Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 15/06/2017 12h21 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   90 

audrey8134 a écrit :

c’était plus de X h de travail pour un smicard ( sans être péjoratif )

Je fais souvent le même raisonnement pour expliquer en famille la dérive des coûts quand un achat parait capricieux et surtout quand il me parait trop cher

à une autre échelle cf ce pauvre Proglio, pris à partie pour 1 million d’€, et qui se plaignait "on m’emm… pour le prix d’un appartement à Paris…"

Dernière modification par Job (15/06/2017 12h23)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#27 15/06/2017 12h26 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   228 

audrey8134 a écrit :

Et il le reconnait et finalement me remercie.

Je doute que ce soit de bonne foi. Sinon, il ne recommencerait pas.

Je ne dis pas que j’ai raison sur tout , que je suis un exemple il m’arrive moi aussi de craquer et de me faire plaisir.

En fait, sur ce forum il me semble qu’il y a un avis assez majoritaire pour dire que devenir rentier ne doit pas se faire au prix de son plaisir sur plusieurs années.
Certains aspirants rentiers ne dépensent pas beaucoup parce que c’est dans leur nature, d’autres ont des dépenses énormes, mais les compensent avec un gros patrimoine et/ou un talent d’investisseur.
Mais rares sont les aspirants rentiers qui réussissent en se privant.

Les mots que vous employez montrent que faire des économies est en partie un effort pour vous, alors que vous avez un objectif bien clair, imaginez ce que ça peut être pour votre conjoint alors qu’il ne partage pas vos objectifs !

Dans mon post précédent, j’ai répondu: "Pensez-vous que nos comportements puissent nous rendre tellement différents qu’on se sépare ?"  => Je n’ai rien dit de tel.
Après relecture de vos posts, je change d’avis: je pense à présent que c’est une solution que vous devriez envisager (envisager ne veut pas dire réaliser).
Mieux vaut tard que trop tard.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#28 15/06/2017 13h11 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
le sujet est intéressant et complexe. J’imagine que chaque couple doit trouver son équilibre mais ce n’est pas toujours simple.
J’ai l’impression que votre conjoint est dans une passion liée à du matériel qui évolue souvent et vite?
Je suis un peu dans la même situation que vous, ma compagne a une passion qui lui coûte entre 250 à 350 eur par mois pour un salaire faible à temps partiel pour le moment.
Je suis propriétaire de mon appartement et pour l’aider je ne demandais pas de participation mais j’ai l’impression de payer son loisir du coup…
Je pense que les conseils du compte commun pour toutes les charges est très bon.
Je pense (ou j’espère) que l’arrivée d’enfants change la vision des priorités pour beaucoup…

Hors ligne

 

#29 15/06/2017 13h17 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   

Donc faith pour vous ne pas dire oui à toutes ses pulsions plaisirs c’est se priver ?!
Tiens ces chaussures me plaisent ? 100€. Le nouveau robot a 1300€, c’est bon j’ai assez pour l’acheter. Puis le nouvel aspi a 1700€ … c’est à n’en plus finir. On ne se satisfera plus jamais de rien si on achète tout ce que notre paye et épargne peut nous permettre.

Croyez moi que je ne me prive de rien vraiment et je pèse mes mots. Je sais me faire plaisir tout en restant raisonnable. J’aime les belles choses ( vêtements, voitures, équipement maison … ) et j’ai bien plus ( matériellement parlant et financièrement ) que la majorité des gens de mon age même de gens plus âges quand je compare sur mon lieu de travail.
C’est juste que je me pose la question de savoir si c’est compulsif et donc surement futile ou vraiment indispensable ?
Est-ce qu’un énième jean a 100€ changera quoi que ce soit à ma vie ? Sincèrement … j’en doute. Cela va me ravir sur le moment et puis … c’est éphémère.

Mon conjoint réalise que je suis de bon conseils sisi je vous l’assure. Je ne pense pas qu’il le fasse pour me faire plaisir. Après comme c’est naturel chez lui, ça revient inévitablement.

Les économies que je réalise ne sont vraiment pas une contrainte je vous l’assure, j’ai grandi comme cela. On m’a appris que l’argent est dur a gagner en travaillant et qu’il ne faut pas le gaspiller. Je fais simplement attention. Et je ne suis pas malheureuse du tout, je ne me sens pas lésée.

@ Kamaloux c’est tout a fait ça.
Le sport comme la mode évolue très vite. Sitôt acheté, un produit est déjà désuet.
Je pense qu’il ne faut pas vivre au dessus de ses moyens. Moi ça ne gène en rien puisque ca n’impacte pas notre vie, juste ça m’énerve qu’il " gaspille " son argent bêtement. Alors que pour lui ça ne l’est pas … ahhh la passion !
Comment ferai votre compagne si elle devait payer son loyer, les charges, la nourriture … je pense qu’elle relativiserai ses dépenses passion !

Dernière modification par audrey8134 (15/06/2017 13h31)

Hors ligne

 

#30 15/06/2017 13h38 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   68 

Mon Dieu ce que vous décrivez est mon pire cauchemard. Je pense qu’être issu d’une famille désargentée mais dépensière m’a vacciné à vie de ce genre de comportements.

Honnêtement, je ne pense pas qu’il s’agisse de se priver que de regarder froidement ses dépenses et de réfléchir à leur contribution véritable à notre bien-être. Je doute très sérieusement que sur mon lit de mort je regretterais de ne pas avoir acheté de bouteilles en boîte ou pris mon petit noir matinal dans un café. Par contre j’aurais honte de n’avoir accumulé aucun patrimoine à transmettre à mes enfants - pour qu’ils aient moins de chemin à parcourir que moi.

Surtout, je pense que ce type de dépenses manquent cruellement de "qualité". Pourquoi acheter à prix d’or des bouteilles d’alcool médiocre en boîte alors qu’on peut (pour le même prix) déguster un excellent whisky entre amis chez soi ? Si l’on aime le café, pourquoi le prendre dehors "sur le pouce" alors qu’on peut se préparer (aussi rapidement) un délicieux harar soi-même le matin ? Ma voiture de rêve serait une Cord 810, pas une Ferrari flambant neuve.

Il y a un côté "performatif" dans ce genre de dépenses. Elle semble correspondre à une vision prépackagée et largement véhiculée par les media de la "good life" (cf clips de rap, fantasmes récents sur Pattaya, etc…). Je me demande toujours si ceux qui adoptent ce mode de vie l’auraient fait si ce n’était pas un comportement attendu socialement.

Dernière modification par doubletrouble (15/06/2017 13h42)

Hors ligne

 

#31 15/06/2017 13h44 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   228 

audrey8134 a écrit :

Donc faith pour vous ne pas dire oui à toutes ses pulsions plaisirs c’est se priver ?!

Vous avez utilisé le terme "craquer", qui indique que vous refrénez, et vous le confirmez ici.
Je ne suis pas allé plus loin que ça.

Je n’ai pas dit que c’est bien ou mal, j’ai simplement dit que c’est une mécanique que vous vous imposez et qui est visiblement étrangère à votre conjoint ("Après comme c’est naturel chez lui, ça revient inévitablement.")

Si vous croyez que vous pouvez changer la nature d’une personne, vous êtes dans l’erreur.
Si vous croyez que chercher à changer la nature d’une personne ne l’affecte en rien, vous êtes encore dans l’erreur.

Vous êtes en train d’essayer de brider votre conjoint. D’ailleurs vos premiers propos pris hors contexte s’appliquent parfaitement au dressage d’un chien: Post #16: "J’ai l’impression qu’il a besoin d’être guidé encore mais il est très docile et apprend vite"

Vous avez posé une question sur ce forum, en comptant sur l’expérience des intervenants pour vous guider.
J’ai fait ma part, d’autres ont aussi exprimé leur avis. Nous avons tous vécu différentes expériences mais aucune n’est directement transposable à votre cas… mais je pense que tout le monde s’accorde à dire que le problème dépasse le cadre de "Vivre avec un panier percé".

Il est temps pour moi de vous souhaiter autant de bonheur que possible, quelques soient vos choix.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#32 15/06/2017 13h47 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   39 

Décidément le café vous traumatise, je suppose que vous veiller à manger que 120g de viande par repas au lieu de 150g car 30g par repas tout les jours sur 20 ans imaginez les économies !!! big_smile

Je suis volontairement provocateur, je pense qu’il faut prendre du recul et arriver à comprendre le point de vue des autres

Hors ligne

 

#33 15/06/2017 13h47 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   127 

Bonjour,

audrey8134 a écrit :

Nous ne sommes pas fusionnels à mon grand désespoir, terme avec lequel je le charrie très souvent d’ailleurs.

Etre ou non fusionnel, n’empêche pas d’être en phase (ou non) sur les dépenses.

audrey8134 a écrit :

On s’est arrangés dans le sens ou j’ai acheté cash le terrain de notre RP avec mes économies

comme AleaJactaEst, le principe du terrain me surprend.
En quelque sorte, vous lui avez fait une donation de la moitié du terrain.

audrey8134 a écrit :

Pour les impots nous payons une année chacun et j’assume entièrement le budget courses ce qui d’ailleurs est un énorme budget sois dit en passant entre 500 et 600€ / mois. Va falloir refaire les compte pour vérifier si la balance est toujours équilibrée ;-)

Mes parents fonctionnaient ainsi.
Pour être honnête, je n’ai jamais compris comment ils arrivaient à fonctionner!
Pourquoi ne pas simplement diviser l’ensemble des frais communs par 2 ?

audrey8134 a écrit :

Sauf pour ses loisirs ou il fait ça dans mon dos parce qu’il sait que ce n’est pas raisonnable.

Ou dit autrement, car il sait que vous allez râler. big_smile

audrey8134 a écrit :

Pour moi trop de dépenses futiles est nuisible car on s’encombre de choses inutiles au final et on se prive de choses bien plus sympas : vacances, fringues, … Et encore ce n’est pas se priver car on pourrait se le permettre mais on se l’empèche.
Çà ne le choque pas de dépenser 4000€ pour son loisir uniquement mais 750€ la semaine une location de vacances c’est impensable !

Alors, là vous avez plusieurs problèmes qui se cumulent.
Déjà vous parlez de budget vacances.
Pourquoi ne pas mettre en place une épargne mensuelle (50/100/150€ chacun selon vos envies) dédiés à cette dépense ?
Même logique avec les voitures, …

Pour les dépenses futiles, il y a le coût financier, et le coût d’encombrement.
Autant, les dépenses avec ses fonds ne vous concerne pas, autant l’encombrement de l’habitation commune vous regarde.
A voir ce qui est important pour vous!
A la maison, achetez un nouveau robot de cuisine, que ce soit 10 ou 1.000€, déclencherait probablement une engueulade (la cuisine est encore très encombré, lié aux travaux en cours dans la maison)

audrey8134 a écrit :

Mais des économies il en fait mais parce que je le bride sinon il n’aurait peut être que 1000 ou 2000€ d’économies. Pas assez pour les imprévus lorsque l’on est propriétaire, avec voiture et moto et beaucoup d’électronique a la maison.

C’est son choix.
Si la voiture tombe en panne et qu’il n’a pas les moyens de réparer, tant pis, ça attendra d’avoir les moyens!
Mais c’est à lui d’assumer ces choix, pas à vous de les assumer, ni de faire les choix à sa place!

audrey8134 a écrit :

C’est son argent je le conçois mais pensez-vous que l’on puisse raisonner et faire comprendre notre vision qui est bien différente à des gens formatés comme cela ?
Des rentiers du forum ou futurs rentiers étaient-il cigales dans un autre temps ?
Comment leur vision a t-elle changer ?

On peux comprendre une autre façon de gérer l’argent, mais ce n’est pas pour ça qu’on l’accepte!
Ensuite, pour le changement de vision, j’en vois pas mal (lié à un groupe d’aide budgétaire sur réseau social que je suis).
Par contre, il faut souvent un déclic fort.
Généralement, c’est un gros mois en déficit, l’arrivée d’un nouvel enfant, un début de burn out, …
En gros souvent des évènements qui remette tout le quotidien en cause.

Ceci dit, je vais me répéter, essayer de changer son conjoint me semble peu souhaite. Voir risqué sur la durée (risque de ressentiment, …)
Par contre, vous devez faire en sorte que ses dépenses ne vous impacte pas!
Pour cela, à vous de définir des méthodes pour cela. (épargne automatique pour le budget vacance par exemple)
Et surtout, gérez votre argent et non le sien.
Dites lui que s’il a besoin de conseil, vous êtes là, mais ne prenez pas les décisions à sa place!
Ce que vous obtiendrez en le forçant c’est le contre coup, qui le fera dépenser encore plus un peu plus tard.

J’avoue que pour une fourmi comprendre les dépenses d’autrui est compliqué.
Les accepter encore plus.
Bien qu’en ayant conscience, j’ai toujours du mal à ne pas juger.
D’ailleurs, c’est un exercice quotidien : ne pas juger. wink

audrey8134 a écrit :

Donc faith pour vous ne pas dire oui à toutes ses pulsions plaisirs c’est se priver ?!

Non, mais parler de se priver pour éviter un achat, c’est se priver! big_smile
Perso, j’envisage de racheter des chaussures car les miennes sont usés, voir une "jolie" paire de chaussure me fait autant d’effet que voir un pigeon (oui je suis un peu trop à Paris en ce moment).

Hors ligne

 

#34 15/06/2017 14h04 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   128 

doubletrouble a écrit :

Par contre j’aurais honte de n’avoir accumulé aucun patrimoine à transmettre à mes enfants - pour qu’ils aient moins de chemin à parcourir que moi.

C’est un autre débat, mais le chemin de vos enfants ne sera pas le votre.

Ce sujet est un sujet très important, déjà bien discuté sur le forum et il semblerait qu’il y ait bcp plus à transmettre à ses enfants qu’un patrimoine.

Je serai presque même d’avis qu’un héritage puisse nuire au bonheur. Le patrimoine que l’on créer peut être source de bonheur, celui qu’on hérite, sans doute beaucoup moins.

Je crois que le souvenir d’avoir eu une enfance heureuse et d’avoir vue ses parents aimants et épanouis vaut plus que n’importe quel chèque.

Donnez des clés et des valeurs pour qu’ils réussisse lui même en société et qu’il réussisse à créer son propre patrimoine vaut plus qu’un chèque de 1M€ au décès des parents.

Dernière modification par AleaJactaEst (15/06/2017 14h10)

Hors ligne

 

#35 15/06/2017 14h21 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   

Je crois que le problème de fond c’est la vision du couple.
Comment un couple peu s’épanouir, fonder une Famille et éduquer ses enfants quand, sur la partie si essentiel qu’est l’argent/finance, il n’y a aucune cohérence entre Les conjoints.

la gestion budgétaire d’une famille, ne peut, à mon sens, se faire chacun de son côté.

Je ne connais pas votre age, mais vivre avec quelqu’un  dont on ne supporte pas tout un pans de caractere ……je ne comprends pas!

Puisque la gestion budgétaire et la cohérence des dépenses semblent si important pour vous, posez vous la question: votre conjoint est il récupérable ou allez vous passez des annees à vous bouffez sur ce sujet?

Je me permet ces remarques car vous avez sollicité des avis. Loin de moi l’idée de donner des leçons.

Et si Monsieur avait posté sur ce forum avec ce genre de sujet: Vivre avec une gestionnaire.
J’aurai émis Les meme doutes: compatibilité ou adversité?
Un couple c’est d’abord de la cohésion dans les sujets primordiaux comme l’argent.

Dernière modification par frame (15/06/2017 14h24)

Hors ligne

 

#36 15/06/2017 14h22 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   31 

Je suis dans le même cas que vous, je suis fourmi et mon mari est panier percé.

Il me semble urgent que vous ayez une discussion tous les deux, et trouviez un autre mode de fonctionnement. Il faut que vous lui disiez que passer des belles vacances sont, pour vous, obligatoires et non négociables. Il faut que vous vous ouvriez des comptes communs pour les dépenses communes et un compte épargne avec virement direct en début de mois, pour le budget vacances.

Acheter votre RP de cette façon était une grosse erreur, comme déjà expliqué par les autres intervenants, mais on ne refait pas le passé, donc inutile de disserter encore sur le sujet.

Pour le reste, il me parait aussi urgent de lui lâcher la bride sur ses dépenses. Ça vous fait souffrir, ça le fait souffrir, c’est source de tensions dans le couple et ça ne changera jamais. Je vous le dis par expérience et aussi car vous êtes ensemble depuis de nombreuses années. Si vous vous aimez, vous parviendrez à surmonter cela, par le dialogue (qui ne consiste pas de votre côté, à critiquer ses dépenses ou à tenter de le persuader de s’y prendre différemment avec son argent) et en trouvant un autre mode de fonctionnement.

Autre piste :
- tenter de gagner plus d’argent par vous même : formation pour augmenter votre salaire, investissements

Edit : Mais si frame, ça peut parfaitement fonctionner, mais il faut de l’amour, des concessions, essayer de comprendre l’autre et surtout lâcher prise sur des choses qu’on ne peut pas changer. Ou… partir !

Dernière modification par Myrtilles (15/06/2017 14h24)

Hors ligne

 

#37 15/06/2017 14h23 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   

@ doubletrouble je vois que nous avons le même avis sur ce genre de comportement. Est-ce pour palier à un manque de quelque chose je ne sais pas. Peut-être pour l’ego … Je connais tellement de personnes qui vont même jusqu’à s’endetter pour partir en vacances a ibiza juste pour faire comme tout le monde. Ne parlons pas du dernier écran plat et la console qui va avec. Ces comportement sont dangereux à mon sens.

@Faith : je respecte mon conjoint ce n’est pas dans le sens du dressage que je voulais insister mais plutôt comme l’apprentissage. Ce n’est pas aussi naturel que pour moi certes mais il y parvient très bien. C’est simplement qu’il ne va pas jusqu’au bout.

@kiwai10 : je ne suis pas une grosse mangeuse, je mange de bons produits et a ma faim ne vous inquiétez pas pour moi. Mon conjoint mange pour 4 par contre et je le taquine souvent sur ça.
Le café c’est un exemple qui revient souvent mais pas qu’ici. C’est pas vital, ça fait plaisir sur le moment mais quand on réalise ce que cela représente, il y a de quoi acheter la superbe machine a espresso italienne. Tout comme la barre de mars acheté tous les jours au distributeur au travail, a raison de 1€ … pourquoi ne pas acheter le paquet dans le commerce. Le plaisir sera le même enfin il me semble.

@ gunday merci pour votre esprit ouvert et moins critique que d’autre :p
Je vais discuter avec mon conjoint pour avoir son réel ressenti, voir pour mettre en place un compte en commun …
Je sais que je suis une hypercontrolante et je l’infantilise concernant l’argent. Mais c’est parce que je sais d’où il vient et je n’ai pas envie de vivre la même chose.
Je ne veux pas le changer, je sais que lui seul peut le faire s’il en a envie mais je ne veux pas trimer pour rien si monsieur se fait plaisir en claquant le fruit de son son gagne pain.
Je sais que je n’ai aucun droit de regard sur ses dépenses persos et il est bien gentil de ne pas m’envoyer paitre quand je m’imisse un peu trop.
Je lutte pour ne pas trop juger également mais c’est très dur !!!

Hors ligne

 

#38 15/06/2017 14h29 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   44 

On ne va pas au bistro du coin boire son café uniquement pour le café ; cela peut aussi être l’opportunité de rencontre, de discutions plus ou moins bon enfant, de suivre la vie de quartier, …
Pour 1€/j de café, on peut en apprendre bien plus qu’en achetant une machine.

Une petite question, de vos écrits il ressort que vous le taquinez sur nombre de ses traits de caractères/habitudes, qu’en est-il des vôtres à travers ses yeux ?

Hors ligne

 

#39 15/06/2017 14h41 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   128 

audrey8134 a écrit :

C’est pas vital, ça fait plaisir sur le moment mais quand on réalise ce que cela représente, il y a de quoi acheter la superbe machine a espresso italienne.!

Vous semblez avoir un besoin de posséder. Est ce que cette machine procurera plus de plaisir que les expresso au café ? Sans doute pas.

Aussi le bonheur ressenti ne se stock pas comme des euros… vous pouvez empiler des tas de dépenses inutile, vous ne retrouvera pas forcement autant de plaisir lorsque que vous utiliserez l’argent accumulé. Le plaisir se distille au jour le jour.

Autant je vous rejoins sur certains points, où parfois des dépenses compulsives de plusieurs milliers d’euros entrainent un plaisir assez bref et qu’il parfois possible d’avoir autant de plaisir en faisant autrement, autant sur un expresso à 1.5€ … Là c’est maladif.

Pour être honnête votre situation me rappel parfois celle que j’avais avec mes parents, qui étaient souvent dans le rouge et pourtant avait des tas de dépenses inutiles. Le fond du problème c’était surtout que je ressentais de l’insécurité.

Enfin si je peux me permettre beaucoup ici vous ont consacré du temps et vous ont donné des réflexions intéressantes. Ne les balayez pas d’un revers de main si elle ne vont pas dans votre sens. Au final tout est dit ici dans l’intérêt de pouvoir vous aidez sur votre couple.

Dernière modification par AleaJactaEst (15/06/2017 14h59)

Hors ligne

 

#40 15/06/2017 14h51 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   

@ wulfram : Donc le café pour certains est comme un loisir, du lien social, un plaisir. C’est un point de vue certes différent du mien mais je l’entend.
Mon conjoint me reproche de vouloir tout gérer, tient tient étonnant. big_smile

@ myrtilles : Comment gérez vous au quotidien votre différence ? Vous le laissez tranquille tant que cela n’impacte pas votre budget commun ?
On surmonte cela depuis plus de 11 ans, d’ailleurs ce n’est pas insurmontable, c’est juste que j’ai du mal a certains moments.
Je vais bien tenter de gagner plus, en ouvrant un PEA et en suivant les conseils d’Épargnant 3.0 mais cela ne changera rien au problème.

@ frame : nos finances ne sont pas en péril loin de la. Du coup ce n’est pas foncièrement un énorme problème. D’ailleurs cela n’en n’est pas un pour lui ! C’est moi qui aimerai qu’il gère son argent comme je le fais; je dois également mettre de l’eau dans mon vin en suivant vos conseils.

@ aleajactaest : si on vient a avoir des enfants, certes j’aimerais leur transmettre de quoi bien démarrer dans la vie mais ce sont surtout des valeurs et des principes. L’argent ne pousse pas dans un jardin, il est dur a gagner ( pour certains très dur ) et trop facile à dépenser. D’où le juste milieu à inculquer. Pas de privation mais un peu de frustration.

Hors ligne

 

#41 15/06/2017 15h03 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   132 

Je vais être optimiste mais clair.

Dans un couple, chacun évolue (même lorsqu’on n’est pas en couple d’ailleurs).
schématiquement, dans cette évolution, soit on a davantage de points de convergence, soit on diverge et là avec trop de désaccords, les concessions ne sont plus intéressantes.

Pour schématiser, pour vous les vacances sont importantes. Pour lui les équipements dernier cri.

Constatons, qu’il a évolué. Votre caractère de fourmi a déteint sur lui la cigale. Maintenant, il n’y a que vous qui savez si cette distance reste importante et/ou supportable.

Nous pouvons affirmer qu’il va évoluer. Personne de sérieux ne peut vous dire dans quel sens.

De mon point de vue, ce qui est important dans un couple, c’est d’être clair et transparent sur ses propres aspirations et objectifs vis à vis de soi même et vis à vis de la personne avec qui on vit. Conscient de cela, chacun décide si le chemin à parcours est "rentable" ou non (effort nécessaire et pourquoi faire).

Ici, vous mettez sur la table des questions que chacun vit sans forcément les formaliser. Mais les formaliser permet de vivre en cohérence avec soi même et d’assumer ses choix.

si vous cherchez un conseil : 1/ clarifiez vos objectifs. 2/ partagez les avec votre conjoint

Pour répondre à votre question, est il possible de vivre avec un panier percé. Cela dépend de vos objectifs (est ce qu’on vous tenez vraiment à ce qu’il y a dans le panier), de la taille du panier et surtout de la taille du trou.

Dans chaque couple, il y a un qui considère que l’autre fait des dépenses (d’argents ou de temps) inutile. Mais tout est une question de proportion et d’impact.

Hors ligne

 

#42 15/06/2017 15h07 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   

@ aleajactaest : vous avez raison. Je pense que ça me rassure de posséder. La machine je la vois tous les matins, je touche mon investissement du bouts des doigts; alors qu’au café c’est plus subjectif.
Ce n’est peut être qu’1€50 mais a la fin de l’année c’est plus de 500€ donc sur toute une vie. J’ai donné cet exemple car on ne réalise pas forcément l’impact d’une petite dépense quotidienne sur le long terme. Enfin tout ça pour dire que je ne bois jamais de café ;-)
Peut être que mon incompréhension vient de la également.

Je remercie les gens qui participe à ce fil de discussion, sincèrement, ça m’aide à y voir plus clair.
Et à me rendre compte que le problème vient beaucoup de moi.
Ce n’est pas un dilemme car dans la vie il faut composer avec sa moitié, c’est simplement une vision différente de la mienne avec laquelle j’ai du mal.
Vous êtes tous plus " mature " que moi et arrivez à passer outre. Avec un peu ( beaucoup en fait ) de travail sur moi, je devrais arriver à ce que ca m’affecte moins.

Hors ligne

 

#43 15/06/2017 15h07 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   142 

Audrey, au vu de vos explications et en tant que cigale réformée, il me semble que l’attitude de votre compagnon vis à vis des ressources (dont l’argent) est la même que celle qui était la mienne par le passé.
C’est à dire de consommer ce qui est disponible, sans faire d’économie mais sans non plus s’enfoncer dans le rouge. Il "l’investit" dans ses passions et petits plaisirs quotidiens, ce qui est normal. Ca peut devenir problématique en cas d’imprévu, mais c’est temporaire.

vous ne changerez pas cette attitude de base, et lui reprocher ce qui est à vos yeux inutile est contreproductif. Par contre, ce qui est possible, et peut aussi vous apporter satisfaction, est de négocier un budget d’épargne mis de côté dès que la paie tombe et à laquelle on ne peut toucher. Le disponible baissant, les dépenses diminueront d’autant. Pour faire passer la pilule, vous pouvez proposer 2 épargnes, une intouchable et l’autre permettant de financer de temps en temps quelques achats impulsifs.

La répartition entre les 2 épargnes ne dépendra que de vos talents de négociatrice wink

Quand au café, si je suis un fervent défenseur de la machine italienne à expresso tiré de café bio torréfié localement qui dans le long terme coûte bien moins cher que la pisse d’âne tirée des machines vantées par un certains Georges C. , prendre son petit noir au bar est aussi un espace de convivialité et ça c’est difficilement chiffrable.

Hors ligne

 

#44 15/06/2017 16h01 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   68 

audrey8134 a écrit :

Je sais que je n’ai aucun droit de regard sur ses dépenses persos et il est bien gentil de ne pas m’envoyer paitre quand je m’imisse un peu trop.
Je lutte pour ne pas trop juger également mais c’est très dur !!!

Audrey, en Chine vous seriez juste une excellente épouse.

L’attitude Française me semble contre nature et contre productive. A mon sens, lorsque deux personnes décident - de leur propre chef ! - de lier publiquement un pacte solennel d’assistance mutuelle, de fidélité et loyauté pour la vie, les espèces de cloisonnements des budgets, du temps et des modes de vie à la mode en France (encore plus qu’aux US, bizarrement) me semble tristes et assez égoistes.

C’est une sorte de refus d’abandonner complètement les habitudes de célibataire, et d’endosser pleinement la responsabilité envers l’autre. Ou bien une peur du divorce, un manque de confiance dans la relation ? Dans ce cas pourquoi s’en être encombré ?

Idem pour le fameux "je ne juge pas". Pour moi c’est juste une manière polie de dire que l’on est indifférent à l’autre. Nous faisons des jugements de valeur en permanence pour mener notre barque ; et même si dans un excès de relativisme on décidait que la morale n’existe pas, la logique existe et certains choix sont objectivement idiots.

Bref, "old man yells at cloud"…

P.S: pour le café, je suis d’avis qu’on obtient un meilleur café avec de bons grains fraîchement moulus et une Bialetti* qu’avec ces machines à espresso (qui ont en revanche toute leur place au bureau).

* actionnaire :p

Dernière modification par doubletrouble (15/06/2017 16h26)

Hors ligne

 

#45 15/06/2017 16h13 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   104 

audrey8134 a écrit :

…Et à me rendre compte que le problème vient beaucoup de moi.
…Avec un peu ( beaucoup en fait ) de travail sur moi, je devrais arriver à ce que ca m’affecte moins.

Aïe ! Vous retombez (comme nous tous en général) dans vos travers : vous voulez tout gérer puisque vous ramenez la difficulté sur vos seules épaules et en plus on vous aide à vous…culpabiliser ? Zut…

Non, on est comme on est, il faut commencer par s’accepter et après peut être que des choses positives vont se produire.

Ainsi à la faveur d’un caractère plus ouvert, si votre conjoint est intelligent (ce qui semble être le cas heureusement à vous lire), peut être pourrez vous l’amener à réfléchir sur la "rat race", l’impact sur la planète et vos éventuels enfants d’une consommation à outrance etc.

Hors ligne

 

#46 15/06/2017 16h18 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   127 

AleaJactaEst a écrit :

Ce sujet est un sujet très important, déjà bien discuté sur le forum et il semblerait qu’il y ait bcp plus à transmettre à ses enfants qu’un patrimoine.
[…]
Donnez des clés et des valeurs pour qu’ils réussisse lui même en société et qu’il réussisse à créer son propre patrimoine vaut plus qu’un chèque de 1M€ au décès des parents.

Ce qui signifie également ne pas habituer les enfants à une vie trop riche financièrement.
Voir le chapitre à ce sujet dans Millionaire next door.
Les enfants habitués à un niveau de vie élevé dépenseront beaucoup au quotidien dés le début de leur vie active et auront du mal à constituer du patrimoine.

audrey8134 a écrit :

Le café c’est un exemple qui revient souvent mais pas qu’ici. C’est pas vital, ça fait plaisir sur le moment mais quand on réalise ce que cela représente, il y a de quoi acheter la superbe machine a espresso italienne.

La cafetière italienne standard fait aussi du bon boulot!
Tout en étant pas cher, robuste et produisant un café qui a une bonne réputation, et en prime utilisable partout (même en camping sur le barbecue)! wink

Boubouka a écrit :

si vous cherchez un conseil : 1/ clarifiez vos objectifs. 2/ partagez les avec votre conjoint

C’est d’autant plus vrai quand on s’oriente vers des projets non normés, tels que devenir rentier, se reconvertir dans un domaine moins rémunérateur, etc.

audrey8134 a écrit :

Vous êtes tous plus " mature " que moi et arrivez à passer outre. Avec un peu ( beaucoup en fait ) de travail sur moi, je devrais arriver à ce que ca m’affecte moins.

C’est aussi lié au fait d’être investisseur heureux.
Il faut avoir une approche zen et savoir lacher du leste pour garder le côté heureux! wink
Il faut juste garder un équilibre.
Le fonctionnement par l’exemple est aussi un fonctionnement plutôt efficace (de ce que j’en ai vu sur des approches 0 déchêts/DIY par exemple).

doubletrouble a écrit :

Idem pour le fameux "je ne juge pas". Pour moi c’est juste une manière polie de dire que l’on est indifférent à l’autre.

C’est aussi et surtout une façon de laisser de l’espace à l’individu!
Juger pour moi revient aussi à une absence de tolérance, ce qui dans un couple me semble compliqué.

Hors ligne

 

#47 15/06/2017 16h36 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   68 

gunday a écrit :

La cafetière italienne standard fait aussi du bon boulot!
Tout en étant pas cher, robuste et produisant un café qui a une bonne réputation, et en prime utilisable partout (même en camping sur le barbecue)! wink

Je plussoie vigoureusement.

gunday a écrit :

C’est aussi et surtout une façon de laisser de l’espace à l’individu!
Juger pour moi revient aussi à une absence de tolérance, ce qui dans un couple me semble compliqué.

On peut juger sans pour autant condamner ! J’apprécie qu’un ami me signale quand il considère que je me comporte comme un imbécile ou que je me dirige droit vers un mur ; pour moi c’est principalement une marque d’attention. Après, nous sommes adultes et tout un chacun est libre d’ignorer les conseils/jugements ainsi prodigués.

Le mépris (intolérance) est en revanche une toute autre chose. Je pense qu’une relation où chacun exprime son jugement sans arrière-pensée est très saine, mais en revanche il est bien connu que du mépris envers son partenaire est un prédicteur puissant de divorce.

Hors ligne

 

#48 15/06/2017 20h40 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   90 

doubletrouble a écrit :

Le mépris (intolérance) est en revanche une toute autre chose. Je pense qu’une relation où chacun exprime son jugement sans arrière-pensée est très saine, mais en revanche il est bien connu que du mépris envers son partenaire est un prédicteur puissant de divorce.

c’est pour cela qu’il faut savoir être économe de son mépris ! (il y a tellement de nécéssiteux…)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#49 15/06/2017 23h05 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   15 

Je ne peux qu’aller dans le sens de tous les intervenants qui ont proposé le compte joint.

Au debut de ma vie de couple, nous contions les dépenses de chacun et dressions une liste des meubles achetés par chacun. Nous partions du principe qu’il valait mieux organiser notre séparation tant que tout allait bien!

Au fil du temps et avec les banques en ligne chez qui les cartes ne coutent rien, le compte joint réservé aux dépenses communes nous a vite paru plus simple à gérer. En couple depuis plus de 10 ans et pacsé depuis que le pacs existe cette formule nous convient bien. Ce compte paye les loyers, les crédits, l’essence, la nourriture, les assurances…

Par contre nous ne l’alimentons pas à hauteur de nos revenus, mais à part égale depuis toujours. Avec tantôt ma conjointe ou tantôt moi qui avait des revenus supérieurs au fil des années, ca n’a jamais posé problème, mais je crois que nos revenus n’ont jamais été différents de plus de 200€par mois. Bien sur ce compte est alimenté en début de mois avant toute autre dépenses et en prévoyant une marge de manœuvre un peu large.

Bien sur cela implique de définir son train de vie en fonction du plus petit revenu

A cela nous avons ajouté plus récemment un compte épargne joint, alimenté modestement (50€ chacun), mais qui évite les prises de têtes en cas de petite galère genre lave linge qui casse ou dans lequel nous puisons pour les plaisirs ou les vacances

En plus de ca, mais là ca peut paraître exagéré, nous avons au dernier changement de voiture créé un compte épargne voiture, qui nous sert à payer l’entretien, l’assurance, les contrôles techniques de la voiture et à preparer un apport pour son inevitable remplacement (environ 60€ par mois chacun, mais nous roulons peu).

Les impôts sur le revenus sont par contre payés en fonction de nos revenus respectifs.

Pour les loisirs et l’épargne personnelle nous gérons chacun de notre coté et j’avoue ne connaître ni le salaire exact, ni l’épargne de ma conjointe.

Au niveau des caractères je me considère comme économe, mes amis comme radin, et ma conjointe très économe me trouve dépensier. Il est vrai que mes passions ou lubies me coutent deux ou trois fois par an quelques centaines d’euros. Mais sans elles, je ne serais plus le même!

Notre système n’est probablement tenable que parce que nous avons toujours été en activité avec un écart de revenu peu significatif. De plus, nous n’avons jamais connu de chômage ou de longue maladie et n’avons finalement que peu testé le "S" de notre PACS. L’autre limite est aussi que notre probable écart d’épargne pourrait nous empêcher d’investir à part égales ensemble, sauf à continuer à respecter notre règle du moins disant.


Code parrain Moniwan: A034EY0001

Hors ligne

 

#50 15/06/2017 23h15 → Vivre avec un panier percé ! (dilapider, dépensier, gaspilleur, rat race-)

Membre
Réputation :   39 

Je trouve ça marrant que vous ne soyez pas chacun curieux de savoir combien l’autre gagne/possède, le rapport à l’argent peut être particulier big_smile

Pour des écarts de revenus important à mon sens le plus simple est de payer les charges proportionnellement à ce que chacun gagne, celui qui gagne le plus met toujours le plus de côté mais ça permet en cas de gros écart par exemple 10k vs 1k de ne pas vivre comme un smicard, avec un conjoint qui galère à joindre les deux bouts pendant que l’autre économise 9k, et ça présente l’avantage de s’adapter aux phases transitoire de déséquilibre comme le chômage, accouchement, arrêt longue durée etc

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech