Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 12/01/2017 11h11 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Réputation :   

Hello,

Je débute dans la vie active, étant en CDI depuis 1 an et demi.
J’ai récemment demandé une première augmentation à mon employeur (1150€ net à 1300€ net mensuel) en attente de validation.
Ce qui m’a amené à me poser la question sur l’imposition, j’aurais sûrement du me poser la question avant de demander l’augmentation.

Si je ne m’abuse, le seuil d’exonération d’impôt pour une personne seule est fixé 14 470€, ayant gagné 13 800€ sur l’année 2016, je ne paierai pas d’impôt.

Mais en prenant en compte mon augmentation, si elle est accordée, alors cela passerait mes revenus à 15 600€, soit une imposition à 14%. 15 600x14/100 = 2 184€. 15 600 - 2 184€ = 13 416€.

En gros, je gagnerai moins à être augmenté de 150€ mensuels ??? Pire encore, je perdrai de l’argent ?
Ai-je fait une erreur dans le calcul ?

Merci

Message édité par l’équipe de modération (12/01/2017 11h29) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par Dreamin (12/01/2017 11h12)

Mots-clés : barème, impot, ir, revenu

Hors ligne

 

#2 12/01/2017 11h15 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Banni
Réputation :   40 

Malheureusement vous n’êtes pas le seul à ne pas savoir comment marche les impôts sur le revenus en France, alors que tout salarié devrait être au point sur ces notions !

Ce sont des tranches d’imposition, vous ne payez 14% que sur ce qui est au dessus du seuil 0%

Hors ligne

 

#3 12/01/2017 11h19 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Réputation :   45 

Bonjour,
L’IR est un impôt progressif, vous ne payerez donc pas 15.600 EUR à 14% mais:

Tranches    Taux    Revenus    Impôt
Jusqu’à 9710 €    0,00 %    9 710 €    0 €
Entre 9710 € et 26818 €    14,00 %    5 890 €    825 €
Total    5,29 %    15 600 €    825 €

Avec la décote vous payerez à priori (sauf changement) 223 EUR:

Impôt base avant décote: 825 EUR
Décote: -546 EUR
Impôt au barême: 279 EUR
Réduction loi de finance: -56 EUR
Total dû: 223 EUR

Dernière modification par maxlille (12/01/2017 11h22)

Hors ligne

 

#4 12/01/2017 11h19 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   127 

Sans vouloir me faire de pub : Impact d’un changement de tranches d’imposition

Les tranches d’imposition ne sont plus à jour (je vais les remettre à jour) mais le principe reste valable.


Objectif-Tune, mon blog sur l'investissement immobilier

Hors ligne

 

#5 12/01/2017 11h24 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318 

[edit] Déjà répondu

Dernière modification par Faith (12/01/2017 11h25)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#6 12/01/2017 11h32 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1870 

Sujet également traité ici :
Le mythe de l’effet de seuil de l’impôt sur le revenu

Et comme dit Kiwai10, c’est juste affolant de voir le nombre de personnes qui n’ont pas compris ce principe de progressivité de l’IR.

Hors ligne

 

#7 12/01/2017 11h40 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   68 

Bonjour,

Il  y a d’abord un abattement de 10% qui comprend à vos frais: 15600*0.10=14040€
Ensuite on défalque la tranche à 0% 14040-9710€=4330€
Ensuite on applique les 14% > 4330*0.14=606.20

Au titre de la décote vous avez droit a 608€ >608-606.20=0

Vous ne paierez donc rien!

Calcul d’impôt

@IH notez que même ceux qui pensent être juste tombent faux.

Bonne journée.

Dernière modification par mehdi57 (12/01/2017 11h43)


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#8 12/01/2017 11h46 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   66 

En même temps, estimé à l’euro près n’est pas le plus intéressant. Il faut d’abord comprendre le principe et estimé à la louche ce qu’on va payer.

Dreamin, les impôts sont quand même bien faits. Plus vous gagnez, plus vous payez d’impôts mais à la fin, il vous en reste toujours plus que si vous n’aviez pas été augmenté. Donc foncez !
Or considération de réduction fiscale, la logique voudrait que tout le monde soit content de payer plein d’impôt ! Car plus vous payez d’impot et plus il vous en reste dans la popoche à la fin de l’année ! smile

Dernière modification par Kabal (12/01/2017 11h47)

Hors ligne

 

#9 12/01/2017 12h01 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   954 

Il y a de nombreux pièges effectivement.

Déjà sur le revenu imposable :
- ce n’est pas le "net à payer". Bien prendre la ligne "net imposable" sur la feuille de paie. Ne pas oublier l’effet d’un salaire versé irrégulièrement (13e mois, primes…).
- Si c’est sur une année déjà entièrement écoulée, vous trouvez généralement sur la feuille de paie de décembre le récap des totaux annuels dont le "net imposable" ; ça vous évite de devoir faire l’addition.
- Si c’est sur une année à venir, attention à l’effet réel de l’augmentation. Généralement, l’employeur décide ses augmentations sur le brut. Si les charges salarié changent, votre "net imposable" n’augmentera pas en exacte proportion de de votre brut. C’est à dire que s’il vous a annoncé "+13%", c’est très probablement +13 % en brut, donc pas forcément +13 % en net imposable.
Sur l’impôt :
- il y a ensuite l’abattement de 10 % pour frais (si on ne déclare pas les frais réels).
- il peut y avoir ensuite divers crédits d’impôt ou réductions d’impôts
- il y a ensuite l’effet de progressivité de l’IR où le taux s’applique par tranche, comme bien expliqué par les intervenants précédents
- il y a ensuite l(effet de la décote…

Le mieux est donc d’utiliser le simulateur des impôts… A condition d’avoir bien le chiffre du revenu net imposable et non pas le net à payer (cf. mes trois premiers tirets ci-dessus).

Dernier facteur qui intervient : l’année blanche fiscale en 2017 !

Bon courage.

Dernière modification par Bernard2K (12/01/2017 12h03)

Hors ligne

 

#10 12/01/2017 12h31 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   322 

Il ne faut pas non plus oublier le cadeau fait par Hollande : la participation de l’enterprise à la mutuelle est imposable donc il ne suffit pas de voir son salaire net.

Hors ligne

 

#11 12/01/2017 13h37 → Augmentation de salaire et augmentation de l'impôt sur le revenu ? (barème, impot, ir, revenu)

Membre
Réputation :   15 

Déjà sur le revenu imposable :
- ce n’est pas le "net à payer". Bien prendre la ligne "net imposable" sur la feuille de paie. Ne pas oublier l’effet d’un salaire versé irrégulièrement (13e mois, primes…).
- Si c’est sur une année déjà entièrement écoulée, vous trouvez généralement sur la feuille de paie de décembre le récap des totaux annuels dont le "net imposable" ; ça vous évite de devoir faire l’addition.
- Si c’est sur une année à venir, attention à l’effet réel de l’augmentation. Généralement, l’employeur décide ses augmentations sur le brut. Si les charges salarié changent, votre "net imposable" n’augmentera pas en exacte proportion de de votre brut. C’est à dire que s’il vous a annoncé "+13%", c’est très probablement +13 % en brut, donc pas forcément +13 % en net imposable.
Sur l’impôt :
- il y a ensuite l’abattement de 10 % pour frais (si on ne déclare pas les frais réels).
- il peut y avoir ensuite divers crédits d’impôt ou réductions d’impôts
- il y a ensuite l’effet de progressivité de l’IR où le taux s’applique par tranche, comme bien expliqué par les intervenants précédents
- il y a ensuite l(effet de la décote

Petite erreur, les réductions et crédits d’impôts s’appliquent après l’application du barème.
La chaîne est plutôt comme ça (pour un contribuable qui n’a qu’un salaire comme revenu) :
Salaire net imposable de l’année
-> application de l’abattement forfaitaire ou des frais réels
-> application des déductions (type PERP, rachats de trimestres de retraite etc)
-> application du quotient familial et du barème (dont mécanismes de plafonnement du quotient ou de demi-parts spécifiques) = calcul de l’impôt brut
-> application de la décote
-> application des réductions / crédits d’impôts = calcul de l’impôt net (qui peut être négatif du fait des crédits d’impôts et d’eux seuls).

C’est pour ça qu’il ne faut surtout pas mélanger les termes "réduction" et "déduction", au risque de se méprendre totalement sur le mécanisme de baisse de l’impôt
Déduction = enlever à un revenu (salaire etc.) = avant application du barème
Réduction = enlever à l’impôt brut = après application du barème

edit 2 : on croit qu’avec ce système (première tranche 0% + décote)  les bas revenus ne paient rien, mais en fait c’est un peu faux. Si on prend en compte la CSG non déductible et la CRDS (2,9% en tout), les bas salaires paient une espèce de flat tax qui est en fait la vraie première tranche d’imposition.

Il ne faut pas non plus oublier le cadeau fait par Hollande : la participation de l’enterprise à la mutuelle est imposable donc il ne suffit pas de voir son salaire net.

Une entreprise qui établit bien ses fiches de paie est censé intégrer cette participation dans le net imposable qui figure à la fiche de paie, au même titre que les avantages en nature etc.

Dernière modification par FXB67 (12/01/2017 13h51)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech