Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/05/2017 23h00 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

J’ouvre cette file pour inciter les lecteurs à sortir des sentiers battus
Nous sommes le 16 mai 2017 et depuis 1928 il existe une bien belle societé ,uniquement connue de quelqes fouineurs boursiers et proprietaires parisiens:la compagnie parisienne de chauffage urbain
ENGIE à 66% et la ville de PARIS à 32% verrouillent le capital ce qui laisse seulement environ 35000 titres en circulation
Les fonds propres sont de 305 millions pour une capitalisation de 167 millions ce soir
CPCU est concessionnaire du reseau de chaleur sur la metropole ,elle utilise les dechets urbains,le gaz et depuis peu les pellets de bois bref une valeur ecologique
Le rendement annuel du titre est de 3.5% alors que la societe a un PER  de ……4 !!
La soociete est actuellement en phase de lourds investissements financés par la BEI principalement
Le risque (tres hypothetique) est la fin de concession en 2024…..mais l’indemnité serait coquette et proche des fonds propres ,donc  cela ne m’inquiete pas

pour info je detiens plus de 400 titres sur PEA

Investir

Dernière modification par vonfleck (17/05/2017 00h11)

Mots-clés : action, cpcu, paris

Hors ligne

 

#2 17/05/2017 08h36 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   124 

Bonjour vonfleck,

moi aussi je l’avais repéré en cherchant des valeurs "service aux collectivités". Pour l’instant je n’y ai pas été mais je la surveille. Je n’ai pas encore rentré le bilan 2016, mais après peut-être.

Au vu de mes critères d’investissement, pour l’instant la rentabilité me parait un peu juste (comme beaucoup de valeurs du secteur).

A suivre.

Hors ligne

 

#3 17/05/2017 09h52 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   97 

Même chose que Rodolphe en ce qui me concerne. Le rendement est dans la fourchette basse de ce que je me suis fixé, mais je pourrai envisager d’ouvrir une petite ligne dans assez peu de temps si le cours ne repart pas à la hausse. Et ce tout dans une optique de diversification de mon portefeuille.

J’avais déjà repéré la valeur en suivant régulièrement votre portefeuille, qui m’inspire beaucoup du fait des nombreuses "petites" valeurs s’y trouvant.

Je note également que vous possédez plus de 1,1% du flottant. Même si ce dernier est très très réduit, cela fait tout de même une belle "petite" position.

Dernière modification par Neo45 (17/05/2017 09h57)


https://petitactionnaire.wordpress.com/ - ma stratégie et informations débutants // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#4 17/05/2017 10h52 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Bonjour,comme je ne presente que mon PEA en ligne,ma position reelle sur la CPCU est nettement plus importante…
Quant à la rentabilité,pres de 8% de resultat net social sur le chiffre d’affaire, ce n’est pas courant!

Hors ligne

 

#5 17/05/2017 14h02 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   436 

vonfleck a écrit :

Bonjour,comme je ne presente que mon PEA en ligne,ma position reelle sur la CPCU est nettement plus importante
Quant à la rentabilité,pres de 8% de resultat net social sur le chiffre d’affaire, ce n’est pas courant!

---

pour info je detiens plus de 400 titres sur PEA

Vous devriez peut-être donner votre position totale sur cette valeur, dans ce cas.
Cordialement.

Dernière modification par maxicool (17/05/2017 14h03)


Parrain : WeSave - Yomoni - LINXEA - Bourse Direct - BINCK - Fortuneo - Boursorama - MAIL BLOG

Hors ligne

 

#6 17/05/2017 14h17 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Pour satisfaire la curiosité de maxicool,à midi ce jour,je detenais  880 titres de la CPCU,cette position pouvant evoluer à la hausse comme à la baisse chaque jour en fonction de mes seuils "psychologiques"

Pour info j’ai encore acheté quelques titres ce matin au fixing…

Dernière modification par vonfleck (17/05/2017 14h18)

Hors ligne

 

#7 17/05/2017 15h49 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   488 

vonfleck a écrit :

La soociete est actuellement en phase de lourds investissements financés par la BEI principalement
Le risque (tres hypothetique) est la fin de concession en 2024…..mais l’indemnité serait coquette et proche des fonds propres ,donc  cela ne m’inquiete pas
Investir

Vous devriez peut-être être inquiet!
Le contrat de concession, disponible sur le site de la société, précise que la Ville de Paris peut récupérer l’essentiel des actifs de CPCU:
- soit par un rachat possible une fois tous les 5 ans, en payant une certaine indemnité pas forcément très élevée d’ailleurs (cf. articles 39 et suivants)
- soit en attendant tranquillement la fin de la concession, qui n’est plus très lointaine (fin 2024). la Ville reprendra alors les actifs situés à Paris pour rien ou presque et les actifs hors Paris (comme l’usine de production de vapeur) au maximum à la valeur nette comptable, c’est-à-dire au prix de revient de la CPCU moins les amortissements pratiqués.

Du coup, (et c’est une question que je pose et pas une certitude) n’y a-t-il pas le risque de voir le cours de CPCU s’effondrer dès qu’on sera à 5-6 ans de la fin de la concession et que les investisseurs prendront vraiment conscience de ce risque, un peu comme cela s’est passé récemment pour SMTPC?

D’autant que la réglementation française et européenne est désormais très stricte: plus question de renouveller une concession à l’amiable mais obligation de lancer un appel d’offres, que la CPCU pourrait perdre comme cela est arrivé récemment pour JCDecaux avec le Vélib.

Désolé d’avoir troublé votre quiétude! Mais encore une fois, le pire n’est pas certain.
Cela étant, je préfère les actions moins risquées des concessionaires de très longues durées (plus de 60 ans comme Eurotunnel) ou mieux encore, les "perpétuels" comme ADP qui possède ses actifs et n’aura jamais de telle épée de Damoclès.

Dernière modification par parisien (17/05/2017 15h57)

Hors ligne

 

#8 17/05/2017 15h59 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Tsss,tsss……le bilan porte des provisions pour amortissements de "caducité" de la concession,jamais ENGIE n’invesirait  autant s’il n"etait pas certain  d’etre indemnisé au minimum à la valeur comptable qui est  le double du cours actuel!
Maintenant cette epée de Damocles n’est pas pour me deplaire elle me permet de ramasser à moindres frais les actionnaires frileux…

Dernière modification par vonfleck (17/05/2017 16h00)

Hors ligne

 

#9 17/05/2017 16h06 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   488 

Encore une fois, je n’ai aucune information sur les intentions de la Ville de Paris, sur ce que sait réellement Engie l’actionnaire majoritaire et plus généralement sur la probabilité que la concession soit renouvellée et n’expire pas fin 2024 (et sur les contreparties - peut-être très lourdes - qu’exigera Paris en échange d’un renouvellement).

Mais votre argument vonfleck me semble assez faible: JCDecaux continuait d’investir  fin 2016 sans se douter que Velib allait lui échapper quelques mois plus tard. Et ils sont fous de rage maintenant, mais impuissants. Comme quoi, …

Dernière modification par parisien (17/05/2017 16h08)

Hors ligne

 

#10 17/05/2017 16h13 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

PARIS est actionnaire de 32% de la CPCU, c’est le meilleur des  arguments…quant au velib  c’est tout à fait autre chose !

Hors ligne

 

#11 17/05/2017 16h25 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   84 

Bonjour,

Cette discussion à déjà eu lieu mais "noyée" dans le suivi du portefeuille : Portefeuille d’actions de Vonfleck (3/4) : sa répétition démontre le bien fondé de nos interrogations à l’époque vis à vis d’une société qui m’interesse beaucoup.

--> Est il possible d’estimer assez finement ce que l’actionnaire toucherait en cas de grosse surprise ?

Cordialement,

X

Hors ligne

 

#12 17/05/2017 16h26 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   488 

Bien sûr le fait que Paris soit actionnaire à 33% de CPCU augmente la probabilité du renouvellement de la concession.

Mais une fois un appel d’offres lancé comme l’exige la réglementation, une mauvaise surprise est toujours possible si un cocurrent se montre mieux-disant et oblige ainsi la Ville de Paris à le choisir …

J’arrêterai là, puisque je n’ai plus rien de nouveau à ajouter.

Ah si, j’ai un élément nouveau à rajouter: la société vient de publier aujourd’hui les résolutions de son AG annuelle, et il en ressort que le dividende (3,50€ les années précédentes) ne sera pas distribué cette année.

Cela explique sans doute l’important flux vendeur aujourd’hui, et pourquoi le cours d’une valeur aussi peu liquide n’a pas explosé à la hausse et a même baissé, alors qu’elle a été très chaudement recommandée ce matin sur ce forum.

Cette coupe du dividende, étrange pour une société dans ce secteur et supposée être une vache à lait (gros cash flows) distribuant de gros dividendes à l’approche de la fin de la concession, est a priori très inquiétante.
Mais j’imagine qu’un super optimiste, au contraire, ne va pas s’inquiéter estimant logique l’arrêt du dividende dans un contexte d’investissements très élevés.

Dernière modification par parisien (17/05/2017 16h43)

Hors ligne

 

#13 17/05/2017 17h14 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Cher Parisien ,cette coupe du dividende est surprenante quoique tout soit possible jusqu’à l’AGO mais bon j’espere que vous avez noté que le montant disribuable est de 301 millions d’euros….vu la rentabilité de la societé l’argent est mieux employé chez eux que chez bien des actionnaires
Je n’ai emis aucune recommandation d’achat ce matin ,certes la coincidence de mon message avec le communiqué est marrante!
Pour votre gouverne j’ai encore  acheté des titres  cet apres midi….alors svp pas d’insinuations !!

position globale de 917 titres ce soir….

Hors ligne

 

#14 17/05/2017 22h41 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Pour le PARISIEN,si vous lisez attentivement l’article 39 de la convention de concession,les biens amortis  seront repris zero…logique….mais tout le reste(biens de retour et biens de reprise) à la valeur nette comptable  ,je vous laisse analyser le bilan  pour comprendre que la CPCU ne risque rien financierement

De plus cerise sur le gateau,les terrains seraient rachetés à leur valeur venale….je serais curieux de connaitre la valeur actualisée des 15 millions d’euros de terrains  "historiques" de la CPCU dont le 185 rue de BERCY…..
Sur ce,good night and good luck !

Hors ligne

 

#15 18/05/2017 07h36 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   488 

La valeur vénale de terrains dépend de leur destination. Comme ici, hors siège,  ils sont à usage industriel (et cet usage a priori restera), ils valent bien moins cher que des terrains destinés à la construction de logements ou bureaux.

Comme dit ci-dessus, le risque le plus élevé à court et moyen terme n’est pas le non renouvellement de la concession ou le renouvellement mais avec des obligations financières encore accrues (ce risque est à long terme, puisque fin 2024), mais c’est la baisse durable des cash flows:

- contraintes environmentales de plus en plus lourdes imposées à CPCU, obligeant à investir tellement que le free cash flow est devenu négatif en 2016 et sans doute aussi en 2017. Dans ce contexte, la coupe du dividende n’est pas surprenante

- risque de baisse du CA, en raison de la baisse de la demande. La tendance est quand même, quoi qu’on dise, à ce que la chaleur et l’eau chaude soient produites au niveau d’un immeuble, voire d’un logement, et non à l’extérieur.

- risque de gouvernance: Engie et la Ville de Paris, actionnaires ultra majoritaires, ne pensent pas vraiment au petit porteur quand ils prennent leurs décisions.

Bref, ce risque est d’avoir pendant de nombreuses années un dividende maigrelet ou même nul.

En plus, l’essentiel des très lourds investissements depuis 2015 semblent être non pas des investissements de croissance, mais de maintien, c’est-à-dire qu’ils ne vont pas provoquer une nette hausse du CA et du résultat futur.  Du  négatif donc.

Dernière modification par parisien (18/05/2017 09h22)

Hors ligne

 

#16 18/05/2017 10h26 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Vous avez une vision pessimiste des choses et j’aurai du mal à vous convaincre
Un point cependant : l’avenir n’est pas à une chaufferie individuelle par immeuble parisien et les derniers grands chantiers parisiens et limitrophes integrent les reseaux de la CPCU dans leurs projets
Par ailleurs l’utilsation des dechets menagers en production de vapeur est tout sauf du passé ainsi que la geothermie etc…..
Le CA est tres dependant du  climat ,mais on peut avoir un tres belle rentabilité malgré un CA decroissant!

Hors ligne

 

#17 18/05/2017 10h39 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   488 

Encore une fois, je dis que c’est non pas un mauvais dossier mais un dossier avec davantage de risques et d’incertitudes que ce que décrivait votre post no. 1 ci-dessus.

C’est tout! et c’est vraiment la fin de mon intervention ici.

Hors ligne

 

#18 18/05/2017 13h06 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   23 

Plusieurs points de vue divergent et c’est très bien !
C’est la version contradictoire (argumentée) de chacun qui apporte la richesse du forum.

Hors ligne

 

#19 19/05/2017 12h11 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   

Bonjour Vonfleck,

En total neophyte, je regarde le cours de l’action et je vois que grosso-modo celui-ci est plutot stable et evolue depuis 7-8 ans dans une fourchette 80-100 euros et semble donc actuellement etre dans le haut de ce canal. Si on ajoute à cela un dividende "moyen" (3.5%) et même nul cette année, sans plus d’étude, le titre ne fait pas rêver.

Pourtant vous semblez beaucoup y croire. Du coup, je me demande ce qui vous attire tant sur cette action ? Pensez-vous que l’action va pouvoir sortir de ce canal et pour quelle(s) raison(s) ? Qu’est-ce qui justifierait pour vous une hausse du cours ou du dividende dans les mous/années à venir ? Quels sont vos objectifs ?

Hors ligne

 

#20 19/05/2017 13h18 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   488 

Bandini,
Apparemment, un actionnaire de cette société se pose les mêmes questions que vous depuis avant-hier, date de l’annonce de la coupe du dividende, et vend et continue de vendre à chaque fixing assez massivement, en réussissant à vendre ce titre peu liquide sans faire plonger le cours.

Il doit en fait une fière chandelle à Vonfleck, qui avant-hier matin a créé ce fil, attiré l’attention sur CPCU et ainsi suscité un courant acheteur.
Aucune insinuation sur le fait que ces deux là seraient de mèche. Je ne fait que constater deux faits simultanés.

Anecdote: j’ai été ce matin dans le 8ème (arrondissement de Paris) et il y avait beaucoup de trous dans la chaussée, gênant la circulation, dans au moins une quinzaine de rues. Il parait que cela a commencé il y a des mois. C’est la CPCU qui lentement et en prenant tout son temps "vérifie son réseau". Il parait que tout Paris y passera.
Cette plaisanterie coûtera probablement quelques dizaines de M€ d’"investissement" ou de charges comptables, qui alourdiront d’autant la dette, tout en dégradant le résultat 2017 et 2018. Bref, les perspectives à court terme sont à la baisse, même si elles sont peut-être bonnes à long terme. Pourquoi donc acheter maintenant, quand les mauvaises nouvelles immédiates (hausse dette, baisse résultat 2017) ne sont vraisembablement pas encore connus de tous et donc peut-être pas intégrés dans le cours?

Même si les résultats long terme augmenteront peut-être, il est rare que la bourse anticipe 3 ans à l’avance.

Hors ligne

 

#21 19/05/2017 13h59 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Pour Bandini, la CPCU a dégagé 39 millions de resultat net en 2016 pour des fonds  propres de 331 millions au 31/12 et capitalise 165 millions ce jour….je vous laisse faire quelques petits calculs!

Hors ligne

 

#22 19/05/2017 14h05 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   614 

parisien a écrit :

j’ai été ce matin dans le 8ème (arrondissement de Paris) et il y avait beaucoup de trous dans la chaussée, gênant la circulation, dans au moins une quinzaine de rues. Il parait que cela a commencé il y a des mois. C’est la CPCU qui lentement et en prenant tout son temps "vérifie son réseau". Il parait que tout Paris y passera.
Cette plaisanterie coûtera probablement quelques dizaines de M€ d’"investissement" ou de charges comptables, qui alourdiront d’autant la dette, tout en dégradant le résultat 2017 et 2018.

Vous avez des infos précises sur la nature des travaux ? Le "il paraît" ne donne pas cette impression.

Et à part ça, vous vous y connaissez en gestion de réseau de chaleur, pour qualifier cela de "plaisanterie" ?

Pour le peu que j’en sais, il est parfaitement normal de faire de la maintenance préventive sur un réseau de chaleur. C’est le type d’équipement dont on ne peut pas attendre qu’il tombe en panne avant d’intervenir.

C’est comme si vous écriviez que quand la RATP entretient ses bus et ses métros, c’est une "plaisanterie" qui coûte très cher ! Ou que Renault qui entretient ses usines et vérifie ses machines, c’est vraiment de l’argent perdu.

Vous avez l’air très fort en analyse de sociétés au travers de leurs bilans et publications, mais par contre quand vous jugez leur activité technique sur la base de "il paraît" et sans connaître les spécificités de cette activité technique…

Dernière modification par Bernard2K (19/05/2017 14h22)

Hors ligne

 

#23 19/05/2017 14h08 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Pour le Parisien,pour quelqu’un qui annoncait la fin de ses messages,je suis surpris et amusé de vous relire…vos insinuations sur une eventuelle entente avec le vendeur actuel sont desobligeantes,j’ai  ce midi 928 titres en position.(sur 2 comptes)..hé oui mon brave j’achète encore !!
Quant aux travaux le Parisien devrait consacrer son temps à lire attentivement le rapport annuel et les diverses actus de la société,cela lui eviterait de s’inquieter sur l’hypothetique envolée des  couts….

Dernière modification par vonfleck (19/05/2017 14h10)

Hors ligne

 

#24 19/05/2017 14h09 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   488 

Vous ne parlez que des ratios les plus favorables, ce qui est quelque peu trompeur.

Pourquoi ne pas dire aussi que :
- le résultat 2016 contient du non récurrent,
- le résultat 2017 sera en baisse,
- le free cash flow a été négatif en 2016 et le sera sans doute en 2017 (inhabituel pour une utilities)
- l’endettement est à la hausse alors même qu’il n’y a pas de croissance du CA
- à ma connaissance, la société n’a même pas communiqué sur la coupe du dividende, donné des justifications, et encore moins expliqué si c’est du ponctuel ou si cette absence durera plusieurs années. On laisse les actionnaires découvrir le dividende (ou plutôt, son absence) dans les résolutions de la prochaine AG publiées au BALO.

Hors ligne

 

#25 19/05/2017 14h18 → CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) : le charme de l'inconnue (action, cpcu, paris)

Membre
Réputation :   30 

Vous connaissez  déjà le resultat 2017 et il sera en baisse???….vous etes tres fort!  vous devriez lire le rapport annuel et les quelques lignes decrivant le mois de janvier2017 !!
Du non recurrent sur 2016??? vous vous etes trompé de fiche cher monsieur c"etait 2015 et le dividende exceptionnel de Climespace!!
Vous connaissez le principe de l’investissement industriel???
etc….
Pour le coupon ,ce n’est pas sympathique mais ce n’est pas une boite à l’hallalli non plus

PS je donnerai  ce soir comme chaque semaine le copie/colle de mon PEA  sur la file dédiée …cela calmera mon nouvel ami !

Dernière modification par vonfleck (19/05/2017 14h38)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech