Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#101 19/07/2018 15h37

Membre
Réputation :   25  

Pour en revenir à Mintos, comme se passe la déclaration aux impôts vu que c’est une plateforme étrangère ? Car c’est un sujet important. S’il faut passer 4 jours à faire sa déclaration…. je passe mon tour.
Quel crédit (sans jeu de mot) donner à une plateforme lettone ?

Dernière modification par Mettero (19/07/2018 15h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#102 26/07/2018 14h38

Membre
Réputation :   25  

Bonjour,

très franchement, le crowdfunding a pas mal évolué et je trouve que :
Un certain nombre d’acteurs sont des gens plutôt sérieux et "soignent" leurs investisseurs en leur présentant en amont les projets (je pense à Finple, Proximea et sans doute Anaxago),
Le crowdfunding est une façon assez intéressante pour développer une rente (en remplacement des REITS, par exemple).

Hors ligne Hors ligne

 

#103 26/07/2018 20h33

Banni
Réputation :   18  

Pour la rente, env 5.5% amputé de 30% IR+PS pour financer ce dont je ne sais rien via tien par exemple lendix dont plusieurs ont dit pas mal de bien et dont le seul atout est de verser un copieux salaire à ces créateurs avec une petite mise de départ (capital à peine supérieur à 200 000 €) et dont le dernier bilan en ligne (2016) laisse entrevoir un CA de 1.1M€ pour une perte de 3.3M€ ……

Tout comme les fintechs, attendons de traverser une mini tempête pour le crowdfunding et nous en reparlerons !

Pour l’instant, je suis éberlué par le nombre de financements et surtout la rapidité avec laquelle ils sont effectués et s’enchaînent ! C’est stupéfiant !

Mais une seule chose est sûre, seul le couple rendement/risque prévaut à tout investissement et à l’intérieur du crowdfunding le risque n’est pas assez rétribué selon le risque encouru.

Je pense qu’une première correction fera fuir le néophyte, fera fermer quelques entreprises opportunistes de crowdfunding et peut-être ce jour là se verra t’on rétribuer à la juste mesure du risque encouru.

Pour l’instant ils abusent quelques gogos en leur faisant miroiter qu’ils investissent aussi dans les projets mais très sûrement avec un prêt bancaire adossé à une assurance pendant que le gogo n’encaisse aucune commission, aucun frais etc etc et prend tous les risques sans parachute …

Force est de constater tous les jours que l’investisseur aime ça puisqu’on en trouve toujours depuis que le monde est monde …

Hors ligne Hors ligne

 

#104 27/07/2018 10h15

Membre
Réputation :   25  

Bonjour MaxCorporis,

Vos propos appellent plusieurs commentaires :

Comme vous l’aurez remarqué, je ne parle pas de Lendix. Lendix travaille avant tout avec des fonds et non pas avec des particuliers, ce qui fait qu’ils s’en moquent un peu de ne pas laisser le temps aux particuliers de saisir et d’analyser les opportunités.

investir en crowdfunding à 5,5% n’a pas grand intérêt à mon sens. Il est tout à fait possible de trouver de belles opportunités à 8/10% d’intérêts. Une fois défalqué le précompte, ça laisse des rentabilités nettes tout à fait intéressantes.
Il est à mon sens tout à fait clair que les banques de détail n’apportant plus de solutions de placement de l’épargne satisfaisante aux yeux de beaucoup, le crowdfunding vient répondre à une demande.

La rémunération est une fonction du risque. si on veut du rendement, il faut prendre des risques. Tout l’art consiste bien sûr à les mesurer et à savoir se positionner les yeux ouverts. Je ne crois pas que le crowdfunding, lorsqu’il est bien fait, amène plus de risque que d’autres activités visant ce type de rendement; en particulier le crowdfunding immobilier est à mon sens une vraie opportunité de se créer une rente concurrente des REITS.

il est bien certain qu’en cas de crise financière majeure, les investisseurs en crowdfunding essuieront des pertes. ces pertes seront elles plus importantes que sur les marchés actions ? que dans un investissement immobilier (direct ou indirect) ?

Entendons nous bien : je ne dis pas que le crowdfunding est une activité formidable permettant à tout le monde de gagner de l’argent sans risque. Non, car ça n’existe pas.
Par contre, ça vient clairement adresser une demande réelle avec des solutions intéressantes pour qui est adulte et a les yeux ouverts.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #105 28/07/2018 11h15

Banni
Réputation :   18  

Afin que tout un chacun puisse se faire une idée précise, faisons un petit comparatif plus parlant.

je place 1000 € en Av sur fonds €uros réalisant 3%/an pendant 5 ans : 130.53 € d’intérêts NETS après 8 ans.

Je prête 1000€ à 7% pendant 5 ans sur une plateforme de crowdlending
Cela me rapporte au bout de 5 ans : 188.07€ brut - flat tax 30% = 131.64€ NET.

Ceci permet de voir où se trouve le point d’équilibre pour une même durée de placement …

Puisque tout rendement se calcule net, je continue à dire que le risque n’est pas payé.

Et surtout j’ai bien peur que beaucoup de "crowdlendeurs" pensent avoir un taux de rendement similaire au taux du prêt …

Ce message n’est pas posté dans le but de contredire les aficionados mais dans le seul but de prévenir les néophytes !

Dernière modification par maxcorporis (28/07/2018 11h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #106 28/07/2018 11h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

La plupart de ces plateformes financent des sociétés en difficulté à des taux très élevé d’où le risque important de défaut.
Si une société se porte bien, elle ira se financer chez une banque à un taux bien plus bas, sans oublier que quasiment toutes les plateformes ponctionnent directement leur commission sur les fonds récoltés donc elle n’auront donc aucune perte en cas de défaut, seuls les particuliers subissent ce risque.

Dernière modification par ZeBonder (28/07/2018 12h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#107 28/07/2018 13h54

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

maxcorporis a écrit :

Afin que tout un chacun puisse se faire une idée précise, faisons un petit comparatif plus parlant.

je place 1000 € en Av sur fonds €uros réalisant 3%/an pendant 5 ans : 130.53 € d’intérêts NETS après 8 ans.

Je prête 1000€ à 7% pendant 5 ans sur une plateforme de crowdlending
Cela me rapporte au bout de 5 ans : 188.07€ brut - flat tax 30% = 131.64€ NET.

Tout le monde ne paye pas de "flat-tax" à 30%, à condition de le demander chaque année aux organismes payeurs (Crowdlending, banques, SCPI, etc) en sept de l’année précédente ! : On peut demander à être imposé à l’IR, valable pour tous les non-imposables, et ceux à 14% de TMI (abattement éventuel + déduction de CSG) : Il n’y a donc plus que les PS à 17,20% retenues à la source……

Ceci permet de voir où se trouve le point d’équilibre pour une même durée de placement …

Puisque tout rendement se calcule net, je continue à dire que le risque n’est pas payé.

Bonjour,
Pour que votre comparaison soit réaliste, il faut trouver un AV euro qui fasse du 3% NET pendant 5 ans (8 ans ?), c’est à dire APRES prélèvements sociaux…. J’ai bien peur qu’il n’y en ait peu (pas) sur la place…

Et surtout j’ai bien peur que beaucoup de "crowdlendeurs" pensent avoir un taux de rendement similaire au taux du prêt …

Par contre tout à fait d’accord avec vous !

Ce message n’est pas posté dans le but de contredire les aficionados mais dans le seul but de prévenir les néophytes !

C’est la 1ère fois que j’ utilise les "citer" donc je ne sais pas comment sortira mon message lorsque je l’enverrai……. Je vous présente toutes mes excuses d’avance s’ il est illisible/incompréhensible
Mimizoé1

Message édité par l’équipe de modération (28/07/2018 18h37) :
- simplification de la structure des balises Quote


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#108 28/07/2018 18h25

Membre
Réputation :   110  

mimizoe1 a écrit :

C’est la 1ère fois que j’ utilise les "citer" donc je ne sais pas comment sortira mon message lorsque je l’enverrai…….

Vous pouvez cliquer sur le bouton "Prévisualisation" pour voir le résultat avant d’ "Envoyer" votre message.


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#109 28/07/2018 18h34

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

Bonjour Rylorin
Oui, je l’ai fait, mais ça n’apparait pas de la même façon (pas de cadre, juste des mentions "quote"
D’où mes doutes et ma remarque..


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #110 03/08/2018 17h40

Membre
Réputation :   -1  

Bonjour,

Je tiens à faire part de mes expériences en crowdlending jusqu’à présent.
Je suis d’accord avec ceux qui mettent en garde ceux qui pensent investir car le risque de perdre son investissement est bien présent - il diffère selon la plateforme et est en général minime mais il faut le prendre en compte.
Comme dans des investissements réguliers, diversifier son portefeuille peut avoir un effet important sur son rendement personnel. Voyez les stats publiés par Lendix sur la rentabilité de ses clients selon le nombre de portefeuilles dans lesquels ils ont investi:
https://i2.wp.com/lendix.com/wp-content/uploads/2018/04/TRI.png?resize=1080%2C449&ssl=1

Ceux qui ont bien diversifié leurs portefeuilles sont donc rentables.
Pour ceux qui cherchent une nouvelle plateforme, pour ma part j’investis aussi sur la plateforme de xxxxxx
Ils ont un taux de défaut plutôt bas et offrent certains dossiers avec une garantie de capital à 100% (à un taux certes plus faible) mais cela reste plus intéressant que de laisser son argent à la banque selon moi.

Julien

Message édité par l’équipe de modération (03/08/2018 18h10) :
- suppression du lien à tendance manifestement publicitaire

Hors ligne Hors ligne

 

#111 18/10/2018 11h04

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   118  

La plateforme Unilend serait en cessation de paiement d’après Les Echos

Les echos - crowdlending

l’information est aussi sur le site de l’Agéfi Agefi
l’article est payant mais on peut lire le début.

Dernière modification par Skarklash (18/10/2018 11h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#112 18/10/2018 11h37

Membre
Réputation :   110  

Ils viennent d’envoyer un mail indiquant qu’ils cessent leurs opérations.

Unilend a écrit :

Unilend cesse ses opérations et confie leur gestion à la SFPMEI


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#113 18/10/2018 11h57

Membre
Réputation :   25  

LE risque maintenant c’est l’effet Domino !  Car si il y a moins d’investisseurs, les plateformes fragiles risquent de chuter à leur tour…

Hors ligne Hors ligne

 

#114 18/10/2018 17h58

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   157  

Bonsoir, au regard des coûts de structure pour la plate-forme de crowfunding crowdlending pour répondre au cadre réglementaire, il y a également des couts de transaction non significatifs.

Les coûts d’entrées semblent faibles en apparence mais il faut un gros volume pour équilibrer  les comptes à la fin de l’année.

Soit la structure a des actionnaires avec des poches pleines pour plusieurs années
Soit elle fait partie des leaders
Soit….

Quand vous investissez pour 12 à 72 mois, il y a très peu d’acteurs en France à qui confier votre argent qui remplissent les critères ci dessus.

Ça risque de piquer dans les prochains mois

Dernière modification par corsaire00 (18/10/2018 17h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#115 01/11/2018 11h12

Membre
Réputation :   42  

Bonjour,

Je suis un modeste utilisateur de Lendix.
Je n’y ai que trois prêt ne dépassant un total de 500 € que j’ai effectué pour observé cette plateforme dans le temps.
Pour information la plateforme a décidé de changer de nom et de se nommer October pour faire plus européen d’après eux.

Voici le message reçu par courriel.

Lendix a écrit :

Nous avons décidé de changer notre nom, Lendix s’appellera désormais October. C’est la seule chose qui change.
Pourquoi changer de nom ?

Pour poursuivre l’évangélisation des entreprises européennes nous avons besoin d’un nom qui reflète notre empreinte européenne, facile à comprendre et à mémoriser dans toutes les langues.

Ce changement de nom s’accompagne d’une refonte totale de la charte graphique et du site internet : october.eu. Le design d’October se veut plus tech, plus dynamique, plus simple pour accomplir sa mission : permettre aux entreprises de croître en simplifiant et démocratisant leurs financements. Pour en savoir plus, consultez notre article de Blog.

Ce n’est que mon avis personnel mais je ne vois pas en quoi October fait plus européen que Lendix ?
C’est comme si on disait que Sanofi devrait se renommer December pour faire plus européen.

En exagérant, c’est à se demander s’ils n’ont pas fumé de l’herbe à une assemblée générale.

Amicalement
Zedbum

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #116 01/11/2018 11h26

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   470  

Lendix à la base était parfaitement lisible à l’international ("lend" = prêter en anglais, prononçable). October est impossible à Googler et sans aucune identité. Ca ressemble à une opération de re-branding à la va-vite pour se distancer du passif existant et "pivoter", ou chercher du pognon ailleurs sans casseroles trop visibles.

C’est l’hécatombe sur October (ex Lendix) en ce mois de mai ! | Crowdlending.fr


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #117 01/11/2018 11h54

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2156  

Perso, je pense que ces difficultés (le rebranding de Lendix, la fin d’Unilend) traduisent le fait que les plateformes de crowdlending et leurs utiliseurs (dont je suis : 1k€ chez Lendix et 1k€ chez Credit.fr, avec des résultats mitigés jusqu’à présent) commencent à apprendre (1) la difficulté du métier de banquier et (2) ce qu’est le cycle économique.

Ces dernières années il n’y a pas en France de problème d’accès des entreprises au crédit bancaire (même si c’est bien sûr toujours plus compliqué pour les jeunes entreprises sans track-record fiable). Si une entreprise n’a pas accès à un prêt bancaire, c’est qu’il y a une raison. Cela tient parfois aux garanties demandées par la banque. Mais dans la plupart des cas, c’est que les banques jugent le projet trop risqué - elles ne refusent pas une demande de prêt pour le plaisir.

Ces projets se retrouvent en masse sur les plateformes de crowdlending - ce qui serait OK (financer des projets risqués contribue aussi à la croissance économique) si le risque était rémunéré de façon appropriée. Perso je considère que ce n’est pas le cas, essentiellement en raison de l’effet de mode et de l’abondance générale de cash, qui surchargent les plateformes en investisseurs prêts à investir sur n’importe quel projet (la plupart des projets sur Lendix sont financés en quelques minutes).

Surtout, le crowdlending ne s’est développé qu’en phase de croissance économique. Il n’y a pas encore été testé en période de récession : perso je prévois un bain de sang sur les projets financés par crowdlending en cas de récession un peu sévère (hausse exponentielle des taux de défaut). Un banquier expérimenté comprend cela : il essaie d’évaluer le risque sur toute la durée du projet, y compris sa résilience à un ralentissement général de l’activité économique (sur la base de son expérience de récessions passées).

A mon avis, les plateformes de crowdlending ne sont pas outillées intellectuellement pour ce travail d’évaluation du risque tout au long du cycle, et leurs investisseurs encore moins. Le résultat, c’est une performance qui devient rapidement mitigée dès que la conjoncture faiblit un peu, et qui passera nettement dans le rouge en cas de récession.

Donc perso je ne prévois pas de renforcer mon investissement en crowdlending, je me contente de rouler mes positions sans grand espoir de profits. Même si mon jugement global sur le crowdlending après 2 ans est négatif en termes d’investissement, je considère qu’il y a des aspects sympas, comme le plaisir de financer des projets bien réels, se familiariser avec l’analyse de risque sur des PME, et aussi avoir un "signal avancé" (comme les banques) sur la dégradation de la conjoncture économique. Mais tout cela ne justifie au mieux qu’un investissement très limité dans cette classe d’actifs, à mon avis.

Dernière modification par Scipion8 (01/11/2018 11h54)

En ligne En ligne

 

#118 27/12/2018 17h26

Membre
Réputation :   1  

Je me permets de rajouter à cette liste Miimosa, qui est une plateforme française spécialisée dans les prêts rémunérés (ainsi que les dons avec contrepartie) dans le domaine de l’agriculture et l’alimentation.
Pour me faire la main sur ce type d’investissement, j’ai investi une petite somme dans deux projets qui rapportent 3% et 3,5%. Remboursement mensuels sur une durée longue (36 mois).

Hors ligne Hors ligne

 

#119 01/03/2019 16h36

Membre
Réputation :   25  

[PREXEM] Depuis octobre, il n’y a plus aucun nouveau projet chez PREXEM, racheté toujours récemment par Happy Capital…. qui avait déjà racheté Pretgo

Concentration du secteur?

Hors ligne Hors ligne

 

#120 25/03/2019 15h20

Membre
Réputation :   25  

J’ai testé depuis quasiment un an. 4 plateformes, les entrepreteurs, lendix devenu october, credit.fr, prexem.
Je vais laisser tomber lendix et prexem. Pas de défaut, mais j’ai moyennement confiance.

Crédit.fr reste pour moi la meilleure des plateformes.

Dernière modification par Mettero (25/03/2019 15h29)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #121 25/03/2019 16h05

Membre
Réputation :   44  

Pour ma part, en 1 an j’ai participé à un peu plus de 150 projets, répartis sur 12 plateformes (les 4 premières : credit, october, entrepreteurs et wiseed). Les meilleures sont pour moi Credit et surtout Wiseed où on peut vraiment discuter de chaque projet. Les pires sont October avec ses défauts en pagaille et Pretup où tout est pricé pareil (8-8.5%), histoire que les analystes n’aient pas trop à analyser et différencier le risque de chaque emprunteur.

Le bilan : 7 projets sont actuellement en défaut (soit 5% de l’encours actuel), et sur au moins la moitié d’entre eux je dirais que les chances de récupérer quelque chose sont assez faibles. Beaucoup de boîtes qui font défaut en quelques mois, ça promet pour la suite.

En supposant (de façon assez conservatrice certes) 100% de perte sur ces 7 prêts, je suis donc en légère perte au total, malgré une diversification correcte.

Initiallement je visais naïvement un rendement de 5% net. Cela me semble assez peu réaliste, car cela suppose  de se positionner sur des projets très risqués : en supposant 0 défaut, le taux brut moyen du portefeuille doit être de 7.14%, donc pour arriver à 5% après défaut, il faut au moins du 8.5%-9% de moyenne (et les prêts aux pme non immo sont rarement au-delà de 9%), sachant que les prêts à ce niveau sont évidemment plus risqués donc avec un taux de défaut encore supérieur… le cercle vicieux.

Ajoutons à ça la fiscalité qui reste punitive et le temps passé, j’ai décidé de laisser tomber ce type d’investissement pour l’instant, au moins jusqu’à ce que l’industrie mature et/ou qu’une fiscalité plus favorable soit mise en place (éligibilité réelle au PEA-PME ?). Seul le crowdfunding immobilier semble à ce jour à peu près rentable (mais il faudra voir à la longue pour mon exposition car s’agissant d’exposition bullet, on ne saura qu’à la fin s’il y a un problème).

Dernière modification par Sheeplooser (25/03/2019 16h13)


« be greedy when otters are fearful. » Walrus Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#122 29/03/2019 11h48

Membre
Réputation :   25  

Avec la flax tax, c’est quand même bcp moins punitif qu’avant….

Hors ligne Hors ligne

 

#123 01/04/2019 20h30

Membre
Réputation :   50  

Je conseille chaudement la lecture d’un post de blog de mon ami Oddmund :
http://www.quantifiedstrategies.com/why … wdfunding/
C’est en anglais.

- L’auteur du post a une expérience du P2P depuis longtemps et il a testé de nombreuses plateformes. En outre, il a investi beaucoup d’argent relativement aux prêteurs moyens, même si cela ne représente qu’un faible pourcentage de son capital global.

- Initialement, très enthousiaste, il a connu de nombreuses déconvenues. La plus importante est le rendement réalisé qui ne correspond en rien aux rendements affichés par les plateformes, y compris dans les rapports individuels fournis.

- Oddmund liste un grand nombre de risques, certains étant difficiles à appréhender a priori.

- En conclusion, il déconseille le P2P.

Hors ligne Hors ligne

 

#124 01/04/2019 21h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   497  

Le crowdlending ou l’art de prêter à 14% à des canards boiteux que plus aucune banque ne veut financer.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #125 07/05/2019 16h51

Membre
Réputation :   25  

Candide a écrit :

Je conseille chaudement la lecture d’un post de blog de mon ami Oddmund :
http://www.quantifiedstrategies.com/why … wdfunding/
C’est en anglais.

- L’auteur du post a une expérience du P2P depuis longtemps et il a testé de nombreuses plateformes. En outre, il a investi beaucoup d’argent relativement aux prêteurs moyens, même si cela ne représente qu’un faible pourcentage de son capital global.

- Initialement, très enthousiaste, il a connu de nombreuses déconvenues. La plus importante est le rendement réalisé qui ne correspond en rien aux rendements affichés par les plateformes, y compris dans les rapports individuels fournis.

- Oddmund liste un grand nombre de risques, certains étant difficiles à appréhender a priori.

- En conclusion, il déconseille le P2P.

J’ai lu . Pour autant la dernière phrase est largement contradictoire avec l’exposé de l’auteur.

"After all these negative arguments, I still have some money in three different platforms (I won’t name them). They are profitable and I have talked to the management, and I feel somewhat sure of their operational risks, so I have deposited a small amount"

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending"

Discussion Réponses Vues Dernier message
4 3 522 15/08/2020 10h58 par yaka

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur