Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de La Francaise Des Jeux sur nos screeners actions.

#51 09/03/2018 15h33

Membre (2012)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   711  

Je réponds quand même car là on mélange tout. Je ne parlais pas de vous ni de l’investisseur lambda, je parlais de l’Etat.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #52 11/03/2018 20h19

Membre (2012)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   254  

D’un point de vue philosophique, je ne vois aucune raison qui justifierait que le FDJ soit publique et non privée. Ce n’est pas parce que nous y somme habitués que cela doit être une vérité. Les casinos sont bien privés, eux.

De surcroît, considérer que les jeux d’argent doivent être interdits me laisse pantois : est-ce à dire que les joueurs sont irresponsables et que l’Etat doit les protéger d’eux-mêmes ?

Hors ligne Hors ligne

 

#53 12/03/2018 15h46

Membre (2011)
Réputation :   65  

Je suis assez circonspect de voir l’Etat privatiser des monopoles naturels comme la Française des Jeux ou les Aéroports de Paris, au même titre que la privatisation des concessions d’autoroutes a été du pain béni pour Vinci.
C’est une vue trop court-termiste pour un Etat stratège de se priver de rentes faciles ayant en plus un levier de décision par ailleurs, même si dans l’idée, réinvestir dans l’innovation n’est pas une mauvaise idée.

Après, il peuvent toujours se faire plaisir en augmentant la taxe sur les jeux, c’est sûr.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne Hors ligne

 

#54 12/03/2018 16h50

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Expatriation
Réputation :   240  

Je ne vois pas en quoi la FdJ serait un monopole “naturel”, on est bien loin des fonctions régaliennes vous en conviendrez. C’est en fait un monopole des plus artificiels.

Pour avoir visité les locaux de la FdJ à Vitrolle et Boulogne, je suis pour le moins choqué de voir la difference entre les moyens relatifs de la FdJ et ceux d’autres entreprises “publiques”. Que l’état se focalise sur ses fonctions régaliennes élargies et le fasse correctement, je ne vois pas en quoi les jeux de hasards sont comparables aux fonctions directes de l’état ou même aux autoroutes.

Prenons l’argent aux gens qui acceptent de le donner plutot qu’en puisant avec violence dans la poche des contribuables, privatisons la FdJ puis ouvrons le secteur à la concurence.  Arretons de vouloir protéger les gens d’eux mêmes, si des naifs veulent donner toutes leurs économies aux casinos et autres pourvoyeurs de jeux de hasard, cela me laisse froid, il y a bien de causes plus touchantes en ce bas monde.

A force de vouloir protéger les gens d’eux même on crée un société égalitaire égalitariste au mépris des libertés.


A Lannister always pays his debt.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #55 12/03/2018 18h27

Membre (2016)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   465  

Intéressant débat.
Cela étant dit, la sphère publique a peut être autre chose à faire que de produire et promouvoir des jeux de hasard.
La seule justification que je verrais à maintenir le monopole de la FDJ serait pour des raisons de ’santé’ publique (lien jeux de hasard - phénomènes d’addiction en particulier).
Mais ne suffit-il pas de l’encadrer comme le tabac et les alcools?
Et par ailleurs, nous ne somme pas américains, canadiens ou suédois : ce n’est pas dans notre culture de sur-réglementer la chaine de distribution des produits/services potentiellement addictifs (je pense à l’alcool).

Pour ces raisons, privatiser la FDJ serait somme toute assez logique.

Dernière modification par carignan99 (12/03/2018 19h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#56 12/03/2018 22h02

Membre (2017)
Réputation :   11  

Le risque de la privatisation de la FDJ est surtout celui d’une libéralisation des jeux. La FDJ est actuellement seule dans les points de vente, hormis le PMU en perdition. Si un concurrent (étranger?) pouvait s’installer sur le marché, la rente de situation ne perdurerait pas.

Les jeux d’argent sur internet sont d’ailleurs particulièrement un point que la FDJ aimerait mieux développer pour concurrencer les Unibet, Betclic, Winamax et consort. Et ce n’est pas gagné car je considère que la FDJ a un sacré retard sur la société actuelle.
En tant que nouveau détaillant depuis un an, j’ai été surpris de devoir faxé mes commandes de jeux de grattage…à des courtiers départementaux (maintenant régionaux car ils ont volontairement réduit les interlocuteurs). Je ne savais même pas que les fax existaient encore. Et quel est donc l’intérêt d’avoir maintenu cette externalisation qui a permis à ces fameux courtier de faire fortune ces 30-40 dernières années?

Bref, même rentable, je ne suis pas convaincu que la FDJ soit un investissement sûr sur du moyen ou long terme…selon si la réglementation des jeux d’argent évolue et ouvre le marché…ou pas.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 03/04/2018 12h52

Membre (2015)
Réputation :   31  

Pour ceux qui suivent l’entreprise, sortie des résultats d’IDSUD:
PDF: http://www.idsud.com/wp-content/uploads … mresan.pdf

Le rapport financier arrivera en fin de mois.

Je commence à avoir une jolie plus value (en %), et je commence à me poser la question d’alléger ou non (source de bénéfice / risque toujours identique: la privatisation ou non de FDJ).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrainage Boursorama, Mes placements, Bourse Direct & Binck sur demande [MP]

Hors ligne Hors ligne

 

#58 01/09/2019 14h40

Modérateur (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   639  

Bonjour,

Info de mise à jour.

L’ouverture du capital est confirmée.

FDJ : la privatisation pourrait débuter dès novembre, dit Le Maire

Bruno Le Maire a écrit :

Notre volonté est que la FDJ puisse être privatisée d’ici à la fin de l’année, sans doute avant la fin du mois de novembre, sauf chute des marchés d’ici là. Courant novembre, les particuliers pourront acheter des titres

L’état souhaiterait garder 20% des 72% qu’il possède.

Bruno Le Maire a écrit :

"le rôle de l’Etat n’est pas de s’occuper des jeux de tirage et de grattage" mais d’en garantir le contrôle avec la mise en place d’une autorité de régulation des jeux dont "le président sera nommé dans les prochaines semaines" (…) Actuellement, aux côtés de l’État, quelque 14% du capital est détenu par des associations d’anciens combattants, "qui garderont une place au conseil d’administration"

Hasard du calendrier ou préparation, la publicité actuelle mets en avant ce côté ancien combattant.
https://www.groupefdj.com/fr/journalist … -aout.html


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#59 01/09/2019 14h40

Membre (2016)
Réputation :   16  

Bonjour, ça se precise:

"Notre volonté est que la FDJ puisse être privatisée d’ici à la fin de l’année, sans doute avant la fin du mois de novembre, sauf chute des marchés d’ici là. Courant novembre, les particuliers pourront acheter des titres", a déclaré Bruno Le Maire, lors de l’émission d’Europe 1-CNews-Les Echos.

De plus:

"Nous réfléchissons à des possibilités de décote sur le prix de l’action. Je souhaite que les Français y participent le plus largement possiblement avec, par exemple, des actions gratuites en fonction de la durée de détention de ces titres", a ajouté le ministre.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/l-obje … e-20190901

Edit: message croisé avec Ledep

Dernière modification par kirikou (01/09/2019 14h41)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #60 01/09/2019 15h45

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   253  

ISTJ

En ce qui concerne l’introduction pour le grand public, on risque de bien s’amuser. Les dernières campagnes massives de publicité pour des introductions en bourse, se sont soldées par des résultats assez décevant, France Telecom, EDF, Tunnel sous la Manche, Alstom etc …. Ce fut quand même un genre de tire aux pigeons.

Ensuite, il y a eu la très fameuse introduction de APRR. Les vaches, une aussi belle affaire n’est pas restée cotée très longtemps, et l’heureux possesseurs de titres que je fus, fut honteusement exproprié. Je l’ai enciore en travers de la gorge !

A vue de nez, je classerai plutôt l’introduction de FDJ dans la seconde catégorie. Celle ou il faudra se placer très vite, et serrer des fesses pour que quelqu’un ne ramasse pas les titres et nous mette dehors.
Bien sur, avant de souscrire, il faudra faire ses devoirs, et bien comprendre quelle sera la politique de distribution des résultats, vis à vis de l’Etat, et vis à vis de l’actionnaire individuel, péquin moyen, que nous serons.
Les trops belles affaires, en général, ne se partagent pas …

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 02/09/2019 09h47

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1383  

Un article du 2 juillet avec des chiffres instructifs

CercleFinance a écrit :

Grand nom français des jeux sportifs, d’argent et de hasard, la FDJ est pour l’heure détenue principalement par l’Etat, à hauteur de 72% de son capital. Quelques ordres de grandeur : l’an passé, les mises gérées par le groupe ont atteint 15,8 milliards d’euros (+ 4,4%), et les gains reçus par les joueurs 10,7 milliards (+ 5,7%).

Concernant l’entreprise proprement dite, le produit brut des jeux (soit les mises défalquées des gains) s’est monté l’an passé à 5,1 milliards d’euros (+ 1,9%). L’Etat en a profité principalement par l’intermédiaire des prélèvements publics sur les jeux, et la FDJ lui a ainsi reversé quelque 3,5 milliards d’euros. Un montant ’réglementaire’ qui paraît insusceptible d’être remis en cause par la privatisation.

Passons au compte de résultat : le CA 2018 de la Française des Jeux était de 1,8 milliard d’euros (+ 2,3%), pour un EBITDA et un résultat opérationnel stables de respectivement 315 et 257 millions. Le bénéfice net s’est enfin replié de 6% à 170 millions d’euros, ’compte tenu notamment d’un résultat financier impacté par l’évolution des marchés fin 2018’, indiquait le groupe en avril dernier.

……../………….

Une règle de trois permet donc d’approximer que la FDJ a versé au titre de 2018 des dividendes d’un total de 130 millions d’euros, soit un taux de distribution de plus de 75%. L’Etat a ainsi dû toucher environ 94 millions d’euros de coupons.

Combien peut valoir la Française des Jeux ?

…./…………..

Hypothèse que ne se dément pas : voilà un mois, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a déclaré qu’il entendait réaliser l’opération ’d’ici la fin de l’année’. On n’en connaît pas les contours exacts, mais il semble envisageable que l’Etat ramène sa participation sous le tiers du capital de la FDJ. Autre actualité plaidant en ce sens : ’dans le cadre du projet de privatisation par voie d’introduction en Bourse’, l’Agence des participations de l’Etat a désigné ce matin les banques qui seront chargées de l’opération

Bref, en approximant la capitalisation de la FDJ via une extrapolation sommaire par rapport à celle d’IDSud, on obtiendrait un chiffre de 2,2 milliards d’euros, soit environ 7 fois l’EBITDA, ce qui n’est pas très élevé.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal Saxo RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#62 25/09/2019 09h06

Membre (2019)
Réputation :   20  

INTJ

Bonjour à tous,
ce matin en allant sur le site de la C.Epargne il me propose un lien pour un questionnaire sur la privatisation de la FDJ.

Caisse Epargne a écrit :

Madame, Monsieur,

Le ministre de l’Economie et des Finances a fait part de son intention de procéder à la privatisation de la Française des Jeux par introduction en bourse et a indiqué que cette opération pourrait avoir lieu d’ici la fin novembre, sous réserve des conditions de marché. Il a également indiqué qu’il pourrait y avoir certains avantages pour les particuliers.

Enquête

Hors ligne Hors ligne

 

#63 10/10/2019 07h12

Membre (2019)
Réputation :   2  

Bonjour. Hier sur la radio bfm j’ai entendu une interview concernant l’introduction en bourse (et donc la privatisation) de la FDJ.
CA en hausse annuelle de l’ordre de 7%

Ils souhaitent distribuer des dividendes a hauteur de 80% du BNA
Et régulièrement offrir des actions gratuites.

Avez vous des infos? Comment souscrire? Sera t’il elligible au PEA?


Investisseur en herbe mais heureux

Hors ligne Hors ligne

 

#64 10/10/2019 08h42

Membre (2013)
Réputation :   2  

Oui c’est la période pour vendre la mariée en espérant le meilleur prix pour L’IPO (Novembre ?).

L’état souhaite descendre jusqu’à 25% - 30% des 72% de capital de la Française des Jeux. (1). Voir plus Bruno lemaire affirme que l’état restera actionnaire minoritaire avec 20% minimum. (2)

Les actions gratuites, c’est vendre du vent,  il n’y a rien qui change les actionnaires (sauf si ils mettent en place un supplément pour les actionnaires au nominatif depuis 2 ans comme Air Liquide).

PEA, siège sociale en France donc oui. Pour la souscription il faut déjà une date exact de l’IPO…..

La véritable question c’est souhaite-ton investir dans une société dont l’état est minoritaire (Edf, Engie…)

1 = Le revenue 05/09/19
2 = Capital 08/10/19

Hors ligne Hors ligne

 

#65 10/10/2019 09h06

Membre (2014)
Réputation :   168  

MulhollandDr a écrit :

La véritable question c’est souhaite-ton investir dans une société dont l’état est minoritaire (Edf, Engie…)

Vous voulez sans doute dire dire "actionnaire" et non "minoritaire".

Pour ma part, la réponse est oui. Je suis actionnaire de 3 des 12 sociétés cotées dont l’Etat est aussi actionnaire et pourquoi pas la FdJ.
Le bilan n’est pas si mauvais.

Liste des sociétés avec le % détenu par l’Etat au 20/09/2019 :
https://www.economie.gouv.fr/files/file … %20F2i.pdf

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Tahure (10/10/2019 09h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#66 10/10/2019 09h43

Membre (2012)
Réputation :   55  

Je n’ai plus participé à une IPO depuis 4 ans et pourtant je prendrai part à l’introduction FDJ.
La valorisation estimée de 2 milliards me semble intéressante.

L’Etat a tout intérêt à ce que l’introduction soit un succès et à plus long terme ne devrait pas mettre de bâtons dans les roues de la FDJ (3.4 milliards de taxe encaissées en 2017) en lui laissant conserver la poule aux œufs d’or:  le monopole des jeux de grattage.

Contrairement à ce qu’on entend, certaines introductions de sociétés dans lesquelles l’Etat est présent au capital ont été des beaux succès: ADP, APRR, Safran etc..

Hors ligne Hors ligne

 

#67 10/10/2019 09h44

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   491  

Bonjour !

MulhollandDr a écrit :

Les actions gratuites, c’est vendre du vent,  il n’y a rien qui change les actionnaires (sauf si ils mettent en place un supplément pour les actionnaires au nominatif depuis 2 ans comme Air Liquide).

Autre cas qui donne de la valeur aux actions gratuites : si c’est couplé avec des rachats d’actions (même si c’est asynchrone).


M07

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #68 10/10/2019 14h26

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   381  

Les actions gratuites, en général, c’est pour le personnel, et surtout le management.

Si vous voulez des parts gratuites:
1) Achetez-vous un morceau de gâteau,
2) Coupez le en deux.

Voilà, vous avez maintenant 2 parts, dont une gratuite.

Hors ligne Hors ligne

 

#69 13/10/2019 23h24

Membre (2016)
Réputation :   4  

« Privatisation de la Française des jeux : les Français pourront acheter des actions entre le 7 et le 20 novembre » publié ce jour sur France Info.
une future action de fond d’un Pea ?
A suivre ..

Dernière modification par jeanmarcs (13/10/2019 23h25)


Felix qui potuit rerum cognoscere causas

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #70 14/10/2019 04h39

Membre (2014)
Réputation :   363  

Un PER de « au minimum 12 » pour la Française Des Jeux

L’État vendrait 50% environ du capital de l’entreprise et souhaite en tirer plus d’1 Md€.
Ce qui valoriserait la FdJ 2 Md€ minimum.

L’entreprise a fait 170 M€ de bénéfice en 2018, ce qui nous donnerait un PER de au moins 12.
À ce prix là, cela semble plutôt une bonne affaire pour les souscripteurs.
Peut-être, le prix finalement retenu sera-t-il plus élevé.

Une action gratuite serait accordée pour dix actions achetées au bout de 18 mois.
une décote de 2% sur le prix de l’action achetée serait appliquée (pour les particuliers).

Attendons de voir les conditions exactes, notamment confirmation du prix et de la part exacte du capital cédé.

Libération a écrit :

Sur les 72% du capital que détient l’Etat, 50% vont être mis sur le marché à des conditions préférentielles.

L’Etat qui contrôle actuellement 72% de la FDJ devrait en demeurer le premier actionnaire mais minoritaire, avec au moins 20% du capital. Et selon Stéphane Pallez, la PDG de la Française des jeux qui prépare activement cette privatisation depuis plusieurs années, le gouvernement entend tirer «plus d’un milliard d’euros» de cette opération sans aucun risque financier.

Bruno Le Maire a pour sa part refusé de fixer un chiffre : «Donner un objectif revient à fixer une limite, et je ne veux pas fixer de limite à notre ambition.» Il a également indiqué que «pour les particuliers, sous réserve de validation par l’Autorité des marchés financiers, une action gratuite sera accordée pour dix actions achetées, si ces actions sont conservées dix-huit mois. Je souhaite par ailleurs qu’une décote de 2% sur le prix de l’action achetée soit appliquée»

Française des Jeux : une grille gagnante à plus d’un milliard d’euros

En ce qui concerne IDSUD

En ce qui concerne IDSUD, les 2,626% de la FdJ seraient valorisés au minimum 52,5 M€ soit 58,5€ par action à comparer, avec une capitalisation boursière de 65,5 M€ au dernier cours de 73€ (vendredi 11 octobre 2019).

La participation dans FDJ est valorisée au coût historique dans les comptes sociaux, 1 M€.
En cas de cession de cette participation, la plus-value serait en grande partie exonérée d’Impôt sur les Sociétés.

LegiFiscal a écrit :

Les plus-values sur titres de participation
Pour les sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés (IS), les plus-values sur titres de participation bénéficient d’une imposition au taux de 0%. Pour la détermination du résultat fiscal, la plus-value fait ainsi l’objet d’une déduction extra-comptable. En revanche, une quote-part de 12% doit être réintégrée  [au résultat imposable au taux normal de l’impôt sur les sociétés] au titre des frais et charges (article 219 I a quinquies du CGI).

L’impôt différé sur la plus-value latente serait alors de 2 M€.
Les autres participations et créances intragroupe d’IDSUD seraient valorisées 15 M€, cela correspond peu ou prou au montant des capitaux propres, 14 M€ hors participation dans la FdJ.

Dernière modification par Larbinator (14/10/2019 10h51)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #71 14/10/2019 07h50

Membre (2017)
Réputation :   78  

Question naïve :

Si tout le monde semble s’accorder sur le fait que c’est une (très) bonne affaire. Pourquoi le vendeur ne chercherait pas à le vendre plus cher ?

Comment se passe ce genre d’opération, le prix est fixé à l’avance ou y a-t-il un genre d’enchères ?

Hors ligne Hors ligne

 

#72 14/10/2019 08h55

Membre (2014)
Réputation :   363  

Il y a aussi un but politique.

Politiquement, pour qu’une privatisation soit réussie, il faut qu’à posteriori, le public soit content d’avoir fait une bonne affaire.

L’intérêt de l’État, et donc du contribuable passe après.

« L’État s’est fait avoir à chaque fois qu’il a privatisé une entreprise. »
— Valérie Rabault (PS)

Hors ligne Hors ligne

 

#73 14/10/2019 09h24

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   379  

tigrou a écrit :

Je n’ai plus participé à une IPO depuis 4 ans et pourtant je prendrai part à l’introduction FDJ.
La valorisation estimée de 2 milliards me semble intéressante.

L’Etat a tout intérêt à ce que l’introduction soit un succès et à plus long terme ne devrait pas mettre de bâtons dans les roues de la FDJ (3.4 milliards de taxe encaissées en 2017) en lui laissant conserver la poule aux œufs d’or:  le monopole des jeux de grattage.

Contrairement à ce qu’on entend, certaines introductions de sociétés dans lesquelles l’Etat est présent au capital ont été des beaux succès: ADP, APRR, Safran etc..

Il suffit que l’état augmente les taxes sur les jeux d’argent, il augmente son revenu, la FDJ ne peut rien faire. Cela peut être l’idée d’un prochain gouvernement c’est très facile.
Regardez ce qui est arrivé au royaume Uni avec la taxe. Voici le risqué d’une entreprise privée qui gagne trop selon l’opinion ou certains politiciens.
Pour cette raison je n’y toucherais pas.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#74 14/10/2019 09h27

Membre (2012)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   386  

INTJ

Pour la même raison, Peter Lynch ecrivait "quand la reine vend, achetez".

= Contrairement à une IPO classique, oú souvent les createurs de l’entreprise (vendeurs bien informés) vendent à un prix supérieur à la valeur intriseque de l’entreprise, l’état veut que les acheteurs- qui sont aussi des electeurs - soient contents…

À court terme, en general c’est le cas. À long terme, ce sont les fondamentaux de l’entreprise qui reprennent le dessus et on a donc des fortunes tres diverses (ex : EDF dans les moches, Safran dans les belles).

Dernière modification par julien (14/10/2019 11h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#75 14/10/2019 09h46

Membre (2015)
Réputation :   170  

A ce stade, beaucoup de communication (JT, presse écrite etc), attendons de voir le document de référence pour y voir plus clair.
La FDJ ne sera jamais une entreprise comme une autre (ultra dépendance à l’Etat) et sera donc vraisemblablement pricée comme telle.


Mon blog L'argent travaille pour moi et pas l'inverse

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de La Francaise Des Jeux sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur