Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Pour qui allez-vous voter au 2e tour des Présidentielles 2017 ?


Marine Le Pen

20% - 98
Emmanuel Macron

79% - 386
Nombre de votants : 484

#626 22/06/2017 12h20

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Après le fiasco Hollande, le PS (rebaptisé LREM) a réussi l’exploit improbable de remporter la présidentielle et les législatives.

D’une certaine manière, je suis admiratif.

Hors ligne Hors ligne

 

#627 22/06/2017 12h35

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   581  

C’est tout à fait cela.
Plus exactement, c’est une aile du PS qui a réussi cet exploit:
- aile "droite" du PS sur les questions économiques
- mais "libérale" (au sens américain du terme, c’est-à-dire gauche assez permissive) sur les questions de société.

Sur le premier point (l’économie), cela me convient assez, si (un grand si) elle met réellement en oeuvre ce qu’elle a promis.
Par exemple, la réforme des retraites, complexe donc risquant d’être abandonnée ou édulcorée, est très ambitieuse et rétablira l’équité entre Français. En mettant tout le monde dans un système identique à points, elle interdira à certains de partir (beaucoup) plus tôt et donc de toucher des annuités de retraite supplémentaires, au détriment des autres salariés. Si on veut toucher sa retraite plus tôt, il faudra accepter de recevoir pendant tout sa retraite (et pas seulement pendant 2 ou 3 ans) un montant moindre. 

Sur le second point (questions de société, immigration, etc.), elle va faire des dégâts, mais bon, elle repartira dans un peu moins de cinq ans.

Sur le premier point, elle pourrait aussi faire de gros dégâts, si elle se réfugie elle aussi dans l’immobilisme aux premières difficultés rencontrées (protestations dans la rue ou économie qui rentre en récession avant 2022).

Dernière modification par parisien (22/06/2017 12h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#628 22/06/2017 12h42

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

C’est pour cela que je me posais la question du nombre de représentants de la gauche parmi les députés LREM. Force est de constater que les médias ne se sont pas amusés à faire le décompte.

On va découvrir le fonctionnement d’une nouvelle forme de cohabitation: un 1er ministre de droite avec des ministres de gauche.

Hors ligne Hors ligne

 

#629 22/06/2017 12h52

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Il y avait environ 110-130 candidats PS parmi les investitures. Parmi les candidats de la société civile, on trouve un peu tout, y compris une astrologue cartomancienne. Bref des gens dociles.

Ça va être long …

Dernière modification par Vibe (22/06/2017 12h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#630 22/06/2017 12h52

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   581  

Surin a écrit :

On va découvrir le fonctionnement d’une nouvelle forme de cohabitation: un 1er ministre de droite avec des ministres de gauche.

C’est vrai, mais ce sera plus vicieux encore, puisque  le premier-ministre (de droite) ET les ministres (souvent de gauche) auront moins de pouvoirs que dans les gouvernements précédents.
Le pouvoir étant détenu par le Président , ses conseillers à l’Elysée et ses "oeuil de Moscou" dans les cabinets ministeriels, choisis par l’Elysée.

Pensez que l’Elysée voulait même choisir le Directeur de Cabinet du Premier ministre , qui a dû quasiment mettre sa démission dans la balance pour refuser!

Hors ligne Hors ligne

 

#631 22/06/2017 13h09

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Je ne savais pas, c’est à mettre à son crédit, l’homme a l’air lisse.

Vibe a écrit :

y compris une astrologue cartomancienne

Elle n’a pas su lire dans l’avenir que le fisc se pencherait sur son activité, cela donne de la crédibilité à sa défense qui consiste à nier l’existence cette activité.

Vibe a écrit :

Bref des gens dociles.

Certes, il ne tient qu’à eux de vite prendre leurs marques et se rebeller si nécessaire.

Vibe a écrit :

Ça va être long …

On a eu un bel entrainement avec culbuto, on va tenir.

Hors ligne Hors ligne

 

#632 22/06/2017 13h17

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Bon relativisons : je préfère quand même largement Macron et Phillipe à Hollande et Ayrault/Valls.

Hors ligne Hors ligne

 

#633 22/06/2017 17h09

Banni
Réputation :   286  

roudoudou a écrit :

Finalement vous ne défendez plus JLM ?

Bonjour,

Bah c’est plutôt JLM qui voulait caporaliser les cocos, pas assez soumis pour faire de bons "insoumis".

C’est désormais officiel : les 11 députés communistes seront rejoints par 4 députés de gauche ultramarins pour reconduire le groupe de la "gauche démocrate et républicaine", à nouveau présidé par André Chassaigne.

Pour le reste, l’avènement de Philippe II a débuté par une nouvelle journée des dupes : le modem perd son ministère d’Etat et ses gros portefeuilles (justice, armées) pour revenir à une place dans le Gouvernement plus proche de sa représentativité réelle. Philippe II et Emmanuel 1er ont tiré les leçons du scrutin : LREM disposant de la majorité absolue, ils n’ont pas vraiment besoin de s’encombrer de Bayrou et des quelques groupies qui le suivent encore. C’est amusant de débuter par une nouvelle journée des dupes, mais cela ne suffit pas encore à conférer à Philippe II le talent politique d’un Richelieu.

Hors ligne Hors ligne

 

#634 22/06/2017 19h51

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Il y a quand même un point rassurant : Macron évolue en politique étrangère et se rapproche finalement de celle de … Fillon.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #635 25/06/2017 08h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2244  

Surin a écrit :

C’est pour cela que je me posais la question du nombre de représentants de la gauche parmi les députés LREM. Force est de constater que les médias ne se sont pas amusés à faire le décompte.

Libération vient de publier un décompte.

Dernière modification par Scipion8 (25/06/2017 09h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#636 25/06/2017 09h28

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

D’accord, si on ne compte que les députés qui avaient une étiquette politique connue, cela donne:
70,6% venant de la gauche
16,6% venant du centre
12,9% venant de la droite
On n’a pas fini de réaliser que l’aile du PS qui gouvernait sous Hollande va encore gouverner 5 ans, il était temps que le PS vole en éclats, au moins c’est plus clair.
Pour info votre lien ne marche pas, peut-être faut-il être abonné.

Hors ligne Hors ligne

 

#637 25/06/2017 11h29

Membre
Réputation :   39  

Effectivement, en se basant sur seulement 55% des députés LREM et en regroupant le PS, DVG, PRG et Ecolo en un groupe totalement uniforme "l’aile du PS", on parvient à conclure que 70% des députés LREM sont hollandistes… Et que donc le "PS qui gouvernait sous Hollande va encore gouverner 5 ans"…

Sauf que :
- Vous oubliez que les sans étiquettes sont (souvent) des gens dont les sensibilités politiques sont proches du centre
- Vous oubliez que les "pas d’engagement connu" devraient être d’une sensibilité plutôt centre ou droite au vu de la CSP des députés LREM venant du privé (majorité de cadre sup / professions libérales / chefs d’entreprises)
- Que le gouvernement est globalement équilibré (là aussi on a une partie importante de sans étiquette / pas d’engagement connu), et que l’on a Philippe, Lemaire et Darmanin à des postes clés, ainsi que Lecornu et Lemoyne en secrétaires d’Etats. Sans oublier Blanquer qui était directeur général de l’enseignement scolaire sous Sarkozy.

Bref, n’allons pas trop vite en besogne, évitons de tomber dans le "Emmanuel Hollande" primaire, nous verrons bien ce que donne ce quinquennat.

Dernière modification par Cupflip (25/06/2017 11h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#638 25/06/2017 11h51

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

Sauf que sur les 37,7% soit disant issus de la société civile, et sans engagement politique connu, Libération dit lui-même qu’une bonne partie sont en fait des collaborateurs de politiques.

Et il faudrait faire le détail, mais les politiques en questions ont un peu le même panachage que ceux qui étaient d’anciens élus.

La vraie photo ressemble plus à 80% d’anciens élus + politiques + collaborateurs d’élus ou de politiques. Avec 30% ex PS, 5% ex DVG, 5% UDI etc etc…

Il n’y a peut être que 20 à 25% de véritable société civile et non encartés.

Sachant que les sans étiquettes en France sont pour la quasi totalité un centre gauche pseudo humaniste, pseudo écolo, pseudo mondialiste, pseudo justice sociale etc. Bref le centre mou sans colonne vertébrale dans toute sa splendeur.

Hervé Morin, a fait une remarque très juste le soir de l’élection à ce sujet : il a parlé de chefs d’entreprise dont les entreprises n’avaient jamais publié aucun compte, soulignant l’escroquerie sous-jacente. J’ai vérifié dans ma circonscription la candidate LREM car j’avais un doute (cabinet de conseil en relations publiques) ; résultat : 0 comptes publiés depuis 2014, 0 effectif depuis la même date. ça c’est sûr que c’est de la société civile qui bouge !

Donc c’est bien une continuation d’Hollande, mais sans l’épine dans le pieds des frondeurs, sans compte à rendre à la jeunesse gauchiste, avec un peu de saupoudrage de gens qui ne sont pas des professionnels de la politique et qui pourront apporter un peu de fraicheur.

L’électorat qui s’est déplacé pour élire Macron est d’ailleurs majoritairement le même (sociologiquement et géographiquement) que celui qui a voté Hollande, les 7% de Hamon en moins, remplacé par le centre droit.

Au moins, la continuité a un avantage : on évite l’immobilisme économique dû au virage à 180° dans toutes les décisions, comme cela a pu être le cas en 2012. Reste à voir si on ne va pas le payer dans la rue.

Hors ligne Hors ligne

 

#639 25/06/2017 12h46

Membre
Réputation :   39  

Igorgonzola a écrit :

Il n’y a peut être que 20 à 25% de véritable société civile et non encartés.

Hormis le côté pure spéculation de ces chiffres, je pense que vous avez raison et que certains députés dits de la société civile avaient un certain "engagement politique" auparavant.

Igorgonzola a écrit :

Hervé Morin, a fait une remarque très juste le soir de l’élection à ce sujet : il a parlé de chefs d’entreprise dont les entreprises n’avaient jamais publié aucun compte, soulignant l’escroquerie sous-jacente. J’ai vérifié dans ma circonscription la candidate LREM car j’avais un doute (cabinet de conseil en relations publiques) ; résultat : 0 comptes publiés depuis 2014, 0 effectif depuis la même date. ça c’est sûr que c’est de la société civile qui bouge !

Un ancien ministre de Fillon réagit un soir d’élection ; vous vérifiez dans votre circonscription ; c’est vrai dans votre cas très précis ; vous en concluez que "c’est bien une continuation d’Hollande". Un peu léger. Vous ne parlez à aucun moment du gouvernement.

Igorgonzola a écrit :

L’électorat qui s’est déplacé pour élire Macron est d’ailleurs majoritairement le même (sociologiquement et géographiquement) que celui qui a voté Hollande, les 7% de Hamon en moins, remplacé par le centre droit.

C’est vrai. Si on garde l’échiquier traditionnel des sensibilités politiques, la droite dure a naturellement voté Fillon. L’extrême droite a voté extrême droite. Les fidèles au PS et notamment l’aile gauche du PS ont voté Hamon. La gauche plus ’radicale’ a voté JLM. So what ?

Le positionnement de Macron visait l’aile droite du PS ; le centre (gauche et droit) ; la droite jupéiste. Il ne s’en est jamais caché et c’est assez naturel qu’une bonne partie de son électorat avait voté Hollande en 2012. Vous voulez dire que c’est la continuité de Hollande parce que la droite dure (sociologiquement : âgée et catholique) n’a pas voté Macron mais Fillon ?

Dernière modification par Cupflip (25/06/2017 12h50)

Hors ligne Hors ligne

 

#640 25/06/2017 12h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Il ne sert à rien de chercher qui a voté pour qui en regardant dans chaque parti. Le plus simple est de regarder le portefeuille des votants. Ceux qui sont en difficulté avaient le choix entre MLP et JLM, ceux qui sont plus à l’aise ont voté Fillon ou Macron.
Macron a réussi à attirer l’électorat de gauche aisé en totalité, les électeurs du centre ainsi que les électeurs de droite qui ne se reconnaissaient plus en Fillon ou lui ont reproché ses "affaires".

Hors ligne Hors ligne

 

#641 25/06/2017 13h54

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

Cupflip a écrit :

Un ancien ministre de Fillon réagit un soir d’élection ; vous vérifiez dans votre circonscription ; c’est vrai dans votre cas très précis ; vous en concluez que "c’est bien une continuation d’Hollande". Un peu léger. Vous ne parlez à aucun moment du gouvernement.

Justement, n’étant pas spécialement filloniste, une seule chose m’intéressait chez Macron. Le renouveau par la société civile, mettre l’entreprise au centre, remettre d’aplomb l’économie avant de s’occuper du reste.

Et c’est là que la promesse n’est pas respectée et qu’on est dans une configuration proche du gouvernement Hollande : la technocratie et les énarques au pouvoir. Des réformes cosmétiques car faites par des politiques déconnectés du monde réel, et sur le sociétal, des valeurs de centre gauche bienpensant. Donc oui, la continuité.

Sur les députés, on a pu au moins faire un grand ménage, mais c’est plus un changement de génération qu’un changement de nature.
Et l’épisode législatives a révélé la vacuité du socle idéologique de 80% des députés sortants. C’est très bien.

Comprenez moi bien, je souhaiterais voir les choses aboutir positivement. Simplement, je ne vois pas les ingrédients pour remettre la France sur les rails, que ce soit dans la majorité ou dans le gouvernement.

Hors ligne Hors ligne

 

#642 25/06/2017 21h31

Membre
Réputation :   0  

Le Parti Communiste est remplacé par la France Insoumise
Le Parti Socialiste est remplacé par en Marche.

Les Républicains et le Front National n’ont pas réussi à se renouveler.

Macron a ubérisé la politique.

Hors ligne Hors ligne

 

#643 26/06/2017 01h34

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Je sais bien que tout est prétexte à citer les marques américaines mais là je n’ai pas compris le lien.

Hors ligne Hors ligne

 

#644 29/06/2017 22h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Je m’inquiète de plus en plus de la dérive autoritaire de ce régime … je m’y attendais, mais pas à ce point. Je ne regrette pour rien au monde de m’être abstenu au second tour : le risque fasciste n’est pas là où on le croit.

Hors ligne Hors ligne

 

#645 30/06/2017 00h02

Membre
Réputation :   3  

Pouvez-vous élaborer ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #646 30/06/2017 01h11

Membre
Réputation :   63  

Vibe a écrit :

Je m’inquiète de plus en plus de la dérive autoritaire de ce régime … je m’y attendais, mais pas à ce point. Je ne regrette pour rien au monde de m’être abstenu au second tour : le risque fasciste n’est pas là où on le croit.

Je ne comprends pas. Comment peux-t-on ne pas voter au second tour et crier par la suite "je vous l’avais dit". En n’agissant pas, vous perdez l’occasion de vous exprimer sur un moment qui compte réellement, et la seule chose que vous faites, la seule action, c’est de venir râler sur un forum?

Tenir un tel argument c’est croire que le fait de voter au second tour pour Macron lui donne tout droit sur la politique, ou que l’on va être salit en votant (pour ou contre lui d’ailleurs). C’est être totalement aux antipodes du fonctionnement démocratique. Une sérieuse education manque sur le role et les consequences du choix de l’électeur, oui on ne vote pas pour son champion, son préféré, son choupinou, oui on vote pour le moins pire, est-on encore à devoir l’enseigner aux gens? On est dans un monde réel avec des humains qui autour de nous sont different de nous, ont d’autres sensibilité, un meme champion unique pour tout le monde s’appelle un dictateur, et oser comparer Macron à un autocrate est terriblement triste. Allez dans un pays où sévit un vrai dictateur. Allez là où le droit de vote n’est qu’un lointain concept occidental.
Quand est-ce que les gens vont descendre sur terre et agir avec les moyens qui existent? Qui sont là, disponible, réels. Et arreter d’utiliser des mots forts dénués de leur sens véritables, car à trop crier au loup on fini par ne plus y croire, et quand le veritable problème surgit on n’y fera alors plus attention.

Redescendez sur terre, la mascarade de ces derniers jours ne sont que des pieces de theatre politique où chacun essaye de défendre son beefsteak, et pour l’instant que ce soient les Insoumis ou LR, "l’opposition" ne brille en aucun cas. Quel bande de gamins ! Comment peuvent-ils être aussi stupides pour se saborder autant, faire des petites comedies aussi ridicule, et ainsi laisser à Macron une telle avenue pour briller ? Macron est certes doué, mais c’est ce qui est en face de lui qui me navre.

Hors ligne Hors ligne

 

#647 30/06/2017 01h34

Banni
Réputation :   515  

(Message reflétant uniquement le point de vue de son auteur, sans doute très minoritaire dans sa vision)

Stibbons a écrit :

Comment peux-t-on ne pas voter au second tour et crier par la suite "je vous l’avais dit"

Juste au passage, il a dit qu’il s’y attendait, pas qu’il l’avait bien dit.

Ah, cette idée que "voter, c’est important !". Ceux qui ne votent pas n’ont pas à se plaindre de quoi que ce soit, après tout, ils n’avaient qu’à voter ! (parce que mettre un bout de papier dans une enveloppe et ensuite l’enveloppe dans une boite, ça change tout).

Je crains que le concept (peut-être éventuellement "bien occidental") du vote est celui-ci:
"Est-ce que t.u préfères un coup de poing au visage ou un coup de genoux dans les parties ?"
Et après, lorsque vous vous exclamez "Ah, mais ça fait mal !", réponse: "Mais c’est t.oi qui as choisis !"

Si j’anticipe, à la question "que faut-il alors faire ?". Réponse: Voter avec ses pieds, pas avec ses mains.

Hors ligne Hors ligne

 

#648 30/06/2017 02h00

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Je n’ai pas trop compris le parallèle mais je suis d’accord que le fait de ne pas voter n’interdit pas du tout la critique.
On peut avoir d’excellentes raisons de ne pas vouloir voter et d’autres tout autant excellentes de ne pas pouvoir voter.
Perso j’ai voté mon portefeuille a voté Macron par opposition à MLP qui ne m’a pas convaincu, pour autant je ne me gênerai pas pour le critiquer lui, son gouvernement ou ses sbires de gauche pour plus des deux tiers élus députés.

Dernière modification par kc44 (30/06/2017 03h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#649 30/06/2017 07h18

Membre
Réputation :   23  

Vibe a écrit :

Je m’inquiète de plus en plus de la dérive autoritaire de ce régime … je m’y attendais, mais pas à ce point. Je ne regrette pour rien au monde de m’être abstenu au second tour : le risque fasciste n’est pas là où on le croit.

Je ne comprends pas bien votre message… Quand on abstient on consent. Certes ce n’est pas une raison pour se taire ensuite mais là, ca prend la tournure d’un donneur de leçon et c’est désagréable….
Il m’est arrivé de nombreuses fois de voter blanc… Jamais de m’abstenir et c’est une différence fondamentale a mes yeux: Dans un cas j’ai dit qu’aucun candidat ne me convenait pas dans l’autre…

J’aimerais que le vote blanc puisse être reconnu… Par exemple en permettant d’invalider une élection…
Mais je ne comprendrai jamais ceux qui s’abstiennent… Encore moins quand ils se plaignent par la suite


Apprenez à fabriquer vos propres meubles … même si vous avez 2 mains gauches !

Hors ligne Hors ligne

 

#650 30/06/2017 08h09

Membre
Réputation :   94  

Quand on s’abstient, on consent ?

Quelle drôle conception du consentement.

On s’abstient parce qu’on n’accepte aucun des choix proposés, parce qu’on ne veut légitimer ni l’un, ni l’autre. Et de façon générale, le système politique dans son ensemble.

Ne pas tenir compte de l’abstention alors qu’elle est en forte hausse, voilà une grosse erreur de notre démocratie. Et se l’approprier comme vous le faites est un manque total de compréhension et de respect.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur