Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 30/08/2017 11h28 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Sauf erreur de ma part, s’il n’y a pas de revenu foncier en 2017 il ne peut y avoir aucune déduction possible pour travaux en 2017…

Il vaudrait mieux pour vous de décaler les paiements de ces factures sur 2018, la ou il y aura des loyers.

A+

Ohe

Hors ligne

 

#27 30/08/2017 11h35 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   

Ah oui dans ce cas, il faut effectivement reporter mes travaux en 2018, ce qui ne m’arrange pas vraiment car la maison va rester vide pendant la période hivernal, mais bon si je ne peu pas déduire mes travaux en 2017 sans revenu foncier cela ne deviens plus fiscalement intéressant…

Par contre je vais me faire avoir sûr tout ce qui est déduction des frais de mise en place de crédit ? (Frais de dossier, frais de caution) puisque ceux là vont être sur l’année 2017 je n’ai pas le choix…

Dernière modification par Clashe (30/08/2017 11h37)

Hors ligne

 

#28 30/08/2017 11h51 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   

Je ne suis pas sur, mais il me semble que c’est la même chose effectivement…

Pour les travaux, il me semble que c’est le paiement de la facture qui fait foi.

Vous n’avez pas de possibilité de le louer pour décembre?

A+

Ohe

Hors ligne

 

#29 30/08/2017 12h27 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   

Pour décembre ce n’est pas réalisable je pense, rien que le maçon déjà na pas de dispo avant fin novembre début décembre.

Hors ligne

 

#30 02/09/2017 08h35 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   

Je vais donc voir pour repousser l’acte définitif à début janvier si possible…

Hors ligne

 

#31 02/09/2017 09h56 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   763 

Il est possible de déduire des charges (travaux, mais aussi intérêts d’emprunt) sur un appartement non encore loué. Les Impôts peuvent tolérer jusqu’à 2 ans de délai. Il est préférable de prévenir les impôts, avec un petit mot d’explication du type : "charges sur tel appartement que je m’engage à mettre en location d’ici tant de temps".

Concernant l’année d’imputation, c’est la date de paiement qui compte. Et en cas de paiement fractionné, la date de chaque paiement. Exemple :
- acompte de 2000 € en décembre 2017
- second acompte de 5000 € en janvier 2018
- solde de 3000 € en mars 2018.
2000 € déductibles des revenus 2017, le reste sur les revenus 2018.

Même si vous recevez une facture fin 2017, il suffira de ne la régler que début janvier 2018 pour que ça soit sur vos revenus 2018.

Hors ligne

 

#32 02/09/2017 10h19 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   

Merci encore Bernard !

Donc si j’engage des travaux en 2017 sans revenu foncier, je viendrais le déduire (jusqu’à 10 700€) directement de mon IR ?

Par contre vue que les intérêts d’emprunts ne peuvent venir sur le déficit foncier, ils seront perdus sur la fin d’année 2017, mais très faible… Quant aux frais de dossier ainsi que les frais de caution, eux pourront être aussi déduits directement de l’IR 2017, si je suis bien…

Comme je l’ai dit mon but n’étant pas de faire de déficit foncier, mais plutôt réduire les revenus fonciers, il faudrait quand même que je vois avec les artisans pour ne régler les factures qu’en 2018 sauf bien sûr l’acompte qu’ils me demanderont et qui lui devra être imputé sur 2017 comme vous l’expliquez dans votre exemple.

Dernière modification par Clashe (02/09/2017 10h21)

Hors ligne

 

#33 28/09/2017 10h00 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Je viens donner des nouvelles, me servant de beaucoup d’informations du forum je trouve ça normal !

Je viens de signer le compromis, j’ai demandé une signature définitive en janvier 2018, comme ça je n’ai pas de questions à me poser sur les déductions d’impôts… et de toute façon, début octobre à janvier nous sommes dans les temps du notaire…
De plus cela arrange mes artisans qui ont beaucoup de boulot en ce moment.

La suite c’est le rendez-vous pour le crédit : 100k sur 20 ans.

Hors ligne

 

#34 29/09/2017 08h48 → Clashe [80] : étude de cas immobilier (loyers et mprunts) (emprunt, frais réel, immobilier, loyers, micro-foncier)

Membre
Réputation :   763 

OK pour les nouvelles. Je corrige quand même cette erreur pour nos lecteurs :

Clashe a écrit :

Par contre vue que les intérêts d’emprunts ne peuvent venir sur le déficit foncier, ils seront perdus sur la fin d’année 2017, mais très faible…

Vous avez raison sur le fait que les intérêts ne peuvent pas créer de déficit. Mais vous avez tort de dire qu’il sont perdus : ils se reportent.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech