Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#26 04/12/2020 13h01

Membre
Réputation :   54  

M. Dividende a écrit :

Ce que Corran appelle le levier opérationnel n’est rien d’autre que l’évolution des marges (brutes ou nettes).

Si le CA est en hausse mais que les marges sont également en hausse (cas de Tesla), toutes les quantités (EBITDA, FCF, BNA…) vont augmenter encore plus vite.

Les marges de Tesla passent en positif en 2020, elle devient donc rentable d’un point de vue comptable à partir de cette année. Mais en réalité, elle l’était déjà en 2019 car dégageait de l’EBITDA et du FCF.

Le leverage (dette/EBITDA) de Tesla est négatif, cela veut dire que l’entreprise a de la trésorerie et plus de dettes.

Merci pour les précisions.
[i]
Si j’ai bien compris, plusieurs cas de figures peuvent se présenter :[/u]
- Augmentation des marges --> l’entreprise vend plus cher ou bien cela lui coute moins cher à produire. Le commerce est donc profitable.
- Augmentation du CA --> L’entreprise vend de plus en plus.

Les 2 sont liés non ?
- une marge qui augmente doit etre couplée avec une croissance ou au moins une stabilisation des ventes. Cela ne vaut pas le coup d’etre de plus en plus rentable à vendre des minitels smile

- D’un autre coté , faire des ventes c’est bien mais si cela ne rapporte rien de plus à la fin. Il faut donc regarder une marge correcte (5% mini) et un resultat net qui augmente régulièrement ?

Donc Tesla vend de plus en plus (augmentation du CA), sa marge nette est positive au dessus de 7,4% pour 2021 et s’accroit, Le résultat net double entre 2020 et 2021.

Est ce le bon raisonnement  en liant ces ratios  ou faut il les traiter à part  ? Faut il coupler à d’autres facteurs ?


- Le leverage sert à savoir si l’entreprise est "saine" ou endettée car trop d’investissement ?


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #27 04/12/2020 13h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   550  

Augmentation des marges --> l’entreprise vend plus cher ou bien cela lui coute moins cher à produire. Le commerce est donc profitable.
- Augmentation du CA --> L’entreprise vend de plus en plus.

Les 2 sont liés non ?

Non pas forcément. Le niveau des marges juge la rentabilité de l’entreprise, pas la croissance de celles-ci.

Une entreprise peut donc avoir une marge élevée mais constante. Par exemple Dassault Systemes. Cela signifie que les profits augmentent aussi vite que le CA. 10% de hausse du CA entraine 10% de hausse du résultat net.

À l’inverse, une entreprise dont les marges augmentent n’est pas forcément très profitable si ses marges sont faibles. Néanmoins, ses profits vont augmenter plus vite que son CA. Si la marge double, 10% de hausse du Ca entraine 20% de hausse du résultat net.

C’est très intéressant chez les valeurs de croissance car elles ne cherchent pas toujours à être rentables tout de suite. Elles passent de marges négatives, à faiblement positive, jusqu’à arriver à des marges élevées. Elles le font souvent via augmentation de leurs prix (en combinant avec baisse des coûts si nécessaire). Une hausse des marges est souvent signe de moat (elles peuvent augmenter leurs prix sans craindre la concurrence) ou d’une demande supérieure à l’offre.

Dernière modification par MrDividende (04/12/2020 13h53)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #28 05/12/2020 22h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Comme j’ai 5 minutes à perdre je poste ici l’état de mon PEA-PME, un mélange d’investissements très anciens réalisés entre 2015 et 2017 (généralement les plus grosses lignes, pour le meilleur et pour le pire, et les lignes tout tout en bas…) et de prises de positions datant de cette année (généralement les lignes autour de 500€, avec quelques achats de rage comme McPhy, Carbios, HiPay, Witbe, Touax (que j’avais au début et dont j’étais sorti en PV !) ou Enertime, mon focus sur les marchés hors France cette année et les fulgurances de certains cours m’ont coûté beaucoup en opportunités)




Je n’ai plus vraiment de watch-list sur ce segment de marché, en même temps quand on possède 90% des sociétés du compartiment qui valent la peine qu’on y investisse, c’est assez normal smile
Je me tâte à refaire rentrer BESI, qui, étrangement car société étrangère qui ne prend pas la peine de s’autocertifier éligible, y est dispo chez Fortuneo

Par ailleurs, j’ai constaté hier soir avec effroi qu’avec la disparition de binck zonebourse venait d’ériger un paywall sur son site français. C’est contournable en ne se loggant pas et en effaçant ses cookies dès l’apparition du paywal, mais c’est bien pénible. J’imagine que c’était la redevance versée par binck qui les maintenait à flot et rendait improbable la monétisation du site en France, puisqu’il suffisait d’ouvrir un CTO avec 1€ sur binck pour avoir accès à 95% du contenu du site. Heureusement cela ne concerne pas (encore) le site mobile.
Cela m’a quand même permis de découvrir qu’ils ont une offre de courtage via IB, malheureusement pas aux tarifs IB (les minimums de perception à 5€/$5 sont rédhibitoires, au moins sans frais d’inactivité) accessible avec 25k€. Néanmoins, si le compte de courtage inclus l’accès au site, je vais réfléchir à y transférer des lignes de REITs canadienne qui n’ont pas vocation à bouger. J’ai fait une demande auprès du service clients, je vous tiens au courant.

J’essaierai d’approfondir demain sur la notion de levier opérationnel, dont je me rends compte qu’il est mal appréhendé alors que je pensais que c’était une notion de base (probable déformation professionnelle !)

Dernière modification par corran (05/12/2020 23h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#29 06/12/2020 01h14

Membre
Réputation :   36  

Bonjour Corran,

Très beau PRU sur certaines valeurs (esker, pharmagest, albioma, …) ; ce qui démontre que le but & hold sur de la croissance rentable est autrement plus rentable pour le commun des mortels que des achats / ventes au gré des variations !

Avez vous regardé Alfen ? Je trouve qu’elle manque à votre portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

#30 06/12/2020 01h31

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Elle ne manque pas wink
Elle est sur le PEA, achetée le jour de leur publication des résultats annuels 2019.
Je pense d’ailleurs être le premier sur le forum à l’avoir achetée (mais je peux me tromper).

Hors ligne Hors ligne

 

#31 06/12/2020 19h42

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   550  

Bonjour Corran,

Comme nous aimons discuter ensemble de valeurs « exotiques » (Chinoises, Scandinaves…) et que je sais que votre portefeuille est très garni (bien plus que le mien), j’aurais deux petites questions pour vous :


- Comptez-vous publier votre portefeuille  global par région du monde ?

Je pense que cela pourrait à tous nous apporter beaucoup ! Je sais que cela vous prendrait du temps, mais cela m’intéresserait vraiment !


- Je vois que vous avez énormément de lignes au global, comme notre cher Scipion. J’aimerais bien en faire autant, mais difficile à suivre avec mes « petits moyens » et mon courtier PEA qui m’impose des ordres > 1500€ hors Euronext. Pas facile pour diversifier !

Ma question est donc : en général, qu’elle est la taille moyenne de vos lignes lors de l’achat ? 1000€ ? Entrez vous en une fois, ou faites vous régulièrement des renforcements ? Comment faites vous pour faire des renforcements réguliers avec plusieurs centaines de valeurs en portefeuille ? Donnez vous plus de poids à l’achat d’une ligne plus qu’à d’autres selon certains critères (capitalisation, potentiel de croissance, autre critère…) ?

Si je vous pose toutes ces questions, c’est parce que je me les pose aussi !

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #32 06/12/2020 23h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Alors pour répondre dans l’ordre :

- Oui je compte prendre le temps de le détailler par région, notamment celles où je peux avoir une valeur ajoutée (Scandinavie, Australie, UK, Suisse)
Effectivement cela prendra du temps, et c’est vrai que j’ai du mal à m’y coller smile

- J’ai changé plusieurs fois de taille de ligne : au début c’était 1000, voire plus sur le PEA-PME parce que j’avais versé l’argent avant de savoir ce que j’allais en faire (pas très malin), puis je suis passé à 2000, mais je me suis rendu compte cette année que 2000 était beaucoup trop gros pour avoir toutes les lignes que je souhaite avoir en portefeuille, je suis donc autour de 400-500, voire 200-250 pour les small caps US ou les paris risqués dont la perte totale me laissera froid, quitte à compléter la ligne par la suite (à $0.5 l’ordre sur degiro je ne me prive pas). Et maintenant que les frais sont plafonnés sur PEA à 0.5%, je ne me prive pas de constituer de plus petites lignes ou en plusieurs fois pour actions hors Euronext.

- Je suis globalement dans une optique de laisser travailler les lignes une fois constituées. Je ne renforce que si ma conviction s’est affirmée ET qu’elle est supportée par les fondamentaux. A l’inverse, je n’hésite pas à couper entièrement des positions perdantes (ce que j’ai appris à faire ; je me suis guéri du sentimentalisme), mais aussi des positions très fortement gagnantes dont la hausse déséquilibre le portefeuille sur des entreprises "fragiles" à la merci d’un retournement de tendance. J’ai ainsi allégé récemment Somfy, Moncler, Seb, Sagax, Eolus Vind et Enphase. J’y suis particulièrement attentif sur mon CTO degiro car cela me permet de contrôler l’utilisation de la marge ; après tout, j’emprunte pour gagner plus, il est normal que je "rende" de temps en temps, puisque les dividendes servent surtout à financer l’utilisation de la marge.

- Ma capacité d’épargne étant quasi nulle car je ne travaille pas en ce moment, ce sont donc ces arbitrages et une utilisation mesurée de la marge (je ne souhaite plus dépasser 1.4 de levier) qui me permettent d’investir sur de nouvelles sociétés

La journée de vendredi est une bonne illustration :

- Dans la nuit, vente de la moitié de ma ligne CSL pour réinvestir sur Fortrescue Metals Group. Ma ligne CSL était grosse (1500€) et le cours fait du sur-place depuis plus de 12 mois. A l’inverse, FMG bénéficie d’un excellent momentum portée par les fondamentaux, je souhaite profiter de la vague. Mais c’est une cyclique et je n’aime pas les cycliques, donc je la vendrai dès la fin de la vague, quitte à remettre l’argent sur CSL.

- En matinée, vente de la moitié de ma ligne Groupe Seb (2000- > 1000) sur PEA afin de racheter ma position CTO sur Carasent et doubler la taille de la ligne (forte conviction et gros potentiel de PV, je préfère que la PV soit réalisée sur le PEA smile)

- La vente de ma position Carasent me permet de doubler ma ligne Endava (aussi forte conviction) et d’ouvrir une demi-ligne sur Sumo Logic (250€), suite à la première annonce de résultats post-IPO que j’ai trouvés assez bon. Je me laisse l’option de compléter la ligne dans 3 mois aux prochains résultats, ou pas du tout si le cours s’envole entre-temps et que la ligne est de facto constituée (méthode dite de Plug Power ou Blink Charging)

- La liquidation prévue de mon résiduel Uniti Group m’a permis d’ouvrir les lignes Barings BDC, Manhattan Bridge Capital et American Finance Trust (200€ chacune) et de renforcer Stag Industrial.  Cet ensemble générera un peu plus d’income, avec un bien meilleur profil de risque (réparti sur 4 sociétés dont 1 très solide) et probablement plus d’upside, notamment sur AFIN qui est toujours 40% plus basse qu’en début d’année alors qu’elle encaisse plus de 95% de ses loyers (95% de Q4 a été encaissé au 3 décembre). Je n’ai pas vendu UNIT car elle a pris 6% vendredi sans que je sache pourquoi, je vais patienter pour voir si ça continue la semaine prochaine ou si ça retombe.

- Par anticipation des dividendes à venir de décembre, j’ai renforcé ma ligne Fubotv, ouvert une demi-ligne spéculative-de-long-terme sur Beam Global, et ouvert une demi-ligne de chaque sur DLH Holdings et IES Holdings. Ces 2 dernières n’ont pas vocation à être complétées et seront vendues sans ménagement dans 6 mois si elles ne performent pas.

Lundi je vais devoir faire de la place car je souhaite ouvrir une ligne Temenos. J’ai un ordre de vente en cours sur Fever Tree qui n’est pas passé vendredi pour £0.01, je vais voir si je force le passage même si c’est 5% en-dessous du prix auquel je souhaite vendre. Je m’interroge aussi sur le maintien de ma ligne Givaudan, que je trouve trop grosse, mais pas le "choix" puisque c’est 1 action… Ils sont pénibles ces Suisses pour qui 3000 CHF c’est du pocket change smile. C’est aussi pour cette raison que j’ai renoncé à avoir Barry Callebaut, qui est pourtant une très belle boîte que j’aimerais avoir.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #33 08/12/2020 21h18

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Arriver à la page 6 de la catégorie actions sur mon compte degiro m’a amené à compter combien j’avais de titres vifs en portefeuille.
Voici le détail :
- Degiro : 501 (+1 oblig + 4 ETF)
- PEA : 144
- PEA-PME : 83
- CTO ex-binck : 33 (mais 2 en doublon avec le CTO degiro, Pinterest et Store Capital)
- CTO Saxo : 25
- CTO Naga : 1 (je vous parlerai de Naga)
- AV : 3 (URW, Klépierre et Mercialys, mais URW en doublon avec le CTO degiro)

Soit un total de 787 titres en excluant les doublons. Le pire ?
Je sais exactement ce que fait chacune de ces boîtes et pourquoi j’ai investi derrière.
Mais voir aujourd’hui des hausses à 2 chiffres, et quelques baisses du même acabit, de l’intra-day de l’ordre de 15-20%, sur des valeurs qui ne sont pourtant pas des penny stocks (Plug, Bloom, Snowflake, Palantir, Beam, Sumo, Velodyne, Blink, Flux power, Biolife solutions, TPTX…) me laisse assez perplexe sur le fonctionnement actuel des marchés.

Puisque j’ai publié mon PEA-PME, je vous informe que j’ai fait un arbitrage aujourd’hui en vendant 100 Poulaillon (le coeur serré car j’adore cette boîte mais voilà, le covid) pour réinvestir sur Lumibird, valeur découverte chez Nemesis. Coup de bol, quelques minutes avant la soudaine embardée du milieu d’après midi. C’est aussi une vente d’encouragement, car dans 90% des cas quand je vends, le cours remonte en flèche après smile

Dernière modification par corran (08/12/2020 21h29)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #34 09/12/2020 09h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   550  

Bonjour Corran et bravo pour le nombre de lignes, impressionant.

Soit un total de 787 titres en excluant les doublons. Le pire ?
Je sais exactement ce que fait chacune de ces boîtes et pourquoi j’ai investi derrière.

Petites anecdotes car votre phrase me fait penser à Peter Lynch dans son livre Beating the Street :

- Il disait : « Quand je constate que je me souviens mieux des tickers de mes 1000 actions que des jours d’anniversaire de ma femme et de mes enfants, c’est la preuve que je passe trop de temps avec la bourse. »

- ou aussi « j’ai parfois des trous de mémoire et si le nom de l’entreprise n’est pas explicite, vous pouvez facilement me faire croîre que cette entreprise automobile fait du pharmaceutique »

Note : les citations sont déformées et inexactes mais l’idée derrière est bien celle du livre.

Dernière modification par MrDividende (09/12/2020 09h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#35 09/12/2020 18h31

Membre
Réputation :   73  

Bonsoir corran,

Au delà du nombre de titres, je retiens votre phrase.

Je sais exactement ce que fait chacune de ces boîtes et pourquoi j’ai investi derrière.

Sans compter celles que vous n’avez pas. Vous disiez passer 15-20min sur un titre mais au vu de vos explications récentes sur CD Projekt voire vos analyses sur les files de Lopazz, la mienne ou d’autres sur des sociétés dans des secteurs extrêmement variés, je ne sais pas comment vous faites.

Des tips à donner pour les simples mortels qui vous suivent ^^ ?

Bien à vous

Dernière modification par Selden (09/12/2020 18h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#36 09/12/2020 18h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

J’ai beaucoup de temps libre en ce moment et je m’intéresse à tout smile

Hors ligne Hors ligne

 

#37 10/12/2020 14h38

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   182  

Par curiosité, pourquoi avoir choisi Dechra plutôt qu’une autre du même secteur ?

Hors ligne Hors ligne

 

#38 10/12/2020 15h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Je n’ai pas (encore) Dechra, je n’ai bêtement pas sauté le pas l’an dernier quand on naviguait dans les 2300-2500.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #39 11/12/2020 02h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Même si je n’ai pas encore présenté mes valeurs australiennes, mes mouvements d’hier et d’aujourd’hui me permettent d’en parler un peu.

Après le profit warning d’hier, j’ai décidé d’alléger à nouveau Appen. Appen est une société de technologie de reconnaissance du langage, au sens large. Cela me permet de réinvestir cette somme sur Mach7 Technologies que je lorgnais depuis un moment.
Mach7 est une société spécialisée dans la gestion de l’imagerie médicale. Toute petite ($20M AUD de CA sur l’exercice 2020 en croissance de 100%) mais déjà rentable et cash-flow positive, TAM énorme, levier opérationnel monstrueux car marge brute de 90%, et valorisation contenue à 8 fois les ventes 2021. Comme elle est encore en phase de validation de sa technologie, elle entame tout juste sa transition vers du SaaS ($0.9M d’ARR pour l’instant)

J’avais déjà allégé Appen il y a 15 jours en voyant que le cours ne se remettait pas de la déception des résultats semestriels présentés fin août et ne profitait pas du tout de l’envolée boursière du mois de novembre, plutôt l’inverse. Cette vente m’avait servi à financer les positions sur Harvey Norman et Betmakers Technology, et un renforcement opportuniste sur Kogan.

Harvey Norman est une espèce de Conforama australien, aussi présent en Irlande, Slovénie, Croatie, Singapour et Malaisie, mais qui marche. C’est une vrai machine à cash, notamment parce qu’elle n’opère pas ses magasins en Australie, mais loue les murs à des franchisés qui lui versent aussi une redevance sur les ventes.

Betmakers Technology est une société qui opère dans le monde des paris en ligne, mais elle n’opère pas de site : elle fournit aux sites de paris la technologie pour fonctionner, c’est donc un vendeur de pelles. Là aussi la société débute, n’est pas encore rentable, mais le TAM est conséquent, elle vient de faire une acquisition structurante aux USet la valorisation à 20x l’ARR (pré-acquisition) reste dans la limite du raisonnable, même si l’évolution du cours depuis 1 an (x6) peut faire peur.

Kogan est le cdiscount australien, leader sur le marché avant que ne débarque Amazon. C’est un mix d’e-commerce classique (marques tiers), de marques exclusives, de services (assurance, voyages, MVNO. Le Covid leur a donné un coup de fouet monumental, avec une croissance des ventes de 100% à compter du mois de mars qui ne s’est pas arrêtée depuis, du coup la valo a logiquement explosé, mais à 20x l’EBITDA reste contenue. Je ne crois pas à un retour en arrière maintenant que les habitudes sont prises. Malheureusement pour moi, j’étais resté sur leurs semestriels un peu poussifs annoncés en janvier qui avaient été accueillis par un -20%, et quand j’ai eu l’idée fin juillet de regarder où ils en étaient, j’ai compris ma connerie de ne pas regarder en mai quand j’ai lancé une nouvelle salve sur le marché australien.

Pour clore sur Appen, elle se paie maintenant avec les chutes successives 25x l’EBITDA, ce qui est très raisonnable pour une boîte qui croît de 20%/an, voire plutôt une affaire. Je pense juste que le momentum baissier appelle le momentum baissier, et qu’elle va encore perdre 10 à 15% (soit grosso modo mon PRU), jusqu’à ce que le marché se rende compte qu’elle devient trop bon marché ; j’en reprendrai donc à ce moment-là.

Hier, j’ai décidé de prendre une partie de mes gains sur Xero. Xero, c’est de l’ERP pour PME-ETI en mode cloud. Je crois toujours autant dans cette boîte, leur TAM reste gigantesque, notamment aux US qu’ils ont à peine effleuré, mais, à 100 fois l’EBITDApour une boîte qui ne croît "que" de 20%/an et même si cette croissance tombe presque directement en résultat, SaaS oblige, je trouve que la valorisation devient vraiment tendue.
Il me reste 47 titres (ah et dire que j’avais allégé en mars à la moitié du cours actuel en croyant à une compression des multiples à venir !), ce qui reste pour moi une de mes plus grosses positions et laisse encore de quoi faire une jolie culbute dessus.

Enfin, j’ai décidé de doublonner Mach7 avec Pro Medicus. Software pour imagerie médicale, cap 10x plus grosse que Mach7, parce que ça se paie 50 fois les ventes. Pourquoi un tel multiple me direz-vous ? Parce qu’on a une marge d’EBITDA à 75% et une marge d’EBIT à 50%…  Je crois honnêtement n’avoir jamais vu de boîte aussi salement rentable, c’est absolument scandaleux.

Pour financer cet achat j’ai cédé la moitié de ma position sur Macquarie Group, qui n’a pas démérité depuis le mois de mai, mais qui au cours actuel devient une action de pur rendement et doit donc retrouver une pondération plus en ligne.

C’est tout pour aujourd’hui !

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #40 14/12/2020 19h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

D’ordinaire je ne passe jamais d’ordre à l’ouverture nord-américaine à 15h30 car il faut toujours un peu de temps à la séance pour trouver sa direction.
Aujourd’hui, 1/2h à faire autre chose en ne regardant pas m’a coûté 150€… J’ai quand même réussi à attraper au vol Acuityads, société canadienne vendeuse de pelles dans la pub numérique. Son core business se rapproche de celui de The Trade Desk : vendre des outils de suivi et mise en place de campagnes publicitaires online.

Morceaux choisis du Q3 (chiffres en CAD) :

Net revenue or gross profit (revenue less media costs) for the three months ended September 30, 2020 was $13.5 million as compared to $13.0 million for the same period in 2019, an increase of 4%.

Adjusted EBITDA increased 150% to $4.0 million for the three months ended September 30, 2020 compared to $1.6 million for the three months ended September 30, 2019.

Adjusted EBITDA for the nine months ended September 30, 2020 was $8.0 million compared to $3.7 million for the same period in 2019, a 115% increase.

Adjusted EBITDA for the trailing 12-month period totalled $14.0 million.

Total Connected TV segment revenue for the fiscal quarter grew by approximately 353% year-over-year and 50% sequentially from the second quarter of 2020.

Operating cash flow for the three months ended September 30, 2020 was $6.7 million compared to operating cash flow of $1.6 million for the same period in 2019. Operating cash flow for the nine months ended September 30, 2020 totalled $16.0 million compared to cash flow used of $5.0 million for the same period in 2019.

Compte tenu des ratios du secteur, quelle valo pour cette société qui va continuer à imprimer de l’argent et va sortir $20M de CF opérationnels en 2020 ? $2B soit 50 fois les ventes comme TTD ? $4B soit 200x les CFop (TTD est à 300x)?
Non, $450M à la clôture vendredi soir avant la flambée d’aujourd’hui, soit 22x les CFop, soit surtout peanuts dans les valorisations qu’on connaît pour un business déjà rentable.

Je ne serais pas surpris d’un x5 au moins dans les 12 prochains mois si les prochains quarters sont de la même teneur, sachant que la société va introduire une double cotation au Nasdaq pour renforcer sa visibilité

Merci l’algorithme Google news qui a fait apparaître dans mon feed l’article de nasdaq.com (reprise de Motley Fool) qui a présenté la société vendredi soir.

Dernière modification par corran (14/12/2020 19h50)

Hors ligne Hors ligne

 

#41 16/12/2020 16h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Ayant vu passer le communiqué de presse de Spie, j’ai décidé de remployer une partie des fonds issus de la liquidation vendredi de la moitié de ma ligne S30 sur Energisme, dont l’IPO m’avait échappé.

Je suis déjà exposé au secteur, que je trouve prometteur, via Bill Identity Ltd (ex BidEnergy) sur la cote australienne.

Dernière modification par corran (17/12/2020 13h07)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #42 17/12/2020 13h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

J’avais Codan en ligne de mire depuis quelques mois. La publication d’hier soir m’a fait sauter le pas

Codan est littéralement un vendeur de pelles : ils vendent des détecteurs de métaux grand public et professionnels, et des systèmes de communication en milieu extrême ou hostile.

Croissance régulière d’environ 15%/an, avec un bon effet de levier qui se fait sentir surtout depuis l’exercice 2019/2020, ce qui explique le triplement du cours en 2 ans.
Evidemment, la croissance des ventes de détecteurs, notamment grand public, s’explique par la forte hausse concomitante du cours de l’or. Ce dernier doit donc être gardé à l’oeil pour sortir à temps si/quand il se retournera

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #43 17/12/2020 20h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Une fois n’est pas coutume, rentrée en 2 temps entre hier et aujourd’hui sur une "daubasse", David’s Tea (ou DAVIDsTEA comme ils s’orthographient), marque canadienne de thé cotée à NY. Si vous êtes un habitué des aéroports nord-américains, vous aurez sûrement reconnu leur logo.

Après avoir été une formidable machine à détruire de la valeur actionnariale ces 10 dernières années, la crise du Covid les a forcés à prendre les décisions drastiques qui auraient dû être prises depuis longtemps, ie fermer tous leurs magasins hors Canada et pousser le e-commerce à marche forcée. Les résultats n’ont pas tardé à se faire sentir, avec un Q2 de bonne facture et un Q3 encore meilleur, publié hier.
Nouvelle hausse à 3 chiffres du CA Internet/wholesale qui montre que Q2 n’était pas seulement du channel stuffing, et rentabilité franche retrouvée, avec une marge d’EBITDA de 15%.
La saison de Noël étant très favorable aux ventes de thés et tisanes, on aura probablement une bonne augmentation des ventes en séquentiel et l’activation d’un bon levier opérationnel, donc un EBITDA ajusté compris entre $4 et $5M.

Point important : la société ne porte pas de dettes, et a $22M CAD dans les caisses ; on s’attend à ce qu’elle continue de consommer du cash en Q4, afin de finir de solder l’héritage, mais sur l’exercice 2021/2022 les CF devraient être positifs, au moins les CF opérationnels

Hier soir la capitalisation atteignait $80M CAD, en retirant les $10M qui resteront probablement en caisse à fin Q4 on obtient une VE de $70M CAD.
L’EBITDA ajusté Q3, en forte augmentation séquentielle, atteint $3.3M, compte tenu de la probable progression de ventes et la saisonnalité hivernale, on peut le normaliser à $4M/quarter - $16M/an. On obtient une VE/EBITDA de 4.3, ce qui est plutôt bon marché pour une société en croissance à 2 chiffres. Je ne serais pas surpris qu’on touche les $4 (US) à la publication du Q4 en mars, si ce n’est avant. Si les ventes de Q4 sont particulièrement bonnes, il y aura probablement une publication anticipée du CA 2020 courant février.

Je dois aussi m’excuser de ne pas vous avoir fait part de mon entrée sur Domo (BI/dataviz), que j’avais en watchlist, à la publication de leur Q3 qui les a vus pour la première fois être cash-flow positifs. Ayant vu leur business model validé, le cours fait logiquement la fusée depuis, sachant qu’on partait d’une capitalisation très basse pour le secteur ($1B).
J’avais pu tester leur produit en démo, c’est pas mal même s’il n’y a pas vraiment d’avantage compétitif par rapport aux autres solutions du marché.

Dernière modification par corran (17/12/2020 20h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#44 18/12/2020 14h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Je m’étonnais et me réjouissais de voir le cours de Kingspan dévisser ces derniers jours, ayant loupé de nombreux points d’entrée ces 3 dernières années, mais comme Rockwool prenait la même direction, j’y voyais un simple indice sectoriel.

Alors que je m’apprêtais à dégainer ce matin, j’ai quand même décidé de creuser un peu et ai découvert que leur management est digne de Monsanto ou des cigarettiers à la grande époque. Ils sont en effet en grande partie responsables de l’incendie de la tour Grenfell en 2017 et ont tenté de maquiller leurs traces par un intense lobbying. Seul le travail de la commission d’enquête a réussi à leur arracher une semi-contrition.

Je vais donc passer mon chemin, aucune envie de récompenser des criminels.

Hors ligne Hors ligne

 

#45 18/12/2020 16h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

J’ai fait aujourd’hui ce que j’aurais déjà dû faire il y a 6 mois : solder l’héritage de mon mauvais stock picking de 2017 et bazarder toutes mes Telecom Italia pour acheter Sesa à la place.
Bilan des comptes : 5000€ de MV à attendre une OPA de Vivendi qui n’est jamais venu et autant de coût d’opportunité si j’avais fait ce mouvement en début d’année.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #46 22/12/2020 19h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Je commence à être embêté par une position, Blink Charging, qui passe aujourd’hui le x5 depuis son achat le 4 novembre. Tout en restant raisonnable, la ligne commence à peser dans le portefeuille, j’avais d’ailleurs allégé il y a 10 jours à $28. Si j’avais renforcé au lieu d’alléger j’aurais fait +57%, mais c’est la loi du risk management smile.

D’un côté, il y a un newsflow positif (nouveau contrat remporté ce jour, qui n’est que le dernier en date d’une bonne série), et le fait que même après la hausse du jour la boîte ne pèse "que" $1.5B, pour un business model qui a une raison d’exister dans le futur.

De l’autre, on est maintenant à une valorisation de 100x les ventes prévues en 2021, plein de hot money se déverse dans tout ce qui touche de près ou de loin aux énergies renouvelables et particulièrement aux VE (voir la valorisation de LAZR qui atteint une cap de $11B pour des revenus significatifs prévus uniquement à partir de 2024 par le management…)

En même temps, je viens justement d’entamer une micro position sur ledit LAZR avec l’espoir que la foule d’imbéciles Robinhood/WSB/SA fasse grimper le cours à $80 ou $100 rapidement

Sinon Kinsale Capital Group fête sa future inclusion dans le S&P 400 par un beau -10%. L’occasion de compléter la ligne avec une deuxième action, puisque j’y étais allé timidement compte tenu de la forte hausse du titre cette année obtenue principalement par inflation des multiples

Baozun s’apprête à reprendre la porte pour la 2ème fois, pour la 2ème fois sur une perte en pourcentage à 2 chiffres. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Ce n’est pas grave, j’ai la grasse PV sur la position Novavax prise à l’ouverture qui m’attend. Ah non, on me dit dans l’oreillette que c’est déjà -10%…

Credit Suisse entame le suivi de Lightspeed POS avec une target à $70. Logiquement, elle prend 12% pour s’établir à… $87 (je suis taquin, la price target est sûrement en USD alors que le cours est en CAD)

Upstart décolle aujourd’hui sans que je puisse l’acheter car toujours pas référencée ni sur degiro ni sur saxo. Rageant, même si je ne suis pas à 10% près sur le dossier. J’espère que le virement parti ce matin sera crédité demain sur IB.

La fête du slip débilité flux d’investisseurs avisés continue sur C3.ai, après tout on n’est jamais qu’à 100 fois les ventes 2020

Voilà, c’est juste mon état d’âme blog du soir

Dernière modification par corran (22/12/2020 19h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#47 22/12/2020 20h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   745  

Comme je vous comprends… C’est dur de gérer un portefeuille dans ces conditions. Concrétiser +100% en 6 semaines ou prendre le risque d’attendre un peu pour aller chercher +200% au même rythme, dans ce marché qui ne fait plus aucun sens, avec le risque de se prendre une gamelle ? C’est compliqué de garder la tête froide. Problèmes de riches, diront certains… wink

Hors ligne Hors ligne

 

#48 22/12/2020 20h22

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   658  

Lightspeed sur Marketwatch : target haut 75 USD - pour ce que ca vaut … les targets d’analystes.

EX presque tous les targets a 1 an de la liste de 20 stocks cybersécurité ont été atteints en 2 jours après la cyber attaque majeure !

Au fait pour Ozon vous ne devez pas être le seul a être réticent ! Ca risque de prendre de très bons chiffres pour que ce stock décolle bien.

UPSTART a la hausse de 10 % aujourd’hui vers 45 a 46 USD

Dernière modification par sissi (22/12/2020 20h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#49 23/12/2020 11h10

Membre
Réputation :   54  

Bonjour Corran,

Je suis avec attention votre mode d’investissement bien que complexe pour moi. Je vous remercie pour votre partage.

De ce que j’ai compris sommairement,  vous recherchez des entreprises en forte croissance puis vous les valorisez avec EV/EBITDA ou EV/FCF <30 par rapport aux projections dans quelques années. Ce chiffre de 30 peut etre majoré jusqu’à 50 si la croissance est tres forte.

Par contre ce rapport EV/EBITDA ou EV/FCF est annuel et ne tient pas compte du cours de l’action. Comment faites vous pour des actions comme Chemometec ou ADYEN qui ont un bon rapport EV/EBITDA mais un cours de l’action qui grimpe en fleche depuis quelques semaines ?

Utilisez vous un ratio du type PEG ou autre pour coller au cours en direct et pondérer l’EV/EBITDA au cas où l’action montre très vite ?

MErci


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#50 23/12/2020 13h10

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Bonjour Gandolfi
Je cherche avant tout des sociétés susceptibles de me faire gagner de l’argent. Globalement, c’est plus facile avec des sociétés en croissance, mais pas forcément en hyper-croissance si celles-ci ont déjà une valorisation très élevée. Je ne m’interdis pas des investissements value ou recovery si je pressens que les fondamentaux sont là.

L’EV prend bien évidemment en compte le cours de l’action, puisque le calcul de l’EV est Capitalisation - cash disponible + dettes financières. La capitalisation est donnée par cours de l’action * nombre d’actions.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de corran"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur