPE ravageurs permettent de négocier plus facilement. Si la loi climat n’est pas amendée d’ici 2025, il va pleuvoir des passoires thermiques.

Xavier

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #114 08/04/2022 12h00

Membre (2017)
Réputation :   8  

Un article de QUE CHOISIR du 06/04/2022

Nouveau DPE Des travaux de rénovations inutiles !

Chalet Haute Savoie classé E en 2009
Le propriétaire décide de faire de gros travaux :
-Isolation extérieure
-Isolation en toiture
-Remplacement des fenêtres
-Poêle à granulés
-etc…
Nouveau DPE en février 2022 : Classement E !

Conclusion de QUE CHOISIR :

Nous avons déjà démontré que le nouveau DPE dévaluait les travaux de rénovation énergétique, mais ce nouvel exemple prouve qu’il les rend même inutiles. C’est gravissime, car ce n’est pas en décourageant les propriétaires de faire une rénovation divisant la facture de chauffage par trois ou quatre qu’on pourra réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #115 08/04/2022 13h27

Membre (2019)
Réputation :   58  

ENTJ

Peut-on réellement appeler cela un article ? A part relayer le coup de gueule de la personne concernée, l’article ne nous apprend rien : une seule des deux notes est donnée, et seulement la note pas la valeur qui est derrière, pas une seule piste d’explication, rien. Quel est l’intérêt ?

Hors ligne Hors ligne

 

#116 08/04/2022 17h26

Membre (2017)
Réputation :   42  

INTP

Du même avis, cet article est d’un vide incroyable… il sert juste à faire du référencement auprès de Google, avec toutes les bonnes pratiques de SEO.

En supposant que ce "Olivier" existe réellement, on n’a effectivement aucun élément permettant de comprendre. Probablement que "Olivier" n’avait pas gardé de facture ou autre trace permettant de prouver l’existence de ces travaux, et a donc pris la note par défaut sur beaucoup de points.

Ou peut-être que c’est autre chose… en fait on sait pas.

Bref, un article putaclic, disons le.

Hors ligne Hors ligne

 

#117 08/04/2022 19h09

Membre (2017)
Réputation :   12  

Bonjour
Sur un de mes biens je n’ai fait aucun travaux d’isolation et n’ai donc aucune factures. Le bien est tel que je l’ai acheté en 2015. Dans ce cas ne vaut-il pas mieux demander à un plaquiste d’ouvrir une partie du placo pour que le diagnostiqueur puisse voir plutôt que d’avoir une note par défaut ?
Sur un autre bien j’ai des factures mais elles sont à mon nom et adresse de ma résidence principale (facture pré-remplie avec l’adresse de la carte de fidélité de la gsb). Est-ce que ça pourrait poser soucis au diagnostiqueur ?
J’ai quelques photos des travaux qui pourraient prouver l’isolation au besoin.
Merci

Hors ligne Hors ligne

 

#118 08/04/2022 20h48

Membre (2019)
Réputation :   33  

Il y a des diagnostiqueurs low cost ( souvent conseillé par l’agence Immobilière qui perçoit une rétro commission totalement interdite ou ceux de plateforme de mise en contact). Ceux-là sont a éviter pour les bailleurs : reste le moins de temps possible dans l’appartement, font le minimum du minimum, ne cherchent rien etc. Sans information du coup sont retenus les valeurs par défaut qui " plombent" votre étiquette DPE.
Il y en d’autres qui démontent les prises électriques pour constater l’isolant, cherchent avec vous, vous explique le calcul etc.. , ça prend plus de temps et un peu plus cher.
Faut vraiment chercher à comprendre l’étiquette, ils saisissent des dizaines de paramètres et je me rend compte d’erreur ( soit du constat, de saisies dans leur logiciel etc. ).
@eureka38: pour moi pas besoin d’un plaquiste, démonter vos prises vous même avant le diagnostic, ça aidera. Facture pas a l’adresse du bien = pas pris en compte.
Photos, cela doit être possible.
C’est surtout qu’il faut trouver le bon diagnostiqueur, poser lui clairement la question comment il travaille quand vous les sollicitez, vous serez vite fixe je pense.


"La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent". A. Einstein

Hors ligne Hors ligne

 

#119 08/04/2022 22h16

Membre (2017)
Réputation :   12  

Dans les deux biens c’est l’isolation des rampants qui pose le plus de problème à prouver : forcément, pas de prise de courant à démonter sur les rampants…

Hors ligne Hors ligne

 

#120 09/04/2022 02h56

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   449  

Un propriétaire a souvent une vision idéalisée de ce qui n’est pas visible. J’en profite pour rappeler que les responsabilités se sont nettement accrues avec le nouveau DPE pour le propriétaire et le diagnostiqueur.

Pour exemple, suite au démontage d’une toiture terrasse, on peut trouver quelques exemples de pont (viaduc?) thermique. Ce travail a été réalisé il y a 10 ans par une société.





Une variation de l’épaisseur de l’isolant (quelques cm) a peu d’influence sur le DPE, il vous suffit de faire le calcul avec le programme donné ci-dessus.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #121 10/04/2022 13h48

Membre (2016)
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   240  

Kromoz0hm, le 08/04/2022 a écrit :

Peut-on réellement appeler cela un article ? A part relayer le coup de gueule de la personne concernée, l’article ne nous apprend rien : une seule des deux notes est donnée, et seulement la note pas la valeur qui est derrière, pas une seule piste d’explication, rien. Quel est l’intérêt ?

Pour ma part, je ne le trouve pas si mal cet article. On est bien d’accord que ça ne mérite pas le prix Pulitzer mais il aura le mérite d’être dans un journal connu à destination du "tout venant"

Iomipom, le 08/04/2022 a écrit :

Du même avis, cet article est d’un vide incroyable… il sert juste à faire du référencement auprès de Google, avec toutes les bonnes pratiques de SEO.

En supposant que ce "Olivier" existe réellement, on n’a effectivement aucun élément permettant de comprendre. Probablement que "Olivier" n’avait pas gardé de facture ou autre trace permettant de prouver l’existence de ces travaux, et a donc pris la note par défaut sur beaucoup de points.

Ou peut-être que c’est autre chose… en fait on sait pas.

Bref, un article putaclic, disons le.

Exactement. Un article qui attire l’attention du grand public sur un thème oh combien passionnant " les diagnostics". Qui se soucie réellement de ces diagnostics, hormis les bailleurs et ceux qui le découvrent pour la première fois au moment d’une vente ou d’un achat ?
Alors oui, au milieu des tas d’articles sur les "people", sur la guerre, sur le covid, sur la présidentielle… un article de vulgarisation à destination du grand public, ça aura au moins le mérite d’exister.
Et peut-être d’éveiller la curiosité de quelques uns… Qu’ils se rendent compte de ce grand n’importe quoi.

Oui, des valeurs chiffrées, des explications des travaux, ça aurait donné du poids, c’est sur, mais est ce que les gens l’auraient lu ? 
Est-ce que la visée de cet article n’était pas de dire: Olivier s’est engagé des professionnels de la rénovation, a dépensé de l’argent pour ses travaux, et sa note est toujours aussi mauvaise. Il y a un problème dans ce DPE.

Ce n’est clairement pas un article pour deviner sa note : " et si je mets 10 cm d’isolant en plus, est ce que ça influe sur la note ? Et si je mets plutôt tel type de chaudière ? Ou de fenêtre ?" Cet article n’est pas pour déterminer les travaux qui "influent" la note, et quels travaux privilégier. Il n’est pas non plus à destination des professionnels de la rénovation, ou des bailleurs en quête de travaux à effectuer en priorité.

Quand je vais chez le garagiste, je ne comprends rien : " Il y a le **** -nom inconnu pour moi- qui vrille, il faut changer le **** - toujours pas compris*, et le ***** qui va avec".
Deux seules questions pour moi:
-Est ce que c’est vraiment obligé ?
-Combien ça me coûte ?

J’ai autant d’intérêt pour le monde mécanique que d’autres pour les coiffures de Justin Bieber.

Donc un article qui me noie dans les chiffres, les descriptions de ce qu’il faut faire, des termes techniques que je ne connais même pas, je zappe.
J’ai compris : Contrôle technique -> obligatoire pour pouvoir rouler sinon amende. Permet de pas avoir des épaves sur nos routes.

Donc là, le grand public doit pouvoir comprend : Diagnostics -> obligatoire pour pouvoir vendre. Permet d’isoler les passoires thermiques et de ne plus avoir des passoires thermiques en location.
Sauf que, malgré les travaux, ça n’a pas marché pour ce Olivier.

Bmaj, le 08/04/2022 a écrit :

Un article de QUE CHOISIR du 06/04/2022

Nouveau DPE Des travaux de rénovations inutiles !

Chalet Haute Savoie classé E en 2009
Le propriétaire décide de faire de gros travaux :
-Isolation extérieure
-Isolation en toiture
-Remplacement des fenêtres
-Poêle à granulés
-etc…
Nouveau DPE en février 2022 : Classement E !

Conclusion de QUE CHOISIR :

Nous avons déjà démontré que le nouveau DPE dévaluait les travaux de rénovation énergétique, mais ce nouvel exemple prouve qu’il les rend même inutiles. C’est gravissime, car ce n’est pas en décourageant les propriétaires de faire une rénovation divisant la facture de chauffage par trois ou quatre qu’on pourra réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Voilà tout ce que le grand public doit retenir.
Le nouveau DPE a un gros problème…

Hors ligne Hors ligne

 

#122 18/04/2022 00h46

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   407  

Petit retour sur les DPE de mon côté.

2 appartements sur les 3 de mon immeuble (le locataire du RDC a annulé le jour du RDV….)

Note D pour les 2 appartements.
Ce qui a semble t’il améliorer la note : fenêtre double vitrage, épaisseur estimé de l’isolant, chauffage ET chauffe eau récent.
L’organisation du bien semble également avoir joué : j’ai un angle, donc 2 côté considéré comme intérieur.
La note D est un peu moins bonne pour le dernier étage (déperdition lié à la toiture), mais ça passe tout de même.

A noter : le diagnostiqueur m’a prévenu que la note pour le RDC risquait d’être moins joyeuse, car le sol n’était pas isolé. Donc déperdition plus importante.

Hors ligne Hors ligne

 

#123 18/04/2022 11h28

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   390  

Merci pour ce retour. Pas certain que le double vitrage évite la note éliminatoire. Ci-dessous un exemple d’immeuble avec volets en plus, classé G:

https://www.leboncoin.fr/ventes_immobil … 058486.htm

Qu’appellez vous un chauffage récent svp? La date de pose des convecteurs influe-t-elle sur la note?

Quelle-est l’épaisseur de l’isolation et son type svp? Il me semble avoir lu que la norme soit de 30 cm pour les bâtiments neufs.

Habituellement, les pertes de chaleur sont bien moindre pour le sol que par le toit (de tête 7% vs 25%). J’hésite à isoler un sol depuis la cave…

Dernière modification par Trahcoh (18/04/2022 11h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#124 19/04/2022 04h59

Membre (2017)
Réputation :   7  

Trahcoh, il n’y a pas de norme d’épaisseur car tout dépend de la qualité de l’isolant , c’est la performance en R qui fait l’objet de normes ( globalement 10cm en mural , et 20cm en plafond sur des matériaux standards type laine de verre/roche )
Un chauffage récent, ça ne veut rien dire, car on continue de vendre des grilles pain ( les chauffages à inertie doivent avoir de meilleures notations )

Pour l’isolation du plafond cave, il n’y a pas de réponse magique, le bâtiment doit être étudié dans sa globalité. La première chose à voir dans une cave est l’optimisation de sa ventilation et voir si des matériaux ont besoin de respirer ( en particulier sur un bâtiment ancien ) ,  HSP aussi à prendre en considération. Vu que dans une cave on a habituellement une température stable et supérieure à 10°, les déperditions sont assez mineures comparées aux murs/plafonds.
Dans votre immeuble Leboncoin on devine très bien que la plupart des murs n’ont aucune isolation. Un double vitrage représente toujours une surface de déperdition comparée à un mur bien isolé.

Dernière modification par joe75 (19/04/2022 05h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#125 19/04/2022 11h28

Membre (2019)
Réputation :   25  

Bonjour,
J’envisage de faire une audit énergétique par cette société : ABAQUE INGENIERIE
J’ai contacté une agence de l’habitat pour ma future maison au vu de réaliser des travaux, ils prennent en charge une partie de l’étude (500€ sur 1200€ je crois). Voici le sommaire de l’étude qui me semble assez bien faite. Un avis sur ce genre d’étude ?
Merci

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur