Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#126 07/05/2019 17h38

Membre
Réputation :   50  

Ce n’est pas si contradictoire, Mettero : c’est une question de transparence et de déontologie. Oddmund consacre plusieurs heures par mois à suivre ces histoires de P2P, par goût et par intérêt intellectuel. Cela représente epsilon de son patrimoine en terme de capital risqué. Donc il n’a aucun intérêt économique et financier. Pourtant, il aimerait bien !

Hors ligne Hors ligne

 

#127 17/05/2019 10h21

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   322  

Un peu différent du Crowdlending: la plateforme Advanon qui permet de financer des factures.

Les prêts sont à très court-terme avec du collatéral (une facture est une créance) donc un return comme le crowd lending avec a priori beaucoup moins de risques.

Je pense que c’est un concept bien plus solide que le Crowdlending et je serai ravi d’entendre vos opinions dessus, notamment @Zebonder.

Advanon a subi une fraude de grande ampleur l’an passé - ces business en ligne n’en sont pas épargnés (les banques traditionnelles aussi subissent des fraudes, mais elles communiquent moins dessus).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #128 17/05/2019 11h57

Membre
Réputation :   50  

advanon.com a écrit :

Domicile: Must be in Switzerland or Germany

Donc, pour l’instant, c’est pour les Suisses et les Allemands.

Ensuite, cette forme de prêt s’appelle "Asset-Based Lending" ou ABL. Cela a été la grande mode au milieu des années 2000. J’ai vu des fonds qui proposaient des portefeuilles diversifiés d’ABL. Dans ce domaine, l’imagination est sans limite : l’affacturage est très simple et commun mais on trouve aussi des rachats d’assurances vie à des personnes très âgées ou des avances sur compensation après un jugement favorable devant les tribunaux ou d’autres trucs encore plus fous.

En 2007, les indices de hedge-funds ABL affichaient les meilleurs Sharpe ratios : ils montaient de 1% tous les mois depuis des années. Tous les investisseurs en voulaient. Puis en 2008, ce fut la cata. Plusieurs fonds ont perdu 80%, voire 100%. Au moins la moitié des fonds qui faisaient partie des indices ont fermé.

Aujourd’hui, le concept revient à la mode. Les investisseurs ciblés ne sont plus les institutionnels mais les particuliers. Ceux qui possèdent la capacité de surfer sur la vague pourraient en tirer profit pendant quelques temps, enfin jusqu’à la prochaine crise.

Dernière modification par Candide (17/05/2019 11h58)

Hors ligne Hors ligne

 

#129 17/05/2019 15h32

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   322  

Les fonds d’ABL se sont aussi effondrés car les fonds de fonds investis ont eu des grosses pertes et ont retiré leurs billes.
Du coup, illiquidity qui a forcé des liquidations.

Sur ce genre de plateforme, ce risque n’est pas aussi important puisqu’il n’y a pas a priori de possibilité de  revente de ces factures.

Hors ligne Hors ligne

 

#130 21/06/2019 10h09

Membre
Réputation :   11  

Bonjour,
quels sont vos retours d’expérience avec le crowdlending ?
Je pense notament à Mintos et Grupeer ?
Existe t-il des plateformes où l’argent investi est automatiquement réparti sur des centaines de projets ?


Bogle: "you get what you don't pay for."

Hors ligne Hors ligne

 

#131 28/06/2019 16h04

Membre
Réputation :   0  

Bonjour Hidalgo04,

Je n’ai pas d’expérience avec ces deux plateformes mais j’ai un compte sur Bondora depuis 6 mois et pour l’instant j’en suis assez satisfaite. Et la plateforme permet de répartir les prêts automatiquement (sur 100, 200… selon votre paramétrage). Elle est aussi affichable en francais, ce qui est assez pratique. Le support est en anglais, par contre.

Hors ligne Hors ligne

 

#132 28/06/2019 16h58

Membre
Réputation :   101  

Hidalgo04 a écrit :

Bonjour,
quels sont vos retours d’expérience avec le crowdlending ?
Je pense notament à Mintos et Grupeer ?
Existe t-il des plateformes où l’argent investi est automatiquement réparti sur des centaines de projets ?

Mintos est ma plateforme préférée car elle propose plusieurs dizaines de milliers de prêts, disponibles dans plusieurs devises. L’app Est vraiment aboutie, notamment l’auto lending. Ce que j’apprecie par dessus tout c’est la disponibilité de prêts avec buyback garantie. Les rendements ont tendance à baisser mais sont encore bien supérieur à ce que l’on trouve en France.
Grupeer est pas mal. Par rapport à Mintos j’apprécie la disponibilité de prêts pour des opérations immobilières (promotion immobilière). Les inconvénients : moins de prêts et le marché secondaire n’y est pas encore disponible.
Je n’investis plus que sur ces 2 plateformes. Je peux parrainer si besoin wink


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #133 01/07/2019 15h29

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2098  

Au début de 2017, j’ai investi 2000€ sur 2 des plateformes françaises les plus populaires de crowdlending, October (à l’époque Lendix) et Credit.fr (1000€ sur chacune). Ces plateformes de crowdlending sont parmi les leaders en termes de nombre de projets présentés (ce qui est crucial pour l’investisseur soucieux d’une bonne diversification). Mon investissement avait un but avant tout expérimental : je voulais tester l’intérêt du crowdlending comme placement alternatif, dans un objectif de diversification de mon patrimoine.

Je présente mes résultats après 2 ans et demi :

1) October (anciennement Lendix) : le montant minimum de prêt est de 20€, ce qui permet une bonne diversification. J’ai financé 48 projets : 3 prêts m’ont été entièrement remboursés, 4 sont en défaut ou retard de paiement (2 entreprises en redressement judiciaire, 1 avec un retard de paiement entre 30 et 120 jours, et 1 prêt rééchelonné).

October applique des provisions de façon appropriée : 100% pour des retards de paiement >120 jours, par exemple (moins pour des retards inférieurs). [De façon générale, la plateforme d’October est facile à utiliser et October fait des efforts louables de communication sur ses statistiques globales et sur les situations de défaut.]

Après 2 ans et demi, mes 1000€ investis sur October se sont transformés en 967,01€, soit une perte de 32,99€ (-3,3% du capital investi).

2) Credit.fr : le montant minimum de prêt est de 50€, ce qui complique la diversification si le montant investi global est faible. J’ai financé 30 projets : 1 prêt m’a été entièrement remboursé, 6 sont en défaut de paiement (3 liquidations judiciaires, 1 redressement judiciaire, 2 défauts de paiement).

Credit.fr n’applique pas de provisions aux prêts en défaut de paiement, ce qui atteste d’un manque de professionnalisme, voire d’un foutage de gueule caractérisé.

Pour calculer mon encours, je dois donc appliquer moi-même des provisions : 100% sur les situations de liquidation ou redressement judiciaire, 50% sur les simples défauts de paiement.

Après 2 ans et demi, mes 1000€ investis sur Credit.fr se sont ainsi transformés en 829,59€, soit une perte de 170,42€ (-17,0% du capital investi).

Conclusions :

a) La seule manière correcte de calculer la performance d’un investissement de crowdlending, c’est de comparer l’encours actuel (avec des provisions appropriées pour les situations de défaut) avec le montant investi. October le fait (correctement, à mon sens), Credit.fr ne le fait absolument pas. C’est à mon sens un critère éliminatoire dans le choix d’une plateforme de crowdlending.

b) Sur la base de mon expérience, le rendement d’un investissement de crowdlending varie entre mauvais et très mauvais. Je perds de l’argent sur les 2 plateformes alors que l’économie est en phase de croissance. Je peux aisément imaginer que les défauts vont se multiplier en phase de récession… Le rendement du crowdlending est encore pire si on le compare avec celui des marchés boursiers, sur la même période (et alors même que les actions sont un actif beaucoup plus liquide).

c) Le discours promotionnel sur le crowdlending, y compris sur ce forum, vise manifestement à attirer les chalands afin de collecter des parrainages. Sans surprise, ceux qui s’adonnent à ces pratiques ne communiquent pas sur leurs résultats (comme je le fais ci-dessus) : je serais très surpris s’ils gagnaient de l’argent sur leurs investissements de crowdlending. En revanche, le parrainage est un gain certain pour eux. Je trouve cette pratique assez malhonnête.

Evidemment, ma conclusion générale est que le crowdlending n’est pas un placement alternatif pertinent, en phase de croissance économique, donc a fortiori sur le cycle économique dans son ensemble.

Dernière modification par Scipion8 (01/07/2019 15h32)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #134 01/07/2019 16h26

Membre
Réputation :   101  

Bonjour Scipion8,

En ce qui me concerne j’ai communiqué sur mes résultats dans la file dédiée à mon portefeuille Portefeuille d’actions de Rylorin.
J’ai déjà exprimé mon avis sur la question : les plate-formes (françaises) ne rémunèrent pas à hauteur du risque pris. Nous avons d’ailleurs échangé à ce sujet.
J’ai plus de chance sur les plateformes étrangères telles que :
Mintos : 4.555€ de gain, 13.755€ de prêts en cours, après 2 ans. Dont j’ai néanmoins désinvesti suite à votre recommandation.
Grupper : portefeuille de 3.046€ pour 3.000€ investis, aucun prêt remboursé à ce jour car j’ai rejoint la plateforme très récemment.
Property Partner : 3.203£ pour 3.000£ investis uniquement dans des parts d’immeubles pour de la location. Retour d’expérience : depuis décembre 2018.
Housers : 200€ pour 200€ investis, je ne recommande pas.
Je teste également Upstone (France) mais c’est trop récent pour faire un retour.

Mon objectif est bien de faire un retour d’expérience (personnel !) aux membres du forum et de fait je partage les bons résultats ainsi que les moins bons (ou mauvais).


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#135 05/07/2019 20h33

Membre
Réputation :   30  

2 ans et demi plus tard les propos de Geronimo et GBL prennent tout leur sens en ce qui me concerne.
Leurs propos en février 2017 m’avaient fait changer d’avis concernant ces
placements et j’avais stoppé net de prêter. Bien m’en a pris.
Bilan :
3300 euros prêtés (33 projets X100)via Lendix qui s’appelle maintenant October.
5 prêts en défaut pour le moment pour un capital total de 279 euros. Ils sont de plus en plus nombreux avec les années.
Capital restant dû : 859 euros
Capital + intérêts déjà remboursés : 2 409 euros
Je pense que je vais perdre un peu d’argent. Avec le crédit d’impôt je vais peut être limiter la casse.
J’espère être à l’équilibre au final mais c’est loin d’être garanti.

Dernière modification par Franc23 (05/07/2019 20h47)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #136 24/07/2019 12h10

Membre
Réputation :   44  

Petit update depuis mon message de mars qui confirme tout ce qui a été dit plus haut : sur 132 projets (hors immo), j’en ai a présent 4 de remboursés et 14 en retard de paiement ou défaut, soit 10% du total (et à peu près autant en proportion de l’encours actuel). Aucune plateforme française ne sort vraiment du lot et toutes empilent les défauts.

Il ne me semble pas possible de gagner de l’argent avec le crowdlending sur les plateformes françaises à l’heure actuelle.


« be greedy when otters are fearful. » Walrus Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#137 20/01/2020 13h33

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   127  

Bonjour à tout le monde

    Pour ceux qui s’intéressent au crowdlending et crowdfunding
                                           allié aux projets labelisés réellement verts ,
voici la liste des plateformes officiellement habilitées à "labelliser" leurs projets présentés, ainsi que les critères retenus pour être éligibles.

Le label financement participatif | Ministère de la Transition écologique et solidaire

    Bonne lecture..

Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#138 02/07/2020 14h15

Membre
Réputation :   37  

Bonjour,

Je ne sais pas trop sur quelle file poster ma demande : je vais tester la plateforme de crowlending estateguru et je cherche un parrainage (si possible).

Comme c’est de l’ultra-exotique en terme de placements, j’ignore s’il y a des membres du forum qui "investissent" sur cette plate-forme estonienne.

Mais si, par hasard, c’est le cas je préférerai en faire profiter un membre du forum plutôt qu’un blogueur internet.

Réponse en Message Privé, si possible.


"N'oubliez pas : patience… discipline…" Parrain : Mintos  Estateguru

Hors ligne Hors ligne

 

#139 09/07/2020 09h59

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   322  

Tiens ça serait bien d’avoir du feedback sur la performance des prêts de ces plateformes avec la crise Covid-19?
Hécatombe ou bien pas encore dans les chiffres?

Hors ligne Hors ligne

 

#140 09/07/2020 10h32

Membre
Réputation :   53  

Beaucoup trop tôt pour dire, pour l’instant l’impact tangible est un prolongement des maturités de remboursement. On y verra plus clair en septembre.
En revanche ce qui me choque, c’est que les taux n’ont pas bougé durant ces derniers mois, en totale décorrélation avec le risque accentué et ce que l’on a pu observer sur le marché du crédit coté.
Pas très sain.

Hors ligne Hors ligne

 

#141 20/09/2020 13h46

Membre
Réputation :   37  

kiwijuice, le 09/07/2020 a écrit :

Tiens ça serait bien d’avoir du feedback sur la performance des prêts de ces plateformes avec la crise Covid-19? Hécatombe ou bien pas encore dans les chiffres?

Pour les plateformes européennes, Kristaps Mors, un blogueur plutôt critique et au style très direct, a fait un résumé des 6 premiers mois de 2020 (lien, en anglais). C’est plus une analyse qualitative que quantitative.

Même les grosses plateformes (Bondora, Mintos) ont été, et sont toujours, affectées par la crise de la covid-19.

rylorin, le 28/06/2019 a écrit :

Grupeer est pas mal. Par rapport à Mintos j’apprécie la disponibilité de prêts pour des opérations immobilières (promotion immobilière). Les inconvénients : moins de prêts et le marché secondaire n’y est pas encore disponible.

Le retour d’expérience de Rylorin serait intéressant. Qu’en est-il des fonds qu’il a déposés sur Mintos et Grupeer ? Je lui souhaite d’avoir pu, si besoin, récupérer les sommes investies.

La situation a l’air en effet extrêmement critique pour Grupeer (voir les News sur cette page : lien, en anglais). Suspension de tous les paiements aux investisseurs depuis le 31/03/2020. Accusations de fraudes, offre de faux projet.

En tout cas, le risque de plateforme est inhérent au crowdlending et ne doit pas être sous-estimé. Surtout pour les plateformes européennes non régulées.


"N'oubliez pas : patience… discipline…" Parrain : Mintos  Estateguru

Hors ligne Hors ligne

 

#142 20/09/2020 15h40

Membre
Réputation :   101  

Bonjour,
Je n’ai que peu de retour d’expérience à vous rapporter car j’ai arrêté d’investir et suis en phase de sortie depuis environ 1 an.
Ma décision a été motivée par la trop faible différence de rendement entre ces investissements et ce que l’on peut obtenir par exemple avec certaines BDC, qui ont de plus une meilleure liquidité et sont mieux régulées.
Néanmoins côté Mintos mon expérience est positive ; en revanche sur Grupeer il y a de forte présomptions que ce soit une pyramide de Ponzi. J’ai d’ailleurs rejoint une action de groupe visant à les attaquer en justice. Je perdrai certainement quelques centaines d’euros dont la moitié était « disponible » mais que j’ai un peu tardé à retirer.
Il me reste quelques financements de projets immobiliers - à peu près tous en souffrance - sur des plateformes françaises et quelques miettes bloquées sur Housers, PropertyPartner et ReInvest24.


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#143 15/11/2020 22h26

Membre
Réputation :   12  

Bonsoir,

J,ai commencé il y a deux ans sur pretup, j’ai 22 pret dont 4 remboursé par anticipation. Pour le moment je n’ai aucun retard ou défaut.
Je ferai une analyse en fin d’année.


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#144 16/11/2020 18h11

Membre
Réputation :   4  

Bonjour, je me permets d’alimenter le sujet puisque j’ai moi aussi il y a deux ans voulu tester le crowdlending via October (ex Lendix).

Il en ressort pour l’instant ceci :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/24294_recapitulatif_october.png

Un seul défaut et pour l’instant du positif au niveau des gains. On constate l’impact fort d’un seul défaut par rapport au reste.

Pour vous expliquer un peu ma démarche je ne me suis pas contenté de l’annotation proposée par la plateforme. En gros, j’ai monté un bête Excel qui prend en compte la durée de l’emprunt, le capital investi dans l’entreprise, son âge, etc. Si cela intéresse,  j’expliquerai d’avantage.

Mais néanmoins, comme je le disais dans ma présentation aujourd’hui, je suis sans surprise pessimiste pour l’avenir au regard de la situation économique globale.

Hors ligne Hors ligne

 

#145 16/11/2020 18h54

Membre
Réputation :   12  

Bonjour Wolfdan,

Vous avez raison la situation économique semble dur et peut apporter un taux de dossier en défaut plus important. Cependant il y a des procédures de recouvrement qui existe et des assurances crédits complémentaires qui doivent limiter cet impact.(expérience professionnelle ou sur des impayés, nous faisons jouer les assureurs)

Par contre je suis preneur d’avoir plus d’information sur votre fonctionnement.

Pour ma part j’ai accès à une assurance crédit dans le cadre de mon job et je m’en sert pour analyser aussi les société à qui les prêts sont faits pour avoir ma propre opinion.

Au plaisir


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #146 17/11/2020 10h00

Membre
Réputation :   4  

Des recours et des assurances, oui il y en a mais il y a des failles.
Parfois il arrive qu’une entreprise ait des difficultés à rembourser. La plate-forme revoit les échéances avec l’entreprise emprunteuse et ceci a été particulièrement vrai lors de la première crise sanitaire. Mais mon défaut par exemple est tout bonnement une cessation d’activités (et avant la crise sanitaire). Dès lors si je ne dis pas de bêtise, soit l’entreprise a assez de capital pour rembourser tout le monde, soit des recours sont déposés auprès du liquidateur judiciaire et cela prend du temps. Et à l’issue de cela, aucune garantie que tout le monde y trouve son compte. Les plateformes le disent bien, "vous avez un risque de perte en capital".

Concernant mon fonctionnement le voici :

Pour le moment je prends en compte cinq indicateurs : l’âge de l’entreprise, les capitaux propres, la durée de l’emprunt en mois, le secteur d’activité et la note que la plateforme elle-même attribue au projet.
J’affecte à chaque fois une note.

Age de l’entreprise :
Rachat : -4
<= 5 ans : -4
<= 10 ans : -2
> 10 ans : 0

Car tout bêtement j’ai tendance à faire plus confiance à une entreprise qui a roulé sa bosse.

Capitaux propres :
<= 40 000 : -4
<= 60 000 : 0
<= 80 000 : 2
> 80 000 : 4

Ses seuils mériteraient probablement d’être affinés. Pour l’instant j’ai l’impression qu’ils conviennent plutôt bien.

Secteur :
Commerce : -4
BTP : -4
Transport : - 4
Pub : -2
Boulangerie : -2
Restauration : -2
Pharmacie : 0
Ophtalmo : 0
Industrie : -4
Santé : 0
Matières première : -4
Communication et information : -2
Etudes et conseil : -2
Agriculture : -2
Finance : -4
Services au entreprises : -2
Energie : -2
Education : -2
Divertissement : -2
Services au particuliers : -2
Environnement : -2
Immobilier : 0

J’ai le sentiment que les commerces sont plus risqués et que la santé est plus sûre. Le reste est un condensé de ce que j’ai plus glaner sur Internet.

Durée de l’emprunt (en mois) :
<= 12 : 4
<= 18 : 2
<= 36 : 0
<= 48 : -2
> 48 : -4

Car plus l’emprunt est long plus il y a un risque de défaut.

Note de la plateforme :
A : 4
B : 2
C : 0
D : -2
E : -4

Puis je fais la somme de tout cela.
Si c’est négatif, je ne prête pas.
Si le résultat est égal à 0, je ne prête pas non plus à moins que la plateforme note le projet A. Dans ce cas la je peux potentiellement prendre le "risque" d’y mettre 20€. Mais je le fais très rarement.
Si le résultat est positif, je prête. C’est mieux si j’ai tout de même au moins deux "sous notes" positives dans le projet.

Et en ce moment je me méfie un peu des PGE, même si c’est garantie à 80% par l’Etat, j’attends de voir.

Voila comment je fonctionne, n’hésitez pas à m’indiquer vos axes d’amélioration. wink

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #147 17/11/2020 10h11

Membre
Réputation :   25  

Me concernant , voilà mon état des lieux. J’ai laissé tombé également car je ne trouve pas ça très intéressant, surtout vu le risque majeur

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/13595_capture_de769cran_2020-11-17_a768_100920.jpg

Dernière modification par Mettero (17/11/2020 10h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #148 17/11/2020 20h56

Membre
Réputation :   2  

Un petit retour pour ce qui me concerne. J’ai pour ma part investi via une seule plateforme (Wiseed) depuis presque 10 ans. Difficile de faire une synthèse claire avec les chiffres fournis par la plateforme. On peut toutefois scinder les résultats en deux parties : ce qui a été réalisé et ce qui est en cours.

Réalisé (prêts remboursés) :

Prêt total : 75 500 €
Intérêts perçus : 8 206,79 €
Rendement brut : 10,87 %

En cours (prêts en cours) :

Prêt total : 64 900 €
Intérêts à percevoir : 9 078,34 €
Rendement brut : 14 %

Sur les résultats en cours, j’ai pris en compte le fait que 3 projets sont en défauts et j’ai considéré que les sommes qui restent à percevoir ne seraient pas recouvrées, malgré les actions judiciaires en cours (cas le plus défavorable).
Après, impossible de connaître l’avenir et de prendre en compte le fait que peut-être certains projets feront défauts (déjà pas mal de retard et de prolongations d’emprunt du fait du Covid).
Bref, pour moi le bilan est plutôt positif. A noter que je n’investis quasiment que sur les projets immobiliers (93%), car j’ai vite observé qu’il y avait énormément de défauts sur les prêts aux start-up.
J’ai un peu levé le pied sur les investissements, pour plusieurs raisons. La plateforme étant victime de son succès, même en étant connecté pile à l’heure d’ouverture des projets immobiliers, il devenait de plus en plus difficile d’y souscrire et donc finalement on arrive petit à petit uniquement à investir dans les projets théoriquement les moins intéressants. Par ailleurs, les taux servis ont tendance à baisser en même temps que Wiseed a mis en place des frais de gestion plutôt discutables. Par ailleurs, j’ai eu besoin de liquidités pour me renforcer sur mon PEA/CTO suite au krach de mars dernier.
Je ne sais pas si mon retour (un peu long) peu apporter un peu d’eau au moulin, mais j’espère que cela sera le cas.

Hors ligne Hors ligne

 

#149 17/11/2020 21h31

Membre
Réputation :   12  

Wolfdan a écrit :

Et en ce moment je me méfie un peu des PGE, même si c’est garantie à 80% par l’Etat, j’attends de voir.

Voila comment je fonctionne, n’hésitez pas à m’indiquer vos axes d’amélioration. wink

Bonsoir,

Merci pour votre retour, il est semblable à j’utilise. Je récupère aussi les bilans en plus.


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending"

Discussion Réponses Vues Dernier message
4 3 510 15/08/2020 10h58 par yaka

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur