Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 19/01/2018 09h17

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

Je suis complètement d’accord avec cat en direct vous pouvez viser des SCPI à capital fixe, les cifocomma, actipierre 1 2 3, capiforce semblent avoir une bonne gouvernance pour l’instant

Hors ligne Hors ligne

 

#77 19/01/2018 10h21

Membre
Réputation :   27  

KC44, il faudra arrêter votre bashing sur Corum sans éléments tangibles.
Vous n’en voulez plus, vendez les mais arrêter de critiquer sans aucun éléments probants.


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne Hors ligne

 

#78 19/01/2018 10h32

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je ne pensais pas que mon commentaire susciterait une telle réaction, loin de moi l’idée de faire du Corum bashing je donnais juste un ressenti en rapport avec le message de Salaze qui, échaudé par son expérience avec Atlantique Pierre 1, semblait vouloir rechercher la sécurité avant la performance à tout prix. Quant aux éléments tangibles ils ont déjà été débattus, on a le droit de ne pas être d’accord d’autant plus que les performances de Corum sont stables et à un niveau plus que satisfaisant aujourd’hui.

Hors ligne Hors ligne

 

#79 19/01/2018 10h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   416  

Seneque a écrit :

1. Emprunt
Sans salaire et avec un revenu très bas et irrégulier, il semblerait que contracter un emprunt n’ait pas d’intérêt et/ou soit mission impossible (noter aussi que les SCPI investies en Allemagne ne permettent pas de bénéficier des déductions d’intérêts d’emprunts).

Les investisseurs avertis peuvent-ils me le confirmer (j’ai encore du mal à entrevoir les réelles possibilités des in fine et autres nantissements) ?

Seneque, êtes-vous sûr que l’emprunt est impossible même avec un nantissement des parts (ou autre actif financier si cela vous est possible)? Je pense que cela vaudrait quand même le coup de se pencher sur la question.
Cela peut être intéressant même si ce n’est que pour une fraction (1/3, 1/2?) de votre investissement (et dans ce cas il faudrait privilégier une SCPI à revenus français pour l’emprunt afin de bénéficier de la déductibilité des intérêts).

Bien à vous
cat

EDIT : si vous souhaitez néanmoins investir au comptant et privilégier les SCPI vis-à-vis des foncières cotées, vous pourriez (parmi vos critères de choix) vous intéresser aux SCPI qui ont l’effet de levier intégré le plus important. Il est généralement moindre quand même que pour les foncières cotées mais certaines SCPI utilisent l’effet de levier de manière non négligeable (ex : sofipierre (sofidy) ou interpierre (paref)).

Dernière modification par cat (19/01/2018 14h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#80 20/01/2018 13h53

Membre
Réputation :   2  

roudoudou a écrit :

J’aurais sorti Epargne foncière et RAP personnellement. Sinon le portefeuille ne me semble pas trop mal diversifié

Bonjour,

Pouvez vous me dire ce que vous reprochez à épargne foncière?

Merci

Polo

Hors ligne Hors ligne

 

#81 20/01/2018 15h25

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2329  

J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#82 20/01/2018 17h47

Membre
Réputation :   11  

Bonjour à tous,

J’aurais besoin de vos lumières pour un investissement.

Ma mère vient de racheter une AV pour 9000€
Suite à une donation que mes parents vont me faire, il restera une somme de 34000€ soit un total de 43000€

Elle souhaiterait mettre cet argent dans des SCPI mais la question principale est de savoir si ce serait en direct ou bien dans l’AV.

Mes parents sont non imposables et le fait de toucher en gros 43000*5% = 2150€ ne les rendraient pas imposable.

Ma mère ne veut pas entendre parler d’actions, ni d’investissement immobilier "en dur". ni-même de démembrement. Elle vient d’avoir 70 ans. Pas d’encours supérieur à 150000€

Pour l’instant, le revenu du foyer convient, il n’y a donc pas une nécessité absolu de revenu complémentaire cependant, rien n’empêche de recevoir des revenus puis de les replacer.

Autant je connais cet investissement pour l’avoir pratiqué en AV avec des frais d’entrée de 6%, un versement des loyers sur le fonds euro standard sur Mesplacements liberté autant en direct via lacentraledesscpi, d’après ce que j’ai compris le montant total est investi, que les revenus arrivent trimestriellement sur le compte courant et que les frais en cas de rachat s’élèvent à environ 10-12%, le placement étant à long terme.

Dans ces deux choix, pourriez-vous me dire ce que vous en pensez et si vous avez d’autres questions ou d’autres possibilités, j’essayerai de vous répondre au mieux.

Merci.

Dernière modification par fredbon (20/01/2018 17h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#83 20/01/2018 18h02

Membre
Réputation :   48  

Bonjour,

Pourquoi se restreindre à celles uniquement proposées en AV, et qui ne maîtrisent pas forcément la collecte alors que vous avez accès en direct à toutes les SCPI.
De plus, sans imposition, pourquoi aller vers l’AV ?

Pour moi c’est tout vu dans votre cas, c’est en direct !

Certaines SCPI à capital fixe ont d’excellentes réputations sur le forum (Actipierre 1/2/3, Cifocoma 1/2, Capiforce) et si vous consultez le carnet d’ordre, vous vous apercevrez qu’il y a peut-être une opportunité sur Actipierre 3 et les Cifocoma avec des parts à la vente à un prix bas quand on regarde l’historique des échanges de parts sur les dernières années.
Par exemple, Actipierre 3 s’échange à 310€, du jamais vu depuis février 2015 soit 3 ans.
Cifocoma 2 voit des parts s’échanger à 400€, jamais vu depuis longtemps également.
==> Serait-ce une opportunité ?

Passez du temps et faites vous une petite sélection intéressante.

Cordialement,

Fabipm

Hors ligne Hors ligne

 

#84 20/01/2018 18h33

Membre
Réputation :   11  

Bonsoir,

Ma mère n’a pas de préférence que ce soit en direct ou en AV.
Ce qui l’intéresse c’est le côté pratique. Les questions qu’elle se pose :

- En cas de coup dur, la liquidité est-elle assurée dans un délai raisonnable ?
- Faut-il attendre qu’il y ai une augmentation de capital pour les SCPI fixe pour les revendre ?
- Peut-on souscrire à n’importe quel moment ? => Capital fixe ou variable
- Contrainte en terme de gestion annuelle ?

Pourquoi l’AV ?

Disons que d’un point de vue pratique, elle achète quand elle veut, elle comprend le principe de la fiscalité en cas de rachat, il y a des frais à l’entrée, elle reçoit un "loyer" chaque trimestre qu’elle peut réinvestir dans n’importe quel support.

Cependant, rien n’est arrêté sur la méthode.

Dernière modification par fredbon (20/01/2018 21h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#85 21/01/2018 01h55

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je n’ai rien compris à la question.
Vous parlez d’un rachat de 9000€ (9k), elle vous donne de l’argent mais c’est elle qui le place…
Il me semble que le critère transmission en est un donc à voir si c’est vous qui souhaitez placer l’argent ou elle, auquel cas l’AV avait un avantage avant 70 ans mais c’est à voir avec les spécialistes.

Pour répondre à vos autres questions:

fredbon a écrit :

- En cas de coup dur, la liquidité est-elle assurée dans un délai raisonnable ?

En cas de coup dur, ça dépend justement. Il y a un risque de blocage avec les SCPI ce qui peut entraîner des délais et/ou une baisse des prix de part. J’attends que quelqu’un me convainc qu’en AV ça sera plus liquide, pour ma part je n’y crois pas.

fredbon a écrit :

- Faut-il attendre qu’il y ai une augmentation de capital pour les SCPI fixe pour les revendre ?

Non, il suffit qu’il y ait un acheteur. Pour cela il faut surveiller les carnets d’ordres. Mettez-vous y, c’est instructif.

fredbon a écrit :

- Peut-on souscrire à n’importe quel moment ? => Capital fixe ou variable

Oui, parfois les sociétés de gestion ferment la souscription temporairement des SCPI à capital variable pour investir la collecte. Parfois pour les SCPI à capital fixe il n’y a pas de vendeurs de parts donc il faut attendre qu’il y en ait pour acheter et cela fait monter le prix (Actipierre 1 en ce moment).

fredbon a écrit :

- Contrainte en terme de gestion annuelle ?

Rien d’autre à faire que percevoir les loyers et remplir sa déclaration d’impôts.

fredbon a écrit :

Pourquoi l’AV ?

Disons que d’un point de vue pratique, elle achète quand elle veut, elle comprend le principe de la fiscalité en cas de rachat, il y a des frais à l’entrée, elle reçoit un "loyer" chaque trimestre qu’elle peut réinvestir dans n’importe quel support.

Cependant, rien n’est arrêté sur la méthode.

"réinvestir dans n’importe quel support" je ne suis pas sûr, ça va sur le fonds euro et si rachat vérifier les frais.
Vous oubliez une différence entre AV et direct, en AV vous avez des frais sur UC qui représentent en général au minimum 10% des dividendes.

Dernière modification par kc44 (21/01/2018 02h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#86 21/01/2018 14h51

Membre
Réputation :   11  

Surin a écrit :

Je n’ai rien compris à la question.
Vous parlez d’un rachat de 9000€ (9k), elle vous donne de l’argent mais c’est elle qui le place…

Ma mère vient de racheter son AV GMO dans laquelle il restait environ 9K€.
Sur une autre AV, après rachat total et une donation à mon nom, il lui restera 34K€

Total : 9K€+34K€ = 43K€

Surin a écrit :

J’attends que quelqu’un me convainc qu’en AV ça sera plus liquide, pour ma part je n’y crois pas.

C’est pour cela que je pose la question car, pour avoir expérimenté un rachat sur SCPI et vu que c’est le gestionnaire de l’AV qui est propriétaire des parts, il doit "théoriquement" en assurer la liquidité, ce qui avait été fait avec un rachat rapide des parts. (SCPI à capital variable)

Surin a écrit :

Non, il suffit qu’il y ait un acheteur. Pour cela il faut surveiller les carnets d’ordres. Mettez-vous y, c’est instructif.

Ok pour cela, ça implique donc de la gestion plus poussée et moins "simpliste" que d’acheter des parts dans de l’AV.

Surin a écrit :

"réinvestir dans n’importe quel support" je ne suis pas sûr, ça va sur le fonds euro et si rachat vérifier les frais.
Vous oubliez une différence entre AV et direct, en AV vous avez des frais sur UC qui représentent en général au minimum 10% des dividendes.

En ce qui concerne Spirica, les loyers vont sur le Fonds Euro Général (Actif Général de Spirica) qui a comme frais 0.7% et 0.5% sur actions/ETF/SCPI. De ce fonds en euros, il est donc possible soit de le racheter par un rachat partiel ou de l’arbitrer vers des UC. Les frais sur les SCPI à l’achat sont de 6% à l’entrée.

Une pénalité de 3% est appliquée si revente des SCPI avant 3 ans.

Dans le cas où ces loyers resteraient dans le fond euros, leur rendement serait augmenté par la revalorisation du fond euros chaque année.

Dernière modification par fredbon (21/01/2018 17h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#87 28/02/2018 23h15

Membre
Réputation :   2  

Bonjour,

Je dispose de 2 appartements, l’un que je loue en meublé, l’autre que je loue en location nue.

Le bien que je loue nue est conventionné par l’ANAH, ce qui me permet de bénéficier d’un abattement de 70% sur mes revenus fonciers. Je peux ajouter à cet abattement, mes frais de gestion ainsi que les travaux ce qui fait que je vais bénéficier pendant plusieurs années d’un déficit foncier (déficit chronique d’environ 2 000 €).

J’ai 12 000 € d’épargne que je souhaiterais placer dans des SCPI de rendement ce qui me permettra d’utiliser mon déficit foncier et de bénéficier de  revenus SCPI net d’impôt et de prélèvements  sociaux.
Cela vous semble également être une bonne idée ?

Mon conseiller en ligne ma conseillé d’investir à 50% sur Corum et  50% sur Epargne Pierre.
Cette répartition vous semble coherente ?

La SCPI CORUM a un rendement très interessant. Cependant, en investissant sur ce produit, je ne pourrai pas bénéficier de mon déficit foncier puisque l’impôt sera prélevé à la source, CORUM ayant son patrimoine à l’étranger.

Quelle répartition me proposeriez vous pour faire fructifier au mieux mon épargne tout en profitant de mon déficit foncier pour défiscaliser les revenus de mes parts de SCPI ?

Je vous précise que je suis imposé au TMI de 14%.
J’investis également 500 € tous les mois sur un trackers monde selon la méthode du Lazy Investing.

Dernière modification par Nicha (28/02/2018 23h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#88 01/03/2018 11h21

Membre
Réputation :   75  

Bonjour,

Corum et Epargne Pierre : j’y ai investi récemment avec une 3e, InterPierre. (environ 5k chacune). Mon objectif était de diversifier mon investissement et de le dynamiser.

Mais, selon moi, ce ne sont pas des « SCPI de qualité » (c’est le sujet de la file). Il ne s’agit pas de SCPI de fond de portefeuille. Actuellement, j’irai vers Rivoli Avenir Patrimoine et Foncia Pierre Rendement. À voir également : PF1 de Perial.

Ce ne sont que des pistes …. je n’ai pas fait de recherches avancées récemment sur ces SCPI.

À noter : je suis associé à certaines SCPI citées dans ce message.


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne Hors ligne

 

#89 01/03/2018 15h21

Membre
Réputation :   2  

Bonjour Nicha

Nicha a écrit :

Bonjour,
J’ai 12 000 € d’épargne que je souhaiterais placer dans des SCPI de rendement ce qui me permettra d’utiliser mon déficit foncier et de bénéficier de  revenus SCPI net d’impôt et de prélèvements  sociaux.
Cela vous semble également être une bonne idée ?

Dans votre cas, la solution qui semble la mieux adaptée, (si vous en avez la possibilité) est d’acheter environ 70 000€ de parts de SCPI en prenant un crédit sur 20 ans.

Il faut faire les calculs, mais cela devrait vous créer un résultat imposable proche de 2000€ (compte tenu des intérêts déductibles) qui viendra s’imputer sur votre déficit foncier.
Avec les données que vous précisez, il doit être possible de faire un montage qui s’autofinance quasiment si vous optimisez bien les paramètres du crédit ( durée, taux, assurance, frais, …) et choisissez des SCPI avec un bon rendement.

Bonne journée !
phl

Hors ligne Hors ligne

 

#90 01/03/2018 20h33

Membre
Réputation :   2  

PierreP, je vais étudier les SCPI que vous citez dans votre message.

Phil : je sais qu’il est plus intéressant d’investir sur des SCPI à crédit afin de profiter de l’effet de lévier ainsi que des intérêts d’emprunt.

Cependant, j’ai actuellement pas mal d’Epargne qui dort et j’aimerais en utiliser une partie.
En plus, la déductibilité des intérêt d’emprunt n’a pas beaucoup d’intérêt puisque je suis en déficit foncier.

Mes investissements en immobilier physique sont quant à eux investit à 100 % à crédit. Y compris les frais de notaire et les travaux.
J’aimerais conserver ma capacité d’emprunt pour réaliser d’autres investissements en immobilier physique.

Dernière modification par Nicha (01/03/2018 20h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#91 01/03/2018 22h21

Membre
Réputation :   2  

Les intérêts d’emprunts seront bien déductibles, il faut simplement calculer au plus juste pour arriver à créer un revenu foncier complémentaire  (après déduction des intérêts) qui soit égal à votre déficit annuel récurent.

Si vous avez beaucoup de cash à investir et que vous ne voulez pas amputer votre capacité d’emprunt vous pouvez aussi étudier la solution crédit In Fine avec nantissement d’un contrat d’assurance vie.

Vos revenus seront alors supérieurs aux mensualités d’emprunts puisqu’elles ne seront composées que d’intérêts.
A terme, soit vous revendez les SCPI pour solder le crédit soit vous utilisez votre contrat qui aura tranquillement capitalisé avec une fiscalité favorable.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #92 06/03/2018 11h22

Membre
Réputation :   75  

Acheter en 2018 ?

Un CGPI (Franck CALDARELLA) propose un bilan des SCPI 2017…
+ Bilan des SCPI en 2017 les meilleurs rendements.
+ Bilan des SCPI en 2017 les plus grosses capitalisations
+ Bilan des SCPI 2017 les plus grosses collectes

J’ai retenu qu’il avait fait le choix de ne pas commercialiser Corum. Selon lui, la politique d’investissement de CORUM est déraisonnable (suite à un échange par courriel).

Ce classement a eu le mérite d’attirer mon attention sur Notapierre, pour les investisseurs rassurés par les « paquebots » elle me semble très intéressante.

Bien entendu, il ne commercialise que les SCPI à capital variable et je trouve vraiment dommage de ne pas répertorier les SCPI à capital fixe actuellement en augmentation de capital. Il manque l’une de mes favorites : Foncia Pierre Rendement (en augmentation de capital régulièrement et jusqu’en avril 2018).

scpi-solution.com a écrit :

Notre sélection de SCPI pour ceux d’entre vous qui privilégient le rendement.
    Epargne Pierre, Interpierre, Nord Est Horizon.

    Notre sélection de SCPI thématiques (santé, écologie, tourisme, plus-value, valorisation).
    Pierval Santé, Primovie, PFO2, Foncia Cap Hébergimmo, Pierre 48 (SCPI de plus-value), Patrimmo Croissance (SCPI de valorisation). Novapierre Allemagne.

    Nos SCPI « valeur sûre » celles qui ont fait leurs preuvens dans le temps.
    Allianz Pierre, Epargne Foncière, Ficommerce, Immorente, PF1 Grand Paris (qui va devenir PF grand Paris) Rivoli Avenir Patrimoine.

Je voulais citer cette sélection car je trouve intéressant le découpage « rendement » / « valeur sûre » et cela reprend l’idée de mon message #88 où je fais référence à des SCPI de fond de portefeuille par rapport à des SCPI de rendement. Comme rien n’est réellement sûr, je n’utiliserai pas la dénomination « valeur sûre » !

Si ce type de classement attire votre attention, vous pouvez également consulter
SCPI : des chiffres toujours plus impressionnants. Top 10 meilleures SCPI de rendement 2018
Le Classement SCPI 2018 : des surprises !


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne Hors ligne

 

#93 25/03/2018 12h49

Membre
Réputation :   2  

phl1 a écrit :

Bonjour Nicha

Nicha a écrit :

Bonjour,
J’ai 12 000 € d’épargne que je souhaiterais placer dans des SCPI de rendement ce qui me permettra d’utiliser mon déficit foncier et de bénéficier de  revenus SCPI net d’impôt et de prélèvements  sociaux.
Cela vous semble également être une bonne idée ?

Dans votre cas, la solution qui semble la mieux adaptée, (si vous en avez la possibilité) est d’acheter environ 70 000€ de parts de SCPI en prenant un crédit sur 20 ans.

Il faut faire les calculs, mais cela devrait vous créer un résultat imposable proche de 2000€ (compte tenu des intérêts déductibles) qui viendra s’imputer sur votre déficit foncier.
Avec les données que vous précisez, il doit être possible de faire un montage qui s’autofinance quasiment si vous optimisez bien les paramètres du crédit ( durée, taux, assurance, frais, …) et choisissez des SCPI avec un bon rendement.

Bonne journée !
phl

Bonjour,

après avoir mûri la chose, je pense qu’effectivement la meilleure solution est d’acheter environ 70 000 € de SCPI à crédit sur 20 ans afin de bénéficier de la déduction des intérêts et de l’effet de levier.

Je pense qu’il est préférable de garder mon epargne pour investir progressivement sur le tracker monde de mon PEA (lazy investing).

L’immobilier étant le seul moyen d’emprunter de l’argent autant en profiter à fond surtout que les taux d’intérêts sont bas.

Je souhaiterais investir 70 000 € sur 3 SCPI historiques qui ont déjà fait leurs preuves mais qui gardent un rendement intéressant.
Quels seraient selon vous les 3 meilleurs SCPI à choisir ?

Je pense au portefeuille suivant :
-1/3 sur Immorente.
-1/3 sur Epargne Foncière
-1/3 sur Foncia Pierre Rendement.

Ce portefeuille vous semble t’il suffisamment équilibré et diversifié ? Si non quels SCPI me conseilleriez-vous ?

Pour plus de simplicité, je pense passer par le site centralescpi avec qui j’ai déjà eu des contacts. Que pensez-vous de ce site ? Ils proposent des courtiers pour l’emprunt ?

Hors ligne Hors ligne

 

#94 25/03/2018 18h38

Membre
Réputation :   75  

Bonjour,

Il y a qqs années, quand j’ai monté un achat à crédit de SCPI, je n’ai pas pu négocier l’absence de frais de dossier. Il m’a fallu faire un dossier séparé pour chaque souscription.
Ainsi, à l’époque, je m’étais limité à 2 SCPI pour faire des prêts entre 35 et 40k€ chacun. Si vous arrivez dans cette situation, actuellement, sur les 3 SCPI que vous citez, je ne garderai pas Epargne Foncière (alors que c’est une des SCPI dont je suis associé).

Votre sélection ne comporte pas de SCPI de rendement (offrant les meilleurs rendement ces 2 dernières années cf #92 - Edit suite à la remarque de Surin). Par exemple : Corum ou Epargne Pierre. Corum est rarement finançable par crédit. Ainsi, si j’avais la possibilité d’échapper au frais de dossier, je mettrai une petite dose d’Epargne Pierre…

Mais, … chacun a une sensibilité au risque et une perception différentes.  Et si vous le pouvez, c’est à vous de choisir,… et non à l’organisme prêteur d’imposer sa liste.

Pour mes dernières souscriptions, j’ai eu recours à un conseiller qui propose une rétro-commission, je vous adresse un MP avec ses coordonnées.

IH : Ce n’est plus le cas. Le CGP en question s’est fait remonté les bretelles par les maisons de gestion suite à des plaintes de confrère. Merci de ne plus proposer ses coordonnées y compris en MP.

Dernière modification par PierreP (25/03/2018 21h10)


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne Hors ligne

 

#95 25/03/2018 19h54

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

PierreP a écrit :

Votre sélection ne comporte pas de SCPI de rendement.

Quelle est votre définition de SCPI de rendement ?

Hors ligne Hors ligne

 

#96 25/03/2018 20h04

Membre
Réputation :   2  

je me suis fait la même réflexion que vous. Je pense qu’il faut que je dynamise mon investissement en achetant une SCPI qui a un haut rendement et Epargne Pierre semble être une bonne option :

Pour l’instant je pense prendre
-1/3 d’immo-rente (62% de commerce principalement à Paris),
- 1/3 d’Epargne Pierre (59% de bureau, principalement en Province).

Je pense que pour investissement de 70 000 €, il est préférable d’avoir une 3ème SCPI ? Quelle SCPI serait complémentaire à ces 2 là ? Pourquoi pas une SCPI atypique spécialisé dans la santé (Pierval Santé ?) ou dans les énergies vertes (PF0 2).

Dernière modification par Nicha (25/03/2018 20h11)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #97 25/03/2018 21h11

Membre
Réputation :   75  

Surin a écrit :

Quelle est votre définition de SCPI de rendement ?

Vous avez raison de faire cette remarque… mes propos manquaient particulièrement de clarté.

J’ai édité mon message en écrivant :  « offrant les meilleurs rendement ces 2 dernières années cf #92 »

@Nicha : 1/3 pour ces SCPI à rendement élevé (actuellement)… uniquement si vous êtes prêt à prendre le risque qui va avec… Car, en général, ces biens présentent un rendement élevé avec le locataire actuel dans les locaux. Pour de nombreux biens situés dans des zones peu prisées (petites métropoles ou villes de province), nous pouvons craindre qu’un départ du locataire entraîne une vacance relativement longue.

Personnellement, j’apprécie beaucoup Foncia Pierre Rendement… les politiques de gestion et d’investissement me semblent être menées avec une certaine constance et les résultats passés sont réguliers et satisfaisants (selon moi).

PFO2 : je suis aussi sociétaire de celle-ci. L’étiquette « bâtiment neuf ou rénové écologique » m’a séduit. Mais aujourd’hui, je ne suis pas aussi persuadé qu’avant d’avoir fait le bon choix. Le rendement diminue, la vacance augmente (Edit : le TOF s’est amélioré au 4T2017 pour revenir à 92,75%). J’ai le sentiment que Perial a délaissé cette SCPI au profit de PFO qui est plus séduisante aujourd’hui par rapport à 2014 (année où j’ai commencé mes investissements SCPI). Vu la communication actuelle de Perial, je me dis qu’ils se tournent vers PF1… Cette société de gestion donne l’impression de travailler sérieusement sur une seule SCPI à la fois.

Vous aurez noté qu’il ne s’agit que de ressentis. Si vous me lisez et que votre avis diffère largement… je vous remercie de vous exprimer.

Dernière modification par PierreP (25/03/2018 21h56)


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne Hors ligne

 

#98 26/03/2018 10h43

Membre
Réputation :   2  

Immorente et Epargne Pierre me semble être un bon compromis entre Valeur sûre et dynamisme.

Un léger inconvénient pour Immorente est que 21% de son patrimoine est investi à l’étranger ce qui va compliquer la déclaration d’impôt et le risque d’erreur (prorata des intérêts d’emprrunt et de l’assurance, crédit d’impôt…) ?

Pour compléter le trio que pensez-vous d’INTERPIERRE de Paref ? il s’agit d’une SCPI qui semble avoir déjà fait ses preuves (créée en 1991) et qui a distribué en 2017 un rendement intéressant de 5.26%.
En plus, son patrimoine est composé en majorité de bâtiment industriel, ce qui permet une diversification par rapport aux 2 autres.

Foncia Pierre Rendement me semblait être un choix pertinent mais il s’agit d’une SCPI à capital fixe, donc plus compliqué de l’acheter à crédit ?

Est-ce qu’un CGP qui pratique la redistribution des frais de gestion et un courtier spécialisé en SCPI peut me contacter en MP ?

Dernière modification par Nicha (26/03/2018 10h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#99 26/03/2018 10h48

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

Immorente envoie un ifu très clair en détaillant quel chiffre est à mettre dans quelle case.

Les revenus à l’étranger sont plutot un avantage car non fiscalisés en France ou la fiscalité est plus élevée

Hors ligne Hors ligne

 

#100 26/03/2018 10h52

Membre
Réputation :   2  

Oui mais ce qui risque d’être plus compliqué c’est de proratiser les intérêts d’emprunt et les frais d’assurance pour écarter la partie qui correspond aux revenus étrangers ?

En plus, je bénéfice d’un déficit foncier chronique que j’imputerai sur les revenus de mes SCPI qui ne seront donc pas fiscalisés en France.
C’est pour ça qu’il me semble plus judicieux d’investir sur des SCPI qui ont un patrimoine en France.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur