Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 29/08/2017 23h14 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

Bonjour,

Je viens ici discuter d’un projet d’achat en cours. Il s’agit d’un T1 vendu loué et déjà meublé.
Mon objectif est de réussir à financer cet investissement tout en préservant, voire en améliorant ma balance locative afin de conserver ma capacité d’emprunt pour pouvoir envisager d’autres investissements dans le futur.

Par balance locative, j’entends le ratio entre 70% du loyer et le montant de l’échéance utilisé par certaines banques. Ce paramètre m’importe autant que le cashflow réel

Nous souhaitons minimiser l’apport, voire même tenter d’obtenir le légendaire financement à 110%, mais l’objectif principal est bien de préserver notre capacité d’emprunt

- Statut: Fonctionnaire, age 35, TMI 14%, revenus

VOS APTITUDES / VOTRE DISCIPLINE

- Comptables: Faibles
- Fiscales: En apprentissage par l’erreur
- Artisanales (plomberie / électricité / maçonnerie / menuiserie): Moyenne, mais capable de dialoguer avec les artisans
- Sociales: Grand timide qui essaye de se soigner
- Temps disponible: Peu

CARACTÉRISTIQUES DU BIEN

- Type : Appartement
- Année de construction 1950
- Étage (2/2 sans ascenseur), luminosité traversant est/ouest, surface 30m²,
- Déjà occupé en meublé
- Si appartement : syndic professionnel
- Chauffage individuel gaz
- Volets ordinaires
- Espaces verts dans la copropriété ? Non
- Compteurs d’eau et d’électricité individuels ? relevés manuels
- Études de la copropriété : 6 copropriétaires, majoritairement bailleurs
- Concierge : non
- Décoration : neutre et propre

LOCALISATION DU BIEN

- 42, Le Coteau(banlieue de Roanne)
- Bassin d’emploi de la zone de chalandise / dynamisme économique ?
- L’emplacement va-t-il faire prendre de la valeur au bien ? Probablement pas

RENTABILITÉ DU BIEN

(utilisez aussi le site Calcul Rendement Locatif pour vous aider)

- Coût du bien avec frais de notaire 42000
- Loyer déjà pratiqué 300€ +20 de charges
- Taux de vacance envisagé (1 mois tous les 2 ans = 4%)
- Frais de gestion locative envisagé si délégation 7%

- Travaux immédiats: aucun
- Travaux votés par la copropriété à financer dans les 3 ans qui viennent: aucun
- Coût des travaux à 5 ans: un coup de peinture au changement de locataire
- Coût des travaux à 10 ans: rien de quantifié mais la façade et la toiture devrons forcement être refaite un jour. Je vais provisionner 300€ par ans

- Taxe foncière hors TEOM: 390€
Charges de copro: 350
- Assurance PNO (propriétaire non occupant): à voir
- Assurance GRL (garantie risques locatifs) ou GLI Garantie Loyers Impayés: Garant

- Rentabilité brute : loyers / coût du bien avec frais de notaire 8,5%
- Rendement opérationnel brut : loyers*(100-taux de vacance)-frais de gestion-assurances-travaux de maintenance / coût du bien avec frais de notaire + travaux immédiats

FINANCEMENT DU BIEN

- Montant de l’apport
- Type de crédit : amortissable
- Taux du crédit avec assurance
- Durée du crédit 15 ou 20 ans
- Frais de tenue de compte (150€)
- Épargne de précaution en cas d’impayés ou de vacance suite à problème (2000)

RÉGIME D’EXPLOITATION

- location meublée: BIC réel LMNP

CASH FLOW

Revenu pris en compte 70% de 320€ soit 224€

_____________

Financement 1 durée intermédiaire avec apport des frais de notaire
durée: 215 mois (limite avant changement de taux)
taux: 1,65%

Apport: 4000€
Financement: 38000€

Échéance de prêt: 204,28€
Assurance: 0,24% x 2 têtes à 100% = 15,20€

Trésorerie mensuelle: +4,52€
Coût total du crédit: 5 919,15 €

_____________

Financement 2 durée maximum avec apport des frais de notaire
durée: 240 mois
taux: 1,70%

apport: 4000€
Financement: 38000€

Échéance de prêt: 186,88€
assurance: 0,24% x 2 têtes à 100% = 15,20€

Trésorerie mensuelle: +21,92€
Coût total du crédit: 6 852€

_____________

Financement 3 durée maximum sans apport
durée 240 mois
taux 1,70%

apport 0€
Financement 42000€

Échéance de prêt 206,56€
assurance 0,24% x 2 têtes à 100% = 16,80€

Trésorerie mensuelle= +0,61€
Coût total du crédit: 7 573 €
_____________

La démarche vous semble t’elle bonne?
Quel est selon vous le financement le plus pertinent au vu de l’objectif annoncé?
(Je préfère le 3, madame préfère le 1).

Dernière modification par petitproprio (30/08/2017 15h13)

Mots-clés : immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie

Hors ligne

 

#2 30/08/2017 09h27 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   30 

Bonjour,

RÉGIME D’EXPLOITATION

- location meublée: BIC réel LMNP

Est-il déjà loué meublé ou devez-vous attendre la fin du bail actuel pour changer de statut ?

- Coût des travaux à 5 ans (isolation thermique obligatoire)
- Coût des travaux à 10 ans (façade, toiture)

Avez-vous fait estimé ces travaux ? Vous avez calculé une trésorerie mensuelle, sur différents scénarii, et intuitivement je dirais qu’ils n’en tiennent pas compte.

- Épargne de précaution en cas d’impayés ou de vacance suite à problème (2000)

Si l’épargne est réellement "immobilisée" sur un compte, j’aurais tendance à dire que vous devriez la compter dans votre rendement.
Un compte épargne classique rapporte souvent moins de 2% et le rendement que vous avez calculé est supérieur à 8% ; en combinant les deux, le rendement diminuera (très légèrement) forcément.

Revenu pris en compte 70% de 320€ soit 224€

Couvrez ce raisonnement que je ne saurais voir ! Cela confirme ma première intuition…

J’imagine que vous avez pris ce revenu en compte pour le calcul de la trésorerie mensuelle ; pour ce faire, prenez les "vrais" chiffres :
- loyers annuel
- taxe foncière
- charges
- intérêts

Etape 1 : calcul du résultat foncier
Etape 2 : calcul de l’impôt (IR + PS)
Etape 3 : calcul de la trésorerie mensuelle

C’est la base, vous trouverez des exemples à foison sur ce forum, qui s’appliqueront parfaitement à votre cas de figure.

Seule remarque, en général ces exemples se font à la 10ème année d’opération ; or vous avez des travaux de prévus en année 5 et 10.
Je vous conseille donc d’appliquer le raisonnement sur ces deux années là, après estimation du montant des travaux.

La demarche vous semble t’elle bonne?
Quel est selon vous le financement le plus pertinent au vu de l’objectif annoncé?
(Je préfère le 3, madame préfère le 1).

1 ) Le choix le plus pertinent est toujours celui choisir par Madame
2 ) Si Madame se trompe, se référer au 1)

Sans avoir les chiffres définitifs, et le résultat de votre calcul de trésorerie mensuelle, il est difficile de répondre, mais à priori, j’irai plutôt dans votre sens à savoir le troisième scénario (il faudra convaincre Madame).
Vous avez des travaux prévus en années 5 et 10 ; le fait d’allonger la durée de remboursement dégagera de manière générale un CF plus élevé, vous évitera probablement de "bloquer" 2000€ sur un compte, et de mettre un apport de 4000€ (près de 10% de l’investissement total).

Dernière modification par Caceray (30/08/2017 09h30)

Hors ligne

 

#3 30/08/2017 11h33 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour,

Je vais faire très simple pour certain mais en ce qui me concerne avant toute chose, je regarde la rentabilité brute.
Dans votre cas:

(300 (Loyer) *12)/42000= 8,57%

Ce n’est pas assez haut, il vous faut au minimum 10% et même si vous pouviez soustraire la taxe foncière dedans tout en étant au dessus de 10% se serait un plus.

Hors ligne

 

#4 30/08/2017 12h36 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   353 

petitproprio a écrit :

Mon objectif est de réussir à financer cet investissement tout en préservant, voire en améliorant ma balance locative afin de conserver ma capacité d’emprunt pour pouvoir envisager d’autres investissements dans le futur.

Par balance locative, j’entend le ratio entre 70% du loyer et le montant de l’échéance utilisé par certaines banques. Ce paramètre m’importe autant que le cashflow réel

Quelques remarques concernant ce qui semble être votre priorité : pouvoir enchaîner les investissements.

- Ne prenez pas ces 70%, en effet souvent indiqués par les banques, comme une donnée fixe. Elle peut évoluer selon les rapports construits avec votre interlocuteur.

- Choisissez impérativement un interlocuteur décisionnaire
. Vous les trouverez dans trois réseaux (C Epargne, C Mutuel et CIC) et nulle part ailleurs. Les autres banques ont plusieurs niveaux de décision et vous ne discutez pas avec celui qui décide, donc aucune chance d’emporter l’adhésion si vous sortez des strictes règles.

- Impressionnez votre interlocuteur par les dossiers que vous lui présentez : excellente rentabilité, connaissance parfaite du marché, de la fiscalité, de l’environnement législatif etc

- Parlez de relation construite dans la durée avec votre interlocuteur, parlez lui clairement de vos objectifs à court et long terme et demandez lui précisément ce qu’il attend de vous afin de pouvoir vous accompagner.

- Faites le tour des réseaux bancaires (les 3 cités), plusieurs agences si il le faut, jusqu’à trouver le bon partenaire qui vous accompagnera.


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

#5 30/08/2017 17h48 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

@Caceray
Oui il est déjà loué en meublé avec un locataire en place. C’est aussi pour cela que je pense maintenir la gestion locative par l’agence pour ne pas avoir à gérer la passation de locataire moi même.

Pour le cout des travaux je n’ai rien fait estimé, je vais essayer de constituer une provision de 300€ par an.

Pour l’épargne de précaution oui elle est constituée sur un compte épargne séparé mais existe déjà pour nos autres bien. C’est histoire de ne pas chercher des sous pour le moindre truc qui lâche.

Mais j’ai fait mes calculs détaillés avec mes paramètres et tombe effectivement sur une trésorerie mensuelle négative.

Entrées
Loyer x11: 3300€
Provisions pour charges: 220€
__________
3520 €

Sorties
Taxe foncière: 350€
CFE: 250€?
Comptable: 150€
Assurance emprunt: 202€
Echéances de pret: 2480€
Gestion locative: 270€
Charges récupérables: 240€
Charges non récupérables: 110€
Provisions pour gros travaux: 300€
IR: quasi zéro d’après le comptable mais c’est à faire calculer
__________
4102 €

Flux de trésorerie annuel négatif de 582€ soit 48,5€

Qui peu s’améliorer en fonction de l’assurance, de la CFE et en gérant en direct et se dégrader en fonction des travaux de la fiscalité et de la vacance.

Je vais essayer de travailler avec madame pour rester sur la plus grande durée en argumentant qu’on pourra toujours réduire la durée par après, mais jamais la rallonger.

@Caceray, @Ddtee
Pour le raisonnement des 70% c’est simplement celui de mon banquier, les chiffres détaillés  ne l’intéressent pas et comme c’est lui qui tiens les cordons de la bourse…

En fait, avec mon beau dossier trop détaillé (façon rendement locatif) j’ai même eu l’impression qu’il pensait que je cherchais à l’embrouiller. Il m’a quand même servi pour répondre à ses questions rapidement et avec assurance pour qu’il saisisse dans son logiciel, mais je suis reparti avec. Il a préféré se retrancher derrière les 70%.

Finalement, les chiffres que je lui ai présenté (optimisé en ne prenant pas en compte la CFE, la compta et la provision pour gros travaux) j’arrivai finalement pas loin de ses 70%, ce qu’il a interprété comme une validation de sa méthode de calcul donc on est tombé d’accord.

Tout ça pour conclure que tant que je continue avec lui, c’est lui le maitre du jeu et que je raisonne en jouant avec ses propres règles.

C’est effectivement une des banque citées par DDtee, mon interlocuteur n’a pas l’air particulièrement calé en immo mais semble disposé à me suivre, même si je sais qu’en réalité il se contentera de suivre la décision de sa société de cautionnement.

@Shakaiolos
Effectivement je cherchais mieux, mais je n’ai eu une disponibilité suffisante que quelques semaines pour faire des visites, et cette fenêtre de tir est terminée. C’est le projet qui m’a paru le meilleurs parmi les visites que j’ai pu faire. Je préfère transformer l’essai pour me mettre le pied à l’étrier que de continuer à chercher au risque de procrastiner.

Je me dit qu’au pire je ne serais qu’obligé de piocher dans mon épargne pour faire remonter le cashflow artificiellement.

Dernière modification par petitproprio (30/08/2017 17h49)

Hors ligne

 

#6 30/08/2017 19h05 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   353 

petitproprio a écrit :

Pour le raisonnement des 70% c’est simplement celui de mon banquier, les chiffres détaillés  ne l’intéressent pas et comme c’est lui qui tiens les cordons de la bourse…

Par expérience, c’est le banquier d’une affaire ou deux…
Si vous souhaitez en réaliser un plus grand nombre il vous faut trouver un autre partenaire et avoir une relation de confiance inscrite dans la durée avec lui (en commençant par ne pas lui mentir en oubliant des charges)

My 2 cents

Dernière modification par DDtee (30/08/2017 19h08)


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

#7 30/08/2017 22h18 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

DDtee a écrit :

petitproprio a écrit :

Pour le raisonnement des 70% c’est simplement celui de mon banquier, les chiffres détaillés  ne l’intéressent pas et comme c’est lui qui tiens les cordons de la bourse…

Par expérience, c’est le banquier d’une affaire ou deux…
Si vous souhaitez en réaliser un plus grand nombre il vous faut trouver un autre partenaire et avoir une relation de confiance inscrite dans la durée avec lui (en commençant par ne pas lui mentir en oubliant des charges)

My 2 cents

Je pense que vous avez raison, il fait en réalité étudier le dossier par la société de cautionnement. Il est juste assez confiant pour passer le temps à saisir tout ça et à envoyer. Je ne pense pas qu’il défendra le dossier en cas de refus, surtout que le montant est très modeste. S’il me suit sur un ou deux dossiers ce sera déjà pas mal.

Après parler de mensonge pour une CFE dont j’ignore le montant réel et pour une provision sur des travaux pas vraiment prévus, je vous trouve un peu sévère mais je comprends l’idée. C’est vrai que si un jour je veux passer à la vitesse supérieure, il faudra que j’arrive à bâtir une relation de confiance avec un banquier plus impliqué, je tacherais d’y penser si je démarre finalement une relation avec une autre banque.

Hors ligne

 

#8 31/08/2017 10h09 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   14 

DDtee a écrit :

- Choisissez impérativement un interlocuteur décisionnaire. Vous les trouverez dans trois réseaux (C Epargne, C Mutuel et CIC) et nulle part ailleurs. Les autres banques ont plusieurs niveaux de décision et vous ne discutez pas avec celui qui décide, donc aucune chance d’emporter l’adhésion si vous sortez des strictes règles.

Bonjour,

Sans vouloir remettre votre parole en cause, vous êtes sur pour la Caisse d’Epargne? Car il me semblait que justement ils devaient passer par d’autres niveau de validation justement?

A+

Ohe

Dernière modification par ohennequin (31/08/2017 10h10)

Hors ligne

 

#9 31/08/2017 11h40 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   353 

Ces trois réseaux ont des organisations régionales, des différences peuvent donc exister selon les régions.
Cependant, je confirme que ces trois banques sont organisées sur le principe d’interlocuteurs décisionnaires avec des niveaux d’engagement (montant de prêts) différents selon le niveau hiérarchique (conseiller, directeur d’agence…)

Généralement quand un conseiller veut dire non, il dit que cela vient de la hiérarchie, du comité d’attribution des prêts etc. C’est plus "facile" que de dire directement non. D’ailleurs ils ne disent jamais être décisionnaires…

Un simple conseiller peut cependant avoir besoin de consulter sa hiérarchie si le prêt dépasse le montant sur lequel il est décisionnaire.

A titre d’exemple et de mémoire dans mon coin au CMumu le conseiller peut s’engager sur environ 150K€/200K€, le directeur d’agence sur 1M€, il existe selon les agences 1 ou 2 niveaux hiérarchiques intermédiaires avec des niveaux de décisions qui vont avec.


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

#10 01/09/2017 12h21 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   14 

Merci pour ce retour.

J’avais éliminé la caisse d’épargne justement car lors de mon dernier entretien avec eux ils devaient justement remonter les dossiers plus haut. Enfin, c’est ce que j’en avais compris.

Il me semblait que la Bred avait ce fonctionnement de proximité, je verrais cela lors de mon rendez-vous avec eux.

A+

Ohe

Hors ligne

 

#11 11/09/2017 23h09 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

Je reviens sur ma propre file pour donner des nouvelles:
Finalement, je ne suis pas allé au bout du premier projet cité, car j’en ai trouvé très similaires mais meilleur sur plusieurs points:

-Il est à Roanne même, à proximité immédiate de la zone piétonne. Donc selon moi mieux situé.
-Il est moins cher: 39000€, négocié 37000€
-La copro est plus petite: 5 copropriétaires
-Il est aussi vendu avec un locataire en place en meublé mais le loyer est plus élevé: 320€+30 € de charges
-Il est mitoyen d’un grenier vendu avec l’appartement, qui pourrait peut-être donner lieu à une extension.

J’ai tout de même identifié des défauts:
-la copro était (visiblement mal) gérée en syndic bénévole. Un syndic pro est en train de reprendre la main mais je n’ai pu obtenir d’autres PV d’AG que celui nommant le syndic pro. Il y a donc une incertitudes sur les charges estimées par le syndic pro à 380€.
-la taxe foncière est un peu plus élevée: 420€
-le stationnement est payant dans le secteur.

Nous avons déjà signé le compromis.
J’ai aussi convaincu madame de partir sur 20 ans.

Je vais donc bientôt savoir si mon banquier est vraiment prêt à me suivre. On a monté le dossier (taux proposé à 1,80% hors assurance) mais je continue à rechercher ailleurs en parallèle.

à ce sujet, je me posait une question sur les "usages" en la matière. Il y a quelques années j’avais monté le dossier de demande de prêt dans deux banques, et avait signé l’offre éditée par la banque la plus rapide. Lorsque j’ai finalement reçu l’offre de prêt de la seconde banque, le banquier de la seconde banque s’était montré assez choqué que j’ai monté deux demandes de prêts en parallèle. Pour ma part j’avais estimé que les accords de principe ne valaient pas grand chose et que tant que je n’avais pas d’offre de prêt en main, je n’avais rien.

Alors, qu’en pensez vous, monter deux dossiers en parallèle, ça se fait ou ça ne se fait pas?

Hors ligne

 

#12 12/09/2017 06h53 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   413 

Ca se fait, point. C’est le jeu ma Lucette.
Celui qui vous fait ressentir son aigreur apprenant cela est un goujat, vous n’avez aucun compte à rendre. Il sera le premier à vous abandonner à votre sort le jour où on lui propose la moindre opportunité ailleurs et les conseillers changent régulièrement donc la priorité numéro un est votre intérêt personnel.
De plus c’est une garantie pour vous si un des dossiers traîne ce qui est fréquent dans certaines banques à certaines périodes de ponts, congés ou RTT (fin du calendrier interne pour les prendre).

Hors ligne

 

#13 12/09/2017 07h32 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   954 

Il était choqué, le pauvre ? C’est quand même amusant. Choqué qu’on puisse le mettre en concurrence ? Il vit dans quel monde ce monsieur ?

Combien de personnes ont vu leur projet d’investissement retardé voire annulé parce qu’ils avaient fait une demande à une seule banque qui a refusé ou n’a pas répondu à temps ? Consulter (au moins) deux banques n’est pas seulement une mise en concurrence parfaitement normale et saine, mais c’est, de plus, une mesure de sécurité pour éviter de se retrouver le bec dans l’eau !

Dernière modification par Bernard2K (12/09/2017 07h36)

Hors ligne

 

#14 12/09/2017 10h59 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   

A sa place, je serais également choqué.

C’est une chose de mettre en concurrence les banques pour leur offre mais une fois que vous avez eu l’accord de principe de la banque, vous avez du lui dire, au moins oralement, "tope là". J’imagine que vous ne l’avez pas prévenu que c’était la "course à l’échalote".

Ensuite, lui (et son service de gestion) ont passé du temps pour vérifier/éditer l’offre de prêt.  Temps perdu pour que vous preniez la "première" arrivée. Est-ce pour autant la meilleure?

Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’engagement juridique qu’il n’y a pas d’engagement moral à ne pas faire perdre leur temps aux personnes rencontrées.

Imaginons que vous ayez à nouveau besoin de cette banque ou de ce conseiller. On comprendrait qu’il passe rapidement sur votre dossier, non?

Hors ligne

 

#15 22/09/2017 22h13 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

Notre petit projet avance. J’ai vu pas mal de banques. J’ai obtenu une proposition pour un financement des frais de notaires mais pas des frais de dossier (on attend la réponse de la société de cautionnement). Mais la plupart ne voulaient pas entendre parler de financement total et voulaient soit un règlement des frais de notaire + frais de dossier et de cautionnement, soit de la moitié.

pour les offres que j’ai eu les taux sont entre 1,70 et 2% sur 20 ans.

Quelques surprises:
-J’ai vu un banquier pour qui le projet est trop petit pour du prêt immo.
-J’ai vu une banquier qui ne veut pas y aller car j’ai le profil du client trop informé pour qu’il puisse me vendre des produits (mais peu être étais-ce une manière flatteuse de me dire non)
-J’ai vu une banque ne voulant pas financer car le bien est en dehors du département.
-Un autre m’a averti qu’il prenait 70% des loyers en compte (normal), sauf pour les LMNP en bail professionnel pour lesquels il prend 0% des loyers en compte (raison de plus pour éviter ces produits)

Hors ligne

 

#16 17/02/2018 15h24 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

Je me rend compte que je n’avais pas conclu cette étude de cas pour laquelle je suis allé au bout en décembre.

Nous avions finalement obtenus un financement total du bien et des frais de notaire, soit 41000 sur 20 ans au taux de 1,70% hors assurance.

Nous avons mis le bien en gestion auprès d’une agence qui prend 7% chaque mois. Pour l’instant, ca se passe bien, je reçoit tous les mois le décompte et le virement de l’agence immobilière, frais de gestion déduits.

Nous avons pris une PNO qui prend 75€ par an et le comptable nous demandera 350€ de plus pour ajouter ce bien à la compta qu’il fait déjà pour nous.

Je ne peut pas encore faire le calcul précis du rendement, en attendant de connaitre la fiscalité et les charges réelles.

En tout cas en attendant, tous les mois, l’agence nous vire 325€ après avoir pris ça commission  pendant que la banque nous prélève 220€. Donc sur le papier on est pas trop mal, même si je sais qu’on sera en dessous en fin d’année. Et si on est trop bas au point de tomber dans un cashflow négatif, nous injecterons probablement un peu d’apport pour réduire les échéances.

Ce n’est pas une affaire exceptionnelle au regard des autres projets que je lis sur ce forum, mais c’est déjà bien mieux que tout ce que j’ai pu faire avant. Et c’est surtout un passage à l’action. C’est aussi une première expérience de la gestion par agence.

Prochaine étape: un projet de LMNP de dimension similaire, mais cette fois ci avec travaux, histoire d’améliorer le rendement et d’acquérir de l’expérience.

Dernière modification par petitproprio (17/02/2018 15h25)

Hors ligne

 

#17 17/02/2018 15h58 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   353 

petitproprio a écrit :

Je ne peut pas encore faire le calcul précis du rendement, en attendant de connaitre la fiscalité et les charges réelles.
…/…
Prochaine étape: un projet de LMNP de dimension similaire, mais cette fois ci avec travaux, histoire d’améliorer le rendement et d’acquérir de l’expérience.

Avant de vous lancer dans un second projet, il me semble raisonnable de vivement vous conseiller d’être au plus clair avec vous même sur la fiscalité et les coûts ou revenus de chaque investissement, sans quoi vous pourriez courir à la catastrophe sans en être conscient…


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

#18 17/02/2018 22h19 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   

petitproprio a écrit :

Et si on est trop bas au point de tomber dans un cashflow négatif, nous injecterons probablement un peu d’apport pour réduire les échéances.

Je pense que si ce cas arrive il serait pas judicieux d’injecter des milliers d’euros pour gagner des dizaines d’euros mensuels mais plutot faudrat il "combler" les "petits trous" qui arriveront ?

Hors ligne

 

#19 17/02/2018 23h20 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   119 

Avez vous calculé la rentabilité ?
325x12-75-350-110-350-250=2765/41000 = 6,7%
J’ai repris les chiffres sans compter :
- les intérêts d’emprunt
- les travaux
- l’IR

Vous serez largement inférieur à 5% sans compter les aléas exceptionnels (vacances, travaux copro, rénovation).

A votre place, je chercherai à optimiser cette acquisition en calculant quel serait la solution pour augmenter le loyer (rénovation du grenier)? Intérêt d’avoir une agence qui vous prend 7% ? Le prix demandé par votre comprable est cher, avez vous consulté d’autres comptables ?

Si vous avez un autre projet, surtout choisissez une rentabilité meilleure sinon vous risquez de déchanter rapidement.


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#20 19/02/2018 07h32 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   954 

petitproprio a écrit :

Et si on est trop bas au point de tomber dans un cashflow négatif, nous injecterons probablement un peu d’apport pour réduire les échéances.

Attention aux IRA (indemnités de remboursement anticipé).

Hors ligne

 

#21 19/02/2018 21h41 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

@lachignolecorse
En fait j’arrive même à un calcul de rentabilité encore plus bas que celui que vous avez calculé.
Rendement brut:    9,3
Rendement net:    4,22

prix:    37000
frais:    4000
cout total:    41000

loyer:    320
Forfait de charges:    30
Revenu annuel:        4200

Taxe foncière:        420
Vacance locative:    350
provision pour travaux:    350
comptable:        350
assurance:        75
gestion agence:        294
Charges:        380
CFE:            250
Total de charges:    2469

C’est nettement mieux que nos deux premiers appartements pourtant gérés en direct, un studio (brut 6.7%, net 3.6%) et un T2 (brut 5,8, net 3,4).
Ces biens sont néanmoins dans des villes bien plus cotées et pour lesquelles il nous n’avons connu aucun jour de vacance locative en 10 ans.
Pour la fiscalité, le passage du micro foncier, puis au LMNP forfaitaire et enfin au LMNP réel nous a fait un tel changement que je la considère aujourd’hui comme anecdotique (c’est surement une erreur)

En effet, je réfléchis à la pertinence de conserver la gestion locative, ce pourrait être un moyen d’améliorer la rentabilité.
Pour le comptable, il faudra vraiement que je voie, car c’est tout de même le 3ème bien que je lui confie, s’il est hors marché donc il doit pouvoir faire un effort, et à défaut être remplacé.

Pour le grenier, je sais que j’ai cette cartouche, mais pour l’instant j’ai du mal à engager des travaux coûteux dans une ville ou le m² est aussi peu cher. Je vais déjà commencer par demander en AG l’autorisation de changement de destination de ce grenier pour être fixé.

@DDTee
Je pensai avoir fait une affaire correcte, et je vous remercie de me faire redescendre sur terre! Je ferais mieux d’optimiser l’existant avant d’envisager un nouvel investissement. Néamoins rassurez vous, si je me lance sur des projets aussi modestes, c’est justement pour éviter toute prise de risque inconsidérée.

@floppy
Je compte garder suffisament d’épargne pour faire face, mais j’aime bien l’idée d’avoir une trésorie positive si ca ne me coute pas trop. Sur un petit montant de crédit, un apport même de 5000€ a déjà un effet significatif.

@Bernard2K
Pour vous au moins, j’ai une bonne réponse! Il sont négocié à 0€, pour un remboursement d’au moins 5000€

Dernière modification par petitproprio (19/02/2018 21h44)

Hors ligne

 

#22 19/02/2018 22h09 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   10 

Un achat qui arrive au bout est déjà un grand pas smile.
La chose qui me choque le plus c’est les 350€ de plus pour le comptable…
C’est énorme, il me semble que l’on peux largement trouvé dans les 100-150€ par bien en plus mais pas 350€. Il faut baissé cela.
Vous perdez en gros un loyer juste a cause de l’agence qui vous fait quoi au final? Vous trouvez un locataire qui devrait ne pas être dur si votre logement est plus que correcte.
Et 7% tout les mois pour rédigé une quittance? Il l’envoie tout les mois au moins.
Si vous êtes proche du logement cela vous demandera pas beaucoup d’effort.
Maintenant c’est une question de temps , d’envie et de rentabilité.
A vous de voir si c’est 7% c’est beaucoup ou pas.

Potter

Hors ligne

 

#23 18/05/2018 15h53 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   23 

Je n’étais pas revenu sur ma file, mais en effet, les 350€ étaient pour le premier bien. mon comptable demande 150€ pour le suivant, donc quand même dans la fourchette haute que vous avez indiqué.

Pour l’agence, je préfère déléguer vu la distance. C’est aussi une première pour moi, car j’ai pour l’instant géré en direct donc je vais voir si ca vaut le coup. Le détail qui m’a convaincu de leur laisser la gestion du bien est la précision de leur état des lieux de l’appartement qui m’a véritablement impressionné. Pour l’instant je considère que c’est le prix d’une certaine tranquillité, ils font les quittances, encaissent les loyers et les caf, et me reversent le tout moins leur com. Mais j’espère aussi avoir du service en plus. Ils ont par exemple géré la blague des 5€ de CAF en moins que j’aurait été mal à l’aise à faire moi même. Si je renouvelle ce type d’investissements, la délégation de la gestion me semble de toute façon incontournable. Et je préfère démarrer directement avec la gestion, quitte à garder la possibilité de la reprendre à mon compte si j’ai vraiment besoin d’améliorer ma rentabilité

J’ai aussi fait le choix de m’appuyer sur la même agence pour mon prochain investissement. Je ne sais pas si le fait d’avoir laissé le premier bien en gestion a aidé ou s’il sont toujours aussi pro, mais ils ont été hyper réactif pour la réalisation des devis que je voulais, n’ont pas trainé des pieds pour transmettre des offres d’achats basses.

Le nouveau projet en question est un poil plus gros mais n’a pas de particularité méritant une étude de cas et est déjà trop avancé pour demander conseils.  Comme le premier, la rentabilité est limite et je suis conscient de devoir envisager de remettre la main au portemonnaie. Je ne pourrait pas dire que le forum ne m’aura pas prévenu et essayé de tempéré mon enthousiasme! Là encore je l’ai sélectionné comme le meilleur projet trouvé au terme d’un campagne de recherche et de visites intensive sur une période donnée.

c’est un 50m² affiché à 50 000€ négocié 46 000€ auquel il faut ajouter 3000€ de travaux. Situé à une rue du premier, je pense pouvoir le louer 380€. Financement total de l’acquisition, des frais de notaires et des travaux sur 20 ans obtenu avec un TAEG de 2,7% (ADI à 100% sur 2 têtes) pour arriver à des échéances de 280€.

Hors ligne

 

#24 18/05/2018 19h42 → Petitproprio [42] : étude de cas immobilier (financement d'un studio meublé) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), trésorerie)

Membre
Réputation :   

lachignolecorse a écrit :

A votre place, je chercherai à optimiser cette acquisition en calculant quel serait la solution pour augmenter le loyer (rénovation du grenier)? Intérêt d’avoir une agence qui vous prend 7% ? Le prix demandé par votre comprable est cher, avez vous consulté d’autres comptables ?

Si vous avez un autre projet, surtout choisissez une rentabilité meilleure sinon vous risquez de déchanter rapidement.

Le monsieur nous sort une renta de 10% brute ce qui est quand même très bien.
Je suis d’accord pour l’optimisation (se passer de l’agence si possible, choisir un autre comptable etc), mais après je trouve que ce n’est pas évident du tout.
Avez-vous une méthode et/ou un emplacement qui permet d’avoir des rentabilités encore meilleures?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech