Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 22/05/2017 20h39 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Merci jef56, je n’utilise aucun "screener" pour filtrer mes investissements et ma foi cela ne m’a pas trop mal réussi en 30ans de bourse
Pour la CPCU  ,rendez-vous dans quelques mois et au plus dans 7 ans, meme avec 10% de mon portefeuille investi dessus je dors tres bien!

Quant aux "pointures" du forum, l’historique de ce forum montre un renouvellement périodique

Hors ligne

 

#52 22/05/2017 22h17 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Au 31 mars 2017 selon FT MARKETS Tocqueville Finance détenait 11900 titres..près d’un tiers du flottant!!….je pense maintenant connaitre le vendeur acharné!
Donc   pour reprendre l’image de Jef56 :TOCQUEVILLE est un méga-dindon,c’est étrange je les croyais plus malin

Dernière modification par vonfleck (22/05/2017 23h47)

Hors ligne

 

#53 30/05/2017 16h48 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Mise à jour , je détiens 950 titres CPCU (CHAU) au dernier pointage

Hors ligne

 

#54 30/05/2017 19h47 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   

Bonsoir. vu votre investissement M.Vonfleck, je suppose que vous irez a l’AG.
Si oui en ferez vous un compte rendu ici ? 50 actions pour ma part…

Hors ligne

 

#55 30/05/2017 19h52 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Banni
Réputation :   543 

@vonleck: le gros vendeur, qui veut absolument liquider sa position, est toujours là.
Vous l’aviez aidé, involontairement bien sûr, à vendre sans faire écrouler le cours en chantant il y a une dizaine de jours les mérites de CPCU et en passant sous silence ses facteurs de risque (et aussi d’après vos dires, en achetant aussi vous-même des titres).

La technique de ce vendeur est maintenant claire pour ceux qui observent attentivement le carnet d’ordres. Le vendeur ne met pas d’ordre de vente, ou alors pour une petite quantité, pour ne pas faire fuir les acheteurs éventuels. Mais il introduit un ordre de vente quelques secondes avant le fixing de 11h30 ou 16h30, pour la quantité juste suffisante pour écouler le maximum de titres à cours inchangé ou en légère baisse.

Si vous voulez acheter une fraction importante du flottant, comme vous vous en vantez, alors cassez votre  tirelire demain et mettez un très gros ordre d’achat à 95€ ou 94€ dans le carnet d’ordres. Et vous verrez alors le vendeur trop heureux d’introduire un ordre de vente de même taille et au même prix quelques secondes avant le fixing (pour que vous n’ayez pas le temps de changer d’avis). Et la transaction se fera alors.

Hors ligne

 

#56 30/05/2017 22h45 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Cher Parisien,je vous rassure car cela fait déjà quelques semaines que j’ai repéré son manège et je connais fort bien sa technique….j’ai 30 ans de marchés derrière moi!
Le seul fonds à ma connaissance avec une grosse pose est ULYSSE de TOCQUEVILLE FINANCE bien sur je n’ai pas les moyens actuellement de lui racheter ses 10 000 titres (je suppose) mais je pense qu’un acheteur assez costaud  est là aussi….
Je suis patient ,confiant et comme on dit par ici "c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses!"

Pour LIVERMORE, je ne vais plus aux AG depuis 15 ans cela m"evite les maux de tete dus à la langue de bois genéralisée et les maux d’estomac dus aux cocktails frelatés……

Dernière modification par vonfleck (30/05/2017 22h49)

Hors ligne

 

#57 30/05/2017 23h05 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   123 

Bonsoir

Je me permets de donner un avis sur cette société que je n’ai étudié que superficiellement, je le reconnais bien volontiers, mais assez pour savoir ce qu’il en est.
Pour moi, c’est un investissement périlleux pour de petits actionnaires, car beaucoup trop politique. Ils feraient mieux de rester à l’écart.

D’abord, le flottant ne représente que 2 %. Autant dire, c’est une affaire entre la Ville de Paris (32%) et Engie (66 %). Le flottant n’est là que pour justifier la cotation.

Mais ce qui est le plus étrange, c’est que cette société vaut, depuis plusieurs années, et je le souligne, beaucoup plus que son cours actuel de 85 €. De par sa rentabilité, au moins 180 à 200 €. D’où la question essentielle. Pourquoi le cours stagne entre 80 et 120 € ?
Tout simplement parce que cela n’intéresse pas les 2 principaux actionnaires. La Ville de Paris ne veut même pas de dividende, semble-t-il.
Je pense que c’est un dossier très "politique". Engie et la Ville de Paris doivent retirer d’autres avantages que les résultats et dividendes (reclasement de personnels par exemple), et que les 2 partenaires s’entendent pour éviter que le cours ne s’envole.

L’avez-vous remarqué ?
C’est une entreprise très bien gérée. Au poil près …
En 2013, ventes de € 483 Mls, dépenses opérationnelles de 428 Mls, soit 88,6 %.
Mêmes chiffres pour 2014: 393 Mls, soit -18,6 %, c’est pas rien ! Mais ajustement immédiat: dépenses opérationnelles 348 Mls, d’où un rapport dépenses / CA de … 88,5 %. Sont forts !
Pour 2015, CA de 441 Mls (+12,2 %), et dépenses opérationnelles de 401 Mls, soit un rapport de 91 % …
Et en 2016, CA de 469 Mls, dépenses de 418 Mls, soit 89,1 % ….

Cette entreprise a une particularité. Ses coûts fixes sont aussi variables que ses coûts variables et s’ajustent quasi automatiquement aux variations de la conjoncture. Chapeau, ils ont trouvé le Saint Graal ….

Si le cours de CHAU s’envolait, les parisiens auraient tôt fait de considérer que la Mairie profite d’une quasi situation de monopole pour les plumer. Pas très bon sur le plan politique.

Je le répète, de mon point de vue, compte tenu du faible flottant et de la difficulté pour entrer et sortir, il est préférable de rester à l’écart.

Bonne soirée

Dernière modification par Durun (30/05/2017 23h18)


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#58 30/05/2017 23h11 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Bonsoir Durun ,je suis d’accord avec vous sur deux points : c’est une société particulierement bien gérée et elle est tres fortement décotée en Bourse, mais je  reste convaincu de la pertinence de l’investissement à moyen terme

Hors ligne

 

#59 30/05/2017 23h49 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   123 

Re

@Vonfleck

Ne vous méprenez pas. Quand je disais que la société était bien gérée, au poil près, c’était humoristique.
Quand on a des variations de l’activité de 10 % et plus, on ne peut pas ajuster immédiatement ses coûts fixes, au minimum, il y a 1 an de décalage. De plus, on peut réussir une fois, par chance, mais là, c’est chaque année. C’est impossible.
Cela signifie que les comptes sont établis en accord entre les deux partenaires.
A mon avis, le petit actionnaire est le cadet de leurs soucis.
J’espère que votre PRU est bas et que vous pourrez sortir sans trop de problèmes. J’ajoute que vous devriez le faire si le cours atteignait les 125 / 130 €. Encore faut-il qu’il y ait de la contrepartie, ce qui ne sera plus le cas si vous rachetez la majorité du flottant.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#60 31/05/2017 15h25 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Banni
Réputation :   543 

vonfleck a écrit :

Cher Parisien,je vous rassure car cela fait déjà quelques semaines que j’ai repéré son manège et je connais fort bien sa technique….j’ai 30 ans de marchés derrière moi!
Le seul fonds à ma connaissance avec une grosse pose est ULYSSE de TOCQUEVILLE FINANCE bien sur je n’ai pas les moyens actuellement de lui racheter ses 10 000 titres (je suppose) mais je pense qu’un acheteur assez costaud  est là aussi….

Non, clairement il n’y a pas de gros acheteur costaud en face du gros vendeur.
En effet, ce dernier en est réduit aujourd’hui, faute de ce gros acheteur, à lancer un ordre de vente de 70 titres au marché, pour appâter de petits acheteurs et voir combien vont se précipiter pour acheter vers 93€ (cf. le carnet d’ordres en ce moment).
Et s’il y a assez de demandes, ce vendeur augmentera alors à la dernière seconce avant le fixing la taille de son ordre, pour écouler davantage de titres.
Et bis le lendemain, à un cours plus bas si nécessaire.

Bref, la tendance est clairement baissière et même ceux qui croient en cette valeur ont intérêt à attendre avant d’acheter, plus bas.
Pour ma part, je n’y toucherai pas (sauf à un prix dérisoire évidemment) tant que la gouvernance ne s’améliorera pas.

Hors ligne

 

#61 02/06/2017 05h07 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   

Le dossier est indiscutablement politique et, en l’absence de plus d’informations - que les minoritaires n’obtiendront pas -, la menace de l’arrêt de la concession ne peut être totalement écartée, même si la situation d’actionnaire de la ville de Paris atténue les chances de voir ce scénario se matérialiser.

La question qu’il faut se poser aujourd’hui est : pourquoi la suppression du dividende alors que les comptes 2016 ont été de bonne facture (+ 6% de CA et des ventes d’électricité qui ont cru de 16%. Le ROC a bondi à 56M € et le RNPG à 27,5 M€.)

On nous parle d’investissements dans les énergies renouvelables.
On sait qu’il y a également d’importants travaux d’entretien en cours.
Mais cela n’explique probablement pas tout.

Comme il sied à une entreprise aux motivations politiques, la CPCU ne donne aucune information sur le BALO.

Quelqu’un pense-t-il se rendre à l’Assemblée générale ?

Déontologie : Je suis actionnaire de CPCU.

Dernière modification par Ours (02/06/2017 05h10)

Hors ligne

 

#62 31/08/2017 23h31 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Du  beau,du frais  pour ma "petite" CPCU : ainsi le résultat est en hausse sur 6 mois,la coupure du dividende est exceptionnelle,et ils ont profité de la canicule  de juin….bref un florilège d"elements que j’avais subodorés dans de precedents massages
Mon ami Parisien trouvera certainement encore des éléments dérangeants….personnellement je conserve precieusement (pres de 1000 titres sur plusieurs comptes)

1
Communiqué – comptes au 1er semestre 2017 - Groupe
CPCU
I – Synthèse
En  dehors  d’éléments  exceptionnels
,  le
résultat  net
est  stable
  à  fin  juin  2017  par
rapport à fin juin 2016. 
Par  ailleurs,  avec  le  choix  d’avenir  du  réseau  de  c
haleur  en  faveur  de  la
transition
énergétique
, des  investissements  massifs  ont été  réalisés  pour
  assurer  le  verdissement  du
réseau  de  chaleur,  la  protection  de  l’air  et  la  mis
e  aux  nouvelles  normes  de  certains
équipements. Ces investissements ont conduit à
un pic d’endettement fin 2016.
Le
non  versement  de  dividende
,  acté  par  l’Assemblée  Générale  du  22/06/2017
  à  titre
purement  exceptionnel
et  pour  la  seule  année  2017  (au  titre  des  résultats
  de  2016),  a
permis  de
maintenir  un  niveau  d’endettement
similaire  à  celui  de  2016  en  dépit  des
travaux du plan quadriennal 2014/2017 de fiabilisat
ion du réseau de retour d’eau, travaux qui
devraient permettre une hausse d’environ 10 % du ta
ux de retour d’eau en centrales.
La rentabilité de l’ensemble de ces investissements
réalisés est attendue fin 2017 à un niveau
proche de 2016 et inférieur au coût moyen pondéré d
u capital. 
Enfin, CPCU a confirmé la
prolongation du gel des tarifs
sur la distribution de chaleur dans
Paris
jusqu’à fin 2019

II – Faits marquants de la période
a)
Une  rigueur  climatique  légèrement  inférieure  à  2016
  et  une  chaleur  produite
majoritairement avec des Energies Renouvelables et
de Récupération (EnR&R)
Les volumes de chaleur vendus sont en baisse de 5 %
, en lien avec la rigueur climatique (6 %
inférieure  à  la  moyenne  des  15  dernières  années  sur
  le  1
er
  semestre  2017  contre  3  %
supérieure à la moyenne des 15 dernières années sur
le 1
er
semestre 2016). 
Dans  la  continuité  de  2016,  la  chaleur  a  été  produi
te  majoritairement  avec  des  Energies
Renouvelables et de Récupération (EnR&R) sur le 1
er
semestre 2017 dont :

42 % issue de l’incinération des ordures ménagères
;

10 % issue de la combustion de granulés de bois ;

  1 % issue de la combustion de biocombustibles liq
uides.
b)
Non versement de dividende en 2017 au titre des rés
ultats de l’année 2016
Depuis 2012 et conformément aux engagements de l’Ét
at sur l’amélioration de la qualité de l’air
et en lien avec les objectifs fixés par la ville de
Paris et le Schéma régional du Climat, de l’Air et
           2
de l’Energie d’Île-de-France, CPCU s’est engagée en
faveur de la transition énergétique pour
dépasser le seuil de 50 % d’EnR&R dans son mix éner
gétique (50,6 % d’EnR&R en 2016) et
contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air.
Cette transition s’est accompagnée d’un cycle d’inv
estissements importants impactant les ratios
financiers  à  court  terme,  avec  un  doublement  de  l’e
ndettement  de  la  Société  sur  les  trois
dernières années. 
Pour contribuer au désendettement de la Société, un
e mesure exceptionnelle a ainsi été actée
lors de l’Assemblée Générale du 22/06/2017 avec le
non versement de dividende sur la seule
année 2017 (au titre des résultats 2016). Au regard
du dividende versé sur les cinq dernières
années, cela représente un effort d’environ 4 M€ po
ur ENGIE et 2 M€ pour la Ville de Paris.
c)
Gel des tarifs jusqu’à fin 2019
Après la mise en œuvre réussie de la transition éne
rgétique et écologique du réseau de chaleur,
CPCU se fixe désormais comme priorité de stabiliser
durablement ses tarifs afin de répondre
notamment aux attentes exprimées par ses clients et
par la ville de Paris. 
CPCU a donc pris la décision de geler ses tarifs su
r 2017 et a confirmé la prolongation de cette
stabilisation jusqu’à fin 2019. Cette démarche a no
tamment été rendue possible par la gestion
rigoureuse de la Société.
III – Périmètre de consolidation
Depuis le 31/12/2016, le périmètre de consolidation
n’a pas évolué.
Il comprend : 
-
les  sociétés  intégrées  globalement  dans  les  comptes
  consolidés :  Choisy  Vitry
Energie, Cogé Vitry et Géométropole ;
-
les  sociétés  mises  en  équivalence  à  hauteur  du  pour
centage  de  détention  par
CPCU  :  Climespace  (22  %),  Tiru  (19  %),  Choisy  Vitry
  Distribution  (45  %),
Transports Réunis Services (« TRS » 26 %) et Géotel
luence (50 %).
IV - Analyse des comptes consolidés du 1er semestre
2017
Les  comptes  présentés  ci-après  ont  fait  l’objet  d’u
n  examen  limité  des  commissaires  aux
comptes.
           3
a)
Compte de résultat

EBITDA = Earning Before Interest Taxes Depreciation
& Amortization : résultat avant amortissements, fr
ais financiers et charges d’impôts 
= ROC + amortissements

ROC = Résultat Opérationnel Courant : résultat avant
frais financiers et charges d’impôts

MTM = Marked to Market = Valorisation des Instrumen
ts de Couverture
Le chiffre d’affaires
consolidé baisse de 7 % de 273 M€ en 2016 à 254 M€
en 2017 et se
décompose essentiellement de la manière suivante :
-
les ventes de chaleur baissent de 4 %, passant de 2
47 M€ en 2016 à 238 M€ en 2017
en lien avec :

des  volumes  de  chaleur  vendus  en  baisse  de  5  %  en  l
ien  avec  la
rigueur climatique (0,94 sur S1 2017 vs 1,03 sur S1
2016),

un  engagement  sur  un  gel  des  tarifs  jusqu’à  fin  201
9  (depuis  la  hausse  du
01/01/2016) au niveau du prix de vente des abonnés
de la Délégation de Service
sur Paris ;
-
les ventes d’électricité sont stables à 19 M€ avec
:

une baisse au niveau de la rémunération de la capac
ité avec la fin du dispositif
transitoire (2014/2016) de prime cogénération en 20
16 et le marché de capacité,
bien moins favorable, à partir de 2017,
compensée par :

une  hausse  au  niveau  de  la  rémunération  de  la  produ
ction  avec  une
augmentation des ventes de 58 % (109 GWhé en 2017 v
s 69 GWhé en 2016
avec l’arrêt de certains réacteurs nucléaires début
2017).
La part dans les entreprises associées
est en hausse de 1,6 M€ en 2016 à 2,3 M€ en 2017,
notamment du fait de l’augmentation des résultats d
e Climespace avec la canicule du mois de
juin 2017.
Le résultat avant amortissement, résultat financier
et impôt  (« EBITDA »)
  est  en
augmentation  de  61  M€  en  2016  à  70  M€  en  2017,  du  f
ait  essentiellement  d’éléments
exceptionnels, négatifs en 2016 et positifs en 2017

30/06/2016   30/06/2017
Variation
Variation
A
B
B - A
B - A
Chiffres d’Affaires
M€
273,5
253,6
-7%
-20
EBITDA (*)
M€
60,7
70,3
16%
9,7
ROC (*)
M€
40,9
50,3
23%
9,4
Résultat financier
M€
-3,6
-3,6
2%
-0,1
MTM et cessions d’actifs
M€
1,5
-0,8
-158%
-2,3
Impôts sur les Sociétés
M€
-12,1
-14,3
18%
-2,2
Résultat net
M€
26,7
31,5
18%
4,8
Comptes consolidés CPCU
( *)  : y compr is r ésult at  des sociét és mises en équi
valence

Dernière modification par vonfleck (31/08/2017 23h39)

Hors ligne

 

#63 01/09/2017 13h50 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Lien permettant une meilleure lecture………

Investir

Hors ligne

 

#64 02/09/2017 09h29 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   

Cette précision relative au caractère exceptionnel du dividende est, en effet, encourageante.

Je m’abstiens toutefois de renforcer.

Si la perspective de voir la ville de Paris accepter de se spolier elle-même en ne renouvelant pas la concession paraît absurde, on ne peut toutefois rien exclure, régulation oblige. Un appel d’offre lancé et mené en bonne et due forme pourrait conduire à l’attribution du marché à un autre prestataire.

A moins qu’un retrait de la cote n’intervienne avant 2024. Cette perspective pourrait représenter un intérêt pour Engie, et la ville de Paris y trouverait son compte.

C’est en grande partie pourquoi je conserve ma ligne.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (02/09/2017 09h32)

Hors ligne

 

#65 04/09/2017 11h53 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   34 

Source boursier.com

Au 1er semestre 2017, Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) réalise un chiffre d’affaires consolidé en baisse de -7%, à 254 millions d’euros (273 ME en 2016).

Le résultat avant amortissement, résultat financier et impôt (Ebitda) est de 70 ME (61 ME en 2016). Le résultat financier est stable à -3,6 ME. Le résultat net augmente de 26,7 ME en 2016 à 31,5 ME en 2017. En dehors des éléments exceptionnels, les résultats au 30 juin 2017 sont comparables à ceux du 30 juin 2016.

Avec le choix d’avenir du réseau de chaleur en faveur de la transition énergétique, des investissements massifs ont été réalisés pour assurer le verdissement du réseau de chaleur, la protection de l’air et la mise aux nouvelles normes de certains équipements. Ces investissements ont conduit à un pic d’endettement fin 2016.

Les dettes financières s’élèvent à 226 ME à fin juin 2017 (dont 183 ME en passif non courant à fin juin 2017 et 192 ME en passif non courant à fin décembre 2016), à un niveau similaire à celui de juin 2016. Ainsi, l’endettement reste élevé à un niveau similaire de l’année de 2016, année où l’endettement avait atteint un pic à un montant deux fois plus important qu’il y a 3 ans.

Le non versement de dividende, acté par l’Assemblée Générale du 22 juin 2017 à titre purement exceptionnel et pour la seule année 2017 (au titre des résultats de 2016), a permis de maintenir un niveau d’endettement similaire à celui de 2016 en dépit des travaux du plan quadriennal 2014/2017 de fiabilisation du réseau de retour d’eau, travaux qui devraient permettre une hausse d’environ 10 % du taux de retour d’eau en centrales. La rentabilité des investissements réalisés est attendue fin 2017 à un niveau proche de 2016 et inférieur au coût moyen pondéré du capital.

CPCU a confirmé la prolongation du gel des tarifs sur la distribution de chaleur dans Paris jusqu’à fin 2019

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par vonfleck (04/09/2017 12h00)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech