Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/06/2017 02h07 → DrMinimal [13] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à Marseille) (immeuble, immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel))

Membre
Réputation :   13 

Bonsoir à tous,

nous venons de concrétiser l’achat de notre 3ème bien en copropriété, et nous nous intéressons donc au quatrième. Avec l’expérience et le recul, nous nous sentons de plus en plus confiants pour nous attaquer à un type de bien qui nous paraissait absolument inenvisageable il y a peu: les immeubles de rapport.

Nous
Pour rappel, nous sommes un couple PACSé atteignant bientôt la trentaine, l’un salarié, l’autre en profession libérale, avec un revenu cumulé raisonnablement confortable, de l’ordre de 60k€ net/an.

Stratégie
Notre terrain d’investissement est une ville Française de petite taille, et désormais Marseille que je connais bien.
Notre stratégie immobilière est de viser le cash-flow nul, afin d’optimiser la vitesse de croissance de notre patrimoine: heureux dans nos travails, nous ne souhaitons pas tirer des revenus dès aujourd’hui de notre immobilier. L’idée est d’avoir un patrimoine net qui augmente le plus vite possible, et d’en liquider la partie immobilière petit à petit pour la placer en actions le jour où nous voudrons travailler moins, probablement à partir de 2030 pour moi, plus tard pour madame.
Cependant, devant les ordres de grandeur pour l’entretien d’un immeuble, il nous semble sage de dégager un cash-flow positif, au moins pour le premier (en cas de catastrophe, série noire d’impayés, toiture à refaire etc…, nos revenus salariés couvriraient à peine le prêt).
Nous n’investissons que dans les hypercentres de ces deux villes, dans des biens où nous serions prêts à vivre (ou avons vécu), où tout est accessible à pieds, avec au minimum un peu de travaux. Nous louons en meublé & meublé de tourisme, en LMNP au réel.

Le bien
À proximité de La Plaine, l’immeuble est à vendre à 530 000€. Il est constitué de 8 appartements, dont 6 loués en nu (à priori pas d’incidents de paiements, nous attendons les baux et les quittances), un fraîchement rénové, et un grand T2 avec une terrasse privative entièrement à rénover.
Une des façades a été ravalée récemment, et la toiture semble en bon état. La cage d’escaliers un peu vieillotte est saine et bien entretenue.

Les travaux
Le montant estimé pour la rénovation du T2 est de 60 000€. Il n’y a pas d’autres travaux à prévoir.

Le financement
Nous sommes financés à 110%: frais d’agence, de notaire et travaux inclus, nous aurions une première proposition à 1.7% hors-assurance sur 25 ans.

L’analyse
La taxe foncière est de 3 500€.
Les 6 appartements sont loués en nu 37 700€/an hors charges. L’appartement rénové sera loué en meublé à 7000€/an (580€/mois), soit +10% par rapport aux appartements nus. Le grand T2 sera rénové dans un style "loft" pour faire de la location en meublé de tourisme (je cherche des retours d’expérience sur la demande d’autorisation auprès de la Mairie pour cette activité à Marseille). Recettes estimées: 7 200€/an (600€/mois).
Soit un total de 51 900€/an bruts de loyers hors charges.
Au fur et à mesure des sorties des locataires des appartements nus, ou via des accords à l’amiable, les 6 autres appartements seront passés en meublés. Pour simplifier, je réalise les simulations comme s’ils étaient loués meublés aux loyers actuels. Les simulations sont effectuées sur Rendement Locatif, sans inflation, ni augmentation de loyers, de revenus ou d’impôts locaux.

Rentabilité brute: 8%
Rentabilité nette: 6.7%
Cash-flow: +970€/mois pendant 10 ans

Si l’immeuble était négocié à 490 000€ nous aurions:
Rentabilité brute: 8.6%
Rentabilité nette: 7.22%
Cash-flow: +1150€ pendant 10 ans
cette option d’achat nous conviendrait plus, avec +14 000€/ans dégagés pour l’entretien de l’immeuble et en cas de coup dur.

Revente
La revente se ferait à la découpe (avec mise aux normes etc…), de préférence à l’issue des 25ans, mais éventuellement nous vendrions un ou deux appartements en milieu de route si besoin de dégager des liquidités.

Questions
- Quel est votre avis sur cet investissement?
- Quelqu’un a-t’il déjà obtenu une autorisation de la mairie de Marseille pour faire de la location en meublé de tourisme? À Marseille la Mairie n’est pas très regardante il semblerait, mais nous préférons rester en règle.
- En cas de revente à la découpe de quelques biens en cours de prêt, afin de conserver les liquidités des ventes (i.e.: ne pas rembourser la partie du prêt correspondant à la vente), quels moyens légaux existent? Demander la transférabilité du prêt pour financer un autre projet? Autres?
- Au delà de la période de "grâce" où on ne paie pas d’impôts (10 ans ici), le cash-flow devient négatif (ce que beaucoup de blogs immos ont tendance à occulter). Pour nos précédents investissements, le montant est faible, ici il l’est moins. L’unique parade est bien d’acheter d’autres bien avec travaux, jusqu’à finalement payer des impôts (effet ciseaux)?
- Notre parc immobilier étant déclaré en LMNP au réel, les 6 appartements loués en nus pourront-ils être déclarés au forfait (abattement de 30%) le temps de les passer en meublés?

En vous remerciant,

Dr. Minimal

Dernière modification par DrMinimal (02/06/2017 02h12)

Mots-clés : immeuble, immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel)


Bonjour, je suis Dr. Minimal, et je blogue mes progrès vers l'indépendance financière en Français et en Anglais.

Hors ligne

 

#2 02/06/2017 08h25 → DrMinimal [13] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à Marseille) (immeuble, immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel))

Membre
Réputation :   639 

Bonjour,

vu le montant des loyers (>15000 €/an), tant que les appartements seront loués nus, vous n’aurez pas le choix, imposition au régime des revenus fonciers au réel. Par contre, vous pouvez en sortir quand vous voulez (en passant en meublé) si vous n’avez pas inscrit de déficit foncier, imputable sur le revenu général.

Vos projections sont optimistes, car vous partez sur le régime meublé qui, avec les amortissements, vous permet de ne pas payer d’impôts.

Mais avant cela, vous aurez à gérer un immeuble pas entièrement loué (2 appartements vides actuellement, d’autres seront vides, le temps de faire travaux et aménagements, entre les départs de locataire et la relocation meublée). Donc, pendant 2 ou 3 ans, cet immeuble vous rapportera nettement moins que ce que vous avez prévu.

Côté dépenses, je trouve la somme de 60 k€ pour refaire un T2 assez astronomique. Par contre, vous êtes bien optimiste en ne comptant aucun frais sur les autres appartements alors que, par définition, passer un appartement en meublé coûte au moins l’achat des meubles et de l’électroménager, et en général, on en profite de plus pour faire un rafraîchissement.
Côté dépenses, pensez aussi à l’imposition, qui sera significative tant que vous serez en location nue.

Au total, le projet présente une rentabilité pas extraordinaire. C’est peut-être normal pour un immeuble en centre ville et en bon état, mais enfin ce n’est pas l’affaire du siècle. Ce qui sauve le cashflow c’est le prêt à 1,7 % sur 25 ans (très avantageux) ; et aussi le régime LMNP bien sûr en supprimant presque toute l’imposition (tant qu’il n’est pas remis en question).

En tout cas, prévoyez que le temps de tout passer en meublé, cet immeuble vous coûtera plus que prévu et vous rapportera moins que prévu. Pour financer cette période il vous faudra piocher dans l’épargne ou le financer sur vos revenus courants.

Dernière modification par Bernard2K (02/06/2017 08h38)

Hors ligne

 

#3 06/08/2017 23h06 → DrMinimal [13] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à Marseille) (immeuble, immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel))

Membre
Réputation :   13 

Bonsoir Bernard2K,

j’avais oublié de vous répondre.

Merci pour votre retour, en effet, ce n’est pas une affaire brillante, et je suis donc passé à autre chose. Je préfère viser des immeubles vides, pour y faire les travaux en une seule fois et louer l’intégralité en meublé directement, sans attendre des fins de baux.


Bonjour, je suis Dr. Minimal, et je blogue mes progrès vers l'indépendance financière en Français et en Anglais.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech