Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Pour quel candidat voterez-vous au 1er tour de la présidentielle 2017


Marine LE PEN

7% - 51
Emmanuel MACRON

42% - 282
Benoît HAMON

2% - 16
Jean-Luc MÉLENCHON

11% - 74
François FILLON

25% - 170
Philippe POUTOU

0% - 5
Jacques CHEMINADE

1% - 7
Jean LASSALLE

1% - 11
Nicolas DUPONT-AIGNAN

3% - 25
François ASSELINEAU

4% - 28
Nombre de votants : 669

#201 12/04/2017 15h35

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Puisque nous sommes sur une file "sondage", je me hasarde à un pronostic. Difficile et engageant, car une chose est sûre, les 4 favoris seront dans un mouchoir de poche le soir du second tour. Si je devais parier un Kopeck sur une finale, ça serait … Fillon / Mélenchon (avec toutefois un indice de confiance inférieur à 50 %) !

Je m’explique :

- il y a une grosse dynamique sur la candidature Mélenchon. Et quel est son réservoir de voix ? Je pense que Hamon a été siphonné jusqu’au bout, et paradoxalement, son éventuel retrait desservirait Mélenchon, puisque le noyau dur restant se reporterait à mon avis sur Macron ou s’abstiendrait. Il reste donc l’électorat ouvrier de Marine Le Pen, composé pour beaucoup d’anciens électeurs communistes et/ou sympathisants syndicalistes.

- Je pense donc qu’en parallèle de la montée de Mélenchon, MLP perdra des points en la faveur du candidat de la France insoumise. D’autre part, je trouve NDA et Asselineau brillants : sans nul doute grapilleront-ils quelques points décisifs.

- La bulle Macron est en train de se dégonfler, tous les indicateurs le montrent : sondages en baisse, faiblesse du choix de ses électeurs, présence incroyablement faible sur les réseaux sociaux, salles loin d’être pleines pour ses meetings et récemment F. Hollande, son marionnettiste, qui tape sur Mélenchon. Bref, le pouvoir s’affole.

- François Fillon, malgré toutes les attaques contre lui (c’est limite si on ne l’accuserait d’avoir envoyé les menaces de morts aux juges et journalistes), reste stable autour de 20 %. C’est une performance incroyable, il a un noyau extrêmement solide. Et sans nul doute, au dernier moment, dans l’isoloir, beaucoup d’électeurs qui ont pu être tentés par Macron (ou même Le Pen) voteront pour lui. Notamment pour faire "barrage" à Mélenchon (le front républicain à l’envers).

Un scénario alternatif, fort possible, est un ou plusieurs "mini-attentats" le jour du scrutin (par exemple une voiture qui fauche 2 ou 3 électeurs devant un bureau de vote, ou un tir de kalachnikov à l’intérieur) avec en conséquence un énorme score pour Marine Le Pen, au détriment de Mélenchon. Du coup on aurait possiblement un duel Fillon / Le Pen.

Mais il est probable que je vais me tromper, comme dans tout pronostic smile

Edition : correction orthographe

Dernière modification par Vibe (12/04/2017 15h50)

Hors ligne Hors ligne

 

#202 12/04/2017 15h36

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

chlorate a écrit :

Quels seraient vos impots sur Jean Luc Mélenchon ?
JLM 2017 - La révolution fiscale

pas loin de 1k par an mais surtout cela n’anticipe pas qu’il faudra lever plus l’impot car son programme est dévastateur. D’ailleurs ce qui est drole dans son simulateur (bien bidon d’ailleurs) c’est qu’une famille que j’ai testé avec 8k de revenus et 0 enfants gagne alors que si elle a deux enfants elle contribue "à la solidarité nationale" c’est pas logique !

chlorate a écrit :

Je trouve que supprimer 500 000 postes de fonctionnaires, c’est un choc très négatif pour le pays, par exemple. Ce n’est clairement pas un avenir que je souhaite.

Cela dépend lesquels, si on parle des collectivités locales oui

Toute facon l’éfficacité du service public passe par l’organisation pas par la politique du nombre. Je suis dégouté des débats stériles "il en faut plus". On a vu ce que ca donne à l’éducation nationale.

Hors ligne Hors ligne

 

#203 12/04/2017 15h39

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Vibe a écrit :

une voiture qui fauche 2 ou 3 électeurs devant un bureau de vente

Ce n’est pas un bureau de vente mais un bureau de vote. Il est heureusement encore gratuit de voter, sauf pour les primaires.

Ce genre de scénario ou pronostic appelez-le comme vous voulez est tout simplement désolant.
Tout comme je regrette que les médias donnent autant d’écho au moindre attentat maintenant même en Europe ce qui leur permet de meubler le vide de ce qu’ils ont à raconter et ne fait que donner raison à leurs auteurs.

Dernière modification par kc44 (12/04/2017 15h43)

Hors ligne Hors ligne

 

#204 12/04/2017 15h49

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

gunday a écrit :

Vibe a écrit :

Il faut l’avouer, nous sommes nombreux à avoir la nostalgie bonapartiste du Chef de l’État paternaliste.

Tout comme nous sommes nombreux à vouloir en finir avec ce dogme du chef tout puissant! wink

Mais nous sommes d’accord ! Dans la Monarchie parlementaire, le Roi n’est pas puissant, puisqu’il n’a - quasiment - aucun pouvoir. C’est l’avantage de la 6ème République avec l’avantage d’un souverain "bienveillant" et qui serait une autorité morale.

D’ailleurs on parle de la démocratie anglaise (le vrai pays des droits de l’Homme) et du modèle scandinave … eh bien ce sont des monarchies smile

@Surin : erreur corrigée, merci smile et comme vous je regrette cette caisse de résonance donnée aux attentats (tout comme aux affaires).

Dernière modification par Vibe (12/04/2017 15h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#205 12/04/2017 15h49

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

InvestisseurHeureux a écrit :

Les deux seuls candidats crédibles sur le plan économique sont FF et EM (et dans une moindre mesure Benoît Hamon). Je m’étonne vraiment que sur notre forum, on puisse penser autrement sans virer vers la schizophrénie ou la dissonance cognitive…

Je ne peux qu’être complétement en phase. Et il n’y a pas de "système" je rapelle qu’on vit tous dedans et que "globalement" quand je voyage à l’étranger je trouve les Francais plutôt bien lotis.

D’ailleurs les 2 candidats en tête dans les sondages "IH" sont EM et FF.

Hors ligne Hors ligne

 

#206 12/04/2017 16h58

Membre
Réputation :   26  

roudoudou a écrit :

D’ailleurs ce qui est drole dans son simulateur (bien bidon d’ailleurs) c’est qu’une famille que j’ai testé avec 8k de revenus et 0 enfants gagne alors que si elle a deux enfants elle contribue "à la solidarité nationale" c’est pas logique !

Rien d’illogique vu la réforme du quotient famial. (crédit de 1000 euros par enfant, fin de la demi-part)
Le couple avec 2 enfants paiera toujours moins d’impôts que celui sans enfants, regardez le détail des impôts et csg. (22960 euros vs 24960 euros)

Hors ligne Hors ligne

 

#207 12/04/2017 21h02

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

roudoudou a écrit :

Il (Mélenchon) est complétement à la rue économiquement et le fait qu’autant de "jeunes" souhaitent voter pour lui c’est quand même le signe qu’ils ne se projettent pas dans l’avenir.

Si Mélenchon est élu, notamment grâce au vote des jeunes, c’est peut être un problème mais (même si je n’ai absolument pas personnellement prévu de voter pour lui), je trouve cela dramatiquement moins grave que de lire que MLP serait en tête dans le vote des jeunes.

Quand on est jeune avoir des idées de gauche est à mon sens quasi-normal. Pas d’extrême droite.

Il y a différentes manières de se diriger vers le mur, certaines me donnent l’impression que la trajectoire pourra être corrigée (les moins de 30 ans ont leur vision, leurs idéaux que je me garderais bien de juger),  l’autre trajectoire pour des gamins qui ont tout leur avenir devant eux me parait extrêmement préjudiciable….

Crown

Dernière modification par Crown (12/04/2017 21h08)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #208 12/04/2017 21h19

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

Je suis embêté …
Je fais partie de ceux qui ont choisi ici Benoît HAMON, et qui sont bien peu nombreux : 2% - 8.
Il y a un biais évident sur ce forum, mais dans les derniers sondages généraux Benoît HAMON est donné à 8 %, alors que Jean-Luc MÉLENCHON est monté à 18 %.
Grosse différence, alors que les 2 chiffres additionnés donnent la première place.
Je commence à me demander si je ne devrais pas voter utile en faveur de Jean-Luc MÉLENCHON

Et je ne suis pas le seul à me poser la question.

Alexis Corbière, porte-parole de M. Mélenchon a écrit :

Alexis Corbière, le porte-parole de M. Mélenchon, a demandé sur LCI à M. Hamon de ne pas « être un obstacle » :
« Quand [M. Hamon] voit nos meetings, cette force populaire qui se lève, la dynamique qui est autour de nous, et qu’il compare à toutes les trahisons qu’il subit de la part de ses “amis” qui passent leur temps à lui planter des poignards dans le dos, je lui dis “Benoît, ne sois pas un obstacle à cette volonté populaire qui monte”. »
[…]
On sera loyal vis-à-vis de Benoît Hamon, il fait ce qu’il veut. Je ne vais pas passer douze jours à chercher à interpeller en permanence.

Que se passerait-il si Jean-Luc MÉLENCHON était élu ?
Ce que je lis depuis quelques jours me rappelle la situation de mai 1981.
Je vous parle d’un temps
Que les moins de cinquante ans
Ne peuvent pas connaître

mais qui fut une des grandes joies de ma jeunesse.

Donc petit rappel pour les "jeunes".
En mai 1981, élection de François Mitterrand,  gouvernement de Pierre Mauroy avec 4 ministres communistes.

Grosse panique pour certains, bien exprimée par Jean d’Ormesson pourtant habituellement très intelligent :

Jean d’Ormesson a écrit :

Dans "le Figaro" du 11 avril, Jean d’Ormesson décrit son cauchemar : des "cortèges derrière les drapeaux rouges", des "entreprises écroulées", un "franc effondré" … Des tracts agitent la menace des "chars russes" bientôt "stationnés place de la Concorde".

Désespérant de la France, certains entrepreneurs choisissent l’exil. Le plus célèbre : Bernard Arnault, le futur titan du luxe (LVMH), qui se lance dans l’immobilier en Floride.

Que se passe-t-il réellement ?
Certes la Bourse et le franc plongent dès le 11 mai.
Mais rapidement des mesures importantes :
. augmentation du SMIC de 10 %, des allocations familiales et logement de 25 %, handicapés de 20 %
. la semaine de 39 heures (durée légale du travail), la 5ème semaine de congés payés
. la retraite à 60 ans
. lois Auroux sur le droit du travail
. loi Quilliot sur les droits et les devoirs des bailleurs et locataires
. loi Roudy sur l’égalité salariale entre hommes et femmes dans les entreprises
. loi sur l’indemnisation des victimes de crimes et délits
. abolition de la peine de mort
. passage de la majorité sexuelle à 15 ans pour tous, abolissant la distinction, introduite en 1942 et confirmée en 1945, dans l’âge de consentement entre rapports homosexuels et hétérosexuels
. inauguration de la Cité des sciences et de l’industrie à Paris.
. loi Littoral
. loi Montagne
. création des zones d’éducation prioritaire (ZEP)
. autorisation des radios locales privées et la première fête de la musique (Jack Lang)
. libéralisation de l’audiovisuel, création des premières chaînes de télévision privées (dont Canal+).
. création de deux chaînes de télévision, La Cinq et TV6.
A moins de ne pas prendre tous ses congés, de ne jamais aller à la mer ni à la montagne, de ne jamais écouter une radio privée, de ne regarder que les 3 premières chaînes à la télé, etc., on peut tous être reconnaissant à François Mitterrand et ses ministres !

Et du point de vue économique le succès là où tous avant avaient échoué :  la maîtrise de l’inflation.

Puis en l’absence de chars russes place de la Concorde, on a vu revenir les exilés dont Bernard Arnault.
La bourse a fait une belle performance sur 7 ans.

Et les français l’ont réélu pour un second septennat.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#209 12/04/2017 21h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   233  

Toutefois, le programme de JLM semble beaucoup plus radicale que le programme de FM.

Hors ligne Hors ligne

 

#210 12/04/2017 21h51

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

C’est vrai que la logique serait le vote utile. Mais je pense qu’un retrait de Hamon ne serait pas profitable à Mélenchon, une frange non négligeable de son électorat pouvant se reporter sur Macron. Mélenchon a tout intérêt à ce que Hamon reste et de puiser dans son électorat tout en endiguant une fuite vers Macron.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #211 12/04/2017 21h56

Membre
Réputation :   105  

Bonsoir arnvaldlngoson,

Merci de votre témoignage sur l’élection de Mitterrand.
En 1981 j’ai également voté pour Mitterrand et je me rappelle de tous les excès de la droite à l’annonce de la victoire de la gauche.
Je me rappelle aussi de la lutte intestine entre socialiste et communiste. Et aussi de la perte d’influence des communistes dans l’électorat.

Là où je ne vous rejoins pas c’est quand vous dites qu’il y a eu un succès économique. Je dirai même qu’avec le recul, c’est l’époque où la dette faite pour la relance de la consommation a fait un feu de paille de cinq années. Je crois que les mesures prises en 1981 à l’heure ou l’Allemagne et la France faisaient économiquement quasi jeux égals ont eu un effet à retard extrêmement fort.

C’est à cette époque que l’Allemagne s’est endettée pour investir alors que la France s’est endettée pour relancer la consommation et ouvrir le déficit extérieur notamment.

La mondialisation ce n’est pas qu’un mot. La privatisation inutile et le cash de l’état utilisé en dette à prendre des actifs qu’il a mal géré à créer une micro agitation étatique très française et nous a détourné aussi des réformes qui sont venues qu’en parti et trop lentement. Le même phénomène peut se reproduire encore aujourd’hui avec Mélenchon ou Hamon.

Cette époque est le raté économique de la France pour moi. La culture communément admise qui a consisté à faire croire qu’on pouvait distribuer des richesses et des retraites qu’on n’avait pas crée continue d’ailleurs à courir en France. On oublie juste que les fonds de pension de 95% des pays occidentaux couvrent les retraites de ces pays au contraire de la France. Le manque de culture économique en France est surement un de nos points faibles culturels.

ET c’est en partie pour cela que je viens souvent sur ce forum. Nous ne sommes pas ici en moyenne très riches nous cherchons juste à faire fructifier nos biens comme tous les fonds de pension de retraite du monde le font.

Etre cigale ou fourmi c’est juste une façon culturelle de se positionner. Si certains indiquent qu’ils sont pour un revenu à 1800 euro c’est bien et c’est généreux. Mais qui va investir durablement dans un pays dont la main d’œuvre est la plus chère d’Europe ?

Bon j’espère ne pas vous avoir trop énervé avec mes convictions

Bonne soirée et un poutou à tous !

Nota: Je ne dis pas pour autant que certains salaires des patrons du CAC sont justifiés/justifiables.

Dernière modification par johntur (13/04/2017 09h02)


Embrassez tous ceux que vous aimez

En ligne En ligne

 

[+2]    #212 12/04/2017 22h00

Banni
Réputation :   286  

InvestisseurHeureux a écrit :

Tsípras en Grèce, et quelques jours plus tard les banques fermaient et les citoyens ne pouvaient plus récupérer leur argent. Aujourd’hui où en est la Grèce ? Non seulement Tsípras n’a pu tenir aucun de ses engagements, mais il doit pleurnicher tous les six mois pour obtenir un énième sauvetage de la part de l’UE. Et le PIB de la Grèce qui commençait à se redresser avant son élection, continue sa descente.

Et chez nous, François Mitterrand en 1981. Déjà à l’époque : "Les deux premières années des gouvernements Mauroy se caractérisent par une série de mesures économiques à rebours des autres pays qui diminuent leurs dépenses publiques et par des relances keynésiennes qui ne fonctionnent pas." Il a au moins eu l’intelligence de changer complètement de vision en moins de trois ans avec le gouvernement de Fabius de 1984.

Bonsoir

Sur Tsipras : la France n’est pas la Grèce et il y a eu le brexit depuis la victoire du syriza. Contrairement à Tsipras, Mélenchon ou tout autre chef d’état français un tant soit peu volontariste a le pouvoir politique de renverser la table car il n’y a plus d’UE viable sans la France. Prenez le pari que Juncker ou Draghi le retiendront par le coude avant qu’il ne commette l’irréversible. C’est d’ailleurs ce que Chirac avait fait au début des années 2000 en laissant courir les déficits au mépris des traités sans qu’aucune sanction ne soit prise par l’UE.

Sur Mitterrand : vous avez raison de le souligner, il a tourné le dos au socialisme pour bâtir la construction européenne. En revanche, le virage ne date pas de 1984 mais de 1983 et est imputable au couple Mauroy-Delors bien plus qu’à Fabius. Le funeste plan de rigueur de 1983 a marqué un renversement de tendance qui se poursuit encore à ce jour : toujours plus pour le capital, toujours moins pour le travail. C’est la parenthèse ouverte en 1983 que nombre de nos concitoyens veulent désormais refermer.

ArnvaldIngofson a écrit :

En mai 1981, élection de François Mitterrand,  gouvernement de Pierre Mauroy avec 4 ministres communistes.

Grosse panique pour certains, bien exprimée par Jean d’Ormesson pourtant habituellement très intelligent :

Jean d’Ormesson a écrit :

Dans "le Figaro" du 11 avril, Jean d’Ormesson décrit son cauchemar : des "cortèges derrière les drapeaux rouges", des "entreprises écroulées", un "franc effondré" … Des tracts agitent la menace des "chars russes" bientôt "stationnés place de la Concorde".

Désespérant de la France, certains entrepreneurs choisissent l’exil. Le plus célèbre : Bernard Arnault, le futur titan du luxe (LVMH), qui se lance dans l’immobilier en Floride.

On se souviendra néanmoins que les 4 ministres communistes avaient été cantonnés dans des postes subalternes et que leur participation n’avait pas le même poids politique qu’en 1944, dans le gouvernement provisoire mis en place par le "grand Charles".

Depuis lors, nonobstant la grande frayeur de Jean d’Ormesson, les communistes sont peu à peu tombés dans l’oubli et les drapeaux rouges ont été remisés dans le grenier avec les autres souvenirs de nos grands-parents.

Depuis belle lurette, les médias ne parlaient plus du PCF, si ce n’est dans quelques articles emplis de pitié et de condescendance, évoquant les communistes comme une espèce en voie de disparition, ne parvenant à perdurer que dans quelques banlieues crasseuses et paupérisées ou bien dans certains cantons ruraux attardés de l’Allier ou des Cévennes. En résumé, les communistes français étaient promis au destin du tigre de Tasmanie, redouté de son vivant, mais inoffensif depuis sa disparition !

Preuve de la déliquescence de ce parti, cela fait maintenant 2 mandatures présidentielles qu’il ne présente même plus de candidat, mais s’en remet à un vieux monsieur grincheux mais éloquent ne pensant qu’à plumer le peu qu’il reste du parti.

Las, il aura suffi d’une imposante manifestation sur les boulevards, de 2 débats télévisés où la faconde tribunicienne du vieux monsieur aura éclipsé ses rivaux, du soleil radieux que la Bonne Mère avait bien voulu faire briller sur le vieux port en ce dimanche des rameaux pour que le contexte évolue : en l’espace de quelques jours, en tout état de cause moins d’un mois, la terrible peur des rouges est remontée à la surface de façon irrépressible.

Il y a encore 2 mois de cela, les médias expliquaient qu’il était aussi difficile de rencontrer des communistes que de ramasser un panier d’escargots en plein cagnard dans la garrigue provençale ; depuis lors, un gros orage de printemps a dû s’abattre sur la garrigue, car les journalistes et les candidats bourgeois voient des communistes partout, dans toutes les directions où leur regard se pose. La présence de grandes foules, toujours plus nombreuses, d’une véritable multitude à Paris, à Marseille, à Lille…bientôt à Toulouse, voilà qui effraie la grande bourgeoisie et les médias à sa solde : et si les instituts de sondage se trompaient ? Et si les rouges venaient à "passer" ?

Ce n’est pas le drapeau au marteau et à la faucille qui est ressorti de la naphtaline, mais des arguties d’un autre siècle que l’on pensait sincèrement ne plus jamais entendre : des histoires de chars russes à Paris, de cuirassé Potemkine…..où le grotesque le dispute à l’anachronique.

J’ignore si ces propos hasardeux effraieront beaucoup d’électeurs, mais je suis certain qu’ils feront rire et même s’esclaffer nombre d’entre eux.

Dernière modification par stokes (12/04/2017 22h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#213 12/04/2017 22h14

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

Effectivement, la dette publique a augmenté avec François Mitterrand, mais le pire était à venir (Balladur, Sarkozy) :


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#214 12/04/2017 22h20

Membre
Réputation :   105  

1Je ne suis pas de votre avis sur votre jugement positif de 1981 à 1983. mais je rejoins votre analyse sur le fait que la droite a aussi fait des erreurs pour se coller à cette attente de la relance.

Pour moi il s’agit de démagogie car ces mesures sont des feux de pailles. Il y a d’ailleurs un curieux métissage dans le programme de Macron comme si quelquefois il essayait de ménager "la chèvre et le choux".

Dans d’autres programme, la hausse des salaires à 1800 euro et l’interdiction du chômage amènerait un point culminant du chômage en France.

Et pour finir par une note que je voudrais humoriste. La France resterait une bonne réserve de chômage pour certains pays qui en manque cruellement comme le Japon. Nous pourrions exporter notre chômage et rééquilibrer la balance des paiements partiellement.

Gérard

Nota1: Je considère la seconde partie du quinquennat de Hollande comme étant une divine surprise économique à l’envers de celle faite sous la première partie. Hormis les faits caricaturaux et vils (livre sur les juges et autres divagations) je suis (vous l’aviez deviné à droite), mais je considère qu’Hollande a  mené une politique courageuse de redressement économique sur la deuxième partie du quinquennat.

Nota2: Attention car les effets d’une politique sur le déficit ne voit pas immédiatement et il y a souvent des décalages entre les déficit et les mesures prises (un peu comme dans un business plan)

Dernière modification par johntur (12/04/2017 22h30)


Embrassez tous ceux que vous aimez

En ligne En ligne

 

#215 12/04/2017 22h57

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

stokes a écrit :

2 débats télévisés où la faconde tribunicienne du vieux monsieur aura éclipsé ses rivaux

C’est devenu important ces débats, en particulier dans le nouveau format à 11.
Force est de reconnaître que Jean-Luc Mélenchon y est très bon (comme Poutou qui fait le spectacle),
alors que Benoît Hamon y est quelque peu éteint, incapable de s’affirmer.
De même en meetings, trop fort le coup des hologrammes.

Mais au moins Benoît Hamon avait parlé avant du revenu universel, des 32 heures, de l’écologie et de l’Europe.
Des idées importantes dont on n’a pas fini de parler …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (12/04/2017 23h05)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#216 12/04/2017 23h26

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

Je fais partie de ceux qui pensent que le mandat de mitterand fut très mauvais… je ne comprends pas les grands adorateurs de liberté ici qui l’adorent. Sous son mandat jamais les libertés n’ont été aussi peu respectées (écoute des journalistes, "suicide" de ministre, moyens de l’état dépensés pour ses dépenses personelles… et tout ce qu’on ne sait pas qui a été étouffé par le pouvoir socialiste.

La retraite à 60 ans fut terrible pour l’équilibre du système des retraites !

D’autre part à tous les nostalgiques, on ne vit pas dans le même monde qu’en 1980. Le monde d’aujourd’hui est plus moderne, ouvert mais plus dangereux pas les mêmes enjeux (islam politique, terrorisme…) etc…

Facile pour mélanchon d’être bon parleur, quand on dit n’importe quoi et qu’on simplifie tout… genre je vais demain augmenter le smic. Un beau nivellement par le bas, ca c’est sur les smicards vont gagner plus mais on en aura beaucoup plus.

Simplifier en disant que toute facon ce n’est que la banque centrale qui doit imprimer des billets pour financer la vie courante c’est raisonner en économie fermée, en autarcie complète…!

Belle utopie dans le monde d’aujourd’hui, alors quand je lis les stokes et Arnvald qui votent Mélanchon, je les respecte mais je me dis quelle schizophrénie de fréquenter ce forum !

Dernière modification par roudoudou (12/04/2017 23h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#217 12/04/2017 23h47

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

Pour ce qui est des ministres "suicidés", je penserais plutôt à son prédécesseur :

Wikipedia a écrit :

Le septennat de Valéry Giscard d’Estaing est marqué par la mort de trois figures politiques de droite.
Le député Jean de Broglie (Républicain indépendant) est assassiné le 24 septembre 1976, vraisemblablement victime d’un règlement de comptes.
Le 2 février 1980, l’ancien ministre gaulliste Joseph Fontanet est également tué ; ce meurtre reste non élucidé.
Le 30 octobre 1979, le ministre du Travail, Robert Boulin (RPR), accusé par des lettres anonymes, publiées par Le Canard enchaîné, d’avoir acquis de manière illégale une garrigue, est retrouvé mort dans un étang de la forêt de Rambouillet. L’enquête judiciaire ne permet pas d’aboutir à des conclusions définitives. Des personnalités du RPR proches de Valéry Giscard d’Estaing accusent alors les gaullistes d’avoir mené une campagne de déstabilisation à l’encontre de Robert Boulin, qui était pressenti pour succéder à Raymond Barre à la tête du gouvernement à l’approche de l’élection présidentielle de 1981. L’hypothèse de l’assassinat politique est envisagée, Robert Boulin ayant fait l’objet de menaces de mort de la part du SAC gaulliste.

De même pour les dépenses :

Wikipedia a écrit :

Grand amateur de chasse, Valéry Giscard d’Estaing participait notamment aux chasses présidentielles quand le général de Gaulle était chef de l’État. Il a pris part à de nombreux safaris en Afrique et sera même cité dans le Rowland Ward, livre des records des grands chasseurs. On estime qu’il a tué une cinquantaine d’éléphants

Ceci dit, nul n’est parfait !

Wikipedia a écrit :

François Mitterrand a donné son « autorisation personnelle » à l’amiral Pierre Lacoste, directeur général de la sécurité extérieure, pour faire couler le Rainbow Warrior, navire de l’organisation écologiste Greenpeace, qui protestait contre les essais nucléaires français


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#218 12/04/2017 23h57

Membre
Réputation :   55  

Avant toute chose je précise que je ne réside pas en France et que je ne voterai ni à l’élection présidentielle ni aux élections législatives.

Intrigué par la hausse de Mélenchon dans les sondages, j’ai été recherché son programme pour voir ce qu’il y a dedans.
Et il y a quelque chose que je ne comprend absolument pas: il indique vouloir constituer une assemblée constituante chargée de réfléchir et rédiger une nouvelle constitution et qu’une fois celle-ci en application il démissionnerait.

Dans ses conditions pourquoi un programme? En gros son programme est de changer la constitution et partir. Donc pourquoi des propositions sur la justice, l’emploi alors qu’il ne fera rien de tout cela?

Hors ligne Hors ligne

 

#219 13/04/2017 00h15

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

roudoudou a écrit :

alors quand je lis les stokes et Arnvald qui votent Mélanchon, je les respecte mais je me dis quelle schizophrénie de fréquenter ce forum !

D’abord il faudrait revoir votre définition de la schizophrénie.
Vous auriez parlé de "trouble dissociatif de l’identité (TDI ; ou trouble de la personnalité multiple)" on pourrait en discuter, mais schizophrénie c’est une erreur de diagnostic !

Wikipedia a écrit :

Les symptômes les plus fréquents en sont une altération du processus sensoriel (hallucination) et du fonctionnement de la pensée (idées de référence, délire). La personne atteinte de schizophrénie entend des voix qui la critiquent ou commentent ses actions. Elle peut aussi percevoir des objets ou des entités en réalité absents. Elle accorde à des éléments de l’environnement des significations excentriques ou croit qu’ils ciblent sa personne, en dehors de tout lien logique. Typiquement, la personne schizophrène a l’impression d’être contrôlée par une force extérieure, de ne plus être maître de sa pensée ou d’être la cible d’un complot à la finalité mal circonscrite.

Ensuite, quand on voit le résultat du sondage à ce jour : Jean-Luc MÉLENCHON 13% - 50
on se sent moins seul …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#220 13/04/2017 08h43

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   150  

roudoudou a écrit :

La retraite à 60 ans fut terrible pour l’équilibre du système des retraites !

Vrai parce qu’il aurait fallu anticiper tout de suite ses conséquences budgétaires, mais la décision était prise au bénéfice de la génération jeune adulte qui avait passé quelques temps troublés sous l’uniforme entre 39 et 45. FM y voyait là comme une forme de compensation


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#221 13/04/2017 09h05

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

ArnvaldIngofson a écrit :

Pour ce qui est des ministres "suicidés", je penserais plutôt à son prédécesseur :

Wikipedia a écrit :

Le septennat de Valéry Giscard d’Estaing est marqué par la mort de trois figures politiques de droite.
Le député Jean de Broglie (Républicain indépendant) est assassiné le 24 septembre 1976, vraisemblablement victime d’un règlement de comptes.
Le 2 février 1980, l’ancien ministre gaulliste Joseph Fontanet est également tué ; ce meurtre reste non élucidé.
Le 30 octobre 1979, le ministre du Travail, Robert Boulin (RPR), accusé par des lettres anonymes, publiées par Le Canard enchaîné, d’avoir acquis de manière illégale une garrigue, est retrouvé mort dans un étang de la forêt de Rambouillet. L’enquête judiciaire ne permet pas d’aboutir à des conclusions définitives. Des personnalités du RPR proches de Valéry Giscard d’Estaing accusent alors les gaullistes d’avoir mené une campagne de déstabilisation à l’encontre de Robert Boulin, qui était pressenti pour succéder à Raymond Barre à la tête du gouvernement à l’approche de l’élection présidentielle de 1981. L’hypothèse de l’assassinat politique est envisagée, Robert Boulin ayant fait l’objet de menaces de mort de la part du SAC gaulliste.

De même pour les dépenses :

Wikipedia a écrit :

Grand amateur de chasse, Valéry Giscard d’Estaing participait notamment aux chasses présidentielles quand le général de Gaulle était chef de l’État. Il a pris part à de nombreux safaris en Afrique et sera même cité dans le Rowland Ward, livre des records des grands chasseurs. On estime qu’il a tué une cinquantaine d’éléphants

Ceci dit, nul n’est parfait !

Wikipedia a écrit :

François Mitterrand a donné son « autorisation personnelle » à l’amiral Pierre Lacoste, directeur général de la sécurité extérieure, pour faire couler le Rainbow Warrior, navire de l’organisation écologiste Greenpeace, qui protestait contre les essais nucléaires français

Je ne comprends pas je vous parle de mitterand vous me parlez de Giscard. Ce n’est pas le sujet, si vos seuls arguments sont de me citer une page wikipédia qui parle du Safari de Giscard…

J’ai exposé précédemment en quoi son programme n’était pas crédible : plus de 100mdsE de dépenses supplémentaires et il suffit de prendre l’argent dans l’évasion fiscale et aux "riches" mais mon pauvre ami, il n’y aura même plus de classe moyenne supérieure pour payer. C’est ce qui s’est passé en Grèce, tous ceux qui le pouvaient sont partis.

Je trouve le programme de JLM injuste, il propose qu’un couple avec enfants paye plus d’impôts qu’aujourd’hui alors qu’un couple sans en payerait un peu moins qu’aujourd’hui alors que la part ne fait économiser que peu. En instaurant 130mdsE de dépenses et un étatisme à tous les niveaux il condamne la classe moyenne et les gens les plus pauvres à des lendemains qui déchantent (à la Tsipras) car il y aura de moins en moins de gens aisés pour payer.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #222 13/04/2017 09h16

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   241  

Réflexion embrumée du matin…
Voter utile comme on joue "placé" aux courses.
Discuter sur l’hologramme, le clip le plus drôle ou le plus has-been.

Heureusement la vue de ma fille qui finit son biberon me remet un peu les idées en place.
Je ne joue pas pour un camp ou une bonne impression voire un sourire.
Juste pour elle.
Pour l’aider à entrer dans le monde. Tel qu’il est. Tel qu’il pourra être.

Dernière modification par bajb (13/04/2017 09h17)


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#223 13/04/2017 09h20

Membre
Réputation :   94  

roudoudou a écrit :

Je trouve le programme de JLM injuste, il propose qu’un couple avec enfants paye plus d’impôts qu’aujourd’hui alors qu’un couple sans en payerait un peu moins qu’aujourd’hui alors que la part ne fait économiser que peu.

C’est un peu plus compliqué que ca, cet article de Libéen expliqe les détails.

Hors ligne Hors ligne

 

#224 13/04/2017 09h44

Membre
Réputation :   105  

Je pense quand même que la "schizophrénie" dont la définition a été rappelée par ArnvaldIngofson n’est pas forcément un syndrome absent d’un comportement d’un Investisseur Heureux qui voterait Mélenchon.

Monsieur Mélenchon est visiblement un homme au grand cœur et sympathique mais pour voter pour lui, il faut se rendre compte qu’il a définitivement l’intention d’éradiquer tous les investisseurs heureux ou les gens qui voudraient devenir rentier non.

L’idée de son programme est qu’il n’y ait plus d’investisseur à l’abri des tracas. Et que tout investisseur soit proche du plus pauvre des hommes. La surprotection dont va bénéficier chacun dans son programme devrait à terme liquider toute la finance qui serait le fossoyeur de la liberté et des droits des individus.

Je considère donc que le diagnostic de schizophrénie peut se discuter car n’y-a-t-il pas une forme d’aveuglement ? Ne se retrouve-t-on pas guider par Mélenchon contre son souhait d’investisseur pour des buts qu’on ne souhaite pas ? Le coté "schizophrène" ne me semble donc pas si éloigné pour une personne qui d’une part essaye de faire fructifier ses avoirs en votant pour une personne qui lutte contre cette stratégie. Est ce que l’individu n’entendrait pas des voix contradictoires qui l’amènerait à voter de manière incohérente avec ce qu’il souhaite ? Est-il encore maitre de sa pensée ?

Mais je ne prétends pas comprendre votre vue et peut être pourriez vous m’indiquer en quoi pensez vous le TDI ne s’apparente pas à une forme de schizophrénie ?

Un gros Poutou à tous,

Dernière modification par johntur (13/04/2017 09h52)


Embrassez tous ceux que vous aimez

En ligne En ligne

 

#225 13/04/2017 10h00

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

chlorate a écrit :

C’est un peu plus compliqué que ca, cet article de Libéen expliqe les détails.

Bah en fait non, cet article est complètement fallacieux :

L’explication tient au fait qu’avoir des enfants est aujourd’hui très avantageux même lorsque l’on a des revenus élevés : le quotient familial actuel (calculé en fonction du nombre d’enfants mais proportionnel aux revenus) pour quatre enfants fait diminuer les impôts de 9 787 euros (dans le cas de Duflot) et de  8 046 euros (dans le cas de Roger-Petit) par rapport à un foyer qui aurait les mêmes revenus sans enfant.

Si JLM supprime le quotient famillial actuel pour le remplacer le constat est celui la. C’est ce que dit la journaliste, son article de désintox est une intox sur l’intox…! En résumé elle dit que les familles avec enfants ne payeront pas plus d’impôt en réél parceque le surplus est lié au changement du quotient famillial : on prend vraiment les gens pour des imbéciles.

D’autre part, j’aime bien comment ils qualifient une famille "aisée" avec 7000 euros de revenus et des enfants.

Juste un point de rappel : 2 enfants, 7000 euros de revenu à Paris non ce n’est pas aisé car entre les impôts (12-15% des revenus environ) le loyer (40% des revenus) et les dépenses courantes (nottament crèche plein pot ou assistante maternelle / garde - entre 10 et 20% des revenus) il ne reste pas grand chose.

7k/mois à Saint Etienne c’est autre chose en effet… mais les opportunités de gagner 7k/mois à St Etienne sont moins nombreuses qu’à Paris…

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur