Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+3]    #26 29/06/2018 13h49

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 30/06/2018.
Perf YTD +4% (vs MSCI world à +4%). TRI de 9% net d’impôts depuis la création du portefeuille au 1er janvier 2013. Merci Gaia.
J’étais monté à +15% en ytd, mais je suis pénalisé par les chutes récentes des cours de presque toutes mes sociétés (même Gaia sur la fin de semaine ^^).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_ih_juin_2018.png

------------------------------------------------------------------------------
Mouvements

Apport de 20.000€ sur CTO pour reconstitution d’une ligne Gaia à 15$. Dans mon suivi de portefeuille, j’ai considéré avoir fait un allégement de ¼ de ma position initiale.

Vente de la ligne Vivendi - 10K€ et plus-value de 1000€ en 2 mois - pour renforcer Akwel et LNC.
Achat 150 LNC à 48 avec les dividendes de LNC et l’argent de la vente de vivendi.
Achat 200 Akwel à 26.5 avec l’argent de la vente de vivendi

Les 2 sociétés sont très cheap. Le principal watch-out est la cyclicité. Si on est en fin de haut de cycle je vais le payer, même si on a un bon backlog et des bilans solides avec peu de dettes chez LNC et chez Akwel.

------------------------------------------------------------------------------

Sociétés par ordre d’importance dans mon portefeuille


LNC :

T.bons résultats annuels, avec un backlog qui continue de croître et une belle gestion des coûts qui permet de profiter d’un levier opérationnel important.
Effondrement du cours de 60 vers 45 en 2 mois, sans raison et avec des volumes limités. Je suis tout cela de près.
La société se paye environ 1/3 moins cher que la moyenne des concurrents côtés (qui sont moins bien gérés à mon sens).
Résultats du S1 fin juillet : on suivra attentivement le backlog et l’écoulement des stocks.
=> Vaut minimum 70€ selon moi

Gaia :

Depuis l’AK, le cours s’est envolé à la suite de résultats impressionnants. Le marché price une réussite du plan annoncé par le management à horizon fin 2019. Je crois à cette thèse, j’ai donc conservé 75% de ma position initiale.
=> Peut valoir 60$ d’ici fin 2019

Baidu :

Pas de changement majeur au niveau de la valorisation de mes actions, mais on note bcp de bonnes choses depuis mes achats.
Le Q1 est très solide en top et bottom line + IPO réussie d’iQiyi, qui faisait bruler du cash à Baidu + plan de rachat d’actions annoncé pour 1MM$.
Côté négatif on notera le départ du COO qui était à la tête de la partie AI.
=> Vaut 400$ selon moi

Akwel :

Le premier trimestre a été bon avec une progression du C.A, les perspectives restent bonnes (attention tout de même à l’effet taxe US qui a déjà occasionné des ralentissements des commandes chez d’autres sous-traitants auto)
Les investissements seront plus limités en 2018 et en 2019, ce qui devrait aider la génération de cash. Le bilan est sain et permet de nouvelles acquisitions de la part d’un management compétent. Enfin, c’est très cheap (moins de 6X EV/EBIT). Le risque majeur est un retournement de cycle.
=> Vaut minimum 40€ selon moi

Galaxie Tack :

Picanol : RAS. Picanol continue de racheter des actions de Tesb avec sa trésorerie pléthorique (6M€ en juin).
Tesb : mauvais Q1 à cause de la météo, devrait être rattrapé sur Q2. On notera l’acquisition d’une centrale électrique à un prix correct à priori. Tack se renforce au capital (12M€ en juin dont 6M€ via Picanol et 6M€ via sa holding Verbrugge)
=>Je valorise Picanol environ 120€, et Tesb minimum 45€

Criteo :

Bon Q1. J’avais hésité à renforcer à 24$ quand le business se transigeait avec un ratio VE/Ebitda de 4,7 et avec un bilan forteresse (7$ de cash/action). Le titre est remonté à 33$. Plusieurs fonds value sont actionnaires.
=> Vaut minimum 50$ selon moi

Gévelot :

C’est calme, il n’y a pas beaucoup d’action, mais c’est efficace. La société vient d’annuler 50.000 actions, et le business pompes est gratuit au cours actuel.
=> Vaut entre 250 et 300€ selon moi

Kazi : lol. Une leçon à 24.000€ ! Ça me forcera à ne pas investir quand il y a trop de dettes, et à me méfier du secteur du retail trop compliqué pour moi. (Même si je travaille dans cette activité depuis bientôt 10 ans !). A posteriori, je n’aurais pas dû y investir autant d’argent, car dossier spéculatif. Idem Sears. Idem WPG. Post mortem.
=> Vaut entre 0 et 5€ selon moi
------------------------------------------------------------------------------
Réflexions
Cyclicité : bas de cycle vs haut de cycle ? Quand vendre et quand acheter ces sociétés. Je n’ai pas d’avis tranché. J’ai un portefeuille plutôt équilibré entre valeurs cycliques et valeurs growth/acycliques. Pour LNC et Akwel, je trouve que le prix est trop bas pour être ignoré. On verra dans les prochaines années (mois ?) ce que ça donne.

Dette : un peu c’est bien, beaucoup c’est dangereux. Je le savais mais je ne me suis pas écouté !
------------------------------------------------------------------------------
Lectures
Rapports annuels de MGI depuis 2009, LNC, Algev, Brk, Criteo, Baidu.
Suivi des lettres Amiral, I&E, Moneta, HMG, Kirao, Inocap et Laughing water capitals.

Immobilier : lecture de l’investisseur immobilier intelligent de Julien Delagrandanne. C’est plutôt complet. J’aimerais me lancer, mais je dois avouer que je trouve que l’invest immobilier en direct est bcp plus contraignant que la bourse de mon point de vue.
D’un point de vue financier en revanche je devrais me lancer pour profiter du levier de l’endettement, mais je bloque toujours, j’ai envie de profiter de mes week-ends 😊.

Dernière modification par tcheco (29/06/2018 17h20)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #27 07/10/2018 10h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 30/09/2018.

Perf YTD -5,5% (vs MSCI world à +8%).
Valeur de part : 160 après 45 mois, vs 155 pour le MSCI world.
Le portefeuille a principalement souffert des baisses de Gaia, Akwel, Baidu et Criteo.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_nico_q3_2018.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_nico_q3_courbe.png

------------------------------------------------------------------------------

Mouvements


Vente de mes 520 Criteo à 26$ en septembre.
Achat de 800 Gaia à 16.6 en septembre.
Achat 75 Akwel à 20.25€ en septembre.
Vente de 1000 Kazi à 1,50€ en septembre.

------------------------------------------------------------------------------

SOCIÉTÉS PAR ORDRE D’IMPORTANCE DANS MON PORTEFEUILLE


LNC :

T.bons résultats semestriel. CA stable mais croissance de la marge. Le backlog continue de croître (mais stable en France). La parfaite gestion des coûts devrait permettre une nouvelle année record pour la société.
Ajoutons à cela la négociation exclusive pour le rachat de BPD Marignan. BPD a un maillage complémentaire à LNC et des marges bien plus basses. Si M.Mitterand arrive à redresser les marges de BPD cela devrait être extrêmement relutif. Reste à savoir le prix d’achat, mais connaissant le biais value de M.Mitterand je pense que ça ne sera pas surpayé.
Enfin, la structure actionnariale se simplifie. Au mieux cela servira l’actionnaire minoritaire, au pire, cela ne changera rien.
Dernière bonne nouvelle, macro cette fois, c’est le maintien des taux bas annoncés par la BCE. Cela devrait aider les ménages à continuer de payer très (trop ?) cher leur bien immobilier.
=> Vaut minimum 70€ selon moi

GAIA :

Bons Q2 à mon sens. La société a atteint 500.000 membres mi sept. La feuille de route semble être suivie à la lettre. Intéressant de noter que l’application est extrêmement bien notée par les membres (m.erci Zera). Ce qui m’empêche de charger encore plus la barque c’est que je n’arrive pas bien à calculer le vrai coût d’acquisition et le churn.
Un peu de bruit en juillet sur fond de départ de guests importants, mais bcp de bruit selon moi.
=> Peut valoir 60$ d’ici fin 2019

BAIDU :

Q2 très solide en top et bottom line + plan de rachat d’actions en cours et bien avancé (pour 1MM$).
Côté négatif on notera le regain d’intérêt de google pour le marché chinois, mais rien de concret à date.
L’action a bcp baissé sur fond de chute du marché boursier chinois.
=> Vaut 400$ selon moi

AKWEL :

Le premier semestre a été plutôt bon avec une progression du C.A. Marge est en léger retrait et BFR en hausse mais cela ne m’inquiète pas trop à court terme. Les perspectives restent bonnes selon le management.
Les investissements seront plus limités en 2018 et en 2019, ce qui devrait aider la génération de cash. Le bilan est sain et permet de nouvelles acquisitions de la part d’un management compétent.
Enfin, c’est très cheap (moins de 5X EV/EBIT) et on est presque au niveau de la book, alors que le ROE est historiquement bon.
Bcp discuté sur le forum, le risque majeur est un retournement de cycle, qui semble déjà en partie anticipé par le marché.
=> Je suis peut-être entré un peu tôt/vite sur le titre (facile à dire après -50%). Difficile de donner une valorisation car je ne sais pas prédire la façon dont le marché auto évoluera.

GALAXIE TACK :

Picanol : T.bon H1, même si moins bon qu’en N-1. Picanol continue de racheter presque chaque jour des actions de Tesb avec sa trésorerie pléthorique. 
Tesb : H1 moyen. L’acquisition de la centrale électrique de Tessenderlo est effective. Tack se renforce au capital via Picanol.
=>Je valorise Picanol environ 120€ (attention c’est cyclique), et Tesb minimum 45€

GÉVELOT :

Le business pompes est gratuit au cours actuel. H1 publié semaine prochaine.
=> Vaut entre 250 et 300€ selon moi

Post mortem :

CRITEO :

Les choses ne se passent pas très bien sur le Q2. Je me suis posé la question de quel était le moat de Criteo. Je n’ai pas réussi à trouver de réponse (vs google et Amazon surtout). Ajoutons qu’Amiral a soldé sa ligne, ce qui a terminé de me convaincre. Si ça     avait été à refaire j’aurais investi dans Criteo de la même façon.
------------------------------------------------------------------------------

Réflexions

Le marché des small et mid européennes regorge en ce moment d’opportunités (selon moi) :
Sous-traitants auto, Ryanair, galaxie Bolloré (notamment Odet, mais aussi Vivendi, que Bolloré rachète à tour de bras), Illiad, Guillin, Groupe Crit ! Etonnant toute cette volatilité dans un marché cher dans sa globalité.

Lié à mon paragraphe précédent : lors de son AG, Amiral a remis en perspectives les marchés boursiers mondiaux. Certains secteurs se font atomiser, alors que d’autres déjà chers deviennent bullesques (Luxe en France, Tech aux USA).
D’un point de vue géographique, aucun marché n’est positif depuis le début de l’année sauf USA. Plus intéressant encore, les marchés US ne sont haussiers uniquement parce qu’ils sont tirés par quelques grosses capitalisation (Amazon et Apple en tête). Grosso modo, sans les GAFA, les marchés seraient dans le rouge en YTD. J’avais déjà lu ces infos sur IH, mais je pense que les noter dans mon suivi trimestriel est utile.

------------------------------------------------------------------------------

Lectures

Suivi de mes sociétés, The millionaire Fastlane, t.bonne lecture (en archi-résumé : touch millions & you’ll make millions => Pour ceux que ça intéresse, Zera en a fait un résumé dans son file).

J’ai fait la connaissance de Zera et de Maçois par le biais de messages sur internet. 2 types très sympa que j’aimerais rencontrer prochainement. J’ai été particulièrement impressionné par la précision et le souci du détail dont fait preuve Zera. C’est quelqu’un qui sort clairement de l’ordinaire et dont j’espère continuer à apprendre bcp. Sa connaissance du dossier Gaia est très fine.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #28 31/12/2018 14h01

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 31/12/2018.

Perf YTD -28,4% (vs MSCI world à -5.9%).
Valeur de part : 121 après 60 mois, vs 135 pour le MSCI.
Le portefeuille a souffert de la chute de tous les titres en portefeuille.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_31122019.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_courbe_31122019.png
------------------------------------------------------------------------------

Mouvements

8000e d’apports sur CTO
Achat de 60 Guillin à 23.5€ en octobre.
Vente de mes 70 actions Gevelot autour de 190 en novembre.
Achat de 120 LNC à 33€ en décembre.
Achat 800 Gaia à 10.2$ en décembre.

------------------------------------------------------------------------------

SOCIÉTÉS PAR ORDRE D’IMPORTANCE DANS MON PORTEFEUILLE


LNC :

-    Rachat de BPD effectif avec les fonds propres de LNC. Je pense que le prix payé est bon à partir du moment où les marges de BPD s’ajustent sur celles de LNC.
-    La structure actionnariale se simplifie, à un cours de 46€/action, mais pas d’OPRO à venir à court terme.
-    J’ai vraiment du mal à comprendre le cours actuel, même si l’immobilier neuf a un peu ralenti en France en 2018. LNC n’est pas concerné pour le moment, avec un carnet de commande qui continue à s’étoffer, et presque 2 ans de visibilité sur le C.A.
Au cours actuel, on paye environ 3 années de résultat opérationnel (par rapport au RO que je projette pour LNC uniquement).
=> Vaut minimum 70€ selon moi

GAIA :

Le Q3 peut être lu de 2 façons : soit le business va mal et le management trompe volontairement les actionnaires, soit tout se passe bien et on tient une incroyable pépite (bien sûr un entre 2 est possible).
Sous les 10$, je pense que le downside est couvert par les actifs, en ajoutant le fait qu’avec certainement plus de 600k membres, le business doit être déjà largement rentable.
A noter, le CFO s’est un peu renforcé sur les derniers mois.
=> Peut valoir entre 40 et 60$ d’ici fin 2019

BAIDU :

Q3 encore solide en top et bottom line + plan de rachat d’actions en cours et bien avancé (pour 1MM$).
La marge opérationnelle en % recule un peu, ils ont bcp brulé/investi sur le trimestre.
Toujours pas de concret sur le retour de google en Chine.
L’action a bcp baissé sur fond de chute des technos et du marché chinois.
=> Vaut 400$ selon moi

AKWEL :

T3 : activité toujours bien orientée à +5% (+11% de C.A a taux constants)
Guidance d’1.2 milliard de CA pour 2020 qui est maintenue.
Endettement net qui diminue (enfin après 2 trimestres de hausse) de 10me par rapport à fin juin à 32me.
Le management passe une provision de 25me (excusez du peu !) pour anticiper des potentiels rappels produits.

GALAXIE TACK :

Picanol : Picanol continue de racheter presque chaque jour des actions de Tesb.
Tesb : RAS
=>Je valorise Picanol environ 120€ (attention c’est cyclique), et Tesb minimum 45€


GÉVELOT :

Vendu car avait peu baissé par rapport au reste du portefeuille, et moins de marge de progression selon moi. Les cours du pétrole sont à nouveau bas, ce qui aura un impact négatif sur le business Algev.

------------------------------------------------------------------------------

Réflexions

Ma performance boursière représente une perte (non cash) de 57K€ sur l’année (vs 50K€ épargnés). Je dors bien la nuit, mais je suis conscient qu’il va certainement falloir du temps pour que mon portefeuille rattrape le retard pris. De tels résultats me font réfléchir à la gestion indicielle/fonds, et à une approche macro avant d’investir (type PE de Shiller).

Les Reits et foncières commerciales ont bcp souffert. Notamment Macerich, Unibail, et WPG. La renta sur dividende atteint des niveaux records. Cela dit, je ne pense pas être suffisamment bien positionné pour connaître la résilience du retail physique aux USA. Dans le cadre d’un prêt bancaire, cette stratégie aurait du sens. Je me laisse le temps de la réflexion.

Quand renforcer ? Attendre un krach ou apports réguliers ? Acheter le marché/fonds plutôt que stock picking ?

------------------------------------------------------------------------------

Lectures

Suivi de l’actualité des sociétés en portefeuille. Lectures condensées du CFA Lvl 1 pour améliorer mes connaissances financières, notamment les options et les obligations.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #29 01/04/2019 10h11

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 31/03/2019.

Perf YTD +14,0% (vs MSCI world à +15.1%).
Valeur de part : 138 après 63 mois, vs 156 pour le MSCI.
Le portefeuille a uniquement profité de la hausse de LNC. Les autres valeurs ont stagné.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_310319.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_val_part_310319.jpg

------------------------------------------------------------------------------

Mouvements

0e d’apports
Achat de 900 Ryanair à 10,3€ en janvier.
Achat de 100 Gaia à 10$ en février.
------------------------------------------------------------------------------

SOCIÉTÉS PAR ORDRE D’IMPORTANCE DANS MON PORTEFEUILLE


LNC :

-    CA en hausse d’environ 5% vs 2018 (hors retraitement comptable)
-    Résultats en hausse de 19% : bonne gestion des coûts, contribution importante de l’Allemagne historiquement plus margée
-    Bonne visibilité sur le carnet d’adresse
-    BPD mis en équivalence sur 1 mois, il faudra un redressement des marges pour que l’achat soit relutif. Achat autour de 130M€.
=> Vaut minimum 70€ selon moi, 2,5€ de dividende pour patienter. Belle progression de l’actif net année après année.

GAIA :

La thèse a évolué, avec un management qui annonce faire le choix de la rentabilité vs croissance. Je crois que c’est probable que ce soit vraiment ce qui est en train de se passer. Au cours actuel je conserve sans renforcer.
=> Difficile à valoriser avant le Q3 2019. En l’état je trouve que 9$ n’est pas très cher payé.

BAIDU :

2018 aura été une année solide en top line, correcte en bottom line avec beaucoup d’investissements qui pénalisent le résultat. Il faudra attendre avant de connaître le ROI de ces investissements.
Toujours pas de concret sur le retour de google en Chine.
J’ai du mal à évaluer le moat de Baidu, et c’est peut-être là que ma thèse est light, surtout vu le sizing.
=> Vaut entre 200$ et 400$ selon moi

AKWEL :

Publication du C.A sans surprise, avec la confirmation de l’objectif de 1.2MM€ de C.A pour 2020, et une activité en hausse pour 2019. Résultats le 11 avril.
=> Je valorise à 25€ minimum. J’hésite à renforcer de façon périodique.

GALAXIE TACK :

Picanol : Bonne année 2018, . Bémol sur les perspectives 2019, avec 25% de C.A en moins attendu sur le premier semestre.
Si on considère que Tesb vaut 45€/action, et en retraitant le cash, alors l’activité de Picanol seule coute environ 360M€.
Depuis le rachat de Picanol par Tack en 2012, et avec un C.A annuel allant de 400M€ à 700M€, l’Ebitda moyen annuel est de 85M€ : pas trop cher je pense.

Tesb : Année 2018 très correcte malgré un démarrage poussif. L’equity progresse vite, et l’Ebitda devrait croitre fortement grace à la consolidation de la centrale éléctrique. 2019 peut vraiment être l’année de l’accélération.
Picanol continue d’acheter chaque jour des actions Tesb, avec plus de 30M€ depuis mi-mars, au cours de +/- 30€. Bientôt 50% de contrôle sur Tesb, ça pourrait être un catalyseur pour une offre d’achat du reste du flottant.

=> Picanol vaut minimum 100€ selon moi (attention c’est cyclique), et Tesb minimum 45€

RYANAIR :

Ça faisait longtemps que la société était dans ma watchlist : Compagnie aérienne avec la structure de coûts la plus faible en Europe, management de qualité avec O Leary, flotte la plus récente et donc la moins cher à faire voler et à maintenir, bilan préservé, rare société à hedger le prix du baril de pétrole, société très rentable, avec un bilan qui croît, par le développement de la flotte, mais aussi grâce à une génération de cash inégalée.
L’industrie connait en ce moment une guerre des prix féroce, qui devrait profiter à Ryanair sur le long terme. Plusieurs compagnies ont déjà déposé le bilan sur les 6 derniers mois.
Enfin, et c’est peut-être le plus important, c’est cheap.

Petit bémol : un gros plan de rachat/annulation d’actions a eu lieu en 2018, à un prix de 17/18€. Un peu trop élevé à mon goût.

=>Vaut au moins 16€ selon moi, vraisemblablement plus d’ici quelques années.

------------------------------------------------------------------------------

Réflexions

Je continue à réfléchir à la gestion indicielle/fonds pour une partie importante de mon portefeuille.
Je suis en train d’investir 150.000€ dans un bien immobilier locatif. Le bien sera entièrement financé par la banque, et devrait largement s’autofinancer.

------------------------------------------------------------------------------

Lectures

En train de lire la biographie de John Rockefeller. Un gros pavé mais passionnant.
Lectures des rapports de toutes les sociétés en portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #30 01/04/2019 10h46

Membre
Réputation :   29  

Bonjour,

Pour l’action Baidu, sur quelle place de marché l’avez vous achetée ? Le NASDAQ ? Quel dividende percevez vous ?

Belle journée

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #31 09/07/2019 15h00

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 30/06/2019.

Perf YTD +3,0% (vs MSCI world à +19.0%).
Valeur de part : 124 après 66 mois, vs 161 pour le MSCI.
Le portefeuille a baissé suite aux baisses de Baidu, LNC, et Gaia.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_q2_2019.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_q2_2019_tableau.jpg

------------------------------------------------------------------------------

Mouvements

22.000€ d’apports
5.000€ de dividendes approx.
Vente de 900 Ryanair à 12.5€ en avril (achetés 10.3).
Achat de 500 Réalités à 21€ en mai.
Achat de 56 BRK à 198$ en mai.
Achat/vente de 1200 Easyjet. Achat 880 juin, vente 980 en juin.
------------------------------------------------------------------------------

SOCIÉTÉS PAR ORDRE D’IMPORTANCE DANS MON PORTEFEUILLE


LNC :

-    Projet de modification de la structure pour passer LNC en holdings. Pas plus d’infos à ce stade.
-    Tous les indicateurs sont encore positifs
=> Vaut minimum 70€ selon moi.

GAIA :

Rien de neuf avant le Q3. Au cours actuel je conserve sans renforcer.

GALAXIE TACK :

Picanol : RAS, les achats d’actions de Tesb continuent, Tack possède selon mes calculs 48% de Tesb.
=> Picanol vaut minimum 100€ selon moi (attention c’est cyclique), et Tesb minimum 45€

AKWEL :

RAS
=> Je valorise à 25€ minimum.

BAIDU :

Le Q1 2019 a été très mal reçu par les investisseurs, derrière des coûts qui explosent, et une croissance ralentie. Je patiente car au cours actuel, le marché price une baisse prolongée des résultats.
J’ai du mal à évaluer le moat de Baidu, et suis moins à l’aise dans la mesure où je n’utilise pas leur produit, et ai 0 connaissance du marché Chinois.
Indépendamment du résultat, avoir pris une aussi grosse position au départ aura été une erreur. Je conserve cependant.

REALITES :

Si les plans du management se déroulent comme prévu ce n’est vraiment pas cher.
Le management à l’air capable, la dette est plus maîtrisée qu’il y a 2 ans, époque à laquelle j’avais passé mon tour.
J’invite ceux qui sont intéressés par cette valeur à lire les échanges au sujet de Réalités sur ce forum.
=> Vaut minimum 30, peut-être 60 d’ici 3 ans.

BRK.B :

J’ai enfin franchi le pas car j’y ai vu plein de raisons d’y investir.
-    Le management (pas seulement Buffet)
-    L’allocation de capital (pas seulement Buffet)
-    La diversification des actifs de la société
-    La protection à la baisse grâce aux sociétés non cotées et à la réserve de cash de 120MM$.
-    Le prix payé : en dessous du prix payé par BRK pour racheter ses propres actions sur les 6 derniers mois.
-    BRK est similaire selon moi (en beaucoup mieux), à une gestion indicielle (voir commentaire de gestion plus bas)
=> Pas simple à valoriser, mais content du cours auquel je suis entré. Je pense que ça vaut mini 250$.

RYANAIR/EASYJET :

Ça faisait longtemps que les sociétés étaient dans ma watchlist.
L’industrie connait en ce moment une guerre des prix féroce, qui devrait profiter à Ryanair et EZJ sur le long terme. J’ai fait des allers-retours sur ces 2 valeurs, en achetant à prix bas et en revendant rapidement car la hausse n’était pas inhérente à ces valeurs mais au marché dans leur globalité. J’ai donc préféré alléger pour garder une poche de cash au cas où les marchés baissent à nouveau.
=>Ryanair vaut au moins 16€ selon moi, EZJ 1300.

------------------------------------------------------------------------------

REFLEXIONS

-    Je continue à réfléchir à la gestion indicielle/fonds/BRK pour une partie importante de mon portefeuille.
-    Je suis en train de consolider ma poche de cash pour profiter d’une éventuelle correction des marchés.
-    Reits : je suis très étonné des cours de certains Reits et foncières (Macerich, Unibail, WPG.)
Etant donné que je ne connais pas le retail US, et vu la taxation des dividendes, j’ai décidé de ne pas y investir pour le moment.
-    Suite à plusieurs discussions sur le forum, notamment sur la file de notre hôte, j’ai décidé de verser 50€/mois à une association : France nature environnement France Nature Environnement | Fédération des associations de protection de la nature et de l’environnement
Je ne suis pas irréprochable : je prends l’avion, j’investis dans des sociétés plus ou moins polluantes, etc. Je pense qu’on a tous des contradictions et que ça ne doit pas nous empêcher d’agir dès aujourd’hui.
La prise de conscience (de manière générale, pas seulement écologique) est, je crois, un processus. Comme tout processus, cela prend un temps différent et entraîne des conclusions différentes pour chaque personne.
L’important c’est de continuer à se poser des questions, dans mon cas sur notre façon de consommer, et l’impact que cela a sur la société et la planète.

------------------------------------------------------------------------------

LECTURES

J’ai fini la biographie de John Rockefeller. Passionnant.
Lectures des rapports de EZJ et Réalités.
Lecture de Straight to Hell de John LeFevre : les excès des banquiers d’affaires dans les années 2000. Pas politiquement correct mais j’ai bien ri.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #32 01/10/2019 19h24

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 30/09/2019.

Perf YTD +9,5% (vs MSCI world à +21.1%).
Valeur de part : 132 après 69 mois, vs 164 pour le MSCI.
Le portefeuille progresse grâce à LNC.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_q3_2019.jpg
------------------------------------------------------------------------------

Mouvements

35.000€ d’apports
Achat de 2000 Ryanair à 9.6€ en moyenne (achats en juillet puis août).
Achat le 1er octobre de 1500 Gaia à 6,5$

------------------------------------------------------------------------------

SOCIÉTÉS PAR ORDRE D’IMPORTANCE DANS MON PORTEFEUILLE


LNC :

-    Indicateurs positifs (réservation et écoulements)
-    Marge en légère baisse %, due à l’activité France
-    Les chiffres de BPD sont masqués par une dépréciation de stocks
=> Vaut minimum 70€ selon moi.

GAIA :

Trimestre qui me semble bon. Difficile à quantifier dans la mesure où ils ont acquis des abonnés en rachetant un concurrent. Le churn semble assez important, mais le management le justifie par une politique d’acquisition agressive jusqu’au Q2/Q3 2018.
Si le management a raison dans son approche, je pense que je tiens un multi-bagger.
S’il a tort, le cours actuel me semble être un plancher en comparaison de la valeur des actifs (y compris les membres)

RYANAIR (MEME ANALYSE POUR EASYJET) :

RAS.
Quelques faillites ces derniers jours, c’est positif par rapport à ma thèse. Le cours est assez volatile
=>Ryanair vaut au moins 16€ selon moi, EZJ 1300.

GALAXIE TACK :

Picanol : Premier semestre moyen, en ligne avec le ralentissement attendu de l’activité. Les achats d’actions de Tesb continuent.
Tesb : Bon premier semestre dans l’ensemble. La génération de cash est bonne et le bilan est de plus en plus solide. Reste à savoir quand le marché va s’en rendre compte.
=> Picanol vaut minimum 100€ selon moi (attention c’est cyclique), et Tesb minimum 45€

AKWEL :

Le premier semestre est correct, même si la renta est en légère baisse. La génération de cash est forte, et les perspectives 2020 sont inchangées. Ce n’est vraiment pas cher.
=> Je valorise à 25€ minimum.

BAIDU :

La chute du titre continue sur fonds d’inquiétudes sur le modèle de croissance de la société.
Difficile pour moi de dire si le marché a raison, même si j’ai l’impression qu’il sur-réagit.
Je conserve sans pouvoir donner un estimer de valorisation.

REALITES :

Bon S1 avec tous les indicateurs en progression.

BRK.B :

RAS

------------------------------------------------------------------------------

REFLEXIONS

-    Toujours aussi étonné de constater la volatilité des marchés, à fortiori sur des titres en particulier.
-    Reits : belle remontée, mais j’ai préféré passer mon tour quitte à rater quelque chose. Le retail va mal dans l’ensemble, et même si les leaders continuent à louer cher, et avec des bons taux d’occupation, le marché et le niveau de dette ne me permettent pas d’investir les yeux fermés.
-    Je me suis lancé dans l’aventure de l’investissement immobilier grâce à un ami du forum.
J’ai acheté le bien en mars, puis 4 mois de travaux par un entrepreneur. Le tout est loué depuis 10 jours maintenant. Une belle rentabilité sur le papier : 150K€ investis pour 18K de loyers par an. Content d’avoir été accompagné sur un premier investissement.

------------------------------------------------------------------------------

LECTURES

Business adventures de John Brooks, recommandé par Buffett et Gates.
Le livre n’a pas vieilli et explique les règles et les écueils du système capitaliste au sens large (sociétés, impôts, bourse, coopération internationale monétaire, etc.) Bonne lecture.

Hors ligne Hors ligne

 

[+8]    #33 05/01/2020 17h10

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 31/12/2019.

Perf annuelle +20,5% (vs MSCI world à +27.4%)
Valeur de part : 145 après 72 mois, vs 172 pour le MSCI.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_q4_2019.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_evolution_q4_2019.jpg

Sur l’année, le portefeuille progresse grâce à (dans l’ordre) LNC, Ryanair, Akwel.
Le portefeuille a été essentiellement pénalisé par le recul de Baidu, et Gaia qui aura fait du sur place (et pas du négatif grâce à des renforcements autour de 6$), ainsi que la galaxie Tack qui aura aussi fait du sur place. Enfin, la part non négligeable de cash tout au long de l’année (environ 10% sur l’année), aura couté mathématiquement environ 2pts de performance.
Si je me compare à un indice qui ressemble plus à mon portefeuille, le CAC Mid et Small, j’ai connu une évolution similaire à l’indice sur les 2 dernières années.
------------------------------------------------------------------------------

Mouvements du trimestre

0€ d’apports
Achat de 650 Guillin à 15,7€ (achats en oct suite au S1).
Vente en nov de 2000 Ryanair autour de 13,5€.
------------------------------------------------------------------------------

SOCIÉTÉS PAR ORDRE D’IMPORTANCE DANS MON PORTEFEUILLE


LNC :

-    Indicateurs positifs (réservation et écoulements)
-    Marge en légère baisse %, due à l’activité France
-    Les chiffres de BPD ne sont pas communiqués pour le moment, mais le DG a été remplacé par un proche de Mitterand. L’objectif est clairement d’aligner les marges de BPD sur LNC.
=> Vaut minimum 70€ selon moi.

GAIA :

Trimestre qui me semble bon. J’ai fortement renforcé autour des 6$.
D’un côté, je pense que le churn en ce moment est important, et laisse penser que la stratégie d’acquisition agressive entre 2016 et 2018 n’aura pas été très relutive.
Depuis, le management semble viser la préservation du bilan et indique pouvoir continuer à faire croitre le nombre d’abonnés de 30% par an sans utiliser plus de cash que ce qui figure au bilan. Je crois que cette stratégie a de bonnes chances de réussir, d’où mon exposition renforcée.
Si le management a raison dans son approche, je pense que je tiens un multi-bagger.
S’il a tort, le cours actuel semble fair, mais on risque de se faire diluer via AK.

GALAXIE TACK :

Picanol : Ralentissement confirmé de l’activité. Le bilan progresse malgré tout et reste très solide, avec selon moi une bonne allocation de capital avec les renforcements quotidiens dans Tesb.
Tesb : 2019 devrait être un bon cru.La génération de cash est bonne et le bilan est de plus en plus solide. Reste à savoir quand le marché va s’en rendre compte.
=> Picanol vaut minimum 100€ selon moi (attention c’est cyclique), et Tesb minimum 45€

AKWEL :

2019 devrait être correcte, avec un bilan qui s’améliore fortement et un endettement presque nul. La génération de cash est forte, et pourrait permettre une acquisition. Les perspectives 2020 sont inchangées. Ce n’est vraiment pas cher.
=> Je valorise à 25€ minimum, et ne compte pas vendre sous 30€.

BAIDU :

Le titre s’est fortement repris sur le dernier trimestre. Je comprends mal cette entreprise mais je pense que ce n’est pas très cher. Potentielles options de croissance via participations, l’AI, les commandes vocales, et la voiture autonome.
J’aurais été plus serein en misant sur la Chine via l’achat d’un tracker ou avec un panier diversifié entre Alibaba, Tencent, et Baidu.
Je conserve sans pouvoir donner un estimé de valorisation.

REALITES :

Bon S1 avec tous les indicateurs en progression.
Au cours actuel, je pense que le marché n’a valorisé ni la croissance à venir qui pèse sur la rentabilité car les équipes ont grossi an anticipation, ni le fait que la société a acheté en 2019 la part de minoritaires sur des co-entreprises, ce qui va booster le résultat net à court terme.
On notera que le management s’est fortement renforcé aux cours actuels.

GUILLIN :

Le cours a fortement baissé suite aux résultats du premier semestre. Le S1 ne me semble pas mauvais dans la mesure où le C.A progresse bien et me conforte sur le fait que l’activité du groupe est peu sensible aux cycles et au plastic bashing.
C’est une des sociétés les plus cheap de la côte en ce moment sur la base d’un ratio EV/Ebit, avec l’avantage de ne pas être cyclique.
La rentabilité semble être grevée par la hausse du prix du plastique recyclé, qui pèse 70% de la composition des produits finis. La société à montré qu’elle était capable de répercuter les hausses de prix à ses clients, même si cela prend toujours un peu de temps.
Le bilan est très solide, et devrait permettre au management de consolider son marché, ou de réduire l’exposition de la société aux emballages plastique. Bon dividende largement couvert en attendant.

D’un point de vue déontologique je ne suis pas particulièrement fier d’être investi sur la société (idem Ryanair).

BRK.B :

Le cash s’accumule, ce qui offre une bonne protection à la baisse, et qui, si le marché fini par kracher, permettra à Buffet et cie d’acquérir des bons business à bon prix.

EN WATCHLIST : RYANAIR, EASYJET, STEF, GALAXIE BOLLORÉ, LINEDATA, CRIT, HAULOTTE, EXCEL INDUSTRIES, REITS US ET UNIBAIL :

Mon investissement immobilier tourne bien. J’ai comme objectif d’en refaire un en 2020 en suivant le même process.
------------------------------------------------------------------------------

REFLEXIONS

-    Si la performance des 2 dernières années est décevante vs mon indice de référence, je pense toujours que la gestion en direct est avantageuse pour moi :


o    J’ai l’impression que les marchés sont très (très) chers. Aux cours actuels, je ne me sens pas à l’aise avec la composition des ETF majoritairement investis dans les plus grosses sociétés, qui sont souvent trop chères à mon goût
o    A l’inverse, je crois que les sociétés que j’ai en portefeuille sont peu chères et offrent un potentiel de revalorisation important
o    J’ai beaucoup appris. De mes erreurs, de mes succès, et sur moi-même. Idem pour l’analyse financière, et ma connaissance du tissu des sociétés françaises cotées. Mon « expertise » me sert dans ma vie professionnelle et personnelle

- Ce raisonnement est en partie erroné :

o    Ais-je raison quand je dis que les grosses sociétés sont trop chères ? En tant qu’investisseur de long terme, ce qui compte c’est le ROE et le rendement généré sur les capitaux employés. Même si on les paye cher, certains business seront des bons investissements si on les garde suffisamment longtemps en portefeuille. Je pense notamment aux entreprises internet (surtout Amazon et Google, qui ont à mon sens encore la possibilité de doubler voire tripler de taille dans les prochaines décennies.)
o    Il est probable que je surestime mes capacités d’investisseur. J’ai fait beaucoup d’erreurs depuis que j’investis, tant en sizing que sur la justesse de mes thèses d’investissement (Kazi, SHLD, Criteo, Baidu.), voire une tendance à rentrer/renforcer trop vite/trop fort (Akwel, LNC, Baidu, etc.) avec un impact massif sur ma performance
o    Avec le recul, j’ai compris qu’investir en bourse était plus difficile qu’anticipé. Il y a un nombre de variables très important quand on investit dans une entreprise, et, je crois, une part de réussite importante elle aussi
o    Un blackswan ou une erreur d’investissement coute très cher si la pose initiale pèse plus de 5% du portefeuille : La diversification permet d’éviter ce point.

-    Sur l’année, plusieurs de mes titres auront connu une volatilité forte, notamment LNC, Gaia, et Baidu, sans que les thèses aient beaucoup évoluée sur la période. Ce constat me fait réfléchir à la façon de gérer son portefeuille. Je vois certains membres comme Simouss faire beaucoup d’aller-retour (par ex sur LNC). J’ai l’impression que ça leur a été bénéfique.
En même temps, je ne suis pas sûr que ce type de gestion me corresponde : j’aurais l’impression de jouer à pile ou face, et peur de rater la hausse si jamais le cours ne fait pas le yoyo. A méditer
-    Je suis relativement peu actif depuis que j’investis en bourse. C’est encore plus vrai sur les 2 dernières années. Cela me permet de mieux connaître et suivre les sociétés en portefeuille.
-    En 2019, j’ai établi/renforcé des rapports d’amitié avec plusieurs personnes (membres et non membres du forum). Quand c’est possible/légitime, je mets ces personnes en contact car cela leur sera mutuellement bénéfique (Soit car je pense qu’ils peuvent créer des liens d’amitié, soit car ils pourront mutuellement progresser en tant qu’investisseurs/entrepreneurs)

------------------------------------------------------------------------------

LECTURES

Rapports et blog projet Lynch/forum IH.

Hors ligne Hors ligne

 

#34 05/01/2020 22h58

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   938  

Bonjour Tcheco et merci pour votre reporting !

tcheco a écrit :

LNC :

=> Vaut minimum 70€ selon moi.

GALAXIE TACK :

=> Picanol vaut minimum 100€ selon moi (attention c’est cyclique), et Tesb minimum 45€

Pouvez-vous svp, détailler ces 3 valorisations ?


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #35 06/01/2020 16h56

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Bonjour Bibike,

Pour LNC : Au cours de 47€ retenu pour l’analyse, on a une VE de 950M€ au 31/12/2018.


En prenant en compte un ROC de 160M€ (16% de rentabilité opérationnelle vs 18.4% en 2018) pour 2019, j’estime que la VE au 31/12/2019 aura reculé à 850M€. On a donc un ratio VE/EBIT de 5.3. Ce n’est pas cher -dans l’absolu et vs les comparables- mais c’est cyclique donc ça peut s’entendre.

NB : En comparable, Kaufmann se paye 6 fois VE/EBIT avec une rentabilité opérationnelle 2018 de 8.7% et Nexity presque 12 fois avec une rentabilité opérationnelle 2018 de 8.2%.

Pour calculer un objectif de cours en essayant d’anticiper la fin de cycle, j’essaye de calculer combien LNC peut générer de ROC sur l’ensemble d’un cycle.


Grâce à une forte visibilité LNC devrait générer un ROC entre 160M€ et 180M€ hors BPD en 2020 et 2021. Au-delà de 2021 on ne sait pas ce qui va arriver, je décide donc de reprendre le ROC moyen obtenu entre 2010 et 2019.

Cela donne 80M€, alors que la société :
-    Était moins bien gérée jusqu’en 2013
-    A simplifié la structure depuis 2015 en ne gardant que les activités les plus rentables

Je suis prêt à payer 12 fois le ROC d’un tel business, soit 160M€ + 180M€ + 800M€ = 1140M€.
LNC ayant payé 120M€ pour le rachat de 60% de bpd, on arrive à une valorisation de l’ensemble à 1260M€.

En retranchant 125M€ de dette nette estimée au 31/12/2019, on trouve une VE de 1135M€ soit 71€/action.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #36 17/01/2020 15h33

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Bonjour Bibike,

Je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment donc je vous partage ma thèse rapide pour Picanol et Tesb.

Tessenderlo, cours retenu pour l’analyse 31€, soit 1,6MM€ en VE.

Le business de Tessenderlo est composé de 4 activités aux performances résilientes dans le temps.
En 2019, l’activité profitera à plein du rachat des 100% des parts d’une centrale éléctrique donc l’activité est non cyclique et permettra sauf catastrophe de cracher un Ebitda constant chaque année.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_tesb.jpg

Je considère que Tesb dégagera dès 2019 au minimum 140M€ de Rebit par an (ou Ebit) en comptant la contribution de T-Power.
Je considère que 2MM€ est la fair value de Tesb, en prenant en compte la résilience du business ainsi que la présence majoritaide de Luc Tack au capital. Les renforts quotidien de Picanol dans Tesc me confortent également dans mon approche.

Picanol, cours de 65€ retenu pour l’analyse


Picanol est un business cyclique mais bien géré, qui a un bilan très solide avec du cash, et 42% des actions de Tesb.

En retraitant le cash net et la participation dans Tesb, j’estime que le business de Picanol se paye 200M€.

L’Ebitda annuel généré par Picanol depuis 2009 (à l’époque ou c’était mal géré), est de 70M€ !
Depuis que Tack a redréssé la barre en en 2011, l’Ebitda annuel moyen est de 85M€.
==> On paye donc moins de 3 fois l’Ebitda pour Picanol.
En payant 10 fois l’Ebitda moyen entre 2009 et 2018, on retombe à une valo autour de 100€/action.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #37 01/04/2020 12h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

Suivi du portefeuille au 31/03/2020.

Perf YTD -11,5% (vs MSCI world à -17.7%)
Valeur de part : 129 après 75 mois, vs 142 pour le MSCI.
Le portefeuille a touché un plus bas le 18 mars avec une valeur de part à 109.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_31_mars_portfolio.jpg

------------------------------------------------------------------------------

Mouvements du trimestre

37.500€ d’apports
Janvier : Achats de 10.000€ d’obligations Réalités à 7%
Février/Mars : Bcp de mouvements, voici les captures d’écran de BD sur le trimestre.
Mouvements les plus notables :
-    Achat de 4000 actions Gaia dans les 5€.
-    Sortie de Brk B pour garder du cash
-    Doublement de la ligne Réalités (à 25€), et de Picanol à 45€.
-    Retour sur Odet autour de 640€

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_mouvements_pea.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_mouvements_cto.jpg

------------------------------------------------------------------------------

SOCIÉTÉS PAR ORDRE D’IMPORTANCE DANS MON PORTEFEUILLE


GAIA :

Le Q4 2019 est très encourageant. Le management exécute à la lettre ce qui est annoncé depuis le Q3 2018.
Le cours connaît une volatilité incroyable, ce qui, j’espère, me permettra de m’enrichir sensiblement si ma thèse se matérialise.
Le management donne dans sa dernière présentation une valeur d’actif d’environ 15€/action. Pas sûr que ca soit le bonne métrique à suivre, mais ca donne une idée.
content.equisolve.net/_1f07d2025dc5e8bb … tation.pdf
Enfin, quelques renforcements du management (ne pas prendre en compte les stock options.)
www.nasdaq.com/market-activity/stocks/g … r-activity
Dernier point, je trouve que le management est très (trop) bien payé compte tenu de la taille de l’entreprise et le fait qu’elle ne fait pas encore de profits.

BASSAC :

A fin février :
-    Indicateurs positifs (réservation et écoulements)
-    Marge en légère baisse %, due à l’activité France
-    Les chiffres de BPD ne sont pas communiqués pour le moment, mais le DG a été remplacé par un proche de Mitterand. L’objectif est clairement d’aligner les marges de BPD sur LNC.
Depuis, il y a eu une confcall investisseurs, où plusieurs éléments intéressants ont été partagés. Je vous invite à jeter un œil sur la file du forum si cela vous intéresse.

GALAXIE TACK : Je ferai une mise à jour sur la file prochainement.

Picanol : Ralentissement confirmé de l’activité et énorme impact sur les marges (plus que j’avais estimé).
Le bilan progresse malgré tout et reste très solide, avec selon moi une bonne allocation de capital avec des renforcements qui ont repris dans Tesb.
Tesb : 2019 est une année excellente.
La génération de cash est bonne et le bilan est de plus en plus solide. Reste à savoir quand le marché va s’en rendre compte. Une fois n’est pas coutume, le management a indiqué que l’activité ne devrait pas être impactée par les effets du Corona sur l’économie.

AKWEL :

A fin février, les perspectives 2020 étaient restées presque inchangées. Depuis…
Résultats 2019 cette semaine, on devrait en savoir un peu plus.

REALITES :

Excellente année 2019, voir le suivi sur la file.
On notera que le management s’est renforcé fin mars suite aux résultats.

BAIDU :

Grosse volatilité.
J’aurais été plus serein en misant sur la Chine via l’achat d’un tracker ou avec un panier diversifié entre Alibaba, Tencent, et Baidu.
Je conserve sans pouvoir donner un estimé de valorisation.

GUILLIN :

Vendu un peu vite pour refaire du cash.
Le management s’est un peu renforcé fin février (de mémoire).
Rachat d’une petite société en suisse, résultats à venir en avril.
Je pense que je vais revenir sur la valeur, le bilan est ultra solide, et je pense que l’activité est très résiliente.

BRK.B :

Vendu.
Sacré Warren, beaucoup critiqué sur sa gestion du cash depuis 3 ans. Je pense qu’il saura le mettre au travail.

EN WATCHLIST : RYANAIR, EASYJET, STEF, LINEDATA, CRIT, HAULOTTE, EXCEL INDUSTRIES, SPG ET UNIBAIL :

------------------------------------------------------------------------------

REFLEXIONS

La baisse des indices n’a pas entrainé de stress particulier chez moi, plutôt de l’excitation de voir des entreprises devenir de plus en plus bradées, et en ce moment une petite déception de voir les marchés remonter, alors que j’ai beaucoup de cash disponible depuis fin mars.

Je me suis tout de même rendu compte des effets de la forte volatilité sur mon comportement d’investisseur.
-    J’ai d’abord été patient (je trouve), et ai attendu une forte baisse pour renforcer sur les marchés, autour du 10 mars. J’ai notamment profité de la volatilité pour fortement renforcer Gaia suite à des résultats excellents.
-       Puis j’ai été hyperactif mi-mars, en voulant libérer du cash et réallouer les capitaux sur des titres que je jugeais plus attractifs que d’autres, bref un peu brouillon.
-    J’ai fait un peu de trading involontaire sur des positions (à la Turboboost ^^), parfois pour libérer du cash, parfois pour profiter d’une hausse très rapide du cours après achat.
-    Ma plus grande peur pendant la baisse des marchés, a été de manquer de cash. Du coup je n’ai jamais osé être 100% investi trop longtemps, car j’ai réalisé que je préférais être capable de renforcer si les cours continuaient à baisser, plutôt que d’être 100% investi et en profiter au cas où les marchés remontaient.
=> Un peu comme Fabipm, je pense que le plus important c’est d’être à l’aise avec sa stratégie, et que personne ne sait comment les marchés vont évoluer les prochains mois.

Nous connaissons en ce moment un très fort niveau d’incertitude sur le futur. En général, les investisseurs détestent l’incertitude. Je crois que c’est l’élément majeur qui a entrainé la chute des marchés. C’est aussi, je crois, ce qui explique que les entreprises cycliques soient particulièrement boudées en ce moment (idem fin 2018). On trouve un nombre important de sociétés qui cotent fortement sous leurs actifs (réévalués ou non).
=> Clairement, une récession durable est pricée (DLSI, Akwel, Haulotte, Picanol sous 50€, Guillin, Gaia.) 

Ça me fait repenser à la lecture de Dhandho investor de Mohnish Pabrai. Il y explique qu’il investit dans des situations avec un fort niveau d’incertitude, et avec un risque faible. Plus facile à dire qu’à faire, mais je pense que la lecture de cet article pourra aider des membres du forum.
www.gurufocus.com/news/868566/the-dhand … -companies

Concernant mes sociétés en portefeuille, j’ai encore du mal à appréhender l’incidence de la situation sur leur valeur intrinsèque.
Certaines sociétés pourraient en bénéficier (Gaia), d’autres devraient être peu touchées (Tessenderlo), et les promoteurs immobiliers et sous-traitant automobiles pourraient vraiment souffrir, surtout si le confinement dure longtemps, et que la situation économique se dégrade fortement (hausse du chômage, faillites des PME et des auto-entrepreneurs, donc baisse de la demande et récession.)
=> En même temps, la seule question qui compte, c’est : qu’est ce qui est pricé au cours actuel ?
Et pour être franc je n’ai pas de réponse à cette question, et je doute que beaucoup de gens puissent y répondre. (voir discussions sur Maison du Monde, que j’ai trouvé intéressante et qui m’a fait me rendre compte de cela.) :

Sur 2020, les marges de la quasi-totalité des entreprises vont baisser.
En revanche, si l’entreprise en question survit en 2020, alors il faut, je crois, réfléchir sur le plus long terme à la valorisation de la société.
En effet, si on considère que la valeur d’une entreprise se calcule en discountant ses cashflow futurs (à un taux qui nous apparaît comme suffisamment important pour avoir une marge de sécurité), alors le fait que l’année 2020 est à jeter à la poubelle n’a pas une incidence matérielle sur le calcul de la valorisation intrinsèque de la société.

Par rapport à cela, j’ai un petit doute dans mes investissements sur Bassac et Réalités, qui ont certes annoncé des superbes résultats et dont le cours price une décroissance, mais qui, je pense, sont en première ligne en cas d’une baisse durable du pouvoir d’achat des français.

Enfin, je suis un peu étonné par les réactions de plusieurs investisseurs de mon entourage et du forum.
Ceux-là sont persuadés de savoir comment va évoluer l’économie, et les cours de bourses, sur les prochains mois.
On trouve de tout, entre celui qui conseille de tout vendre et de rester cash à 100% car le pire reste à venir
Et celui qui a fait all in en pleine panique de mars et qui est persuadé qu’il a fait le coup du siècle
=> Ce n’est pas la stratégie choisie que je trouve problématique, après tout chacun fait au mieux en fonction de ses croyances et de sa situation (voir mon cas personnel).
=> Ce qui m’étonne, c’est que dans plusieurs cas, ces personnes sont persuadées d’avoir raison, alors que par définition, personne ne sait de quoi demain sera fait, surtout dans un contexte que notre société n’a pas connu depuis des dizaines (centaines ?) d’années.

------------------------------------------------------------------------------

LECTURES

Rapports annuels, blogs, forum. Confcalls d’Amiral gestion, et confcall de Bassac.

Dernière modification par tcheco (01/04/2020 12h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #38 28/07/2020 09h17

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145  

SUIVI DU PORTEFEUILLE AU 31/06/2020.

Perf YTD -3,5% (vs MSCI world à -5.6%)
Valeur de part : 140 après 78 mois, vs 163 pour le MSCI world.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7327_q2_2020.jpg

MOUVEMENTS DU TRIMESTRE

49.900€ d’apports
Mouvements les plus notables :
- Allégements sur Bassac autour de 42€ pour rééquilibrer le portefeuille
- Aller-retours sur FFP
- Allégements sur Gaia autour de 9.5$
- Réachat de BRK B
- Réachat de Guillin

Je reste étonné de la reprise rapide des marchés alors que je pense que les impacts économiques seront importants et visibles assez longtemps.
Mon importante poche de liquidités m’a pénalisé sur la montée des cours, mais je dors mieux comme ça compte tenu du contexte.

Pas bcp d’actualités sur mes sociétés :
-Gaia a annoncé que le trimestre serait bénéficiaire avec une bonne dynamique au niveau des abonnés.
-AK de Réalités, à laquelle le management a largement participé (je n’y ai pas participé mais j’ai conservé mes titres).
-Bons résultats pour Guillin qui profite de la situation sanitaire.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur