Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 08/07/2015 00h35 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   20 

nor a écrit :

Robolth, avez-vous plus d’infos sur le lien cancer-végétarisme? ça serait capital car nombreux sont ceux qui pensent qu’au contraire le végétarisme est très bon pour la santé.

Pour le cas de Steve Jobs, il n’y a que des suspicions car le cancer pancréatique n’est pas encore expliqué par la médecine. Par contre, il est prouvé qu’un régime exclusivement fructivore prolongé est néfaste, avec, entre autres effets secondaires, un dérèglement des sécrétions d’insuline par le pancréas.

Un article parmi tant d’autres sur le sujet.

nor a écrit :

A ma connaissance il existe des liens clairement établis entre un excès de consommation de viande

Je pense que tout le monde est d’accord sur le fait qu’un excès de viande est mauvais.

nor a écrit :

Au contraire je n’ai jamais entendu parler d’étude liant une consommation excessive de végétaux avec des maladies.

La question n’est pas de savoir si un excès de consommation de végétaux peut poser problème. (Même si c’est très certainement le cas pour certains : certaines noix, certains champignons, certains fruits…)

La vraie question est de savoir si une alimentation exclusivement végétarienne - voir pire, végétalienne - provoque des carences en certains nutriments essentiels : c’est indubitablement vrai.

Il est possible de contrebalancer ces carences grace à la consommation de certaines plantes ou graines plus ou moins rares ou exotiques, mais cela réserve de fait ce type de régime à une portion relativement aisée de la population (pays développés, et encore pas tout le monde). Certaines populations ont adapté leur agriculture à ce type de régime, mais cela a pris beaucoup de temps, et n’est pas réalisable sous tous les climats.

Si demain l’intégralité de la population de l’Afrique était contrainte de devenir végétarienne, elle ne pourrait pas avoir accès à suffisamment de quinoa, spiruline, tofu, amandes et autres compléments alimentaires. Il s’ensuivrait des carences à grande échelle et une crise sanitaire.

Ce n’est pas pour rien que l’humanité a évolué vers un régime omnivore pratiquement partout sur la planète : c’est ce qui marche. Les excès de notre époque ne remettent pas cela en cause.

Edit : je précise que je n’ai rien contre les régimes végétariens en tant que tels, je pense juste qu’ils ne sont pas naturels et difficiles à appliquer dans de bonnes conditions.

Dernière modification par robolth (08/07/2015 00h41)

Hors ligne

 

#77 08/07/2015 08h18 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   11 

nor a écrit :

La vraie question est de savoir si une alimentation exclusivement végétarienne - voir pire, végétalienne - provoque des carences en certains nutriments essentiels : c’est indubitablement vrai.

J’ai deux de mes amis qui sont végétariens (depuis plus de vingt ans maintenant) et qui le sont en bon intelligence, notamment en consommant féculent et légumes secs tous les jours
Ils sont sportifs, actifs et font des check-up régulièrement et aucun ne souffre de carences, ils ne prennent pas non plus de suppléments ou de "graines exotiques" pour palier, quand on sait s’alimenter correctement pas besoin de chercher bien loin, tout est là.
Il ne faut pas mélanger végétarisme et végétalisme il me semble, on ne peut pas aborder les deux de la même façon.

Hors ligne

 

#78 21/01/2017 20h00 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   203 

Que pensez vous de ce type d’examen ?

https://www.veritasgenetics.com

C’est devenu totalement abordable désormais, 1k pour un séquence complète du génome

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Whole_genome_sequencing

J’imagine ensuite qu’il faut être bien accompagné par un médecin pour interpréter les résultats et mener les actions correctives le cas échéant

Au moins 2 axes de réponses dans ma question, 1/ vaut il mieux ne pas savoir pour dormir tranquille et 2/ est ce fiable/utile et cela peut il changer notre destin

Dernière modification par Tssm (21/01/2017 20h02)

Hors ligne

 

#79 21/01/2017 21h29 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   32 

C’est encore plus abordable que ça ! Pour Noel, mon épouse et moi avons chacun commandé un kit 23andme (130€ euros/pc). D’ici une ou deux semaines, nous devrions avoir accès à un relevé assez complet de nos marqueurs génétiques respectifs. Cela coûte moins cher qu’un vrai séquençage (on ne décode pas base par base, on matche le génome avec les allèles connus) mais pour un particulier, c’est aussi efficace (dans le sens où le travail de matchage est requis pour interpréter les données brutes issues du séquençage - sauf qu’il se fera dans ce cas a posteriori par ordinateur). L’interprétation est comprise dans le package (e.g. prédispositions à Alzheimer, etc…) et on peut télécharger les données brutes pour faire son interprétation soi-même. En bonus, l’étude ancestrale est amusante (e.g. si vous êtes eurasien, vous pourrez savoir de combien d’ADN de Néanderthal vous avez hérité smile )

Personnellement je ne vois pas l’intérêt de faire l’autruche à partir du moment où l’on s’intéresse à la question. Quitte à avoir une "destinée" inscrite au coeur de nos cellules, autant en prendre connaissance et, pourquoi pas, essayer de la changer si elle ne nous plaît pas.

Hors ligne

 

#80 21/01/2017 21h51 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   

Je profite de ce sujet un peu éloigné de l’investissement financier et bien plus proche de mon domaine professionnel pour donner un avis personnel sur ce type de test.

Dans le cadre de ma thèse (pharmacie/biologie) j’ai eu l’occasion de me familiariser avec ce genre de nouvelles techniques d’analyse moléculaire. Tout d’abord sur le type précis d’analyse que propose cette entreprise, à savoir le "whole genome sequencing", attention ! Certes c’est génial car on analyse TOUT le génome, mais cela est-il bien nécessaire ?

Sur le fond je suis personnellement impressionné par cette technique, aboutissement ultime d’une longue famille qui a permis d’aller identifier une unique base et maintenant les 6 milliards que compte notre ADN. De plus cette technique a été mise au point pour répondre à un problème scientifique bien réel : que se passe-t-il dans les parties de notre génome qui ne sont pas utilisés pour fabriquer des protéines (sachant que c’est le but premier de notre ADN) ? En effet la partie de notre ADN qui sert de support d’information, autrement dit les gènes, ne représente qu’une petite fraction faible de notre génome, et pour être parfaitement précis, la fraction de notre ADN qui va être finalement transcrite et traduite en protéines, ce qu’on appelle l’exome, est ridicule (le site de VeritasGenetics indique 1,5% et je pense qu’ils sont dans le vrai).

D’un point de vue scientifique il est donc intéressant d’aller voir au-delà car on trouve des séquences de régulation des gènes (d’une importance capitale), des restes de séquences parasites endormies (transmises par les virus notamment), des zones dont le rôle est purement mécanique (lors de la réplication cellulaire, elles peuvent servir d’ancre pour déplacer les chromosomes, etc.).

Mais pour le rentier soucieux de son bien-être, je pense personnellement que le "whole genome" n’apporte rien par rapport au "whole exome", et ce pour deux raisons.

La première c’est que, comme pour beaucoup de gènes encore aujourd’hui, on ne sait pas grand chose de ces séquences non géniques, tant sur leurs fonctions que sur leur rôle éventuel dans la physiologie et la pathologie. En gros on aime bien raconter depuis le premier séquençage du génome humain qu’on connait la génétique, mais la réalité est qu’on peut identifier et lire les séquences, mais pas forcément en tirer une information. Pour faire une métaphore, la médecine en génétique connait l’alphabet, commence à savoir lire, mais n’a pas de dictionnaire.

L’autre raison de ce manque de plus-value médicale, c’est que des tests plus limités permettent de répondre à ces nombreuses questions de façon précise et exhaustive. Par exemple les dépistages présentés sur la page d’accueil sont faisables par une simple analyse du gène en question si on veut se limiter à ça (dans le cadre héréditaire), et le "whole exome" sera aussi informatif que le "whole genome" si on veut une analyse globale puisqu’il s’agit toujours de mutations dans un gène.

En conclusion sur ce test phare de "whole genome", je pense qu’il essaye d’attirer le client avec leur technique tip-top trop bien, mais au final pour peu ou aucun avantage en termes d’interprétation clinique. Résultat on paye sans doute plus cher que pour une technique aussi informative, bien que je salue la performance de proposer ce genre de test à ce prix, étant dans le domaine je connais les coûts engagés dans le matériel et la R&D en amont. Seule consolation, ils constituent peut-être des bases de connaissance qui seront partagées avec les scientifiques pour améliorer les connaissances et rendre ces tests utiles, mais on est face à une entreprise privée américaine alors…

En ce qui concerne les autres tests proposés là aussi le prisme de la santé "made in USA" déforme un peu l’intérêt des choses :
- myPrenatal recherche les anomalies dites cytogénétiques, soit des anomalies au niveau des chromosomes, genre de test qu’on peut demander dans le cadre d’une grossesse naturelle ou assistée en France. La technique ici est d’ailleurs ancestrale, on regarde les chromosomes au microscope !
- myCarrier recherche les éventuels facteurs de risque génétiques des parents avant une grossesse, et ici aussi on le fait déjà en France, je pense même qu’il est systématiquement proposé dans certains cas (antécédents familiaux et origine ethnique à risque élevé).
- myBRCA et HiRisk sont peut-être les tests les plus connus car il existe aujourd’hui dans des cas limités à certains cancers, des facteurs de risque génétiques bien établis scientifiquement et pertinents (on ne parle pas de 1% de risque supplémentaire mais parfois de 50% de risque de développer un cancer, cf. Angelina Jolie). Ici c’est le prix qui est le facteur le plus souvent décrié (car limitant l’accès), mais finalement le risque de "sur-traiter" est aussi un problème pour la médecine moderne (car on augmente les couts de traitement). Cependant ce genre de débat n’est pas nouveau, le dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA et les ablations chez des jeunes hommes qui se retrouvent impuissants, ça laisse songeur quand on voit la mortalité de l’adénocarcinome prostatique et l’âge moyen auquel il tue.
- myNewborn ne m’inspire rien, je ne sais pas trop ce qu’ils peuvent rechercher qu’on n’aurait pas vu avec les tests précédents chez un bébé bien portant, mais on est aux USA alors tout est possible.

Là où je suis le plus critique face à ce type de démarche, c’est probablement sur les interprétations qui sont faites en dehors de tout contexte de dépistage : toute la partie "vivez plus longtemps et en meilleure santé" explique qu’on va vous détailler des traits génétiques déterminants mais je trouve qu’il s’agit un peu d’une forme de bonaventure. Certes certains paramètres contrôlés par une mutation unique d’un gène clairement identifié peuvent se manifester de manière flagrante, mais souvent l’utilité de ce savoir est mince, et je pense que le séquençage ne fera que confirmer ce que la personne a déjà observé d’elle-même. Et quand bien même le paramètre serait utile, la génétique ne fait pas tout : une chinoise citadine de 25 ans pourrait avoir une ménopause prévue génétiquement à 50 ans, avec les perturbateurs endocriniens qu’elle mange/boit/respire, elle l’aura peut-être à 35… Finalement ce "service", qui sera sûrement attractif pour le riche soucieux de savoir s’il est de bonne lignée, est ce qui fait souvent tourner ce genre de boite, mais niveau intérêt en santé publique, est proche de 0.

Mais tout n’est pas à jeter dans ce type de test, et la démarche générale de sensibiliser le public à se connaître au plus profond est louable, notamment pour ce qui est d’ajuster les traitements médicamenteux (ce qu’on appelle la pharmacogénétique). Un nombre incroyable de médicaments pourraient bénéficier de ces adaptations, avec au final un meilleur effet et moins d’effets indésirables (l’exemple des statines cité par VeritasGenetics est d’ailleurs parfait, cette famille ayant une mauvaise image à cause des effets secondaires). Cette démarche sera sans doute courante dans un avenir plus ou moins proche et c’est une bonne chose pour le pharmacien que je suis.

Pour les dépistages de cancers, je suis plus prudent, car la démarche proposée ici, à savoir la recherche des facteurs de risque peut amener à prendre des mesures drastiques qui n’ont potentiellement pas lieu d’être. Il y a encore trop de variables qu’on doit préciser : quels gènes sont importants, quel pourcentage de risque ils confèrent… Et puis il y a toujours la roulette, une personne avec les pires facteurs de risque ne développera pas le cancer, quand une qui traite son corps comme un temple en mourra à 25 ans. Finalement je pense qu’une bonne alternative qui se développe rapidement est celle des tests de recherche de cellules cancéreuses dans le sang. Ils sont très simples, encore assez couteux, mais leur efficacité les rendra sans doute très intéressants dans quelques années. Certes il faut déjà avoir un cancer débutant mais au moins on le prend à temps, ce qui n’a pas de prix en termes de chances de guérison, et on n’agit pas sans savoir.

Pour conclure ce pavé (félicitations à ceux qui ont tenu bon), je dirai personnellement que la médecine préventive a fait des bonds de géant grâce à la génétique, mais qu’il faut encore être critique vis-à-vis des tests proposés, les généticiens sont loin d’avoir toutes les réponses. Je pense que la France propose un bon niveau de dépistage et continue à innover par sa recherche pour proposer des dépisages adaptés au plus grand nombre. Après, libre à chacun de compléter en fonction de son envie de savoir et de ses moyens, car même si les coûts ont diminué, on est loin d’une consultation chez le généraliste.

Sur ce portez-vous bien !

Hors ligne

 

#81 21/01/2017 22h09 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   32 

Belle réponse de Xiaoh123. Outre ce fameux "junk DNA" (et les introns) encore assez mal compris et les facteurs environnementaux mentionnés, il faut aussi ajouter la méthylation de l’ADN qui peut avoir des résultats phénotypiques intéressants. Ces méthylations étant héritables, cela ajoute encore une dimension supplémentaire fascinante au mystère de notre "firmware". Certains allèles malgré tout auront des résultats inévitables, c’est pour ça que le service de cartographie des allèles à faible prix proposé par 23andme m’a paru le plus efficace pour ce que je voulais savoir.

Dernière modification par doubletrouble (21/01/2017 22h16)

Hors ligne

 

#82 21/01/2017 22h47 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   16 

doubletrouble a écrit :

C’est encore plus abordable que ça ! Pour Noel, mon épouse et moi avons chacun commandé un kit 23andme (130€ euros/pc). D’ici une ou deux semaines, nous devrions avoir accès à un relevé assez complet de nos marqueurs génétiques respectifs. Cela coûte moins cher qu’un vrai séquençage (on ne décode pas base par base, on matche le génome avec les allèles connus) mais pour un particulier, c’est aussi efficace (dans le sens où le travail de matchage est requis pour interpréter les données brutes issues du séquençage - sauf qu’il se fera dans ce cas a posteriori par ordinateur). L’interprétation est comprise dans le package (e.g. prédispositions à Alzheimer, etc…) et on peut télécharger les données brutes pour faire son interprétation soi-même. En bonus, l’étude ancestrale est amusante (e.g. si vous êtes eurasien, vous pourrez savoir de combien d’ADN de Néanderthal vous avez hérité smile )

Personnellement je ne vois pas l’intérêt de faire l’autruche à partir du moment où l’on s’intéresse à la question. Quitte à avoir une "destinée" inscrite au coeur de nos cellules, autant en prendre connaissance et, pourquoi pas, essayer de la changer si elle ne nous plaît pas.

Bonjour,

Je pensais que 23andme n’avait  plus le droit de proposer pour la France (et d’autres pays) les interprétations santé du séquençage et proposait uniquement l’étude ancestrale ?

Hors ligne

 

#83 21/01/2017 22h58 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   32 

Oui comme d’habitude il y a quelques salamalecs : j’ai fait livrer les kits à un ami en Irlande (où le service est permis), qui me les a fait suivre en France. En revanche le renvoi est plus simple, les kits sont préaffranchis et repartent aux US sans soucis.

Hors ligne

 

#84 24/01/2017 10h50 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   107 

doubletrouble a écrit :

Personnellement je ne vois pas l’intérêt de faire l’autruche à partir du moment où l’on s’intéresse à la question. Quitte à avoir une "destinée" inscrite au coeur de nos cellules, autant en prendre connaissance et, pourquoi pas, essayer de la changer si elle ne nous plaît pas.

Perso ces tests me posent 2 problèmes.
Tout d’abord, avec le test, vous saurez que vous avez une prédisposition à une maladie.
N’y a t’il pas un risque pour que votre vie se limite alors à éviter cette maladie ?
Par exemple, vous avez un risque de développer un cancer de la peau, donc vous arrêtez de sortir à la lumière pour limiter le risque.
C’est caricatural, mais si le fait de savoir entraine limitation et stress, est ce utile de savoir ?

D’un autre côté, je ne vois pas trop l’utilité du test.
Dans l’exemple de la prédisposition à Alzheimer, il y a par exemple une corrélation avec l’absorption de pesticides.
Donc pour éviter Alzheimer, il est conseillé d’éviter les pesticides.
Mais ce conseil vaut pour d’autres maladies, cancers, …

Donc la conclusion au test est de manger sain, éviter les pollutions chimiques, faire du sport, …
Est ce réellement utile de claquer x€ pour une conclusion que n’importe quel pub alimentaire vous rappellera ?

Hors ligne

 

#85 24/01/2017 11h34 → Etre rentier et en bonne santé : que faîtes-vous pour votre santé ? (rentier, riche, santé)

Membre
Réputation :   32 

Personnellement je n’envisage pas d’utiliser les résultats de ces tests dans un but de prévention (devenir un vampire par peur de cancer de la peau big_smile ) mais essentiellement afin de savoir quoi surveiller. Un de mes amis a malheureusement souffert d’un cancer très jeune (et s’en est tiré, Dieu merci), mais le dépistage est un peu lié à la chance (il avait des bleus mystérieux sur les jambes - s’il avait attendu une semaine de plus pour voir son médecin, il serait mort). J’espère que connaître les risques que je porte en moi pourra me rendre plus vigilant et donc avoir une chance de dépistage plus rapide si l’un de ces risques se concrétise.

Je compte aussi les utiliser pour savoir si nous devrons faire attention lors de la conception de nos enfants (éviter qu’ils ne naissent avec la mucoviscidose ou autres soucis prédéterminés par le patrimoine génétique des parents…).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech