Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Pour quel candidat voterez-vous au 1er tour de la présidentielle 2017


Marine LE PEN

7% - 51
Emmanuel MACRON

42% - 282
Benoît HAMON

2% - 16
Jean-Luc MÉLENCHON

11% - 74
François FILLON

25% - 170
Philippe POUTOU

0% - 5
Jacques CHEMINADE

1% - 7
Jean LASSALLE

1% - 11
Nicolas DUPONT-AIGNAN

3% - 25
François ASSELINEAU

4% - 28
Nombre de votants : 669

#126 11/04/2017 13h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   342  

sonced69 a écrit :

Il y a un candidat qu’il y a peu m’a fait ouvrir les yeux (et je ne suis pas le seul), je l’expose donc simplement et explique sa position qui me semble la plus cohérente. Si ce n’est pas le cas pour d’autres nous sommes justement pour en débattre entre adultes et personnes sensées.

Je reproche quand même à Asselineau un point : durant le débat, sa réponse à tout c’était la sortie de l’Europe.
Avec Arthaud pour qui c’était toujours le capital le coupable, ça faisait un joli concert.
C’est un peu simplifié de ne trouver qu’un bouc émissaire!

Vibe a écrit :

Fillon / Mélenchon au second tour ça ferait un beau débat !

Sur ce point, effectivement ce serait intéressant.
Quoi que les 2 approches sont tellement en opposition que je ne suis pas convaincu qu’il en ressorte quelque chose!

frame a écrit :

Et si nous en revenions à ce qui nous interesse le plus: nos invesstissements et leur rentabilité. Notre avenir financier.

Quel est le candidat qui, selon vous, nous permettra de voir nos stratégies d’invesstissement aboutir?

Nous pouvons deja scinder en deux groupes ces  investissements: l’immobilier et la finance ( actions, obligations, monetaires et matières premières).

Alors qui des 11 nous profitera le mieux.

Édit: orthographe.

Dans ce cas, il y a Mieux vivre votre argent qui faisait un sujet : pour quel candidat votre portefeuille voterai.

Perso je ne vote pas pour mon portefeuille, même si avec mon portefeuille je vote tout les jours (même approche que les auteurs du site jevoteauquotidien) wink

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #127 11/04/2017 13h56

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

C’est là où on arrive aux limites de la démocratie.

Quand 51% des gens veulent s’immoler par le feu, que faire ? En tant que libéral, je suis pour l’autodétermination. ça serait un raisonnement totalitaire d’estimer que les gens qui veulent se faire du mal sont "incapables" (au sens juridique du terme).

Or l’humain a besoin de faire l’expérience lui-même des choses pour assimiler. Si l’humanité toute entière doit faire l’expérience que vivent les Vénézuéliens pour comprendre, on n’est pas sorti de l’auberge.

A mon sens, la seule solution est de revoir les échelles de gouvernement. Permettre que des communautés plus petites aient des règles différentes. C’est la seule façon d’éviter les conflits violents.

En gros, si vous voulez absolument de votre communisme, faites-le, mais sans le pognon des capitalistes s’il vous plait.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #128 11/04/2017 14h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   572  

gunday a écrit :

C’est un peu simplifié de ne trouver qu’un bouc émissaire!

C’est comme ça qu’on forme un groupe de fidèle: une thèse simpliste qui explique tous les maux.
Ca va vite, ça fait appel aux réflexes plus qu’à la réflexion: "un truc va mal ? c’est xxxxx".

Du coup quand Macron utilise "et en même temps" à longueur de discours, on lui reproche de ne pas être assez précis. Ben oui, chacun sait que le monde est binaire: pas la place pour les explications complexes.

J’avais un a-priori positif envers Macron. Les débats ne m’ont pas emballés à son sujet, mais ce qui m’a réellement convaincu, c’est son interview sur France 2:
Les journalistes animateurs avaient beau le presser de faire des réponses caricaturales, il a su développer la complexité des situations (le passage sur la Syrie est assez intéressant)

Un intervenant ci-dessus louait les politiques qui parlent à "l’intelligence" des électeurs. Je pense que chercher à expliquer la complexité des réponses à apporter en tant que président est autrement plus valorisant que de dire "c’est la faute de l’Europe, cf art. 25, alinéa 3, mots 5 à 12"


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#129 11/04/2017 14h10

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Histoire de rétablir un peu l’équilibre sur les affaires, voici celles qui affectent Macron (et qui n’ont rien à envier à celles de Fillon) :

- les millions mystérieusement disparus
- le financement du show de Las Vegas
- et la dernière en date, le conflit d’intérêt avec Servier : Macron : en marche vers un scandale Servier | Le Club de Mediapart

Bien sûr on n’en parlera pas dans les medias, par contre, il est sûr que si Fillon pisse de travers demain, ça fera la une du Monde.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #130 11/04/2017 14h25

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

En même temps pisser de travers quand on se veut droit dans ses bottes…

Hors ligne Hors ligne

 

#131 11/04/2017 14h51

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Droit dans ses bottes c’est Juppé smile

Macron me surprend toujours dans ses errements, d’un côté il affiche une position néo-con, de l’autre il se présente comme un "Gaullo-mitterandien". Tout et son contraire ! On a l’impression qu’il s’agit de positionnement marketing

"Mes compétiteurs sont critiques vis à vis de Trump, il faut donc que je choisisse un positionnement différenciant tout en ménageant mon cœur de cible par des références gaullistes. De plus, je pourrai attirer de nouveaux prospects. Je suis génial."

Dernière modification par Vibe (11/04/2017 14h52)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #132 11/04/2017 14h55

Membre
Réputation :   105  

Pour moi, il me faudrait un 12° vote, bien plus important:

Aucun extrême et aucun prêcheur de l’apocalypse, aucun anti émigré, anti capitaliste, anti truc, anti bidule, anti bouc émissaire, aucun bonimenteur de décadence pour racoler des voix.

Quelqu’un, qui voudrait bien arrêter de croire qu’avec une baguette magique avec laquelle les 10 autres n’auraient pas penser, qu’il va transformer la France en paradis où les policiers les juges et les politiciens deviendraient des "parfaits".

Plus sérieusement, notre campagne présidentielle manque sérieusement de civisme. L’irrespect pour tel ou tel candidat est vite franchi. La montée des extrêmes en France n’est pas de nature à calmer une population déjà mis à mal par les attentats que certains reprochent avec véhémence au gouvernement.

Au lieu de faire acte de solidarité collective, beaucoup de citoyens semblent vouloir jouer leur carte personnelle. La création de valeur de notre société et le vivre mieux collectif passent par une abnégation et un travail continus et modestes. Nous attendons des miracles politiques là où selon moi une amélioration constante doit nous unir pour aider socialement les plus démunis mais aussi en aidant les investissements long terme. Parier sur les pauvres contre les riches, c’est rendre tout le monde, pauvre à terme. Parier sur les bons français de souche contre les nouveaux arrivants légaux, c’est retarder l’amélioration pour tous. Imaginer des complots partout, c’est voir des ennemis partout. C’est un peu comme un cancer où les cellules du corps social France seraient atteinte. L’Europe est notre creuset à nous de le faire évoluer.

La confiance dans notre avenir est la seule voie qui me parait intéressante, c’est la confiance que nous pouvons avoir entre nous. Et si je peux me permettre cette vue, je trouve que notre forum en est un excellent petit et modeste exemple.

Politiquement pour vous tous,

Dernière modification par johntur (11/04/2017 15h44)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #133 11/04/2017 15h05

Membre
Réputation :   18  

Faith a écrit :

gunday a écrit :

C’est un peu simplifié de ne trouver qu’un bouc émissaire!

C’est comme ça qu’on forme un groupe de fidèle: une thèse simpliste qui explique tous les maux.
Ca va vite, ça fait appel aux réflexes plus qu’à la réflexion: "un truc va mal ? c’est xxxxx".

Du coup quand Macron utilise "et en même temps" à longueur de discours, on lui reproche de ne pas être assez précis. Ben oui, chacun sait que le monde est binaire: pas la place pour les explications complexes.

J’avais un a-priori positif envers Macron. Les débats ne m’ont pas emballés à son sujet, mais ce qui m’a réellement convaincu, c’est son interview sur France 2:
Les journalistes animateurs avaient beau le presser de faire des réponses caricaturales, il a su développer la complexité des situations (le passage sur la Syrie est assez intéressant)

Un intervenant ci-dessus louait les politiques qui parlent à "l’intelligence" des électeurs. Je pense que chercher à expliquer la complexité des réponses à apporter en tant que président est autrement plus valorisant que de dire "c’est la faute de l’Europe, cf art. 25, alinéa 3, mots 5 à 12"

Excusez moi mais le passage sur la Syrie, la réaction d’un chef d’Etat devrait être celle-ci dessous non?



Et après 4h de conférences a expliquer en profondeur et en détails le système actuel et ses défauts vous ne pensez pas que cela est plus convaincant plutôt que des grandes phrases/tirades a la Macron complètements vides de sens? Avez-vous sérieusement trouve Macron convaincants pendant le Grand Débat? Qu’a-t-il dit? on ne comprenait rien. Macron c’est un peu "tout le monde il beau tout le monde il est gentil"…

Si vous avez le temps je vous invite a visionner la conférence ci-dessous qui est vraiment intéressante:



Quant a la thèse simpliste, Asselineau ne dit absolument pas que les seuls maux de la France sont dus a l’UE. Cependant il dit que pour avoir un programme applicable et avoir une politique économique, sociale et monétaire indépendante la priorité absolue est de sortir de l’UE ce qui est fondamentalement vrai et irréfutable.

Une fois sortie de l’UE la France et les Français auront alors de nouveau les clés en mains pour decider de leur politique nationale et internationale.

Hors ligne Hors ligne

 

#134 11/04/2017 15h29

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Présidentielles 2017 : et si les candidats étaient des entreprises ?

Bonjour à tout le monde

    J’ai trouvé cet article très amusant…

"Les promesses n’engagent que ceux qui les croient", il faudrait avoir les moyens législatifs, matériels, politiques, etc pour les tenir ,même une partie… Même Trump a été retoqué

Personnellement, aucune idée de mon vote , s’il y en a un….

        J’ai un avis d’orientation générale , je trouve de bonnes idées éparses chez plusieurs candidats de tout bord, mais aucun qui me semble avoir l’envergure d’un "chef d’Etat", et surtout capable de fédérer et d’être "au dessus des partis"
Tous se battent pour un poste et non une fonction, cette élection plus que d’autres…

PS : M.Dupont-Aignant voulait "rouvrir les bagnes de Cayenne" pour y envoyer les terroristes… Aujourd’hui, il veut aider les Guyanais, asphyxiés par une économie de tiers monde sur fond de normes européennes ?
       M. Asselineau ? Je vais aller voir….

PS 2 :(Pour Mme Taubira : Elle a toujours été irrespectueuse des avis contraire des autres, qu’elle rejette d’ un regard méprisant et hautain de reine-mère offensée. Je le sais personnellement pour l’avoir côtoyée un moment en Guyane….)


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #135 11/04/2017 15h37

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2749  

Pour l’humour ?

Les candidats

- François Asselineau : c’est la faute aux américains (les Atlantistes sont partout) et à l’Europe
- Marine Le Pen : c’est la faute aux émigrés et à l’Europe
- Jean-Luc Mélenchon : c’est la faute à la finance, au grand Capital et à l’austérité [imposée par l’Europe]
- François Fillon : c’est la faute aux fonctionnaires et à la bureaucratie
- Benoît Hamon : c’est la faute aux robots et à l’austérité [imposée par l’Europe]
- Emmanuel Macron : "je suis pour mettre la faute sur ceux à qui c’est la faute et pour être plus clair, je serais ferme [mais cependant mesuré] vis-à-vis de tous les fautifs, spécialement les plus en fautes"

Le traitement médiatique

- Liberation : pourquoi Mélenchon plaît-il autant ?
- Le Monde : nouvelle affaire pour FF. EM est génial. Encore une nouvelle affaire pour FF. EM est décidément génial. Vous a-t-on déjà dit que FF était empêtré dans les affaires et qu’EM était génial ?
- Les Echos : le programme économique d’EM. Comment EM affirme son leadership. Pourquoi EM est le candidat préféré des entrepreneurs. Gloire à EM.
- Le Figaro : comment FF tacle EM et remonte dans les sondages. Pourquoi les policiers en ont raz-le-bol.
- Valeur Actuelles : FF peut gagner la Présidentielle. Le salafisme gagne du terrain en France.

Hors ligne Hors ligne

 

#136 11/04/2017 15h42

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   277  

Dupont-Aignan : c’est la faute des gouvernements et politiques des 30 dernières années.

smile

Hors ligne Hors ligne

 

#137 11/04/2017 15h43

Banni
Réputation :   115  

Un truc me surprend :

Beaucoup de vote pour mélenchon, hamon, assolineau, lepen.
Et beaucoup ont des AV et en fond euros.

Pourtant les premières victimes de la sortie de l’euro ou du défaut de paiement de la dette seront les AV (elles portent une partie de la dette française).

Une estimation coté BFM est de -60 à -70% de perte en cas de frexit ou de défaut de paiement.

Hors ligne Hors ligne

 

#138 11/04/2017 15h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   572  

sonced69 a écrit :

Excusez moi mais le passage sur la Syrie, la réaction d’un chef d’Etat devrait être celle-ci dessous non?

Macron a-t-il exprimé un avis très différent ? Pas dans l’interview que j’ai écoutée.

L’inconvénient de la vidéo que vous avez proposée, c’est que j’y vois un minuscule candidat de la petite France attaquer, diplomatiquement, la première ou deuxième puissance commerciale/militaire.
Si un président de l’Europe s’était exprimé ainsi, ça aurait eu un sens, peut-être même une influence… mais le président de la France n’a absolument pas le pouvoir d’influencer la politique extérieure des USA.

Et à la minute 8:28, j’y vois un candidat mentant totalement en parlant de la position de Macron: Macron a particulièrement insisté pour obtenir l’accord de la Russie et de l’ONU pour intervenir, Asselineau lui prête les propos inverses.
Est-ce de l’honnêteté ?

francoisolivier a écrit :

Une estimation coté BFM est de -60 à -70% de perte en cas de frexit ou de défaut de paiement.

Sur BFM Business, on n’est pas aussi alarmiste…
Perte, sans doute, mais pas de cette ampleur.

Dernière modification par Faith (11/04/2017 15h56)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#139 11/04/2017 16h03

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Reconnaissons que BFM Business est paradoxalement l’un des rares médias indépendants qui laisse la parole à des intervenants qui ne seraient jamais invités sur sa cousine BFM TV. Mention spéciale à Nicolas Doze, qui invite régulièrement des profils aussi variés que Markus Kerberg, Alain Madelin, Jacques Généreux, Marc Touati ou Jacques Sapir. Et fut un temps il invitait même Olivier Berruyer, mais même là il a sans doute du se plier à des pressions internes.

Hors ligne Hors ligne

 

#140 11/04/2017 16h28

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   342  

sonced69 a écrit :

Et après 4h de conférences a expliquer en profondeur et en détails le système actuel et ses défauts vous ne pensez pas que cela est plus convaincant plutôt que des grandes phrases/tirades a la Macron complètements vides de sens? Avez-vous sérieusement trouve Macron convaincants pendant le Grand Débat? Qu’a-t-il dit? on ne comprenait rien. Macron c’est un peu "tout le monde il beau tout le monde il est gentil"…

Une permière remarque : c’est facile de faire une conférence tout seul sans contradicteur, plus difficile de tenir face à 10 concurrents., dont certains n’hésite pas à vous démontez en publics.
Ensuite, De mon côté Macron, je le porte pas en haute estime (d’ailleurs je vous rejoins sur votre impression) :

gunday a écrit :

-> Macron, c’est physique, je l’entend parler, je m’imagine lui coller des baffes.
Je n’y arrive pas, il me rappelle un ancien chef qui sais tout sur tout, mais qui concrètement ne sert à rien.
En plus son discours, j’ai fait partie du gouvernement, mais sans en faire partie a le don de m’agacer.

francoisolivier a écrit :

Un truc me surprend :

Beaucoup de vote pour mélenchon, hamon, assolineau, lepen.
Et beaucoup ont des AV et en fond euros.

Pourtant les premières victimes de la sortie de l’euro ou du défaut de paiement de la dette seront les AV (elles portent une partie de la dette française).

C’est effectivement un risque.
Mais bon, les 2 de Gauche vise d’abord la négociation avec l’Europe.
Et je ne pense pas l’Europe assez folle pour envisager un départ de la France sans disloquation de l’ensemble.
Mais j’admet que c’est le point qui me pose le plus gros problème dans les différents programmes!

Après, malheureusement, on ne peux pas voter que pour une partie d’un programme, donc on prend celui le plus proche de ce qu’on souhaite.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #141 11/04/2017 17h02

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2749  

Sur l’Europe, l’idée d’une renégociation m’amuse, puisque c’était déjà ce que proposait FH. On a vu la suite.

Cinq ans plus tard, nous ne sommes vraiment pas en position de force pour négocier (100% d’endettement sur PIB, plus de 10% de chômeurs) et on perdrait bien plus que nos voisins s’il y avait une dislocation.

De toute façon, il y a déjà une remise en cause implicite des traités, puisque nous ne respectons pas les critère de déficit et d’endettement depuis plusieurs années maintenant et que la BCE va au-delà de ses prérogatives en mutualisant implicitement les dettes nationales.

La seule position crédible et réaliste, est montrer aux Allemands des signe de réformisme, pour ensuite leur demander de réduire leurs excédents commerciaux (chacun faisant un pas vers l’autre) et profiter du Brexit+Trump pour que le couple franco-européen redevienne la locomotive de l’UE.

Même s’il y a bien des critiques à faire à l’UE, notamment sur sa bureaucratie rampante, je n’ose imaginer où en serait-on sans elle.

Pour moi, déjà tous les candidats qui utilisent l’Europe comme bouc-émissaire sont déjà hors-jeu.

Une sortie de la zone Euro ou de l’UE impliquerait une forte baisse de la monnaie française (30% ?), et une probable hyper-inflation par la création monétaire qui suivrait pour rembourser nos dettes.

Cela appauvrirait encore les plus pauvres qui n’ont pas de patrimoine tangibles (actions et immobiliers) ou ne peuvent s’expatrier. Du coup, il est cocasse de voir que ce sont les candidats qui se veulent les plus proches du peuple qui font la promotion de cette idée.

Hors ligne Hors ligne

 

#142 11/04/2017 17h24

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Pour moi la sortie de l’UE a un sens pour les électeurs de Le Pen ou Mélenchon : en effet, comme le dit Asselineau, les GOPE rendent impossibles leurs programmes - n’importe quel programme socialiste de manière générale. L’argument est imparable.

Étant plutôt favorable aux mesures préconisés par ces orientations (qui sont simplement des mesures de bon sens), je ne suis pas défavorable à l’UE. Mais tout de même, j’aurais préféré que ces politiques émanent des partis français plutôt que de la commission. Ça pose un peu problème.

Dernière modification par Vibe (11/04/2017 17h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#143 11/04/2017 17h33

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   126  

InvestisseurHeureux a écrit :

Pour l’humour ?

Je me demande si Pénélope Fillon est membre de ce forum… parce qu’apparemment elle a trouvé un bon moyen de devenir rentière big_smile


Objectif-Tune, mon blog sur l'investissement immobilier

Hors ligne Hors ligne

 

#144 11/04/2017 17h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   245  

Je vois bien ce qui est reproché à Emmanuel Macron.
Je ressens aussi ce manque de clarté. Sauf que pour moi c’est une qualité… Je suis malade depuis longtemps smile puisque je soutenais François Bayrou.
EM fait tout pour ne pas basculer dans un camp et tout est fait pour que ce soit le cas.
À gauche ou à droite ?
Offre ou demande ?
60 ans 65 ans 67 ans ?

Il faut des réponses tranchées, rapides qui permettent de prouver qu’on en a.
Et tout notre système pousse à cela.

Pour ma part électeur historique de gauche mais avec des sous sans être un intellectuel, j’en ai assez de ces débats binaires.
Quiconque a géré une structure humaine suffisamment importante a été confronté à de tels dilemmes. Dont on ne sort qu’en écrasant la minorité en cocufiant souvent la majorité et en se mettant  finalement exclusivement au service d’une structure (parti, micro parti…) ; ou alors en restant ambigu : comme dire une chose vraie "la France est en faillite" (moi c’est le brousailleux arrogant et plus infaillible que tous les papes réunis que je ne supporte pas) et ne rien foutre pendant 5 ans (faire ce qu’il fallait ou démissionner s’il ne pouvait pas mais pas une fois encore presser le citron public).
On a une chance tout aussi infime qu’inouïe de mettre au moins temporairement un coup d’arrêt à ce système.
Moi je vais prendre cette chance.

Dernière modification par bajb (11/04/2017 17h57)


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#145 11/04/2017 18h45

Membre
Réputation :   105  

Je comprends aussi pourquoi Macron passe aussi mal. Il se masque en essayant de se faire comprendre par des non économistes. Bref il parle comme il ne parle jamais. C’est un peu comme s’il devait expliquer comment faire du dual momentum à Poutou ! Un inspecteur des finances parle au Français et il sait qu’il ne peut pas parler en mode direct sans se faire haïr.

C’est pour le bien de Poutou (pas le double momentum) mais la réforme de l’économie mais il est incapable de trouver les mots de Mélenchon.

Macron me rappelle un peu Juppé à l’époque où il était imbuvable (mais en moins imbuvable quand même)

Mélenchon a capté intuitivement l’imaginaire du Français moyen, il ne convainc pas sur des arguments mais sur du feeling sympathique. D’ailleurs il ne parle de son programme non pas comme une d’une évidence nécessaire au Français. Son sourire désarçonne ceux qui ne le comprennent pas. Il est juste en train de vous dire que nous allons avoir un parti communiste au pouvoir. Ce serait quasiment formidable si on ne savait pas à quoi ces hallucinations lyriques et humanistes.

Comme vous l’avez compris, j’ai la même angoisse que la bourse le couple Lepen-Mélenchon.

Dernière modification par johntur (11/04/2017 18h46)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #146 11/04/2017 19h14

Membre
Réputation :   15  

Adrien a écrit :

Comme quoi, tout est une question de point de vue. Mais de grâce, Naphto, n’assimilez pas la France à une dictature. Les mots ont un sens. Cela me désole de lire cela même si j’imagine que c’est simplement de la provocation. Doit-on lister les conséquences des régimes Pinochet, Ceaucescu, Kim Jung Il…

Je suis parfaitement d’accord avec les remarques successives sur l’imperfection du système Français et on peut jouer sur les mots longtemps mais, à mes yeux, la France fait partie des grandes démocraties mondiales. La France est vraiment un pays de râleurs (moi le premier) mais essayons de voir le verre à moitié plein pour une fois.

Vous citez l’exemple du Qatar : doit-on rappeler les quelques exemples de "salariés" bloqués sur place car leur employeur ne les autorisait pas à quitter le pays. Par ailleurs, vous dites ne pas souhaiter voter. Dans certains régimes dictatorials, vous n’y seriez pas autorisé.

Pour finir, si le système Français était réellement dictatorial, je suppose qu’on aurait moins de difficultés à appliquer un programme durant un quinquennat. Essayez d’établir la liste des lois majeures, réformes significatives durant les 10 dernières années.

Si le mot dictature vous choque autant, remplacez-le par la périphrase de Mélanchon : "une monarchie présidentielle". L’idée derrière est la même : le peuple français n’a aucun pouvoir. Le pouvoir est accaparé par une caste dirigeante (PS/LR) qui a tous les pouvoirs (et qui en profitent pour s’en mettre pleins les poches ?) …

Je ne pense pas qu’il y a de vrais problèmes pour appliquer un programme en France. Etant donné la majorité à l’assemblée nationale et au Sénat, le président peut faire tout ce qu’il veut. Dans un mode normal (non cohabitation), le premier ministre est un homme de paille qui applique les ordres du président et fait ce qu’il veut. On l’a bien vu avec Sarkozy et Hollande. La séparation des pouvoirs est donc toute relative puisque les magistrats sont rattachés hiérarchiquement au ministère de la justice. Si les promesses de campagne ne sont pas tenues je pense plutôt que c’est qu’elles sont irréalistes, ou par manque de courage politique.

Quand au fait de voter, ce n’est clairement pas ma priorité.

Comme l’expliquait si bien Voltaire au temps des lumières, je pense que le meilleur régime politique possible soit un despote éclaircé : c’est à dire un dictateur qui utilise son pouvoir absolu pour le bien du peuple (et parfois contre son gré, car le peuple ne sait pas ce qui est bien pour lui). Dans ce cas, pas besoin de l’élire … Après, ça ressemble beaucoup à une utopie car on sait bien que le pouvoir monte à la tête et qu’il est difficile d’être objectif et d’oeuvrer pour le bien des autres quand on a du pouvoir.

Hors ligne Hors ligne

 

#147 11/04/2017 19h29

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

naphto a écrit :

Comme l’expliquait si bien Voltaire au temps des lumières, je pense que le meilleur régime politique possible soit un despote éclaircé : c’est à dire un dictateur qui utilise son pouvoir absolu pour le bien du peuple (et parfois contre son gré, car le peuple ne sait pas ce qui est bien pour lui). Dans ce cas, pas besoin de l’élire … Après, ça ressemble beaucoup à une utopie car on sait bien que le pouvoir monte à la tête et qu’il est difficile d’être objectif et d’oeuvrer pour le bien des autres quand on a du pouvoir.

ça ressemble à un régime totalitaire.
C’est le fondement du totalitarisme d’estimer mieux savoir que le peuple lui-même ce qui est bon pour lui. Cela finit par une oppression du peuple par son bienfaiteur. Toujours.

C’est dommage le message part sur l’idée que le pouvoir est confisqué au peuple et plus on tend vers la conclusion, plus on revient à "on va piquer le pouvoir pour le donner à qqn d’autre mais surtout pas le peuple".

Le libéralisme, c’est estimer que le peuple sait ce qui est bon pour lui. Je pense qu’il faut rendre le pouvoir au peuple, et que pour cela il faut supprimer toute forme de représentation qui est devenu obsolète avec l’avancement technologique.

Le problème en France, ce n’est pas que le peuple soit plus bête que les autres peuples, qu’il ne sache pas ce qui est bon pour lui. Il le sait.
Le souci vient d’un système organisé pour diluer la responsabilité, les efforts, le mérite, toute forme de lien entre le travail fourni et les récompenses obtenues.
Dès lors, chacun commence à essayer de profiter des largesses du système (aussi appelé Etat providence), au détriment des autres. Chacun comprend qu’il a intérêt à faire le passager clandestin et que c’est comme cela qu’il maximisera son ratio effort-récompense.

Comme disait Bastiat, l’Etat c’est cette fiction à travers laquelle chacun essaye de vivre aux dépens des autres.

Or sans principe de responsabilité il est illusoire d’offrir des libertés aux citoyens. En gros si vous ne payez jamais les conséquences de vos erreurs, vous n’apprenez pas.
Dans notre régime actuel, l’individu ne paye pas ses erreurs, c’est au moment où toute la collectivité les paye durement qu’il réalise les conséquences.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #148 11/04/2017 20h04

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2364  

Les deux dernières interventions m’ont bien fait sourire :

Entre naphto, qui ne vote pas mais se plaint de ce que fera tout futur élu, qui pense vivre en dictature mais visiblement n’a pas souvent discuté avec quelqu’un ayant vécu dans une vrai dictature, qui semble attendre/espérer un "despote éclairé" (pas à une contradiction prêt), qui pense qu’il n’y a pas de séparation des pouvoirs mais oublie par exemple tous les ennuies avec la justice qu’on eu certains "puissants" qui se sont crus intouchables, et qui semble chercher la perfection alors qu’il n’y a sur cette terre que des humains perfectibles (qui font ce qu’ils peuvent, souvent "de leur mieux", comme leurs institutions)…

… et Igorgonzola qui nous remet un couplet sur le "vrai" libéralisme, qui exigerait des personnes responsables et vertueuses alors que chacun serait profiteur et égoïste, qui pense que les efforts dans notre pays ne sont jamais récompensés (et donc vite considérés comme inutiles) parce que le système ne serait pas comme son rêve, et qui semble lui-aussi croire à quelque perfection. 

D’un autre côté, c’est réjouissant de voir des jeunes plein d’idéal et qui visent des perfections, même si c’est avec certaines contradictions (et même s’ils n’ont sans doute jamais dirigé/animé ne serait-ce qu’un petit groupe d’humains). Et il y a même des optimistes (jeunes et moins jeunes) pour s’engager en politique…

Dommage que ça les empêche aussi d’être content de la situation présente, pas si horrible qu’ils ne semblent le croire, et d’être satisfait d’y exercer leur liberté. Dans quelques années, peut-être se réjouiront-ils de bien moins. Peut-être se contenteront-ils d’éviter que leur véhicule ne verse dans le fossé ou ne cogne contre un obstacle, n’atteigne sa destination, plutôt que de viser la trajectoire parfaite.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #149 11/04/2017 21h06

Membre
Réputation :   13  

Une citation de George Orwell : "Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! il est complice."

Personnellement je dis la chose de manière plus simple : ’’Voter pour des gens corrompus c’est être aussi corrompus qu’eux.’’

Je sais ce n’est pas très gentil pour les électeurs dont je fais occasionnellement partie!

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #150 11/04/2017 21h22

Membre
Réputation :   61  

Pour ma part ce sera Asselineau après 10 ans d’abstention. Je ne vais pas développer tout son programme ni ses analyses, il suffit de visionner ses conférences sur youtube.
Une chose cependant sur l’euro. Cette monnaie est une aberration historique. La zone va exploser, du fait de la situation budgétaire et financière des pays du sud qui ne cesse de se dégrader. La Grèce s’enfonce dans la pauvreté et affiche les statistiques d’un pays ravagé par la guerre. La situation de l’Italie a de grandes chance de précipiter une sortie du pays. De nombreux prix Nobel d’économie en conviennent aujourd’hui et l’UPR possède avec Vincent Brousseau un expert de ces questions monétaires. Pour tous les pays du sud, France comprise, l’euro est trop cher et à précipité le déclin de leurs industries nationales. Il n’y a qu’à suivre les soldes Target 2 pour voir que cette union monétaire n’en est pas vraiment une et accentue des déséquilibres qui pouvaient auparavant se résorber  par la dévaluation-réévaluation. Le bilan, c’est que 80% de l’excédent commercial de la zone est réalisé par l’Allemagne…
Le plus sage me semble d’anticiper le chaos à venir et de faire comme nos amis anglais (qui avaient du reste eu la sagesse de rester hors de l’eurozone)…

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur