Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 03/07/2017 11h54 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

frame a écrit :

Le 26-06 l’action valait environ 77.
Au aujourd’hui elle côte 87,5. Une augmentation significative en une semaine.
Question de novice: cette subite augmentation serait elle le fait de cette présentation sur le forum et/ou de sa préconisation  dans quelques listes d’abonnés ou blog qui entraîne l’achat de la part d’investisseurs qui suivent ces recommandations?

Bonjour,
Je me permet de remetre mon post qui , noyé dans la joute, n’a pas été remarqué.

Hors ligne

 

#77 03/07/2017 22h29 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   98 

frame, le seul fait de la hausse, non, il y a le fonds value à entrer en ce moment sur le titre Gaumont comme cité quelques messages plus haut, et à mon avis, un ou plusieurs clubs d’investissements payants bien connus, qui eux doivent faire bien plus de volumes.

De telles hypothèses ont été faite récemment, lisez cette file, à vous de vous faire votre propre avis.

AMHA personne ne connait exactement les impacts d’une analyse sur un forum ou d’un club d’investissement sur un titre peu liquide, mais en aucun cas vous ne devez pas être tenté par cette volatilité, par le seul appât de la plus value ou vous finirez par vous en mordre les doigts.

Apprenez à comprendre les analyses des autres, refaites les calculs, essayez de les remettre en question, essayez d’envisager une autre piste et forgez vous votre propre opinion.

Au moins quoi qu’il arrive sur le titre, vous en tirerez ou de la satisfaction (d’avoir eu raison et de savoir pourquoi) ou des leçons car vous saurez identifier ou vous vous êtes planté.

Il y a quelques semaines, Anevia publiait des bons résultats, le titre a fait jusqu’à +60% de mémoire dans la journée pour finir en clôture à +10%. Aujourd’hui le titre est toujours au même niveau. Je pense bien fort à celui qui a acheté à +60% et qui va peut-être attendre très longtemps avant de revoir son prix d’achat.

Edit :
Pour vous répondre d’une autre manière sur l’impact des recommandations, voici une copie d’écran du rapport de juin de la SICAV Indépendance & Expansion que je suis en train de lire :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_extrait_ie.jpg

Pour le gérant ici la performance mensuelle est due en grande partie à un article du magasine Investir.

Vous pouvez avoir le même phénomène avec la short list de Portzamparc également. Dans quelle mesure je n’en sais rien.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (03/07/2017 22h51)


Parrain Boursorama MP Ing Direct Fortuneo 12470190 Bourse Direct MP ebuyclub iGraal Poulpeo

Hors ligne

 

#78 03/07/2017 23h45 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   39 

Les recommandations investir et Portzamparc sont un grand classique, entre 2 et 8% le lendemain selon la liquidité des titres, mais le soufflet retombe parfois assez vite wink

En ligne

 

#79 04/07/2017 00h12 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

Loin de moi l’idée de spéculer sur ces valeurs portées par des listes, des recommandations ou des analyses sur Les forums.
J’ai été surpris de voir le cours de Gaumont prendre 10% en moins d’une semaine alors qu’ici, ce titre ne fait l’unanimité; mais il ressort sur au moins deux listes célèbres.
Je me suis demandé si c’était juste un effet "momentum-post-sortie-de-listes" genre engouement général, ou si réellement les analystes avaient eu du nez.

Les deux, probablement.

Dernière modification par frame (04/07/2017 00h51)

Hors ligne

 

#80 04/07/2017 10h35 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

Un titre ne fait jamais l’unanimité…

C’est le concept de l’offre et de la demande. Quand quelqu’un vend en pensant faire une bonne affaire, une autre personne achète en pensant faire une bonne affaire.

De quelles listes parlez vous ?

Dernière modification par JBeurer (04/07/2017 10h35)

Hors ligne

 

#81 04/07/2017 15h00 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

"Un titre ne fait jamais l’unanimité…"

Quand on voit les valo de Tesla, Amazon, on peut se demander si certains titres ne font pas l’unanimité… ou presque

Hors ligne

 

#82 09/07/2017 11h15 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   141 

Des investisseurs extrêmement négatifs sur des titres tel qu’Amazon ne s’exposeront jamais à la hausse ou a la baisse sur l’action est donc n’influenceront jamais le cours . A contrario un investisseur extrêmement positif sur une action va investir ses liquidités et garder ses titres autrement ce n’est pas un investisseur , celui là influencera le cours de l’action . Donc je pense que si une action suscite une ferveur extreme(a tord ou pas) chez seulement un pour cent de tout les investisseurs du monde cela la propulserai même si elle est très liquides .

On va pas se mentir , les forums , les sites boursiers vendeurs de listes , les petits gourous  sont responsables de la petite bulle qui est en train de se créer sur les petites capitalisations faiblement liquides actuellement .

Tout ça s’auto-alimente : début de performance = + d’abonnés et de membres = + d’investisseurs = plus de flux de capitaux entrants = montée des cours donc encore + de performances etc etc jusqu’a ce que krach .

Hors ligne

 

#83 09/07/2017 13h27 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   117 

frame a écrit :

Loin de moi l’idée de spéculer sur ces valeurs portées par des listes, des recommandations ou des analyses sur Les forums.
J’ai été surpris de voir le cours de Gaumont prendre 10% en moins d’une semaine alors qu’ici, ce titre ne fait l’unanimité; mais il ressort sur au moins deux listes célèbres.
Je me suis demandé si c’était juste un effet "momentum-post-sortie-de-listes" genre engouement général, ou si réellement les analystes avaient eu du nez.

Les deux, probablement.

de quelle liste parlez vous

De ce que j’ai entendu dire, l’IF par exemple. Jeromeleivrek et franckinvestissor

Dernière modification par francoisolivier (09/07/2017 13h44)

Hors ligne

 

#84 09/07/2017 13h49 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   20 

Personnellement je ne pense pas que ce forum ou les intervenants que vous citez ont un tel impact sur le cours… les volumes n’ont rien d’anormal ils sont même moins élevés qu’il y a quelques temps, or s’il y avait un engouement je pense que l’on verrait une augmentation des volumes.

Ce fait se vérifie sur d’autres titres aussi. Ne nous donnons pas plus d’importance que l’on a smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#85 09/07/2017 13h57 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Administrateur
Réputation :   1626 

Il y a clairement un problème déontologique à parler des plus petites valeurs de la côte :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gaumont-20170707.gif

C’est pour cela qu’à un moment, j’émettais des réserves quand des nano-caps étaient évoquées sur nos forums. Il peut y avoir un phénomène de pump & dump, plus ou moins (?) involontaire.

Mais en même temps, les suiveurs sont assez grands pour savoir ce qu’ils font…

-

Comme l’avait dit Parisien, des très petites sociétés qui affichent de bons résultats sur 3-4-5 ans, c’est tout à fait possible. C’est lorsque la conjecture se retourne ou quand elles perdent un gros client, que la fragilité est mise en évidence.

C’est normalement intégré par le marché, et leur liquidité très faible et leur fragilité intrinsèque justifient un multiple de valorisation bien plus faible qu’une mid-cap.

Avoir l’impression d’avoir trouver une pépite chez les nano-caps parce qu’elle cote sous un faible multiple de profits peut donc être trompeur (je ne dis pas que c’est le cas pour Gaumont que je ne connais pas bien), mais suffisamment pour alimenter une hausse "artificielle" si d’autres petits porteurs deviennent également convaincus…

Hors ligne

 

#86 09/07/2017 14h27 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   141 

Personnellement pour me faire une idée sur la surévaluation des petites sociétés cotées en général   je les compare avec les prix de rachat de leurs concurrentes non cotées et je regarde leurs résultats sur societé.com , j’enlèves au prix de rachat une prime de contrôle . 

Actuellement ce que je vois c’est qu’on peut faire de bien meilleurs affaires en achetant des sociétés entières et cela me refroidit nettement .

Hors ligne

 

#87 10/07/2017 00h54 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   345 

Je crains que les fonds small cap aient bien plus d’influence que nous.

J’ai donc tendance à penser qu’on a affaire à un biais psychologique :
Situation 1. On cite une action, elle monte, tout le monde le remarque et se pose des questions, certains se disent que c’est le fait de suiveurs.
Situation 2. On cite une action, elle stagne, ou pire elle baisse. Personne ne se dit que finalement l’influence précédente n’est peut-être pas si universelle.

On a plein d’exemples de titres cités qui n’ont pas vraiment monté suite à une publication. Spitfire n’a rien fait pendant 2 ans alors qu’elle est très peu liquide. Xilam publié en en décembre 2015, a commencé à monter en février 2016 (j’ai juste eu de la chance de l’acheter 2 mois avant). Ce ne sont pas les seules.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par JeromeLeivrek (10/07/2017 07h32)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#88 11/07/2017 20h21 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   251 

Effets Jérôme, Franck, forums/blogs des IH et/ou des daubasses, il n’en demeure pas moins que nous cotons today 100 euros (j’aime bien les chiffres ronds) dans un volume journalier de 400 ke (pas mal pour une small cap dont le flottant est certes très réduit).

Bravo dans tous les cas aux instigateurs de ce thread qui ont produit un travail d’étude de grande qualité que d’aucuns pourraient s’inspirer pour faire vivre ce forum…

Perso, c’est exactement ce que j’attends d’un forum : le partage d’idées…

Je posterai très prochainement quelques éléments permettant de compléter le travail de fourmi de 2 vrais stock pickers…

@+
Bons trades
Stan

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par stanny (12/07/2017 08h00)


stock picker de small et micro caps - France - compartiments B, C et Alternext

Hors ligne

 

#89 12/07/2017 10h04 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   141 

Spitfire ?? Je connais pas et il me semble pas avoir lu pas mal de chose à son sujet .. par contre pour Etam , Xilam , Tivoly , orchestra , gevelot  etc là oui et j’en ai vu certaines sur des listes de petits gourou .. Pour animer le feu sur une petite action ,  quelques bonnes nouvelles peuvent aider aussi même si elles n’améliorent pas fortement la valeur intrinsèque de l’action . Je pense que la majorité des boursicoteurs lisent Ih ou des lettres de vendeurs de liste et ceux là investissent souvent en priorité le marché français parceque les frais sont moindre pour eux . Quand je vois que je fais bouger le cours des petites sociétés avec quelques milliers d’euros je me dis que à plusieurs on peut peser sur le cours à Ct et Mt .

Dernière modification par vbvaleur (12/07/2017 10h20)

Hors ligne

 

#90 12/07/2017 10h56 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   252 

Hello,
je partage totalement l’avis de Stanny.
Super boulot de JerômeLeivrek et de Franckinvestor.
Pour Gaumont: ma toute petite contribution: 75,6 MEUR de crédits de production auto-liquidatifs, assis sur les recettes de préfinancement et d’exploitation des séries françaises et américaines. Est ce une véritable dette? Je pense que non.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Gaumont.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jeyfox (12/07/2017 10h56)

Hors ligne

 

#91 13/07/2017 16h37 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   44 

Sans revenir sur les remarques de Parisien qui me paraissent pleines de bon sens, il y a des éléments dans votre valorisation initiale qui pourrait être discutée. Vous prenez un ratio d’EBITDA à date alors que c’est une activité très aléatoire. L’activité première reste le cinéma. Isolé 2016, cela a-t-il vraiment du sens ?

Dans les comparables, europacorp est la plus proche. Wild Bunch, à la rigueur mais ils sont beaucoup plus dans la distribution européenne (filmo).

Dans Gaumont, je trouve que le management n’est pas très transparent. On s’aperçoit que la croissance de ces dernières années est surtout liée aux séries américaine or je trouve inquiétant qu’aucune nouvelle série n’ait été signée depuis fort longtemps. On a juste 2 séries renouvelés (Narcos et F for family). D’autant plus inquiétants que les développeurs des sériés arrêtées sont passés à la concurrence (Celui de Harlom grove est chez amazon sur American god et l’autre d’Hannibal il a entamé une série sur ABC arrêté au bout de 2 épisodes). Glacé (Frozen dead) qui a la base était il me semble destiné aux Etats Unis a fini sur M6. Le management nous vante le super démarrage de la sérié mais oublie de dire que l’audimat s’est effondré et qu’a ce jour la saison 2 n’est pas prévu.

Je n’ai pas d’explication mais on peut s’étonner de l’absence de nouvelles séries au vu de l’afflux massif de séries américaines produites. L’autre point surprenant, c’est finalement le virage stratégique vers les séries qui justifie la vente des salles. On nous vante l’activité où c’est simple à financer. Dès lors où vous avez un contrat diffuseur c’est effectivement assez simple à financer et vous rentrez votre cash dès la livraison avec une marge sympathique. Dès lors pourquoi vendre les salles ?

L’activité n’est pas nouvelle et pourtant la dette augmente (même sans tenir compte des crédits auto liquidatifs) et ni le résultat net, ni la trésorerie n’augmente. On sait pourtant qu’il y a une rente de catalogue, une rente des salles et une absence de loyer.

Votre hypothèse est que cela a été investi dans de la croissance à 10%. C’est en partie vrai sur le la production télé. Malheureusement, je crains que cela ait été englouti dans les flops entre autre de 2016. On sait que ce qui détermine le retour sur investissement sur 10 ans, c’est les entrées en salle. La facilité de vente et le prix sont déterminés là-dessus et là on a un gros souci:


- Les visiteurs 3 25 millions d’euros 2 millions d’entrée (le seuil de rentabilité était à 5 millions)
- Chocolat 18 millions d’euros et moins de 2 millions d’entrées
- Brice 16 millions d’euros moins de 2 millions d’entrées
- Un homme à la hauteur 13 millions d’euros 700 000 d’entrées
- Hibou 4 millions d’euros moins de 100000 d’entrées


On peut noter le succès de ballerina qui s’est bien exporté et Pataya une bonne surprise mais assez peu significative au vu du budget relativement faible.

Ne serait on pas face à un buisness pourri ?

On trouve les budgets et les recettes brutes ici: http://www.jpbox-office.com

Et vous pouvez comprendre le mécanisme en lisant l’étude du CNC:

https://www.google.fr/url?sa=t&rct= … ACS4TWenDQ

Il y a 2 études majeures dans le secteur. Celle du CNC qui donne une rentabilité négative sur 10 ans à -3% et une de BFM qui trouve une rentabilité négative aussi et qui avance que 90% des films français ne sont pas rentables à 10 ans.

Hors ligne

 

#92 18/08/2017 16h15 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

@ Franck et Jérôme en particulier: vraiment merci à tous les deux de nous avoir partagé vos idées et vos travaux d’analyse. Tout cela est bien précieux !

J’ai essayé de me faire une opinion donc je vous partage ma démarche.

1)Capitalisation actuelle versus capitaux propres : comme déjà relevé, difficile de trancher en raison des dotations aux amortissements des films et droits qui contribuent à décorréler la valeur réelle des actifs du niveau des capitaux propres.

2) EV/EBITDA : vu le montant et la durée de la créance Pathé, je rajoute les 190m € de la vente des salles restant à percevoir à l’EV (utile peut-être ici de rappeler que l’actionnaire fait crédit à Pathé sur 3 ans) . Donc, lorsque je refais le calcul de JL ici, je suis plutôt à (146+190) /120 = 2.8.

Qu’en déduire ? Je regarde les FCF en prenant pour proxy les flux nets générés par l’activité - les acquisitions d’immos - dividendes des sociétés MEQ (pour rester sur le périmètre actuel).

Juin 2017:58.3- 51.3- 0 = 7m (x2 = 14m)
CA: 56.8 (x2 = 113.6m)

2016: 131.9 - 103.9 - 10.5= 17.5m
CA :188.7

2015: 172 - 160 - 9 = 3m
CA : 217

2014: 142.7 - 127.4- 6.3= 9m
CA: 190

2013: 101.5 - 129.8 - 7.6= -35.9m
CA:169

2012: 61.2 - 85.4 - 9.7= -33.9m
CA:105

Même si les FCF s’améliorent dans le temps, le seul vrai pic est à 9% du CA en 2016. Et cela redescend à 5.4% en juin 2017.

3) Rien de transcendant donc mais à lire les contributions des uns et des autres, on comprend que le cash est réinvesti en moyenne sur les 4 dernières années à hauteur de 120m par an en acquisition d’immos, avec 80% de cette somme investie comme suit en 2016:
-fictions télévisuelles en cours de prod (44%);
-films et droits ciné (22%);
-films et séries d’animation en cours de prod (14%).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6873_screenshot_20170818-131401.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6873_screenshot_20170818-131834.png

Sur cette répartition, le diagramme page 34 du document de référence 2016 est éclairant: il montre que plus de la moitié de cette somme est investie dans les séries télévisuelles américaines.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6873_screenshot_20170818-135939.png

Il serait intéressant de :
-s’intéresser au retour sur investissement dégagé par ces séries télévisuelles américaines
Visiblement, pas d’autre vue analytique de rentabilité que celle détaillée plus bas sur le résultat opérationnel. Tout juste rentables hors coûts de structure, donc pas. Pas vu de suivi par saison pour Narcos par exemple … ;

-voir combien et quelles séries sont concernées
Saison 2 de F is for Family mise en ligne fin mai 2017 + Saison 3 de Narcos à suivre en septembre 2017 ;

-savoir sur quel canal elles sont diffusées
A priori, que Netflix et pas de  chaine TV.

Et contrairement à ce que j’ai pu lire, ces investissements ne font pas progresser le CA non stop , regardez 2016 (-13%) et juin 2017 (-25%).

4) Ci-dessous, une synthèse du rapport semestriel 2017.

Évolution du CA sur le S1 2017:


# production et distribution d’œuvres cinématographiques pour +40.8M
fait -24.5M ou -37%, avec dans le détail:

*  droits de diffusion aux chaînes de tv françaises  pour +7,8M font  -13.7 M ou -64%  (pas de prévente versus 7.8M avec les visiteurs en juin 2016)
--> effet de base : excellente année 2016 avec les chaînes historiques qui sont passées de 71 à 38% des ventes
-->mais  les ventes de catalogue aux autres chaînes TNT progressent,qui sont passées de 24 à 55% des ventes

* - distribution en salle pour 11,6M fait -10M: toujours sur 7 films mais qui ont fait 43% d’entrée en moins

* ventes de droits à l’international pour +12,9M, font -2.6M ou -17%

* autres produits d’exploitations des films quasi stables

* ventes de vidéos et vod pour+6,3M font +28% ou +1.4M

# fictions et séries d’animation TV pour 13.3M, font  +5.6M ou +72%.
*+9M ou 225% pour les US
*-3.9M ou -92% pour la France


#redevance de marque et produits stable versés par LCGP à 1.8M.

--> En synthèse, la progression avec Netflix aux USA (+9M) ne compense pas encore les pertes de revenus (-13.7M) auprès des chaînes traditionnelles, dont la contribution s’effrite au profit des chaînes de la TNT.

Évolution du résultat opérationnel sur le S1 2017


Sur le S1 2017, hors PV sur cession de participation dans LCGP, on est à -9.7M versus +7.2M en 2016, soit une regression de 17M, qui s’explique par:
-12M sur la production et la distribution  (-61%)
*dont -10.6M en exploitation de films de long métrage , après inclusion de la quote-part du RN de LGM
*dont -1.3 M pour les séries d’animation et de fiction tv AVEC :
-un profit de 0.4M pour les prods US
-une perte de 1.6M pour les prods françaises

-4.4M d’augmentation des frais de structures malgré une baisse de CA de 25% (coûts de rénovation de d’immeuble des Champs-Élysées inclus ? )
-0.6M sur l’exploitation de salles (-5%)

--> En synthèse, c’est la cata sur les longs metrages suite à une baisse importante du CA.
Et comme attendu, suite à la baisse du CA sur la prod de séries françaises, on serre les dents pour atteindre tout juste l’équilibre (mais hors frais de structure) avec les séries US   


On pourrait d’ailleurs se dire que les rats (actionnaires ayant apporté à l’OPA) ont fui le navire avant des changements structurants (érosion du business avec les chaînes traditionnelles et développement avec les plateformes US) et une mauvaise fréquentation sur les long-metrages. Le tout, histoire de pas régaler le train de vie des artistes qui augmente !
A checker toutefois: cette augmentation du train de vie provient-elle de la renovation envisagée sur l’immeuble des Champs-Élysées ? Ceux qui me lisent ont peut-être vu des travaux ?

5)Voici les questions que je me posais avant de me plonger dans le semestriel.  J’ai rajouté les éléments de réponse que j’ai trouvés en italique.

- s’agit-il d’un changement de modèle pour monter en puissance avec Netflix via leur partenariat sur 7 ans? Peu voir aucun élément sur les caractéristiques financières du partenariat avec cette plateforme ou les autres. Inutile de s’emballer fissa, les séries sont tout juste rentables aux us , hors coûts de structure, donc pas.

- le cas échéant, quelle est la valeur résiduelle d’un catalogue historique déjà diffusé par Netflix pendant 7 ans ?Toujours pas d’idée arrêtée

-comment les chaînes de télévision qui assurent l’essentiel du financement du cinéma (cf. p 4 du PV AG 16/5/16) pourraient-elles réagir à ce partenariat  et quels sont les effets possibles sur la rentabilité future de Gaumont ? Difficile de savoir s’il y a un impact «coup de gueule» anti Netflix. Toutefois, ca serre les dents sur les séries francaises, en particulier avec les chaînes traditionnelles. Mais l’essentiel n’est sans doute pas là ! En terme d’eco-systeme, il faudrait comprendre les interactions avec les chaînes traditionnelles sur les long-métrage, qui impactent bien plus le compte de résultat . Y aurait-il ici des sachants ???

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6873_screenshot_20170818-171236.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6873_screenshot_20170818-171514.png

6)Pour revenir à la valorisation, on se pose la question de la valeur du catalogue et de sa mise en valeur ! A 97€ / action et en intégrant généreusement les 190m à suivre de pathé, on le paie :
302 (capi sur 3 119 723 actions )
+5.1 Dettes nettes à fin juin
+97 rachat de titres au 5/7/17
-190 à suivre de Pathé
= 214m.

Donc pour résumer , on a un catalogue et un savoir-faire à 214m pour :
-un FCF de 17.5 en 2016 quand cela dépote plutôt bien. Soit 8% de rendement sur l’EV payé;
-un FCF de 58.3-51.3= 7m à fin juin , transposé à 14m en année pleine. Soit du 6.5% sur l’EV payé.

Pour estimer les rendements, je ne déduis pas la valeur «cachée» des immeubles car ils sont bien portés au bilan. Mais cette valeur cachée est avérée, cf 4.2 page 19 du dernier rapport semestriel (restructuration et rénovation des immeubles sur les Champs-Elysées envisagées pour remise en location ultérieure & juste valeur reconnue non représentative).

Quand on met 214 d’EV sur la table,
- on porte une créance sur Pathé de 190m jusqu’en 2020 inclus en déduction de l’EV;
- on a aussi dans les actifs 100m d’immobilier, ce qui reviendrait finalement à ne payer le catalogue que 114m.

6) Au vu de ces éléments, ma conclusion provisoire sur ce dossier (qui m’incite à rester à l’écart) :

-je ne sais pas émettre une opinion sur la valeur du catalogue estimé dans le meilleur des cas à 114m aujourd’hui;

-je n’ai pas apprécié la solidité de Pathé pour honorer le paiement des 190m restant à percevoir jusqu’en 2020 suite à la vente de la participation dans LGCP;

-les rendements en terme de FCF / EV sur 2016 / mi 2017 à 8% puis 6.5% sont intéressants mais demandent à être confirmés dans le temps et au gré des cycles «artistiques»;

-mais surtout, 
a) je ne connais pas les intentions du majoritaire sur la redistribution progressive de ce cash (aujourd’hui réinvesti mais dégagé espérons le demain) aux actionnaires;
b) sauf erreur, il pourrait se distribuer après une bonne année des dividendes en actions , arriver à 95% des votes et opérer un retrait (en ayant fait porté dans l’intervalle le risque de ses projets structurants aux minoritaires). Dans ce registre, je vous laisse apprécier d’ailleurs la réponse faite par le Président à la question posée par un actionnaire sur la vingtième résolution de l’AG du 16/5/2017 ;

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6873_screenshot_20170818-165332.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6873_screenshot_20170818-165316.png

c) faute d’avoir mis la main sur suffisamment d’éléments analytiques, je ne parviens pas à apprécier le retour sur investissement des 120m réinvestis annuellement (et donc par jeu de vase communiquant l’appréciation de la valeur du catalogue).

-Les fondamentaux du S1 2017 ne sont pas bons. Des virages stratégiques semblent se dessiner sans pour autant que nous puissions à ce stade mesurer leurs impacts. La rentabilité du business reste très dépendante du succès en terme de fréquentation des long-métrages.

Je m’excuse d’avance pour le caractère décousu du post, au vu des rajouts successifs au fil de mes recherches et avancées.

Heureux de partager dans la bienveillance avec ceux qui le souhaitent pour continuer à progresser … et pourquoi pas pour faire évoluer mon opinion.

Dernière modification par Bergamote (19/08/2017 08h18)


Parrainage : D Energie: référence client : 104380624 / Binck /Bourso

Hors ligne

 

#93 19/08/2017 11h37 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

Article ci-dessus actualisé pour ceux qui voudraient suivre la mise à jour.


Parrainage : D Energie: référence client : 104380624 / Binck /Bourso

Hors ligne

 

#94 01/09/2017 21h49 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

Un censeur qui vend autour de 90€.

De quel recul fait-il preuve ?


Parrainage : D Energie: référence client : 104380624 / Binck /Bourso

Hors ligne

 

#95 Hier 23h15 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

Dans une interview donnée à Clique, Xavier Niel confirme être en recherche de producteurs de contenus français pour son fonds Mediawan.
Il ne cite pas vraiment de nom, mais je ne serais pas étonné qu’il pense entre autres à  Gaumont.
Peut être un catalyseur de plus pour l’entreprise ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech