Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#251 11/11/2022 14h19

Membre (2013)
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   354  

Concernant les risques d’un DPE bidon …

Partir de l’idée que cela sera nécessairement considéré comme une anomalie du diagnostique est une vision bisounours du problème.

Primo, si le diagnostiqueur justifie que c’est à la demande du bailleur et pire qu’il soit en mesure de le justifier … on pourrait se demander si c’est uniquement une manoeuvre dolosive ou si cela constitue un faux.

Secundo, que le diagnostiqueur se trompe ne dédouane pas le bailleur de sa responsabilité civile en la matière. Il évite la case fraude, mais peut devoir assumer financièrement l’erreur. Comme nous l’avons vécu post mise en place de la loi Carrez.

Au plan financier, un risque pour les DPE interdisant la location serait l’annulation rétroactive du bail dans ses effets financiers, avec obligation de rembourser le locataire des loyers hors charges d’usage. Comme récemment avec un logement non conforme en surface, et les 5 années de loyers remboursables au locataire.

Mais le risque le plus probable, à nouveau sur la ligne de la loi Carrez, ce serait que des locataires tentent de jouer la montre, aidés par des associations "bienveillantes". S’il existe des diagnostiqueurs trichant pour le compte des bailleurs, il en existera faisant de même pour les locataires. Ce qui pourrait permettre à un locataire de demander la suspension du loyer le temps d’une mise en conformité, ou la consignation.

Un juge pourrait considérer par défaut que le locataire est dans son droit, ordonner la consignation des loyers le temps qu’une expertise confirme voire que les travaux soient réalisés. Et pendant ce temps, le bailleur assume.

Reste l’évaluation du risque de procédure. A priori, un logement raisonnable en chauffage, même si le DPE technique est mauvais, nécessitant un DPE "amélioré" pour permettre la location, ne devrait pas aboutir à un recours. Dans le sens inverse par contre …

Un fois le tout considéré, chacun fait ce qu’il veut, chacun devant par la suite assumer ses propres décisions.

Hors ligne Hors ligne

 

#252 11/11/2022 15h27

Membre (2022)
Réputation :   1  

Merci pour l’ensemble de vos retours qui me permettent d’y voir plus clair.

Quelques précisions:
- la superficie du studio est de 25m2
- il est effectivement au 1er étage mais le rez de chaussé est réservé pour un local commercial non chauffé
- le chauffage collectif est à l’électricité non au gaz, l’augmentation du prix du chauffage sera relativement contenue pour 2023 (je l’espère ;-) )
- c’est bien une copropriété avec plus de 50 lots mais je n’ai pas accès à cet audit énergétique - je vais me renseigner pour avoir le document
-Concernant les projets de ravalement, je note dans le carnet d’entretien de la copro que le dernier ravalement date de 2001. Dans les PVs des AGs il n’y a pas mention de travaux/ravalement.

Je comprends que le plus simple serait du coup de demander un nouveau diagnostic énergétique. Si j’arrive à passer en E ou en D sans faire l’isolation thermique des murs ce sera parfait…
Des diagnostiqueurs sur Paris à me conseiller ou à éviter ? Quel est le prix moyen d’une telle intervention ? Je trouve des informations contradictoires sur internet…

Merci à tous…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #253 11/11/2022 20h01

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   445  

Chauffage collectif électrique pour copropriété de 50 ? Quel est le type de chauffage ?
J’ai un proche qui a fait faire un diag d’un appartement sur Paris similaire au votre. Ils ont oublié de prendre en compte un dispositif de récupération de chaleur situé dans le sol des appartements du rdc… après discussion,  le diagnostic a baissé de 2 lettres… donc il faut connaître son bien pour vérifier que le DPE est réalisé correctement.  Notamment :
- type de production ECS (âge, volume…)
- nature de tous les murs, huisseries…
- type de vmc ?
-….

Pour le ravalement,  qu’est-ce qui a été fait? Si c’est du cosmétique,  ça n’a aucune incidence sur le DPE.

Après consultation de vos diag, votre résidence est chauffée "par un réseau de chaleur vertueux"…
Voir l’incidence si ajout de robinets thermostatiques et programmation (avec le diagnotiqueur)
Il ne propose pas de remplacer la vmc par une hygro B, ce qui est étonnant (pas trop compliqué ni coûteux à faire).
Par contre, il vous propose de passer à une ECS solaire… ça va être sport…

Dernière modification par lachignolecorse (11/11/2022 20h41)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#254 11/11/2022 21h24

Membre (2022)
Réputation :   1  

Merci de nouveau pour les retours, je me rends compte que je n’ai pas la réponse à la plupart de vos questions par contre smile Je vais prendre contact avec l’agent vendeur pour essayer d’obtenir ces informations.

Pour la VMC je note que dans le diagnostic il est mentionné « VMC SF Auto réglable avant 1982 » - si la changer permet un gain significatif de DPE et que le coût n’est pas exorbitant effectivement cela vaut probablement le coup…

J’ai rajouté ci dessous les autres pages du DPE avec les caractéristiques techniques mais je vous avoue que je ne maîtrise pas encore tous les termes.

59-E71-A8-F-1-FDF-48-F4-B598-01-D122-C22-AE9 ? ImgBB
E6-C3-D38-F-DD0-D-4-A41-9-BB0-F6840-B853-DC4 ? ImgBB
4144-DB5-E-6-D0-F-4-BDA-AFB1-C7-BEC76-FC823 ? ImgBB
80-C411-AA-B3-E7-48-D5-AE4-C-0-AB3-D4-BBAE9-E ? ImgBB

Je vais essayer de booker un rendez vous avec un diagnostiqueur dès la réception des clés !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #255 12/11/2022 18h21

Membre (2019)
Réputation :   88  

@Ragnarr

Sans être du métier, en cherchant à simuler votre logement j’arrive à F 370 kW/m2.

Un point important semble être la présence de ponts thermiques => voir comment ils ont été définis. j’ai laissé la proposition 0.38 PSI

Quand je supprime les ponts thermiques j’arrive à 342 kW/m2.

En remplaçant les fenêtres en double vitrage 20mm avec isolation renforcée => -18kW/m2.
si en plus triple vitrage => -5kW/m2
Par contre si avec rupture de pont thermique alors -11kW/m2

Au niveau VMC, le remplacement en auto régulée 2022 on baisse de -30kW/m2.
Le delta avec une hydro B serait de -8kW/m2.

Isolation Mur nord avec R=3,75 fait une baisse de -25kW/m2.
Isolation Mur sud avec R=3,75 fait une baisse de -11kW/m2.

Vous précisez chauffage au sol mais le DPE indique monotube => -3.

Pour le chauffe eau solaire, la coche est en standard et le diagnostiqueur a dû oublié de la supprimer.

J’arrive à un 231kW/m2 soit D mais le E reste proche. Et ceci sans prendre en compte la réduction de surface.

Et cela ne reste que du virtuel en cochant les cases du logiciel.



Hors ligne Hors ligne

 

#256 12/11/2022 23h19

Membre (2022)
Réputation :   1  

Merci, votre post est super clair et pertinent !

Ce que je retiens/ me pose comme question :
-la VMC fait gagner pas mal de points je suis surpris ! Cela fait 38 points à gagner plutôt « facilement »…
Quel est le prix moyen de l’installation d’une VMC « auto régulée 2022 » ? Si ce n’est pas trop excessif cela vaut clairement le coup de la changer…

-Les ponts thermiques sont-ils seulement valables sur les fenêtres ? (Désolé je ne suis pas du métier non plus ;-)) Peut-on installer des ruptures de ponts thermiques sur des fenêtres déjà en place ? J’imagine que non mais je demande quand même smile

-Pour le changement de fenêtre, l’impact est effectivement important, cela fait réfléchir… Par contre du triple vitrage à isolation renforcée cela doit coûter assez cher

- Idem pour l’isolation du mur - le vrai problème reste la perte de surface associée..

- Pour le chauffage il est effectivement au plancher mais peut être que dans le DPE les radiateurs électrique sont pris en compte ? D’ailleurs il est mentionné qu’il faudrait mettre un système de régulation/d’intermittence - ce système est-il à mettre seulement sur les radiateurs électrique ? Je ne vois pas comment installer ça pour le chauffage du plancher…. Quel impact sur le DPE de mettre en place un système pareil ? Pouvez vous faire la simulation ?

- Chauffe eau solaire : quel est l’impact de supprimer la coche ? Il n’y a effectivement pas de chauffe eau solaire ! J’imagine que supprimer la code fait remonter le DPE…

-Que voulait vous dire par « la réduction de la surface » - quel est le rapport avec le DPE ?

Dernière modification par Ragnarr (13/11/2022 00h38)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #257 13/11/2022 05h46

Membre (2019)
Réputation :   88  

Quel est le prix moyen de l’installation d’une VMC « auto régulée 2022 » ?
=> 100 euros.

-Les ponts thermiques sont-ils seulement valables sur les fenêtres ?  => je comprends de votre DPE que non. Mais je ne sais pas à quoi cela correspond.

Peut-on installer des ruptures de ponts thermiques sur des fenêtres déjà en place ?
=> je suppose qu’il faudrait démonter les fenêtres.

- Pour le chauffage il est effectivement au plancher mais peut être que dans le DPE les radiateurs électrique sont pris en compte ?
=> je ne pense pas, l’impact entre plancher chauffant est seulement de -3kW . Mais cela montre l’attention du diagnostiqueur.

Régulation/d’intermittence, quel impact sur le DPE de mettre en place un système pareil ?
=> Bien que cela soit un confort et probablement une vrai baisse de la facture quand le chauffage est indépendant (ce qui ne semble pas être votre cas) cela n"a pas d’impact sur DPE. Probablement car le paramétrage est individuel : le régulateur peut être présent mais  on chauffe en permanence â 25°.

- Chauffe eau solaire : quel est l’impact de supprimer la coche ? Il n’y a effectivement pas de chauffe eau solaire ! J’imagine que supprimer la code fait remonter le DPE…
=> c’est une proposition d’amélioration de votre DPE. En décochant, cela reduirerait la cible proposée par le diagnostiqueur.

-Que voulait vous dire par « la réduction de la surface » - quel est le rapport avec le DPE ?.
=> Si vos 2 murs à isoler font 7,4m de long alors avec un doublage de 10cm vous allez perdre 7.4 x 0.1 x 2 = 1.5m2.
le 231kW/m2 pour 25m2 deviendrait 231 x 25 /(25-1.5)=246kW/m2 soit D mais très proche de la classe E.

Donc très compliqué d’être D sans évolution du  chauffage et ECS de la copropriété et chaque coche dans le logiciel par le diagnostiqueur est importante.
En particulier cette fameuse histoire de ponts thermiques : comment ont-ils été évalués? comment les réduire?

Hors ligne Hors ligne

 

#258 13/11/2022 09h00

Membre (2022)
Réputation :   1  

Merci encore une fois c’est clair !

Je pense donc privilégier le changement de la VMC par une VMC hygro B et éventuellement remplacer la plus grande fenêtre par une fenêtre à isolation renforcée ( une des deux fenêtres est un peu vieillotte et date de la construction de l’immeuble)

Cela devrait me permettre de passer à un score E « confortable ». J’attendrais des potentiels travaux de la copropriété pour l’isolation des murs ou le changement de l’ECS…

D’ailleurs pour l’isolation l’impact est plus faible que cela - les deux murs qui donnent sur l’extérieur font 4,4m de longueur x 0,1 = 44cm2.
Au prix du m2 à Paris ça fait mal quand même smile
Surtout que l’appartement fait 24,93m2 - ce serait triste de perdre l’arrondi :p

Avez vous des contacts de diagnostiqueur sérieux sur Paris pour valider ces travaux et surtout qui seraient OK pour modifier la note sur présentation des travaux (et donc éviter un nouvel audit énergétique) ?

En faisant une recherche rapidement les prix sont extrêmement variables et j’ai l’impression que c’est un peu la jungle.

Hors ligne Hors ligne

 

#259 13/11/2022 09h46

Membre (2019)
Réputation :   13  

Bonjour ragnar,

Dans le cadre de la loi carrez, une erreur de 5% sur la surface est tolérée.
Compte tenu de l’impact faible d’une isolation par l’interieur sur votre logement (moins de 1 m2) d’apres vos dires, cela peut meriter reflexion.

Hors ligne Hors ligne

 

#260 13/11/2022 09h56

Membre (2016)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   227  

HHub a écrit :

-Les ponts thermiques sont-ils seulement valables sur les fenêtres ?  => je comprends de votre DPE que non. Mais je ne sais pas à quoi cela correspond.

Je ne suis pas du métier non plus, mais dans le logiciel de diag que j’ai testé (qui n’était pas Liciel), les ponts thermiques sont essentiellement les jonctions plancher-mur.

Hors ligne Hors ligne

 

#261 13/11/2022 12h04

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   445  

HHub a écrit :

Quel est le prix moyen de l’installation d’une VMC « auto régulée 2022 » ?
=> 100 euros.

Une précision sur les vmc pour compléter vos explications

Vous n’indiquez que le coût de la vmc hygro. Si vous ne changez que la vmc et pas les bouches, vous êtes classé hygro A. Pour améliorer le DPE, il faut passer en hygro B en changeant les bouches. Et vérifier que les entrées d’air sont compatibles avec la vmc, que les portes sont correctement détalonnées, qu’il n’y a pas d’entrée d’air parasite et que les gaines sont en bon état
Source Atlantic

Dernière modification par lachignolecorse (13/11/2022 12h05)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#262 13/11/2022 12h12

Membre (2013)
Réputation :   110  

Vonhaken a écrit :

Bonjour ragnar,

Dans le cadre de la loi carrez, une erreur de 5% sur la surface est tolérée.

Enfin dans tous les cas vous diminuez la surface max à laquelle vous pourriez prétendre.

Dernière modification par NicolasV (13/11/2022 19h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#263 13/11/2022 15h01

Membre (2018)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   283  

lachignolecorse a écrit :

Pour ceux qui louent en nu, les députés ont prévu de doubler le déficit foncier pour les biens classés F et G (voir ici). Affaire à suivre si vous envisagez de faire une rénovation.

Cette augmentation du déficit foncier imputable sur les autres revenus n’est pas forcément une bonne affaire. En effet, la baisse de l’impôt en année N au Taux Marginal d’Imposition en année N s’accompagne d’une diminution du déficit imputable sur les revenus fonciers futurs qui seront imposés en N+1 (ou N+X) au taux marginal d’imposition augmenté des prélèvements sociaux.

Un exemple chiffré :

Résultat foncier hors travaux : 10 k€
Travaux : 30 k€
Déficit foncier : 20 k€
TMI : 30 % - on suppose que le déficit ne conduit pas à un changement de tranche d’imposition

Cas 1 : Plafond du déficit imputable aux autres revenus : 10700 €
Année N : Gain d’impôt = 10700 * TMI = 3210
Année N + 1 : Revenu foncier : 10 000 - 9300 = 700 ==> imposition : 700* (30+17.2) = 330
Bilan global : gain de 2880 euros

Cas 2 : Plafond du déficit imputable aux autres revenus : 21400 €
Année N : Gain d’impôt = 20000 * TMI = 6000
Année N + 1 : Revenu foncier : 10 000  ==> imposition : 10000* (30+17.2) = 4720
Bilan global : gain de 1280 euros

Il conviendra encore plus de tenter de répartir les travaux sur plusieurs années…

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (13/11/2022 18h48)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #264 23/11/2022 09h50

Membre (2022)
Réputation :   1  

Bonjour à tous,

Je reviens vers vous pour vous tenir au courant suite à vos différents posts sur mon cas personnel (propriétaire d’un studio de 25m2 au 1er étage à Paris avec un DPE à F (354 donc proche du seuil E) datant de Juillet 2022).

Nous avons décidé de réaliser les travaux suivants :
- Changement de la VMC ET changement des bouches : merci à @lachignolecorse car effectivement le changement des bouches est important pour être noté à hygro B - l’artisan m’a précisé que sans le changement de la bouche j’aurais eu une hygro A - le cout de cette opération est très faible (200€ par mon artisan)

- Changement de la fenêtre principale du studio (2 vantaux) par une fenêtre en Alu avec un bon coefficient thermique, isolation renforcée et rupture de ponts thermique - nous avons pas mal hésité avec une fenêtre en PVC (l’isolation est a priori meilleure) mais je me suis laissé convaincre pour de l’Alu car plus esthétique et les nouvelles fenêtres ont de très bonnes capacités d’isolation

- La deuxième fenêtre restera inchangée : finalement nous avons réussi à obtenir la facture du changement de fenêtre (qui a été réalisé en 2018) et finalement celle-ci est également à isolation renforcée - d’où l’intérêt comme le précisé un membre de ce thread de bien connaitre l’historique de l’appartement (ou comment gagner des points sur le DPE sans rien faire!)

-Pour la porte d’entrée, on profite du blindage et du changement de serrure pour l’isoler - je ne sais pas si cela aura un impact sur le DPE, on verra bien…

Au final, je laisse tomber l’isolation par l’intérieur, ce n’est certes pas couteux (j’ai seulement un mur à isoler donc le cout est <1000€) mais la perte de surface et éventuellement une perte d’intérêt dans le futur si des travaux sont votés par la copropriété m’ont dissuadé de m’y lancer.

Prochaine étape : prendre rendez-vous avec un diagnostiqueur quand les travaux seront réalisés pour obtenir mon nouveau DPE et espérer voir la note passé de F à E. Pour la note D, on verra bien ce que nous réservera l’avenir…

Hors ligne Hors ligne

 

#265 23/11/2022 10h34

Membre (2017)
Réputation :   11  

Merci pour votre retour, pour les portes, voici ce que dit la méthode 3CL :



Si vous tombez dans porte opaque pleine isolée ( à voir avec votre diagnostiqueur) , vous tombez à 1.5 W/(m².K) ce qui fait une belle amélioration par rapport à une porte opaque pleine en métal ou même en bois ( On souhaite minimiser U ).

Cela dit, plus généralement, au vu de la surface d’une porte et du fait qu’elle donne sur des circulations communes, je pense que l’impact sur le DPE d’un appartement est assez minime.

Pour les fenêtre, ce serait intéressant d’avoir les caractéristiques ( la valeur de U ) sur celle de 2018 et les nouvelles que vous posez. Par exemple, j’ai pu retrouver la caractéristique des fenêtre d’un logement en regardant il est indiqué à l’intérieur de la fenêtre AC3 TH5, on peut retrouver la signification ici LABEL ACOTHERM.

Donc avec TH5 on est supérieur à 2.6 W/(m².K) , c’est pas fameux par rapport à ce que l’on peut faire maintenant avec des fenêtres dernier cri.

Dernière modification par JeanB (23/11/2022 10h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#266 23/11/2022 17h28

Membre (2015)
Réputation :   67  

Ragnarr a écrit :

Nous avons décidé de réaliser les travaux suivants :
- Changement de la VMC ET changement des bouches : merci à @lachignolecorse car effectivement le changement des bouches est important pour être noté à hygro B - l’artisan m’a précisé que sans le changement de la bouche j’aurais eu une hygro A - le cout de cette opération est très faible (200€ par mon artisan)
- (…)

Avez-vous envisagé d’installer une VMC double-flux décentralisée plutôt qu’une VMC hygro B ?

D’après le message #244 posté sur la présente file par le membre Hhub, le gain sur le DPE est nettement plus important pour une VMC double flux (-46 kWh/m2) que pour une VMC hygro B (-22 kWh/m2), ce qui pourrait vous permettre de gagner facilement de précieux kWh et, qui sait, une lettre dans le classement de votre logement (en contrepartie toutefois d’un coût probablement plus élevé que celui proposé par votre artisan).

Pour avoir des précisions sur le fonctionnement de l’engin, vous pouvez vous référer au message #141 que j’ai posté ici même au sujet des VMC décentralisées : il n’y a pas besoin de s’occuper d’installer un réseau de gaines et cet équipement devrait donc être compatible avec une rénovation, telle que la vôtre, réalisée dans un appartement en copropriété.

Hors ligne Hors ligne

 

#267 23/11/2022 18h09

Membre (2013)
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   354  

Tchouikov a écrit :

Avez-vous envisagé d’installer une VMC double-flux décentralisée plutôt qu’une VMC hygro B ?

Je ne connaissais pas ce type de double flux. Mais il me semble qu’elle présente un défaut majeur pour une copropriété : elle implique de percer vers l’extérieur … Ce qui peut s’avérer compliqué.

Hors ligne Hors ligne

 

#268 23/11/2022 18h28

Membre (2015)
Réputation :   67  

Effectivement, il faut percer dans le mur donnant vers l’extérieur mais le diamètre du trou n’est que de quelques centimètres : sauf à tomber sur une bande de mauvais coucheurs, il devrait être facile de convaincre les autres copropriétaires.

Edit : j’ajoute que la VMC décentralisée ne nécessite pas d’installer d’équipement (type caisson) en extérieur, ce qui aurait effectivement pu être rédhibitoire dans le cas contraire…

Dernière modification par Tchouikov (23/11/2022 18h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#269 23/11/2022 18h47

Membre (2019)
Réputation :   56  

ENTJ

La VMC décentralisé a quand même pour gros désavantage de nécessiter un mur extérieur dans la pièce, ce qui n’est pas forcément le cas des WC et SDB, alors que ce sont les pièces qui nécessitent une VMC.

Hors ligne Hors ligne

 

#270 23/11/2022 20h11

Membre (2019)
Réputation :   12  

Dans un autre fil ( Plutarque [58] : tude de cas immo (T2  Nevers, nantissement d’une AV Linxea Spirit 2) ), je présentais une étude de cas qui illustre bien les dérives du DPE, avec un vendeur retors qui joue avec le DPE (DPE C présenté, mais toutes les raisons d’en douter). Finalement je me suis rétracté le 10ème jour de mon délai de rétractation, sans regret !


Parrain Total Energies : 108358330, Bourse Direct : 2022815944, Linxea (me contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#271 23/11/2022 23h00

Membre (2022)
Réputation :   1  

Kromoz0hm a écrit :

La VMC décentralisé a quand même pour gros désavantage de nécessiter un mur extérieur dans la pièce, ce qui n’est pas forcément le cas des WC et SDB, alors que ce sont les pièces qui nécessitent une VMC.

Je confirme ! C’est bien dans cette pièce que se trouve ma VMC donc difficile d’installer une décentralisée…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #272 24/11/2022 06h04

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   445  

Tchouikov, le 23/11/2022 a écrit :

Avez-vous envisagé d’installer une VMC double-flux décentralisée plutôt qu’une VMC hygro B ?

Oui la double flux donne un meilleur résultat mais :
- elle nécessite un entretien très régulier et on m’a fortement déconseillé ce type d’équipement dans un bien locatif.  Si le locataire n’entretient pas correctement les filtres, les gaines vont s’encrasser ce qui favorise le développement de bactéries qui seront envoyées dans l’air insufflé (il vous suffit de regarder l’intérieur des gaines d’une vmc classique qui a quelques années de fonctionnement pour comprendre)
- c’est beaucoup plus complexe à installer car il faut installer des bouches d’insufflation (c’est plus ou moins 2 fois plus de longueur de gaine à poser)
- ça n’est pas du tout le même budget. Une vmc hygro B coûte 500/1000€ environ (vmc, bouches, gaines). Le caisson d’une double flux coûte à lui seul 1000€ et il est fortement conseillé de poser des gaines à minima semi-rigides qui permettent un éventuel nettoyage.

D’après mes lectures sur le sujet, j’ai en tête un coût de 5000 à 10000€ pour l’installation d’une vmc double flux pour une maison (plus ou moins confirmé par le site ici)

Les vmc double flux sont principalement destinées aux constructions neuves type BBC.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#273 24/11/2022 12h44

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   383  

J’ajoute que le caisson vmc double flux est bien plus volumineux, autre facteur limitant en rénovation.

Hors ligne Hors ligne

 

#274 28/11/2022 10h42

Membre (2017)
Réputation :   37  

INTP

Retour d’expérience personnel, après un an d’exploitation de mon bien classé B.
Je trouvais la note très généreuse, et je ne me suis pas trompé.

Le DPE m’annonçait 4750kWh d’énergie finale à l’année… J’ai donc fait un calcul simplifié pour mesurer l’erreur du diagnostic :

Energie totale consommée en pratique : 10 000kWh

Environ 70m3 d’eau consommée, je simplifie en admettant que c’est uniquement de l’ECS. En prenant un delta de température de 30°C entre l’eau froide et l’eau chaude consommée, on a donc 2400kwH pour l’eau chaude, soit 200kWh / mois.

L’été a tourné autour de 400kWh / mois, j’en déduis que la consommation de base est en gros de 200kWh/mois (pas de clim).

En retirant donc ces 200kWh/mois de consommation de base à ma consommation totale, j’arrive à 7500kWh au lieu de 4750kWh annoncés.

Soit une consommation 55 - 60 % supérieure à celle annoncée par le DPE… j’aurais donc dû être autour de 130kWh/m²/an au lieu de 84 kWh/m²/an, donc étiquette C au lieu de B.

Heureusement que je n’ai pas fait confiance en la valeur donnée par le DPE : je gère mes charges au forfait (oui, même l’électricité, c’est mal), donc j’aurais eu une grosse perte.

La conclusion est donc celle qu’on a tous déjà : les diagnostiques sont très imprécis.

Hors ligne Hors ligne

 

#275 28/11/2022 11h13

Membre (2017)
Réputation :   11  

Bonjour,
je comprends que vous êtes avec un mode de chauffage électrique dans un appartement/maison de 130m² d’après vos calculs, est ce correct ?

Je ne comprends pas  votre démarche de calcul, vous souhaitez retirer une "consommation de base" qui représente la consommation électrique hors ECS.

Pourquoi ne pas comparer directement l’énergie finale du DPE avec celle que vous avez consommée ?

Mais en effet, la différence semble très importante d’autant plus que souvent le DPE surestime les consommations.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur