Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 04/10/2017 21h54 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

Qui dit solidité dit chère en général de ce j’ai compris.
Pour les foncières disons que c’est le rendement et l’amour de l’immobilier mais je ne dépasserait jamais 10% du portefeuille en foncière.

Je constate entre le forum et autour de moi que l’analyse fondamental est plutôt rare en fait.
Mais sur quoi vous basez vous ?
Sur les journaux uniquement ?

Si j’avais fait pareil en immobilier j’aurai jamais eu autant de cash flow… Peut être qu’en bourse c’est pareil ?? Ou pas…


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#52 04/10/2017 22h51 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   356 

Cricri,
Il existe des entreprises solides qui sont peu chères. Comme vous pour l’immobilier. Ce sont ces pépites qu’il faut dénicher.
Pour vos titres, je ne peux rien dire, car je ne les connais pas (sauf Cofidur qui est une de mes premières positions). En fait tout dépend de la raison qui vous les a fait choisir. Si c’est une bonne raison, c’est parfait.

Dernière modification par JeromeLeivrek (04/10/2017 22h53)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#53 04/10/2017 23h21 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

"Il existe des entreprises solides qui sont peu chères. "

Des exemples ? ( je ferai mes devoirs ensuite )

Pour les raisons :
- Pour les trackers c’est d’avoir un fond de portefeuille diversifié.
- quelques big cap avec rendement croissant depuis 2000.
- quelques foncières car je comprends un peu mieux les rapports mais je reste dans des big cap également sauf cbo.

Rien d’exceptionnel mais pas irrationnel je pense…


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#54 05/10/2017 00h20 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   356 

Gaumont, Cofidur, SCSBM par exemple.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#55 05/10/2017 01h08 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

Bonsoir Cricri77700,

JeromeLeivrek vous attire dans les eaux de l’investissement value, voire deep value… :-) C’est effectivement une approche qui semble avoir fourni de bons résultats ces dernières années pour certains ici. (Son blog, dans sa signature, est une bonne lecture qui tous ceux qui s’intéressent à cette approche.)

Bien sûr il y a d’autres approches envisageables, par exemple l’approche GARP (croissance à prix raisonnable) : mettre en rapport des ratios de croissance (croissance du chiffre d’affaires, du résultat opérationnel) avec des ratios de valorisation (par exemple ceux mentionnés par Jérôme).

Personnellement, comme quasi débutant, je me sens un peu plus à l’aise sur cette approche, car des ratios de croissance sont faciles à calculer et interpréter : il s’agit de rechercher des entreprises en croissance, sans les surpayer. Mon sentiment est que l’approche value requiert peut-être un peu plus d’efforts (là il faut vraiment lire le rapport et les notes sur le bilan et compte de résultat).

En fait, c’est à chacun de faire sa petite tambouille comme il le sent, de tester son approche (idéalement différentes approches en parallèle) afin de trouver son "style" d’investissement. Personnellement, je me fais une petite analyse sur Excel où pour chaque entreprise, je regarde : (1) la croissance, (2) la régularité des résultats (par exemple nombre d’exercices bénéficiaires sur les 5 dernières années), (3) la valorisation, (4) les dividendes, (5) l’actionnariat et (6) la détention par des fonds réputés. J’accorde une note pour chaque critère, puis je pondère les critères selon mes priorités du moment (par exemple volonté d’augmenter les dividendes, ou d’acheter pas trop cher etc.) pour avoir une notation globale de chaque entreprise et un classement.

Votre portefeuille me plaît bien, excepté Casino (secteur exposé, dépendance à l’actionnaire principal qui ne rajeunit pas) et BAT (raisons non financières). Avec ce portefeuille vous n’allez pas faire de la compétition aux portefeuilles les plus performants du forum (par exemple ceux avec une approche value - quand elle marche), mais il me semble solide (un peu comme le mien, j’espère). Il me semble important que vous regardiez régulièrement la performance du portefeuille par rapport à l’indice, afin de déterminer son beta : à première vue, il doit avoir un beta < 1 à cause de la surpondération des valeurs défensives, donc il doit avoir tendance à moins monter que l’indice en phase haussière, et à mieux résister en phase baissière. Au vu des ratios de valorisation assez élevés en ce moment, ça me semble raisonnable (c’est aussi ce que j’essaie d’accomplir). Cela dit, une approche value ou GARP réussie peut certainement améliorer à la fois le potentiel de croissance de votre portefeuille et sa résilience en cas de chute des marchés.

Quand vous dites que l’analyse fondamentale est rare sur le forum, c’est à nuancer : en fait, l’analyse fondamentale commence dès qu’on regarde un ratio de valorisation quelconque (PER ou autre), sans nécessairement plonger dans le bilan. Puis on peut l’approfondir à volonté, en analysant en détail le bilan (ce qui est nécessaire pour l’approche value). Une analyse fondamentale "light" est aussi possible, je pense que c’est ce que font beaucoup ici. Personnellement, j’aurais du mal à acheter une action sans regarder du tout un ou deux ratios de valorisation ; pour moi, ce serait comme acheter quelque chose de cher dans un magasin sans regarder le prix.

En tout cas vos efforts en bourse sont très prometteurs si vous y mettez autant d’énergie que pour l’immobilier !

Dernière modification par Scipion8 (05/10/2017 01h13)

Hors ligne

 

#56 05/10/2017 01h16 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Réputation :   15 

cricri77700 a écrit :

Je constate entre le forum et autour de moi que l’analyse fondamental est plutôt rare en fait.
Mais sur quoi vous basez vous ?
Sur les journaux uniquement ?

Perso j’ai fait longtemps du forex : donc pas de bilan mais beaucoup de lectures pour avoir une bonne compréhension du marché…
Pour les actions , uniquement des actions dont :
- je comprends le choeur de métier que je peux expliquer en une phrase (enfin le plus souvent)
- un marché porteur à mes yeux
- des titres pas chers (surveillance des cours )
- des titres dont on parle
ex : orpea  / Cap / Jacquet / Eurofins /etc..

Pour l’immobilier idem , j’ai acheté il y’ a 30 ans un paquet de parts d’une S.C.P.I : + 500% de plus-value à ce jour et un rendement moyen de 6.7% annualisé (qui s’effrite une peu depuis quelques années. )
Pourquoi ?
- murs de boutiques sur Paris car j’étais effaré du prix des loyers dans mon quartier pourtant populaire,
- magasins hors de prix pour un particulier donc produit novateur permettant l’accessibilté et je me suis dit que je ne devais pas être le seul
- Paris car il y’ aura toujours des commerces.
Cà parait couillon mais …je les garde précieusement  .

En fait pour résumé : je comprend , c’est pas cher , je regarde et j’achète. Je ne dis pas que ça marche à 100% bien sûr mais pour le fond de portefeuille hors trading pur ,  c’est simple et de bon sens paysan …. et j’aime le bon sens paysan smile

Hors ligne

 

#57 05/10/2017 01h24 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

Entièrement d’accord pour les critères "je comprends le choeur de métier que je peux expliquer en une phrase (enfin le plus souvent)", "un marché porteur à mes yeux" et "des titres pas chers (surveillance des cours )".

Par contre un investisseur value préfère normalement éviter "des titres dont on parle". Si on parle du titre, c’est qu’il est connu, et donc a priori son potentiel est correctement valorisé : pas de grosse inefficience de marché. L’approche value recherche au contraire des "belles endormies" dont le potentiel n’est (pour l’instant) pas reconnu par le marché - donc des valeurs ignorées et presque oubliées par le marché.

Cela dit, en investissement il n’y pas de vérité absolue ni de voie unique vers le succès (et c’est heureux!). Au bout du compte, donc, chacun ses critères.

Hors ligne

 

#58 05/10/2017 09h24 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Réputation :   15 

@ Scipion8 :

- les "valeurs dont on parle" sont celles qui sont observées par le plus grand nombre (ou vont le devenir) , de belles endormies souvent qui se réveillent . Et à l’opposé j’ai souvent vu de belles endormies qui ne se sont jamais réveillées …

- "il n’y a pas de vérité absolue" : je suis tout à fait d’accord. Mon propos était juste de faire remarquer que savoir lire un bilan dans le détail n’est pas du tout obligatoire et parfois peut même être contre productif ou mal interprété ou bien interprété mais à partir d’un bilan "arrangé" (il y’a des spécialistes …)

Hors ligne

 

#59 05/10/2017 09h56 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

"Bien sûr il y a d’autres approches envisageables, par exemple l’approche GARP (croissance à prix raisonnable) : mettre en rapport des ratios de croissance (croissance du chiffre d’affaires, du résultat opérationnel) avec des ratios de valorisation (par exemple ceux mentionnés par Jérôme)."

Je bloque toujours pour calculer une croissance , je ne comprends pas trop ce que  dit Google sur le sujet.
Je vois si le chiffre d’affaire augmente , le bénéfice net et l’endettement principalement.
Si le chiffre d’affaire augmente et que le bénéfice net augmente et que l’endettement stagne ou diminue je comprends que l’entreprise va bien par exemple.
Ensuite je regarde le cours sur les 5 dernières années et regarde le rapport sur les 5 dernières années également pour voir comment réagit le titre en fonction des résultats.
Puis je regarde le dividende qu’il soit croissant depuis 2000.
je me dis que si oui , c’est que la société est costaud et qu’elle a déjà passé 2 crises.


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#60 05/10/2017 11h48 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   170 

cricri77700 a écrit :

Concernant là bourse , j’ai évolué sur un point : la volatilité ne me fait plus rien.
Je pense que j’investis de l’argent que j’ai vraiment pas besoin comparer à avant et c’est ça qui doit changer. A voir si une crise arrive.

Vous prenez le bon chemin. Quand il aura un krach, vous verrez si vous êtes capable de charger la mule. Parce que certes, on amuse tous ici à faire notre stock-picking pour essayer de battre le marché…

…Mais ce qui enrichit le plus à l"échelle d’une vie, c’est d’être capable de charger la barque quand tout le monde panique (au point qu’on est nous-même loin d’être serein), que le krach incessant de la bourse fait les gros titres de BFM jour après jour.
Mais que notre raison prend le pas sur notre émotion en voyant que les entreprises sont bradées même dans un scéanraio pessimiste, et qu’on arrive à commander à notre main tremblante d’appuyer fortement sur le bouton "achat" quand même wink

Dernière modification par julien (05/10/2017 11h48)

Hors ligne

 

#61 05/10/2017 13h08 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

cricri77700 a écrit :

Je bloque toujours pour calculer une croissance , je ne comprends pas trop ce que  dit Google sur le sujet.
Je vois si le chiffre d’affaire augmente , le bénéfice net et l’endettement principalement.
Si le chiffre d’affaire augmente et que le bénéfice net augmente et que l’endettement stagne ou diminue je comprends que l’entreprise va bien par exemple.
Ensuite je regarde le cours sur les 5 dernières années et regarde le rapport sur les 5 dernières années également pour voir comment réagit le titre en fonction des résultats.
Puis je regarde le dividende qu’il soit croissant depuis 2000.
je me dis que si oui , c’est que la société est costaud et qu’elle a déjà passé 2 crises.

A mon avis, vous vous posez la bonne question "est-ce que l’entreprise va bien ?", mais vous voulez y répondre trop vite. La santé d’une entreprise recouvre plusieurs dimensions bien distincte, je vous conseille de les regarder une à une plutôt que d’essayer de trouver une réponse trop directe.

Je vous décris une approche possible (désolé pour le pavé !), qui est à mon sens assez standard (mais bien sûr il y a des variantes et c’est à chacun de trouver sa formule).

Pour répondre à la question "est-ce que l’entreprise va bien ?", on va essayer de répondre aux questions suivantes :

1) Est-ce que l’entreprise est en croissance ?
Pour cette question, plutôt que de regarder le bénéfice (qui peut être très variable d’une année sur l’autre en raison de facteurs exceptionnels, et est affecté par des postes non-cash comme les amortissements), il faut à mon avis se focaliser sur (a) le chiffre d’affaires et (b) le résultat opérationnel (idéalement, l’EBITDA, en comptabilité anglo-saxonne, plutôt que l’EBIT qui lui est affecté par les amortissements).
Vous pouvez donc calculer la croissance sur disons 3 ans et 5 ans du CA et du résultat opérationnel : (CA(N)/CA(N-3))^(1/3), etc. [Je ne connais pas votre niveau en maths, mais on calcule ainsi la moyenne géométrique de la croissance du CA. Je recommande de regarder la croissance à partir de 2 points d’observation passés, par exemple N-3 et N-5, afin d’éviter de se faire tromper par une année exceptionnelle.]
Pour cette question (la croissance), à mon sens l’endettement n’est pas le facteur le plus pertinent : les entreprises en très forte croissance ont souvent un endettement en hausse, car elles investissent beaucoup (votre cas personnel, par exemple !). Vous ne voulez pas les exclure de votre sélection juste pour ça ! (Par contre, bien sûr, on va vérifier qu’elles ne sont pas trop endettées, avec les autres questions.)

2) Est-que l’entreprise est rentable, de façon régulière ?
Pour cette question, il faut regarder l’évolution des résultats (disons, sur les 5 dernières années). Personnellement, je prends un indicateur très simple : le nombre d’exercices bénéficiaires sur les 5 dernières années.

3) Est-ce que l’entreprise verse des dividendes ?
Pareillement, on va regarder la politique de versement des dividendes (réguliers ou non, stables ou croissants etc.) ces 5 dernières années. On regarde aussi ce que ça représente en termes de rendement sur le cours actuel. [Bien sûr, il y a de belles entreprises qui versent peu ou pas de dividendes, notamment si elles sont en forte croissance, car elles ont alors d’autres choses à faire avec leur cash que de le reverser directement aux actionnaires. Vous allez donc pondérer ce critère selon vos priorités.]

4) Est-ce que l’entreprise n’est pas trop chère ?
Pour ça, JeromeLeivrek a donné une liste de ratios pertinents. Vous pouvez tous les calculer, ou alors être plus sélectif. En général il est bon de calculer la "valeur d’entreprise" = capitalisation boursière + dettes - trésorerie (normalement il faut prendre la valeur de marché des dettes, mais prendre la valeur comptable est généralement une approximation correcte).
Vous pouvez alors calculer notamment le ratio valeur d’entreprise / EBITDA (ou EBIT), qui est un bon complément du PER, à mon sens. [Les puristes font des ajustements, je simplifie.]

5) Est-ce que l’entreprise a un actionnariat solide?
Pour les big caps, j’aime bien investir au côté d’investisseurs institutionnels solides comme BlackRock, Norges Bank ou Fidelity, car je me dis qu’ils ont fait un travail détaillé d’évaluation de l’entreprise, et aussi qu’ils feront en sorte de se faire payer par de bons dividendes.
Idem pour les small caps, avec d’autres noms, surtout de bons gérants français (Moneta et autres).
Ce critère permet de vous protéger d’un management / actionnaire majoritaire éventuellement trop "égoïste", qui se rémunèrerait abondamment, à vos dépends.

6) Est-ce que des gérants et autres investisseurs avisés se sont placés sur l’entreprise ?
Approche un peu similaire que la question précédente, mais avec une optique plus court termiste. Personnellement je lis les lettres mensuelles des meilleurs gérants (I&E, Keren, Amiral / Sextant, HMG / Découvertes, Inocap…), ainsi bien sûr que de bons portefeuilles sur ce forum.

7) Est-ce que l’entreprise performe bien en bourse actuellement ?
C’est le fameux momentum : on regarde l’évolution du cours de bourse sur les 3 et/ou 6 derniers mois (par exemple), de façon absolue et/ou relative (par rapport à l’indice).

Si vous avez des signaux positifs sur toutes ou la plupart de ce questions, a priori c’est un signal d’achat (si on croit à l’analyse fondamentale).

Vous pourriez faire cet exercice sur une entreprise qui vous intéresse (Cofidur ou autre), et voir quels résultats cela vous donne.

Evidemment, c’est mon approche mais il y a des variantes à l’infini. En gros :
- l’approche value met l’accent sur la question 4
- l’approche growth sur la question 1
- l’approche GARP sur les questions 1 et 4
- certains ont de bons résultats avec une approche value momentum (4 et 7)
- d’autres avec des approches "gourous" / réplication (5)
etc. (c’est avec l’expérience que vous trouverez votre style)

Hors ligne

 

#62 05/10/2017 13h34 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

J’ai des devoirs à faire…
Je vais prendre une entreprise et essayé de répondre aux questions.
La ou je bloque je fais des recherches.
Cela fait une bonne base de travail.

Mais on est d’accord pour pour les big caps avec beaucoup de filiale c’est compliqué d’analyser tout ça ?


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#63 05/10/2017 17h35 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Réputation :   18 

Question bête…Avez-vous pensé à l’assurance vie ?

On peut y loger des trackers, des fonds divers, des SCPI et même des actions ! ("mes placements" le propose).

Vous qui êtes rentier, cela risque de vous intéresser sur certains points (possibilité de prélever les intérets au bout de 8 ans sans impôts, transmission facilitée etc).

Hors ligne

 

#64 05/10/2017 18h11 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Réputation :   26 

Eh bien, voilà des rentiers qui bossent ! Cricri vous sentez vous l’envie de vous imprégner autant que scipion8 qui a l’avantage d’être proche du milieu bancaire ? apparemment il passe pas mal de temps sur sa sélection et lui, est déjà un pro de l’analyse.

Loin de moi de douter de vos compétences, mais il faut vraiment avoir envie de passer des heures pour étudier les bilans. Cela doit être mon côté lazy ( qui a dit fainéant ??) j’ai tendance à calculer fortement le rapport énergie dépensée pour quel retour financier…(serais je un vrai rentier ?).
De plus on est dans un système sans fin : il faut toujours rester aux aguets pour optimiser ce type de portefeuille.

Dans tous les cas, Scipion8 est clairement un exemple à suivre , bonne chance à votre portefeuille.

Chtirentier.

Hors ligne

 

#65 05/10/2017 19h49 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

Pour l’assurance vie , j’en ai une chez boursorama avec un fond en euros.

Mais j’ai envie de blinder mes pea avant cela.
De plus un impôt unique à 30% sur CTO me fait envie également.

Concernant la bourse , il faut que j’apprenne avant pour me faire réellement une idée.

Ps : je suis pas rentier mais indépendant financièrement smile.


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#66 06/10/2017 13h28 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

cricri77700 a écrit :

Mais on est d’accord pour pour les big caps avec beaucoup de filiale c’est compliqué d’analyser tout ça ?

A mon avis, il y a 2 approches possibles :

1) Essayer de bien comprendre les différentes activités de l’entreprise, puis les valoriser : Il s’agit de bien comprendre ce que fait l’entreprise, ses différentes activités, les marchés dans lesquelles elle opère. Sur la base des informations publiées par l’entreprise sur ses différentes branches, on peut alors faire une "évaluation par parties", c’est-à-dire évaluer chaque branche de l’entreprise.

Par exemple, on peut évaluer un géant comme LVMH en évaluant ses 5 branches (vins & spiritueux, mode & maroquinerie, parfums & cosmétiques, montres & joailleries, distribution sélective). Pour chaque branche, LVMH fournit le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel : on va donc pouvoir évaluer la croissance et la profitabilité opérationnelle de chaque branche. Sur la base du profit estimé de chaque branche, on peut alors l’évaluer, par exemple en utilisant des multiples de résultat opérationnel, en regardant la valorisation d’autres entreprises cotées spécialisées dans le domaine, etc.

Evidemment, tout cela réclame un certain travail (mais ce n’est pas du tout impossible, et ça permet de mieux connaître les entreprises qu’on achète). C’est pour cela que c’est quand même plus simple de commencer par des petites entreprises spécialistes d’un domaine bien particulier.

2) Considérer toute entreprise comme une "boîte noire" et se focaliser uniquement sur les aspects comptables : Avec cette approche, on ne regarde que les résultats comptables de l’entreprise : croissance du CA et du résultat opérationnel, profitabilité, etc. et on en déduit une certaine valeur. Peu importe que l’entreprise vende des savonnettes ou des produits high tech, on considère que si elle a une croissance annuelle de 20% et une rentabilité de 10%, elle doit valoir X.

Evidemment, se contenter d’analyser la comptabilité de l’entreprise permet de gagner du temps par rapport à la première approche.

A première vue, cette approche peut sembler moins "rigoureuse" que la première. Mais en fait elle peut permettre d’éviter des biais dangereux dans l’investissement : souvent on achète une entreprise parce qu’elle opère dans un secteur qui nous "plaît", alors qu’en réalité on n’en est pas du tout expert. On risque alors de surévaluer le potentiel de croissance de l’entreprise, et donc de la surpayer.

Un exemple concret : j’ai acheté des actions d’un fabricant de drones, en grande partie parce que j’aime bien les drones (je suis ingénieur, et sans doute aussi resté un peu petit garçon), je trouve que c’est sexy et que c’est l’avenir. Résultat : une moins-value de 30%. Si je m’étais borné à l’analyse comptable en "oubliant" que l’entreprise fabrique des drones, je ne l’aurais pas achetée et j’aurais évité une perte.

Donc là aussi, c’est à vous de trouver votre "style". Certains ici choisissent d’investir sur des secteurs qu’ils connaissent bien par leur travail. Si vous n’avez pas de connaissance particulière sur un secteur, il vaut mieux faire de l’analyse comptable (tout en tâchant bien sûr de comprendre le business de l’entreprise).

En fait, de la même façon que vous l’avez fait pour l’immobilier, il va falloir trouver votre "avantage concurrentiel" (pour l’immobilier, si j’ai bien compris votre expérience : trouver des biens fortement décotés, négocier au mieux, bien les rénover). Pour les actions, des petits investisseurs comme nous ont l’avantage de pouvoir acheter des small caps illiquides sans effet sur le cours : c’est un avantage concurrentiel par rapport aux fonds. Pour moi, un avantage concurrentiel est que j’aime bien me coltiner une analyse de données sur Excel, ça me détend :-) Avec l’expérience, vous trouverez sans doute vous aussi votre style et votre avantage concurrentiel.

Hors ligne

 

#67 06/10/2017 13h33 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   118 

> Ps : je suis pas rentier mais indépendant financièrement smile.

Il y a t-il une grosse différence ?
Pour moi aucune car cela permet de prendre du temps quand on veut et en meme temps si on ne s’occupe pas de ses affaires, elles péreclitent

Hors ligne

 

#68 06/10/2017 15h45 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

Mer. Scipion, je vais creuser d’ici 1 semaine…

@francoisolivier, j’ai encore la contrainte de devoir être présent pour entretenir mes immeubles , administratif divers et gestion de locataire.
Rentier pour moi c’est de ne pas avoir de contrainte et de toujours avoir assez pour vivre.


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#69 06/10/2017 18h52 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Réputation :   26 

Ou rentier c’est avoir la possibilité de choisir ses contraintes, oui je sais je pinaille, mais dans la vie même celle de rentier, il est difficile de n’avoir aucune contrainte (surtout celles financières).

Je paie mes taxes foncières …de votre côté, cricri ça doit piquer ?

Chtirentier

Hors ligne

 

#70 06/10/2017 19h08 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

C’est pas le meilleur moment de l’année c’est sur smile.
6000e ouch…


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#71 06/10/2017 20h19 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Réputation :   26 

Rassurez vous , j’en suis à 16000euros ! Mais heureusement 11000 de rembourser 😅 .

Hors ligne

 

#72 07/10/2017 22h56 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   118 

cricri77700 a écrit :

Mer. Scipion, je vais creuser d’ici 1 semaine…

@francoisolivier, j’ai encore la contrainte de devoir être présent pour entretenir mes immeubles , administratif divers et gestion de locataire.
Rentier pour moi c’est de ne pas avoir de contrainte et de toujours avoir assez pour vivre.

Oui mais si vous deleguez ces points là, est ce que vous etes toujours rentier ?

Dernière modification par francoisolivier (07/10/2017 22h57)

Hors ligne

 

#73 08/10/2017 00h31 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

A ce moment oui éventuellement mais donner la gestion c’est hors de question.
je reste persuader que dans l’immobilier , plus il y a de tiers , plus c’est compliqué.


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#74 12/10/2017 22h40 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   192 

En attendant de faire mes devoirs plus approfondis , voici quelques achats / renforcement :

Renforcement : 30 klepierre à 32.90
Achat : 35 AT T pru 36.11

Portefeuille :

Tracker :

40 amundi russel 2k PRU 175.94 €
10 amundi etf eu value PRU 217.48 €
700 etf msci em PRU 3.83 €
20 amundi etf euros mid PRU 92.89 €
480 sp 500 lyxor PRU 16.73 €
230 vanguard ftse eur PRU 30.69 €
5 EPRA EUR ETF PRU 332.0 €

Titres vifs :

20 casino PRU 49.95 €
60 BAT pru 54.22 €
50 total PRU 43.21 €
25 MGIC pru 33.61 €
20 air liquide pru 104.68 €
15 l’oreal pru 176.70 €
1 cofidur pru 395 €
33 AT T pru 36.11 $

Foncière :

- 85 KLEPIERRE PRU 34.51 €
- 270 CBO PRU 3.68 €
- 120 mercialys PRU 16.77 €
- 80 OHI PRU 30.56 $

Et toujours une vingtaines de milliers d’euros en attente + 3000e de capacité d’épargne mensuelle.
Je vais bientôt rentrer 15000 euros cash pour la vente d’un box également.


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#75 12/10/2017 23h07 → Portefeuille d'actions et immobilier de Cricri77700 (aristocrate, immobilier, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   267 

cricri77700 a écrit :

Renforcement : 30 klepierre à 32.90

Bien vu !
Pour diversifier, vous pourriez aussi avoir une foncière pas orientée commerce.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech