Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 02/01/2021 17h50

Membre
Réputation :   8  

Bonjour Corran,

Je reste impressioné par le nombre de valeurs analysées, et avec pertinence de surcroit. Et plus, je me doute que vous nous partagez que la face émergé de l’iceberg, c’est dire!

Vous semblez bien connaître que le marché australien, êtes-vous deja tombé sur AVZ Minerals? (plus grande mine au monde de Lithium)

Belle, heureuse et fructeuse année 2021 à vous et aux lecteurs de cette file.


Apprendre, toujours.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #77 02/01/2021 18h55

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Nicolas : je ne regarde pas les minières en général, c’est un business encore plus casse gueule que l’automobile, en plus d’avoir généralement un bilan ESG catastrophique. Ma récente incursion sur Fortescue est très opportuniste.

Pour le lithium je préfère Ioneer dont le projet me semble plus responsable, même si je n’ai pas sauté le pas

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3   [+5]    #78 02/01/2021 23h28

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Je poste ici l’état de mon PEA au 31/12 (manquent les liquidités - 250€)
Certaines valeurs sont des transfuges de CTO, vous trouverez leur valeur d’achat originelle à droite du PRU Saxo
Je mets la même mise en garde que Scipion : ce portefeuille me correspond à moi, ne copiez pas bêtement (sauf les 5 premières lignes, allez smile), faites vos devoirs.












Sachant que lundi Nexity dégage ; j’ai mieux à faire de cet argent. IT Link va être coupée en partie et transférée sur le PEA-PME.

Dernière modification par corran (02/01/2021 23h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#79 02/01/2021 23h54

Membre
Réputation :   49  

Waouh et avec toute ces belles lignes vous n’êtes qu’à 10% ytd ? 🤔
Il y a aussi les titres du PEA PME ?

Hors ligne Hors ligne

 

#80 03/01/2021 00h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

PEA uniquement, le PEA-PME je l’ai posté plus haut, même s’il y a eu quelques changements depuis.
Le PEA au 31/12/2020 n’a pas grand chose à voir avec celui au 31/12/2019

Hors ligne Hors ligne

 

#81 03/01/2021 17h22

Membre
Réputation :   94  

J’espère que vous avez retrouvé la santé.
Tout le meilleur pour 2021.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#82 03/01/2021 18h01

Membre
Réputation :   82  

Corran,

Encore merci pour ce partage.
Dans votre PEA, j’ai screené (quantitativement donc) les valeurs que je n’avais pas encore regardé et pour certaines je vais pousser plus loin l’analyse.

je note en vrac: Lleidanetworks Serveis Telematics, Wiit, Tinexta, Be Shaping the Future mais surtout Dermapharm, Fabasoft et Better collective

Est ce que vos thèses d’investissement sont toujours les mêmes sur ces valeurs?

Merci

Bien à vous

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #83 03/01/2021 18h46

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Lleida je dois avouer avoir suivi Croissanceverte, ça reste assez cher (mais moins que quand j’ai passé mon ordre de rage parce que j’avais laissé s’écouler 15 jours entre sa mention par CV et ma consultation du titre… cette année n’a vraiment pas pardonné la patience) mais je pense que le développement est à venir, ils ont une politique de dépôts de brevets un peu partout dans le monde avant de se lancer.

Tinexta honnêtement je suis aussi arrivé après la bataille, elle est chez I&E depuis plus d’un an, je pensais en prendre en début d’année, puis le Covid est arrivé, puis je l’ai oubliée /contexte macro italien très incertain, quand j’ai décidé d’y rejeter un œil le cours avait doublé. Même histoire pour Sesa.

Pour les autres, pas de changement de thèse, toujours bullish, ce qui fait que je n’allège pas malgré la taille des lignes.

Sur Be, Tamburi a passé l’année à se renforcer considérablement au capital, une OPA n’est pas à exclure. Ce serait dommage mais un gain rapide pour ceux qui achètent maintenant. D’ailleurs j’en profite pour rappeler que Tamburi Investment Partners est un très bon véhicule pour s’exposer aux small caps italiennes dynamiques sans se prendre la tête.
Vous ne la voyez pas parce qu’elle est sur CTO mais dans la même veine vous avez Digital Value, une très belle ESN small-cap en forte croissance rentable, j’en parlais sur la file de Liberty84 en novembre.

Dermapharm comme Pharmanutra sont de belles pépites small cap insensibles à la conjoncture et dans l’air du temps.

Wiit c’était cadeau toute la première moitié de 2019, maintenant elle est plus à son prix,  ce qui ne l’empêchera pas de créer encore de la valeur. L’EBITDA est un peu déprimé et le levier un peu élevé cette année car ils ont fait beaucoup d’acquisitions, mais ils ont TOUJOURS généré des cash flows positifs, même en phase d’expansion.

Dernière modification par corran (03/01/2021 18h58)

Hors ligne Hors ligne

 

#84 04/01/2021 21h32

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

J’ai donc vendu mes Nexity ce matin, comme prévu. Evidemment :

04/01/2021 | 18:36

Nexity annonce que son activité a été moins impactée qu’attendu au dernier trimestre 2020. La signature des actes notariés, comme l’avancement sur les chantiers de construction, ont atteint des niveaux très satisfaisants annonce la société.

En Immobilier d’entreprise, l’activité a été très soutenue avec la commercialisation de grandes opérations, notamment Reiwa à Saint-Ouen (93), l’Ecocampus à La Garenne Colombes (92), et Network II à Bagneux (92).

Finalement, le nombre de réservations de logements neufs en 2020 pour Nexity sera équivalent à celui de 2019, soit mieux que la prévision d’environ 20.000, annonce Nexity.

Par ailleurs, le volume des prises de commandes pour l’Immobilier d’entreprise en 2020 atteindra 1,5milliard d’euros, soit le plus haut niveau historique.

Nexity anticipe désormais pour 2020 un chiffre d’affaires autour de 4,7 milliards d’euros (au lieu d’au moins 4,2 milliards d’euros) et pour 2021, un chiffre d’affaires à périmètre constant autour de 4,7 milliards d’euros, avec un taux de marge opérationnelle courante supérieur à 7%.

Hors ligne Hors ligne

 

#85 04/01/2021 21h40

Membre
Réputation :   49  

ah j’hésitais à entrer dessus avec Kaufmann en PEA smile

Connaissez-vous Exagen et avez-vous analysé Livexlivemedia ?

Dernière modification par peakykarl (04/01/2021 21h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#86 04/01/2021 21h41

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Hors ligne Hors ligne

 

#87 04/01/2021 21h43

Membre
Réputation :   49  

Ce fut rapide !
qu’est-ce qui a poussé l’achat ?

Hors ligne Hors ligne

 

#88 04/01/2021 21h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Votre message sur votre file, regarder ce qu’elle faisait, regarder l’EV, regarder le dernier quarter. Comme je l’ai déjà dit, il ne me faut pas plus de 5 à 10 minutes pour analyser une société et décider d’y aller ou non.
J’ai fait de même pour Applied Genetics que j’ai écartée ; Zynex j’ai déjà, en belle MV d’ailleurs, j’attends un vrai retournement de tendance pour renforcer. Ca fait plein de fois que le support des $14 est testé pour retomber aussi sec.

J’ai aussi acheté livexlivemedia aujourd’hui

Dernière modification par corran (04/01/2021 21h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#89 05/01/2021 12h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   238  

corran, le 18/12/2020 a écrit :

Je m’étonnais et me réjouissais de voir le cours de Kingspan dévisser ces derniers jours, ayant loupé de nombreux points d’entrée ces 3 dernières années, mais comme Rockwool prenait la même direction, j’y voyais un simple indice sectoriel.

Alors que je m’apprêtais à dégainer ce matin, j’ai quand même décidé de creuser un peu et ai découvert que leur management est digne de Monsanto ou des cigarettiers à la grande époque. Ils sont en effet en grande partie responsables de l’incendie de la tour Grenfell en 2017 et ont tenté de maquiller leurs traces par un intense lobbying. Seul le travail de la commission d’enquête a réussi à leur arracher une semi-contrition.

Je vais donc passer mon chemin, aucune envie de récompenser des criminels.

Merci pour cette mise en garde Corran !

J’avais Kingspan sur ma watchlist également. J’invite à simplement lire la fiche Wikipédia de la société. Tout y est : dissimulation, mensonge, insultes, délit d’initié, falsification.

Je vois que vous avez par ailleurs du Rockwool en portefeuille. Je connais cette entreprise pour avoir utilisé ses produits en tant que bricoleur. smile La croissance est bonne, la rentabilité aussi. Je m’y intéresse parce que c’est une entreprise bien gérée et surtout parce que c’est le leader de la laine de roche (autrement moins inflammable que les mousses utilisées par Kingspan dans sa gamme Kooltherm !). Ce matériau me semble encore promis à un bel avenir pour répondre à des normes d’isolations de plus en plus contraignantes. Bref, tout ça pour vous dire que votre avis sur cette ligne m’intéresse !

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #90 05/01/2021 17h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Rockwool j’aime énormément, comme la plupart des sociétés danoises elle est remarquablement bien gérée, et ses produits ont un grand avenir. Je suis ravi d’avoir pu la rentrer à moindre coûte à l’automne 2019 - elle fait partie de ces small-mid caps qui ont flambé jusqu’à mi 2018 avant de s’effondrer ensuite pour avoir beaucoup de mal à s’en remettre. Ma position était grosse, je l’ai réduite de moitié quand on a touché les 2800 la deuxième fois, je trouvais que c’était un poil exagéré. Le prix actuel me semble un bon point d’entrée.

Sinon, je vous propose un peu de lecture qui sous-tend mes investissements dans le cannabis
https://www.dropbox.com/s/v7nofgr8pe9l2 … s.pdf?dl=0

Pas mal de mouvements, principalement des entrées, sur les portefeuilles ces 2 derniers jours, je verrai si j’ai le courage de les lister ce soir.

Edit : pdf mis sur dropbox puisque scribd a manifestement amélioré ses scripts de reconnaissance de contenu protégé

Dernière modification par corran (05/01/2021 20h27)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #91 08/01/2021 15h36

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

J’essaierai de faire un post récapitulatif de cette semaine folle, mais en attendant sachez que l’excellent trading statement de Tremor International publié ce matin m’a fait rentrer sur Pubmatic à l’ouverture.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 7   [+1]    #92 09/01/2021 22h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

A défaut d’écrire ce post sur les mouvements de la semaine, je vais exposer mes critères de sélection cette année, alors que surchauffe tout ce à quoi on prédit des croissances exponentielles, pour une rentrée en portefeuille. Ces critères sont cumulatifs (opérateurs AND) et non singuliers (opérateur OR) :

- Une croissance projetée entre 10 et 20%/an ; c’est suffisant pour provoquer un bon effet de levier et donc maximiser la création de valeur pour l’actionnaire au-delà du rendement moyen des actions, mais c’est surtout réaliste et tenable sur la longueur, écartant le risque de décrochage majeur en cas/lorsque l’hypercroissance se calme (un bon exemple en 2020, Alteryx, 3 bons exemples en 2019, Align, Ulta Beauty et Zscaler - tiens tiens, un des multibaggers de 2020)

- Une croissance de l’EBITDA supérieure à la croissance des ventes, idéalement 1.3-1.5 fois cette dernière, donc 15/25%/an. Plus la croissance des ventes est basse, plus je suis exigeant sur ce ratio, car pour croître vite il est souvent nécessaire de remettre beaucoup dans la machine, ce qui est moins dérangeant

- Une marge d’EBITDA retraité des loyers >15%, idéalement 20-30%. Cela démontre que l’entreprise a un pricing power, donc un moat, et que le cash généré par les opérations risque moins d’être bouffé par une mauvaise gestion du BFR. Pour les (r)e-tailers c’est différent car la nature du business rend impossible un taux d’EBITDA à 2 chiffres, à 5% on a déjà normalement un excellent ROCE/ROE.

- Une cash conversion (CF opérationnels - Capex)/EBITDA d’au moins 60%, idéalement 80% voire 100%. Evidemment cela élimine la majeure partie des boîtes industrielles qui doivent remettre en capex ce qu’elles amortissent simplement pour continuer d’exister, sauf à avoir un très fort moat. Comme supra, plus la croissance des ventes est faible, plus je suis exigeant sur ce critère.

- Une EV/EBITDA retraité des loyers compris entre 15 et 25, jusqu’à 35 ou 40 si la croissance est élevée et la cash conversion très bonne.

- Un levier max (Dette nette retraitée des dettes de loyer/EBITDA retraité des loyers) de 3, idéalement 0.5-0.8. Vu l’environnement de taux, moins avec les critères ci-dessus respectés impliquant de facto un ROCE élevé, c’est dommage pour les actionnaires qu’on prive du spread ROCE/taux d’emprunt très bas.

Ces critères peuvent ne pas être respectés sur 2020 ou 2021 du moment qu’ils le sont pour 2022 ou 2023.
En cas de crise de panique sur les valorisations ou les doutes sur la situation économique, ce sont ces boîtes qui seront le moins affectées, ou qui rebondiront le plus vite.

Malgré le discours actuel sur l’afflux massif de liquidités conduisant à une bulle globale sur les marchés, il existe pléthore d’entreprises qui répondent à ces critères, y compris dans le soft et les énergies renouvelables. MrDividende vient de vous en sortir pas loin de 200. Et vous en trouverez au moins une cinquantaine d’autres chez Selden.
Et, vous savez quoi ?
Les GAFAM remplissent les critères très très haut la main, ainsi que la majeure partie des entreprises du Nasdaq 100.

Dernière modification par corran (10/01/2021 15h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#93 10/01/2021 07h08

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   290  

C’est Normal,ev/ebitda a 15 pour une entreprise sans grande croissance et 35 pour une entreprise à forte croissance c’est des valorisations en période d’euphorie mais qui tiennent pas sur tout le cycle.
Prudence.

En ligne En ligne

 

#94 10/01/2021 10h10

Membre
Réputation :   65  

Bonjour Corran

Vous avez visiblement énormément de lignes, comment faites vous pour les suivre ?

Exemple simple: vous avez rentré une ligne car elle répondait à tous les critères que vous citez, vous la laissez vivre et grimper +50 +100 +150%

Et puis, une publication un peu moins bonne, une croissance qui ralentit, des marges qui s’effritent et votre +150% repasse à +15%

Comment faites vous pour identifier ces difficultés en amont et couper à disons +100 au lieu de +15 ?

Êtes vous en capacité de suivre les publications de toutes les sociétés que vous avez en portefeuille ?

Cela me semble être un travail de titan.

Sans rapport mais EV/EBITDA à 15 sans croissance c’est ultra cher pour moi.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #95 10/01/2021 10h31

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

@Bullebier : une croissance à 2 chiffres ce n’est pas une société "sans grande croissance"

@Flosk : je suis buy & hold, donc la question de la vente se pose peu. Comme je l’ai écrit ailleurs, le marché se charge du suivi pour moi : si je vois une variation inhabituelle à la hausse ou à la baisse, c’est qu’une information importante vient de tomber, je vais donc en chercher la raison. C’est à ce moment là que je refais une évaluation et décide de sortir ou renforcer. Cela prend 2 à 3 minutes.
Je peux aussi alléger si je trouve une hausse continue bien supérieure au taux de croissance des profits ; cela veut dire que la valorisation n’est plus vraiment soutenue par les fondamentaux.
Vous avez aussi énormément de boîtes, particulièrement en grande conso mais pas que, dont les performances en temps réel sont semi-publiques : vous n’y avez pas accès en tant que particulier, mais les institutionnels eux oui car ils peuvent payer pour ces informations.
Je vais vous donner 3 exemples.

Le premier, Lenzing. La société a mal commencé l’année avec un profit warning dès janvier, le Covid lui assénant un coup de bambou. Puis, alors que tout le monde remonte, le momentum reste obstinément baissier, confirmé par 2 mauvaises publications (Q1-Q2). Début septembre apparaît pourtant un point d’inflexion, et le cours semble inarrêtable depuis, même en octobre alors que tout le monde baissait et une publication début novembre toujours aussi mauvaise. La raison : les cours de la viscose sont repartis fortement à la hausse, car la demande en Chine a repris et le coton (matière concurrente mais plus noble) est remonté. Vous, vous ne pouvez pas le savoir ; un institutionnel qui suit le secteur le sait car il paie pour le savoir. Pourquoi cette information existe-t-elle ? Car elle est vitale aux acteurs du secteur sur toute la chaîne, ils acceptent donc de partager leurs informations propriétaires en échange d’avoir accès à celles des autres.

2ème exemple. MPC Container Ships. Le cours est divisé par 30 entre mi 2018 et mi 2020, car les résultats sont catastrophiques et il semble qu’on coure à la faillite, avec une AK à prix plancher cet été pour tenter de sauver les meubles. Pourtant, le cours reprend un peu de couleurs dès septembre, là aussi sans publication, et a un point d’inflexion en novembre, avant même l’annonce des vaccins. La raison ? Le coût du transport de conteneurs sur les catégories de bateaux possédés par la société est reparti fortement à la hausse. Ces données sont disponibles de manière hebdomadaire, juste pas pour vous.

3ème exemple : Boston Beer. Le cours ne cesse de grimper entre 2 publications de mai à août. Officiellement, aucune news. Dans les faits, la consommation de mixers explose, et leur marque en particulier, ce que Nielsen ou GfK ou IRI vous illustreront chaque semaine moyennant finance. Évidemment, les 2 publications suivantes (Q2 et Q3) sont éclatantes. Pourtant, le soufflet après Q3 retombe très vite, et le cours vivote depuis alors que le S&P reprend près de 30% pendant la période ; c’est d’autant plus surprenant que le momentum était monstrueusement favorable jusque-là et que l’annonce des vaccins était très favorable à son core business, la vente de bières, notamment en fûts pour le hors-foyer. La raison ? La croissance des mixers s’essouffle mais surtout la concurrence, KO en tête, s’intensifie et SAM perd des parts de marché (je suppute, même si je pourrais demander à avoir les infos - c’est la seule explication que je vois). Mais ça, vous particulier ne le saurez qu’en février au Q4.

En période de résultats je jette un coup d’œil au calendrier des publications du jour et je vais regarder ce qui me concerne. Ça prend 2 minutes par société max, je ne regarde pas forcément tout le monde. Pour certaines je reçois les communiqués directement par mail. Ça m’évite simplement d’être surpris.

Évidemment qu’une EV/EBITDA à 15 c’est hors de prix pour une société sans croissance. Mais quand l’EBITDA croît de 15 ou 20%/an, avec une conversion en FCF >60%, qui est le critère principal, ça ne l’est à mon sens pas.
J’ai l’impression du coup que mon message n’est pas clair : les critères sont cumulatifs, et non unilatéraux ; l’opérateur est AND, pas OR.

Dernière modification par corran (10/01/2021 14h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#96 10/01/2021 14h22

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   290  

D’accord si cela croit de 15%-20% l’an, avec un ev/ebitda de 15-20 pourquoi pas, mais de tout ce que je regarde sur le marché, c’est des prix de ce type ou plus pour des croissances de 5-10% au maximum en dehors peut être des gaffa qui produisent souvent de la croissance plus forte.

En ligne En ligne

 

[+1]    #97 10/01/2021 14h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Croissance de CA de 5-10% oui, mais croissance de l’EBITDA de 10 à 20 par levier opérationnel justement wink

Dernière modification par corran (10/01/2021 14h58)

Hors ligne Hors ligne

 

#98 11/01/2021 00h27

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Flosk : oui je déteste les cycliques, c’est trop facile de se planter, et le risk/reward n’est même pas intéressant par rapport à d’autres opportunités ; en plus en général les cycliques prennent la double peine d’être d’intensité capitalistique forte, donc les FCF même en période grasse ne font jamais bander, voire la triple peine d’être déplorables en ESG

Bullebier : il est très rare qu’une entreprise n’ait que des coûts variables, donc le levier opérationnel doit mécaniquement fonctionner. S’il ne fonctionne pas, c’est que l’entreprise ne maîtrise pas ses coûts discrétionnaires, ou, pire, qu’ils ont un rendement décroissant (dépenses marketing notamment)

Je suis en train de parcourir le document d’introduction de Roblox. Leur croissance de bookings (ie le cash qu’ils encaissent) est impressionnante. Du coup je ne trouve pas la valorisation de $30B qui circule complètement bullesque ; un peu stretch, oui, mais pas bullesque. A ce rythme là ils vont approcher du $1B de FCF en 2021. J’ai un neveu qui est pile dans la tranche d’âge (7-13 ans), et le potentiel addictif est vraiment grand. Le downside c’est qu’un ou deux scandales et un retrait de l’Apple store, et tout le château de cartes s’écroule. On mesure bien aussi l’effet catalyseur des confinements ; à voir si c’est un plafond.

Dernière modification par corran (11/01/2021 00h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#99 13/01/2021 13h28

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Petit point sur Goodfood Market :

Goodfood Reports Strong First Quarter Results with Revenues Growing 62% to a Record
$91.4 Million and Gross Profit Increasing by 82%

Je suis rentré ce matin sur Wallstreet:Online, éditeurs de sites d’informations financières et boursières qui s’est lancé cette année sur le courtage en ligne avec succès.
C’est devenu cher, très cher, je souhaite simplement prendre le train en marche. Il y a eu une emballée depuis le début de l’année, il y a des chances que ça retombe, je renforcerai à ce moment-là.

J’étais attentiste sur Hoffmann Green, je le paie.

Dernière modification par corran (13/01/2021 13h47)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #100 13/01/2021 18h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

J’ai investi en début de semaine sur une belle small cap italienne, Carel Industries.
Elle est spécialisée dans les instruments de contrôle de la climatisation (HVAC) et réfrigération.

En temps normal, on est sur une croissance à 2 chiffres ; cette année fut particulièrement bien gérée puisque 2020 sera étale par rapport à 2019, avec une excellente génération de cash (FCF à +- 60% de l’EBITDA). Le développement de l’IoT continue de lui offrir de belles perspectives de développement.
Le parcours financier et boursier est impeccable depuis l’IPO mi 2018 (cours multiplié par 2). Il ne devrait plus y avoir de dette nette à compter de cette année, offrant des opportunités de M&A.

L’idée m’a été soufflée par l’excellent fonds small cap NOVA Europe. Ce fonds est non seulement éligible PEA mais aussi PEA-PME, ce qui est une denrée rare.

Gros coup de bol, mes rentrées en début de semaine Root (le pendant assurance auto de Lemonade) et Romeo (batteries) prennent 20% chacune aujourd’hui. Ce sont des micro-positions, ça ne changera pas ma vie.
Je continue de renforcer Ontrak, MTBC et SNAP, qui vont être mes paris de l’année. Et je viens de me renier en achetant 3 Amazon ; la décote est trop tentante, et après tout j’en ai dans mes ETF, alors à quoi bon lutter ?

Dernière modification par corran (13/01/2021 21h59)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de corran"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur