Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 09/02/2017 16h43 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   

Je trouve que c’est une question qui mérite d’être posée. On peut considérer que c’est un scénario peu probable, mais pas impossible. Et comme l’impact sur la valorisation de nos investissements est susceptible d’être fort, cela vaut le coup de se demander comment le hedger.

Ceci dit je n’ai pas encore trouvé de solution très convaincante :

- si cela se traduit uniquement par une hausse de la prime de risque des actifs français/européens, la diversification géographique suffit. On peut éventuellement compléter par des options hors de la monnaie.

- si on envisage vraiment un scénario de "Frexit" avec contrôle des changes etc, je ne pense pas qu’il suffise de détenir un compte (déclaré) dans une banque étrangère. Même si techniquement un gouvernement LePen ne peut pas saisir des actifs à l’étranger, rien de les empêchera de taxer sur la base de l’actif total (ie yc les actifs à l’étranger).

Le seul apport d’avoir un compte à l’étranger c’est de pouvoir basculer rapidement ses avoirs, mais dans ce cas il faut également partir physiquement pour devenir non résident…

Tetrapil

Hors ligne

 

#27 09/02/2017 19h30 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   45 

La question mérite d’être posée.

Si on pousse le délire très loin, en effet, il faut prévoir de quitter le territoire physiquement. Dans un délire paranoïaque total, les avoirs à l’étranger peuvent constituer la bouée ultime.
Allemagne années 30. Russie 1917.

En fait, les optimistes sont souvent les gens qui ne connaissent pas l’histoire. (Les pessimistes étant ceux qui s’enrichissent le moins : ils placent sur le livret A).

Penser le pire c’est parfois juste être raisonnablement optimiste. La dissuasion nucléaire française autonome c’est l’idée qu’aucune alliance de défense n’est suffisamment solide à long-terme pour lui faire confiance.

Qui aurait pensé que l’OTAN pouvait être mis en danger par un retrait américain ?

Penser le pire en ouvrant un petit compte simplement chez IB au cas où, c’est probablement faire une erreur de prévision, mais ça ne coûte pas bien cher. Et c’est là, prêt à recevoir un virement rapidement.

Warren Buffet dans sa lettre aux actionnaires est toujours optimiste, tout en prévoyant à chaque fois le pire.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne

 

#28 09/02/2017 21h44 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   86 

Petite erreur qui revient souvent Warren Buffett smile


Stay away from negative people. They have a problem for every solution.

Hors ligne

 

#29 09/02/2017 23h13 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   12 

Je pense que ce qui semble des délires paranoïaques ou des scenarii extrêmes ne doit pas être pris à la légère. Il me semble qu’une saine gestion est aussi une gestion qui se prépare à ce à quoi on ne s’attend pas. L’histoire pas si lointaine nous rappelle que les "tail risks", ne sont pas à négliger. Et c’est un fait que l’homme a une propension à surpondérer les évènements récents et minorer ceux lointains.
Ainsi, avoir de l’or physique répond à des scenarii différents du tracker gold;  l’immobilier physique n’est pas la même exposition que les SCPI. Sans hiérarchiser les actifs, les risques sont différents. les catastrophes naturelles, les exils forcés, les guerres, les devises qui partent en fumée, font partie de l’humanité et doivent être considérées comme des éventualités. Je me souviens de cette phrase de Nassim Taleb, l’auteur du cygne noir: "on se trompe sur les probabilités il faut agir en fonction des conséquences". Alors sans rentrer dans la paranoïa et effectivement parier pour un scénario catastrophe, sans renoncer à avoir un patrimoine rentable,  j’ai pris des dispositions pour les éventualités, que j’espère hautement improbables décrites ci-dessus. Autant le faire à froid.

Hors ligne

 

#30 10/02/2017 09h31 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   

Et peut-on savoir lesquelles ?

Hors ligne

 

#31 11/02/2017 15h44 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   

Gog a écrit :

Sans aller jusque-là, vous pouvez ouvrir dans une banque française, celle qui vous fournit votre compte courant, un compte en devise étrangères. Ça ne vous mettra pas à l’abri d’un gel des actifs mais ça vous met à l’abri d’une dévaluation/(hyper-inflation).

Je crois qu’en argentine en 2001, ceux qui avaient des compte libellé en dollars US , ne pouvaient pas faire des retrait en dollars, les retraits devaient forcément etre convertis en pesos aux taux officiel de 1 peso = 1 usd. alors que le taux réel etait de 4 peso = 1 usd ( le vraix prix pour acheter un produit importé , médicament, verres de contacts … )

=> ils n’ont pas été protégés de la dévaluation.

Corralito - Wikipedia
Corralito ? Wikipédia

A propos des actifs tangibles ( immobilier ), un appartement loué en France avec un loyer de 500 euros, se retrouvera avec un loyer de 500 francs. ( ou de 500 drachmes si il est situé en Grèce ) => ces actifs seront un peu chahutés aussi, ce qui a long terme ne sera pas grave si c’est une crise temporaire et si l’économie du pays se reprend.

se préparer au pire , et espérer le meilleur …


“The trouble with not having a goal is that you can spend your life running up and down the field and never score.” - Bill Copeland

Hors ligne

 

#32 23/02/2017 20h32 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   37 

Bonjour à tous,

Sans rentrer dans le débat des programmes, etc, il y a une candidate qui pourrait bien s’imposer et qui a pour programme de sortir de l’euro, de créer une nouvelle monnaie, et de rembourser la dette de la france avec cette nouvelle monnaie qui serait dévaluée.

Logiquement, les économistes disent que la France sera immédiatement classée en défaut de paiement, que les produits importés vont voir leurs prix flamber (pétrole par ex), qu’il y aura une forte inflation, et que le patrimoine des français immobilier et financier sera dévalué dès qu’on sortira de l’achat de produits franco français.

Du coup, avez vous des exemples où des rentiers ont pu protéger leur patrimoine dans ces conditions?
Comment ont-ils fait ?

Vous conseillez :
achat d’or
de bitcoin
autre

Hors ligne

 

#33 23/02/2017 20h55 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   16 

Bon, je vais faire bref, mais quelques points me semblent à rappeler:

-Le Pen n’a jamais gagné d’élection, Tant bien même elle aurait 40% au premier tour, elle perdrait au second.

-La crainte d’un passage au franc et le défaut de paiement: bof, la majorité de la dette française est basée en droit Français (Cf lex monetae).

-La chute de du franc: juste pour info, vous avez déjà regardé le cours de l’euro par rapport au dollars sur les 10 dernières années? Vous avez l’impression que l’intégralité des européens sont ruinés du fait de cette chute? Vous avez personnellement protégé votre épargne face à cette chute incroyable?

-Quid des annonces d’économistes similaires de catastrophes "immédiates" suite à l’élection de Trump et du Brexit? Cela sent le déjà vu.

Bref, je ne conseille ni l’or, ni les bitcoins, ni le yen mais un peu moins de médias catastrophe.

Hors ligne

 

#34 23/02/2017 21h11 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   172 

Je partage ce dernier point de vue ; je pense même que la Le Pen pourrait perdre des électeurs entre les 2 tours.

En effet, l’électorat de cette personne, ou plutôt de cette famille, repose sur deux piliers :

- le lumpenprolétariat issu du monde agricole ou industriel, géographiquement concentré sur l’arc nord-est du territoire,
- les retraités aisés et racistes qui se concentrent principalement sur l’arc  méditerranéen.

Si on peut penser que le 1er pilier ne changera pas d’avis entre les deux tours, il n’en va pas de même pour le second : in fine, l’amour que ces gens-là vouent à leurs propres € l’emportera sur la haine qu’ils nourrissent envers les populations d’origine étrangère.

Voilà ce qui me fait estimer qu’il n’y a pas lieu de verser dans le catastrophisme. Cela étant écrit, je déserte sur le champ le forum pour écouter Mélenchon à la TV.

Hors ligne

 

#35 23/02/2017 21h34 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   216 

Eldoradoimmo a écrit :

Logiquement, les économistes disent que la France sera immédiatement classée en défaut de paiement

Les économistes disent effectivement ça. Mais ils précisent que ce n’est qu’un statut, comme une case qu’on coche sur un formulaire. Ca n’est pas en soit suffisant pour inférer la suite.
L’inflation ne serait seulement pas due à un simple retour au franc, mais surtout à une éventuelle impression en masse de monnaie.
La candidate dont vous parlez aurait (d’après les économistes dont nous parlons) prévu d’être raisonnable avec l’émissions de monnaie (mais, pas grand monde n’y croit…)

Du coup, avez vous des exemples où des rentiers ont pu protéger leur patrimoine dans ces conditions?
Comment ont-ils fait ?

Vous conseillez :
achat d’or
de bitcoin
autre

Ce dont vous parlez, ce serait en cas de krach mondial.
Si ces pour vous protéger seulement d’un retour au franc, avoir des actions en devises étrangères, ou même en euro dans des entreprises majoritairement étrangères suffirait largement.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#36 26/02/2017 13h28 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   70 

Edito Investir n°170225 du 25/02/2017 a écrit :

Concrètement, les gérants d’actions internationales ignorent la France dans leurs allocations d’actifs. Même Scor, dont le métier de réassureur consiste à analyser les risques, se montre très préoccupé par la montée du populisme dans l’Hexagone, car il va avec une forte probabilité d’un abandon de l’euro. Concrètement, Denis Kessler, le patron emblématique, nous explique que « Scor a vendu toutes ses dernières obligations d’Etat françaises cette semaine. Le groupe n’a plus une seule dette française à son bilan » !

Scor a vendu ses dernières obligations d’Etat françaises

Une position radicale qui rappelle celle prise par le réassureur la veille de l’éclatement de la crise des dettes souveraines à l’été 2011. Scor avait alors eu le flair de céder toute son exposition à la Grèce avant le mouvement de panique.
Investir poursuit son mouvement de réduction de l’assurance-vie en euros dans son allocation d’actifs. En 2016, ce poste a été ramené de 18 % à 7 %. Je l’abaisse encore à 5 % et augmente dans les mêmes proportions la poche assurance-vie en unités de compte pour y loger uniquement des obligations à haut rendement américaines et émergentes.

J’ai donc recherché quel contrat d’AV et quel support OPCVM serait les plus intéressant dans cette optique.

Pour le contrat, je pense à Linxea Spirit car les frais de gestion sur la partie UC ne sont que de 0,5% (contre 0,6% au minimum pour les autres contrats internet).

Au niveau du choix des OPCVM proposé sur ce contrat, j’ai sélectionné cse fonds obligations internationaux noté 5 étoiles chez Morning star :
- Templeton Global Bond Fund A(acc)EUR
- M&G Global Macro Bond Fund Euro A Acc
- Carmignac Portfolio Global Bond A EUR Acc

Qu’en pensez vous ?

D’un côte, cette stratégie permet de se couvrir contre tout événement de type frexit mais en contre-partie, on s’expose à une remontée de l’USD qui serait défavorable pour les obligations US.
Je ne considère donc cette piste que comme une couverture pour diversifier les risques et serait donc moins offensifs que le journal Investir ou Scor qui semblent vraiment bearish sur les obligations d’état française.

Quid de la répartition ?
Comme les fonds euros ne rapportent quasiment plus rien, je privilégierais donc un peu plus la part obligations internationales et choisirait les fonds euro dits "alternatifs" qui ont une composante immobilier plus importante.
A priori, j’opterais pour une répartition
- 1/3 fond euro allocation LT
- 2/3 OPCVM obligations internationales

Mes interrogations :
- étant donné que ces supports ne devraient avant tout défensif (donc peu de rendement espéré) et que la détention devrait être pour le LT, je m’interroge si la détention en direct sur un CTO ne serait pas mieux car les 0,50% de frais sur UC risque de représenter une part importante du faible rendement espéré.
- Si l’on est dans cette optique, pourquoi ne pas privilégier l’achat direct d’obligations internationales pour économiser sur les frais de gestion ?

Hors ligne

 

#37 26/02/2017 13h51 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   346 

Oliv21 vous écrivez:

"Si l’on est dans cette optique, pourquoi ne pas privilégier l’achat direct d’obligations internationales pour économiser sur les frais de gestion ?"

Bonne idée!

Ou alors en etfs gouvernements EM bien diversifies qui rapportent du 5.3 a 5.6% de i-shares et ce en diverses devises dont aussi en euro hedge … j’ai ces 3  etfs en portefeuille car ce sont mes preferes mais il y en a d’autres…
Ce sont des etfs "irlandais" donc pas de retenue a la source
- EMBE
https://fr.investing.com/etfs/ishares-j … cid=980292
-SEML
https://fr.investing.com/etfs/ishares-b … cid=949378

et du HY US
https://fr.investing.com/etfs/ishares-i … ?cid=46820

Dernière modification par sissi (26/02/2017 14h25)

Hors ligne

 

#38 03/03/2017 08h00 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   229 

Cela fait 2 fois que je reçois ce type de message de connaissance en 1 semaine (en dehors de multiples MP sur l’AV LUX qui démontrent déjà une certaine crainte dans le système français). Le premier, me suis dit amusant, le second, je commence à m’inquiéter pour l’état d’esprit des français et leur vision de l’avenir …

je possède actuellement 300K de cash/livrets bancaires
au vu des incertitudes électorales j’ai pensé convertir en billets 200€ & mettre dans un safe en banque
j’ai également pensé à alimenter une assurance vie luxembourgeoise avec BNP Cardif qui semble le + attractif
voire à convertir en valeurs or, physique ou non; mais je n’aime pas la relique, elle a bien monté déjà, taxes & co…
Convertir en CHF, une bonne idée ?
Toi qui es un pro, as-tu un conseil à me donner ?

Hors ligne

 

#39 03/03/2017 08h30 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   43 

"
[…]
During such scary periods, you should never forget two things: First, widespread fear is your friend as an investor, because it serves up bargain purchases. Second, personal fear is your enemy. It will also be unwarranted. Investors who avoid high and unnecessary costs and simply sit for an extended period with a collection of large, conservatively-financed American businesses will almost certainly do well
"


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#40 03/03/2017 08h33 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   215 

Vivant en Thaïlande, je peux vous assurer que beaucoup de concitoyens font des investissements hasardeux et bien souvent au nom d’une tierce personne notamment pour ne pas laisser leurs avoirs en France, par crainte en autre qu’on les leur reprenne.
Ils perdent la raison en croyant lutter contre un mal et se jettent dans un autre, bien réel et plus probable.

Hors ligne

 

#41 03/03/2017 18h20 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   -6 

Bonjour,

Pour ceux que cela intéressent, notre regard sur cette question de plus en plus soulevée :

“ Si j’ouvre un contrat d’assurance vie luxembourgeois, mon argent sera-t-il converti en euros forts du fait qu’il soit placé à Luxembourg? ”

https://www.lesexpertsluxembourg.com/ac … euro-fort/

Au passage… citer Cardif Luxembourg pour se protéger c’est comme aller se cacher chez Mc Donald pour une pomme de terre..

Il y a d’autres assureurs à privilégier à notre avis…

Tout dépends de l’objectif…

https://www.lesexpertsluxembourg.com/wp-content/uploads/2017/02/2017-02-28-Cartoon_modif.jpg

A bientôt!

LesExpertsLuxembourg.com

Dernière modification par LesExpertsLuxembourg (03/03/2017 18h32)

Hors ligne

 

#42 03/03/2017 18h38 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   172 

J’ai parcouru ce lien et j’en ressors avec une grande envie de vous coller un -1 illico ; enfin, d’autres collègues s’en chargeront.

La ficelle est un peu voyante, mais parfois efficace : exploiter la trouille des imbéciles pour mieux les plumer !

Après tout, les imbéciles aisés et même très riche, cela existe pour peu qu’ils aient fait un gros héritage ; néanmoins, je n’ai pas le sentiment qu’ils soient très nombreux sur ce forum.

Déjà ça marchait bien en 1981 après l’élection de Mitterrand, quand petits et grands bourgeois partaient planquer leurs "éconocroques" à l’étranger, tel le levreau apeuré dissimulant son brin de serpolet quand il sent les babines du loup s’approcher de son rable bien ferme.

Très franchement, je préfère encore confier mes € au gouvernement qui sera issu des élections qu’à des "experts" de votre acabit.

D’ailleurs le -1 est arrivé pendant que j’écrivais mon message !

Dernière modification par stokes (03/03/2017 18h41)

Hors ligne

 

#43 03/03/2017 19h23 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   346 

Il se trouve que j’ai non seulement parle a un gars bien cale de LesExpertsLuxembourg mais j’en ai meme recontre un … alors je sais que ce n’est pas du spam!
Ils ont un bureau et font de la gestion patrimoniale.
Le jeune a qui j’ai parle est au fait des derniers contrats ass-vie et FAS et de ce qui est en préparation chez les différents assureurs.
ils parlent "franc" - mais c’est une job et ils faut bien qu’ils vivent
Mais pour les infos et analyses ils sont forts.
Donc je rectifie et leur donne +1 car ils cherchent a faire réfléchir - et ça c’est essentiel.

Pa contre ils écrivent dans le lien :
"Mais vu que vous avez un bon gestionnaire de portefeuille, vous avez déjà une gestion diversifiée en devises étrangères sur votre contrat luxembourgeois déposé auprès d’une banque luxembourgeoise ou suisse ?.. donc vous pouvez vous estimer heureux…"

Et la je me dois de leur répondre que beaucoup d’entre nous gèrent eux-mêmes leurs portefeuilles dans un compte multi-devises - et ne veulent pas payer pour un gestionnaire …

Et les FAS en gestion directe vont arriver bientôt … parait-il - n’est ce pas?

"On n’est jamais mieux servi que par soi-même" dit-on… pas sur mais possible!

Dernière modification par sissi (03/03/2017 19h34)

Hors ligne

 

#44 03/03/2017 19h29 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   172 

Sourire…..ils ne parlent pas "franc" mais "du franc", ce n’est pas la même chose !

Hors ligne

 

#45 03/03/2017 19h31 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   346 

Sourire… ils sont carres = francs! Pas la langue de bois des… banquiers/gestionnaires etc

Et oui ils parlent du franc suisse - mais je prefere l’USD et le GBP !
Allez donc trouver du rendement en Franc suisse haha!
Sans parler des frais de garde et frais énormes de transactions chez nox voisins banquiers Suisses!

On va tranquillement gérer nos devises et développer nos stratégies nous-mêmes haha! Au Lux ou chez IB!

Dernière modification par sissi (03/03/2017 19h34)

Hors ligne

 

#46 03/03/2017 19h40 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   229 

Des professionnels qui dénigrent publiquement le premier assureur de la place appartenant certainement à la banque la plus solide de la zone euro sont très peu crédibles à mon avis

La rétrocession de frais de Cardif ne doit pas être assez bonne j’imagine

J’ai du 6% nominal en obligations sur du CHF depuis de nombreuses années hors gain en capital et hors gain de change

Je suis sur une opération de merger arbitrage qui si elle aboutit va me faire gagner 10% en CHF sur 3 mois

Je préfère être long sur une devise forte qui monte par rapport à ma monnaie de consommation que sur une monnaie faible d’alcoolo consanguin tel que le sterling

Hors ligne

 

#47 03/03/2017 19h48 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   346 

Tssm

"Je préfère être long sur une devise forte qui monte par rapport à ma monnaie de consommation que sur une monnaie faible d’alcoolo consanguin tel que le sterling"

alos oui sur votre choix de franc suisse - mais le commentaire sur le GBP est…tres péjoratif et d’après moi et les Brits que je cotoye … pas justifie!!!

C’est une taquinerie j’espère! Ou une boutade ??

EDIT: j’utilise la marge pour le gros de mes trades GBP mais j’ai 2/3 de mon portefeuille en USD

Dernière modification par sissi (03/03/2017 19h53)

Hors ligne

 

#48 04/03/2017 01h08 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   215 

Tssm on a juste envie de vous coller -1 à la lecture de votre message. Vos 200 vous protègent contrairement au spam précédent mais une explication de cette pensée serait bienvenue.

Hors ligne

 

#49 04/03/2017 08h25 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Membre
Réputation :   229 

Vous avez raison les amis, ce n’est pas très élégant de ma part, je m’excuse auprès de nos amis Brits qui ont sauvé plusieurs fois mon pays de la débâcle !

Hors ligne

 

#50 04/03/2017 17h13 → Risque politique et allocation d'actifs : placer des actifs à l'étranger ? (contrôle des changes, dévaluation, euro, élections)

Administrateur
Réputation :   1585 

LesExpertsLuxembourg a écrit :

Bonjour,

Pour ceux que cela intéressent, notre regard sur cette question de plus en plus soulevée :

“ Si j’ouvre un contrat d’assurance vie luxembourgeois, mon argent sera-t-il converti en euros forts du fait qu’il soit placé à Luxembourg? ”

Sortie de la zone euro, retour vers le franc, compte et contrat d’assurance vie à Luxembourg | LesExpertsLuxembourg

Au passage… citer Cardif Luxembourg pour se protéger c’est comme aller se cacher chez Mc Donald pour une pomme de terre..

Il y a d’autres assureurs à privilégier à notre avis…

Tout dépends de l’objectif…

[url=Sortie de la zone euro, retour vers le franc, compte et contrat d’assurance vie à Luxembourg | LesExpertsLuxembourg]https://www.lesexpertsluxembourg.com/wp … _modif.jpg[/url]

A bientôt!

LesExpertsLuxembourg.com

Le droit de réponse, puisqu’ils ne peuvent plus poster :

LesExpertsLuxembourg, par email a écrit :

Nous sommes ravis d’avoir animé ce débat, nous pensions effectivement avoir
des remarques sur notre article mais pas directement se faire blacklister de
la sorte…

Loin de nous l’idée de "polluer le forum avec de la publicité",  le fil de
discussion "Risque politique et allocation d’actifs : placer des actifs à
l’étranger ?"  étant directement corrélé avec un de nos articles nous avons
cru bon de partager notre avis..  Dans ce cadre nous avons envoyé le lien de
notre blog, le copier / coller de l’article n’aurait pas eu de sens au vu du
format forum vs blog.

A priori l’envoi de quelques remarques sur votre fil aurait été mieux vu que
l’envoi du lien. Soit, grossière erreur de notre part….

Pour répondre aux différents intervenants :

> stokes :  Loin de nous l’idée "d’exploiter la trouille" … notre article
est simplement tourné en hypothèses.. encore une fois l’idée ici est de
répondre aux questions des investisseurs sur : "Risque politique et
allocation d’actifs : placer des actifs à l’étranger ?"… d’ailleurs nos
conclusions ne sont pas si farfelues que cela car certaines réponses à ce
fil sont bien sur la même longueur d’ondes… ( assurance vie lux et/ou
placements diversifiés en devises etc..).
D’ailleurs notre article se termine sur 3 hypothèses, avec une large place
au doute plutôt qu’à la panique !
"Malheureusement à ce stade nous ne pouvons vous certifier que votre contrat
d’assurance vie souscrit auprès d’une compagnie luxembourgeoise sera classé
du côté d’un euro fort, ou restera libellé en euros et ne sera pas converti
en francs."

> sissi :  Merci pour votre support, effectivement nous essayons d’avoir une
vision indépendante sur les solutions et idées d’investissements proposés
par nos partenaires banques, assureurs, promoteurs de fonds, ETF, et
autres… Étant présent sur la place et dans ce secteur depuis de nombreuses
années notre démarche avec ce site est d’abord informative vis-à-vis de nos
clients, prospects et visiteurs investisseurs, mais n’oublions pas que c’est
effectivement avant tout notre métier.
Pour le FAS et autres sujets du moment, oui nous sommes régulièrement au
courant des offres de nos partenaires étant nous-même basé au GD de
Luxembourg.
D’ailleurs, nous allons essayer de monter notre premier FAS avec gestion
"conseillée ou dirigée avec le client" (attention aux termes employés, la
requalification n’est pas loin et les assureurs qui nous lisent pourraient
attraper peur :-) ), mais il me semble que d’autres membres soient également
bien avancés.

> Tssm : Intervention rapide et piquante de votre part, attention nous avons
répondu dans le cadre du sujet de ce fil du forum : "Risque politique et
allocation d’actifs : placer des actifs à l’étranger ?"
Effectivement, Cardif lux est une très bonne compagnie, mais dans le cadre
d’une interrogation sur "Risque politique et allocation d’actifs : placer
des actifs à l’étranger ?"d’un résident français, il y a, à notre avis,
d’autres compagnies qui pourront mieux répondre à cette problématique
vis-à-vis de leurs structures intrinsèques (Nationalité, Implantations,
Offre commerciale…)… rien à voir avec un dénigrement de la marque
Cardif, cette marque aurait certainement pu être la première citée de notre
part dans le cadre d’un autre sujet de discussion avec un autre objectif.
Notre jeu de mots sur la pomme de terre doit être un peu nul, mais
malheureusement nous n’avons trouvé que cela pour un vendredi soir.
Dans ce cadre, je ne commenterai pas votre allusion sur les rétrocessions.

En conclusion :
Nous voyons régulièrement vos interventions pertinentes sur le forum, mais
sachez que ce n’est pas parce que vous souhaitez faire votre vidange
vous-même qu’il faut blacklister votre garagiste… Et n’oubliez pas que
beaucoup continu à confier leurs véhicules à leurs garagistes, voir à leurs
concessionnaires !  il faut simplement choisir le bon !
(j’espère que cette métaphore sera mieux perçue que la pomme de terre :-) )

C’est dommage qu’il n’y ait pas plus d’interventions d’acteurs
institutionnels que vous citez dans les posts, toute intervention d’un
professionnel n’est pas forcément du spam. Certains pourraient apporter des
réponses à vos questions directement sur le forum, sans pour autant être
considéré comme de la pub ?

Dans tous les cas notre note de réputation ne nous permet plus d’intervenir,
impossible donc de pouvoir regagner une note positive, la sentence est donc
assez
univoque et lapidaire… nous serons donc simplement spectateur et ne
pourront répondre à vos prochaines remarques, ne vous acharnez pas !

LesExpertLuxembourg.com

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech