Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Pour quel candidat voterez-vous au 1er tour de la présidentielle 2017


Marine LE PEN

7% - 51
Emmanuel MACRON

42% - 282
Benoît HAMON

2% - 16
Jean-Luc MÉLENCHON

11% - 74
François FILLON

25% - 170
Philippe POUTOU

0% - 5
Jacques CHEMINADE

1% - 7
Jean LASSALLE

1% - 11
Nicolas DUPONT-AIGNAN

3% - 25
François ASSELINEAU

4% - 28
Nombre de votants : 669

#426 15/04/2017 13h10

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

yihk a écrit :

Un délinquant comme président de la république Française !
Allo, Angela, je viendrai seul, Pénélope s’excuse elle a un empêchement …

1/3 des votes (6%+27%) pour des  voyous c’est effrayant.

Présomption d’innocence !

Je constate que la propagande médiatique a hélas fait son effet. Raison qui fait que jamais je ne pourrai voter Macron, vu l’attitude anti-démocratique de ses soutiens financiers, propriétaires des principaux journaux. D’ailleurs je constate que la nouvelle cible de ses sbires, c’est maintenant Mélenchon.

Rouleau compresseur implacable des médias vendus.

Dernière modification par Vibe (15/04/2017 13h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#427 15/04/2017 13h12

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   147  

roudoudou a écrit :

@Surin : Je ne pense pas que mon message dégrade le fil de la discussion, ce fil est un aimant à PCfistes communistes et polémiqueurs en tout genre (stigmatisation des catholiques, des entrepreneurs… etc…). Vous ne me regretterez donc pas sur ce fil.

@Investir75 : je me permets de répondre à vos insultes :

Investir75 a écrit :

Ce n’est pas parce que le Franc se dépréciera de quelques % qu’il y aura une fuite en avant des créanciers. La France apporte d’autres certitudes au marché (capacité à lever l’impôt; 6eme puissance éco; etc.)…

Elle va apporter une autre certitude, la capacité a tout moment de dire qu’on considère une dette non légitime.

Venant de votre part, et vu ce que vous avez sorti vos insultes sont presque un compliment. En toute modestie, j’ai exposé mes arguments et plusieurs ici vous ont souligné que vous étiez a coté de la plaque avec la lex monetae mais vous n’avez pas répondu.

Ce que vous ne comprenez pas (ou ne voulez pas) c’est que les gens qui sont appelés (contraints) à contribuer le plus sous la 6e république de l’avenir en commun ont dit non et ne sont pas les électeurs de JLM . Comme la république de JLM est un manifique paradis démocratique personne ne les empêchera d’aller voir ailleurs un meilleur avenir pour leurs enfants. Donc le programme ne sera pas financé. Les plus cocus, seront in finé les élécteurs de JLM. De mon coté je ne m’attends pas à trop souffrir car j’ai une flexibilité qui me permet d’aller potentiellement travailler ailleurs. Par contre les gens non qualifiés, ou moins qualifiés en feront les frais. Je réagis comme cela car j’aime mon pays, le drapeau, la nation et son histoire. Je suis aussi très attaché aux racines judéo Chrétiennes et à l’assimilation à la Francaise (un modèle qui malheureusement a montré ses limites).

Bien à vous

roudoudou, je n’ai jamais insulté personne sur ce forum et je ne commencerai pas avec vous aujourd’hui ! Je ne vois pas bien ce que vous estimez être une insulte? Le fait de dire que vous n’apportez aucun argument à vos assertions, est ce une insulte? J’ai reconnu à la relecture de mon message, avant votre réponse, que le ton pouvez paraitre un peu sec, mais que ce n’était pas intentionnel. Désolé si vous vous êtes senti "agressé", ce n’était pas le but.

Investir75 a écrit :

NB : désolé si le ton de ce message parait sec. Il ne l’est pas, du moins dans mon esprit au moment où je l’ai rédigé.

Je pense être honnête, n’hésitant pas à dire que je suis parfois d’accord avec vous :

Investir75 a écrit :

Cette fois, je suis en partie d’accord avec vous, même si quand on regarde les taux, il faut prendre en compte les taux en termes réels (taux - inflation). Le risque de change est un risque historiquement pris en compte par les créanciers. Ce n’est pas parce que le Franc se dépréciera de quelques % qu’il y aura une fuite en avant des créanciers. La France apporte d’autres certitudes au marché (capacité à lever l’impôt; 6eme puissance éco; etc.)…

Concernant ma position sur le programme du Front de Gauche et mon opinion sur l’extrême gauche, je pense que mon dernier message est assez clair à ce sujet, alors pourquoi me parlez-vous de cela?

roudoudou a écrit :

D’autre part, le bilan des 20 dernières années n’est pas bon, mais vous oubliez que en relatif par rapport à certains pays, il a fait bon de vivre en France en moyenne. Pourquoi je dis en moyenne parcequ’il est factuellement faux de dire que la pauvreté à augmenté sur les 20 dernières années ou depuis les années 60. Le système capitaliste n’est pas parfait loin de la mais il est le moins pire, y compris pour les gens "plus pauvres".

Je ne prétends pas mesurer l’impact exact d’une sortie de l’euro ou d’un non remboursement de la dette mais je vous invite a regarder ce qui s’est passé en Grèce avec les queues au distributeurs de billets et l’arrêt total de l’économie. En France cela sera démultiplié étant donné la taille de l’économie.

Pour en revenir sur le fond, j’accepte bien volontier le débat sur la sortie de l’UE et de l’euro, à condition que les arguments avancés sortent des caricatures souvent exploitées par ceux qui ne souhaitent pas de débat sur ces sujets.

Je suis ravi de voir que "vous ne prétendez plus mesurer l’impact exacte d’une sortie de l’euro", contrairement à ce que vous écriviez hier :

roudoudou a écrit :

"la sortie ne provoquera peut être pas une explosion tout de suite, mais un défaut sur la dette (les agences ont déjà annoncé que ce serait un defaut) et les taux d’interêt passeront à plus de 10% et avec des taux à 10 l’endettement alimentera l’endettement

Pour en revenir au défaut sur la dette, est-ce que les agences de notation vont annoncer des défauts sur les dettes de l’ensemble des pays de la zone euro qui verraient leur monnaie se déprécier après la fin de l’euro?

Enfin, je me permets de rappeler que la Grèce n’est pas sorti de l’euro. Ramener le cas d’une sortie de l’euro de la France au cas grec est de la mauvaise foi.


[url=]https://www.frenchstocksvalue.com[/url]

Hors ligne Hors ligne

 

#428 15/04/2017 13h24

Membre
Réputation :   4  

naphto a écrit :

roudoudou a écrit :

Comme l’acharnement de certains sur les affaires judiciaires de fillon que je ne defends pas particulièrement. Moralement, (il n’est pas condamné judiciairement) c’est condamnable, et encore il est très loin d’être le seul et rien ne fuite sur bruno le roux pourtant pire… (filles de 15 ans..).

Je ne trouve pas le comportement de B. Le Roux pire. Je ne trouve même pas qu’il ait fait quelque chose de mal …

Il y a quand même 2 différences fondamentales entre Le Roux et Fillon :
- Pour Le Roux on parle de 50k euros. Pour Fillon on parle d’un million !
- Pour Le Roux, il y a eu un travail effectif de réalisé par ses enfants. Pour Fillon, sa femme a été payée à ne rien faire pour un salaire hallucinant (mieux payée que le député lui-même quand c’était le suppléant de Fillon!)

Oui Naphto, et en plus vous oubliez le principal : Le Roux ne se présente pas à une élection présidentielle ! Et puis il a démissionné, LUI.
Bref aucune comparaison à faire avec l’escroc Fillon qui aurait dû se retirer à temps pour laisser une chance à son parti.

Hors ligne Hors ligne

 

#429 15/04/2017 13h26

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

Investir75, vous recidivez.

Ce que je prétendais hier et aujourd’hui est cohérent : 10% était un exemple c’est pour ne pas dire que ce sera "beaucoup" c’est à dire entre 8 et 25%. En effet je ne prétends pas savoir combien. Par contre comme il est décrit plus haut, les mécanismes (qui se sont produits avec d’autres pays) sont à peu près prévisibles, ce sont des relations de cause a effet, d’offre et de demande et de bon sens. Pas des prévisions d’un Robespierre éclairé.

Quant à la Grèce les marchés "pricaient" à un certain moment une sortie et vous aviez un aperçu donc ce n’est pas malhonnête de faire un rapprochement. Les taux sur la dette Grecque sont montés jusqu’à plus de 20% et c’était la panique dans le pays (bank run, faillites des banques, etc..)

La France est certainement plus solide que la Grèce la est la différence mais le programme JLM la rendrait beaucoup plus fragile qu’elle ne l’est déjà.

Que vous souteniez ou pas "l’avenir en commun" me laisse indifférent vous faites ce que vous voulez. Je pointe seulement ici les incohérences économiques du programme (et c’est pareil coté MLP) et il y en a plein.

Hors ligne Hors ligne

 

#430 15/04/2017 13h34

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   366  

TimeIsMoney a écrit :

Petit rappel du programme de Mélenchon

…je suis un européiste convaincu, je suis pour l’euro,  mais avant tous j’aime mon pays et ses valeurs.
Et pourtant en cas de deuxième tour Mélenchon - Marine le pen je vais être obligé de voter Marine le pen.

Je sais bien sur pour qui je veux voter, mais au point ou on en est, peux importe qui est président. Je vais voter pour Fillon au premier tour car c’est le seul qui veut arrêter la dérive budgétaire des 30 dernières années (dérive prônée par la droite comme par la gauche), voter pour le candidat en face de mélenchon au deuxième tour, et pour celui en face de marine le pen si ce n’est pas un MLP-Mélenchon. Le vote blanc c’est donner sa voie aux extrémistes tant que le vote blanc n’aura pas de vrai prise en compte pour le résultat du scrutin.

Je partage votre sentiment mais personnellement je vais jusqu’au bout du raisonnement et vote utile pour Macron dès le premier tour. Je ne veux pas à avoir à choisir entre Le Pen et Mélenchon au deuxième tour.

@Vibe
Présomption d’innocence et immunité parlementaire me font penser au jeu de chat perché auquel on jouait tous enfant. Voulez-vous élire l’homme ou la femme présidente de 65 millions de personnes, de la cinquième ou sixième puissance économique et une des premières puissances culturelles selon les règles du jeu "chat perché"?
Je préfère me reporter au dicton de sagesse populaire "il n’y a pas de fumée sans feu". Que le système soit corrompu et que Fillon ne l’est pas plus qu’un autre n’est certainement pas non plus un argument à mes yeux.
Et Fillon qui a demandé l’accès rapide à son dossier et qui l’a obtenu à sa surprise pour ensuite crier au complot n’a fourni aucun élément à la presse pour se disculper et laver cette présomption de culpabilité qui est le pendant voire le synonyme de la présomption d’innocence. Tout simplement parce qu’il n’a pas d’éléments de preuve et que sa seule stratégie est de continuer à jouer à chat perché et d’obtenir l’immunité présidentielle.
Une honte pour la droite et je pense que les conséquences seront destructrices aux prochaines législatives lorsque chacun devra se justifier.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #431 15/04/2017 13h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   522  

Pour rebondir sur les histoires de "licenciements boursiers" plus haut, c’est quelque chose qui m’agace un peu avec la gauche moderne : cette focalisation sur la grosse industrie et les grosses corporations, héritée des robber barons du début du XXème siècle. Le Capitalisme a évolué considérablement depuis et ces diatribes sur les "licenciements boursiers" ou les "dividendes" sont un peu à côté de la plaque.

Le secteur qui me semble le plus malade en France, c’est les PME et les villes de provinces. Les licenciements boursiers c’est comme un crash d’avion, ça fait beaucoup de victimes d’un coup, c’est visible mais c’est surtout rare au final, c’est bien pour ça que ça fait les unes de journaux.

En revanche la désertification des centre villes de provinces, le mépris pour cette économie à petite échelle coûte le travail et la dignité de beaucoup plus de gens, en toute discretion car une boutique qui ferme n’impacte qu’une poignée de gens à chaque fois.

Et celà force les gens à aller chercher du travail dans les métropoles, où il n’y en a pas assez, et où la vie est plus chère. Conditions idéales pour accroître la misère et le désespoir.

Un vrai programme de gauche devrait chercher à revitaliser toutes ces petites villes et villages, qui pourraient encore faire vivre dignement pas mal de monde. Mais bon, c’est plouc de bosser dans une petite boutique de province, on préfère imaginer que tout le monde va devenir un responsable de communication ou je ne sais quel titre bidon de col blanc dans une métropole à la mode, un panier de crabe où les "gagnants" n’ont que le temps de manger des plats préparés Sodebo et dont les enfants sont élevés par des assistantes maternelles.

C’est un problème de culture, tant que la majorité ricanera à la phrase "J’ai une petite boutique à Saint Pompont, en Dordogne" il n’y a rien à faire.

C’est d’autant plus dommage qu’avec la facilité de faire du commerce en ligne et de livrer partout en quelques jours, et la possibilité réelle de bosser en télétravail, il n’y a plus de raison logique de s’entasser dans ces "métropoles".


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #432 15/04/2017 13h37

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

yihk a écrit :

Si Fillon avait eu la décence de se retirer on n’en parlerai pas plus, et il y aurait un autre candidat pour la droite républicaine qui serait en tête dans les sondages.

Fillon est un maître chanteur qui entraîne dans sa bassesse les électeurs de droite qui n’ont comme alternative que, soit voter pour la honte de la France soit ne pas voter ce qui revient à voter pour les opposants et pour ceux qu’ils veulent virer.

Marie75 a écrit :

Bref aucune comparaison à faire avec l’escroc Fillon qui aurait dû se retirer à temps pour laisser une chance à son parti.

Si, si et si, ah si ma tante en avait…
Dommage de cristalliser des haines sur un seul personnage, attaquez son programme ou défendez-en un qui vous convient au lieu de dénigrer sans respect de la présomption d’innocence et de ses éventuels électeurs.
Je vois que Roudoudou participe, en fait ceux qui disent qu’ils quittent le forum ou telle discussion parce que cela ne leur convient pas ne peuvent s’empêcher de poursuivre et de manière ténue, abstenez-vous donc de ce genre de commentaires désagréables puisque vous ne mettez rien à exécution et ne vous plaignez pas ensuite que tel candidat ne respecte pas ses engagements, ce que vous faites est du même acabit.

Jef56 a écrit :

"il n’y a pas de fumée sans feu"

Ca me fait penser au fils Troadec sauvagement assassiné, pourtant avant que l’on apprenne qui en était l’auteur, il était tout désigné, sa vie privée étalée sur la place publique. Mais il n’y avait pas de fumée sans feu? Cette expression peut-être très dangereuse dans d’autres situations (les juifs, les homos, les arabes… etc), c’est de la réflexion à l’emporte-pièce.

Dernière modification par kc44 (15/04/2017 13h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#433 15/04/2017 13h38

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Marie75 a écrit :

naphto a écrit :

Je ne trouve pas le comportement de B. Le Roux pire. Je ne trouve même pas qu’il ait fait quelque chose de mal …

Il y a quand même 2 différences fondamentales entre Le Roux et Fillon :
- Pour Le Roux on parle de 50k euros. Pour Fillon on parle d’un million !
- Pour Le Roux, il y a eu un travail effectif de réalisé par ses enfants. Pour Fillon, sa femme a été payée à ne rien faire pour un salaire hallucinant (mieux payée que le député lui-même quand c’était le suppléant de Fillon!)

Oui Naphto, et en plus vous oubliez le principal : Le Roux ne se présente pas à une élection présidentielle ! Et puis il a démissionné, LUI.
Bref aucune comparaison à faire avec l’escroc Fillon qui aurait dû se retirer à temps pour laisser une chance à son parti.

Si on suit votre logique : "aucune comparaison avec l’escroc Macron qui a détourné deux millions d’euros". Bien sûr je ne cautionne pas, car c’est un propos diffamatoire. Tout comme ceux contre Fillon.

Dernière modification par Vibe (15/04/2017 13h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#434 15/04/2017 13h43

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   366  

Il n’y a pas d’affaires Macron en justice mais il y a bien une affaire Fillon. Et ne me dites pas que le jeune Macron a plus d’entregent ou de soutiens occultes que l’ancien premier ministre de la France.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne Hors ligne

 

#435 15/04/2017 13h46

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Jef56 a écrit :

@Vibe
Présomption d’innocence et immunité parlementaire me font penser au jeu de chat perché auquel on jouait tous enfant. Voulez-vous élire l’homme ou la femme présidente de 65 millions de personnes, de la cinquième ou sixième puissance économique et une des premières puissances culturelles selon les règles du jeu "chat perché"?
Je préfère me reporter au dicton de sagesse populaire "il n’y a pas de fumée sans feu". Que le système soit corrompu et que Fillon ne l’est pas plus qu’un autre n’est certainement pas non plus un argument à mes yeux.
Et Fillon qui a demandé l’accès rapide à son dossier et qui l’a obtenu à sa surprise pour ensuite crier au complot n’a fourni aucun élément à la presse pour se disculper et laver cette présomption de culpabilité qui est le pendant voire le synonyme de la présomption d’innocence. Tout simplement parce qu’il n’a pas d’éléments de preuve et que sa seule stratégie est de continuer à jouer à chat perché et d’obtenir l’immunité présidentielle.
Une honte pour la droite et je pense que les conséquences seront destructrices aux prochaines législatives lorsque chacun devra se justifier.

Le problème est que la fumée est bien sélective. Très bizarrement, "on" s’intéresse davantage à la fumée Fillon qu’à la fumée Macron. C’est surtout ça le gros problème. Une incroyable inéquité de traitement médiatique. A la base, je voulais voter Macron, mais toute cette affaire m’a dégouté de lui.

Jef56 a écrit :

Il n’y a pas d’affaires Macron en justice mais il y a bien une affaire Fillon. Et ne me dites pas que le jeune Macron a plus d’entregent ou de soutiens occultes que l’ancien premier ministre de la France.

C’est bien le problème d’ailleurs, PNF à deux vitesses. Mais tout de même, si, il y a une enquête sur Las Végas.

Dernière modification par Vibe (15/04/2017 13h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#436 15/04/2017 13h47

Membre
Réputation :   35  

Vibe a écrit :

yihk a écrit :

Un délinquant comme président de la république Française !
Allo, Angela, je viendrai seul, Pénélope s’excuse elle a un empêchement …

1/3 des votes (6%+27%) pour des  voyous c’est effrayant.

Présomption d’innocence !

Je constate que la propagande médiatique a hélas fait son effet. Raison qui fait que jamais je ne pourrai voter Macron, vu l’attitude anti-démocratique de ses soutiens financiers, propriétaires des principaux journaux. D’ailleurs je constate que la nouvelle cible de ses sbires, c’est maintenant Mélenchon.

Rouleau compresseur implacable des médias vendus.

La présomption d’innocence est un principe juridique qui s’applique à l’assassin pris le couteau à la main.

Fillon est un coupable juridiquement présumé innocent jusqu’à son procès où il sera condamné.

Presque tout les média sont pro Fillon (écoutez bfm radio), et/ou pro Macron.


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne Hors ligne

 

#437 15/04/2017 13h50

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

yihk a écrit :

Presque tout les média sont pro Fillon (écoutez bfm radio), et/ou pro Macron.

Ils sont pro Macron +++ (hormis les journaux partisans bien sûr). BFM Business a elle une certaine indépendance, c’est vrai, mais son audience est restreinte.

Et les attaques ne sont pas que contre Fillon, regardez ce que Mélenchon se prend dans la figure depuis quelques temps. Je suis sûr que tout son passé à été fouillé au peigne fin pour ressortir la moindre affaire. Tout candidat inquiétant Macron est victime d’une campagne médiatique de déstabilisation.

En bref, sans doute parce que je suis scientifique de formation, je ne m’attache qu’aux faits établis. Et, jusqu’à preuve du contraire, Fillon n’a jamais été condamné, point barre. Je n’ai pas accès aux dossiers, donc il est innocent à cet instant T. Ca n’a AUCUN impact dans ma décision. Ce qui compte c’est : est-ce que son programme est bon ? Est-ce que l’homme est bon gestionnaire ? Est-ce qu’il est capable de diriger ?

Dernière modification par Vibe (15/04/2017 13h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#438 15/04/2017 13h58

Membre
Réputation :   35  

Surin a écrit :

Dommage de cristalliser des haines sur un seul personnage, attaquez son programme ou défendez-en un qui vous convient au lieu de dénigrer sans respect de la présomption d’innocence et de ses éventuels électeurs.

Vous confondez, comme beaucoup, les législatives (élections des députés qui accepteront le chef du gouvernement, le 1° ministre … et son programme) et les présidentiels (chef des armées, chef de la diplomatie Française)


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne Hors ligne

 

#439 15/04/2017 14h01

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   179  

Bonjour,

roudoudou a écrit :

[…]si JLM (ou MLP) est élu(e) et met en oeuvre son programme ce sera pire.

Un biais important de la discussion est de penser que le candidat élu sur son programme le réalisera réellement ; bien que ce postulat devrait être effectivement validé, en pratique ce n’est jamais bien le cas (voir le bilan de Monsieur le Président François Hollande).
Il y aura certainement des mesures retoquées, abandonnées, édulcorées et prenons garde, des mesures sorties du chapeau (impôt à la source, etc.)

Bien à vous,


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#440 15/04/2017 14h04

Membre
Réputation :   105  

Jef56 a écrit :

TimeIsMoney a écrit :

Petit rappel du programme de Mélenchon

…je suis un européiste convaincu, je suis pour l’euro,  mais avant tous j’aime mon pays et ses valeurs.
Et pourtant en cas de deuxième tour Mélenchon - Marine le pen je vais être obligé de voter Marine le pen.

Je sais bien sur pour qui je veux voter, mais au point ou on en est, peux importe qui est président. Je vais voter pour Fillon au premier tour car c’est le seul qui veut arrêter la dérive budgétaire des 30 dernières années (dérive prônée par la droite comme par la gauche), voter pour le candidat en face de mélenchon au deuxième tour, et pour celui en face de marine le pen si ce n’est pas un MLP-Mélenchon. Le vote blanc c’est donner sa voie aux extrémistes tant que le vote blanc n’aura pas de vrai prise en compte pour le résultat du scrutin.

Je partage votre sentiment mais personnellement je vais jusqu’au bout du raisonnement et vote utile pour Macron dès le premier tour. Je ne veux pas à avoir à choisir entre Le Pen et Mélenchon au deuxième tour.

C’est aussi ce que je vais faire.
La présomption d’innocence est une chose, le sentiment des français en est une autre.
Fillon qu’il soit innocent ou non aura beaucoup de mal à rassembler, d’ailleurs devant LEPEN c’est le seul à avoir une victoire étriquée.

Dernière modification par johntur (15/04/2017 14h04)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#441 15/04/2017 14h05

Membre
Réputation :   4  

Dooffy a écrit :

Bonjour,

roudoudou a écrit :

[…]si JLM (ou MLP) est élu(e) et met en oeuvre son programme ce sera pire.

Un biais important de la discussion est de penser que le candidat élu sur son programme le réalisera réellement ; bien que ce postulat devrait être effectivement validé, en pratique ce n’est jamais bien le cas (voir le bilan de Monsieur le Président François Hollande).
Il y aura certainement des mesures retoquées, abandonnées, édulcorées et prenons garde, des mesures sorties du chapeau (impôt à la source, etc.)

Bien à vous,

Il y a une différence entre essayer de voter des lois absurdes au parlement et proposer une constitution abolissant de facto la propriété privé en la faisant voter par référendum dès son arrivé au pouvoir à coup de déclarations démagogues ciblant plus de 80% de le population.

Hors ligne Hors ligne

 

#442 15/04/2017 14h35

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   147  

doubletrouble a écrit :

La différence entre 1999 et 2017, c’est qu’en 1999 la France rejoignait un bloc qui pris dans son ensemble est la première puissance économique mondiale, et que si elle en sort en 2017… elle se retrouve seule.

Dans l’hypothèse où ce nouveau Franc est flottant (librement échangeable), autant il fût possible à Soros de faire sauter la Banque d’Angleterre, autant il sera possible à d’autres de faire sauter la Banque de France. En revanche, attaquer la Fed américaine ou la BCE relève du Quichotte.

Si la France avait un surplus commercial conséquent (comme l’Allemagne ou la Chine) avant de se lancer dans ce genre d’aventure, ce serait envisageable.

Le pays renoncerait à faire appel aux marchés pour se financer pendant quelques années, utiliserait un Franc avec un contrôle des changes assoupli au fur et à mesure, en comptant sur sa balance commerciale excédentaire pour survivre dans l’intervalle. Mais la situation actuelle de la France la rend dépendante des marchés de la dette internationaux et d’un flux régulier de devises étrangères.

La seule autre alternative est la fameuse "idée" d’emprunter à la Banque de France, ce qui revient à imprimer massivement du Franc. Ce Franc né avec des soucis de crédibilité sera donc en plus soumis immédiatement à une forte pression inflationniste.

Parier sur un effet stabilisateur d’achats de devises par les banques implique que ce nouveau Franc serait instantanément intégré au panier SDR de l’IMF. Cela me paraît utopique, il a fallu des années pour que le Yuan Chinois y soit intégré alors que leur puissance financière est autrement plus conséquente.

Notez que je ne joue pas à Madame Irma, ce sont purement des liens de cause à effet, mécaniques. La France se retrouverait comme un coureur cycliste âgé, en côte, avec un fort vent de face.

Maintenant, vous me direz, ces effets sont peut-être surmontables malgré tout ?

Et c’est là qu’on entre dans la spéculation et que je n’ai pas d’opinion. Si la France, dans un vigoureux sursaut national, parvenait à renverser l’équilibre de sa balance commercial en un temps très court et à redevenir compétitive individuellement, pourquoi pas ! Mais mis à part la bouffe et l’armement, la désindustrialisation massive et les coupes sombres dans les budgets R&D ne font pas de nous un favoris dans cette course sans pitié.

La France a besoin du monde, mais le monde actuel n’a pas besoin de la France.

Je vous ai mis un +1 car vous etes l’une des rares personnes sur ce forum à avancer des arguments concrets qui sortent des caricatures habituelles.

Sur le fond, je rejoins en partie votre analyse quand vous dites que vous sommes à vents contraires". Mais ce bilan est dû à quoi? A de mauvaises politiques économiques depuis 30 ans? je pense que oui. A l’euro? je le pense aussi, en partie.

Sortir de l’UE n’est pas sortir de l’Europe, et la sortie du RU peut être une véritable opportunité pour la France de créer une alliance européenne des Nations (Europe confédérale) autour d’autres Etats qui sont hors de l’UE ou qui souhaiteraient en sortir. C’était le cas jusqu’à 1993 et le traité de Maastricht!

Je pense qu’un FREXIT impliquera de fait la fin de l’euro.

On peut également se demander comment se positionneraient les états du Sud entre une alliance RU-France vs l’UE dirigé par l’Allemagne?

Concernant la faiblesse du Franc par rapport à l’euro, je le reconnais bien volontiers, le franc sera plus fragile et plus fluctuant. Mais il sera également plus agile et davantage en phase avec notre tissu économique. Sur ce point, ce n’est ni tout blanc, ni tout noir.

Concernant la balance commerciale, la France a eu des années 70 à l’entrée en vigueur de l’euro, une balance commerciale globalement à l’équilibre (même bénéficiaire à la fin des années 90) alors qu’elle est fortement déficitaire depuis l’euro. Ne pas voir de liens de cause à effet entre l’euro et notre déficit commerciale est pour le moins surprenant ! (je ne dis pas que c’est votre cas).

Une solution concernant la dette serait de la "franciser". Pour cela, nous pourrions nous référer au Japon.
Par ailleurs, seul 50 % de la dette est détenue par les étrangers, soit 49% du PIB, ce qui reste important mais pas particulièrement préoccupant.

double trouble a écrit :

Parier sur un effet stabilisateur d’achats de devises par les banques implique que ce nouveau Franc serait instantanément intégré au panier SDR de l’IMF. Cela me paraît utopique, il a fallu des années pour que le Yuan Chinois y soit intégré alors que leur puissance financière est autrement plus conséquente.

Les banques centrales des pays commerçants avec la France seraient bien obligés d’acheter du francs pour payer les produits français importés. L’intégration au panier SDR du FMI n’est pas une condition absolue. Ce sont deux choses différentes.  les Etats ne détenaient-ils  pas de yuan avant que la monnaie chinoise ne soit intégrée au panier SDR? bien sûr que si ! Mais effectivement, si le franc était intégré au panier SDR, sa volatilité serait moins sujette à la spéculation.


[url=]https://www.frenchstocksvalue.com[/url]

Hors ligne Hors ligne

 

#443 15/04/2017 14h48

Membre
Réputation :   5  

Quelques réflexions en vrac :

Le vote de MLP est à mon avis sous-estimé, étant conseiller municipal, il m’arrive de discuter avec pas mal de gens et beaucoup de personne que l’on ne soupçonnerait pas on l’intention de franchir le pas, (même des immigrés) .

La campagne reste quand même vraiment basée sur le fric. Très peu sur l’écologie et encore moins sur l’éducation. Signes des temps ?

Je pense malgré tout que les gens sont moins sensibles aux médias et aux sondages qu’ils nous fournissent ! (cf Primaires/Usa ) et à ce titre je ne vois pas Macron au second tour.

Personnellement je n’attends rien de ces élections, nous savons tous ici qui dominent le monde, et que les élus ne pourront faire que des réformes sociétales et dans une MOINDRE MESURE de toutes petites réformes économiques, comme les retraites par exemple qui de toutes façons seront défavorables au peuple.

Hors ligne Hors ligne

 

#444 15/04/2017 15h00

Membre
Réputation :   64  

Investir75 a écrit :

Je pense qu’un FREXIT impliquera de fait la fin de l’euro.

Mon pronostic (totalement non informé) est que, même si l’Union européenne s’effondre et se dissout, il restera une monnaie de l’Europe de langues germaniques (disons au doigt mouillé Pays-Bas, Allemagne, Autriche et Luxembourg) qui continuera à s’appeler "euro" et prétendra à  une continuité juridique par rapport à ce qui s’appelle aujourd’hui l’euro.

Et il y aura partout dans le monde des institutions financières qui réclameront à la France, l’Espagne ou l’Italie d’être remboursées dans cette monnaie.

Elles n’auront peut-être pas gain de cause, tout est question de rapports de force, mais ne croyez pas que la finance internationale se laissera plumer avec le sourire parce qu’on lui aura expliqué avec pédagogie ce qu’est la lex monetae.

Dernière modification par GillesDeNantes (15/04/2017 15h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#445 15/04/2017 15h01

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   147  

roudoudou a écrit :

Investir75, vous recidivez.

Ce que je prétendais hier et aujourd’hui est cohérent : 10% était un exemple c’est pour ne pas dire que ce sera "beaucoup" c’est à dire entre 8 et 25%. En effet je ne prétends pas savoir combien. Par contre comme il est décrit plus haut, les mécanismes (qui se sont produits avec d’autres pays) sont à peu près prévisibles, ce sont des relations de cause a effet, d’offre et de demande et de bon sens. Pas des prévisions d’un Robespierre éclairé.

La France est certainement plus solide que la Grèce la est la différence mais le programme JLM la rendrait beaucoup plus fragile qu’elle ne l’est déjà.

Entre 8% et 25% d’intérêt sur notre dette, cad l’équivalent de l’Albanie (8,7%), du bénin (7,9%) ou du Botswana (8%)?

roudoudou a écrit :

Quant à la Grèce les marchés "pricaient" à un certain moment une sortie et vous aviez un aperçu donc ce n’est pas malhonnête de faire un rapprochement. Les taux sur la dette Grecque sont montés jusqu’à plus de 20% et c’était la panique dans le pays (bank run, faillites des banques, etc..)

Je continue de dire que l’exemple grec n’est en rien comparable à celui de la France. C’est comme comparer des pommes et des tomates.

roudoudou a écrit :

Que vous souteniez ou pas "l’avenir en commun" me laisse indifférent vous faites ce que vous voulez. Je pointe seulement ici les incohérences économiques du programme (et c’est pareil coté MLP) et il y en a plein.

Sur les 9 candidats capitalistes (8,5 car Mélenchon n’est pas vraiment capitaliste à mes yeux), plus de la moitié sont pour une renégociation des traités, voire une sortie de l’euro. Dans le monde des économistes, je ne connais pas la proportion mais on est loin du 9 pour 1 pour l’euro. Je me permets de rappeler que même la classe politique classique (droite et gauche) était divisée sur Maastricht et la constitution européenne.

Le débat est plus qu’ouvert, et il y a des gens de qualité des deux côtés.

Alors non, la sortie de l’euro n’est pas le remède magique pour que tout aille mieux, mais apporterait selon moi plus d’avantages que d’inconvénients. Dire que la sortie serait l’apocalypse, c’est refuser le débat et ne pas admettre les avantages que cela procurerait.

Après on peut être en désaccord sur le couple avantages/inconvénients, et c’est le cas.

Dernière modification par Cerrano (15/04/2017 17h12)


[url=]https://www.frenchstocksvalue.com[/url]

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #446 15/04/2017 15h28

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   154  

Vibe a écrit :

Jef56 a écrit :

@Vibe
Présomption d’innocence et immunité parlementaire me font penser au jeu de chat perché auquel on jouait tous enfant. Voulez-vous élire l’homme ou la femme présidente de 65 millions de personnes, de la cinquième ou sixième puissance économique et une des premières puissances culturelles selon les règles du jeu "chat perché"?
Je préfère me reporter au dicton de sagesse populaire "il n’y a pas de fumée sans feu". Que le système soit corrompu et que Fillon ne l’est pas plus qu’un autre n’est certainement pas non plus un argument à mes yeux.
Et Fillon qui a demandé l’accès rapide à son dossier et qui l’a obtenu à sa surprise pour ensuite crier au complot n’a fourni aucun élément à la presse pour se disculper et laver cette présomption de culpabilité qui est le pendant voire le synonyme de la présomption d’innocence. Tout simplement parce qu’il n’a pas d’éléments de preuve et que sa seule stratégie est de continuer à jouer à chat perché et d’obtenir l’immunité présidentielle.
Une honte pour la droite et je pense que les conséquences seront destructrices aux prochaines législatives lorsque chacun devra se justifier.

Le problème est que la fumée est bien sélective. Très bizarrement, "on" s’intéresse davantage à la fumée Fillon qu’à la fumée Macron. C’est surtout ça le gros problème. Une incroyable inéquité de traitement médiatique. A la base, je voulais voter Macron, mais toute cette affaire m’a dégouté de lui.

Jef56 a écrit :

Il n’y a pas d’affaires Macron en justice mais il y a bien une affaire Fillon. Et ne me dites pas que le jeune Macron a plus d’entregent ou de soutiens occultes que l’ancien premier ministre de la France.

C’est bien le problème d’ailleurs, PNF à deux vitesses. Mais tout de même, si, il y a une enquête sur Las Végas.

Concernant l’(in)-équité de traitement médiatique, cet article du Monde me fait sourire.

On y met en cause un déséquilibre sur un média "alternatif", concernant certains candidats (dont le point commun est une volonté de sortir ou se démarquer de l’euro et l’UE), comme par hasard (cette réflexion absolument partiale et orientée de ma part n’est pas du tout fortuite….mais comme aucun discours ne l’est vraiment, que ce soit conscient ou pas de la part de son auteur).

Par contre personne ne trouve anormal qu’EM bénéficie de temps de reportage le concernant dépassant largement celui des autres candidats, et d’une tonalité de traitement assez lisse voire gentillette (perso le peu que j’ai vu de son argumentaire-j’assume ma totale ignorance car j’essaie de vivre autre chose qu’une inondation politico-médiatique au quotidien-ne me convainc pas d’un contenu autre que marketing…le "penser printemps" a une jolie teneur poétique, mais je crains que ça ne suffise pas à produire un résultat concrètement plus probant).

Ce serait intéressant que les médias, n’oublient pas d’inclure le sujet émettant le message (c’est à dire eux-mêmes en tant qu’auteurs d’articles, vidéos, tout contenu de toute sorte), dans la critique de son propre fonctionnement.
Dit en plus direct et sans ambages, qu’ils aient une vraie attitude critique et autocritique, et enlèvent la grosse énorme poutre dans leur oeil avant que de nous tanner avec la paille dans celui du voisin.

Autant dire que toute cette grande commedia dell’arte me fait glousser gentiment!

Il serait dommage que les investisseurs heureux sacrifient leur félicité sur l’autel du bruit, que dis-je, de la fureur, de la tornade, du tonnerre médiatique!
Car à la fin, la réalité ne cessera d’être ce qu’elle est, quoi qu’on en pense ou désire à son propos.

Concernant le développement des zones rurales à revitaliser évoquées par un interlocuteur plus haut, mon constat d’habitant de zone rurale, c’est qu’on n’est pas rendus!
Dans le village limitrophe, l’épicerie est à vendre….tous les trois ans ça change, mais peut-être doit-on penser que ça n’a pas à voir avec le réajustement des prélèvements du RSI?…la précédente gérante est restée trois ans.
Idem au restau de mon village…tous les trois ans ça change.
Encore dans un autre village : l’épicerie ferme.
Et la fermeture des commerces dans ces villages qui étaient actifs a commencé, m’a dit un patient qui l’a vécu (paix à son âme), en 1957, avec l’avènement du Marché Commun. Il semble donc que vécu de la base, l’Europe n’a pas été un bien pour tout le monde, et ça a commencé en zone rural (qui se sont vidées dès lors progressivement).

Concernant la pauvreté qui pourrait être pire dans notre belle nation capitaliste, mon expérience d’infirmier au contact de la population, ne m’a pas tellement montré que ça soit mieux.
On n’a plus effectivement de vrais pauvres. J’en ai connus, mais ils pouvaient vivre, ils étaient nourris par des voisins en échange de service, en plus des services sociaux normaux..ce genre de système disparaît avec les liens sociaux de ceux qui les ont vécu, au fur et à mesure de leur disparition. Par contre, si on ne trouve plus trop ce genre de personnes, qui seraient virés de chez eux pour insalubrité, etc etc….on trouve par contre beaucoup plus de cas intermédiaires….pas hyper pauvres, mais toujours limites, qui donc restent à la marge….pas de travail, pas de perspective, ils se débrouillent, mais resteront sous les radars…le capitalisme ne les a pas rendus plus riches, surtout en zone rurale, et d’ailleurs, le capitalisme de mon pays ne m’a pas rendu plus riche…bien au contraire.
Les autres cas se retrouvent en institution, en général ça fait plus propre pour la société, mais ils y perdent souvent leur identité et leurs liens sociaux (tout dépend de l’endroit et de la conscience de qui s’en occupe).
Quant à la santé, comme on a voulu en faire une espèce de bien de consommation, on ne résout aucun problème à la base, car de toutes façons des personnes en bonne santé ne rapportent pas (on préfère vendre de la prévention secondaire que faire de la prévention primaire)….alors que si on veut faire de vraies économies, des vrais investissements de base sont nécessaires pour pouvoir moins dépenser plus tard….mais allez dire ça à des penseurs à court terme (je le saurais si l’avis des gens de terrains intéressaient ceux qui gèrent tout cela!).

Je crois que je vais retourner dans mon jardin retrouver une réalité plus silencieuse et naturelle.

PS : concernant la dette grecque et française, 97% de la dette française est en droit français, alors que la dette grecque n’est pas en droit grec…le rapport de force est donc forcément différent.

PS2 : concernant la sortie de l’euro, l’apocalypse fait partie de ce que Vincent Brousseau dénonce comme étant les arguments tétanisants…il en parlait déjà en 2014, je crois.
Il citait d’ailleurs des politiques qui, dans les années avant l’euro, disaient que la monnaie unique serait la croissance, le super-bonheur économique….et demande ce qu’on en pense aujourd’hui.
Pour ma part, comme dit plus haut, rien de tout cela ne m’a bénéficié économiquement. Ceci énoncé en toute conscience que j’ai en même temps des chances que d’autres n’ont pas.
Mais comme disait le grand sage Didier Super, ce n’est pas parce qu’on nous montre qu’ailleurs c’est pire que ça doit justifier de croire que le moins pire pour nous doit être ce dont on doit se contenter (source ici

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #447 15/04/2017 16h13

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Savez-vous quelle est la différence entre un sondage et la météo?

Hormis le fait qu’ils se trompent autant, un sondage peut influencer le résultat du vote qui suit alors que si on annonce qu’il fera beau, ça n’aura quoiqu’il en soit aucune influence sur la venue ou non du soleil.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #448 15/04/2017 16h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   522  

Investir75 a écrit :

Je vous ai mis un +1 car vous etes l’une des rares personnes sur ce forum à avancer des arguments concrets qui sortent des caricatures habituelles.

Sur le fond, je rejoins en partie votre analyse quand vous dites que vous sommes à vents contraires". Mais ce bilan est dû à quoi? A de mauvaises politiques économiques depuis 30 ans? je pense que oui. A l’euro? je le pense aussi, en partie.

Sortir de l’UE n’est pas sortir de l’Europe, et la sortie du RU peut être une véritable opportunité pour la France de créer une alliance européenne des Nations (Europe confédérale) autour d’autres Etats qui sont hors de l’UE ou qui souhaiteraient en sortir. C’était le cas jusqu’à 1993 et le traité de Maastricht!

Je pense qu’un FREXIT impliquera de fait la fin de l’euro.

On peut également se demander comment se positionneraient les états du Sud entre une alliance RU-France vs l’UE dirigé par l’Allemagne?

Concernant la faiblesse du Franc par rapport à l’euro, je le reconnais bien volontiers, le franc sera plus fragile et plus fluctuant. Mais il sera également plus agile et davantage en phase avec notre tissu économique. Sur ce point, ce n’est ni tout blanc, ni tout noir.

Concernant la balance commerciale, la France a eu des années 70 à l’entrée en vigueur de l’euro, une balance commerciale globalement à l’équilibre (même bénéficiaire à la fin des années 90) alors qu’elle est fortement déficitaire depuis l’euro. Ne pas voir de liens de cause à effet entre l’euro et notre déficit commerciale est pour le moins surprenant ! (je ne dis pas que c’est votre cas).

Une solution concernant la dette serait de la "franciser". Pour cela, nous pourrions nous référer au Japon.
Par ailleurs, seul 50 % de la dette est détenue par les étrangers, soit 49% du PIB, ce qui reste important mais pas particulièrement préoccupant.

Les banques centrales des pays commerçants avec la France seraient bien obligés d’acheter du francs pour payer les produits français importés. L’intégration au panier SDR du FMI n’est pas une condition absolue. Ce sont deux choses différentes.  les Etats ne détenaient-ils  pas de yuan avant que la monnaie chinoise ne soit intégrée au panier SDR? bien sûr que si ! Mais effectivement, si le franc était intégré au panier SDR, sa volatilité serait moins sujette à la spéculation.

J’aimerais avoir votre espoir !

Effectivement, je ne suis pas plus enthousiaste que vous sur les politiques passées et l’adoption de l’euro. De mon point de vue de blanc-bec, j’ai l’impression que depuis, oh… 1968 ? on a renié, brâdé ou dévoyé tout ce qui faisait l’âme du pays. Maintenant on se retrouve dans une société sans vision d’avenir, honteuse et singeant les US à défaut de trouver sa propre voie.

Ce mal est partagé avec l’Angleterre, que vous évoquez. J’ai la forte impression que la décolonisation et la perte du status de grande puissance a porté un coup très violent à la psychée de ces deux nations. Nous sommes allé beaucoup plus loin que les Anglais dans le reniement de notre culture et passé. La Pax Americana a temporairement mis un couvercle sur la marmite bouillonnante des conséquences de la WWII et de la fin des grands empires européens, mais on dirait bien qu’avec leur déclin tout ça revient en force aujourd’hui.

Je ne crois donc pas trop dans des alliances durables entre ex-européens. Le premier réflexe de ces sociétés serait plutôt une espèce d’introspection qui pourra prendre pas mal de temps avant d’accoucher d’un nouveau consensus sur ce vers quoi elles veulent tendre (voire aboutir à des sécessions lorsque certaines parties du pays ont trop divergé dans leurs aspirations - cf Belgique, Ecosse, Catalogne…).

C’est dans ce genre de périodes qu’il faudrait une classe politique de qualité, avec une vision capable d’inspirer pour mobiliser la nation. Malheureusement, on se retrouve avec une voiture de clown digne des primaires américaines. Je ne vois pas de bon choix pour 2017. Peut-être faudra-t-il encore cinq ans de gangrène supplémentaires pour voir émerger un véritable espoir en 2022 ?

---

Je doute quand même vraiment d’une résurrection de la France. Comme en Chine avec sa Révolution Culturelle, on a largement perdu la continuité culturelle entre la France pré-WW2 et l’actuelle. Sauf qu’en France cette révolution culturelle a été volontaire et comme elle ne porte pas de nom, beaucoup plus insidieuse.

En Chine le processus a été largement subi et borné dans le temps, ce qui fait qu’au final beaucoup de choses ont pu être sauvées malgré tout (entre autre les jeunes ont un intérêt sincère pour leur histoire et leurs traditions, alors qu’en majorité les jeunes Français, dignes héritiers de 68, trouvent ça "ringard").

Par exemple, un jeune Chinois n’est jamais honteux de sa Lao Jia, sa ville natale, même s’il s’agit d’un village sans électricité au fin fond du Gansu. Alors qu’un jeune Français de Saint Jean de Cuculles sera probablement transi de honte de n’être pas né dans un endroit plus fashion.

Tant que la population en général sera obsédée par ce qui est "cool" et ce qui ne l’est pas, sans se préoccuper que par définition "cool" est une notion largement définie par les grosses corporations et le soft power d’autres nations (ou autres entités capables de lancer des campagne de communication à grande échelle), elle ne pourra pas s’ancrer dans une conception de soi stable.

Pourtant, une nation bien dans sa peau, c’est avant tout une population qui est n’a pas honte de ses passions bizarres, de ses traditions ridicules, de ses particularismes, bref de tout ce qui la différencie. C’est d’ailleurs cette confiance en soi et ces particularités qui pourront séduire et permettre l’intégration de cultures extérieures.


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #449 15/04/2017 17h42

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   154  

DoubleTrouble, je comprends votre point de vue mais je ne suis pas d’accord (merde, un comportement bien français, ah ah!)…..
Mais bon, c’est simplement que nous n’avons pas le même angle de perception.
J’ai bientôt 47 ans, je vis en zone rurale, mais ayant grandi dans une grande agglomération.
Je me sens donc maintenant dans cette zone tampon entre jeunes, que je ne suis plus vraiment, et vieux, que je ne suis pas encore.
Je suis le fruit de ces générations qui ont quitté leur pays pour s’en aller gagner leur vie. Mon père né de commerçants haut pyrénéens, ma mère née d’immigrés polonais paysans.
J’ai donc connu encore ce truc de racines dans une entité régionale, tout en ayant cette notion d’immigration et donc de tiraillement culturel (dont ma mère souffrait inconsciemment).
Autant dire qu’en fait je me sens vraiment français.
Petit, en classe, il y avait une réelle mixité. C’était coloré en classe.
Il existait une expression du racisme réelle, mais en même temps qu’aujourd’hui elle est devenue taboue, nous cohabitions plus, ce me semble.

Je partage néanmoins votre sentiment sur la perte de continuité culturelle, mais en fait, comme j’en souffrais obscurément, je suis allé recoller les morceaux par moi-même. Je pense que je suis loin d’être le seul.
J’ai donc choisi de vivre à la campagne, avec ma compagne, dans le pays natal de ma mère.
Autant dire que ce n’est pas facile : l’étranger, c’est déjà celui qui n’est pas né ici, même s’il est blanc de peau….que dire si en plus il y a un accent avec les r qui roulent!
MAis obscurément je voulais me réapproprier une histoire, celle que ma mère, qui n’est plus de ce monde,  ne m’a pas raconté. J’ai donc, par mon boulot d’infirmier, plongé au coeur de la sociologie de la ruralité….c’est à mon avis un coeur identitaire ignoré de bien des urbains, mais qui conditionne tant de mode de pensées relatifs à une culture, un sentiment de territorialité, etc….
Pour ma part, je n’ai pas honte de ces racines, mais j’ai compris, en me rapprochant de ma grand-mère née en Pologne (parce qu’elle est devenue française), que pour elle, c’était un destin à fuir, à quitter….que la terre, le village, c’était pour elle mais pas pour nous en terme d’avenir.
Nous avons donc toute cette ambivalence à digérer, qui fait que nombre de gens un peu aisés ne vendront pas la maison de famille, mais que ça va créer (et combien j’en vois par ici!), des zones désertées de plus en plus.
Personnellement, j’ai toujours cru, depuis quinze ans maintenant, qu’il fallait retourner à la terre pour vivre correctement. Mais tout le modèle qu’on nous vend, ne veut pas de cela…je le vois encore avec une asso de protection de l’environnement qui s’élève contre un projet d’éoliennes, des trucs de 150m de haut qui sont en projet, et dont bien sûr on ne parle surtout pas à la population….alors qu’on aurait pu, si on avait voulu, laisser se faire des éoliennes privées.
Mais on ne veut pas de la vraie liberté d’entreprendre : on est encore en âge féodal, et l’on veut faire de nous des métayers à vie.
C’est mon sentiment, rien ne m’en fait changer depuis que je suis là.

Je le vois même à la gestion de ma commune, pourtant rouge de chez rouge (ici c’est très culturellement rouge) : ils sont capables de vendre des terres communes aux gens à qui ça appartient déjà!…..et tout est géré comme ça, en secret, sous les tables, entre soi.
Pour moi ce sont des communistes de droite, mais je ne peux pas leur dire…déjà je n’aime pas le conflit, en plus ils ne comprendraient pas! Mais ils gèrent les choses comme des vieux paysans roublards qui en veulent toujours plus car ils ont peur de perdre. Et j’ai l’impression qu’on a ce biais très ancré dans l’inconscient collectif national.

Mais comme ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, il faudrait une réforme de l’état d’esprit avant de réformer tout le reste.

Après, il y a toute cette culture clanique féodale qui fait vivre tout apport extérieur comme un danger.
On trouve normal de coloniser ailleurs, mais par contre, si les chinois viennent chez nous, argh!
Je n’ai rien contre les chinois, ceci dit: je pense qu’on fantasme bien des choses sur eux par totale ignorance de ce qui n’est pas nous (comme sur bien d’autres sujets!), et que justement si on s’astreignait à s’ouvrir un peu plus à d’autres modèles, à l’international, on aurait d’autres angles de visions, d’autres outils de pensée, pour changer.
Ceci d’ailleurs ne tuerait pas notre culture : pour moi la culture s’est toujours constituée des frottements avec d’autres cultures. Une identité se constitue par des relations avec ce qui l’entoure, pas seulement par ce qui la constitue intrinsèquement…sinon ça signifie un repli autarcique…voire autistique.
Mais on est dans ce tiraillement : on a envie mais on a peur.

Hors ligne Hors ligne

 

#450 15/04/2017 17h48

Banni
Réputation :   52  

Klaus a écrit :

Klaus a écrit :

Klaus a écrit :

Melenchon au plus haut n’est plus qu’à 10/11 contre 1 chez les bookmakers.  Il était à 200 contre 1 en mars.

9 contre 1, il se rapproche.

8 contre 1 ce matin.  Melenchon toujours plus haut.  Le problème est que ceux qui veulent à tout prix éviter un second tour Le Pen/Melenchon ne savent même pas s’il faut voter Fillon ou Macron.

7 contre 1

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur