Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 10/02/2017 16h04

Membre (2017)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   115  

Bonjour,
Ces dernières années j’ai constaté ces phénomènes concomitants:
*des politiques monétaires fortement expansionnistes, dans les principaux pays ou zones du monde.   *Une propension marquée pour de grandes entreprises à distribuer davantage (quitte à s’endetter bon marché) de dividendes et à racheter toujours plus d’actions. Donc une destruction de capital de sociétés listées.
Cette océan de liquidités  ne fait pas que se réinvestir dans ses habitats naturels, il a cherché de nouveaux horizons.  L’immobilier, l’investissement en infrastructures, et les entreprises non côtées, plus petites et aux perspectives de croissance plus fortes que les géants du Nasdaq ou autres large caps. Les licornes sont apparues, témoignant de l’intérêt décroissant des émetteurs  à se faire lister (contraintes réglementaires excessives) ainsi que des investisseurs à aller sur les bourses (volatilité extrême pour des contraintes de valorisation également très lourdes).
Mais pour le particulier que je suis, c’est difficile de profiter du mouvement tectonique l’afflux de liquidités vers les sociétés non-cotées. Le ticket d’entrée, même pour un patrimoine confortable, est souvent élevé, et il faut renoncer à notre précieuse liquidité et transparence que nous offre les marchés listés.
Et puis j’ai découvert l’été dernier que Lyxor avait un ETF sur les sociétés de Private-Equity. Celles qui justement réalisent des collectes vigoureuses de cet océan de liquidités, sur des supports long termes et chargés comme des mules. Un fromage.
J’ai fait un ticket et je n’ai qu’un regret : ne pas avoir moi aussi mis le packet dessus. C’est à mes yeux, pour le particulier, le meilleur moyen de participer à ce marché très difficile d’accès. Les entreprises qui le composent sont aussi difficiles à suivre, à connaître, à accéder je trouve. Les frais sont de 0,7% mais je ne trouve pas ça cher payé pour la liquidité, la faible volatilité, la diversification surtout, et l’accès à un marché très fermé.
Ah, cerise sur le gateau: 3,25% de dividendes sur la base des cours actuels.
Ce tracker s’appelle privex (code pvx) a un encours de 100M actuellement de mémoire, et lyxor en est le promoteur. Je suis long et  entends surpondérer l’exposition.

Mots-clés : lyxor, non côté, private equity

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 10/02/2017 17h53

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3312  

Attention, vous n’investissez pas via le tracker dans des sociétés non-cotées, mais dans des holdings cotées qui ont des participations dans du non-coté ET du coté.

Typiquement : Orix, Investor AB, Wendel, Ares Capital, Eurazeo, etc.

En pratique, ces sociétés-holdings suivent l’évolution des marchés boursiers en les amplifiant, notamment car elles sont souvent très endettées.

Je vous laisse voir ce qui s’est passé avec Wendel en 2009.

Flavius a écrit :

Les frais sont de 0,7% mais je ne trouve pas ça cher payé pour la liquidité, la faible volatilité, la diversification surtout, et l’accès à un marché très fermé.

En réalité :
1) ces actions sont très volatiles quand le marché est volatile,
2) il y a pas vraiment de diversification,
3) le marché n’est pas fermé (enfin si, le "véritable" marché du private equity l’est) puisque vous auriez pu acheter directement Wendel ou autres comme n’importe quelle action,
4) quand on regarde le top 10 de la composition du-dit tracker, finalement tout à fait banal, les 0,7% de frais sont en fait assez élevé.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#3 10/02/2017 18h50

Membre (2017)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   115  

Effectivement je distingue dans les membres qui composent l’indice deux types de sociétés. Celles comme Eurazeo qui sont comme vous l’expliquez. Ce n’est pas le but recherché de mon investissement. Des holdings par essence avec du levier, et une décôte sur la valeur des actifs détenus en nom propre.

Le (très) gros de la troupe sont des gérants d’actifs qui effectuent les investissements en sociétés non cotées pour le compte de leurs clients (institutionnels, family offices etc.) .  Leur performance ne dépend pas tant (un peu quand même) de la valeur des participations prises pour leurs clients, que du montant de fonds gérés, comme on peut l’évaluer pour Blackrock ou Amundi. Et ces sociétés, c’est mon pari, prospèrent car elles captent des montants récupérés des dividendes, rachats d’actions de sociétés listées pour se chercher une place vers un monde plus rentable, moins volatile (et moins liquide mais ces acteurs peuvent se le permettre) .

Ce business modèle me convainc d’autant plus que, contrairement à des gérants d’actifs sur les marchés organisés, les fonds collectés le sont pour du très long terme (au moins 5 ans) avec des frais encore très gras ( de 1 à 3% annuel), ce qui donne une belle visibilité sur le business model de ces gérants. quand je vois les valorisations des grands gérants d’actifs ( 16 à 17) je note que c’est en ligne pour les principales lignes (AB investor par exemple). je n’ai pas l’équipement pour acheter des valeurs canadiennes, japonaises, suédoises de façon performantes, inférieures à 0,7% sur un CTO.

Mon optimisme sur ce tracker repose donc sur 3 leviers:  la croissance soutenue, durable, de la collecte (voir mon premier post) , la distribition assez généreuse (3,25%) qui sert de filet de protection, et des valorisations à mi chemein entre les valeurs "value" et celles ’croissance’, ce qui permet d’espérer  et des profits en hausse  et des PER plus élevés .
La volatilité ne me gène pas, depuis 6 mois que je suis long je ne l’ai pas encore éprouvée.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 10/02/2017 22h31

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2590  

Le rapport mensuel (à télécharger ici) à fin 2016 indique notamment :


L’ETF a été lancé en 2007 avec une valeur de 8.59€, donc semble (7.44€ ce soir) avoir baissé depuis son lancement (si on néglige les coupons distribués, 0.24€ pour le dernier).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 10/02/2017 23h34

Membre (2017)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   115  

Je n’avais pas vu l’historique si loin. Il y a 10 ans, le CAC était à 6000 aussi.
Je n’aurais jamais regardé ce sous-jacent avant de prendre la mesure des nouveaux paradigmes du marché. Quantitative easing, "stagnation séculaire" de la croissance dont le point de passage obligé est l’innovation et la technologie, taux négatifs etc.
Ce tracker remplit une bonne partie de ma case "actions non côtées" et je le regarde comme tel: un actif potentiellement très volatil.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 27/09/2020 19h18

Membre (2015)
Réputation :   3  

Cherchant à investir dans le PE, je suis intéressé par l’ETF Lyxor (PVX).
Au vu des commentaires ci-dessus, je comprends qu’il n’est pas parfait, mais je ne trouve pas d’alternative facilement accessible (via CTO ou AV).
Ai-je manqué quelque chose ?
Merci d’avance.

Dernière modification par yaka (27/09/2020 19h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 07/02/2021 23h13

Membre (2017)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   115  

Petite mise à jour sur ce tracker que j’ai toujours en portefeuille.
Sur les 3 dernières années le total return dividendes réinvestis est de 45%, soit 13,5% annuels. (sur 5 ans et 1 an respectivement 15,5%  et 6,8% annuels).
Les principales positions sont les actions de Investor AB, Brookfield AM, Partners group holding, Orix partners, 3i group plc , Kinnevik AB etc.   On trouve plus loin en petites positions les françaises Eurazeo et Wendel. L’etf compte 25 lignes.
Sur un an la meilleure performance est Kinnevik AB: + 164%
la pire est celle d’Aurelius equity : -40%
Le bid/ask est de 0,12% , les frais toujours à 0,7% , le montant des actifs n’est plus qu’à 24M d’euros.
Je suis un peu surpris du peu d’engouement pour cet etf, mais l’indice Privex est juste un indice propriétaire de la SG. Les institutionnels ont une poche directe de Private Equity. Ce sont peut-être les raisons de la baisse de l’encours. Toujours est-il que l’etf "fait le job" pour le particulier que je suis.
Après avoir pesé un investissement sur le fonds BPI entreprise, j’ai jeté l’éponge pour des tas de raisons et préfère les "inconvénients" de l’etf (volatilité) pour mon exposition en Private Equity. Les sociétés sous-jacentes ayant accès aux licornes et autres sous-jacents auxquels je ne peux avoir accès à travers l’offre classique de fonds de Private Equity.
J’ai complété le dispositif avec un achat (en trading) de l’action Prosus. Et regrette de n’avoir pu me positionner sur Softbank. C’est donc de façon indirecte, via des actions cotées, que je me positionne.
J’assume préférer volatilité et liquidité, à un fonds gourmand en frais et illiquide. Le principale inconvénient reste, à mes yeux, la corrélation avec les grands indices.
J’aimerais expérimenter les SPAC. Mais je n’ai pas trouvé de véhicule sur Euronext qui soit accessible. Si vous en connaissez cela m’intéresse.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 18/05/2021 17h07

Membre (2017)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   115  

Fin de l’histoire.
L’etf suscite peu d’engouement et Lyxor, qui se fait absorber par Amundi, a décidé de solder le compartiment.
Aujourd’hui est le dernier jour de cotation de PVX. Je l’aimais bien ce tracker:
Performance Ytd  +26%
Performance annualisée sur 5 ans avec dividendes réinvestis: 15,95%
sur 10 ans: 13,45% par an.
La dispersion des performances de l’indice justifie pleinement à mes yeux l’usage d’un etf.
J’aurais sûrement choisi les valeurs françaises en l’absence: Eurazeo 9,5% annuel sur les 10 dernières années, Wendel 5%, avec plus de volatilité.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #9 18/05/2021 17h34

Membre (2016)
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   664  

Vous pouvez vous consoler avec IPRV chez Ishares qui est en fait mieux construit smile
On en parle sur la file private equity
En revanche vous devrez acheter Investor AB à côté (mais ce n’est pas vraiment une mauvaise idée d’investissement)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #10 25/03/2022 17h55

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   301  

Pour les nostalgiques du PVX de Lyxor et pour ceux qui cherchent une alternative au Ishares Listed Private Equity il est à noter l’apparition d’un nouvel ETF investissant dans les holdings cotées :FlexShares Listed Private Equity UCITS ETF (FLPE).

Plus de détails dans le post 177 de la file Holdings d’investissement : Eurazeo, Wendel, Altamir Amboise….

Dernière modification par Shagrath (25/03/2022 17h55)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur