Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/07/2017 08h49 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   115 

Bonjour,

J’ai souhaité ouvrir cette file car on parle beaucoup sur le site de rente, de pépites, mais parle-t-on assez de risque et de volatilité ? En tout état de cause, j’essaie régulièrement de creuser ce sujet en amateur et je suis très content d’avoir enfin trouvé un article qui propose une application pratique de la construction d’un portefeuille risk parity. L’article est ici : Article

L’approche est en gros :
- identifier des actifs qui réagissent de manière décorrélée aux évènements économiques
- identifier l’allocation minimisant le risque global (cf méthodologie ci dessous) et en déduire le rendement qu’elle génère. Celui ci est souvent plus faible que l’objectif de rendement recherché dans la plupart des cas
- utiliser le levier non pas pour surexposer le portefeuille à la classe rapportant le plus (erreur faite par beaucoup d’investisseurs) mais pour démultiplier l’allocation globale jusqu’à atteindre le rendement voulu en conservant le même risque global.
- faire évoluer périodiquement l’allocation en fonction de l’écart type des douze derniers mois (une variante de "momentum" en somme).

L’auteur démontre que l’allocation qui répartit le mieux le risque est en moyenne la suivante de 2006 à 2016 (ci après graphique tiré de son article) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6148_risk_parity_allocation.png

Je me suis dit que j’allais vérifier par moi même la méthode de l’auteur. Méthodologie pour vérifier (à partir de Morningstar ce jour sur des trackers pris au hasard)
a) Prenons par exemple une allocation avec (ticker, ecart type 3 ans, rendement annualisé 3 ans)
- un tracker WORLD ==> CW8, 11.9, 12,5
- un tracker EURO AGGREGATE BOND ==> EAGG, 3.7, 1.4
- un tracker Gold Bullion Securities == >GBS, 16.1, 5
b) ensuite l’auteur répartit le portefeuille en fonction de l’inverse de l’écart type.
Cela parait compliqué annoncé comme ça mais ce n’est qu’une règle de trois toute bête au niveau de toute personne qui prétend s’intéresser à l’investissement actions…:
(1/11,9=0,08)+(1/3,7=,27)+(1/16,1=,06)=0,41
Et donc l’allocation ramenée à 100% du portefeuille est :
WORLD 0.08/.41*100=20%
EAGG ,27/,41*100=65%
GBS par différence à 15%
On retrouve à peu près donc les fourchettes annoncées dans le graphique plus haut.
On arrive à un rendement moyen de 4,2% par an sur les 3 dernières années avec une volatilité de 7,2%.
Si vous voulez vivre avec 2.500 € de rente par mois alors il vous faut 12*2500 / 0.042 = 714.000 Euros à répartir comme indiqué ci dessus. etc…

Sans doute que 15% d’or c’est trop et qu’il y a à travailler sur le sujet. Après on peut améliorer en prenant ACWI au lieu de CW8, en prenant des obligations Monde au lieu de Euro, en prenant un panier de commodities au lieu de Gold etc… mais l’exemple ci dessus explique comment les partisans du All weather portfolio arrivent à leur fameuse répartition mystique :
30% in stocks
40% in Long term Treasury Bonds
15% in Intermediate-Term U.S. Treasury Bonds
7.50% in Gold
7.50% in broad Commodity basket


Les 10 dernières années ont tout de même été marquées par une baisse des taux plutôt continue, ce qui ne peut que favoriser les obligations. L’histoire ne dit pas comment se comportera celle allocation type dans un contexte de long hausse des taux s’il survient.

Enfin, cela me rassure aussi sur l’allocation que j’ai retenue pour mon portefeuille : 30% actions internationales, 60% "taux fixe" dont 30% fonds € (pour la garantie) et 30% immobilier (pour le côté rendement long terme d’un actif réel), 10% cash et, à la marge, pièces & collections.

Merci par avance des commentaires et bon dimanche.

Dernière modification par skywalker31 (02/07/2017 09h22)

Mots-clés : allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe

Hors ligne

 

#2 02/07/2017 09h33 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   26 

Bonjour skywalker,
De loin, ça ressemble un peu à la théorie du portefeuille mais avec un accent mis sur le risque global. Dans la version original de la théorie du portefeuille, en gros, le portefeuille efficient est le portefeuille de marché. Les investisseurs possèdent un mix de portefeuille de marché d’actif sans risque selon leur préférence envers le risque et le rendement (ils se placent quelque part sur la Capital Market Line).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7693_aaeaaqaaaaaaaarhaaaajgmwmzdlntc3ltaxnjetngmzny1hntuwlta2mjq4nwy4zmzizg.png

Hors ligne

 

#3 02/07/2017 10h02 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   371 

Très intéressant, thanks
Le souci c’est effectivement l’impact de la remontee des taux sur les obligations
Mais je partage l’idee qu’il faut identifier "des actifs qui réagissent de manière décorrélée aux évènements économiques" maintenant que les marches semblent consolider ..en faisant du side-ways ou possiblement ont commence une tendance baissière
C’est juste que je ne suis pas en phase de constitution mais bien en phase de consommation …donc le rendement de ce portefeuille est tres insuffisant pour mes besoins…
Je fais donc cette erreur que vous relevez a juste titre : "utiliser le levier non pas pour surexposer le portefeuille à la classe rapportant le plus (erreur faite par beaucoup d’investisseurs)" au lieu de l’utiliser pour "démultiplier l’allocation globale jusqu’à atteindre le rendement voulu en conservant le même risque global."

Ca me fait réfléchir!
Je vais essayer de réviser mon portefeuille un peu ! J’ai bien dans les 2/3 en obligations mais pas en Treasuries!! plutôt en HY !

Dernière modification par sissi (02/07/2017 19h01)

Hors ligne

 

#4 03/07/2017 08h49 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   85 

Bonjour,

@skywalker31, si ce sujet vous intéresse:
- Ce que vous décrivez est généralement appelé risk parity naive
- L’étape suivante est la vraie risk parity, mais il faut en plus estimer les corrélations
- Puis viennent se rajouter d’autres approches (e.g., diversifier le plus possible un portefeuille en termes de corrélations)

A noter qu’un des défauts des approches risk parity naive ou vraie, lorsque le nombre d’actif devient grand ou que les actifs sont "presques" identiques (or v.s. argent, actions monde v.s. actions US v.s. actions autres…) est qu’elles ont tendance à se comporter comme une allocation equipondérée.

Je n’ai pas encore fait d’article à ce sujet, mais j’ai commencé depuis plusieurs semaines une librairie Google Sheets qui fournit les algorithmes d’allocation correspondants -> GitHub - lequant40/portfolio_allocation_js: A JavaScript library to allocate portfolios of financial assets.

Vous pouvez regarder dans le code source pour des références d’articles qui décrivent les méthodes en questions.

Amicalement,

R.

Dernière modification par roro (03/07/2017 08h57)


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#5 03/07/2017 11h38 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour,
J’ai une question d’ordre général: dans ce genre d’approche (en simplifiant?), on a un portefeuille d’actifs et on cherche à minimiser une variance; mais est-ce que minimiser une variance répond à la problématique?
Personnellement, je me fiche d’avoir régulièrement une volatilité faible/moyenne, en revanche, je préfère minimiser la probabilité que mon portefeuille "passe" sous un seuil donné. En termes probabilistes, il me semble qu’une approche grandes déviations serait plus pertinente qu’une approche variance minimale. Est-ce que cela a déjà été fait? Est-ce faisable et si oui, les résultats sont-ils très différents?
Cdt

Hors ligne

 

#6 03/07/2017 13h47 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   85 

Bonjour Alpins,

Attention, dans ce genre d’approche, on ne cherche pas forcement à minimiser la variance.

Pour cela, il y a déjà une allocation correspondante (le portefeuille de variance minimale), qui est différent de l’allocation "risk parity".

(Toutes ces allocations ont cependant ceci en commun qu’elles cherchent à ne pas dependre de l’estimation des rendements futurs.)

Pour votre remarque, oui, il existe aussi de telle(s) allocation(s), qui cherchent à minimiser la perte maximale, la perte moyenne, la perte conditionelle, etc.

Ex: www.ise.ufl.edu/uryasev/files/2011/11/drawdown.pdf

Sur ma to-do aussi :-) !

Amicalement,

R.

Dernière modification par roro (03/07/2017 13h48)


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#7 04/07/2017 11h21 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   16 

Oui j’avais déjà fait un post ou 2 sur la question ici : www.devenir-rentier.fr/t3772-13

Grosso modo la recette est simple : on "optimise" un panier d’ETF bien choisis selon la MPT avec un horizon (back) bien choisi aussi (6 mois en général). Ca nous donne le portefeuille optimisé (avec une variance donnée) pour le prochain mois (on peut aussi faire ça par semaine si on est pervers).

Le seul truc dont il faut être conscient c’est que ça peut sous-performer de manière significative, comme on peut voir ici : www.investresolve.com/inc/uploads/pdf/A … _Bench.pdf

J’aimerais bien mettre ça en place sur une partie de mon portefeuille à un moment, mais pour l’instant le fait de faire tous les calculs "à la main" sous Excel me rebute un peu. Je l’ai fait pour mai et juin, résultats interessants et assez différents de la pure correction d’allocation par la volat…


Déontologie : je suis la plupart du temps actionnaire et/ou créditeur des sociétés desquelles je parle.

Hors ligne

 

#8 04/07/2017 16h14 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   38 

Les maths et les theories de portefeuille c’est tres beau mais avec avec mes quelques 30(oui trente ) ans de recul  rien ne vaut le travail au carnet d’ordres,la psychologie de marché et …le flair ….certains diront le pif!!

Hors ligne

 

#9 05/07/2017 21h10 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   115 

Merci Vonfleck, et quel est votre track record pifometrique sur ces 30 ans ?
Mon sentiment est qu’en stock picking on peut faire des bons coups de temps en temps, se tromper aussi souvent, mais qu’au global le grand avantage d’une méthode passive est d’avoir une approche froide et globale, qu’il s’agisse d’un tout tracker actions comme d’un risk parity multi assets, il n’y a pas trop de choix personnel et cela fait toute la différence. Faire un super coup sur 1% du portefeuille et lambiner sur le reste n’apporte pas grand chose, mais prendre 8% sur une poche parce que le World a progressé d’autant, cela a un retentissement profond et durable sur le portefeuille dans son ensemble. Je veux dire que j’en arrive d’expérience au constat que l’allocation d’ensemble a plus d’importance que le stock picking lui même.
bonne soirée et tenez nous au courant des prochains pifs !

Hors ligne

 

#10 06/07/2017 00h40 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir, le PEA  créé en septembre 92 est en ligne …je vous laisse juge! certains n’ont guère apprécié mon intervention , j’ai pourtant une formation scientifique mais les theories mathématiques appliquées à la gestion de portefeuille me font sourire….j’ai souvenir d’avoir lu que les seances desastreuses répétées en 2008 n’auraient du survenir qu’une fois tous les 10000 ans! mince alors pas de chance…
Sinon je n’ai jamais su concilier bourse et passivité,la rotation des actifs ou le travail des positions est indispensable
D"autre part il m’arrive d’accumuler de grosses positions sur des convictions personnelles

Mon pif se trompe parfois et ces temps-çi il me noie dans le petrole(maurel et prom,total gabon,ipc france….) et me couvre de papier (sequana)

Dernière modification par vonfleck (06/07/2017 01h01)

Hors ligne

 

#11 06/07/2017 00h42 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   69 

Je suis d’accord avec Skywalker, si on respecte les règles de diversification (minimum 30 actions bien différentes, et même chose pour la partie obligation), alors l’essentiel de la différence de performance long terme vient de l’allocation d’actifs.

Je partage aussi l’avis de roro, il vaut mieux essayer d’estimer les corrélations entre classes d’actifs pour diminuer la volatilité.

Je voudrais ajouter 2 points :

- d’abord, faire du levier est souvent pas facile/pratique pour les investisseurs particuliers, avec des taux d’intérêts plus haut que le taux sans risque, margin calls, etc etc. Donc en pratique pour augmenter le rendement le mieux est souvent d’augmenter la part action, même si vous perdez en ratio de sharpe théorique, frais/taxes/intérêts inclus c’est mieux.

- Ensuite je pense que la proportion d’actifs risqués à acheter dépend de l’horizon d’investissement, car c’est à mon avis à cet horizon qu’il faut estimer l’écart type des rendements.
Plus on augmente la durée, plus la variabilité des rendements des actions diminue se rapproche de celle des obligations (elle diminue nettement plus vite pour les actions que les obligations), par contre le rendement reste supérieur.

Je ne l’ai pas fait et je peux me tromper, mais si vous refaites les calculs avec un horizon plus long, vous trouverez surement une part action plus grande.
Du coup si vous avez un horizon long (>30 ans pour moi), et en regroupant un peu tous les bouquins que j’ai pu lire, je partirais sur :
- 80% d’actions, pour le rendement, et à long terme peu de risque
- 10% d’obligations nominales plutôt longues, pour gagner en cas de baisse des taux et de déflation (peu de risque en ce moment certes…)
- 10% d’immobilier/or/obligations indexées sur l’inflation, pour la protection contre l’inflation

Si vous avez pour objectif d’acheter votre RP, on peut augmenter la part d’immobilier pour une protection contre une augmentation de l’immobilier.

Si par contre vous avez un horizon de temps plus court ou que vous ne pouvez pas vous permettre de risque majeur (typiquement si vous êtes en phase de consommation comme sissi), alors il faut augmenter la part d’obligations et d’immobilier, non pas pour en toucher des revenus (dividendes/intérêts/loyers) que l’on peut reconstruire en faisant régulièrement des PV, mais pour diminuer la volatilité.

Je tente un exemple pour illustrer smile

Imaginons qu’il y a 2 actifs financiers seulement, que l’on doit choisir au début et sans pouvoir en changer en cours de route :
- A dont la valeur est déterminée de la façon suivante :
   *Au début 100
   *La valeur à l’année N est : de 100x(1+0,05)^N + un facteur chance. Le facteur chance est une pièce, si c’est pile c’est +30%, si c’est face -30%. En gros ça représente les actions et le fait d’être dans un haut de cycle/bas de cycle en année N.

- B dont la valeur est :
   *Au début 100
   *Valeur à l’année N : 100x(1+0,02)^N. Disons que c’est les actifs moins risqués type obligations/immobilier.

Si votre horizon est de 2 ans par ex, alors A vaut 77,17 ou 143,25, et B vaut 104,04.
Vous allez plutôt choisir B si vous êtes humain (avec une aversion au risque !).

Si votre horizon est de 20 ans, A vaut 185,73 ou 344,92 et B vaut 148,6. Vous allez plutôt choisir A.

Faire un portefeuille se basant sur les volatilités à 1 ou 2 ans n’est à mon avis pas la bonne solution si on a un horizon plus long.


Markets are not perfect, but everybody else is worse

Hors ligne

 

#12 06/07/2017 00h59 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   38 

Tout à fait Treffon,et le gros  hic de beaucoup de modèles  de portefeuilles c’est qu’ils sont basés sur des historiques courts de volatilité….alors que sur ce forum beaucoup de personnes envisagent d’etre "rentiers" à moyen-long terme ,beaucoup de portefeuilles font la part trop belle à l’immobilier ou aux actifs dits "sans risque" (AV….etc….)
Enfin pour info ,je ne crois pas du tout à l’efficience des marchés…………..mais je sais que que je vais encore me prendre une volée de critiques

Dernière modification par vonfleck (06/07/2017 01h07)

Hors ligne

 

#13 09/07/2017 08h51 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   398 

Vonfleck, le problème de la volée de critique n’est pas liée au fond mais à la forme. Sur ce forum, on attend des arguments, le plus factuels possible, pour étayer sa penser. Et juste dire "moi je fais ça au pif, ca marche très bien", n’est pas réellement suffisant.

Pour ce qui est du risk parity, ce sont des idées fort intéressantes. Un portfeuille 60/40 est en fait un portefeuille avec un risque à 95% actions.
Le problème, comme dit plus haut, vient de la gestion des classes d’actif à faible volatilité et (donc) faible performance. Un portefeuille action/oblig equal risk est à 75% en oblig … qui ne rapportent rien. D’où le levier, ce qui n’est pas réellement envisageable pour un particulier.

Donc je dirais que le risk parity est très intéressant sur le plan théorique, mais un peu moins sur le plan pratique.

Hors ligne

 

#14 12/07/2017 07h52 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   12 

skywalker31 a écrit :

b) ensuite l’auteur répartit le portefeuille en fonction de l’inverse de l’écart type.

difficile d’accepter la répartition en fonction de l’ET : 
- l’écart type ne s’applique qu’à une distribution type loi normale ….. et rien ne prouve que les valeurs suivent une loi normale ….
- comparer les écart types de plusieurs séries est plus difficile qu’une règle de trois d’autant + si l’on est pas sûr de la distribution de chaque série.

Donc c’est un choix mais rien de valide mathématiquement     (amha)  même si le résultat peut paraître raisonnable.

Hors ligne

 

#15 12/07/2017 08h52 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   85 

Bonjour,

@jctrader, quelles sont les conditions sur une variable aléatoire pour que l’écart type soit défini ? Je vous laisse chercher, mais il n’est pas nécessaire que la v.a. suive une loi normale…

Pour votre deuxième point, et sur la non validité de la méthode, je vous renvoie au papier Demystifying Equity Risk-Based Strategies: A Simple Alpha Plus Beta Description.

Amicalement,

R.


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#16 12/07/2017 10h46 → Portefeuille Risk Parity : création d'un portefeuille Risk-Parity (allocation, portefeuille, risk parity, risque, sharpe)

Membre
Réputation :   12 

roro a écrit :

Bonjour,

@jctrader, quelles sont les conditions sur une variable aléatoire pour que l’écart type soit défini ? Je vous laisse chercher, mais il n’est pas nécessaire que la v.a. suive une loi normale…

Pour votre deuxième point, et sur la non validité de la méthode, je vous renvoie au papier Demystifying Equity Risk-Based Strategies: A Simple Alpha Plus Beta Description.

Amicalement,

R.

pour le 1 , certes on peut toujours faire un calcul d’écart type mais l’interprétation est surtout valide en loi normale (sinon il y’a beaucoup d’incertitude cf Chebychev)

pour le 2 : merci : je vais lire attentivement .

Amicalement.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech