Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 17/11/2016 16h43

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1201  

Bonjour,
Je lance cette discussion au titre portant forcément à polémique mais qui est une question que l’on a trop souvent à se poser au cours de l’existence.
Personnellement en tout les cas je m’aperçois que c’est revenu maintes fois et que j’ai trop souvent eu à prendre des décisions "borderline" qui se sont avérées payantes.
Je vais citer quelques exemples, je pourrais en écrire des pages, c’est juste pour illustrer. Vous pouvez les "sauter" et aller au dernier paragraphe:

_Etant jeune, je me suis lancé dans la compétition sportive. J’étais bon et lors des premiers tournois, je me souvient d’une grande salle dans laquelle tout le monde s’affrontait, j’étais parmi les plus jeunes et me suis fait battre par un type qui a clairement triché pour y arriver, c’était de l’auto-arbitrage et il a su profiter de son âge pour en abuser. Cela m’a immédiatement fait arrêter. Je pense que dans le sport tout particulièrement les meilleurs ne sont pas les plus propres.

_J’ai commencé à travailler dans de grandes entreprise et étais fier d’appartenir à leur nom. J’ai eu l’occasion d’assister à certaines malversations qui se font au détriment des clients. Des salariés sont toujours au courant mais préfèrent se taire pour ne pas perdre leur avancement. J’ai fini par alerter ma direction sur un problème me concernant et l’ai fait dans le but d’alerter et aussi me dédouaner en cas de problème. Enfin le fond de ma démarche était surtout de leur faire prendre conscience du problème. Le DRH m’a convoqué chez le DEGRA et m’a expliqué que visiblement je ne collais pas avec le profil que l’on recherchait chez les salariés de l’entreprise. Il m’a proposé (pour ne pas dire incité) à partir avec le minimum légal. Je lui ai tenu tête mais dans le fond je venais de tomber bien bas et pouvais commencer à m’inquiéter de l’avenir. J’ai finalement rebondi en utilisant des méthodes limites (médias), en usant et abusant de mon pouvoir de nuisance (inspection du travail) et ai finalement 2 ans après été gentiment accueilli par mon DEGRA dans son bureau lorsque je lui ai proposé de partir moyennant un petit chèque. Jamais je n’aurais obtenu autant en cherchant les primes de fin d’année et faisant mon travail tranquillement!

_Lorsque j’ai fait des travaux j’ai respecté à la lettre ce qui m’était demandé, autorisation en mairie, syndic, etc puis un agent de l’état est venu pour valider la chose et m’a demandé un permis de démolir. Il voyait bien que j’étais prêt à accueillir les entreprises et n’avais nullement le temps de faire cela avant les travaux, il m’a bien fait comprendre que bon je les faisais sous ma responsabilité (franchement le risque était ridicule) et que ma demande de permis serait acceptée. Elle l’a en effet été 1 mois après la fin des travaux.

_J’ai voulu créer ma société, une EURL, en France tout le monde vous dit que c’est facile. Oui les Ursaff sont accessibles et les démarches simplifiées. Ils vous inscrivent même automatiquement à une caisse de retraite, rien à signer. Que vous soyez toujours salarié n’importe pas, vous devez cotiser en sus. Le fait que l’entreprise que vous avez crée en vue d’un agrément qui vous est refusé après 2 ans ne change rien, la caisse de retraite réclame des paiements sur un chiffre d’affaire virtuel, vous avez beau écrire qu’il a été de 0, la machine infernale est lancée. Courriers, demandes d’huissier, menaces. Je ne suis rendu sur place au siège de la caisse de retraite, locaux flambant neuf dans le 8ème accueilli par une hôtesse qui connait pertinemment les problèmes pour lesquels les gens viennent (aujourd’hui ce serait le RSI). Elle me répond que pas de problème, mon dossier va être mis à jour, je ne recevrai pas d’autres demandes de paiement. Bien évidemment rien n’a changé, elle est payée pour mentir, ce qui se fait ou ne se fait pas derrière ne la regarde pas.
Là j’ai sérieusement appris à jouer au chat et à la souris et joué sur le fait que je possédais 2 adresses. L’art de disparaitre fait que l’on est vite oublié, surtout des huissiers.
J’ai eu l’occasion de le vérifier à plusieurs reprises par la suite (CanalSat et ses prélèvements sauvages sans mon accord, hôpital qui envoie sa facture par la suite sans préciser que tel service était en sus, EDF et son augmentation rétroactive…). En fait ces sociétés misent clairement sur le fait que les gens vont céder, par peur de représailles. A partir du moment où on ne les craint pas, on n’est finalement pas inquiété. En justice j’aurais eu gain de cause.

Je m’arrête là, désolé pour la longueur.
Et vous, avez-vous déjà été confronté à ce genre de situation? Comment l’avez-vous vécu?
Pensez-vous que pour réussir il faut malheureusement parfois sortir un peu du cadre dans lequel on vous incite à rester?

Mots-clés : ambition, honnête, réussir, être honnête


Parrain BOURSORAMA boosté 130 € (mp) et TOTAL ENERGIES code 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

#2 17/11/2016 17h19

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   518  

Je vous rejoins complètement sur vos constats ; par contre pour y avoir longtemps réfléchis j’ai redéfini la problématique suivant un angle qui me satisfait bien plus désormais (à force ma secrétaire me surnommait "Caliméro").

D’accord "ils" ont triché ; mais en fait "ils" se sont posés en décideurs en charge de re définir la règle : n’est ce pas ce qu’ont fait tous les grands de ce monde dans des situations "border line" ? Remontez aux Romains et à leurs Césars si besoin…

Et du coup la vraie honnêteté à laquelle je ne déroge pas - or les grandes règles sociales bien sur - reste mes propres principes moraux (par ex : je n’investis pas dans le nucléaire ou Monsanto Bayer etc).

Et depuis ça va bien mieux !

Edit : et je bosse avec du juridique, je pense donc avoir un recul appréciable sur ce genre de question hélas.

Dernière modification par Iqce (17/11/2016 17h21)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#3 17/11/2016 17h25

Membre (2010)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   298  

Tout dépend ce que vous appelez réussir et de l’image que vous avez de vous et de la réussite.
Clairement tricher ou mentir permettent d’atteindre quelque chose mais pas de réussir.
En trichant vous semblez réussir vu des autres, mais par rapport à vous ?
Autant faire une réussite en pré arrangeant les cartes.


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 17/11/2016 17h46

Membre (2015)
Réputation :   55  

Sujet intéressant, j’en ai fait les frais il y a quelques années pour mieux rebondir par la suite.

J’étais salarié en CDI 35h/semaine avec des journées de 11 ou 12h (2 journées de 12h et 1 de 11h par semaine). En parallèle j’effectuais quelques remplacements d’intérim dans d’autres boites (bosser 3 jours/semaine ça me laissait du temps libre surtout à l’époque où j’étais célibataire sans enfants).

Je tombe sur une entreprise qui a énormément de mal à recruter sur les WE lors d’une mission intérimaire, leur propose de m’embaucher en CDI 2 WE/mois en leur précisant bien que je travaille à temps plein à côté mais que j’ai beaucoup de dispos. De +, cela leur réduit leur budget intérim et leur permet d’avoir quelqu’un de stable, qui ne nécessite pas d’être formé à chaque fois comme tout nouveau intérimaire. Je prends également le risque de me faire griller auprès de l’agence d’intérim…

Je suis accueilli à bras ouverts, et après 2 ans de bons et loyaux services, ma responsable m’annonce par téléphone qu’il faut que je démissionne mettant en avant le fait que je suis déjà embauché ailleurs et ne respectant donc pas une clause de mon contrat (qui stipule que je suis libre de tout engagement ailleurs) car ils ont réussi à embaucher quelqu’un à temps plein et n’ont plus besoin de mes services…  Me menace également de me dénoncer car je dépasse le nombre maximal d’heures hebdomadaires légal (de mémoire 42h à 44h)…

Bien entendu, cela arrive 3 semaines après avoir signé l’acte authentique de ma RP… Baisse de 25% de mes revenus… Je m’exécute par peur de perdre également mon autre emploi si mon employeur principal vient à être informé…

Dans le mois qui suit je débute en parallèle mon activité libérale, aujourd’hui j’ai réduit mon activité salarié à mi-temps et bosse parfois jusqu’à 70h/semaine (20h salarié et 50h en libéral), et cela en toute légalité. Je n’aurai peut être jamais débuté cette activité libérale si on ne m’avait pas demandé de démissionner et n’en serait peut être pas arrivé là où j’en suis aujourd’hui. 

J’ai par la suite été plusieurs fois en conflit avec l’URSSAF et les impôts, mais sachant que j’étais dans mon droit, je n’ai jamais cédé et ai toujours obtenu gain de cause malgré les diverses menaces d’huissiers ou autres.

Être honnête n’est pas toujours avantageux sur le court et moyen terme mais je reste persuadé que sur le long terme cela est toujours payant, ne serait-ce que pour bien dormir la nuit.


Le piment c'est comme l'autoroute, on paye à la sortie XD

Hors ligne Hors ligne

 

#5 17/11/2016 17h47

Membre (2016)
Réputation :   138  

Réponse de normand :
L’honnêteté est il lié à la moralité ou à la légalité?

Hors ligne Hors ligne

 

#6 17/11/2016 18h05

Membre (2011)
Réputation :   26  

Ma philosophie de vie est simple. Je suis généralement honnête car je veux pouvoir me regarder dans une glace sans problème.

Maintenant, il m’arrive de ne pas respecter les règles avec ceux qui ne les respectent pas.
Illustration : même si je voterai pas à droite à la prochaine présidentielle, je vais aller voter aux prochaines primaires de droite - CONTRE un candidat de droite que j’estime calamiteux et malhonnête.
Bref, je vais mentir et être malhonnête moi aussi… mais finalement n’est - ce pas là une forme d’altruisme pour le pays ?

Dernière modification par MichelPlatini (17/11/2016 18h09)


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 17/11/2016 20h10

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3252  

Mi345 a écrit :

Réponse de normand :
L’honnêteté est il lié à la moralité ou à la légalité?

En effet.

Pour ma part, je suis aussi "honnête"/"moral" que possible avec autrui, et considère les autres comme des fins en soi et non comme des moyens pour parvenir à mes fins (il faut suivre !).

Par contre, les organisations (entreprises, administration, etc.) ne sont pas intrinsèquement des individus et donc ne peuvent se prévaloir de mon point de vue, de la même considération. Aussi dans mes relations avec celles-ci, c’est alors le "bon sens" qui prévaut…


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#8 17/11/2016 20h17

Membre (2015)
Réputation :   195  

J’ai finalement rebondi en utilisant des méthodes limites (médias), en usant et abusant de mon pouvoir de nuisance (inspection du travail) et ai finalement 2 ans après été gentiment accueilli par mon DEGRA dans son bureau lorsque je lui ai proposé de partir moyennant un petit chèque. Jamais je n’aurais obtenu autant en cherchant les primes de fin d’année et faisant mon travail tranquillement!

Et vous ne considérez pas que dénoncer des pratiques abusives est une preuve d’honnêteté ? Et que la votre, à force de persévérance, a été récompensée ?
A mon sens il faut au moins essayer d’être honnête vis-à-vis de soi-même, et ce n’est pas toujours facile de succéder dans cette tâche. Pour le reste, chacun aura sa propre définition de l’honnêteté, donc…

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 18/11/2016 15h49

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1201  

Je vous remercie des réponses apportées et suis en phase globalement avec vos apports.
IH s’approche de ma conception de la chose. Je prétends être honnête avec mes proches en particulier et plus généralement avec les individus de mon niveau.
Je suis capable par contre d’employer les moyens les plus rusés pour contrer une institution, entreprise ou état qui me parait injuste et cela passe parfois par des "dommages collatéraux" certains diraient sur des individus qui peuvent être dans une position hiérarchique supérieure à la mienne.
Je vais l’illustrer avec un exemple, j’en ai d’autres. L’histoire de Stinky s’approche de ce type de problèmes que l’on peut rencontrer dans le monde que j’ai définitivement quitté du travail:

Ma fin de "carrière" chez McDonald’s:

J’étais en conflit avec la directrice du restaurant dans lequel j’étais équipier polyvalent. Elle faisait tout pour me mettre la pression et rendre mes conditions de travail excécrables.
Peu avant de donner ma démission, j’ai commencé à jouer sur les conventions collectives. Je faisais souvent des fermetures donc travail jusqu’à minuit mais on dépassait souvent de 15 à 30 minutes. Le lendemain je faisais souvent un "rush" de 2 heures, de 12 à 14h.
Un jour je ne suis pas venu. La directrice m’appelle à 12h20.
"Pourquoi ne viens-tou pas travailler aujourd’hui?"
"Il fait beau et je fais un ping-pong avec un ami"
"C’est la seule réponse que tou as à m’apporter?"
"Oui oui"
"D’accord je toe remercie"
Je la sentais jaser à l’idée qu’elle pourrait ainsi se débarrasser de moi sans peine. J’ai continué ce petit jeu pendant 2 mois.
(N’en déplaise au robot, le tutoiement est de rigueur chez eux et je me demande si IH ne garde pas une rancœur de ce management à l’américaine.)
Lorsque j’ai reçu ma fiche de paie, je suis allé voir la directrice en lui demandant pourquoi ils me payaient seulement 60 heures alors que j’avais un contrat de 80 heures. Elle ne revenait pas de l’aplomb avec lequel je pouvais lui poser une telle question. "Mais enfin tou étais absent..."
"Non, vous ne m’avez pas permis de réaliser mon contrat dans le respect de la convention collective, si je termine à minuit, je n’ai pas le droit de travailler avant 12h30 le lendemain (12h de pause mini). Vous me direz que je peux reprendre à 12h30 mais non car je finis à 14h et n’ai pas à venir pour moins de 2h, dixit la convention collective et à 14h j’ai une vie privée et suis censé disposer de mon temps libre."
J’ai menacé de porter l’affaire aux Prud’homme et ai obtenu gain de cause du service paie, le paiement du mois complet smile
Se faire payer ainsi par McDonald’s était assez jouissif je dois dire, surtout pendant la partie de ping-pong. Le gain est mineur certes et ce n’est pas vraiment de la réussite mais je trouve que l’honnêteté n’a pas vraiment sa place dans ce stratagème un peu machiavélique.
Beaucoup trouveront ici qu’après tout la démarche est honnête car respectant scrupuleusement la loi mais dans mon entourage et sur le coup, beaucoup pensaient que j’abusais.

Je pense surtout que cela ne permet pas forcement la réussite mais évite de se faire "bouffer" par les autres. Il faut apprendre a se défendre et la meilleure des défenses est la contre-attaque. Dans ce monde de vipères j’ai appris ainsi à me protéger avec ma famille.

Une autre forme de "triche" a été de cacher aux banques mon endettement pour continuer mes investissements, on en a parlé dans une autre discussion. Je savais ou j’allais, ça s’est avéré payant mais il a fallu attester que je n’avais pas d’autres prêts en cours. J’accorde bien peu d’importance à ce genre de détails, désolé si j’en choque certains.
Ce qui compte est le résultat, je n’ai nuit ni à la banque ni à personne et cela a permis à ma famille de mieux vivre.


Parrain BOURSORAMA boosté 130 € (mp) et TOTAL ENERGIES code 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

#10 18/11/2016 17h00

Banni
Réputation :   283  

MichelPlatini a écrit :

Ma philosophie de vie est simple. Je suis généralement honnête car je veux pouvoir me regarder dans une glace sans problème.

Maintenant, il m’arrive de ne pas respecter les règles avec ceux qui ne les respectent pas.
Illustration : même si je voterai pas à droite à la prochaine présidentielle, je vais aller voter aux prochaines primaires de droite - CONTRE un candidat de droite que j’estime calamiteux et malhonnête.
Bref, je vais mentir et être malhonnête moi aussi… mais finalement n’est - ce pas là une forme d’altruisme pour le pays ?

Bonjour,

Si cela peut vous rassurer je ferai de même ce dimanche mais ne me considère en rien comme malhonnête ; si les partis de droite voulaient éviter ce type de pollution, il leur fallait ouvrir la primaire à leurs seuls militants.

Sur le fond de la question posé par Surin, j’ai tendance à estimer que la fortune est toujours la conséquence d’une turpitude ou malhonnêteté commise par celui qui la détient ou par ses ascendants ; j’invite ceux qui en doute à relire Zola et "La fortune des Rougon"……

Dans mon comportement quotidien, je suis honnête non pas grandeur d’âme mais par nécessité : chaque fois ou presque que j’ai triché je me suis fait prendre et cela m’a finalement coûté bien plus cher : dans les autres cas où j’ai réussi à passer à travers les mailles du filet, le bénéfice de la tricherie a été ridiculement faible…j’ajouterai que l’âge venant, on finit par prendre goût à l’honnêteté.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 28/01/2020 15h39

Membre (2019)
Réputation :   11  

Bonjour,

Je pense pour ma part que la réponse à ce sujet est dans le titre.

"Réussir" oui mais alors dans quel domaine ?
Généralement la notion de réussite est liée au travail (car pour beaucoup pour réussir sa vie il faut un bon travail avec de bons revenus) ou bien à un sport/activitée.

Comme beaucoup de personnes savent et disent, les commerciaux ne sont pas toujours honnêtent pour arriver à leurs fins et c’est le cas en général dans le travail pour réussir à bien vendre.
Tout ne peux pas se passer sans accroc si l’on ne contourne pas certaines choses.

Un élément clé est que la non honnêtement est plus facile à gérer dans le cadre du travail ou du sport car l’interlocuteur n’est pas une personne proche ni un ami.

Alors oui je suis pour l’honnêteté dans la vie, mais à quel prix et quelles conditions ?

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #12 05/02/2021 08h56

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1201  

Hier un épisode intéressant de Cash Investigation sur les banques, leurs frais abusifs dès qu’il y a découvert puis un volet sur une société de recouvrement de dettes.
Cela confirme ce que l’on évoque parfois dans des discussions sur la téléphonie ou opérateurs en énergie : les "dettes" sont faites pour ne pas être payées, il se faut surtout pas se faire abuser au moindre abus d’un opérateur.
Pour moi la liste est longue de sociétés avec lesquelles nous avons eu un désaccord et traîne une dette, en général de quelques dizaines ou centaines d’euros. On parle d’une vingtaine de sociétés ou organismes.
Ces "dettes" sont ensuite revendues par les opérateurs indifféremment à des sociétés d’avocats ou spécialisées dans le recouvrement. Elles ne sont pas là pour lancer des procédures mais pour "inciter" le "client" à payer. Même si la dette est forclose après 2 ans. Les plus craintifs cèderont, les têtes brûlées disparaîtront au gré des déménagements, useront et abuseront de la liste noire sur le portable (accessible chez certains opérateurs - il a "Free" il a tout compris, même si vous leur devez de l’argent, votre ligne perdurera - ou tout simplement via les menus du téléphone).
Mon retour d’expérience c’est 100% de réussite, jamais un euro versé. Oui j’en tire une certaine fierté car les opérateurs se sont pris à leur propre jeu (abonnement Canal Sat abusif, "box" soi-disant non reçue, augmentation rétroactive - on aura tout vu, offre promotionnelle non tenue, facturation après-coup sans accord préalable etc …).
La tentation est devenue grande de quitter un abonnement "à la cloche de bois" comme on dit en immobilier. Fini la paperrasse, en quelques clics on bloque les prélèvements. Le stress des débuts laisse place à un certain amusement.

J’ai adoré le passage où le journaliste - s’étant fait embaucher - annonce son départ à un supérieur qui lui avoue que lui-même a fait une "connerie" en quittant la banque pour aller dans cette entreprise et qu’en fait ils sont un peu les "éboueurs de la société de consommation".
Ce qui est triste au final, c’est que ce sont les plus faibles qui finiront par s’acquitter de dettes pour lesquelles ils sont certes parfois responsables mais aussi souvent victimes d’un système mis en place, les plus fraudeurs s’en sortant toujours.


Parrain BOURSORAMA boosté 130 € (mp) et TOTAL ENERGIES code 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+4]    #13 05/02/2021 10h05

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   387  

Même approche que Surin, j’ai eu affaire pour ma part aux mêmes recouvreurs en pro sur une boîte que j’ai reprise qui empilait les mauvais contrats fournisseurs avec des clauses de tacite reconduction sur plusieurs années parfois (abusives d’ailleurs) et des tarifs déphasés : j’ai sabré à la hussarde tous les contrats, en prenant le risque qui va avec :

bien sûr une fois les premiers AR des fournisseurs reçus, dans les 3 mois suivants une pluie d’appels de recouvreurs avec  qui il est inutile de discuter sur le fond : le seul langage efficace est d’être d’une dureté extrême pour qu’ils comprennent qu’en face vous n’êtes pas du tout réceptif ni impressionné le moins du monde : ne pas hésiter à moquer son interlocuteur pour faire passer le message,  mettant le HP du tel à chaque fois, les rires de mes collaborateurs devant ces scènes un peu folles ont vite lassé l’adversaire le plus coriace. Un des recouvreur sortant du lot par sa hargne, j’ai fini pour le dissuader par l’appeler sur un numéro habituellement non communiqué en m’étonnant de n’avoir pas reçu son appel hebdomadaire, cette ultime provoc a du faire classer vertical mon dossier.

sur les plus gros enjeux, on reçoit ensuite des AR d’huissier : j’en ai gardé certains tant les formulations utilisées sont souvent convaincantes  au premier coup d’œil. Une seconde lecture au calme montre ensuite le petit détail qui fait le hic, soit la date de forclusion comme évoqué, soit le plus souvent ce que j’appelle le "hors-zone" géographique de compétences :  sans passage par le TC pour un pro; le plus souvent, le recouvrement est au bluff…

le plus tenace a été une assurance en 3 lettres A.A bien connue qui m’a relancé pendant 4 ans, alors même que les contrats avaient (cette fois-ci !) bien été dénoncés dans les temps : 2 recouvreurs et 2 huissiers dont le dernier de ma ville m’avait convoqué par AR à son étude pour étudier comment j’allai régler : un "je ne suis pas à votre disposition" en préambule l’a vite dissuadé …

un seul m’a assigné au TC en bonne et due forme : contrat de photocopieurs où j’avais fait racheter le leasing par le fournisseur suivant en gardant l’appareil à sa place (clause classique) et en posant le nouveau à côté (copie à moitié prix) : le premier fournisseur m’a attaqué sur son manque à gagner lié au volume en référé. Comme dans sa requête, il n’avait pas mentionné à bénéficier de la passerelle pour être renvoyé au fond si le Juge se déclarait incompétent, ce qui arriva…. game over avec un article 700 à la clé qui l’a dissuadé de recommencer la procédure : comme dit souvent mon avocat " on ne vole pas vraiment un voleur"…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #14 05/02/2021 10h44

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3252  

Je confirme vos deux témoignages.

J’ai eu plusieurs cas également (où j’étais dans mon droit et je n’avais pas envie de perdre mon temps en lettres avec AR pour obtenir gain de cause "proprement"). Je n’ai jamais payé.

Souvent les montants deviennent astronomiques, car ces organismes de recouvrement (ou cabinets d’avocat) ajoutent des frais. Donc à partir d’une facture de 50 euros, au bout de plusieurs relances, ils envoient des courriers qui font peur et vous réclament par exemple 450 euros, voire plus.

Une fois j’ai craqué, tant le montant réclamé était devenu disproportionné par rapport à la facture originelle, et j’ai envoyé un mail d’insulte au cabinet d’avocat, en demandant comment ils pouvaient se regarder dans la glace, à profiter de la crédulité de pauvres gens, qui pris de peur, auraient payé.

Par contre, c’est différent quand c’est la puissance publique, là vous aurez un avis à tiers détenteur de toute façon. Donc vous ne pouvez pas vous passer d’une médiation pour faire valoir vos droits.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#15 05/02/2021 10h45

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   930  

En temps normal, un mauvais client qui accumule les incidents de paiements, finit tous les mois dans le rouge … devrait se faire virer par sa banque, mais j’ai fini par comprendre que c’était tout l’inverse, c’est ce genre de clients qui génère le plus de chiffre d’affaire pour les banques, ils lui facturent tous ces agios, frais, relances, lettres recommandées … et ils savent qu’ils finira par payer tôt ou tard parce qu’il n’ira pas ailleurs.


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#16 05/02/2021 11h11

Membre (2019)
Top 5 Crypto-actifs
Réputation :   122  

Pour avoir travaillé plusieurs années pour une banque française sur les relevés de frais bancaires, ce ne sont pas ces gens qui apportent le plus de PNB, loin de là.
Mais effectivement tout ces frais permettent à la banque de tirer quelque chose de ce segment de clientèle, qui sans ces frais ne rapporterait rien voire coûterait à la banque.

Je ne défends pas ces pratiques mais souhaitais seulement nuancer les propos ci-dessus.


Parrainages Coinbase - Binance - Maiar - FTX

Hors ligne Hors ligne

 

#17 05/02/2021 11h19

Membre (2012)
Réputation :   8  

Je viens aussi d’avoir une expérience avec mon assurance habitation
.
En raison de mon emploi, je déménage régulièrement, j’ai toujours la même assurance habitation et je passe à chaque fois un appel pour simplement changer l’adresse. Mon dernier déménagement est de juillet dernier.

En décembre j’ai reçu mon avis d’échéance de 2021 pour 280€.
J’ai décidé de changer pour un autre assureur avec les mêmes garanties à 117 €, il m’informe qu’il va s’occuper de la résiliation de mon premier assureur.

Avant hier j’appelle le premier qui m’indique que la résiliation n’est pas possible, le contrat à moins d’un an, loi Hamon, je lui dis que je n’ai rien signé, tout à été fait par téléphone.
Le tton monte, l’assureur ne veux pas arrêter mon contrat, me dis qu’il a prévenu l’autre assurance que le contrat se terminait en juillet, sans me prévenir personnellement, pas de geste commercial, je suis pourtant client depuis 20 ans. Le contrat pourra être interrompu en juillet et clôturé en août à cause du mois de préavis.
Je demande donc le remboursement de septembre à décembre 2021. On me répond que ce n’est pas possible ! Ils ne connaissent pas encore la date précise de fin de contrat !

Résultat : je leur prête 4 mois d’assurance  90€ et je paye double pendant 7 mois 80€

Avant de raccrocher, je lui demande si je déménage demain à l’hôtel en face et romp le bail?
On me répond qu’il faut envoyé un état des lieux de sortie pour clore le contrat actuel, mais que le propriétaire va refuser de perdre son temps pour ça. (5 min smile ).

Je leur ai envoyé ce document de "déménagement" et mon contrat chez le premier assureur est maintenant clos.
Le second assureur m’a tout de même ponctionné le mois de janvier de 9.50€.
Je ne vais pas les appeler pour cette petite somme…


On ne fait pas un beau jardin en coupant les fleurs et en arrosant les mauvaises herbes.

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #18 05/02/2021 11h44

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   387  

InvestisseurHeureux a écrit :

Par contre, c’est différent quand c’est la puissance publique, là vous aurez un avis à tiers détenteur de toute façon. Donc vous ne pouvez pas vous passer d’une médiation pour faire valoir vos droits.

Une de mes affaires emploie des profils peu qualifiés, pas dans la réinsertion, mais pas si éloigné que cela avec des profils fragiles malheureusement souvent en proie aux difficultés et ne sachant pas les traiter, ce qui nous amène à recevoir régulièrement des ADT les concernant, souvent passages au CHU, cantines, impôts amendes impayées (boule de neige), plus jugement TGI avec saisies…

Dans la plupart des cas, on coopère directement après avoir avisé le salarié, dans d’autres, même si on ne devrait pas… on freine des 4 fers pour ne pas enfoncer davantage des gens qui se battent au quotidien pour survivre dignement .. et qui bossent… :
- réaction au second courrier du SIP seulement
- utilisation des acomptes et avances pour réduire la quotité saisissable
- réduction du temps de travail compensé CAF en partie non saisissable, etc…
- dialogue tel avec les impôts en leur expliquant qu’ils prendront la file d’attente (exemple une de mes salariées à un global de 20ke sur 6 dossiers en ADT et refuse l’idée d’un dossier de surendettement)
- envoi d’un chèque d’un euro supérieur à l’ADT qui temporise pour 2 mois  : on nous renvoie le tout avec un beau courrier….

Ces petits coup de pouce un peu border ont permis sur la durée à des précaires de l’être un peu moins, même si on ne réussit pas toujours à renverser des situations dont on comprend mal comment les gens peuvent par négligence en arriver là.

Ma plus grande réussite comme patron est d’avoir racheté une "virginité bancaire" à une de mes fidèles collaboratrices fichée BDF après une séparation chaotique, son compagnon a gardé les biens et lui a laissé les crédits… avec un plan sur 7 ans qui lui pesait moralement : ma banque pro a accepté en connaissance de cause  de la prendre comme cliente classique, (j’ai lourdement insisté..)  avec CB et chéquier et après 2 ans sans incident, lui a racheté par un crédit son plan qu’elle a depuis entièrement payé : toutes les tentatives ne se terminent pas aussi bien, loin de là…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 05/02/2021 13h16

Membre (2018)
Réputation :   39  

serenitis a écrit :

Ces petits coup de pouce un peu border ont permis sur la durée à des précaires de l’être un peu moins, même si on ne réussit pas toujours à renverser des situations dont on comprend mal comment les gens peuvent par négligence en arriver là.

Vous avez agi avec noblesse en aidant à votre manière vos salariés.

Beaucoup d’employeurs n’ont pas cette démarche et sont dans le turn-over.
Je prends les salariés, j’use, je jette et je passe à un autre.
L’intérim aide cela.
Le dernier envoyé spécial sur les entrepôts logistiques l’a démontré encore avec force avec la boite d’intérim qui a même un bureau sur le site même.

C’est pourtant dans l’intérêt de l’employeur d’aider pour préserver ses ressources humaines et préserver le fonctionnement de son entreprise.
Une nouveau salarié, c’est un coût de formation, une incertitude sur sa volonté à rester.

Par contre, il n’est pas si compliqué de comprendre comment les gens peuvent par négligence en arriver là.
Il y a bien sûr ceux qui donnent vraiment l’impression de tout faire pour mériter leur sort.
Mais les accidents de la vie sont nombreux, une maladie, un accident, une séparation, la perte d’un enfant, une création d’entreprise suivi du covid qui ruine votre activité.
Tout autant de situation que nombre de gens ne peuvent plus gérer car ils sont détruits moralement.

Beaucoup de gens qui réussissent croient qu’il suffit de travailler pour s’en sortir.
Mais il y a quantité de gens qui bossent plus de 35h00 et ne s’en sortent plus.
Ce qui a déclenché le mouvement majeur des Gilets jaunes.
Ils font pourtant leur boulot, leurs heures mais ont simplement des salaires au ras des pâquerettes.
Et aujourd’hui avec toutes les charges, le coût de la vie, le prix d’un caddie de courses, vous avez vite fait d’être dans le rouge.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #20 05/02/2021 13h54

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   941  

@zedbum : Ce n’est même pas forcément une question de prix, mais une question de temps et de complexité. Ce qui m’a frappé en rentrant en France ce n’est pas le coût de la vie (globalement moins cher qu’en Chine je trouve, si l’on compare à qualités égales), mais la tonne de démarches/paperasses requise à chaque fois qu’on veut faire quelque chose, et pire les délais (+ charge mentale du harcèlement requis pour que ça avance) que cela implique. Il faut vraiment être déterminé pour aller au bout des choses, sans compter les fois où il faut bien connaître ses droits ou faire du rentre-dedans pour ne pas simplement se faire éconduire sous un prétexte futile. C’est évident que des personnes qui doivent déjà consacrer 8 heures par jour (et sortent donc quand tout est fermé, et doivent donc prendre un congé pour la moindre démarche…) à gagner un mauvais salaire n’ont pas le temps ni l’énergie mentale pour faire autre chose, à moins d’avoir une force de caractère peu commune.

Le pire, c’est que je pense que c’est le fonctionnement désiré du système : ceux qui ont de l’argent (et donc du temps) ont tout loisir de confier leurs démarches à des grouillots ou le temps pour s’en occuper eux-même s’ils sont juste aisés ; les pauvres restent englués dans la mélasse administrative et ne peuvent donc rien entreprendre d’envergure.

Dernière modification par doubletrouble (05/02/2021 14h00)


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #21 05/02/2021 14h24

Membre (2011)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   224  

Je suis d’accord avec vous.
Perso j’ai opté pour la ligne suivante :
- une entreprise qui ne respecte pas ces engagements soit via le fameux process ( c’est pas moi c’est le process) soit via un de ces représentants (commerciaux, etc…). Direct je passe en mode mauvaise foi. Blocage de mes comptes. Chipotage pour tout.
- à mon travail, c’est pareil. Je vois passer des choses ou je sais des choses. J’alerte gentillement. Ne me formalise pas des réponses. J’entasse en même temps pour me protéger ou me défendre. Pas de pitié avec ceux qui me cherchent des noises. Et mes employeurs n’ont jamais essayé car ils savent que je sais ce qu’ils ne font pas dans les règles.

Le cote paperasse / administratif j’ai remarqué qu’il faut abuser de faire sa pleureuse. Faire que les gens aient envie de vous aider : "car le pauvre". Et on s’aperçoit alors qu’on peut avoir des passes droit, des délais plus courts. Ça marche dans la majorité des cas. J’ai même des employés qui m’ont envoyés les formulaires à remplir pour obtenir de plus gros remboursement voire même qui m’ont dit que ce qu’on me proposait n’était pas assez et qu’il fallait aller au médiateur pour obtenir la somme que j’avais demandé.
Dernièrement intervention pas avant 3 mois dixit le commercial. J’ai fait ma pleureuse sur la dangerosité (le mec n’y connaissait rien visiblement et puis au tel on enjolive un peu) puis finalement les gars sont venus en 24h, ont bossé 5h et m’ont remis tout au propre.

Cette technique a une limite avec les entreprises très structurés comme SFR où l’organisation est faite pour empêcher cela et on a que des gens sans pouvoir.

Dernière modification par Kabal (05/02/2021 14h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#22 22/03/2021 17h32

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   387  

Après être passé pour le bon samaritain sur cette file, anecdote récente pour rééquilibrer les choses ou plus simplement rappeler que Bête et Brave commençant par la même lettre, ce peut être source de confusion entre les deux pour un certain public !

Un de mes salariés (non recruté pour son QI..) a fait pression sur la RH pour obtenir qu’elle lui signe simplement  un document qu’il complèterait lui-même pour ne pas l’ennuyer : de quoi attiser ma curiosité, car dans le même temps j’avais lancé une procédure de licenciement en abandon de poste..

Ci-joint le lien sur ce  document

J’ignorai avoir un héros dans mes effectifs, d’autant que ce dernier …était bien sûr en arrêt maladie sur toute la période.

Ayant refusé de participer à un faux, c’est son avocat qui a repris le flambeau m’enjoignant de bien vouloir obtempérer rapidement dans l’intérêt de son client, flamme vite éteinte devant mes éléments probants et la volée de bois vert qui a suivie.

Ce genre de procédé me met en rogne, car comme d’habitude, les agissements louches de quelques-uns jettent l’opprobre sur une communauté entière souvent elle très méritante au quotidien et pas souvent reconnue à sa vraie valeur…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+4]    #23 23/03/2021 11h03

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   215  

Voici mon point de vue.

J’ai aujourd’hui 38 ans, et je suis de nature sympa, à ne pas casser les pieds aux gens, à leur laisser du temps etc

Mais la vie, aussi bien personnelle que professionnelle, m’a appris une chose : ce sont les gens chiants qui obtiennent ce qu’ils veulent.

C’est le gars qui vous a harcelé au téléphone qui a eu son document avant les autres "pour qu’il vous laisse tranquille".

Vous appelez une société une fois, "on vous rappelera", sauf qu’on vous rappelle pas. Alors vous appelez la semaine suivante, rebelotte, etc etc

Alors la fois suivante, vous partez en mode harcèlement "pour voir" et miracle, vous avez obtenu le rendez-vous le jour même.

C’est contre ma nature d’être insistant, casse pied, mais la vie m’a prouvé que ce sont les gens qui ont un tel tempérament qui réussissent/obtiennent ce qu’ils veulent…

J’ai remarqué que quand on fait confiance au professionnalisme de notre interlocuteur, on obtient souvent rien. Il faut lui casser les pieds, appeler presque tous les jours, et hop ça passe.

Exemple concret :

Une voiture m’est rentré dedans en juillet. J’ai fait confiance à mon gestionnaire de dossier, et les mois sont passés… Ce n’est que lorsque j’ai appelé tous les 3 jours que tout s’est enclenché, procédure terminée, j’attendais plus que le paiement des réparations, j’ai lâché du lest, mal m’en pris, cela a de nouveau trainé… de nouveau harcèlement téléphonique, paiement 3 jours après.

Et pourtant je déteste ça…

PS : je ne sais pas si on peut considérer les gens énervants et insistants comme malhonnêtes, mais c’est comme ça que je le ressens, puisqu’on "vole" la place aux gens plus gentils/moins insistants… en passant avant eux, en obtenant plus qu’eux et plus rapidement
PPS : doubletrouble : je suis belge, même combat…

Dernière modification par koldoun (23/03/2021 11h22)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 23/03/2021 11h22

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2561  

Pour relativiser un peu le dernier message de koldoun, je dirais que ce qu’il décrit est bien souvent ce  qu’on obtient quand on a acheté un service "lors cost".

Pour ma part, j’arrive encore a obtenir bien souvent un service "normal" où il n’y a pas besoin d’incescentes relances, certes en ne rechignant pas sur le prix.
Et quand il y a besoin de relances, et que je ne souhaite pas rester dans cette situation : je change de prestataire (je refuse d’entretenir ceux qui offrent un mauvais service), en précisant le cas échéant mes raisons de changer.
Il n’y a que dans les situations où il n’y a guère le choix des interlocuteurs (souvent les ’services publics’) qu’on est condamné à subir son interlocuteur. Pour son assureur, ou sa banque, ou pas mal d’autres, il y a le choix !

N’achetez pas un billet Ryanair s’il ne correspond pas à la prestation que vous attendez !


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 23/03/2021 11h31

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   941  

@GoodbyLenine : Vous marquez un point au sujet des entreprises de services, mais malheureusement cet aspect harcèlement est généralisé en France, y compris dans des secteurs où il n’y a pas de concurrence comme le service public… (cf mon post du dessus : Faut-il être toujours honnête pour réussir ?)

Les coupes budgétaires sans fin et les économies de bouts de chandelles sont probablement en cause, transformant la plupart des établissements et institutions en armées mexicaines. Les "usagers" harcelants sont servis en premiers car ils attirent l’oeil des managers qui tiennent à avoir de beaux KPI à présenter lors de la réunion du Jeudi matin.

EDIT: je vois que vous avez modifié votre message entre deux pour mentionner l’administration smile

Dernière modification par doubletrouble (23/03/2021 11h35)


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur