Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 26/06/2017 18h52 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Banni
Réputation :   181 

-- J’ai acquis des titres vers 75 EUR, mais pour jouer le jeu de la transparence sur mon portefeuille, je ferai le suivi avec un "achat" au cours de clôture du jour, soit 77,61 EUR --

Merci à JeromeLeivrek de l’excellent blog Le projet Lynch pour la piste.

---

Gaumont est sans contestation possible le producteur et distributeur de contenu (films et séries) le moins cher de la place de Paris.

La société finalise ce jour une OPRA (Offre Publique de Rachats d’Actions) à 75 EUR. Offre à laquelle la famille Seydoux, majoritaire au capital, n’a pas souhaité participer. Et on comprend pourquoi, à 75 EUR, la société est valorisée : 321 M EUR (A) et on a :

- de l’immobilier (et cela doit être une fourchette basse pour que cela apparaisse dans le rapport …) pour 107,5 M EUR. Voici le détail issu du rapport de l’expert sur les estimations immobilières (cf p. 86 à 89) :

+ siège sur les Champs Élysées (estimation de février 2017) = 86,5 M EUR
+ immobilier à Neuilly (estimation de novembre 2014) = 20 M EUR
+ Maison de Chatou (estimation de mai 2010) = 1 M EUR

Soit un total de 107,5 M EUR (B) ;

- une dette nette de 205,8 M EUR (C) ;

- la vente des cinémas à Pathé pour 380 M EUR (D)

- et si on fait l’hypothèse (fourchette basse) que la société a réussi à racheter 15% de son flottant (au moins Dassault + Bolloré) pour 48,2 M EUR (E), on arrive à une valeur d’entreprise retraitée (VE) de :

VE = 39,3 M EUR = (A’) - (B) + (C) - (D) + (E), avec (A’) = capitalisation à 75 EUR par action avec 15% du flottant racheté

Et avec un EBITDA 2016 de 117,5 M EUR, on obtient :

*un ratio EV / EBITDA = 0,33x* Un niveau très faible. Même pour le secteur !

Or, toujours dans le rapport de l’expert, les multiples boursiers du secteur ressortent à 6,0x pour la moyenne et à 4,1x pour la médiane :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10933_20170626_-_comparables_cotes_-_moyenne_-_mediane.png

Si on applique un ratio de 4,1x l’EBITDA, on obtient un cours = 197 EUR par action, qui peut être un objectif de cours conservateur. Soit un potentiel de +154% par rapport au cours de clôture de ce jour.

==> hâte d’avoir les chiffres finaux de l’opération et connaître le nombre de titres rachetés. Plus ce chiffre sera élevé, plus cela créera de la valeur pour les actionnaires qui sont restés à bord.

J’espère donc que ce chiffre sera le plus élevé possible, car la société vaut 197 EUR selon les comparables cotés et sans croissance. Et chaque titre supplémentaire (au delà des participations de Dassault et Bolloré qui avaient signalé qu’ils apportaient à l’offre) racheté et annulé augmentera cette valeur.

Et on a alors en cadeaux :

- le recentrage sur les séries, avec par exemple Narcos qui est dans le TOP 5 des séries les plus populaires sur Netflix ;

- l’exploitation du catalogue de films déjà amorti. Et donc, offert par la maison ;

- la possibilité d’un blockbuster, type "Mais qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour mériter ça" ou "Intouchable" pour les films, dans les prochaines années qui peuvent booster le CA et donc les bénéfices sur un exercice. C’est le côté imprévisible / intéressant du secteur ;

- et la potentielle croissance.

.
Sources : communiqués de la société, Rapport Annuel 2016 et rapport de l’expert indépendant sur l’OPRA

[EDIT : formule et résultat d’EV/EBITDA a été modifiée, cf. message de Jerome]

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par FranckInvestor (27/06/2017 08h43)

Mots-clés : gaumont, immobilier, opra, trésorerie


Les Daubasses - Investir sur les petites valeurs avec succès / Graines Voltz : défendre une offre > 40 EUR

Hors ligne

 

#2 26/06/2017 21h44 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   11 

D’après ce que je comprends, acheter dans les cours actuels c’est avant tout faire le pari que First Eagle n’apporte pas ses titres à l’offre, 11,83% du capital, tandis qu’il n’y a dans le public que 8,64%, Bolloré et Dassault cèdant leurs titres.

Autrement dit, sous les 75€ cela serait tentant. Ou alors il faut attendre les résultats le 30/06 pour éventuellement courir après le papier.

En ligne

 

#3 26/06/2017 22h08 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

Je n’ai pas trouvé l’information comme quoi la famille Seydoux ne participait pas a l’OPRA, vous avez un bon service de renseignement,plutôt James Bond ou OSS 117 ?

Hors ligne

 

#4 26/06/2017 22h15 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Banni
Réputation :   181 

nil a écrit :

D’après ce que je comprends, acheter dans les cours actuels c’est avant tout faire le pari que First Eagle n’apporte pas ses titres à l’offre, 11,83% du capital, tandis qu’il n’y a dans le public que 8,64%, Bolloré et Dassault cèdant leurs titres.

Oui et non…
Tout dépend de votre point de vue.

Plus il y aura de rachats, plus je serai satisfait. Si First Eagle a apporté, ce sera autant de titres rachetés au rabais. Mais il y a alors le risque de passer sous 5% de ddv (droites de vote) dans le flottant… et donc les Seydoux de solliciter une demande d’OPR. Et là, il faudra défendre un bon prix. Encore que, il faudrait voir si c’est une OPR ou une OPRO (donc obligatoire).

Enfin, si le flottant conserve plus de 5% ddv, il n’y aura pas d’OPR avant avril 2018. L’actionnaire majoritaire a en effet signifié dans la note d’opération p.118 :

Par ailleurs, l’actionnaire majoritaire s’est engagé à ne pas lancer une offre publique de retrait (et un retrait obligatoire) dans les douze prochains mois (source : lettre du 12 avril 2017 de N. Seydoux, Président de Ciné Par, à Monsieur le Président de l’AMF).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par FranckInvestor (26/06/2017 22h16)


Les Daubasses - Investir sur les petites valeurs avec succès / Graines Voltz : défendre une offre > 40 EUR

Hors ligne

 

#5 26/06/2017 22h46 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   79 

Bonjour,

Dans votre ratio EV/EBITDA, vous retranchez la valeur des cinéma dans la VE. L’avez vous également bien retranchée dans l’EBITDA ? Le ratio de 0,74 me parait vraiment très faible…

Par ailleurs, est-ce que l’EBITDA est stable sur plusieurs années ou est-ce que 2016 a été une année exceptionnelle porté par un fil à succès ?

Au-delà de ces détails, je pense également que la société est intéressante dans les cours actuel d’autant plus que le secteur devient de plus en plus médiatisé grâce à la success story de Xilam.

Hors ligne

 

#6 26/06/2017 23h22 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   355 

@nil
Plus il y a d’actionnaires qui apportent, mieux c’est, car moins nous serons nombreux à partager le gâteau. Si on passe sous les 5 % de flottant cela ne me dérange pas : la situation se dénouera d’autant plus vite. Seydoux aura du mal à complètement nous flouer : il y a des institutionnels sur le coup qui connaissent bien la valeur de Gaumont.

@ Eric
Si les Seydoux apportent leurs titres alors je vais devenir riche d’un coup, car les 5 ou 10 % de flottant vont se retrouver avec toute la boite pour eux, mais il ne faut pas rêver : s’ils ont lancé l’OPRA c’est pour avoir le plus de gâteau pour eux.

@ Oliv.
Les cinémas sont consolidés par mise en équivalence : dans le compte de résultats de Gaumont, seule la quote-part (34 %) du résultat net des Cinémas attribuée à Gaumont est comptabilisée. En plus clair : Les cinémas ne contribuent pas à l’EBITDA (mais uniquement au RN).
Et oui l’EBITDA est stable (2016 = 2014 < 2015).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par JeromeLeivrek (27/06/2017 08h11)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#7 26/06/2017 23h51 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

Si j’ai bien compris ce que j’ai lu, on s’oriente vers une sortie de la quotation de Gaumont avec un prix de rachat de 75 euros … Au cours actuel on va donc perdre de l’argent !

Gaumont : Gaumont vend ses salles de cinéma et sort de la Bourse - Trading Sat

Hors ligne

 

#8 26/06/2017 23h54 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   355 

@Franck
Bon sang, t.u as encore fait l’Erreur ! smile
Le rachat d’actions ne change pas la VE. Soit t.u fais :
VE = (A) - (B) + (C) - (D)
soit t.u fais
VE = (A’) - (B) + (C) - (D) +(E)
mais avec une capitalisation (A’) qui a changé puisqu’il y a moins d’actions. D’ailleurs (A’) = (A)-(E).
Je trouve EV/EBITDA=0,4.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#9 27/06/2017 01h45 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Banni
Réputation :   382 

Merci pour le partage, même si à priori je ne suis pas intéressé, mais par curiosité intellectuelle, quelque chose me chiffonne tout de même:

"FranckInvestor" a écrit :

la société vaut 183 EUR [..]
Dassault et Bolloré qui avaient signalé qu’ils apportaient à l’offre [NOTE: à 75 EUR !!!]

Pourquoi diable Dassault et Bolloré acceptent-ils 75 Euros ?
J’ai parcouru le rapport annuel fourni en lien, je n’ai rien vu qui m’ait indiqué que ce qui est marqué (et qui n’a pas déjà été corrigé) dans cette file soit faux, et/mais je n’ai pas non plus trouvé la réponse à la question posée au-dessus. Une idée ?

Dernière modification par Mevo (27/06/2017 01h46)

Hors ligne

 

#10 27/06/2017 02h25 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

naphto a écrit :

Si j’ai bien compris ce que j’ai lu, on s’oriente vers une sortie de la quotation de Gaumont avec un prix de rachat de 75 euros … Au cours actuel on va donc perdre de l’argent !

Gaumont : Gaumont vend ses salles de cinéma et sort de la Bourse - Trading Sat

Si Gaumont veut se retirer de la côte, ils doivent faire une OPR et proposer aux actionnaires restants un prix reflétant plus ou moins la valeur actuelle de l’entreprise, donc autour de 180 € si on se réfère à l’analyse de Franck, mais c’est peut-être pas l’avis de Bolloré et Dassault s’ils acceptent de se retirer à 75 €, et ils détiennent quand même 9,6% et 5,4% des actions.
Et à moins aussi que ne soit utilisée la technique de l’OPAS suivie d’une radiation (à la place d’une OPR) dont il a été question sur ce forum il y a quelques semaines Lettre pour demander l’interdiction de la radiation d’une société suite à une OPAS


L'argent ne fait pas le bonheur des pauvres

Hors ligne

 

#11 27/06/2017 07h58 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   162 

Mevo a écrit :

Pourquoi diable Dassault et Bolloré acceptent-ils 75 Euros ?

Ca, ça les regarde. Ils sont actionnaires depuis longtemps, les perspectives de développement de l’entreprise ne sont pas si réjouissantes et ils ont déjà fait une plus-value. De plus, les "experts" mandatés pour évaluer l’entreprise sont tombés sur une valeur maximale de 67 €.

Pour ma part, je me suis également amusé ce week-end (sur la piste de JL) à évaluer Gaumont. Je trouve également un EV/EBITDA aux alentours de 0,6, mais je suis moins enthousiaste que Franck sur le potentiel. Il faut savoir que tous les capex sont réinvestis dans la production. Celle-ci ne rapportant rien lors de la première année, les marges sont très faibles (entre 2% et 3% mais mes calculs sont hasardeux), uniquement générées par le catalogue. Celui-ci absorbe donc tous les frais de structure, et il ne reste que très peu de cash au final.

Ce que je vois de négatif dans ce dossier, c’est que sur les trois dernières années, les revenus du catalogue sont restés stables, alors que les investissements ont grossi sur un rythme d’environ 24% par an. Ces investissements massifs sont malheureusement nécessaires pour lutter contre une concurrence accrue.

Je me suis également amusé à calculer une valeur de liquidation. Ainsi, si je considère que :

- le catalogue s’amortit en 10 ans (dans la note de l’OPRA, il est indiqué 15 ans), sans apport de nouveau film, et que par prudence il ne rapporte que 15 M€ nets par an (contre 20 M€ dans la note), alors en actualisant à 2%, il vaudrait 135 M€;

- par extrapolation aux moindres carrés,  le CA 2017 sera de 235 M€ (ce qui est faux, puisqu’il est attendu en baisse);

- la boîte n’investit plus à partir de 2017;

alors en 2017, le CFO, fruit des investissements de l’année précédente sera de 70% de 235 M€ (soit 176 M€). Avec le catalogue ça fait 370 M€.
Dans ce scénario de liquidation, les 155 M€ de différence des fonds propres engendrés par la vente de la filiale augmenteront les actifs nets jusqu’à 435 M€. J’enlève bien sûr les droits audiovisuels, et je rajoute 105 M€ de revalorisation de l’immobilier : la VANT passe à 393 M€. En rajoutant les 370 M€ de cash-flow et du catalogue, j’obtiens 763 M€, soit +124% de potentiel à partir du cours d’aujourd’hui (environ 80 €).

Bien évidemment cela n’est qu’un exercice intellectuel, car j’envisage assez mal la famille Seydoux liquider l’entreprise.

Au final, il y a une énorme incertitude sur la valeur réelle du catalogue (tout comme je l’avais expliqué dans mon analyse de Xilam) mais une possible croissance avec les abonnements (Netflix) et la vidéo à la demande et surtout deux gros filets de sécurité : le montant de l’OPA et la valeur liquidative.
C’est le genre de situation que j’aime bien : des actionnaires familiaux majoritaires sérieux, un business qui cote sous sa valeur liquidative (dont une partie non négligeable en cash), avec un actif caché difficile à valoriser mais a priori largement supérieur à ce qu’en pense le marché.

J’ai donc acquis des titres la semaine dernière, avec un PRU en ligne avec le dernier cours.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#12 27/06/2017 08h05 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Banni
Réputation :   181 

JeromeLeivrek a écrit :

@Franck
Bon sang, t.u as encore fait l’Erreur ! smile
Le rachat d’actions ne change pas la VE. Soit t.u fais :
VE = (A) - (B) + (C) - (D)
soit t.u fais
VE = (A’) - (B) + (C) - (D) +(E)
mais avec une capitalisation (A’) qui a changé puisqu’il y a moins d’actions. D’ailleurs (A’) = (A)-(E).
Je trouve EV/EBITDA=0,4.

Merci du retour.

Pour info, le (A) d’origine intégrait déjà la capitalisation avec 15% du flottant racheté. Donc, le ratio EV / EBITDA = 0,33. Mais la formule n’était pas correcte.

Voici le calcul de l’EV :

EV = (A’) - (B) + (C) - (D) + (E), avec :

(A’) = capitalisation boursière avec 15% du flottant racheté = 4 279 566 actions x (1 - 15%) x 75 EUR = 272,8 M EUR
(B) = immobilier = 107,5 M EUR ;
(C) = dette nette = 205,8 M EUR ;
(D) = le montant reçu pour les ventes de salles de cinéma = 380 M EUR
(E) = le coût de rachat des 15% de flottant annulé = 15% x 4 279 566 action x 75 EUR = 48,1 M EUR

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par FranckInvestor (27/06/2017 08h42)


Les Daubasses - Investir sur les petites valeurs avec succès / Graines Voltz : défendre une offre > 40 EUR

Hors ligne

 

#13 27/06/2017 08h45 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   125 

FranckInvestor a écrit :

Or, toujours dans le rapport de l’expert, les multiples boursiers du secteur ressortent à 6,0x pour la moyenne et à 4,1x pour la médiane

Ils expliquent ne pas avoir retenu cette méthode du fait des différences d’activités/géographiques/autres entre ces sociétés.

Je ne suis pas qualifié pour juger de cette conclusion mais avec ce genre d’argument, aucune société n’est vraiment comparable.

Savez-vous pourquoi la société cote actuellement sous deux mnémo ? GAM et GAMT avec le même ISIN ?
EDIT : je m’auto-réponds : GAM doit être les actions rachetées via l’OPRA et GAMT les actions restantes négociables.

EDIT : je lis plusieurs choses sur le RO dont cette version

"minoritaires.com" a écrit :

A l’issue de l’offre publique, l’initiateur de l’OPE ou de l’OPA, s’il est parvenu à obtenir plus de 95%

du capital ou des droits de vote

, peut décider de mettre en oeuvre, en fonction du résultat de l’offre, un retrait obligatoire dans un délai de trois mois

Si le fonds américain n’a pas apporté ses titres à l’OPRA alors pas de problème mais s’ils les apportent il faudrait que 62.5% du flottant ait été apporté à l’OPRA pour que Ciné Par détienne 95% des titres :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_ro_gaumont_v1.jpg

Ou bien seulement 27.3% environ si l’on compte les droits de vote :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_ro_gaumont_v2.jpg

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (27/06/2017 09h24)


Parrain Boursorama MP Ing Direct Fortuneo 12470190 Bourse Direct MP Assurancevie.com MP

Hors ligne

 

#14 27/06/2017 09h36 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   162 

De ce que j’ai compris, GAMT est le nouveau mémo, celui à utiliser.

Je partage votre remarque sur le ratio EV/EBITDA. Mais pour simplifier la situation, vous pouvez considérer l’investissement comme ceci : le rachat de la filiale cinéma représente 380 M€, soit environ 15% de plus que la capitalisation du groupe tout entier et sans cette filiale, le groupe tournera exactement comme avant. En gros, cela signifie qu’on paye gratuitement un énorme catalogue qui rapporte brut 20 M€ par an. Vu comme ça, cela n’apparaît pas alléchant ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#15 27/06/2017 09h43 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   64 

valeurbourse a écrit :

De ce que j’ai compris, GAMT est le nouveau mémo, celui à utiliser.

Je confirme, il s’agit du nouvel ISIN / Mnémo. GAM ne cote plus depuis le 22 juin 2017.

A+

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#16 27/06/2017 09h59 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   125 

valeurbourse a écrit :

De ce que j’ai compris, GAMT est le nouveau mémo, celui à utiliser.

Je partage votre remarque sur le ratio EV/EBITDA. Mais pour simplifier la situation, vous pouvez considérer l’investissement comme ceci : le rachat de la filiale cinéma représente 380 M€, soit environ 15% de plus que la capitalisation du groupe tout entier et sans cette filiale, le groupe tournera exactement comme avant. En gros, cela signifie qu’on paye gratuitement un énorme catalogue qui rapporte brut 20 M€ par an. Vu comme ça, cela n’apparaît pas alléchant ?

Oui pour le mnémo c’est ce que j’ai compris aussi (cf mon EDIT de 9h24).

D’ailleurs il n’y a plus rien à la vente à part 400 titres à 120€.

Je suis d’accord également sur votre vision du rachat de la participation Pathé.

Peut-être jouent-ils sur l’effet décalage de trésorerie dans les comptes pour minimiser cette entrée :

"Note d’information du 26/04/2017" a écrit :

En cas de réalisation de la cession, son paiement serait échelonné : la moitié du prix serait payé à la conclusion de la cession, et le solde en trois versements d’égal montant à la fin du premier semestre 2018, à la fin du premier semestre 2019 et à la fin du premier semestre 2020.

Ce qui me fait sourire également, c’est que le cabinet en question valide la pertinence de la valorisation de la participation Pathé par les multiples comparables mais pas pour l’OPRA Gaumont :

"Note d’information du 26/04/2017 page 44 du pdf" a écrit :

Notre avis sur la valeur de marché de la participation s’est fondé sur la mise en oeuvre d’une approche d’évaluation multicritères (méthode DCF à titre principal, méthode par les multiples boursiers et les transactions comparables à titre de recoupement), sans prise en compte d’une décote de minorité ou d’une prime de contrôle.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain Boursorama MP Ing Direct Fortuneo 12470190 Bourse Direct MP Assurancevie.com MP

Hors ligne

 

#17 27/06/2017 10h27 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   

HMG, gestionnaire de fonds français avec environ 1,8% du capital, était très clair sur leur position dans leur rapport de mars:

"HMGfinance" a écrit :

Offre Publique d’Achat sur notre ligne en Gaumont (+30,4%), opération dont nous jugeons néanmoins le prix insuffisant en regard de l’encaissement de 380 millions d’euros (!) que Gaumont retirera de la cession de ses salles de cinéma en France et en Europe. Nous avons donc logiquement renforcé notre ligne dans cette discrète société qui est désormais devenue un important fournisseur de Netflix .

Hors ligne

 

#18 27/06/2017 10h50 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   20 

Je n’ai pas bien compris dans cette thèse pourquoi et quand la famille Seydoux retirerait Gaumont de la bourse ?

Pourquoi payer le plein prix pour un actif qui a toujours affiché au global des taux de rentabilité décevants ? Personnellement je préfèrerais être du côté de la famille qui peut se livrer à sa passion de la production de films dans des bureaux très (trop ?) luxueux alors que les minoritaires risquent de croupir longtemps avec un actif peu productif.

A mon avis Dassault et Bolloré étaient opposés à la vente des salles de cinéma qui fragilise le business et ont demandé une porte de sortie, fatigués de financer la famille Seydoux.

Dernière modification par etzanas (27/06/2017 10h51)

Hors ligne

 

#19 27/06/2017 11h54 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   162 

etzanas a écrit :

A mon avis Dassault et Bolloré étaient opposés à la vente des salles de cinéma qui fragilise le business.

Amusant, je pense tout le contraire. L’exploitation des salles de cinéma est un business indépendant de la production. Sa vente ne fragilise en rien le groupe, il le prive seulement d’un gros dividende.

Ce que je vois, c’est que la famille Seydoux se rachète à elle-même les parts dans LCGP, dans le seul but d’apporter du cash au groupe coté, Gaumont, et le retirer à terme de la cote.
Sans l’accord préalable des gros actionnaires (Bolloré et Dassault), cette OPA n’aurait à mon avis même pas eu lieu. Le prix a été décidé conjointement.

Hors ligne

 

#20 27/06/2017 13h10 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   42 

J’ai beaucoup de mal avec la valorisation par EV/EBITDA étant donné que les investissements, qui correspondent plus ou moins aux dépréciations et amortisations comptables, sont très importants, si bien que, sans la participation dans "Les Cinémas Gaumont Pathé", le résultat net et le free cash flow des trois dernières années sont proches de 0.

D’ailleur, pourquoi ne pas prendre en compte le ratio EV/EBIT ? Avec un EBIT à 3,2M en 2016 (et 2,1M en 2015), on aurait EV/EBIT à 39,3/3,2 = 12,3, ce qui parait moins séduisant.

J’ajouterais que Netflix représente 25,5% des revenus, ce qui est à double tranchant car même si cela peut représenter un potentiel de croissance, cela reste un client unique qui produit de plus en plus en interne et qui a énormément de fournisseurs (et donc de concurrents de Gaumont) à sa disposition. Il y a aussi le succès de Narcos qui va être difficile à répliquer.

Pour moi, valoriser Gaumont au dessus de 75 EUR revient à parier sur la capacité de Gaumont à générer du cash avec ses productions, et cela passe à mon avis par un développement rentable de la production de séries aux US et en Europe, tout en ayant une production cinématographique aléatoire avec ses années creuses et ses succès.

Hors ligne

 

#21 27/06/2017 13h17 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   125 

On peut voir les choses différemment, les productions amorties et valorisées à zéro rapportent encore, leur valeur comptable n’est pas représentative.


Parrain Boursorama MP Ing Direct Fortuneo 12470190 Bourse Direct MP Assurancevie.com MP

Hors ligne

 

#22 27/06/2017 13h21 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   72 

FranckInvestor a écrit :

(A’) = capitalisation boursière avec 15% du flottant racheté = 4 279 566 actions x (1 - 15%) x 75 EUR = 272,8 M EUR

D’après ce document du 31 mai 2017 il y a 4 307 019  actions.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#23 27/06/2017 13h24 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   162 

ToutVaBien a écrit :

[…]sans la participation dans "Les Cinémas Gaumont Pathé", le résultat net et le free cash flow des trois dernières années sont proches de 0.

La vente de LCGP n’a aucune incidence sur les cash-flows de Gaumont, sauf si le cash résultant sert à rembourser la dette.

Hors ligne

 

#24 27/06/2017 13h28 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   355 

@Toutvabien. Les amortissements n’ont guère de sens ici car peu réalistes, et les capex incluent une bonne croissance. Donc le RN ou les FCF comptables ne sont pas représentatifs des chiffres réels (= à l’état stationnaire) et il est bien difficile d’estimer ceux-ci. C’est justement pourquoi l’EV/EBITDA avec comparaison aux sociétés semblables prend tout son sens.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#25 27/06/2017 13h31 → Gaumont : le producteur et distributeurs de films le moins cher (gaumont, immobilier, opra, trésorerie)

Membre
Réputation :   20 

Il n’y a pas de capex de maintenance à considérer pour le scénario stationnaire ?

Dernière modification par etzanas (27/06/2017 13h31)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech