Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Pour quel candidat voterez-vous au 1er tour de la présidentielle 2017


Marine LE PEN

7% - 51
Emmanuel MACRON

42% - 282
Benoît HAMON

2% - 16
Jean-Luc MÉLENCHON

11% - 74
François FILLON

25% - 170
Philippe POUTOU

0% - 5
Jacques CHEMINADE

1% - 7
Jean LASSALLE

1% - 11
Nicolas DUPONT-AIGNAN

3% - 25
François ASSELINEAU

4% - 28
Nombre de votants : 669

[+4]    #1 09/04/2017 11h23

Membre
Réputation :   0  

Bonjour

Même si je ne poste pas je suis régulièrement le forum et je suis étonné de voir qu’aucun fil de discussion n’a été créé pour parler exclusivement du gros sujet d’actualité : l’élection présidentielle 2017
Peu être que cette discussion existe déjà et je ne l’ai tout simplement pas trouvé ?
Je pense que ça devrait être intéressant de voir vers qui se dirigent les votes des investisseurs heureux et pourquoi ? Même si je me rends bien compte que ce n’est jamais évident de discuter sereinement et courtoisement dès que l’on parle politique…

Malheureusement la fonction sondage n’autorise que 10 choix pour 11 candidats + le vote blanc. J’ai donc du éliminer un candidat et j’ai choisi Nathalie Arthaud simplement parce que c’est elle la dernière du classement selon les sondages. Désolé pour ceux qui veulent voter pour elle et pour ceux qui votent blanc. Peu être qu’un administrateur peu prendre le relai et rajouter les 2 choix manquants ?

Dernière modification par PseudoDevenirRentier (09/04/2017 11h38)

Mots-clés : politique, sondage, élection présidentielle 2017

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #2 10/04/2017 09h16

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2742  

chlorate a écrit :

Ces élections sont vraiment passionnantes, pas par les histoires, mais par le suspens qui l’entoure. Nous avons réellement 4 candidats capables d’être au second tour.

Je ne sais pas si "passionnante" est le mot. Cela me rappelle un mot très employé sur la file de discussion de Sears (vous pouvez la relire, chaque fois que le cours baisse de 10%, quelqu’un dit que c’est passionnant).

Pour ma part, je les trouve très inquiétantes. Les scores de MLP ou JLM, deux extrémistes je le rappelle, sont justes fous.

Le parti pris d’une bonne partie de la presse (BFM TV, Le Monde, Les Echos pour ne citer qu’eux) pour EM fini par m’ulcérer.

La justice qui a complètement plombé un candidat, juste après les primaires de la droite. On attend d’ailleurs toujours la même diligence pour les 2 M€ de EM qui se sont envolés.

Alors bon, après le Brexit, Trump aux USA, peut-être Mélenchon pour la France ?

C’est passionnant ça ?

Quant à EM, le diagnostique dans son livre est correct, mais il n’y a aucune véritable proposition. Je l’écoute dans les débats, il est agité et raconte n’importe quoi. Une succession de figures oxymoriques sans queue ni tête "je veux plus de flexibilité, mais sans compromettre la sécurité", "je veux des fonctionnaires là où il y en a besoin" "pour l’Europe, je veux plus de contrôle, d’harmonie sociale", etc.

Enfin, quand on voit toute la clique qui se rallie à EM (le cas le plus beau étant FB, qui a retourné sa veste en deux semaines), ça augure encore de législatives d’un excellent niveau, avec un joli melting pot sur les listes EM de politiques PS/LR/Modem en tout genre en voie de recasage.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #3 10/04/2017 17h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   476  

Personnellement, ces élections ont commencé, depuis début 2017, par m’ulcérer, tant elles n’étaient pas au niveau de notre beau pays et de ses enjeux.

Comment peut on faire une campagne sans débat réel? Sans projet réellement différent? Quand CHAQUE candidat, de tous bords, ment de manière éhontée sur des chiffres ou des faits, et qu’au lieu de leur assigner un blâme effectif, on les laisse continuer à raconter n’importe quoi?

Churchill:
Je ne crois pas aux statistiques, sauf celles que j’ai moi même truquées.


Mais depuis peu, cette élection me fait franchement peur. Plus exactement depuis le débat à 11.

Sur onze candidats, 8 ou 9 sont antisystèmes, veulent tout foutre par terre. Qu’ils soient haineux comme une Arthaud ou idéalistes et gentils comme un Poutou, ils veulent prendre aux plus riches.

Mais voilà, les plus riches sont déjà partis, ou protégés par de complexes montages de sociétés et holdings.

Dans toutes les configurations, les classes moyennes/CSP+ vont toujours servir de vaches à lait, être victimes de plus de complexité administrative, de plus de contrôles (c’est le troisième papier en 2 ans que je remplis ce jour pour prouver que je ne relève pas de facta ni que je blanchis l’argent… OK, mais le terrorisme ou le crime organisé ont il reculé devant ces mesures bureaucrates idiotes?)

Je suis dégouté et je suis effrayé. J’ai sincèrement peur de la spoliation, par la loi si un extrême haineux est porté au pouvoir, par la faillite si un rêveur dangereux propose de "tout simplement" ne pas payer la dette de la France, par les tribunaux populaires si l’on laisse les choses continuer à pourrir quelques années de plus.

Une société ne peut pas vivre avec 30 à 50% de gens qui votent aux extrêmes, c’est à dire 30 à 50% qui se sentent sur le côté sur la touche.
Elle ne peux pas non plus vivre en détruisant toute initiative personnelle et en écrasant toute réussite chez les plus travailleurs.

Il faut rétablir l’ascenseur social avant tout.
Et il faut rétablir le respect entre les gens, au lieu de la lutte des classes.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #4 11/04/2017 10h43

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   271  

On a déjà eu Mélanchon. Mitterrand en 1981. On voit ce que cela a donné. Il a fait son extrême gauche deux trois ans, le bateau a commencé à couler et il s’est calmé. Lisez l’histoire.

Et le mythe du travailleur pauvre Allemand et Brittannique. Ce travailleur pauvre en France il est entre Intérim Pole emploi et Rsa pour ne pas dure crime et traffic.

Quiconque a été expat sait que la France est bien bien pire en termes de marché du travail que ces pays. L’impact sur la cohésion de la société est énorme.

Le taux de pauvreté peut être plus bas en Éthiopie qu’en Allemagne si on regarde comment il est calculé, par rapport au revenu médian.

En gros Macron c’est le modèle Allemand,
Fillon c’est plus le Royaume Uni, Melanchon le Venezuela/Equateur..

Que des français aspirent au Venezuela plutôt qu’au Canada ou l’Allemagne cela me dépasse. Enfin cela doit être les promesses bidons qui marchent. Plein emploi! Pas de licenciement! Plus de salaire!

On peut aussi jouer au jeu des immigrés:
Il ya beaucoup d’immigrés anglais au Venezuela? Par contre il y a beaucoup de Vénezueliens en Angleterre.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #5 11/04/2017 10h44

Membre
Réputation :   6  

Pour ma part, les principaux perdants de cette présidentielle sont dors et déjà les médias "institutionnels" (journaux et télés prépondérants).
On aurait du mal à ne pas parler de propagande tant l’éclairage des candidats et des "affaires" est différent, certains sujets graves passent à la trappe d’un article de 3e page, d’autres sont martelés en boucle ad nauseam.
Je ne croyais déjà pas à l’objectivité des médias, mais se prétendre objectif en ayant de tels biais me révolte.
Je pense que beaucoup de personnes, de bords politiques très différents, ressentent actuellement ce sentiment d’injustice et d’iniquité. Les français voudront ils punir les médias? Est-ce ce qui s’est passé aux USA?

Par ailleurs, au-delà de son programme affiché, qui vaut pour ceux qui sont prêts à croire encore à ce genre de choses, MÉLENCHON m’inquiète pour ses penchants revendiqués pour des régimes dictatoriaux (vraiment eux).

Pour ceux qui veulent un peu de lecture, voici ci-dessous des éléments qui ne sont ni des inquiétudes ni des suppositions, mais simplement des faits: la réalité de la situation au VENEZUELA et à CUBA d’une part, l’adoration de MÉLENCHON pour ceux-ci.
Chacun se fera son avis, notamment sur le respect du peuple dans ces 2 pays, puisque MÉLENCHON comme CHAVEZ comme CASTRO (tous de fantastiques tribuns, on ne peut le nier) aiment se revendiquer comme la voix du peuple.

On pourra noter que le VENEZUELA passe depuis 1999 d’une démocratie imparfaite à une dictature de plus en plus parfaite, comme la TURQUIE d’Erdogan en ce moment et avec les mêmes ficelles.

A chacun de se souvenir que la démocratie n’est pas inamovible si personne ne la défend.

Morts pendant les manifestations anti-Chavez et interdictions de médias (2010)

Hommage de Mélenchon à Chavez

Bian de CHAVEZ par Human Right Watch

Censure des médias et répression des manifestations par le pouvoir chaviste (RSF)

Pouvoirs retirés au parlement et levé de l’immunité parlementaire par le pouvoir chaviste

Interdiction de candidature du chef de file de l’opposition vénézuelienne (2017)

Hommage de Mélenchon à Castro

Cuba, une dictature

Quelques indicateurs sur la liberté dans ces 2 pays après 58 ans et 18 ans de pouvoir de la gauche version Mélenchon (étrange, une fois au pouvoir plus de changement politique dans ces pays…):

VENEZUELA:
Liberté économique: Rang mondial : 176/178
Indice globale de libertés civiles (0 = liberté, 7= répression): 3 avant CHAVEZ, 5 maintenant.
Indice liberté de la presse (0 = liberté, 100= répression): 45 (2016)

CUBA:
Liberté économique: Rang mondial : 177/178
Indice globale de libertés civiles (0 = liberté, 7= répression): 6 à 7 selon périodes
Indice liberté de la presse (0 = liberté, 100= répression): 70 (2016), 106 en 2004.

Je vous laisse vous renseigner sur les prisonniers politiques dans ces 2 paradis.


La sueur épargne le sang.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #6 11/04/2017 15h37

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2742  

Pour l’humour ?

Les candidats

- François Asselineau : c’est la faute aux américains (les Atlantistes sont partout) et à l’Europe
- Marine Le Pen : c’est la faute aux émigrés et à l’Europe
- Jean-Luc Mélenchon : c’est la faute à la finance, au grand Capital et à l’austérité [imposée par l’Europe]
- François Fillon : c’est la faute aux fonctionnaires et à la bureaucratie
- Benoît Hamon : c’est la faute aux robots et à l’austérité [imposée par l’Europe]
- Emmanuel Macron : "je suis pour mettre la faute sur ceux à qui c’est la faute et pour être plus clair, je serais ferme [mais cependant mesuré] vis-à-vis de tous les fautifs, spécialement les plus en fautes"

Le traitement médiatique

- Liberation : pourquoi Mélenchon plaît-il autant ?
- Le Monde : nouvelle affaire pour FF. EM est génial. Encore une nouvelle affaire pour FF. EM est décidément génial. Vous a-t-on déjà dit que FF était empêtré dans les affaires et qu’EM était génial ?
- Les Echos : le programme économique d’EM. Comment EM affirme son leadership. Pourquoi EM est le candidat préféré des entrepreneurs. Gloire à EM.
- Le Figaro : comment FF tacle EM et remonte dans les sondages. Pourquoi les policiers en ont raz-le-bol.
- Valeur Actuelles : FF peut gagner la Présidentielle. Le salafisme gagne du terrain en France.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #7 11/04/2017 20h04

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2355  

Les deux dernières interventions m’ont bien fait sourire :

Entre naphto, qui ne vote pas mais se plaint de ce que fera tout futur élu, qui pense vivre en dictature mais visiblement n’a pas souvent discuté avec quelqu’un ayant vécu dans une vrai dictature, qui semble attendre/espérer un "despote éclairé" (pas à une contradiction prêt), qui pense qu’il n’y a pas de séparation des pouvoirs mais oublie par exemple tous les ennuies avec la justice qu’on eu certains "puissants" qui se sont crus intouchables, et qui semble chercher la perfection alors qu’il n’y a sur cette terre que des humains perfectibles (qui font ce qu’ils peuvent, souvent "de leur mieux", comme leurs institutions)…

… et Igorgonzola qui nous remet un couplet sur le "vrai" libéralisme, qui exigerait des personnes responsables et vertueuses alors que chacun serait profiteur et égoïste, qui pense que les efforts dans notre pays ne sont jamais récompensés (et donc vite considérés comme inutiles) parce que le système ne serait pas comme son rêve, et qui semble lui-aussi croire à quelque perfection. 

D’un autre côté, c’est réjouissant de voir des jeunes plein d’idéal et qui visent des perfections, même si c’est avec certaines contradictions (et même s’ils n’ont sans doute jamais dirigé/animé ne serait-ce qu’un petit groupe d’humains). Et il y a même des optimistes (jeunes et moins jeunes) pour s’engager en politique…

Dommage que ça les empêche aussi d’être content de la situation présente, pas si horrible qu’ils ne semblent le croire, et d’être satisfait d’y exercer leur liberté. Dans quelques années, peut-être se réjouiront-ils de bien moins. Peut-être se contenteront-ils d’éviter que leur véhicule ne verse dans le fossé ou ne cogne contre un obstacle, n’atteigne sa destination, plutôt que de viser la trajectoire parfaite.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #8 11/04/2017 21h22

Membre
Réputation :   61  

Pour ma part ce sera Asselineau après 10 ans d’abstention. Je ne vais pas développer tout son programme ni ses analyses, il suffit de visionner ses conférences sur youtube.
Une chose cependant sur l’euro. Cette monnaie est une aberration historique. La zone va exploser, du fait de la situation budgétaire et financière des pays du sud qui ne cesse de se dégrader. La Grèce s’enfonce dans la pauvreté et affiche les statistiques d’un pays ravagé par la guerre. La situation de l’Italie a de grandes chance de précipiter une sortie du pays. De nombreux prix Nobel d’économie en conviennent aujourd’hui et l’UPR possède avec Vincent Brousseau un expert de ces questions monétaires. Pour tous les pays du sud, France comprise, l’euro est trop cher et à précipité le déclin de leurs industries nationales. Il n’y a qu’à suivre les soldes Target 2 pour voir que cette union monétaire n’en est pas vraiment une et accentue des déséquilibres qui pouvaient auparavant se résorber  par la dévaluation-réévaluation. Le bilan, c’est que 80% de l’excédent commercial de la zone est réalisé par l’Allemagne…
Le plus sage me semble d’anticiper le chaos à venir et de faire comme nos amis anglais (qui avaient du reste eu la sagesse de rester hors de l’eurozone)…

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #9 11/04/2017 22h27

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

GoodbyLenine a écrit :

Les deux dernières interventions m’ont bien fait sourire :

Moi ça ne me fait plus rire du tout de devoir expliquer en quoi le communisme est un désastre pour l’économie.

En quoi le collectivisme mène invariablement à la ruine, la misère et la mort.

J’ai l’impression, en France, que plus le temps passe, plus des vérités aussi simples que l’eau ça mouille ou le feu ça brule deviennent difficile à faire admettre.

On vit dans du fake news permanent. Non Mélenchon n’est pas communiste. Non sortir de l’euro ne va pas ruiner les épargnants. Non ce n’est pas un problème d’envoyer c… les marchés même si on est en déficit structurel de près de 100 Mds d’euros. Non le revenu universel n’est pas un souci. Non avoir des représentants qui sont corrompus et votent l’inverse de ce que le peuple veut n’est pas un problème. Non créer 300 Mds de dépenses supplémentaires et les faire peser sur les 5% les plus fortunés ne va pas être un epic fail.

Mais on rêve ou quoi ?

On vit dans le même monde ? On vit bien tous au 21ème siècle ? On a bien tous accès au savoir universel, instantané et gratuit qu’est internet ? On est tous bien conscients des réalités historiques, économiques et sociales ?

Mais heureusement qu’il y a encore des "jeunes" pas trop gazés pour voir où est le problème !

Là où c’est plus embêtant c’est qu’on est tellement minoritaire qu’on se barre tous les uns après les autres. C’est totalement inenvisageable de changer un pays qui tout entier fonce dans le mur à pleine vitesse avec un pareil enthousiasme.

Et honnêtement, quelque soit le résultat de l’élection, cette campagne aura au moins servi à ça : finir de convaincre les gens qui ont du potentiel d’envisager leur avenir ailleurs.

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #10 12/04/2017 14h38

Membre
Réputation :   84  

Après avoir finalement tout lu de cette file, et n’ayant pas le droit de voter puisque je suis étrangère, j’ai envie de faire quelques commentaires :

- les discours sur "le pouvoir au Peuple" me font rire (ou pleurer) car, depuis bientôt 7 ans que je vis dans votre beau pays, j’ai pu constater qu’une bonne part de vos concitoyens sont restés figés à une conception très monarchique de la société (comme si en tuant le père, vous vous étiez interdits d’en faire le deuil et de passer à autre chose, ce que de nombreuses monarchies parlementaires ont accompli depuis), avec tout ce que cela implique : culte du sauveur, conception très hiérarchique de toutes les structures, esprit et pratiques de cour, pas de culture de la concertation. C’est désolant et cela explique en partie les problèmes de ce pays

- j’ai envie de redire que la France m’a permis de réussir. Je m’y suis installée (dentiste) il y a bientôt 7 ans, certes dans une situation particulière (zone de revitalisation rurale avec des avantages fiscaux - ce n’est pas la raison de mon choix, c’est juste que j’adore la campagne), et j’y suis très heureuse, à tous les niveaux : tout est beau autour de moi, j’ai une qualité de vie extraordinaire, je gagne très bien ma vie

- et ça me sidère de voir à quel point les Français, hyper privilégiés, bénéficiant d’avantages qui n’existent vraiment nulle part ailleurs, passent leur vie à se plaindre. Je vais être un peu triviale : les gars, les filles, vous êtes le cul dans le beurre ici! Dernier exemple en date (j’en ai des tonnes) : ma compagne et épouse vient de signer une rupture conventionnelle pour créer sa microentreprise (en arrivant ici elle a pris un job sous ses qualifications pour avoir quelque chose à faire, et maintenant elle souhaite passer à autre chose). Elle vit donc sous le même toit que moi qui ai des revenus de dentiste. Quand j’ai vu les allocations de chômage dont elle peut bénéficier, j’ai failli tomber de ma chaise. En Belgique si vous êtes cohabitant, on regarde ce que gagne la personne qui vit avec vous et on réduit vos alloc en proportion. Ici non, c’est jackpot. Et en plus elle peut choisir de toucher directement 45% de ces alloc comme "prime de démarrage" de son entreprise. C’est un système extraordinairement généreux - bien trop à mon avis!

-Stokes a raison, la France a un petit côté URSS. Cela m’irrite souvent, mais en même temps je vois bien que ça n’est pas toujours aussi idiot qu’on le pense de premier abord. Ici tous les vieux vont en cure chaque année. C’est de la gabegie. Mais ça fait vivre combien de villages thermaux, ça donne du boulot à combien de gens, ça fait vivre combien de commerces? Ce n’est peut-être pas la manière la plus académique de créer de la richesse (mieux vaut une silicon valley sans doute) mais ça a certainement une utilité sociale.

- Je l’ai déjà écrit, je n’attends rien des dirigeants parisiens qui sont paralysés par le système, mais je garde espoir quand je vois la vitalité associative et la solidarité spontanée au niveau local. Pour moi les solutions viendront de là

- sinon, comme d’autres, cette élection me terrorise car pour nous, si Le Pen passe, c’est le départ immédiat, ça ne se discute même pas.

Voilà, un peu en vrac et pas toujours sur le sujet, mais j’avais envie de donner mon regard d’étrangère.


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #11 12/04/2017 15h21

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2742  

sonced69 a écrit :

Tant que les citoyens n’auront pas pu comprendre la priorité absolue, #1, de sortir de l’UE comme le dit si bien Etienne Chouard (pour les connaisseurs) et bien rien ne changera.

Ça doit être ça, oui… ;-)

Dans l’historique de vos messages, ce que je trouve inquiétant, c’est à quel point quelques vidéos YT arrivent à vous retourner et à vous transformer vous-même en prêcheur.

Je doute fortement que vous ayez visualisé toutes les vidéos que vous nous soumettez, sinon vous auriez vu que sous son apparente technicité, François Asselineau est surtout un indécrottable "conspirationniste", qui voit la main-mise des USA partout.

-

Enfin, nous avons quelques exemples autour de nous de ce qui se passe quand un président populiste ou une idée populiste est approuvée.

Tsípras en Grèce, et quelques jours plus tard les banques fermaient et les citoyens ne pouvaient plus récupérer leur argent. Aujourd’hui où en est la Grèce ? Non seulement Tsípras n’a pu tenir aucun de ses engagements, mais il doit pleurnicher tous les six mois pour obtenir un énième sauvetage de la part de l’UE. Et le PIB de la Grèce qui commençait à se redresser avant son élection, continue sa descente.

Brexit : Nigel Farrage et consorts, après avoir fait la promotion du Brexit par des mensonges, ce sont purement et simplement carapatés ! Juste incroyable.

Trump : il affiche déjà le taux d’impopularité le plus élevé d’un Président des USA à ce stade, et déjà il se parjure sur ses promesses (de manière plus ou moins forcée il est vrai). Cela dit c’est sûrement pas plus mal…

Et chez nous, François Mitterrand en 1981. Déjà à l’époque : "Les deux premières années des gouvernements Mauroy se caractérisent par une série de mesures économiques à rebours des autres pays qui diminuent leurs dépenses publiques et par des relances keynésiennes qui ne fonctionnent pas." Il a au moins eu l’intelligence de changer complètement de vision en moins de trois ans avec le gouvernement de Fabius de 1984.

-

Sur la force de l’Euro, c’est quand même de moins en moins vrai maintenant qu’on est revenu proche de la parité. On est quand même passé d’un taux de 1,40 par rapport au dollar américain à 1,06 en 3 ans, et franchement, la situation économique de la France a-t-elle tellement changé ?

-

Les deux seuls candidats crédibles sur le plan économique sont FF et EM (et dans une moindre mesure Benoît Hamon). Je m’étonne vraiment que sur notre forum, on puisse penser autrement sans virer vers la schizophrénie ou la dissonance cognitive…

Pour FF, la motivation de l’enquête rapide sur ses affaires, était d’aboutir avant qu’il ne puisse devenir Président, gageons que la Justice indépendante saura rendre ses conclusions avant le premier tour de l’élection présidentielle et que chacun puisse voter en connaissance de cause…

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #12 13/04/2017 12h13

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

Surin a écrit :

Ca me rappelle ceux qui veulent quitter le forum si leurs desiderata ne sont pas respectées.
On ne s’expatrie pas parce que le président ne nous plait pas, on le fait pour d’autres raisons et on peut bien argumenter en étant de mauvaise foi et en expliquant que c’est pour telle ou telle raison. Je crois surtout que beaucoup en parlent mais ne le font pas. Vous avez beau dire qu’il est aisé de faire transiter des milliards avec facilité, c’est tout simplement faux sauf à le faire illégalement. A ce compte là tout est possible et s’expatrier quand on a une maison, un emploi ou une famille, ne se fait pas sur un coup de tête.

Non je ne pense pas non plus qu’on s’expatrie uniquement à cause de la tête du président.
Par contre s’expatrier à cause d’une "ambiance" générale de son environnement, oui.

Si vous êtes Français, jeune cadre, avec un bon diplôme, que vous parlez une langue étrangère, et que vous voyagez, je ne suis pas certain que tout le monde sur le forum se rende compte du message qui vous est envoyé.

ça fait 6 ans que vous prenez plein pot les hausses d’impôts quand ça baisse pour les autres.
Vous entendez tous les jours des nouvelles socialement moroses
Lorsque vous voyagez en touriste ou pour le travail, vos "équivalents" dans les grandes villes du monde ont un niveau de vie bien supérieur, une qualité de vie meilleure, et surtout des perspectives pour leur avenir
Pire, pour ceux qui habitent des pays proches culturellement ou géographiquement de la France, ils s’inquiètent pour vous et l’avenir de votre pays
Quand vous habitez à Paris, vous voyez tous les jours défiler la misère du monde sous vos yeux,
L’année dernière, tous les jours la CGT essayait de vous empêcher de vous déplacer pour aller travail. Salaud de privilégié qui a un travail.
Vous avez un discours de plus en plus haineux et revendicateur de l’extrême gauche à l’égard de tous ceux dont la tête pourrait dépasser du rang assorti d’une propagande sur le vivre-ensemble complètement hypocrite. Comme s’il fallait se faire des bisous avec ceux qui vous haïssent.
Et un discours de plus en plus haineux de l’extrême droite et gauche sur la mondialisation.

Hollande et son gouvernement ont pratiqué une politique ouvertement méprisante et aggressive à l’égard d’une franche non négligeable de la population, que je qualifierais avec un petit raccourci facile de "famille cathos en short". La fiscalité, les histoires de mariage pour tous, l’éducation nationale, la culture…

Ces deux catégories que sont les jeunes actifs "internationaux" et les familles "bourgeoises conservatrices" se font copieusement c..er dessus depuis plus de 5 ans.

La campagne actuelle en remet une grosse couche. Donc soit cela abouti à une accalmie, soit on prolonge la séquence précédente. Si c’est le cas, ces deux catégories auront de très bonnes raisons d’envisager leur avenir (et ceux de leurs enfants) ailleurs.

Et n’y voyais aucune forme de chantage, quand un groupe vous envoie le message que vous n’êtes pas le bienvenu, vous n’insistez pas pour en faire partie.

Là où le bat blesse, c’est que ce sont essentiellement ces deux catégories qui financent le système.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #13 14/04/2017 22h35

Membre
Réputation :   4  

Le programme de Mélenchon est disponible gratuitement sur internet : Table des matières de « L’Avenir En Commun »

Point numéro 10 de la 6ème république qui sera votée par référendum (c’est à dire que les parlementaires ne vont pas pouvoir nous protéger de notre bêtise contrairement à ce que beaucoup de gens semblent penser ici):
- Accorder de nouveaux droits de contrôle aux comités d’entreprise sur les finances de leur entreprise
- Instaurer le droit pour les salariés à un vote de défiance à l’égard des dirigeants d’entreprise ou des projets stratégiques
- Renforcer le pouvoir d’intervention des salariés contre les licenciements économiques par un droit de veto suspensif des comités d’entreprise

En français cela veut dire que les salariés deviennent de facto propriétaire de l’entreprise, les actionnaires n’ont plus aucun pouvoir.

Point numéro 34 de l’urgence sociale, protéger et partager :
- Interdire les expulsions locatives sans relogement

En français cela veut dire que les locataires deviennent de facto propriétaire des logements qu’ils occupent.

Mr stokes je vais me faire un plaisir d’entrer par effraction dans un de vos beaux appartements locatif, en ayant bien sur préalablement changé les contrats de gaz et électricité à mon nom avant l’effraction pour être considéré locataire de plein droit. Fumer des joints joints toute la journée en touchant un RSA équivalent au SMIC et tous sa sans payer de loyer elle est belle la 6ème république vous ne trouvez pas.

Est-ce une mauvaise chose ? Je vous laisse en juger mais en tous cas c’est de facto l’abolition de la propriété privée alors SVP arrêtez de dire que Mélenchon n’est pas un communisme. "Tous des hypocrites" comme dirait Mélenchon.

Et en tant qu’Alsacien paresseux je pense qu’avec un Mélenchon président je me ferais un plaisir de d’adhérer au mouvement d’indépendance Alsacienne pour que nous puissions sauver notre sécurité sociale positive et ne pas financer vos utopies communiste égalitaristes

Dernière modification par TimeIsMoney (14/04/2017 23h07)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #14 14/04/2017 23h40

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

stokes a écrit :

Bon, j’arrête là, votre argumentaire est tellement biaisé, réducteur et manichéen qu’il ne peut que faire gagner encore quelques suffrages de plus aux insoumis. Je note que le terme "communiste" revient 2 fois dans votre propos alors qu’il n’apparaît pas une fois dans l’Avenir en Commun.

J’aurais dû vous amener avec moi en Indonésie le mois dernier : dans ce beau pays, être communiste vaut encore 7 ans de "cabane".

Noter enfin qu’en français, on n’écrit pas "Mr Stokes" mais "M. Stokes", dit autrement Monsieur et non Mister.

Le programme de M. Mélenchon devrait se nommer le paradis en commun à vous écouter.

- Que fait on concrètement si on veut expluser un locataire malveillant puisqu’il faudra qu’il soit relogé par exemple ? On exproprie le méchant propriétaire qui est surement un gros riche buvant son champagne sans son jaccuzi ?

On aura tout vu sur ce fil y compris les entrepreneurs qui soit disant pleurnichent pour avoir des aides. J’ai étudié depuis 8 ans, plus de 260 projets de startup et rencontré plus d’une centaine d’entrepreneurs, je n’en ai pas entendu un seul pleurnicher sur les aides qu’ils trouvent déjà conséquentes.

Et je peux vous dire que les choses qu’ils souhaitent améliorer sont : 1) Les charges, contraintes , RSI etc… 2) être moins fiscalisés s’ils réussissent.

La plupart ne se paye pas ou entre 1500 et 2000 euros, crée de l’emploi…

Je peux aussi vous dire que aucun n’hésitera à se tirer si la pression s’accroit encore.

Après en effet, ceux qui n’ont rien ou pas beaucoup et qui croient qu’en faisant fuir les gens payant encore des impôts (IR) par ex, soit 47%, vont avoir un avenir meilleur ne verront pas venir les jours heureux mais les lendemains qui déchantent.

ps = Même en allant lire le programme et en vous mettant sous le nez les mesures pour en discuter vous persistez… A ce stade vous n’allez plus parler à grand monde…. c’est triste.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #15 15/04/2017 09h38

Membre
Réputation :   35  

Un délinquant comme président de la république Française !
Allo, Angela, je viendrai seul, Pénélope s’excuse elle a un empêchement …

1/3 des votes (6%+27%) pour des  voyous c’est effrayant.

Je ne comprend pas que les juges laissent à ces individus le moyen de se soustraire à la justice.
40% des prisonniers sont des prévenus c’est à dire des "mis en examen" dont on veut "garantir le maintien de l’intéressé à la disposition de la justice."

En plus Fillon ose (plus c’est gros, plus çà passe) se plaindre d’acharnement judiciaire alors qu’on est peut être en face de laxisme si on compare.

http://www.infirmiers.com/ a écrit :

Les trois infirmières libérales, soupçonnées de fraude à l’assurance maladie pour un préjudice de plus de 1,3 million d’euros, ont été mises en examen et l’une d’entre elles placée en détention provisoire, a-t-on appris le jeudi 7 février 2013 auprès du parquet de Paris.

Imagine-t-on Tante Yvonne attachée parlementaire et mise en examen !


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #16 15/04/2017 23h08

Membre
Réputation :   93  

Bonjour à tous,

J’ai lu avec intérêt les 18 pages de cette discussion et je dois dire que je trouve le niveau très intéressant, comme d’habitude.
Contrairement à beaucoup, je pense que cette élection ne changera rien à rien. Il ne s’agit que de belles promesses qui se heurteront bien vite aux principes de réalité.
500 000 fonctionnaires de moins? Ce sera la grève générale et des manifestations à n’en plus finir.
Sortie de l’Euro? Ce sera une pagaille indescriptible et les candidats tenteront plutôt de négocier un bout d’accord mal ficelé qui ne changera rien.
Sortie de l’UE? c’est l’explosion de l’Union Européenne et des conséquences au niveau mondial que personne n’imagine. personne ne prendra le risque.

je vois tristement mon pays s’enfoncer dans une crise sans issue je crois.
Je suis un peu plus âgé que la moyenne des gens du forum (j’ai 56 ans) et j’ai le souvenir d’une France bien différente.

Une France des projets: Ariane, Concorde, le paquebot France, le plan Calcul (quelle merde quand j’y pense!). Une France pilotée pour aller plus lojn, plus haut malgré les échecs.
Une France du travail: 4 % de taux de chômage, un mois pour trouver un job, même en étant débutant.
Une France de la solidarité: aider les personnes agées, s’enquérir de la santé des malades, nourrir les plus pauvres.
une France de la tolérance: la France des copains blancs, noirs ou arabes. Faire des matchs de foot France- Algérie sur la place du quartier (imaginez vous ça maintenant?)
Une France du civisme: apprendre à être poli, à respecter les ainés, faire son service militaire.
Une France des réformes sociétales: l’IVG, la majorité à 18 ans ou la fin de la peine de mort.

Je suis aujourd’hui écoeuré par ce que je vois ici.
On laisse crever les gens pour toucher encore plus de dividendes.
On offre aux retraités pauvres une retraite AU DESSOUS du seuil de pauvreté.
On désertifie les campagnes pour remplir les banlieues pourries.
On gagne plus en faisant le pitre sur YouTube qu’en opérant les malades du cœur.
On hurle quand on voit une femme allaitant dans la rue.
Et j’en passe….

Quel que soit le nouveau président je vais quitter ce pays mourant: A cause de nos politiques corrompus et incapables, de nos syndicats vérolés jusqu’à la moelle ou encore de nos juges incompétents.

Dans 20 ans, ce que nous appelons actuellement les grandes puissances n’existeront plus: il ne leur restera qu’un arsenal nucléaire vieillissant pour se protéger d’un monde qui bouge, de populations qui trépignent pour prendre notre place. Nous serons balayés par la jeunesse de l’Afrique, les ingénieurs indiens ou les travailleurs indonésiens.

La France est devenue égoïste, sans projet et sans âme. C’est le pays de Disneyland, du château de Versailles et des palaces pour russes riches.

Je voterai au premier tour pour un candidat qui représente encore la France du terroir, des régions, de nos prés et de nos champs. La France des commerçants, des artisans et des petites entreprises. La France de nos petits bistrots que le monde entier nous envie (non, ils ne nous envient pas LVMH). Bien qu’il n’ait aucune chance d’être élu…
Au second tour, j’irai faire un tour au bord de la mer, histoire de taquiner le poisson et manger une bonne assiette de fruits de mer. Et taper la discussion avec les gens du port….
Et je pense que nous serons nombreux sur la jetée…

En ligne En ligne

 

[+8]    #17 17/04/2017 11h03

Membre
Réputation :   63  

Un peu d’humour venu des USA qui m’a bien fait rire


Mon dernier article sur SA: Take A Lift With Schindler - Parrainage Degiro

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #18 17/04/2017 18h38

Membre
Réputation :   1  

Mélenchon et le corps médical…

Les hospitaliers sont asphyxiés par les lourdeurs administratives et organisationnelles qui évoluent à l’inverse de la démographie médicale et para-médicale. Beaucoup songent à quitter l’hôpital car ils sont rincés.

Mais en libéral ce n’est pas mieux, le niveau d’honoraires français étant la moitié de la moyenne européenne et sont les 2èmes plus bas d’Europe juste devant Malte. Ce sous financement chronique est l’origine des fameux dépassements d’honoraires pour continuer à faire du travail correct. Savez vous qu’une clinique est rémunérée 20% de moins que l’hôpital à acte égal? Ce devait faire l’objet d’une convergence tarifaire initiée en 2011, et annulée en 2013. Un exemple parmi tant d’autres… (l’économie de la santé est très complexe et viciée, il est facile de jeter l’opprobre sur l’un ou l’autre).

La liste des origines du mal être des médecins (et para médicaux) est longue, et le phénomène de migration vers la suisse est en train de s’amplifier : exercer dans ce pays, aux honoraires légaux 4 fois supérieurs à la France, rend l’activité sereine avec embauche de personnel et le sentiment de Burn Out qui disparait très vite. Le principal frein est l’intégration jamais acquise au pays du chocolat.

Alors, ayant lu les propositions de JLM sur la santé, c’est un aller direct vers le totalitarisme, l’esclavagisme, soit l’inverse de la liberté. Ce type est hyper dangereux.

Le corps médical regrette l’absence quasi total d’intérêt que lui ont porté les différents candidats, le seul qui ait été un temps soit peu intéressé est FF, avec les défauts qu’on lui connait. Pour la santé, ce serait le moins pire… à priori. Beaucoup de français ont voté Chirac en 2002 en se pinçant le nez, et finalement ça s’est plutôt bien passé.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #19 17/04/2017 19h10

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   210  

Stockes a écrit :

Depuis que l’affaire Fillon est sortie dans la presse et plus encore depuis que Mélenchon a percé dans les sondages, certains électeurs de droite perdent quelque peu les pédales et injurient les militants de gauche qu’ils croisent dans la rue. Ces comportements me font bien rigoler dès qu’ils tournent le dos ; ce n’est que de l’écume par rapport à la chaleur des regards et à la fermeté des poignées de main chez ceux, de plus en plus nombreux, qui se tournent vers la gauche nationale portant un projet patriote et républicain.

Tres interessant cette expression gauche nationale, il y a d’ailleurs deja eu un parti de gauche nationale au pouvoir en Allemagne durant la premiere moitie du XXe siècle non? Les premieres amours du moustachu autrichien étant du cote du marxisme et non du libéralisme économique.

La gauche nationale des insoumis a des nombreux points communs avec le front national. Disposant d’un meilleur marketing et d’une complaisance importante de la part des media, elle peut se permettre d’etre encore plus violente dans ses idees, écrasant au rouleau compresseur toute opposition en justifiant la confiscation des libertés individuelles par la "dictature du peuple"- la position de Melenchon sur les medecins ou celle de Stokes sur la problématique des impots pour les expatraties montrent bien que la  générosité collective de la gauche nationale n’a d’égale que sa démagogie et son totalitarisme. Je voudrais juste que l’on imagine la droite nationale utiliser les memes approches et bénéficier ce la meme complaisance.

Les insoumis et le FN ont beaucoup plus de points communs que de differences. Le niveau de score potentiels de ces deux formations sont néanmoins le reflet de l’etat de notre pays, qui pour la premiere fois dans son histoire récente risque de voir plus de 50% des suffrages exprimes supporter les extremes. Pour finir j’ai d’ailleurs bien peur que la plus extreme de ces deux formation ne soit pas celle que l’on croit.

En raison de la proximité des elections législatives et du fonctionnement des institutions aucune des ces deux formation ne devrait etre en mesure disposer de la majorité nécessaire pour gouverner le pays, sauf bien entendu si l’opportunisme deja démontre par de nombreux politiques de droite est de gauches débouchait sur une union des droites ou une union des gauches.

Bref, si celle election est celle qui s’est la moins attache sur les idees et les programmes, le spectacle de ces prochaines semaines risque d’etre aussi passionnant qu’effrayant. La victoire de l’opportuniste Macron nous renverrait simplement a un choc des extremes en 2022, car il paraîtra difficile a LR et au FN de se relever si celle election devait etre perdue des le premier tour.   

T.


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #20 17/04/2017 19h28

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   481  

ykOne a écrit :

Pardon tssm mais ou avez-vous pu lire cela? cette histoire de super taxe me semble être une fois de plus une fausse information comme il en fleurit maintenant un peu partout… à défaut, merci d’indiquer vos sources ce qui me semble être un minimum. Cordialement.

Désolé, j’avais oublié quon etait sur une file différente des autres où il fallait se justifier
Et vous aussi sortez de nulle part donc votre légitimité est assez faible pour m’interpeller. Le sujet étant grave, je réponds

Bref, chaque candidat est venu devant le conseil supérieur  du notariat pour présenter son programme et dutreuil représentait macron. Donc  tapez conseil supérieur du notariat Renaud dutreuil et vous tomberez sur de nombreux liens et la video dès différents interviews où il est dit clairement dit que le modèle de remplacement de lISF pour Macron etait la super taxe foncière US

page 404 | Notaires de France

Dernière modification par Tssm (17/04/2017 19h29)

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #21 18/04/2017 15h46

Membre
Réputation :   13  

My 2 cents sur cette élection:

C’est, je crois, la première fois dans une élection présidentielle où 4 candidats sont aussi serrés dans les intentions de vote dont, cela a été dit, presque 50% de vote radical. De même, sur le panel des 11 candidats, une écrasante majorité veut renverser la table et se prétend "anti système"

A mon humble avis, cette élection, et la sociologie des électorats, reflète bien les tensions sociales qui parcourent notre société. Pour n’en citer que quelques unes (et que je caricature à dessein):
- Opposition entre "jeunes" et "retraités" particulièrement prégnante quand on compare les électorats réciproques de MLP et Fillon. De nombreuses raisons l’expliquent: croissance atone qui ne favorise pas l’emploi des jeunes et donc fort taux de chômage, impression que les ainés se sont "gavés" pendant les Trentes glorieuses (enrichissement via le travail et l’immobilier quasi automatique, relative méritocratie, avancées en matière de droits effectifs - IVG, peine de mort, etc., prestations sociales de qualité)
- Opposition entre la France des Villes et la France des Campagnes: la candidature de Jean Lassalle, pour ne citer que lui, n’est pas qu’anecdotique, il a réuni ses parrainages très rapidement, ce n’est pas pour rien.
- Opposition entre les communautaristes et les assimilationnistes
- Opposition entre les tenants de la laïcité stricte et ceux d’une laïcité aménagée
- Opposition entre europhiles et eurosceptiques qui, plus largement, traduit une prise de position par rapport à la mondialisation vécue comme "heureuse" ou "malheureuse"
- Etc, etc.

A ces nombreuses oppositions, il suffit d’ajouter des institutions à la peine, une démocratie objectivement fébrile (la majorité des français ne vote que tous les 5 ans) et pas représentative, des problèmes de népotisme, pour arriver à la situation politique actuelle reflet des violentes tensions de ces derniers mois (cf. loi Travail).

En ce qui concerne les 4 favoris:

- MLP par ses propos dépourvus d’ambiguïté sur Vichy et le Vel d’Hiv est pour moi, de toute façon hors jeu. Son programme économique n’est pas absurde sur tous les points (patriotisme économique) mais est globalement délirant. J’observe avec amusement comment elle a repoussé la question sur la sortie de l’Europe a un référendum ultérieur histoire de séduire un nouvel électorat qui se dira ainsi qu’il peut voter pour elle et disposera malgré tout d’une seconde chance.

- Pour Mélenchon, il faut saluer le tribun et sa gestion particulièrement maîtrisée des nouveaux médias (réseaux sociaux, Youtube).  L’aspect social (voire sociétal comme on dit) de son programme est franchement séduisant (6ème République, démocratie réelle, vivre ensemble, etc.) mais son programme économique est vraiment repoussant: fiscalité confiscatoire, baisse du temps de travail…

- S’agissant de Fillon, j’avais voté pour lui à la primaire, essentiellement pour son programme économique mais j’émettais déjà des réserves sur les questions de société (catholicisme ouvertement revendiqué, place de la femme…). La gestion catastrophique de ses "affaires" alors qu’il aurait dû, dès le début, jouer cartes sur table, le coup des costumes et des économies, ainsi que son entêtement tout bonnement ridicule à voir le complot partout (cabinet noir, juges rouges, journalistes violentés dans ses meetings etc.) ont eu raison de ma sympathie à son égard.

Quand je regarde mon environnement immédiat (famille, voisins, amis, collègues), l’essentiel de ses soutiens se résument soit à des retraités/cinquantenaires aisés un peu racistes (je caricature à peine) soit à des catholiques pratiquants qui valorisent non le programme économique mais les questions de société. A mon sens (commun), une bonne partie des citoyens qui sont séduits par le gaullisme social ou la droite ouverte sur les questions de sociétés mais libérale économiquement l’ont depuis longtemps quitté au profit de Macron.

- Reste donc Macron qui, sur le plan économique, est fondamentalement un FF light et va vraisemblablement amplifier la ligne sociale-libérale de Hollande. Si certaines de ses positions me semblent critiquables, son programme est quand même plein de bon sens: exonération d’ISF sur le patrimoine mobilier, suppression du RSI, moralisation de la vie publique. Le procès du banquier d’affaires qui lui est fait me parait ridicule: au moins, il apportera de nouveaux visages (enfin je l’espère).

Mon vote ira donc, sans doute, pour lui, qui me paraît le moins pire des 4 (et oui, pas de vote d’adhésion).

J’ajouterai, à titre personnel, deux points:

- Cette campagne aura été marquée par une absence complète de débat autour de thématiques que j’estime fondamentales: la fin de vie, la culture, l’écologie, la ruralité, pour ne citer qu’elles.

- Très vraisemblablement, et contrairement à ce que dit Macron, les législatives verront en toute logique une victoire de la droite et du centre. Si Macron est élu (probable mais pas certain), on aurait donc une cohabitation entre Macron et un premier ministre de droite (sûrement un quadra comme Barroin ou Bertrand). L’idée ne me déplaît pas d’autant que la France ne s’est jamais aussi bien portée que pendant les périodes de cohabitation.

Manarea

Dernière modification par Manarea (18/04/2017 15h58)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #22 18/04/2017 22h12

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   505  

bnose a écrit :

roudoudou a écrit :

Et quand vous dites aux détriments de certains, vous pensez que ceux qui ont bossé pour économiser doivent payer ? (parceque quand vous dites "certains", dans le lot il y a un paquet de gens qui gagnent le smic et ont mis de coté dans leur bas de laine)

Vous connaissez beaucoup de smicard qui placent leurs économies (générés par leur travail bien entendu, si vous me parlez d’héritage je n’ai aucun scrupule à ce que ce soit taxé fortement pour contribuer à l’effort national) sur des fond euros ? SVP ne faites pas des généralités à partir d’exception.
Dans mon entourage les smicards ont plutôt tendance à avoir des fins de mois très serrés ou difficiles.

Je suis preneur d’une étude sur les économies des smicards si vous avez ça sous le coude.

Présent !

J’ai fait ma déclaration de revenus 2016 il y a quelques jours, et je suis à environ 15,1k€ de revenus annuels (et encore, c’est du net imposable !). Ma femme elle est à environ 11/12k€ la encore en net imposable… le tout avec un enfant en bas âge à charge.

Et chaque mois j’arrive à investir, tout en économisant un peu à côté. J’avoue, je ne place rien en fonds euros ; je préfère, et de loin, la bourse wink

Plus sérieusement, je pense que la volonté joue un rôle important la dedans. Je ne dis pas que tous les "smicards" sont en mesures d’investir. Mais quand on veut, on peut (un minimum)

Je pense qu’en ne chercant pas à paraître plus riche que ce que l’on est, il y a toujours moyen de faire quelque chose. Peut-être pas forcément d’investir, mais au moins de mettre quelques économies de côté.
Avoir un smartphone à 100€, un ordinateur de bureau vieux de 6/7 ans, un petit écran plat "prix d’appel", des loisirs raisonnés… cela ne "pourri" pas la vie comparé à un détenteur d’IGalaxy Xperia 9, d’un ordinateur de bureau dernière génération, d’un écran plat HD 4K de-la-mort-qui-tue-la-vie.

Je suis peut-être un peu "extrémiste" à ce niveau là, mais quand je vois des gens se plaindre qu’ils n’ont plus un rond pour finir je le mois alors qu’ils possèdent le dernier IPhone, un écran mural plus grand le pare-brise d’un bus de tourisme, un paquet de clopes greffé à la main, le dernier maillot de foot à la mode qui vaut probablement autant que mon budget essence mensuel, un crédit conso pour les vacances, un  autre pour rembourser celui de l’année précédente et en plus de cela qui se font un resto par semaine "parce qu’on va quand même pas se priver encore", j’ai envie de leur dire de revoir très rapidement leurs priorités avant de la ramener et de se plaindre !
Au lieu de vouloir à tout prix "paraître ce qu’elles ne sont pas" et de venir pleurer pour en avoir encore plus, elles feraient déjà bien d’apprendre à faire avec ce qu’elles ont !

Si moi j’y arrive, je ne vois pas pourquoi d’autres (pas forcément tout le monde, bien sûr) ne pourraient pas en faire autant.
Après j’admets que l’éducation financière en France… bah… y’en a pas ! Forcément ça n’aide pas à savoir gérer. Mais quand même…

Désolé pour le hors sujet smile


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #23 19/04/2017 00h04

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   476  

Stokes

Je vous aime bien et je vous respecte, pour vos points de vue qui sont souvent étayés, et pour la qualité de vos interventions sur l’investissement.

Ce qui me gène, et je le dis sans jugement ni agressivité, c’est votre positionnement.

1/ Vous appelez à plus de solidarité, plus de partage, plus de transferts, plus d’impôts, et moins de différences sociales. C’est louable.

2/ Vous prônez sur de nombreux sujets les qualités de la paresse, et semblez décrire une vie professionnelle de fonctionnaire qui a plus misé sur sa qualité de vie que sur son investissement professionnel. Vous avez indiqué à plusieurs reprises avoir bénéficié de tel ou tel avantage. Nous en avons déjà discuté ensemble, et votre position est aussi tout à fait entendable.

En soit, 1 ou 2 ne me dérangent pas, et je crois que chacun doit être libre de choisir sa vie, et il est important que des gens qui ne souhaitent pas se tuer à la tâche puissent le faire sans discrimination (ce qui n’est pas acquis pour tous les métiers).

En revanche, 1 et 2 me dérangent fortement, parcequ’ils impliquent que vous appelez à plus de générosité d’autres que vous.

Je travaille énormément (jour, nuit, WE, gros stress, gros risques) . Je ne demande rien à personne. Je suis heureux de participer au système de mon pays (écoles, routes, recherche, sécu, solidarité nationale…).

Je suis bien incapable de fixer un seuil maximal d’impôt, parceque celui ci est à mettre en regard de tous les services cités juste au dessus, donc mon propos n’est pas ici de critiquer l’impôt dans son montant.

En revanche je suis profondément gêné sur l’usage fait avec mon impôt. Je ne vois pas pourquoi il doit rémunérer ceux qui décident librement de bosser moins, ou payer des retraites de gens qui ont le droit de partir dix ans avant mois (je parle d’emplois non pénibles, pas des pauvres gens détruits à 55 ans).

Comprenez vous la frustration que génère ce positionnement de dire "moi je veux bosser moins, mais je veux recevoir plus", et pire que tout, qu’on vous crache à la figure puisque vous êtes un bourgeois ou un patron (oui bien sûr, il y a des enfoirés chez les bourgeois, je sais, mais quid des autres?)?

------------
En ce moment je déménage et je cherche un moyen de garde pour mes enfants.
1/ Je ne suis pas prioritaire parceque je gagne trop. OK
2/ Je ne trouve pas de nounou qui accepte de faire les amplitudes horaires dont j’ai besoin. OK.
3/ Si je trouve, je ne bénéficierai d’aucune aide sociale (ce qui est normal). OK.
4/ Comme je gagne plus, je suis au tarif maximal. OK

DONC ce système financé par mes impôts, je n’y ai pas vraiment droit, si j’y ai droit il n’est pas taillé pour m’aider à travailler comme j’y suis obligé, et il me coûte plus cher qu’aux autres pour les mêmes prestations.

Franchement, c’est inique. Aucun des points pris individuellement, mais les 4 assemblés, oui, il y en a marre.

On a besoin de plus de solidarité, et surtout de réparer ce fichu ascenseur social, mais on a aussi besoin de respect et de lâcher la grappe aux "privilégiés" qui travaillent dur et sont littéralement étouffés par le système (fiscal comme administratif).

C’est en ce sens que les discours de Melenchon qui fustige les richesses et veut prendre toujours plus à ceux qui les produisent ne passent vraiment pas et effraye. Ca n’est pas être réac ou avoir peur des rouges, des chars russes etc, c’est vouloir profiter du fruit de son travail, et demander un meilleur usage de l’argent public (argent dirigé vers ceux qui en ont vraiment besoin)

Dernière modification par MisterVix (19/04/2017 00h23)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #24 25/04/2017 02h44

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Les amis nous sommes entre gentlemen, respectons nous les uns les autres.

Soyons passionnés dans les débats, mais de grâce ne nous insultons pas les uns les autres !

J’ai des amis de tout bord, de Le Pen à Mélenchon. Et je les respecte car je juge les gens non sur leur pensées mais sur leurs actes.

Un électeur FN (celui que je connais a bac+8 au passage) peut très bien être une perle d’humanité. Réciproquement un électeur qui vote pour un parti "propre" sur lui peut être une enflure.

Donc continuons à débattre, quitte à ce que ce soit franc et direct, quitte éventuellement à critiquer vigoureusement un candidat même ; mais sans jamais dénigrer des électeurs et a fortiori des membres de ce forum.

Dernière modification par Vibe (25/04/2017 02h45)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #25 25/04/2017 14h04

Membre
Réputation :   12  

InvestisseurHeureux a écrit :

En fait, ce que l’on remarque c’est que moins la population locale est confronté aux étrangers, plus ils en ont peur et votent de manière extrême.

Faux, la Bretagne par exemple, une région "préservée" si vous  m’accordez l’expression, et où le vote socialiste atteint des records.
Il ne vous vient pas à l’esprit que lesdits habitants des grandes villes, qui votent moins FN, sont peut-être moins clairs de peau et votent (ou pensent voter) par intérêt ? (Sans parler des gens aisés dont le vote reflète le sondage de ce forum, qui sont rarement des ruraux, il y a bien ces 2 aspects)
En 2012 j’ai lu que 93% des musulmans qui se sont déplacés ont voté Hollande.

Pour moi l’extrême droite -la vraie- elle est deja au pouvoir.

Ce n’est pas le FN qui a comme projet de déposséder les français de leur seul pouvoir en tant que citoyen, le vote souverain (coucou 2005).
Ce n’est pas le FN qui veut cadenasser le pouvoir dans les mains d’une petite élite de lobbies industriels, de technocrates non-élus, et de banquiers chargés a la cocaïne.
Ce n’est pas le FN qui persécute des écrivains et des humoristes en leur interdisant leur spectacle.
Ce n’est pas le FN qui a commandité la mise à sac et le gigantesque bain de sang au moyen-orient et en Lybie pour servir les intérêts des mêmes banquiers.
Ce n’est pas le FN qui prône une économie ultra libérale qui soumet le prolétariat à la concurrence déloyale du tiers monde et qui cherche a le déposséder de ses acquis sociaux.
Ce n’est pas le FN qui soutient ouvertement le seul pays d’extrême droite ségrégationniste au monde et qui va se prosterner au diner du Crif pour cette raison.
Un enfant peut comprendre tout cela.
Alors les vielles rengaines sur "l’extrême droite", permettez moi de bailler poliment.

Dernière modification par JeanGoisse (25/04/2017 14h05)

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur