Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #76 07/03/2021 13h23

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour Michel,

Commençons par le "comment" :

https://www.eiffage.com/finance/information-reglementee

Lire le communiqué du 24/02/2021 ( et si vous voulez, les autres, plus anciens, tous les ans fin février )

Tous les ans, Eiffage offre à ses salariés la possibilité de souscrire des actions avec une décote de 20% sur le prix du marché, en contrepartie de l’engagement à les garder pendant 5 ans ( et à abandonner ses droits de vote au profit de la Direction du Groupe ! ).

On peut "profiter" de cette possibilité en y plaçant son intéressement et/ou sa participation ( quand on en a ), en "réinvestissant les sommes disponibles" ( maxi 50.000 € ), ou en investissant 25% max de son salaire brut.

Cette année, le cours de souscription étant fixé à 64.35 € c’est particulièrement intéressant.

Compte tenu du fait que je suis arrivé au stade où la pompe est amorcée ( en gros, je peux chaque année remettre 50K€ + 20 K€ au titre des 25% de mon salaire ), je joue le jeu aussi pleinement que possible. Ca constitue d’ailleurs le seul apport annuel à mon portefeuille, puisque ne ne procède principalement qu’à du siphonage entre mes différentes poches.

Cette augmentation réservée aux salariés porte sur environ 4% du capital ( 3.75 M titres / 99 M ) et revient finalement à "offrir" 0.8% d’Eiffage tous les ans à ses salariés ( 4% d’augmentation de capital avec 20% de décote ). Je crois que le plafond n’a jamais été atteint, et de loin. Je ne sais pas ce qu’en pensent les autres actionnaires (non salariés). Sans doute que 0.8 % pour les salariés ça apparaît comme acceptable. En tous cas je n’ai jamais entendu de critique ou de remise en cause de ce principe.

Pour ce qui est du pourquoi, c’est plus délicat, et ça fait appel à l’histoire d’Eiffage, issu d’un RES je crois en 1990.

Depuis, l’actionnariat salarié est quelque chose de très ancré dans le groupe ( environ 20% du capital détenu par les salariés, c’est je crois le taux le plus haut du CAC60 ).

Quand je suis entré dans le groupe , en 2006 ( ou plutôt quand Eiffage a racheté APRR où je travaille ), j’avais été marqué par les efforts déployés par les dirigeants pour promouvoir l’actionnariat salarié. On appelait la campagne annuelle de souscription le Roverathon ( Clin d’œil à Jean-François Roverato, fondateur du Groupe ).

Le fait de "maîtriser" 20 % de son capital via l’actionnariat salarié permet au groupe à la fois d’être serein ( je me souviens de la tentative d’OPA de Sacyr en 2007, déjouée d’un fil ). Plusieurs fois j’ai entendu les dirigeants marteler que c’est justement le très fort pourcentage d’actionnariat salarié qui assure le liberté de prendre des décisions stratégiques de long terme.

Je ne sais pas.

Personne n’est contraint de rentrer dans le jeu. Moi, ça me convient.

J’entends très clairement les discours de prudence qui mettent en garde contre le risque d’avoir à la fois ses revenus salariaux et une part importante de son patrimoine dans des actions de son employeur. Eiffage, c’est presque 4 sociétés en 1, avec des business model très différents selon que l’on parle des travaux ou des concessions. Ca me va.

Dernière modification par Asinus (07/03/2021 21h11)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#77 07/03/2021 20h22

Membre (2014)
Top 150 Réputation
Réputation :   185  

Effectivement c’est une aubaine pour les salariés. Je trouve d’ailleurs ça fort pertinent de la part de la Direction pour fidéliser et motiver ses troupes. Ancrage historique comme vous dites. Je ne connaissais ce dispositif, gratitude pour le partage.

Eiffage est une société extraordinaire. Les discours de prudence font la part belle à la diversification mais cela ne doit pas empêcher d’avoir des convictions. Vous en êtes le parfait exemple.

Une chance que APRR ai été racheté !


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne Hors ligne

 

#78 24/03/2021 21h48

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   297  

Bonjour
Portefeuille avec des valeurs originales en Turquie, mais vous ne donnez jamais d’explications sur vos choix de valeur, ce qui serait tres utile pour vous suivre. On dirait que vos valeurs turques ont bien explosé a la hausse en 2020/2021 !
Je suis sur Ulker et Coca Cola Icecek, qui sont des entreprises peu chères et en croissance notamment en dehors de la Turquie.

En ligne En ligne

 

[+1]    #79 25/03/2021 09h24

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour BullBier,

effectivement, malgré les récentes secousses, la performance globale de mes titres turcs (+170% en moyenne, en euros, sans compter les dividendes ) est très bonne.

Pour ce qui est du choix des actions, je vais vous décevoir : je m’appuie essentiellement sur le screener du Financial Times, préconfiguré avec les filtres "GARP", et c’est tout. Quand j’ai le choix ( c’est particulièrement le cas en Turquie ) j’essaie de maintenir une certaine diversification sectorielle.

Je procède de cette façon depuis 3 ou 4 ans, j’ai l’impression que les derniers titres sélectionnés de cette façon performent mieux que les plus anciens, choisis sur des critères moins rationnels ( comprendre : au pif ). Ca m’incite à envisager de supprimer petit à petit mes lignes les plus anciennes, ce qui permettrait également d’éviter un vieillissement généralisé de mes portefeuilles.


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #80 03/04/2021 12h39

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour,
Avril 2021 - Bilan n° 49 (4 ème anniversaire )


J’ai brièvement pu passer le seuil du Club de la première étoile en milieu de mois, mais M.Erdoğan a immédiatement décidé de m’en éjecter violemment. Dès sa décision de limoger le Gouverneur de la banque centrale, la lire turque a perdu 15 %, la bourse d’Istambul 10 % ( en lires) , et donc mon portefeuille turc environ 25 % (en euros), passant subitement de 90 K€ à 67 K€ le 22 mars à l’ouverture.

I’ll be back.

1 Poche Eiffage

Retiré 14.000 €. Dont 10.000 € immédiatement réinjectés dans l’AK réservée aux salariés.

Pas d’intéressement cette année. Participation (en nette baisse) également placée sur ce même support.

Total net : 543.700 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +9.49 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010) :  + 8.15 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA


Ni versement, ni retrait.

Vendu toute la ligne PSB à l’annonce de l’OPA 247 x 29.50 € = 7.287 €
Pour garder le même nombre de lignes, j’en ai ouvert une nouvelle :

Louche de 2.000 € sur Gaztransport et Technigaz (GTT) = 29 x 68.29 € = 1.980 €



Total net :  204.800 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 103.600 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 119.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +13.65 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 6.12% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Versé 2.000 €

Remis une louche (800 € ) sur Fountaine Pajot (ALFPC)

8 x 94.60 € = 757 €



Total net :   33.100 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 1.400 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA-PME - ouvert en 2017 - avec 32.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 10.91 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : - 0.66 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :


Ni versement, ni retrait, ni mouvement.

26.200 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 7.05%
Performance nette moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.36 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 1.000 €

Vendu une louche (1.500 € ) de Çelebi Hava Servisi (CLEBI) : 44 x 300 ₺ = 1.474 €

… juste avant que le Sultan n’ait soudain une illumination : pour faire baisser l’inflation, il suffit de baisser les taux de la Banque centrale, et si le gouverneur a l’outrecuidance d’émettre une avis réservé sur l’efficacité de la mesure, il suffit de le limoger et de le remplacer par un laquais …

Bon, en attendant DeGiro bloque de nouveau les achats de titres à Istambul, je voulais rééquilibrer un peu mes lignes, me voilà dans l’incapacité de le faire.

Je reste un Turquie : Gros dividende de Türk Tractör (TTRAK) : 1.120 € net !  Purée, quand ça crache, ça fait pas semblant.

Passons en Espagne :

Mis une louche (1.500 €) sur une nouvelle ligne (7 ème ligne espagnole, 49 ème ligne au total ) :

Clinica Baviera (CBAV) = 111 x 13.50 € = 1.499 €

L’ Allocation sur marge passe de 17.000 € à 19.000 €.
Et "j’affecte" ces 2.000 € au renforcement de l’etf Lyxor Stoxx600 :
11 x 181.29 € = 1.994 €
De sorte que le PR de cette ligne (18.952 €) s’ajuste à l’allocation sur marge.



Total net : 105.700 € (compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 46.800 € de PV potentielles )
Versé 65.000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +19.06 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : + 14.29 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Ni versement, ni retrait.

Aucun mouvement ce mois-ci : j’en avais déjà fait quatre depuis le début d’année, il fallait que je calme toute cette agitation frénétique smile



Total net = 81.000 ( compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 14.200 € de PV potentielle )

Versé 53.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 37.94 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 5 ans (1er janvier 2017 ) :  +6.31% (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 13.19 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 8.78 % (moyenne géométrique ).

Présentation désormais sur un rythme alterné :  4 ans / 3 ans

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 4 ans (avec trois plus hauts : France, Europe et Amériques)  :



La même, en cumul : sur le paillasson, juste devant la porte smile

Dernière modification par Asinus (03/04/2021 19h06)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #81 09/05/2021 11h22

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour,
Mai 2021 - Bilan n° 50


Bien des choses se sont passées pour moi en ce mois d’avril. (voir mon profil ).

Je viens d’entrer ( provisoirement ou pas ) dans le Club de la première étoile, au moment où je quitte ( provisoirement ou pas ) la course des rats.

La simultanéité des deux évènements pourrait apparaitre fortuite. Au fond, elle ne l’est sans doute pas tant que ça.

1 Poche Eiffage

Retiré 23.700 €. Vu que je rends ma voiture de fonction, faut que j’en rachète une.

Total net : 578.500 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +18.86 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010) :  + 8.90 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA


Ni versement, ni retrait.

Remis une louche (2.000 €) sur Linedata (LIN) = 52 x 37.90 € = 1.971 €



Total net :  212.000 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 112.300 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 119.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +17.64 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 5.70% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Versé 1.000 €

Dividendes Fountaine Pajot (ALFPC ) = 42 €
Remis une louche (800 € ) sur Jacquet Métal ( JCQ) : 38 x 20.55 € = 781 €



Total net :   35.400 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 2.900 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA-PME - ouvert en 2017 - avec 33.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 14.60 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : 0.15 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

Ni versement, ni retrait, ni mouvement.

27.000 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 10.15 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.61 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Ni versement, ni retrait.

Dividendes Ebro Foods (EBRO) = 43 €
Dividendes Miquel y Costas    (MCM) = 24 €
Dividendes Pınar Süt     (PNSUT) = 142 €

Remis une louche (1.500 € ) sur Ebro Foods    (EBRO)  : 84 x 17.74 € = 1.490 €

DeGiro bloque toujours les achats de titres à Istambul.

A noter une OST Hektaş (HEKTS) : attribution d’action gratuite ( split x2 ) plus AK avec DPS ( x 1.75 ). J’ai donné mes instructions à DeGiro pour l’AK, mais ils ne réagissent pas vite. Limite = 17 mai. S’ils n’exécutent pas mes instruction semaine prochaine, je vais devoir vendre mes Droits de Souscription, ce qui serait fiscalement douloureux.

L’ Allocation sur marge reste  à 19.000 €.



Total net : 102.500 € (compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 31.000 € de PV potentielles )
Versé 65.000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +15.46 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : + 13.41 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Ni versement, ni retrait.

Dividendes Great Ajax ( AJX ) = 51 €
Dividendes Lam Research (LRCX) = 9 €
Dividendes Tecnoglass ( TGLS ) = 17 €

Remis une louche (1.200 €) sur Great Ajax (AJX) : 123 x 11.44 $ = 1.207 €



Total net = 78.900 € ( compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 10.900 € de PV potentielle )

Versé 53.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 32.17 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 5 ans (1er janvier 2017 ) :  +5.74% (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 18.90 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 9.23 % (moyenne géométrique ).

Présentation désormais sur un rythme alterné :  4 ans / 3 ans

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 3 ans (avec un plus haut sur la poche France )  :



La même, en cumul ( avec un bon coup d’épaule dans la porte du Club de la première étoile)  :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#82 09/05/2021 11h46

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   703  

Puisque vous avez démissionné
(pourquoi avez-vous démissionné n° 6 ?)
c’est l’opportunité de récupérer l’épargne salariale,
et d’équilibrer un portefeuille actuellement très déséquilibré (Eiffage 56 %).

Il vous reste des possibilités de versement sur PEA et PEA PME.

La Turquie ne semble pas un pays porteur
(leur président fou a encore viré le directeur de la banque centrale, ce qui a encore fait plonger la devise).


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#83 10/05/2021 11h38

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour ArnvaldIngofson.

Vous avez raison, je vais me retrouver rapidement avec 570 K€ disponibles, alors qu’aujourd’hui ils sont encore intégralement bloqués.

La grosse question pour moi c’est à quelle vitesse réduire cette poche tout à fait démesurée ?
Accessoirement l’autre question c’est jusqu’où la faire décroitre ? 25 % de mon ptf global ou 0 ?

Je ne vais pas me précipiter.

Dans un premier temps, je vais déjà "taper dedans" pour remplir mon frigo et poursuivre le siphonnage vers mes autres poches, au rythme lent de mes renforcements mensuels.

Il me reste effectivement 73 K€ pour remplir mon PEA + PEA/PME. Je vais le faire aussi mais fondamentalement ça ne va pas changer énormément la donne.

Je termine par une petite pique sur le sujet de la Turquie, qui ne serait pas selon vous un pays porteur  :

C’est au contraire, et de loin,  le pays qui représente ma meilleure performance : + 110 % en quelques années ( sans compter les 1800 € de dividendes cumulés, ni les 7700 € de valeur des DPS Hektaş , qui font passer la performance à + 142 %).

Tous les montants sont en euros, afin de ne pas se laisser perturber par les violentes fluctuations de la lire turque.



Bref, l’illustration que la performance des actions d’un pays n’a rien à voir avec la stabilité de sa monnaie, ni avec santé mentale de son dirigeant. ( pour reprendre les termes de celui-ci ).

Dernière modification par Asinus (10/05/2021 11h44)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#84 10/05/2021 12h59

Membre (2015)
Réputation :   93  

Bonjour Asnius,

Avant tout, félicitations pour avoir sauté le pas !

Hormis les risques d’allocation  sur Eiffage, qu’en est-il des autres facteurs pour votre portefeuille ?
Aujourd’hui vous êtes 100% en actions, envisagez-vous de créer une part cash, obligataire ou autre ?

Par ailleurs, pour vous qui connaissez bien la Turquie, j’ai vu une obligation en USD mentionnée par Oblible et KiwiJuice sur la file "Obligations high yield émergents" qui pourrait vous intéresser :

Oblible, le 22/03/2021 a écrit :

Les obligations Turques sont en forte baisse, celles en TRY sont hyper-risquées mais celle-ci en USD est intéressante : US900123AY60, c’est une dette souveraine, en USD et accessible par tranche de 2k$.

Obligation Turkey US900123AY60 en USD 6.875%, échéance 16/03/2036

Türkei, Republik 6,875% 06/36 Bond | A0GLU5 | US900123AY60 | Price

    Société émettrice     Turkey
    Pays      Turquie
    Code ISIN      US900123AY60 ( en USD )
    Coupon     6.875% par an ( paiement semestriel )
    Echéance     16/03/2036
    Montant Minimal     2 000 USD
    Cusip     900123AY6

Bon pour courage pour la suite et au plaisir d’échanger,

PP

Hors ligne Hors ligne

 

#85 11/05/2021 16h53

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour PeterParker,

En fait, j’ai beau tourner le sujet dans tous les sens, je ne vois pas ce qui serait mieux qu’une allocation 100 % actions ( Voire 102 % parce que j’ai un tout petit peu de levier à x1.17 sur ma poche Europe  ).

Peut-être une allocation 110%/115% avec un peu plus de levier, mais j’ai perdu tellement de plumes quand j’étais petit sur les amplificateurs que je suis un peu refroidi (cf. ma signature ). Chacun met son curseur où il veut, en fonction de son niveau d’aversion au risque.

Je n’ai ni RP, ni épargne "de précaution" ( j’ai 12 euros sur mon livret A ) , ni répartition équilibrée.

Ca me va comme ça.


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#86 06/06/2021 14h15

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour,
Juin 2021 - Bilan n° 51


Pas terrible ce mois de mai, je perds un petit % (dont 0.7 % à cause d’une erreur lors d’une OST en Turquie … pas très fier de moi).

1 Poche Eiffage

Ni versement, ni retrait.

Total net : 561 600 €

(mais si je me demande s’il n’y a pas une temporaire erreur de valorisation des parts issues de l’AK réservée aux salariés, j’y verrai plus clair au moment de la fusion, le 15 juin je crois ).

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +15.39 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010) :  + 8.63 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA


Ni versement, ni retrait.

Remis une louche (2 000 €) sur ADL Partner (ALP) = 108 x 18.32 € = 1 984 €
Reçu 11 actions FDJ "gratuites" + reliquat 32 €
Dividendes Coface (COFA) : 670 €
Dividendes Gaztransport (GTT) : 52 €
Vente des titres Vallourec (VK) après détachement du DPS : 183 x 11.51 € = 2 106 €
( voir les messages sur la file Vallourec pour les raisons de ce choix : AK VK



Total net :  221 000 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 123 100 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 119 000 € ).

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +22.62 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 9.27% (moyenne géométrique ). (Je viens de voir que j’avais fait une erreur dans la formule de cette moyenne : toutes les valeurs précédentes en 2021 depuis janvier sont fausses )

2b PEA PME

Ni versement, ni retrait.

Dividendes Fountaine Pajot (ALFPC ) = 42 €
Remis une louche (800 € ) sur Exacompta ( EXAC ) : 8 x 93.50€ = 748 €



Total net :   35 400 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 2.900 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA-PME - ouvert en 2017 - avec 33.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 14.78 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : 0.19 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :


Ni versement, ni retrait, ni mouvement.

27 700 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 12.88 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.83 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Ni versement, ni retrait.

Comment faire pour perdre 7 500 € :

1 -  le 1er mai j’écris à DeGiro pour leur donner l’instruction d’exercer les DPS dans le cadre de l’AK Hektaş ( j’ai le temps, c’est jusqu’au 17 mai )
2 - De Giro me répond le 7 mai qu’il faut s’adresser à un autre service ( avec une autre adresse mail, même pas foutus de transférer le mien ! ) … ce que je fais. J’ai encore le temps, mes DPS sont négociables (Tradeable), si ça marche pas, je les vends.
3 - Le 10 mai, DeGiro (l’autre service, donc) me répond ( sans aucune explication ) que l’opération n’est pas possible. Pas grave, je vais vendre les DPS.
4 - le 11 mai, je pose mon ordre de vente des DPS (avec une limite très basse, pour être certain que ça passera .. et puis, le soir, rien, pas d’ordre exécuté, et la mention dernier cours connu = 10 mai au soir.
5 - 12 mai, Ramadan passe par là, bourse d’Istambul fermée 4 jour consécutifs !
6 - 17 mai denier jour, toujours impossible de vendre, je comprends que le DPS n’est plus coté depuis le 10 mai.
7 - 18 mai, déroulement de l’AK.
8 - 20 mai : delisting de mes DPS "Tradeable" . Voilà. Génial.

Moralité :

1 - La prochaine fois, je vends les DPS dès que c’est possible.
2 - L’amateurisme de DeGiro est inqualifiable
3 - Les marchés émergents ( enfin celui-là), en direct, c’est tout sauf de la gestion passive, faut vraiment surveiller les lignes comme le lait sur le feu, trouver les bonnes infos en anglais, et agir vite.

Bon allez, inutile de retourner le couteau dans la plaie, j’ai cicatrisé.

A part ça,

Mis une louche (1.500 € ) sur une nouvelle ligne en Espagne : Vidrala (VID)  : 15 x 94.5 € =  1 418 €

Dividendes Clinica Baviera (CBAV) = 50 €
Dividendes İndeks Bilgisayar (INDES) = 60 €
Dividendes Vestel Beyaz  (VESBE) = 57 €

L’ Allocation sur marge reste  à 19.000 €.



Total net : 92 800 € (compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 27 900 € de PV potentielles )
Versé 65.000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +4.54 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : + 10.63 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Ni versement, ni retrait.

Remis une louche (1.200 €) sur une nouvelle ligne Diamond Hill (DHIL) : 8 x 177.77 $ = 1 189 €
Dividendes Celanese (CE) = 3 €



Total net = 86 800 € ( compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 22 300 € de PV potentielle )

Versé 53.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 47.76 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 5 ans (1er janvier 2017 ) :  +7.78% (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 17.88 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 9.15 % (moyenne géométrique ).

Présentation désormais sur un rythme alterné :  4 ans / 3 ans

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 4 ans (avec un plus haut sur les poches France et US)  :



La même, en cumul   :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#87 08/06/2021 10h22

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour, juste pour faire suites aux discussions sur Vallourec, et la valorisation des DPS pendant cette AK : DPS VK

Sur le PEA :

J’avais 183 titres + 183 DPS

4/6 Vente des titres à 11.51 €
7/6 Vente de 7 DPS à 9€ ( pour faire un compte rond
7/6 Instruction pour exercer 176 DPS ( 814 titres + 100 demandés à titre réductible )

Sur le CTO

7/6 Achat 3000 DPS à 7.74 €
8/6 Vente 3000 DPS à 9.27 €

Dernière modification par Asinus (08/06/2021 10h42)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#88 03/07/2021 08h32

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour,
Juillet 2021 - Bilan n° 52


Pas terrible, je fais du sur place.

1 Poche Eiffage

Ni versement, ni retrait.

Total net : 553 300 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +13.69 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010) :  + 8.49 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA

Versé 1 000 €

Souscrit à l’AK Vallourec (VK) : 814 titres irréductibles + 100 titres réductibles ( je suis idiot, j’aurais du en demander plus, j’aurais été servi jusqu’à 195 titres, je crois ).
914 x 5.66 € = 5 173 €
( A noter mon aller retour sur les DPS VK effectué sur mon CTO "US", belle opération qui me permet de limiter la casse sur ce titre )

Dividendes Herige (ALHRG ) = 434 €
Dividendes Française des Jeux (FDJ) = 205 €
Dividendes Delta Plus Group (DLTA) = 433 €
Dividendes SFPI (SFPI ) = 229 €
Dividendes ADL Partner (ALP) = 518 €
Dividendes Synergie (SDG) = 87 €

Vente une louche (2 000 €) Delta Plus Group (DLTA) = 25 x 77.5 € = 1 938 €



Total net :  224 400 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 126 100 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 120 000 € ).

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +23.84 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 9.36% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Versé 1 000 €

Dividendes Tivoly  (TVLY ) = 110 €
Dividendes Exacompta Clairefontaine (EXAC) = 117 €
Dividendes CBO Territoria (CBOT) = 414 €
Dividendes Jacquet Métal Service (JCQ) = 56 €

Remis une louche (800 € ) sur Séché Environnement  ( SCHP ) : 15 x 51.20 € = 768 €



Total net :   35 600 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 1 900 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA-PME - ouvert en 2017 - avec 34 000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 11.69 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : -0.49 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

Retiré 3 000 €

25 100 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 15.60 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  +6.04 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 3 000 €

Mis une louche (1.500 € ) sur une nouvelle ligne en Espagne : Vidrala (VID)  : 15 x 94.5 € =  1 418 €

Dividendes PRIM  (PRM) = 95 €
Dividendes Azkoyen (AZK) = 195 €
Dividendes Ebro Foods (EBRO) = 56 €

Remis une louche (1 500 €) sur Azkoyen (AZK) = 257 x 5.88 € = 1 511 €

L’ Allocation sur marge reste  à 19.000 €.



Total net : 91 500 € (compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 21 100 € de PV potentielles )
Versé 68 000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -0.31 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : + 9.32 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Ni versement, ni retrait.

Comme expliqué plus haut, j’ai fait un peu de spiel sur le DPS Vallourec, au sein de ce CTO :

7 juin Vente 100 RS2K 100 x 267 = 26 700
7 juin Achat 3000 DPSVK  3000 x 7.74 € = 23 200
8 juin Vente 3000 DPSVK  3000 x 9.27 € = 27 800
8 juin Achat 110 RS2K 110 x 273 = 30 000

C’est pas franchement "US", mais bon, c’est toujours ça de pris.

Dividendes Williams Sonoma (WSM) = 4 €
Dividendes Great Ajax (AJX) = 65 €
Dividendes Diamond Hill (DHIL) = 4 €

Remis une louche (1.200 €) sur une nouvelle ligne Bio Rad (BIO) : 3 x 580.36 $ = 1 447 €



Total net = 92 200 € ( compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 24 000 € de PV potentielle )

Versé 53.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 62.17 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 5 ans (1er janvier 2017 ) :  +9.81% (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 17.57 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 9.12 % (moyenne géométrique ).

Présentation désormais sur un rythme alterné :  4 ans / 3 ans

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 3 ans (avec un plus haut sur les poches France et US)  :



La même, en cumul   :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#89 07/08/2021 11h21

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour,
Août 2021 - Bilan n° 53


Je continue de faire du sur place, dans un marché vigoureux. Autant dire que ma sous performance globale se creuse.

1 Poche Eiffage

Ni versement, ni retrait.

Total net : 554 500 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +13.94 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010) :  + 8.51 % (moyenne géométrique ).

Le titre se traîne toujours à 23 % de son niveau pré-pandémique. Ce que j’ai un peu de mal à expliquer.

2 Poche France

2a PEA


Ni versement, ni retrait.

Dividendes Linedata (LIN) = 333 €
Dividendes Lyxor CAC40 = 726 €
Dividendes Delfingen (ALDEL) = 150 €

Remis une louche (2 000 €) sur Capelli (CAPLI) = 72 x 27.44 € = 1 976 €



Total net :  229 700 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 132 500 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 120 000 € ).

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +26.78 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 9.57% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Ni versement, ni retrait.

Dividendes Séché Environnement (SCHP) = 110 €
Dividendes Hitechpros (ALHIT) = 112 €

Remis une louche (800 € ) sur CBO Territoria  (CBOT) : 222 x 3.60 € = 799 €



Total net :   36 000 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 2 400 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA-PME - ouvert en 2017 - avec 34 000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 12.85 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : -0.23 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :


Ni versement, ni retrait.

25 900 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 19.29 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  +6.31 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs

Versé 1 000 €

Dividendes Vestel Beyaz  (VESBE) = 118 €
Dividendes Miquel y Costas (MCM) = 38 €
Dividendes Vidrala (VID) = 5 €
Dividendes Iberpapel (IBG) = 27 €

J’ai achevé mon cycle annuel de renforcements et de nouvelles lignes en Espagne.
DeGiro m’interdit toujours de passer des ordres d’achat en Turquie.

J’ai donc décider d’initier des positions dans un troisième pays européen : la Pologne

Ouvert une nouvelle ligne  (1 500 €) en Pologne sur Atente (ATD) = 1 350 x 5 zł = 1 504 €

( et en guise de bienvenue en Pologne, déjà 13 % de PV en un mois )

L’ Allocation sur marge reste  à 19.000 €.



Total net : 94 700 € (compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 24 300 € de PV potentielles )
Versé 69 000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 2.14 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : + 9.99 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Versé 1 000 €

Dividendes LamResearch (LRCX) = 9 €
Dividendes Tecnoglass (TGLS) = 18 €

Remis une louche (1.200 €) sur Atento (ATTO)  : 50 x 26.38 $ = 1 209 €



Total net = 97 700 € ( compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 26 000 € de PV potentielle )

Versé 54.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 63.49 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 5 ans (1er janvier 2017 ) :  +9.99% (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 18.83 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 9.22 % (moyenne géométrique ).

Présentation désormais sur un rythme alterné :  4 ans / 3 ans

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 4 ans (avec deux plus hauts sur les poches France et US)  :



La même, en cumul  ( au plus haut ) :

Dernière modification par Asinus (07/08/2021 12h04)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #90 24/08/2021 20h41

Membre (2015)
Réputation :   72  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global

Bon, c’est assez difficile de fixer un objectif global. Comme tout le monde, je pense, j’aimerais avoir environ deux fois plus que ce que j’ai aujourd’hui.
Non que ça changerait ma vie, mais ça apporterait une certaine forme d’assurance et de confort que je n’ai pas à ce jour.
Avant de démissionner (avril 2021), je pensais que 1,5 M€ était un seuil raisonnable (sans être propriétaire de sa RP).
J’ai passé le cap avec beaucoup moins que ça (1 M€).
Pas certain du tout que ça passe.
Je suis en «équilibre instable»  comme disent les physiciens.
Tellement instable que les prochaines années (voire les prochains mois, si les choses tournent au vinaigre) sont déterminantes dans la validité du choix.

J’ai montré dans un passé récent que je savais faire le gros dos (c’est à dire ne rien faire) dans la tempête.
C’est bien, ça démontre une forme de sérénité et de capacité de résistance. Mais j’étais salarié. Quand ça va se reproduire, et alors que je n’ai plus que mon portefeuille d’actions pour remplir mon frigo, j’anticipe que ça pourrait être plus difficile à vivre.

A suivre :

Objectif d’allocation
Objectif de répartition du portefeuille
Brut / net  … Fiscal / Social
Mesure de la performance
Parangonnage (Benchmarking)
Fiscalité
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #91 25/08/2021 15h44

Membre (2015)
Réputation :   72  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation


J’ai beau tourner la question dans tous les sens, je ne vois pas quelle autre classe d’actifs peut battre les actions sur le long terme.
C’est sans doute le sujet qui a été le plus étudié dans l’univers de l’investissement de long terme, et sauf erreur de ma part, la conclusion est toujours la même: rien ne surperforme les actions.
Depuis les oignons de tulipes, jusqu’aux meme stocks ou aux cryptomonnaies, il est facile de trouver des exemples « d’investisseurs » qui s’en sortent très bien avec des choix d’allocation exotiques. Je suis très heureux pour eux, et je pense qu’ils sont sincères quand ils pensent avoir gagné grâce à leur audace et à leur capacité d’analyse.
Mais jouer au loto, ou à tout autre jeu à somme négative, est une erreur. Sauf si on cherche le gros frisson et pas la performance, mais pour ça j’ai d’autres préférences qu’il ne serait pas convenable d’exposer ici.
Même si on peut parfois gagner beaucoup, ça ne change rien : ça reste une erreur.

C’est pourquoi je suis investi à 100% en actions.
(102 %, d’ailleurs parce que j’ai un peu de marge sur une de mes poches).
Je suis locataire. Je n’ai ni dettes, ni épargne de précaution. Je n’ai jamais compris ce mot, d’ailleurs, en quoi est il précautionneux de garder du cash ( ou du livret A à 0,5 %, ou du fonds euros) quand historiquement les marchés montent de 7% / an ? ( on va pas se battre sur ce chiffre, c’est l’idée derrière qui est importante ).
En quoi est-il « prudent » de payer un tel coût d’opportunité ?
Je n’ai jamais compris ce choix sous-optimal.

J’y reviendrai plus tard, mais je n’exclus pas un jour de faire une entorse à ce choix, en achetant ma résidence principale, ou celle de mes enfants.

Pour le reste, je regarde quand même avec intérêt les choix d’allocation multi supports avec rééquilibrage constant (de type Permanent portfolio / Golden Butterfly). L’idée semble séduisante (profiter à tout moment des variations décorrélées de classes d’actifs indépendantes) mais je n’ai pas vu de démonstration de le supériorité à long terme de cette stratégie.

A suivre :

Objectif de répartition du portefeuille
Brut / net  … Fiscal / Social
Mesure de la performance
Parangonnage (Benchmarking)
Fiscalité
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (26/08/2021 16h36)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #92 26/08/2021 14h28

Membre (2015)
Réputation :   72  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?


Une fois pris le parti de s’exposer sur le marché actions, reste à choisir sous quelle forme.

Il y en a sans doutes d’autres, mais je vois au moins quatre façons différentes de le faire :

a) Via les titres vifs. Le plus simple, le plus direct, le moins cher. A ce jour, j’ai 53 lignes, sur 4 comptes différents, avec 3 brokers différents, dans 5 pays et 4 devises différentes. Il faut arrêter de penser que ça demande du travail de « suivre » un portefeuille de cette taille. Ça ne demande aucun travail particulier, et un portefeuille de type « buy and hold » ne nécessite aucun suivi. De temps en temps, une des lignes est concernée par une « opération spéciale » (AK, OPA, spin-off, fusion … ). On est prévenu, le choix de la décision à prendre se fait en 3 minutes, et c’est tout.

Quand j’ai commencé à investir à la Bourse, à la fin des années 1980 ( oui, oui, je suis né en 1967 ), les frais de transaction étaient de 2%, on n’avait accès qu’à la Bourse de Paris, la cote se lisait dans le journal, il fallait confirmer les ordres passés au téléphone par fax, ils n’étaient exécutés au mieux que le lendemain, et l’avis d’opéré arrivait par courrier une semaine plus tard. Là, oui, un portefeuille de 53 lignes pouvait nécessiter un peu de temps.

Aujourd’hui on a accès au monde entier (ou presque) en direct, les frais de courtage sont dérisoires (y.c. sur les marchés exotiques / émergents), et on dispose d’outils d’analyse, de suivi et de synthèse bien plus puissants que nos maigres capacités cognitives.

C’est pour ça que le titre vif demeure mon vecteur d’investissement privilégié.

b ) Via les ETF. Inutile de revenir longuement sur le sujet. Les ETF c’est pas cher (on trouve du World à 0,12 % de frais annuels. La plupart sont autour de 0,20 % – 0,35 %), ça couvre à peu près toutes les thématiques ( géographiques / sectorielles / capitalisation ). Ça peut distribuer ou capitaliser. Ça peut inclure une protection contre le risque de change. Bref, pour ne pas y trouver son bonheur, il faut vraiment viser du pointu, de l’exotique ou du compliqué.

J’en ai pas mal (Du CAC dans ma poche France, du Russell 2000 dans ma poche US, du Stoxx600 dans ma poche Europe). Ça me sert de tampon pour rester investi sans me poser de questions en attendant de transférer vers les titres vifs.

Ça pourrait constituer le support d’investissement idéal (et ça l’est d’ailleurs pour un grand nombre de gens), mais ça garde à mes yeux un défaut de taille : c’est chiant.

c) Via les fonds. Certains gérants font un travail remarquable de recherche, de sélection et d’arbitrage (William Higgons, par exemple). D’autres se contentent de renommer des ETFs avec des noms compliqués pour faire croire qu’il y a de l’expertise derrière ( genre Croissance Monde pour un ETF World / Opportunités Asie pour un PAASI …).

Quelle que soit la réalité du travail, il y a des frais de gestion annuels considérables (souvent largement au-delà de 1,5 %), sans parler des autres frais (commission de sur-performance, frais d’arbitrage). Tout est bon pour justifier la tonte rase et régulière du client. Autant ça peut être justifié par le travail (et la performance de long terme) des gérants du premier type, autant pour les autres, c’est à la limite de l’escroquerie.

Bref, sacré vent de face, qui me fait penser que sur le long terme il est difficile pour un fonds lourdement chargé en frais de faire mieux qu’un simple ETF.

Aujourd’hui, ne n’en ai pas. Si un jour je rentre dans un fonds, ce sera uniquement s’il s’agit d’une thématique non couverte par un ETF, et sans doute pour une courte période (ce qui ne correspond pas vraiment à mon style d’investissement).

d) Via les options. Sur action ou indice. Acheter un call, ou vendre un put (couvert ou non) ça revient à se positionner «long», avec plus ou moins de levier selon le sens et la distance entre le strike et le sous-jacent.

Je ne m’attarde pas sur ce point, il y a ici quelques spécialistes de ces stratégies (Je pense à Miguel). Je ne les maîtrise pas (et je n’y ai d’ailleurs pas accès via mes brokers actuels), mais il convient d’avoir en tête que ce mode d’intervention offre une très large palette de possibilités.

A suivre :

Objectif de répartition du portefeuille
Brut / net  … Fiscal / Social
Mesure de la performance
Parangonnage (Benchmarking)
Fiscalité
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (26/08/2021 18h36)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#93 27/08/2021 12h35

Membre (2015)
Réputation :   72  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?
4 Objectif de répartition du portefeuille


C’est sans doute le point qui a été le plus clairement exposé (et débattu) ici depuis mon arrivée en avril 2017. Je vais vous décevoir, mais je n’ai absolument aucun élément nouveau à rajouter. Je n’ai pas changé d’avis depuis 53 mois. Ce qui ne veut pas dire que je ne changerai jamais d’avis, mais juste que ce premier objectif demeure, jusqu’à ce que je l’atteigne (ou du moins que je m’en rapproche) ou que je me convainque qu’un autre est meilleur.

Mon avatar (et mon pseudo) font clairement référence à un animal injustement moqué pour ses prétendus défauts ( l’âne serait têtu, idiot, borné, obstiné). Là où certains pouffent, je vois au contraire de grandes qualités : lente détermination, fidélité à ses choix et insensibilité à la pression, la météo, les craintes du moment, l’humeur, les modes ou les flatteries.

Bref, pour en revenir à l’objectif, il est à la fois simple et clair :

100 % actions / majoritairement titres vifs ( voir point précédent ) réparti de la façon suivante :

25 % Titres Eiffage ( fiscalement logés dans une enveloppe type PEE)
25 % Titres France ( fiscalement logés dans un PEA et un PEA-PME)
25 % Titres Europe ( Sur 3 pays : Espagne, Turquie et tout récemment j’ai rajouté la Pologne ). Dans un CTO
25 % Titres US (ou Amériques). Dans un CTO.

Je suis très loin de cet objectif, étant encore aujourd’hui massivement chargé sur ma première poche, mais petit à petit, les rééquilibrages s’opèrent.

En 52 mois, la part d’Eiffage est passée de 70,5 % à 53,4 %. Question rapidité, on fait mieux, c’est indéniable. A ce rythme j’en ai encore pour 7 ans avant de tomber à 25 %. Mais je ne suis pas pressé. Je n’aime pas les mouvements brusques.

D’ailleurs, par simple effet combiné de trois facteurs simultanés :

- ponctions dorénavant régulières de l’ordre de 4k€ / mois rien que pour remplir mon frigo (je n’ai plus de revenus du travail, ni aucune forme d’assurance ou d’assistance)
- siphonnage vers mes deux poches « faibles » ( Europe et US) dès que l’une ou l’autre des cartouchières sera vide
- arrêt des apports, puisque je n’ai plus d’intéressement, de participation, ou de décote réservée aux salariés pour réinvestissement.

la décroissance de la part de cette poche devrait s’accélérer.

A noter que ma poche « France », à 25,6 %, est à un niveau satisfaisant.
Même s’il me reste encore 71 k€ de versement possible avant d’atteindre le plafond de ces PEA+PEA/PME, j’en reste là pour l’instant. Si je repasse sous les 25%, je siphonnerai en conséquence.

A suivre :

Brut / net  … Fiscal / Social
Mesure de la performance
Parangonnage (Benchmarking)
Fiscalité
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (27/08/2021 12h37)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#94 27/08/2021 13h11

Membre (2020)
Réputation :   120  

Bonjour Asinus,

C’est agréable de suivre votre cheminement.

Je me demande ce qui vous a poussé à écarter complètement de votre portefeuille actions la zone économique asiatique.

Si vous avez les reins solides pour gérer le risque politique turc, celui de la Chine ne doit pas vous effrayer outre mesure. Il doit donc y avoir d’autres raisons…

Au plaisir.


Primum non nocere

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #95 27/08/2021 15h12

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour RadioInvest.

Et merci à tous pour vos messages depuis 4 jours, depuis que j’ai commencé à faire l’effort de décrire de façon simple et claire ce qui m’anime.

Décidemment, cette question du choix des secteurs géographiques est celle qui a suscité le plus commentaires sur ce fil, depuis son début.

Pour répondre à votre question complexe, je pense que je n’ai rien écarté. J’ai plutôt procédé par inclusion et élargissement progressif.

D’abord la France, puis simultanément ou presque, il y a 4/5 ans, l’Europe et les US.

Voilà où en est ma frontière aujourd’hui. Je n’écarte nullement d’aller un jour plus à l’Est.

A vrai dire, la Chine est le dernier endroit aujourd’hui où j’aurais envie de mettre quelques billes. Je trouve que l’instabilité politique du PCC vis à vis des entreprises cotées chinoises (sans parler de leurs dirigeants) et de leurs actionnaires tout à fait rédhibitoire. Par contre, je vais peut être vous surprendre, et je ne sais pas très bien pourquoi, je suis "attiré" ( au sens financier) par l’Inde. Compliqué (voire impossible) d’y investir en titres vifs ( je crois qu’IB le permet, à confirmer. Ensuite, comment comprendre ce marché, ce pays, cette finance si lointaine ? Pour le coup, ce serait bien un des cas où je pense que les ETF sont un vecteur particulièrement adapté).

Pour en rester sur la question de la diversification géographique, j’ai également un intérêt marqué pour le continent africain. Là aussi, c’est compliqué.


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #96 27/08/2021 18h56

Membre (2018)
Top 100 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   258  

Bonjour Asinus,

IB donne accès au marché indien (NSE) mais seulement pour les résidents du pays, c’est un requis du marché.

Il y a néanmoins quelques actions indiennes (HDFC, Reliance, Tata, etc) sur les marchés de NYSE, Londres et Francfort qui peuvent être acquises par des non NSE.

Dernière modification par Liberty84 (27/08/2021 19h04)


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#97 27/08/2021 18h57

Membre (2015)
Réputation :   72  

Bonjour Liberty84.

Merci pour ces informations.

Je complète ce message, juste pour quelques informations complémentaires.
Au sujet de l’Inde et de l’Afrique, je suis allé, par curiosité, sur le site des ETF Lyxor.
OK, il y en au moins 150 autres distributeurs d’ETF, mais c’est juste pour l’illustration.

Les deux ETF Inde et Afrique sont synthétiques ( en gros, c’est du Amazon / Bayer / Facebook / Sanofi / Apple / Kering swappé, le tout bien enrobé et lubrifié avec des frais indécents : 0.85 % / an ).

En Afrique il n’y a quasiment que des mines ( et une banque égyptienne ), en Inde ça a l’air à peine un tout petit plus varié sectoriellement.

Je parle de deux ensembles qui représentent chacun environ 1.3 milliards d’habitants. Dont je pense qu’ils représenteront une part significative de la croissance à venir. Et il n’y a quasiment aucune possibilité d’y prendre part ( via la bourse, autrement dit en contribuant à la liquidité du marché secondaire des actions, qui est la condition sans laquelle le marché primaire ne pourrait pas se développer ).

C’est triste.

Dernière modification par Asinus (27/08/2021 19h07)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#98 27/08/2021 19h11

Membre (2018)
Top 100 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   258  

Il y a peut être mieux à faire chez Ishares?

Domiciliation en Irlande, réplication physique, équilibre des secteurs (même si prépondérance financières, tech, énergie).

Il y a même un etf Inde small caps : SMIN


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#99 27/08/2021 19h16

Membre (2015)
Réputation :   72  

Effectivement, c’est nettement plus intéressant !


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#100 27/08/2021 19h21

Membre (2019)
Réputation :   30  

Bonjour

Si comprends bien, vous avez aujourd’hui quitté votre entreprise mais avez conservé des sommes importantes en PEE.

Qu’est ce que ça donne en frais ? Cela reste raisonnable comparé au gain fiscal ?

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'asinus"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur