Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#301 18/10/2019 14h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   381  

Isild a écrit :

Danone a été une des toutes premières sociétés à intégrer mon PEA.
Je l’avais depuis plus de deux ans en portefeuille mais elle ne faisait que végéter.
Alors, lors de sa belle montée, en juin, je l’ai vendue, me disant que nous étions sur les plus hauts, que la plus-value représentait plusieurs années de dividendes et que c’était une bonne opportunité de la vendre avant la baisse estivale que j’anticipais comme pas mal de monde.
Et je comptais donc la racheter après ! Mais cela ne s’est pas du tout passé comme prévu…Le titre continue sa lancée et le mini krach de l’été n’a pas eu lieu.
Mais vous avez raison, c’est une aristocrate du dividende qui mérite toute sa place, en buy and hold cette fois-ci, dans mon portefeuille et j’espère qu’elle y retournera un jour.
Avant, je trouvais que Danone n’était pas la plus excitante des valeurs. Un peu comme Veolia, le genre de boîte qui ne fait pas pas bien rêver mais finalement, avec le recul, c’est sympa aussi ce p’tit côté pépère !

Isild, si vous voulez revenir sur Danone, le moment "peut être" opportun (aujourd’hui ce n’est pas trop pépère ;-)).

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#302 05/11/2019 19h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

Bonsoir Cat,

Désolée, je n’avais pas vu votre message !
Vous avez raison et d’ailleurs j’ai hésité mais finalement, je n’ai pas repris du Danone. Mais je guette, je guette ! Si la Bourse continue de monter, les défensives de type Danone risquent de ne pas être super à la fête donc il y aura peut-être une meilleure opportunité, qui sait ?

Les small caps continuent de sous performer. Les stars d’hier (Chargeurs, Derichebourg, Groupe Guillin, Jacquet, Lacroix, Manutan, Trigano, etc…) se prennent une dérouillée et subissent toujours une décollecte (cf.l’analyse de William Higgons le gestionnaire du fonds Indépendance et Expansion).
Alors je les laisse un peu de côté le temps que le marché les redécouvre. Je les garde parce que leur rendement est convenable et parce que mon copain Willy les garde aussi.
Pour être tout à fait exacte, il vient de virer, comme une malpropre, Derichebourg. Cela m’a chagrinée mais bon, au point où j’en suis sur le titre, on n’est plus à une mauvaise nouvelle près.

Donc, j’ai effectué quelques emplettes parmi les choses chères en piochant dans le tableau généreusement offert par Scipion dans le topic consacré aux dividendes :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7740_tableau.jpg

Par conséquent, terminées les boîtes pas glamour qui trient les fonds de poubelle, place au luxe. Je m’encanaille et me voici l’heureuse actionnaire de :

-LVMH
-Kering
-Téléperformance
-Aubay
-Devoteam

Les trois premières, ce n’est que du bonheur. Je nage dans un océan de vert que je ne retrouve pas beaucoup dans le reste de mon portefeuille.
Et l’achat de Kering ainsi que le renforcement de Solutions 30 sont les meilleures choses que j’ai faites cette année en bourse.

Par contre, Devoteam vient de publier de mauvais résultats à l’instant où j’écris ces lignes. J’ai un sens du timing admirable mais pas pour l’achat de mes actions malheureusement.

Aubay vivote. Je l’attends au tournant.

A part ça, les Pires Performances de mon Portefeuille sont Portées par les actions en P : Prodware, Plastivaloire et Pharmasimple. Vous noterez au passage l’allitération en P. On ne peut pas dire que je ne fais pas un effort pour élever le niveau littéraire de ce forum. Question bourse, je n’apporte strictement rien (au mieux, je suis un exemple à ne pas suivre), mais question langue française, mon message est à haute valeur ajoutée.

Bref, les trois boulets en P se suivent à la queue leu leu dans le PEA. Ils sont en plein milieu du portefeuille, on ne peut pas les louper, ils se voient comme le nez au milieu de la figure.
Pourquoi personne ne m’a dit que les actions en P étaient nazes ?

Allez, je vous laisse, je vais voir un peu ce qui se passe du côté de Devoteam…

Dernière modification par Isild (05/11/2019 19h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#303 05/11/2019 19h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   381  

Dommage que vous n’ayez pas Publicis pour compléter vos "P" ;-).

EDIT : je vous propose un "P" qui valait le coup : Peugeot.

Dernière modification par cat (05/11/2019 19h36)

Hors ligne Hors ligne

 

#304 05/11/2019 19h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

Il ne manque plus qu’elle pour avoir les quatre Pousquetaires de la moins-value !
Publicis n’a jamais eu l’honneur de mon petit carnet. Je ne l’ai jamais regardée celle-là même pas en rêve.

Et sinon, depuis plusieurs jours, je suis excitée comme un pou un jour de rentrée scolaire : j’ai mis un ordre de vente sur Casino. Voui, je vais peut-être pouvoir me débarrasser de la chose sans dégâts.
Un petit effort, quelques misérables petits pourcents et je serai libérée, délivrée !
J’attends ça avec une impatience, mais une impatience, vous n’imaginez même pas !
J’en peux plus d’elle, je la déteste presque autant qu’Akwel, c’est dire !

Edit Cat : ah non, pas Peugeot !
Mises à part les actions en P, les pires performances de mon portefeuille viennent de mes lignes automobiles.
Alors Peugeot qui cumule les deux handicaps, je vais éviter…

Dernière modification par Isild (05/11/2019 19h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#305 05/11/2019 19h50

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   917  

Isild a écrit :

ils se voient comme le nez au milieu de la figure.

Vous vouliez dire "comme le Pif au milieu de ma Poire" mais vous n’avez pas osé, histoire de ne pas abaisser le niveau.

Hors ligne Hors ligne

 

#306 05/11/2019 20h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   352  

Bonjour Isild,

Les grands esprits se rejoignent (le votre, celui de Scipion) car j’ai fait un peu comme vous ; sauf pour le luxe ou j’ai une cible différente et sauf pour Devotruc ; en fait vite acheté, vite douté cf la baisse avant la sortie des résultats…

Bref bref, en toute honnêteté demain il faudra expliquer aux enfants que finalement copier c’est pas si mal ; et faire un petit rappel sur Scipion sa vie son oeuvre au temps d’Astérix et Obélix.


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#307 05/11/2019 20h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   381  

Isild a écrit :

Alors Peugeot qui cumule les deux handicaps, je vais éviter…

Vous avez raison, il ne faudrait pas que vous lui portiez la Poisse… (surtout que je suis actionnaire ;-))

Bonne chance pour la suite en tout cas,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #308 05/11/2019 20h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

Surin a écrit :

Isild a écrit :

ils se voient comme le nez au milieu de la figure.

Vous vouliez dire "comme le Pif au milieu de ma Poire" mais vous n’avez pas osé, histoire de ne pas abaisser le niveau.

Absolument.
Je pense qu’il est nécessaire de maintenir un certain standing sur cette file lue par des milliers, que dis-je, des millions de gens.
D’ailleurs vous noterez que j’ai évité le fameux mot en P. qu’adorent employer les toulousains à chaque début et fin de phrase du genre : "j’en peux plus de cette Pu**** d’action Prodware, Pu****"

@Iqce, vous avez raison, nous devrions ériger un menhir à la gloire de Scipion8.
Bon, on va quand même attendre un petit peu histoire d’être sûrs qu’il ne s’est pas planté sur son classement. smile
Vous avez eu le nez creux sur Devotruc. Moi j’ai foncé tête baissée. C’est vrai que d’un point de vue sémantique, j’ai trouvé que Devoteam, ca déchirait. Ca fait un peu "secte qui inspire confiance", et ça, c’est fort.  Le mec qui a pondu le nom de la boîte, chapeau. Il méritait bien que je mette quelques billes dans sa société pour le féliciter. Et puis Pu****, elle est quand même première du tableau. Mince, quoi !

Cat, parlons un peu sérieusement, parlons Bourse.
Que pensez-vous de l’avenir de Faurecia, vous qui êtes un actionnaire chanceux de Peugeot ? Parce que je n’en dors pas la nuit, j’en ai les quenottes qui s’entrechoquent de trouille. Que va devenir ma Petite Pépite en F ?

Dernière modification par Isild (05/11/2019 22h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #309 05/11/2019 21h02

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   381  

Je ne suis pas vraiment Faurecia de près. J’ai préféré prendre Plastic Omnium il y a 2.5 ans, que je regarde un peu plus attentivement.

Dans le cadre de la fusion avec Fiat, j’ai l’impression que l’augmentation du flottant de Faurecia, si les titres sont bien distribués aux actionnaires Peugeot, ne va pas forcément contribuer à la hausse du titre.

A moyen/long terme, je suis sûr (ou plutôt je crois très fort) qu’il y aura des jours meilleurs comme pour tous les équipementiers automobiles.

Bien à vous,
cat

EDIT : pourquoi ne pas remplacer vos titres Faurecia par des titres FFP? Vous auriez une bonne part de Peugeot et de Faurecia avec un peu de diversification en prime (et une petite décôte à l’achat).

Dernière modification par cat (05/11/2019 21h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#310 05/11/2019 21h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

cat a écrit :

J’ai préféré prendre Plastic Omnium il y a 2.5 ans, que je regarde un peu plus attentivement.

Encore une ! Un équipementier en plus. Les boulets en P. sont partout, au secours, on est cernés !

Allez, le secteur auto remonte ces derniers jours. On y croit fort ! Le bout du tunnel est pour bientôt mes amis investisseurs automobile d’infortune.

Dernière modification par Isild (05/11/2019 21h18)

Hors ligne Hors ligne

 

#311 06/11/2019 14h17

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   968  

Par contre, Devoteam vient de publier de mauvais résultats à l’instant où j’écris ces lignes. J’ai un sens du timing admirable mais pas pour l’achat de mes actions malheureusement.

+ 5,4 % actuellement.
Timing pas si mauvais ;-)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#312 07/11/2019 07h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

Bonjour Maxicool,

Et même +6,48 en clôture.
Etonnant mais je ne vais pas me plaindre !

Carton plein pour l’instant concernant les actions que j’ai achetées extraites du fameux tableau.

@Cat, je n’avais jamais entendu parler des actions FFP. Merci, je vais me pencher sur la question.

Dernière modification par Isild (07/11/2019 07h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#313 16/11/2019 22h19

Membre
Réputation :   46  

Bonsoir Isild

Vous êtes finalement en train d’apprendre par vous même mais la première règle en bourse (en tout cas la mienne) est de perdre le moins possible. Il faut donc savoir prendre ses pertes et ne pas attendre un - 66 %. Pour le nombre de lignes, c’est assez élevé mais pourquoi pas si vous arrivez à suivre. Bonne continuation. Je suis assez optimiste sur Akwel que j’ai également en portefeuille. Beaucoup de small caps ont été délaissées ces derniers mois. On pourrait avoir un regain d’intérêt début 2020 ?


Less is more

Hors ligne Hors ligne

 

#314 12/01/2020 12h40

Membre
Réputation :   26  

Bonjour Isild,

J’aime beaucoup votre style et votre sens de l’humour.
Un petit bilan annuel de votre portefeuille pour égayer nos journées ?

Hors ligne Hors ligne

 

#315 12/01/2020 12h52

Membre
Réputation :   40  

Entièrement d’accord avec Nounours

Hors ligne Hors ligne

 

#316 12/01/2020 23h51

Membre
Réputation :   69  

Ah!,  moi aussi j’aimerai bien vous lire !…

Après "Zazie dans le métro", j’adore "Isild à la bourse" smile

Edit: ponctuation

Dernière modification par Cristobal (12/01/2020 23h54)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+17]    #317 13/01/2020 20h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

Bonsoir chers collègues boursiers,

Je sais pourquoi vous réclamez à corps et à cris une mise à jour de mon portefeuille.
La plupart des forumeurs affichent des performances 2019 insolentes (si, si !). Et ça peut un peu chatouiller lorsque sa propre performance n’est pas aussi excellente. Alors, quoi de mieux qu’un PEA mou du genou pour ragaillardir, redonner du baume au cœur et se dire que finalement, on n’a pas été si mauvais que ça durant l’année qui vient de s’écouler ?
Ce portefeuille, le voilà, c’est mon mien ! Il termine en fanfare sur un -3%. C’est moche mais comme l’an dernier il était à -26%, on peut dire qu’il a quand même fait une jolie remontée.

Avant de démarrer les hostilités, petit résumé de ma stratégie qui est un joyeux bordel, un savant mélange de value, croissance et rendement. Je ne sais pas choisir entre fromage, dessert ou café gourmand alors je prends les trois.

J’ai tout plein de lignes. J’aime bien et ça me plaît de suivre tout plein de sociétés.
Je suis assez contente des titres que j’ai dans mon cheptel même si je possède quelques petits sacripans dont je vais me débarrasser si ils continuent à mal se comporter.

En détail :

Adomos : achetée à 1 euros tout rond. Je fus, un jour heureux de 2017, en plus-value de +30% mais ensuite ma vie a basculé dans le drame et je suis désormais en moins-value de -30%. Je ne comprends rien à ce titre. Paraîtrait qu’il y aurait hypothétiquement des embrouilles et des magouilles avec des dirigeants qui s’en mettraient plein les fouilles.
Bon, on va dire que je l’ai acheté parce qu’il fallait bien une penny stock dans le lot pour « apprendre ».

Air Liquide : la magnifique. J’ai 22 actions, j’aimerais beaucoup arriver à 30 pour le panache. Mais fichtre, elle coûte un bras la bougresse !

Akwel : mon dieu, veuillez me pardonner, j’ai renforcé l’extra-terrestre qui fait du mauvais café (Maxwell-Roswell pour ceux qui n’auraient pas suivi mes commentaires hautement pertinents sur le nom de cette valeur dans le sujet lui étant consacré). C’est pas de ma faute, c’est celle de tous ces forumeurs qui l’ont mise dans leur liste des cinq meilleurs titres pour 2020 et de Willy qui ne cesse de répéter que sa valorisation est aberrante.
J’ai perdu la tête, j’ai racheté l’action que je déteste le plus sur cette terre (quoique, Plastivaloire vient de lui voler la vedette). Le pire est arrivé. C’est une horreur, je ne sais pas comment je peux encore me regarder dans la glace face à une telle trahison envers moi-même.

Aubay, Devoteam, LVMH, Kering, Téléperformance : mes chéries, je vous adore, ce sont mes bombes de 2019, achetées grâce au grand Scipion (qu’il soit béni entre tous les hommes). 
Je regarde ces cinq lignes avec un amour infini dans les yeux et j’aimerais tellement les renforcer mais pu****, elles douillent leur mère maintenant ! Ce ne serait pas raisonnable, si ?

Axa, Kaufman, Nexity, Orpéa, Vinci, Veolia : typiquement le genre de titres dont je ne regarde strictement jamais le cours. Elles sont peace and love fric et c’est plaisant car parfois, même la guerrière la plus motivée a besoin de repos !

Casino : je n’étais pas loin de mon PRU, j’étais toute contente de sa remontée, j’allais enfin pouvoir me débarrasser du boulet mais rien à faire, j’y arrive pas. Elle est pégouzeuse comme on dit chez moi. Et je la regarde s’enfoncer, émerger à nouveau et s’enfoncer encore. Je voudrais la noyer et qu’on en parle plus. A l’origine, je l’avais achetée pour le rendement. Mais cette année, le dividende : couic ! A pu dividende dont a pu d’intérêt.

Catana : +172%. Tout est dit ! +172 %, non, j’y crois pas ! Tiens, je le mets en gras pour la peine ! My first nearly two-bagger !

Chargeurs: ma grosse, que dis-je, mon énorme satisfaction de l’année 2019. En très forte MV, je l’ai renforcée par deux fois et aujourd’hui, ça paye. Injustement délaissée, elle retrouve enfin les sentiers de la gloire avec un magnifique +6% aujourd’hui qui me fait chaud au cœur. Je suis enfin en PV après deux années de fond de trou. Le chemin est long et dur mais parfois, y’a une carotte au bout qui vous attend.

Derichebourg/ Jacquet : c’est la cata. Elles plombent mon portefeuille mais je crois à leur remontée et leur dividende est correct. Y’a pas à dire, le métal, ça rapporte que dalle quand c’est pas de l’or. Heureusement, je n’ai jamais été tentée de mettre Eramet dans mon PEA parce que celle là aussi, elle est gratinée.

DLSI : envie de renforcer cette minuscule boîte au bon rendement mais depuis qu’ Investir a pondu un super article sur elle, son cours remonte alors je n’ai pas encore pu saisir le coche.

EO2 : Elle revient du diable Vauvert. Elle a publié de magnifiques résultats mais qui sont un peu passés inaperçus. Dans le domaine du granulé qui frétille, Moulinvest et Cogra se partagent le devant de la scène, ne laissant que des sciures à la pauvre petite EO2.

Eurofins : Une valeur liée à la médecine. C’est mon truc. Pas de regret de l’avoir mise en portefeuille même si elle aussi a souffert des attaques mesquines de certains affreux jojos.
C’est une chouette société qui me semble être sur un créneau universel et infini. Rhoo, c’est beau ce que j’écris.

Faurecia : renforcée cet été suite à son coup de mou après l’annonce de la fusion PSA/Fiat. Et ensuite, après sa remontée, j’ai allégé. J’ai baissé mon PRU et j’ai fait une petite plus-value. Et hop, d’une pierre deux coups. C’te maîtrise, du vrai travail de pro.
J’essaye le même truc avec Renault en ce moment mais c’est bizarre, ça marche pas pareil.
Scipion le grand a dit que Renault c’était pas glamour. Possible mais c’est quand même une des sociétés les plus citées pour la remontada de 2020. Alors j’ai tenté le renfort. Trop tôt because "Carlo’s gone" and now is back et il veut faire la misère au groupe.

Graines Voltz : finalement, je n’ai pas vendu et j’ai bien fu puisque je suis en grosse plus-value. Merci amis forumeurs parce que sans vous, je serais passée à côté des grai-graines qui rapportent un max.

Groupe Guillin :

J’ai une nouvelle collègue très graines germées, voiture à pédales et sandales en chanvre tressé bio des Cévennes alors quand j’ai eu le malheur de lui dire que je possédais quelques actions Total, j’ai vu son visage devenir féroce et j’ai pris peur : j’ai cru qu’elle allait me faire un croche-pattes dans les couloirs de l’école.
J’ai essayé de me rattraper en lui disant que j’avais aussi des actions Danone et qu’ils faisaient du bio, du vegan, toussa, toussa, mais rien n’y a fait. Intraitable la nana ! Et même quand j’ai évoqué les graines Voltz pour essayer de remonter dans son estime, j’ai rencontré son regard méprisant.
Donc voilà, j’avais pensé renforcer Groupe Guillin mais éthiquement parlant, ça ne me rend pas fière. Et si ma collègue l’apprend, elle qui bannit tout plastique et fait réchauffer son repas de midi dans des poteries moulées avec la terre de son jardin et cuites au feu de bois, c’est sûr, elle me poussera du haut des escaliers et mes pauvres petits élèves verront leur maîtresse s’écrabouiller comme une bouse sur le carrelage de leur école. Je ne peux pas les traumatiser et donc je ne renforcerai pas Guillin. Et oui, c’est aussi ça la Bourse. Des choix difficiles, des décisions capitales et des collègues qui vous dédaignent.

Hexaom : la petite dernière du groupe, fraîchement achetée alors que je la zieutais depuis deux ans environ. Voyez, ça m’arrive de réfléchir longuement parfois avant de cliquer sur le bouton « achat » !
Joli dividende et titre loin de ses plus hauts. Et puis Porzy insiste lourdement sur elle alors…

Idi : valeur de rendement de fond de portefeuille que je regrette de ne pas avoir renforcée plus tôt. J’ai un ordre d’achat qui traîne quand même pour compléter ma ligne.

La FDJ : moi qui fais rarement comme les autres, j’ai quand même cédé aux sirènes de la Française des jeux. Un business juteux et résilient. J’y crois à fond et étant très joueuse par nature (mais je ne gratte pas par contre), je ne pouvais pas ne pas en acheter.

Lacroix : belle remontée pour cette valeur abîmée en 2019. Elle en a encore sous le pied et son dividende est sympa.

Lumibird: achat récent et spéculatif. J’ai tendance, naturellement, à m’intéresser aux sociétés liées à la santé (voui, je répète pour les étourdis qui auraient perdu le fil de ma logorrhée). J’aime le domaine dans lequel cette boîte intervient.

Manutan : grosse feignasse. Elle ne fait rien de rien. Les résultats ne sont pas mauvais mais le marché s’en tamponne royalement. Pas envie de renforcer, envie de rien avec elle. Je fais une petite dépression avec ce titre. Dès que je retrouve mon PRU, je la zigouille.

Mediawan : achetée le même jour qu’Hexaom. Ca faisait un bail que je l’avais notée sur le petit carnet. Son univers me plaît et permet de diversifier mon portefeuille. Je ne crois pas à TF1 ou M6 mais Mediawan, elle me branche un max. Son petit nom japonisant est, en outre, tout à fait délicieux.

Mersen : ma chouchoute qui a fait une remontée du feu de dieu et qui est encore à un bon prix. Une des premières lignes du fonds I§E. Regret de ne pas avoir renforcé quand elle a connu son coup de mou. Envie de moyenner à la hausse…

Natixis, Société générale : achetées en début d’année dernière purement et simplement pour le rendement. Qu’est-ce que c’est bon le mois de mai quand les dividendes tombent ! Complètement vénal, je sais, en même temps, il me semble que c’est un peu le principe de la Bourse…

Solutions 30 : renforcée au mois de mai quand Muddy Waters a fait son sale coup de vache (et encore je suis polie !) et qu’elle a perdu 25% en une journée. Si j’avais fait des allers-retours sur cette valeur, je serais en train de me dorer la pilule sur une plage des Caraïbes au lieu de vous ré-écrire le bottin en ce moment même.
Bon, j’exagère peut-être un peu. Peut-être pas les Caraïbes mais La Grande-motte ou le Cap d’Agde, c’était jouable.
Je l’aime, elle, et elle a toute ma confiance.

Prodware : comme Adomos.
Un titre chenapan qui ne m’inspire plus et que j’ai dû acheter bourrée.
Mince, je bois pas. Je ne peux même pas accuser l’alcool pour mes défaillances. Flûte ! 

Riber : je suis à -36% sur la valeur alors que j’ai connu -70% il y a quelques mois. C’te remontée de malade ! Paraît que les semi-conducteurs ont le vent en poupe en ce moment alors je garde.
Un titre spéculatif qui a les faveurs des participants du jeu The Bull.

Stef : j’attendais avec impatience que cette histoire avec la Méridionale la plombe mais non, elle résiste et moi je suis déçue de ne pas pouvoir doubler ma ligne sur cette belle société.

Sword : pour le rendement mais c’est comme Manutan, elle s’excite pas trop et par la même occasion, elle m’excite pas non plus.

Total/Rubis : même combat. Aristocrates du dividendes à renforcer dès que possible. Je les kiffe, j’en veux tout plein, tout plein !

Trigano : j’attends d’atteindre 10% de plus value et je la vends. Elle m’a trop faite tourner en bourrique, passant d’une PV de + 90% à une MV de -20%. Action volatile sur laquelle je lis trop d’avis contradictoires.

Valeo :j’ai encore changé mes essuie-glaces cet été pour soutenir le cours de Valeo mais ça marche pas.
C’est la loose totale ce titre. Je garde parce que je suis une fille fondamentalement optimiste et que l’espoir guide mes pas. Sauf concernant Plastivaloire. Là, j’ai plus d’espoir. Et ça rime.

Et on termine par We.Connect.
La bonne nouvelle c’est que je suis en plus-value de 36% sur cette société.
La mauvaise, c’est que je ne possède que 7 actions soit 70 euros investis.
Bien évidemment, je n’avais pas acheté seulement 7 titres ! Non, par contre, j’avais tenté de vendre ma ligne l’an dernier et comme la valeur est très très peu liquide (à ce niveau là, on pourrait dire qu’elle est plutôt à sec même), je ne suis pas parvenue à tout solder et il me reste 7 malheureuses actions qui se battent en duel. Même pour vendre, je ne suis pas douée !
Donc je garde. Dans 150 ans, qui sait, ces 7 titres auront peut-être pris 5000% ? Et 5000% de 70 euros, ça ferait une coquette somme, non ?

Voilà, j’ai fait le tour du PEA.
Ah non, je n’ai pas parlé d’Ipsen.
Je peux pas, je suis désolée, c’est encore trop douloureux.
Les sachets de smecta me sont restés en travers de la gorge. Sans l’emballage, c’est déjà dégueu alors avec l’emballage, vous n’imaginez même pas.

Sur PEA/PME transféré depuis peu chez Binck parce que Bourse Direct c’est Beurk, j’ai un peu de Claranova. Tout va bien de ce côté là.

J’ai liquidé mes fonds en euros et je compte réinvestir la somme récupérée sur la foncière URW dans mon contrat Linxea Spirit. Même pas peur, elle fait sa timide en ce moment mais le rendement, il déchire.

En tout cas, je vous souhaite une belle année 2020, sur tous les plans, horizontaux, verticaux et boursiers.
De mon côté, en mai, ma fille aura 18 ans et aura peut-être réussi sa PACES. J’ai prévu à cette double occas’, de lui ouvrir un PEA jeune avec une petite ligne de je ne sais pas trop quoi encore, en espérant que le marché n’atteigne pas des sommets : Air liquide, Total, Rubis ou Sanofi ? Ou un mix des quatre si je fais un parrainage Binck et que j’économise les frais de courtage. Vos suggestions à ce propos sont les bienvenues ! Vous feriez quoi vous ?
La Bourse, ça doit se commencer au berceau, ce sera le mot de la fin !

PS: je reviens tout de suite, le temps de vous faire une petite copie d’écran de mon PEA, histoire de prouver que je ne raconte pas que des carabistouilles !

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7740_annotation_2020-01-13_204858.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7740_annotation_2020-01-13_210137.png

Dernière modification par Isild (13/01/2020 22h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#318 13/01/2020 20h53

Membre
Réputation :   32  

La vache…le nombre de titres !

C’est pas un peu tout compliqué à suivre tout cela ?

Ahhh….Plastivaloire, Akwel…et Valéo ….

Hors ligne Hors ligne

 

#319 13/01/2020 20h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

Oui, comme vous dites, Akwel, Plastivaloire et Valeo. C’est plutôt même arghhhhhhhh….

Non, pas compliqué à suivre. Je m’éclate au contraire et je suis même plein de valeurs que je n’ai pas encore en portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #320 13/01/2020 21h26

Membre
Réputation :   78  

Isild a écrit :

Ce portefeuille, le voilà, c’est mon mien ! Il termine en fanfare sur un -3%. C’est moche mais comme l’an dernier il était à -26%, on peut dire qu’il a quand même fait une jolie remontée.

Bonjour Isild, puisque nous ne connaissons pas les montants et dates des apports que vous avez effectué, ce -3% pourrait être un très bon résultat ou très mauvais (par rapport à votre -26%). Connaissez-vous votre TRI? Il y a une file dédiée au calcul. Cela devrait vous permettre d’objectiver votre performance en comparant à un indice de référence.

Vous semblez prendre beaucoup de plaisir à suivre ces entreprises donc vous souhaitez probablement continuer à faire du stock picking. Mais je pose quand même la question evidente: avez-vous songé à une stratégie ETF?

Bonne année à vous, et continuez à nous régaler avec vos CR!

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #321 13/01/2020 21h59

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   149  

Pour se comparer à un indice de référence, le site PEA performance est à la fois gratuit et fort bien fait.
Il permet de bien visualiser la courbe de son portefeuille, déduction de frais de courtage inclus.

Sinon petite réflexion amicale, expérience personnelle après cinq années d’atermoiements sur le marché et aussi ma première expérience entre juin 2007 et fin 2009 (genre j’aime les baptêmes du feu traumatiques): il vaut parfois mieux ne pas être trop rigide avec les objectifs qu’on se fixe d’achats ou de ventes en terme de prix.
Si la détention d’un titre nous pèse vraiment, alors il vaut mieux le vendre, surtout s’il manque du liquide pour acheter des titres qu’on ne peut pas acheter.
Sinon on rate des opportunités. Mieux vaut purger un titre en moins value pour pouvoir monter dans le train d’un titre en hausse qu’attendre éternellement un moment idéal qui ne viendra pas.
Ensuite, se resituer toujours selon son objectif temporel: si l’on a un horizon long terme, se taper une moins value n’est pas grave, surtout si un dividende tombe. Un titre comme Air Liquide, si on y croit, on l’achète. Surtout si on projette de le garder 20 ans.
Et se donner des repères quant à la valorisation. Un dividende comme Casino c’était prévisible qu’il fut supprimé, un haut dividende est souvent le signe d’une société qui a son cours qui chute parfois pour de bonnes raisons. Il faut vérifier que son taux de distribution (pay out ratio) ne soit pas trop haut et que la société ne brûle pas du cash pour payer un dividende à ses actionnaires en lieu et place soit d’investir dans son développement soit de se desendetter ou de racheter ses actions. 60 pour cent est déjà haut. A fortiori s’il n’y a pas une hausse des gains qui serve de moteur au titre, voire qu’ils stagnent ou baisse.

Mais seuls ceux qui ne tentent rien ne font jamais d’erreurs, et le problème n’est pas tant d’en faire que de tirer des leçons de celles-ci.
Bon courage pour 2020!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #322 14/01/2020 06h59

Membre
Réputation :   21  

Bonjour Isild et meilleurs voeux,

Allez vous "transférer" toutes vos actions éligibles  PEA-PME sur ce support ou continuerez vous à les renforcer sur le PEA ?

Je suis impressionnée par votre capacité à conserver sur la durée vos lignes en moins value. Ne pensez vous pas que certaines moins values devraient être "encaissées" pour reporter les sommes récupérées sur des titres (supposés) plus prometteurs ?

Belle journée

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #323 14/01/2020 08h58

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   106  

Bonjour Isild.
J’ai l’impression que votre sélection de titres sous-performe actuellement car vous avez beaucoup de cycliques. Cela ne veut pas dire que cela sera encore le cas en vous plaçant sur un horizon plus long, quand le cycle économique repartira de l’avant et que leur valorisation explosera à ce moment (on pourrait qualifier votre stratégie de "contrariante" actuellement, ce n’est pas forcément une tare, vérifiez le comportement sur un cycle entier des valeurs cycliques que vous chouchoutez).

Sinon, vous pouvez aussi suivre votre portefeuille en rajoutant un suivi en % en cycliques / neutres / défensifs et en vous fixant des bornes (p.ex. 25 à 45% de chaque catégorie, écrêter ou renforcer quand vous sortez des bornes => c’est bien de profiter des soldes sur les cycliques, mais de là à en avoir 100% en portefeuille et continuer d’acheter des couteaux qui tombent…). Idem d’ailleurs pour votre stratégie valeur / croissance / rendement.

Sinon, des titres comme Manutan ou Sword, c’est sans doute pépère actuellement, mais quand les marchés tanguent c’est moins stressant que des valeurs automobiles… Et sur le long terme, elles sont bien !

Essayez de clarifier votre stratégie de long terme avant de changer votre fusil d’épaule sur votre sélection de titres après chaque bilan annuel (pris individuellement, je ne trouve pas votre sélection de titres honteuse, au contraire, c’est peut-être l’équilibre d’ensemble des lignes qu’il faut analyser).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #324 15/01/2020 10h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   372  

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires, publics ou privés !

@capital : non, je ne connais pas mon TRI et croyez-bien que je le regrette ! smile
Je vais donc me pencher dessus ce week-end.
Ah si, y’a un TRI que je connais un peu, c’est Trigano, qui au passage, a épongé hier son dividende fingers in the nose. Décidément, elle est pleine de surprise.

Oui, je m’éclate à stock-piquer même si mon portefeuille s’éclate nettement moins que moi au final.
J’ai commencé par les ETF, j’avais du CW8 et de l’Amundi Emerging markets sur mon PEA mais ce n’est pas du tout mon truc. Avec les trackers, ma performance serait sûrement bien meilleure et moins gourmande en temps mais le plaisir et la stimulation intellectuelle seraient moindres également.
J’ai néanmoins des ETF sur mon AV Linxea Avenir.

@mozzie : je ne me suis pas posée la question du transfert des titres éligibles sur le PEA-PME. Mais c’est intéressant comme idée ! Si cela est gratuit (il est hors de question que je file le moindre kopeck à Binck qui ne m’a toujours pas remboursé mes frais de transfert malgré trois relances), pourquoi pas, ce serait cohérent de le faire.

Par contre, en mai, j’effectuerai le parrainage de ma fille pour l’ouverture de son PEA jeune avec le numéro de compte de mon PEA-PME et les 100 euros de courtage offerts me serviront à acheter des small caps sur ce support là.

Concernant les titres en forte moins-value, je les conserve pour plusieurs raisons :

-à part quelques boîtes spéculatives (Prodware, Adomos, Riber, etc…), il me semble que ce sont des valeurs solides dont la pérennité n’est pas menacée pour le moment. Est-ce que Jacquet, Derichebourg ou Valéo vont s’effondrer ou disparaître bientôt ? Je ne pense pas.

-La plupart offrent un rendement intéressant, bien supérieur aux fonds en euros, Livret A ou autres joyeusetés actuelles qui ne délivrent que des cacahuètes. Ces dividendes même si ils ne sont pas garantis permettent de patienter le temps que les cours retrouvent des couleurs.

-J’ai pu observer des remontées spectaculaires sur certaines petites capitalisations en 2019. Riber a pris plus de 100% par exemple. Sur les small caps, ça va parfois très vite, dans un sens ou dans un autre d’ailleurs. Je sais bien que cela ne va pas fonctionner sur toutes et qu’il y aura forcément de la casse mais pour le moment, je patiente.
Est-ce que l’année 2020 sera celle du renouveau concernant les petites boîtes et le secteur value ? C’est ce qu’on peut lire ça et là…On verra, je me donne quelques mois et ensuite, j’aviserai.

J’ai vendu par le passé, et en forte moins-value, des valeurs qui ne présentaient plus d’intérêt selon moi et dont l’avenir me semblait devenir problématique comme MND ou AST groupe par exemple.

-Enfin, et c’est un gros point noir, j’ai un peu de mal avec l’idée de liquider un titre en perte pour récupérer des clopinettes et les placer ailleurs.

Exemple : Plastivaloire sur laquelle je suis à -60%. J’ai une ligne de 500 euros. Si je vends, je perds 300 euros et je récupère 200 euros. Je vais donc placer ces 200 euros sur une autre valeur qui est censée être plus prometteuse et me faire gagner au minimum 300 euros histoire d’éponger la perte sur Plastivaloire, soit une hausse de 150%. Et là, le défi est double car il s’agit :

-de bien choisir le titre sur lequel mettre ces 200 euros. Une valeur bien décotée dont on n’est pas sûr qu’elle retrouve les faveurs du marché ? Mais là, on retombe sur l’achat du même genre de société que j’ai  déjà en portefeuille et c’est risqué. Une valeur de croissance bien rassurante mais bien chère à la Téléperformance ou LVMH  mais qui, peut-être, n’aura plus les faveurs du marché dans quelques mois, lassé de payer des titres la peau des fesses ?
-et attendre qu’il prenne 150%.

En restant sur un titre que j’ai choisi une première fois, je dois patienter pour que son cours augmente de 150% mais au moins, je m’affranchis du premier problème.
Et en plus, si il remonte comme un boulet de canon après l’avoir vendu ? Oh my god, l’horreur !
C’est sûrement un manque de courage, une forme de lâcheté et/ou de facilité. J’en ai conscience. J’investis en bourse sans peur particulière et avec un certain détachement qui m’étonne moi-même, mais curieusement, lâcher la proie pour l’ombre comme on dit, ça me stresse ! C’est bizarre…Si il y a un psy parmi vous, je veux bien un diagnostic docteur !

Donc, je vendrais mes titres en forte moins-value uniquement si j’ai un besoin urgent de liquidité parce qu’une opportunité se présente immédiatement sur des valeurs de fonds de portefeuille que je veux renforcer comme Rubis, Total ou Air Liquide par exemple. Là, pas d’hésitation, ciao Plastivaloire et sans rancune, hein !

@Korben : Oui, vous avez raison, je suis assez contrariante en fait ! C’est mon côté féminin "chieuse" ça !
En fait, la plupart de mes small caps et de mes valeurs auto ont été achetées en 2017, l’année où je me suis lancée en bourse et où elles étaient à leur apogée. Je me suis pris de plein fouet leur dégringolade. Sur ce coup là, je n’ai pas eu de chance et je paye, deux ans après, ce mauvais timing. Depuis, je cours après le retour en grâce des titres voiture et value, voire même du voiture-value ! Je fais du deux en un.

En 2018, j’ai moins investi sur les marchés parce que je devais mettre de l’argent de côté pour financer des travaux. Et à la fin de l’année, la performance a été catastrophique.

En 2019, j’ai un peu mis les small caps de côté et j’ai essayé de rééquilibrer le portefeuille avec des bancaires (au plus bas et beau rendement), des grosses capitalisations avec du rendement (type Axa, Total) et des valeurs de croissance comme LVMH ou Kering. Ca a fini par payer puisque j’ai quasiment épongé la perte de 2018.
Je ne pense pas avoir fait de trop grosses bêtises cette année si ce n’est le renfort de Jacquet avant ses mauvais résultats et celui d’Ipsen juste avant ses déboires. Mais ça, ce sont les surprises de la Bourse et à moins d’être dans le secret des Dieux, difficile d’y échapper.

Vous avez raison, il faudrait que je définisse une allocation plus rigoureuse, une répartition plus précise entre small caps décotées, valeurs de rendement et de croissance.
Je le fais de manière intuitive : maintenant, si j’achète une petite boîte, j’essaye la fois d’après, de renforcer une action de rendement ou un gros machin du Cac 40 !

Concernant Sword, je la garde pour le rendement même si la ponction à la source ne me plaît pas du tout.
Manutan, je m’inquiète pour la pérennité du business. Amazon pourrait passer par là…

@Lausm, j’ai une horizon très très long terme alors effectivement j’essaye de ne pas trop me focaliser sur mes pertes et je me dis que les anomalies de marché et les moins-values finiront par se gommer au fil du temps.
L’achat de Casino a été une grosse bêtise uniquement motivée par le dividende juteux qui a fait saliver la vénale novice que j’étais à l’époque. C’est bien pour cela que je n’en veux plus dans mon portefeuille. J’ai juste raté le bon moment pour la vendre mais étant donné sa volatilité et le fait qu’elle est très sensible aux rumeurs, elle peut tout à fait remonter comme elle l’a fait ces derniers temps.

Dernière modification par Isild (15/01/2020 11h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #325 15/01/2020 11h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   381  

Bonjour Isild,

une petite précision : il n’y a pas de transfert possible entre PEA et PEA-PME. Il vous faudra éventuellement racheter les titres dans votre PEA-PME.

Isild a écrit :

De mon côté, en mai, ma fille aura 18 ans et aura peut-être réussi sa PACES. J’ai prévu à cette double occas’, de lui ouvrir un PEA jeune avec une petite ligne de je ne sais pas trop quoi encore, en espérant que le marché n’atteigne pas des sommets : Air liquide, Total, Rubis ou Sanofi ? Ou un mix des quatre si je fais un parrainage Binck et que j’économise les frais de courtage. Vos suggestions à ce propos sont les bienvenues ! Vous feriez quoi vous ?

Sans trop hésiter, je prendrai une ligne de CW8, pour la diversification à faible coût.

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur