Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 17/12/2017 13h38

Membre (2016)
Réputation :   15  

D’accord! Autant dire que vous avez "bien bossé" alors wink.

Tout à fait, les facteurs temps et argent ne doivent pas être négligés mais ils ne sont pas au 1er plan chez moi car, pour le moment, tous les DiY que j’ai réalisé étaient pour moi et non pour ma location ou dans un projet de ce type. J’y réfléchirai différemment si tel était le cas.


Parrainages possibles pour: LINXEA - Bourse Direct - BforBank - Fortuneo

Hors ligne Hors ligne

 

#27 18/12/2017 08h58

Membre (2012)
Réputation :   89  

Je confirme que le coût majeur de ce type de réalisation est dans les glissières de tiroirs.
Leur qualité et finesse de réglage fait souvent la différence au niveau qualité perçue par l’utilisateur.

Pour les têtes de lit équipées, il faut avouer que c’est assez malin. Cela revient simplement à appliquer le principe de la plaque de platre (ossature + panneau + liberté de passer/cacher ce que l’on veut derrière) à un meuble. Tout simple mais diablement efficace


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #28 12/04/2021 08h16

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   410  

Remplacement d’une toiture de mon atelier en fibro-amiante par du bacacier. C’était ma première charpente aussi. J’ai choisi un assemblage par sabots, très simple à réaliser. Recyclage des plaques fibro-amiante en déchetterie sans souci. La toiture (charpente comprise) m’est revenue à 1500€ environ pour 20m2.

Pour les prochains, je ferai des assemblages par queue d’aronde car plus joli et moins cher. J’ai acheté le matériel qui sera rentabilisé d’ici 18 mois maxi (4 toitures à faire). Ça m’a permis de potasser les calculs de charpente. Les gabarits sont en cours de fabrication. C’est mon Netflix à moi.

Lorsque j’achète un matériel cher, j’applique la méthode que j’utilisais en industrie. Retour sur investissement inférieur à 12 mois, on achète. Au-delà de 24 mois, on oublie. Entre 12 et 24 mois, c’est à voir.

J’ai mis 4 1/2 journées à rehausser le muret supérieur car je manquais un peu de pente. Et 3 jours pour la dépose/repose.

Avant

Dépose

Charpente

Après


Reste à faire une résine d’étanchéité sur le muret mitoyen.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #29 12/04/2021 08h41

Membre (2021)
Réputation :   2  

Un" investissement" à ne pas oublier pour bricoler c’est d’acheter les protections individuelles adaptées.

Les lunettes de protection , masques adaptés  protection auditives etc.. ce n’est pas une option.
J’ai vu trop de collègues abimés dans ma carrière, alors que pour certains c’était évitable avec des protections individuelles, c’est déprimant.

C’est en étant négligeant et en ne mettant pas de protection auditives pour visiter mes chantiers que je me suis retrouvé avec des acouphènes à 30ans.

edit : accords

Dernière modification par ctrlalt (12/04/2021 08h45)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #30 12/04/2021 10h46

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   366  

A la remarque de ctrlalt je rajouterais des gants et autre équipements "physiques".
Car y a pas longtemps en pétant quelque chose, il a pas cassé comme voulu et un morceau s’est projeté sur ma main.
Et malgré les gants en cuir ancien (cuir très très épais), ça a bien cinglé dans la main.
Sans gant j’aurais eut le droit à séjour aux urgences…

Pour les casques, pour un usage régulier, les casques électroniques sont géniaux : car permettent de parler tout en étant dans le bruit.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #31 12/04/2021 18h53

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   410  

Franchement parler de casque antibruit lorsqu’on monte une charpente, c’est comme demander à un parachutiste s’il a un préservatif sur lui. Je monte uniquement avec des vis (Saint Joseph pardonnez moi) et je m’assure car je travaille en HAUTEUR. C’est pas mon casque ni les gants qui vont sauver quoique ce soit


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#32 12/04/2021 20h39

Membre (2016)
Réputation :   79  

Bonjour,

comment vous êtes vous formé, et comment conseilleriez-vous de se former aujourd’hui au bricolage général ?

J’ai très envie d’être plus autonome sur le sujet, mais je me retrouve systématiquement à galérer, si ce n’est faire n’importe quoi, parce que je n’ai pas le bon outil (dont je ne connais pas l’existence) / savoir faire / que je sur-réfléchis le sujet.

Si j’étais rentier, je filerais volontiers un billet à un artisan pour suivre un de ses chantiers au jour le jour en lui filant un coup de main, mais ce n’est pas une option pour moi pour le moment.

Quand aux vidéos Youtube, c’est instructif un moment mais ça ne traite jamais les cas limites (comment faire quand le mur est tordu / quel type de colle utiliser entre ces deux matériaux etc…).

J’investirais volontiers des crédits CPF sur le sujet tiens.

Bien à vous,

Dr. Minimal


Bonjour, je suis Dr. Minimal, et je blogue mes progrès vers l'indépendance financière en Français et en Anglais.

Hors ligne Hors ligne

 

#33 12/04/2021 21h23

Membre (2019)
Réputation :   30  

Je ne voudrais pas répondre à la place de Lachignolecorse mais je peux vous faire part de mes impressions personnelles.
Le « bricolage » n’est pas un don mais une certaine attractivité pour le travail manuel. Donc déjà mettre de côté l’aspect contrainte. Si je bricole juste pour éviter de payer un artisan, à mon avis c’est mal barré. Ensuite commencer par des choses simples et apprendre à bien les faire. Il y a des tas de choses que l’on peut faire en électricité par exemple  et même en plomberie à condition de prendre le temps de comprendre, de se former pas à pas, puis de mettre la main à la pâte. En ce sens je pense qu’ Internet regorge de tutoriels accessibles.  Après,  accepter l’idée que ça prends du temps et effectivement que quand on bosse démarrer un gros chantier ce n’est vraiment pas une bonne idée.
L’idée de suivre un artisan est excellente mais c’ est effectivement chronophage et plutôt spécialisé.
Enfin connaître son cahier des charges . « Redresser un mur » ce n’ est pas forcément le même challenge que refaire l’électricité, la peinture et le coin rangement d’une chambre d’amis. Enfin je trouve que les bricoleurs sont plutôt partageurs. Donc en cas de besoin spécifique ne pas hésiter à demander conseil ( sur ce site ou d’ autres plus spécifiques).
Si vous habitez près d’une grande ville il y a de plus en plus d’ateliers participatifs, mais souvent axés sur les réparations d’électroménager.
Bon courage et bonnes réalisations.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #34 13/04/2021 01h28

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   366  

DrMinimal, le 12/04/2021 a écrit :

comment vous êtes vous formé, et comment conseilleriez-vous de se former aujourd’hui au bricolage général ?

En fait, comme dans tout les domaines, que ce soit en bourse, en immobilier, en développement informatique ou en bricolage, il y a un conseil invariable : commencez petit!
Avant d’attaquer la toiture, commencez par la déco (peinture, parquet, etc), puis montez petit à petit dans la complexité.

Après, y a aussi les affinités.
Perso l’électricité et l’électronique, j’ai du mal.
Donc pour le moment j’esquive!
Un voisin c’est la plomberie, il trouve l’électricité simple, alors que perso, je trouve la plomberie facile et logique.

DrMinimal, le 12/04/2021 a écrit :

parce que je n’ai pas le bon outil (dont je ne connais pas l’existence)

Ok, ne bossez pas avec mon père, vous deviendrez chèvre en 5 minutes.
Car il connait le bon outil, ne l’a pas (ou ne l’aime pas, il me l’a déjà fait celle là), mais sort une technique rapide pour faire la même chose par un chemin détourné.
Et non seulement ça marche, mais en revérifiant les calculs, ça retombe toujours bon.
Et souvent, c’est pas plus long. Cherchez pas, c’est agaçant…

D’ailleurs, c’est aussi une chose que j’ai remarqué en terme d’approche du bricolage.
Y a 2 grandes approches (je polarise volontairement) :
- celles du tout neuf, tout étiqueté, le bon outil pour la bonne opération, etc. C’est la plus efficace.
- celles de la récup, souvent mal rangé (car beaucoup de récup, surtout en bois, vis, clous et outils), toujours une solution pour arriver au résultat. C’est l’approche la plus économique.

Je suis davantage orienté sur la 2nde, je sais que d’autres membres du forum sont plus sur la 1ère.
Comme partout, y a pas de bonnes ou de mauvaises approches, juste une approche qui vous convient.
Mais quelque soit l’approche, vérifiez quand même les chiffres, que ce soit en terme de section de fil, de diamètre de tuyau, etc

Et lisez les recommandations des outils, ça peux éviter des blessures!

Dernière modification par gunday (13/04/2021 01h43)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #35 13/04/2021 03h53

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   410  

DrMinimal, le 12/04/2021 a écrit :

,
comment vous êtes vous formé, et comment conseilleriez-vous de se former aujourd’hui au bricolage général ?

Je crois qu’il faut simplement avoir envie.

La réussite réside dans la compréhension du problème à résoudre, mettre en place une méthode de travail et faire des points réguliers au fur et à mesure que les problèmes sont rencontrés. Et faire le bilan. Cette méthode est valable quelque soit le domaine, elle est enseignée à l’école dès le plus jeune âge. Il faut apprendre, comprendre, faire, vérifier. C’est valable quelque soit le domaine.

Je n’ai pas de conseil à vous prodiguer pour apprendre. Je consulte beaucoup de sites techniques, les vidéos de YouTubeurs sont aussi une bonne source mais comme partout, il faut faire le tri. Mais il y a d’autres méthodes aussi pertinentes.

Commencez petit aussi. Apprenez à réaliser un travail qualitatif. Faites votre autocritique sans oublier que vous n’êtes pas un pro. Et soyez un peu ambitieux sans oublier de mesurer les risques pour vous-même et pour les autres.

Pour réaliser une charpente, certains vous diront que c’est dangereux, c’est risqué et cela engage votre responsabilité… Tout ceci est exact mais à vous de prendre les précautions  nécessaires pour réduire les risques. Je potasse actuellement des articles sur le dimensionnement des assemblages de charpente traditionnelle. C’est simple, accessible, instructif et ça rassure (et en plus, c’est beau!).

Pour les risques liés au matériel, les EPI ne sont là qu’en dernier recours. En sécurité,  on vous apprend d’abord à protéger collectivement avant de protéger individuellement. Donc j’évite les machines à forte puissance (disqueuses, cloueurs, tronçonneuses…) et toujours travailler dans de bonnes conditions, chantier rangé,  éviter le travail à l’échelle et des sécurités opérationnelles sur les machines… et jamais d’enfants/ados sur un chantier à risque (la semaine dernière, une amie urgentiste a réceptionné un gamin qui s’est mis un clou dans le pied. Son père avait laissé son cloueur branché et accessible…). Donc vigilance permanente…


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#36 13/04/2021 08h12

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Réputation :   193  

Intéressante cette discussion.

Je me permets de nuancer un peu le sujet avec un avis différent.

D’un point de vue purement financier, vaut-il mieux passer 1/2 jour à repeindre les murs du salon/cuisine, ou passer ces heures à analyser en profondeur une société pour y investir ?

En fonction de votre situation, je ne suis pas sur que peindre des murs soit la chose la plus rentable.

Tout dépend du prix de votre temps.

Bien entendu, je ne prends pas en compte un éventuel aspect passion pour le bricolage.

Dernière modification par LoopHey (13/04/2021 08h18)


Mon interview sur le blog du projet lynch : http://leprojetlynch.com/2020/12/loophe … -debutant/

Hors ligne Hors ligne

 

#37 13/04/2021 08h29

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   410  

Il n’y a pas de réponse unique à votre question. Cela dépend des compétences de chacun. Je suis admiratif des analyses de cours de bourse de certains. J’ai aussi des actions et franchement, je ne comprends pas l’évolution des cours à priori. Donc je laisse cela aux spécialistes. Je peux juste témoigner qu’il est préférable d’acheter certaines actions sur du très long terme plutôt que l’immobilier. Le souci, c’est que je suis infoutu de savoir lesquelles il faut acheter à ce jour, alors que je sais quel bien acheter et qui se révélera rentable. Je suis convaincu que vous saurez faire tout le contraire et je respecte cela. Et vous comptez-vous les heures à étudier l’économie? La stratégie des dirigeants? Pour moi, bricolage et boursicotage sont des plaisirs. Donc le taux horaire est secondaire (mais il ne faut pas l’oublier non plus).

Message édité par l’équipe de modération (13/04/2021 12h37) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Dernière modification par lachignolecorse (13/04/2021 08h36)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #38 13/04/2021 08h46

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   274  

Comment devient-on "bricoleur" ?
Pour ce qui me concerne, la motivation des débuts est venue par souci économique, les résultats n’étaient pas bien glorieux mais dignes de ce que beaucoup trouvent bien. Avec la pratique et en se renseignant, on atteint assez vite un niveau moyen et, selon l’exigence, bon.
J’ai eu la chance de souvent rencontrer des anciens pros de qualité.

La vraie motivation est venue à force de voir des pros (mais aussi des bricoleurs amateurs aguerris) faire du travail de sagouin facturé au prix de l’excellence.
Le niveau d’exigence des uns et des autres n’est en effet pas le même, on peut tous l’observer lorsque quelqu’un vous fait visiter ses oeuvres voire sa dernière acquisition.
Il faut alors prendre les bons pour référence, et là ça se corse : ils sont finalement assez rares.

Et là, il faut pratiquer et aller observer en s’entourant des meilleurs conseils possibles. Le bon pote content de lui qui trouve tout génial n’aide pas. Il faut quelqu’un d’un minimum exigeant

LoopHey : depuis des générations des gens analysent des sociétés pour arriver à des résultats pas toujours aussi probants qu’un appart nickel en quelques jours.
Mesurer le prix de son temps tient à mesurer l’efficacité de son action dans un périmètre de temps ayant un minimum de sens.

Dernière modification par Range19 (13/04/2021 09h16)

Hors ligne Hors ligne

 

#39 13/04/2021 10h03

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   366  

LoopHey a écrit :

D’un point de vue purement financier, vaut-il mieux passer 1/2 jour à repeindre les murs du salon/cuisine, ou passer ces heures à analyser en profondeur une société pour y investir ?

En fonction de votre situation, je ne suis pas sur que peindre des murs soit la chose la plus rentable.

Tout dépend du prix de votre temps.

Vous oubliez plusieurs points.
Déjà la plupart des bricoleurs le font sur leurs temps libres.
Donc autant comparer le ratio temps de bricolage/temps de forum.

Ensuite, pour ce genre d’activité, comme pour toutes les petites tâches, il faut prendre en compte le temps de patience.
Car ce genre de petites tâche, vous risquez d’avoir du mal à trouver quelqu’un pour le faire!
Surtout en cette période covid ou une partie du budget vacances est investi dans les travaux.

Donc, dans de nombreux secteurs, la vraie question serait plutôt : ou vous passez 1/2 journée à repeindre, ou vous gardez votre vieille peinture.

Pour finir, rien à redire sur le retour de range19, je vois pas meilleur descriptif.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #40 13/04/2021 10h16

Membre (2010)
Top 150 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   158  

gunday a écrit :

Déjà la plupart des bricoleurs le font sur leurs temps libres.

Oui, et sur les RTT également, c’est pour çà que la question de les diminuer est un sujet très sensible, (surtout dans l’administration) car les bricoleurs arrondissent leurs fins de mois en prenant des chantiers pendant leurs RTT

Dernière modification par Job (13/04/2021 10h18)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#41 13/04/2021 10h24

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   410  

Je pense que c’est très marginal et la réduction des RTT ne changera rien à un phénomène qui a toujours existé.

C’est vrai qu’en ce qui me concerne, je n’ai que cela à faire de la semaine donc ça m’occupe.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#42 13/04/2021 10h43

Membre (2017)
Réputation :   22  

LoopHey a écrit :

D’un point de vue purement financier, vaut-il mieux passer 1/2 jour à repeindre les murs du salon/cuisine, ou passer ces heures à analyser en profondeur une société pour y investir ?

C’est effectivement un question intéressante.

Je me suis un peu amuser a calculer cela grossièrement après la rénovation de ma RP. Globalement j’en ai eu pour 35k€ en home made alors qu’en faisant tout faire par des artisans j’estime que le cout aurait été de 110k€ (notre Haute Savoie est chère, vous le savez).
Un delta de 75k€ qui compose sur tracker world.
J’y ai passé 56 jours à raison de 7h par jour. Chaque heure de travail manuel m’a donc permis d’économiser 190€.

A moins d’avoir une surface financière assez large, je crois que d’un point de vu financier il est tout a fait pertinent de réaliser son bricolage soi-même

Hors ligne Hors ligne

 

#43 13/04/2021 12h34

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2890  

LoopHey a écrit :

Je me permets de nuancer un peu le sujet avec un avis différent.

D’un point de vue purement financier, vaut-il mieux passer 1/2 jour à repeindre les murs du salon/cuisine, ou passer ces heures à analyser en profondeur une société pour y investir ?

En fonction de votre situation, je ne suis pas sur que peindre des murs soit la chose la plus rentable.

Je vais vous répondre, car pendant longtemps j’avais votre raisonnement.

Essayez de trouver un artisan qui vienne repeindre votre mur ou faire différents travaux chez vous.

Comptabilisez le temps passé pour le trouver, faire des devis (donc vous devez être là), puis relancer 15 fois pour qu’il vienne, le "surveiller" pendant qu’il travaille, vérifier que le travail a été réalisé correctement, et finalement le payer.

Comparez ensuite avec le temps nécessaire pour gagner l’argent en question après imposition et prélèvements sociaux.

Eh bien, à moins d’avoir une rentabilité folle de votre temps (possible que ce soit votre cas puisque vous travaillez en Suisse cela dit), je peux vous dire que le DIY est souvent rentable.

Ce ne serait pas le cas s’il était facile de trouver un artisan compétent, disponible et travaillant à un prix raisonnable. Sauf que c’est une gageure, car les bons artisans ont horreur des petits chantiers, peu rentables.

En ligne En ligne

 

#44 18/05/2021 16h50

Banni (2020)
Réputation :   -4  

Je suis un étudiant, je pratique le Do It Yourself notamment en cuisine !

Je suis loin d’être "Philippe Etchebest" mais j’aime bien manger des trucs qui me plaisent comme des burgers, des tacos et autre fast-food fait maison avec un contrôle total sur ce que je mets dans mon assiette.

Je mets en généralement de 15 à 30 min pour la préparation c’est très rapide.

Je préfère grandement payer 10 Euros et pouvoir me faire plusieurs burgers que de payer 10 Euros pour avoir seulement un menu à Burger King.

Ça me permet d’économiser énormément d’argents en tant qu’étudiant.

Je suis aussi gagnant en temps car en faisant la cuisine j’ai tendance à écouter des vidéos informatives ou résumer de livres.

Voilà simplement un conseil d’étudiant vous gagnerez plus à le faire vous-même.

Message édité par l’équipe de modération (24/05/2021 17h04) :
- remplacement de "fessant la cuisine" par "faisant la cuisine" (la fessée est prohibée, même en cuisine).

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #45 24/05/2021 16h59

Membre (2016)
Réputation :   79  

Bonjour,

gunday, le 13/04/2021 a écrit :

(…)
Ok, ne bossez pas avec mon père, vous deviendrez chèvre en 5 minutes.
Car il connait le bon outil, ne l’a pas (ou ne l’aime pas, il me l’a déjà fait celle là), mais sort une technique rapide pour faire la même chose par un chemin détourné.
Et non seulement ça marche, mais en revérifiant les calculs, ça retombe toujours bon.
Et souvent, c’est pas plus long. Cherchez pas, c’est agaçant…(…)

alors au contraire, collez-lui une GoPro à chacun de ses chantiers / bricolages et mettez les vidéos sur Youtube !

J’ai l’impression qu’il me manque un "sixième sens bricolage", ou plus simplement une forme d’intelligence nécessaire pour être bricoleur.

Illustration: je voulais cet après-midi changer des étiquettes sur la platine d’interphone d’un immeuble. Fastoche, il n’y a qu’une vis à empreinte plate pour ouvrir la platine.

Mais pas de chance cette vis ne tourne plus. Ouf, j’ai toujours du WD40 sur moi: j’en applique généreusement, j’attends un quart d’heure, je tapote un peu la vis avec tournevis + marteau… du ciment autour de la platine s’effrite, j’ai maintenant des trous tout autour, c’est dégueulasse.

La vis ne tourne toujours pas et l’empreinte commence à s’abîmer sérieusement.

Le WD40 a coulé dans la platine et fait couler l’encre des étiquettes déjà en place, c’est hideux.

Je suis à cours de solution, je mets donc mes étiquettes au scotch par dessus la platine à mon grand regret, avec un résultat minable qui m’aura coûté une bonne partie de mon après-midi en comptant les déplacements et qui ne tiendra pas à la première pluie… Pour une simple vis grippée.

Bien à vous,

Dr. Minimal


Bonjour, je suis Dr. Minimal, et je blogue mes progrès vers l'indépendance financière en Français et en Anglais.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #46 24/05/2021 19h29

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1182  

Pour une vis grippée ou à la tête HS deux solutions :
- si vous pouvez attraper la tête de vis alors le faire avec une pince étau de qualité
- si vous ne pouvez pas l’attraper, alors extracteur de vis / queue de cochon

Je partage le constat que le WD40 c’est aussi efficace qu’allumer un cierge.

Dernière modification par bibike (24/05/2021 22h46)


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #47 24/05/2021 20h47

Membre (2016)
Réputation :   27  

Bonjour,

Je découvre ce post.

Eh, j’ai juste une remarque: Pour les interphone EN GÉNÉRAL il faut visser la vis afin qu’elle rentre dans le boitier et c’est ainsi qu’elle dégage la face avant.
Attention aussi car cela peut être une vis avec deux petits trous et il faut un appareil comme une fourchette à deux dents pour la défaire.
Je pense que c’est fait express afin de ne pas la perdre.

Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

#48 24/05/2021 21h49

Membre (2019)
Réputation :   21  

Bonjour,

Je vais donner un point de vue un peu différent.

En arrivant finalement à être rentier, donc avec le salaire maximal.

1/ rénover sa maison et y passer 1 ou 2 ans en vivant au milieu des travaux.

2/ travailler 1 / 2 ans de plus pour pouvoir s’acheter un bien déjà rénové.

C’est un point de vu que je me suis posé. Finalement le point 1/ est intéressant pour s’occuper en étant rentier, mais je pense qu’une rénovation demande beaucoup de temps et d’efforts. On apprend beaucoup, mais pas de temps de libre.

Je penche de plus en plus vers le nr2.

Jérôme

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #49 24/05/2021 22h35

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   434  

De mon humble expérience, criticable :
- un "bon" bricoleur est quelqu’un qui intuitivement réfléchit très vite, analyse la situation sans même s’en rendre compte et prend la bonne décision
- les tutos sur internet sont à regarder mais avec du recul et un esprit critique aiguisé à la limite de la paranoïa, bien lire les commentaires des malheureux qui écrivent "ah mais moi il à fallu que…et cela m’a pris plutôt 2 jours que 2 heures"
- un chantier qui se passe bien pour le commun des mortels comme moi demande une énorme phase de réflexion ; il  faut décomposer et analyser préalablement tout vos actes, prévoir l’imprévisible et la caisse à outil qui va avec. Quand j’interviens sur un logement d’un locataire, je déplace la moitié du garage et surtout je vérifie au préalable que le magasin de bricolage le plus proche est accessible. Jamais d’intervention Dimanche ou jour férié.

Dans la lecture du poste de l’interphone j’ai pensé "aïe" quand j’ai lu "WD 40" ; en maçonnerie plomberie etc OK, sur de la grosse visserie on peut sauver une situation (idem en restauration d’armes anciennes etc) ; en mécanique, c’est bien plus rare.
Le gros intérêt du WD 40 pour nous, humbles bricolos, c’est qu’il nous oblige à réfléchir pendant le temps où l’on imagine le produit bouffer l’oxydation avec appétit et libérer ce @*tain de pas de vis, à refaire notre geste avec plus de concentration, à forcer en plaquant mieux l’outil etc. Bien sur, il y a le cas particuliers ou le WD et consort va vraiment agir, mais c’est plus l’expression d’un désarroi qu’autre chose.
Cependant ça coûte moins cher que le désenvoûtement par marabout ou représentant de l’église assermenté.

Edit : je préfère ça JKX | JELT au WD ; mais je suis infichu de vous dire si factuellement c’est vraiment mieux, juste une expérience avec un biais possible ( Jelt en général c’est pas trop mal).

Dernière modification par Iqce (24/05/2021 22h42)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#50 25/05/2021 10h56

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   366  

Iqce, le 24/05/2021 a écrit :

- un "bon" bricoleur est quelqu’un qui intuitivement réfléchit très vite, analyse la situation sans même s’en rendre compte et prend la bonne décision

Entièrement d’accord.

Je rajouterais, l’expérience aide à trouver des cas parallèles (ou contradictoire) et donc à choisir en connaissance de cause.
Une bonne connaissance théorique des matériaux est aussi un gros atout.
Et aussi une capacité un peu artistique, à imaginer une solution autrement que la solution standard, tout en restant dans un cadre sécuritaire.

Bref, encore une fois, l’expérience joue beaucoup!
C’est un peu comme les outils, avec l’expérience, vous trouvez tout de suite qui l’outil ne convient pas et qu’il vous changer d’outil ou d’approche.

Iqce, le 24/05/2021 a écrit :

Bien sur, il y a le cas particuliers ou le WD et consort va vraiment agir, mais c’est plus l’expression d’un désarroi qu’autre chose.

On est bien d’accord que l’efficacité du WD c’est en gros de l’huile pulvérisé.
L’avantage par rapport à la pipette est que la pulvérisation permet de mieux infiltrer le produit (surtout sur des pièces un peu tordu).
Excepté ce point, ça a guère plus d’effet que de l’huile.
Donc efficace ou non, ça dépend du cadre.
Sur de la vieille fixation bien sèche un peu rouillé c’est magique (en fin, si légèrement rouillé, trop ça marche plus).
Sur de la visserie moderne bien serré, disons que c’est aussi efficace que l’homéopathie.
Par contre, en préventif, c’est pas trop mal (comme de l’huile en fait…)

debizej, le 24/05/2021 a écrit :

1/ rénover sa maison et y passer 1 ou 2 ans en vivant au milieu des travaux.

Ce qui signifie avoir un salaire conséquent pour qu’1 ou 2 ans fasse la différence!
Autre problème, si vous avez un petit problème ensuite, il vous faudra passer par un pro. (genre un mur de clôture qui s’effondre, ça nous est arrivé)
Et malheureusement les pros, c’est pas toujours rapide! (surtout si vous en voulez des compétents)

@bibike, merci pour la queue de cochon, je connaissais pas !
J’ai justement 2 vis qui me résistent sur le portail! wink

Dernière modification par gunday (25/05/2021 10h57)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur