Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 16/12/2011 11h18

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3383  

INTJ

Plusieurs fois, j’ai mis en exergue que le CAC 40 comportait une bonne dizaine de mid-caps qui n’ont rien à y faire et créés une fausse illusion de sûreté, contrairement au DJA 30 où les sociétés sont véritablement des mammouths dans des positions de leaders.

Une critique aussi récurrente des petits porteurs vis à vis de la cote français et le nombre de sociétés au capital verrouillé et donc difficilement opéable.

Rappelons qu’une société non opéable, si vous êtes actionnaires minoritaires ne vaut que la somme de ses dividendes actualisés + une prime de probabilité de changement de contrôle, c’est à dire souvent pas grand chose.

Je me suis amusé à parcourir le CAC40, et sauf erreur, je vois 16 sociétés sur 40, c’est-à-dire 40% avec un capital verrouillé (pacte d’actionnaires, droit de votes double et autres astuces).

Bouygues : famille Bouygues
EADS : Etat français
EDF : Etat français
GDF-Suez : Etat français
France Telecom : Etat français
L’Oréal : famille Bettancourt
LVMH : famille Arnault
Pernod Ricard : famille Ricard
Peugeot : famille Peugeot
PPR : famille Pinault
Publicis (famille Badinter)
Renault : Etat français
Safran : Etat français
STMicroelectronics (Etat français via Areva et Etat Italien via caisse des dépôts italienne)
Suez Environnement (Etat français via GDF-Suez)
Veolia (Etat français via la Caisse des dépôts)

+ Michelin qui est une société en commandite, donc difficilement opéable, comme l’était Lagardère qui ne fait plus partie du CAC40.

Typiquement, Peugeot est donc :
1) une valeur cyclique
2) une mid-cap
3) une valeur non opéable

Autant dire que pour l’investisseur particulier, elle n’a à mon sens, strictement aucun intérêt, quand bien même elle soit dans le CAC40.

Hors ligne Hors ligne

 

#2 16/12/2011 11h50

Membre (2010)
Réputation :   137  

InvestisseurHeureux a écrit :

L’Oréal : famille Bettancourt

Il y a également Nestlé au capital (30% je crois). A noter que le pacte qui liait Liliane Bettencourt et Nestlé arrive bientôt à échéance. Nestlé s’interrogeant sur le devenir de cette participation…..

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/12/2011 12h11

Membre (2010)
Réputation :   10  

A noter aussi que j’ai lu plusieurs fois des gérants dire , et même parfois en s’appuyat sur de savantes études, que les sociétés familiales étaient plutot un gage de bonne gestion (entendre gestion prudente , ayant moins recours à l’effet de levier) et surperformait le marché en général…

Sinon PUBLICIS est il vraiment controlé? Difficile de différencier actionnaire majoritaire et de controle…
Publicis Groupe

Hors ligne Hors ligne

 

#4 16/12/2011 12h24

Membre (2010)
Réputation :   174  

InvestisseurHeureux a écrit :

Renault : Etat français

plus pour très longtemps… les petits-fils de Louis Renault ne l’entendent pas de cette oreille… à suivre car juridiquement assez intéressant !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#5 16/12/2011 12h25

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3383  

INTJ

jean a écrit :

A noter aussi que j’ai lu plusieurs fois des gérants dire , et même parfois en s’appuyat sur de savantes études, que les sociétés familiales étaient plutot un gage de bonne gestion (entendre gestion prudente , ayant moins recours à l’effet de levier) et surperformait le marché en général…

J’ai vu aussi ce type d’étude, mais je crois qu’elles sont biaisées, parce qu’on ne trouve pas d’actionnariat familial chez les banques ou grandes valeurs financières. Ce qu’il faudrait c’est une comparaison secteur par secteur, et non pas entreprises familiales vs le marché.

jean a écrit :

Sinon PUBLICIS est il vraiment contrôlé ? Difficile de différencier actionnaire majoritaire et de controle…
Publicis Groupe
Il y a un pacte d’actionnaire entre la famille Badinter et le groupe Japonnais Dentsu.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 16/12/2011 16h00

Membre (2010)
Réputation :   7  

InvestisseurHeureux a écrit :

Il y a un pacte d’actionnaire entre la famille Badinter et le groupe Japonnais Dentsu.

Le Monde a écrit :

Le Monde> Pensez-vous que le japonais Dentsu soit prêt à exercer, en juillet 2012, son option de vente des 11 % du capital de Publicis ?

M Levy> Pour l’instant, les représentants de Dentsu ne nous ont pas fait part officiellement de leur décision. Nous misons sur le fait qu’ils vont souhaiter sortir et privilégions une hypothèse de rachat de leurs actions et leur annulation. Nous n’envisageons pas d’autres grosses acquisitions en 2012.

Source: Maurice Lévy, patron de Publicis, renonce à son salaire

Hors ligne Hors ligne

 

#7 16/12/2011 16h27

Membre (2011)
Top 20 Monétaire
Réputation :   15  

Certes mais la plupart des société du dj ne sont pas opeable de part leur taille ou leur prix.
Qui peut lancer une opa sur procter, coca ou pepsi?
Bizarre pour Ricard la famille possédé 14% soit 28% dès votes reste le solde qui peux changer de main,
Même à 100% public qui peut acheter Ricard pas ses concurrents car il y aurai monopole, un acteur d’un autre secteur mais greffe délicate..ducoup quasiment même per que diaego…
. pour l’oréal,quelle sera la position de neslte quand le pacte sera caduc.

Dernière modification par Romain (16/12/2011 17h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 17/12/2011 13h29

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   237  

(détail : la CDC est minoritaire dans Veolia et son statut est amené à évoluer avec la reprise de Transdev)

Le CAC est un peu un cas particulier, mais en descendant un peu plus bas dans les capitalisations, avoir un capital verrouillé ne me semble pas un problème.

Deux choses :
- Un capital qui paraît "verrouillé" peut justement bouger, parce que le majoritaire négocie sa participation en bloc. Avec a la clé OPA, retrait de la cote ou élargissement du flottant.
On verra comment Silic, détenu par Groupama, ou Locindus, détenu par BNP, évoluent.

Vers 2002/2003, pas mal de belles affaires dans lesquelles j’étais investisseur ont été sorties de la cote par leur actionnaire principal, souvent familial. Le majoritaire ne voyait plus d’intérêt à garder le titre coté en bourse et profitait de l’occasion d’un cours bas pour faire une offre que peu de personnes refuserait.

- Pour un aspirant rentier, c’est très bien qu’un titre cote à la valeur de ses dividendes futurs actualisés, et l’on doit espérer que la prime au-dessus de ce prix soit la plus faible possible. Acheter un droit de vote spéculatif alors qu’on en fera rien, c’est de l’argent gâché.

A début des années 2000 on avait encore des ADP Casino et Legrand à Paris : actions sans droit de vote mais à dividende préférentiel. Malgré leur dividende plus élevé que l’ordinaire, elles décotaient par rapport à l’action ordinaire à cause de l’absence de prime spéculative liée au changement potentiel d’actionnariat.

C’était un bon instrument pour un rentier, avec peu de risque de la voir coter au-dessus de l’actualisation des dividendes ou de les faire sortir de la cote à cause d’une OPA. Malheureusement, ce sont les sociétés elles-mêmes qui ont préféré sortir les titres smile

Hors ligne Hors ligne

 

#9 17/12/2011 13h59

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   254  

ISTJ

Nikki a écrit :

C’était un bon instrument pour un rentier, avec peu de risque de la voir coter au-dessus de l’actualisation des dividendes ou de les faire sortir de la cote à cause d’une OPA. Malheureusement, ce sont les sociétés elles-mêmes qui ont préféré sortir les titres smile

On se demande bien pourquoi smile smile smile

L’intérêt de l’actionnaire individuel, ne peux être au mieux qu’un dégât collatéral. Mais cela peu suffire à son bonheur.

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 13/01/2012 18h01

Membre (2011)
Top 20 Monétaire
Réputation :   15  

Albertis à revendu 15% de eutelsat qu’il détenait …faisant passer ainsi le flottant de 43 à 58%
Je ne comprends pas la baisse la valeur devient plus opeable et elle prend -5%…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 13/01/2012 20h28

Membre (2011)
Réputation :   22  

Romain a écrit :

Albertis à revendu 15% de eutelsat qu’il détenait …faisant passer ainsi le flottant de 43 à 58%
Je ne comprends pas la baisse la valeur devient plus opeable et elle prend -5%…

Ils l’ont vendus avec une décote de 6% par rapport au cours de la veille donc le cours se base désormais sur cette valeur, enfin pour l’instant.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 14/01/2012 18h36

Membre (2011)
Réputation :   19  

Pour Nikki: où avez-vous vu (votre post du 17/12/2011 à 13h29) que LOCINDUS était détenu par la BNP ?

Sur le site de LOCINDUS on peut lire :
"au 27 juillet 2011 la répartition du capital est la suivante :
Supérieur à 70 % : Crédit Foncier
Entre 5 et 10 % : Financière de l’Échiquier
Entre 2 et 5 % : Tocqueville Finances"

NOTA pour l’AMF: j’ai depuis longtemps des actions LOCINDUS (que je regrette d’avoir conservées …)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 09/11/2014 22h55

Membre (2014)
Réputation :   73  

Bonjour à tous,

J’aimerais savoir si quelqu’un a des astuces pour être "à l’aise" avec l’honnêteté d’un actionnaire majoritaire lorsque l’on investi dans une entreprise dite "contrôlée"?

Le risque est par exemple, la rémunération ultra-généreuse des directors ou du management (en cash ou en stock-option) ou bien les OPR sous la valeur intrinsèque, ou encore les AK bidons…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 09/11/2014 23h18

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2604  

Astuce = regarder ce qui a été fait dans les années passées par le même gros actionnaire….

… et connaître ce que la Loi prévoit comme droit des minoritaires.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 09/11/2014 23h31

Membre (2014)
Réputation :   73  

Merci Goodbylenine,

Cela peut aider effectivement, mais un escroc laisse-t-il forcement des traces (petits "vols") avant d’agir de manière plus ample (gros "vols")?

En tout cas c’est vrai que quelqu’un d’honnête pendant 10 ans a des chances de continuer à l’être les années suivantes.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 10/11/2014 03h52

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2604  

Je ne parlerais pas d’"escroc", pas plus que de "vol" dans le cas dont on discute au CAC40. Il y a juste différentes pratiques de gouvernances, qui respectent la loi (y compris les droits des minoritaires), font l’objet de votes en AG.

Dans d’autres entreprises, plus petites, il y a des pratiques que l’on peu qualifier de bien plus "limite", et généralement les dirigeants concernés ont une réputation qui va avec (et souvent une longue liste de procédures aux fesses, qui durent pendant de nombreuses années).
Vous pouvez par exemple creuser l’exemple instructif du dirigeant de ACAN, dont on a déjà discuté un peu ici, et dont la société, une foncière qui possède de l’immobilier dans les meilleurs quartiers de Paris, a réussit, avec de multiples attributions de BS, acquisitions, fusions, scissions, remboursements de capital, à faire perdre de la valeur (et pas qu’un peu) aux actionnaires minoritaires, sur une période où le marché de l’immobilier montait fortement. Toute personne investissant dans une société où ce dirigeant est actif, le fait en toute connaissance de cause, si elle a fait ses "devoirs".


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur