Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 28/02/2017 11h09

Membre
Réputation :   0  

Bonjour,

Je souhaite recueillir vos avis sur le ratio prix d’acquisition/valeur de réalisation comme un des éléments de choix de SCPI.
La valeur de réalisation étant le prix que retirerait la SCPI de la vente de la totalité des actifs à une date donnée, si cette valeur est supérieure au prix d’acquisition, pensez-vous que ce soit une bonne affaire? Ou bien un signe de mauvaise gestion pour que les investisseurs se tiennent à l’écart?

Quelles autres motivations au fait qu’un acquéreur puisse acheter moins cher que finalement la valeur réelle des biens? Une non corrélation des dates de détermination de la valeur de réalisation avec celle du prix d’achat?

Merci

Mots-clés : choix, scpi, valeur réalisation

Hors ligne Hors ligne

 

#2 28/02/2017 14h48

Membre
Réputation :   75  

Ce ratio n’a pas de sens dans la mesure ou le numérateur et le dénominateur ne sont pas des données comparables. Ce calcul conduit donc systématiquement a afficher des décotes là ou il n’y en a pas forcément.
Prix d’acquisition : on parle frais de souscription inclus
Valeur de réalisation : on parle de valeur hors frais

Pour approcher la notion que vous évoquez (comparaison prix et valeur), il faut comparer prix de souscription (ou d’acquisition, c’est pareil) avec la valeur de reconstitution.
Là on a bien des données comparables, frais inclus, sur les deux éléments du ratio.

Ceci étant dit je trouve cet indicateur intéressant. Il permet de voir effectivement quelles sont les SCPI qui présentent une décote, ce qui pourrait être intéressante pour un acquéreur potentiel.
Attention toutefois a certaine décotes excessives qui traduisent surtout une performance médiocre du sous-jacent.
L’exemple d’Epargne Foncière me vient en tête : je m’étais amusé à calculer quel serait le rendement (à partir du dividende) si le prix de souscription était égal a la valeur de reconstitution. Le résultat était bien faiblard et me conduit à penser que cette décote resterait "structurelle". Ce n’est surement pas la seule, mais je pense que dans de tels cas de figure la SCPI est "enfermée" dans une stratégie de décote.


Parrain ING : ASMYFZA

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur