Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 28/08/2017 15h40

Membre
Réputation :   1  

Bien vu, je ne connaissais pas du tout!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #52 15/01/2018 20h50

Membre
Réputation :   23  

Bonjour à tous,

Pour ma part je me suis lancé dans le CrowdFunding en Mai 2016

J’ai eu l’occasion d’investir sur 11 plateformes (Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile)

Ci-joints quelques chiffres de mon portefeuille :

Nombre de prêts réalisés : 427 (Je réalise 20 à 30 prêts supplémentaires par mois)

Montant total investi : 34 023€

Montant total prêté : 50 591 (je réinvesti chaque mois Capital et intérêts)

Rendement à terme estimé : 22,21%

Rendement moyen brut par projet : 7,5% (peut aller de 4% à 12%)

Durée moyenne d’investissement : 39,25 mois (peut aller de 6 mois à 7 ans)

Intérêts perçus et à percevoir : 7 125€

Intérêts déjà perçu : 2 387€

Nombre de prêt en défaut > 60 jours : 8

Taux de défaut en nombre : 1,84%

Taux de défaut en montant : 1,26%

Perte potentiels sur défaut de plus de 60 jours : 638

Nombre de projets arrivé à terme : 20

Échéances mensuelles : 1025€

Dès le départ j’ai eu une stratégie de forte diversification (c’est essentiel dans le crowdfunding). Cette diversification s’est fait sur différents niveaux :
- Diversification de plateforme : J’ai investi dans 11 plateformes différentes
- Diversification de projets : près de 450 projets
- Diversification de secteur : PME, Immobilier, ENR,…
- Diversification géographique : France, Espagne, Italie
- Diversification de type de placement : 75% Lending et 25% obligation

Passionné de puis presque 2 ans, je cherche régulièrement des personnes avec qui échanger sur le sujet. L’essor du Crowdlending étant assez récent en France, je pense que personne peut véritablement se présenter comme un expert. On a tous beaucoup à apprendre et on ne connaîtra le véritable potentiel du CrowdLending que dans plusieurs années.

N’hésitez pas donc si vous aussi vous avez une expérience à partager. Votre avis m’intéresse.
Suis également disponible pour en discuter avec ceux qui n’ont pas encore mis le pied dedans et qui souhaiterais avoir de l’infos.

Bonne soirée et au plaisir de vous lire.


Prêteur sur 2176 Projets - 197K€ prêtés sur 22 plateformes. Plus de 800€ de bonus parrain sur les meilleures plateformes CrowdFunding

Hors ligne Hors ligne

 

#53 10/02/2018 15h05

Membre
Réputation :   29  

Super portefeuille! Tout tourne tranquillement, génial.

Personnellement j’ai un portefeuille sur lendix mais de 300€…

17 prêts sans défaut, 9.57% d’exposition max, 6.13% de revenus nets, 11.85/mois actuellement.

Ma stratégie est d’investir sur des prêts de 36 mois max pour avoir des mensualités plus hautes. Ca me permet de récupérer des fonds plus vite et réinvestir plus facilement.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #54 22/02/2018 09h49

Membre
Réputation :   25  

Camarades investisseurs, bonjour

Je souhaitais donner un éclairage, vu de l’autre côté de la barrière :

Je co-dirige un groupe dans l’immobilier et pour notre activité de promotion, nous avons recours au crowdfundling/lending :
Afin de fournir les fonds propres exigés par les banques, nous n’avons pas toujours suffisamment de fonds internes (nous avons pas mal de projets) et recourrons donc à 2 plateformes : Proximea et Anaxago.

C’est une solution qui est chère (intérets + commission), mais elle se met en place très rapidement, sans garantie et avec possibilité de RPÄ. En outre, le TRI de ces emprunts est largement inférieur au TRI payeur de nos opérations donc c’est intéressant.

nous sommes de "bons" emprunteurs et remboursons nos dettes.

Pourtant, je serais légèrement critique de ce schéma, vis à vis des prêteurs :
Selon les plateformes, les particuliers représentent 20% à 50% des prêteurs, le reste étant des zinzins.
jusqu’à présent, tout va bien car ce modèle est récent et s’est mise en place en période d’économie ascendante.

Les choses risquent de moins faire sourire au 1er pet’ sérieux (car il y en aura un) : beaucoup d’investisseurs se feront "rincer", les particuliers en 1er lieu. Et ceci douchera quelque peu l’enthousiasme des adhérents au projet.

Je comprends très bien que la facilité d’accès et des rendements de 8/12% mettent des étoiles dans les yeux. Mais comme l’a fort justement évoqué GBL, le rendement est une fonction du risque. Il ne faut jamais l’oublier.

Hors ligne Hors ligne

 

#55 22/02/2018 10h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Il y a déjà eu la faillite de Terlat qui a rincé les particuliers qui y ont "investi".

Et utiliser des fonds levés à 12% comme fonds propres n’est pas sain, c’est comme une personne qui ferait un crédit revolving ou un crédit à la consommation pour fournir un apport lors d’un achat immobilier;

Hors ligne Hors ligne

 

#56 22/02/2018 10h09

Membre
Réputation :   25  

La Faillite de Terlat n’a pas rincé forcément tous les particuliers : ceux qui ont prêté à Anaxago ne le sont pas puisque cette plateforme assume la GFA et fait terminer les travaux.

(Il aurait été plus simple pour eux de laisser tomber, mais ça aurait eu des conséquences d’image).

Emprunter à 12% pour 15% des fonds nécessaire pour réaliser des projets à 30 ou 40% de TRI est fondamentalement sain et sensé.

Je rappelle que c’est 3 points de moins que les 15% de ROE attendus par un certain nombre d’investisseurs en capital.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 22/02/2018 10h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Pour Terlat, seul Anaxago a repris le chantier pour éviter de faire fuir les "investisseurs" mais la suite demeure incertaine, les autres ont par contre bel et bien été rincés.

Pour ce qui est des fonds propres, si la banque en exige c’est qu’il y a bien une raison : elle veut que le promoteur soit financièrement solide et qu’il prenne des risques sur ses propres fonds.
Aller les chercher ailleurs et plus cher est juste un moyen de contourner cette exigence et ça peut mener à des abus.

Dernière modification par ZeBonder (22/02/2018 10h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#58 24/02/2018 20h47

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

Pour ma part j’ai mis 2000€ sur Lendix et Unilend depuis novembre : 100€ pour un projet de 36 mois et 200€ pour un <24 mois.
A la lecture du forum, je vais me freiner un peu et observer ça pendant quelques mois. ^^

Je n’ai pas lu grand chose sur les plateformes de crowdfunding en action genre tylia ou sowefund.
Quelqu’un a déjà testé ?

Hors ligne Hors ligne

 

#59 24/02/2018 21h27

Membre
Réputation :   1  

Patrick68 a écrit :

Bonjour à tous,

Pour ma part je me suis lancé dans le CrowdFunding en Mai 2016

J’ai eu l’occasion d’investir sur 11 plateformes (Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile)

Ci-joints quelques chiffres de mon portefeuille :

Nombre de prêts réalisés : 427 (Je réalise 20 à 30 prêts supplémentaires par mois)

Montant total investi : 34 023€

Montant total prêté : 50 591 (je réinvesti chaque mois Capital et intérêts)

Rendement à terme estimé : 22,21%

Rendement moyen brut par projet : 7,5% (peut aller de 4% à 12%)

Durée moyenne d’investissement : 39,25 mois (peut aller de 6 mois à 7 ans)

Intérêts perçus et à percevoir : 7 125€

Intérêts déjà perçu : 2 387€

Nombre de prêt en défaut > 60 jours : 8

Taux de défaut en nombre : 1,84%

Taux de défaut en montant : 1,26%

Perte potentiels sur défaut de plus de 60 jours : 638

Nombre de projets arrivé à terme : 20

Échéances mensuelles : 1025€

Dès le départ j’ai eu une stratégie de forte diversification (c’est essentiel dans le crowdfunding). Cette diversification s’est fait sur différents niveaux :
- Diversification de plateforme : J’ai investi dans 11 plateformes différentes
- Diversification de projets : près de 450 projets
- Diversification de secteur : PME, Immobilier, ENR,…
- Diversification géographique : France, Espagne, Italie
- Diversification de type de placement : 75% Lending et 25% obligation

Passionné de puis presque 2 ans, je cherche régulièrement des personnes avec qui échanger sur le sujet. L’essor du Crowdlending étant assez récent en France, je pense que personne peut véritablement se présenter comme un expert. On a tous beaucoup à apprendre et on ne connaîtra le véritable potentiel du CrowdLending que dans plusieurs années.

N’hésitez pas donc si vous aussi vous avez une expérience à partager. Votre avis m’intéresse.
Suis également disponible pour en discuter avec ceux qui n’ont pas encore mis le pied dedans et qui souhaiterais avoir de l’infos.

Bonne soirée et au plaisir de vous lire.

Bonjour,

Comme faites vous pour choisir les projets, par exemple sur wiseed et credit.fr le nombre est très faible actuellement.
La plupart du temps l’appel de fond est réglé en quelques minutes il est déjà difficile de pouvoir investir, alors pour choisir…

Pour wiseed, en choisissant des projets immobilier qui ne sont pas farfelus ou trop "innovateur" cela semble limiter le risque.
Par contre pour credit.fr, outre le critère du bilan, comment différencier domaines/métier/… plus risqués que d’autres ?

Pour wiseed j’ai fais un test "marrant", j’ai utilisé utilisé un algorithme de classification (bayes) sur les descriptions des projets en me basant sur les sortie positives/négatives affichées.
Pour wiseed ca donne ça: Index of / (j’ai pas affiché les termes, mais en gros par ex pour les startup, si il y a écrit "internet" dans la description, c’est négatif …)/

Le problème est que aucun des autres site de crowdlending ne semble afficher de liste publique des projets en défaut hmm

Bonne soirée

Hors ligne Hors ligne

 

#60 04/03/2018 10h17

Membre
Réputation :   29  

Par contre jai un avis assez negatif sur  le crowfunding immobilier.

Avec tous les voyous et projets bidons qu’on peut trouver dans le réel près de chez soi je flipperais encore plus d’investir sur des projets en crowlending.

Ils montent un projet farfelu, ils n’avancent pas d’argent et ce sont les particuliers qui prennent le risque si le projet bat de l’aile.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 04/03/2018 16h37

Membre
Réputation :   101  

J’avoue que je ne suis pas très satisfait de mes investissement en crowd lending immobilier.
Tout s’annonçait bien, de l’ordre de 10% de rendement pour un délai assez court de l’ordre de 18 mois, un projet dans quelque chose de "solide".
1 ou 2 sorties positives, et puis soudain un promoteur qui  ne donne plus de nouvelle, ne rembourse pas alors que l’immeuble est livré hmm ça refroidi … affaire encore en cours pour le moment, à suivre.


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#62 04/03/2018 17h49

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   243  

Je suivais d’un peu loin cette file sur le crowd lending jusqu’à ce post, qui m’interpelle fortement :

rylorin a écrit :

1 ou 2 sorties positives, et puis soudain un promoteur qui  ne donne plus de nouvelle, ne rembourse pas alors que l’immeuble est livré hmm ça refroidi …

Je me demande quelles sont les raisons qui poussent des promoteurs (ou des porteurs de projet) à accepter d’emprunter à 10% quand n’importe quelle banque prête à moins de 2% ? Si la réponse est parce que la banque ne leur prête pas, cela explique bien des surprises…

Je ne nie pas que certains projets sont trop spécifiques pour les banques, et que se tourner vers les particuliers est l’unique solution, mais tout-de-même, l’écart de taux ne devrait pas être si important. Si c’est le cas, c’est que le système est asymétrique.

Donc ou bien il y a vraiment quelque chose qui m’échappe dans ce système, ou bien le fait que beaucoup de lenders se fassent rincer est normal. J’espère vivement que la première alternative est la bonne.

Hors ligne Hors ligne

 

#63 04/03/2018 20h06

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Ce n’est pas compliqué, la banque demande au promoteur des fonds propres pour lui faire un crédit bancaire normal mais celui-ci ne les a pas donc il va les financer en crowd lending à un taux très élevé.
C’est un peu comme si votre banque demandait 10% d’apport pour vous faire un prêt pour acheter un appartement et que vous alliez emprunter ces 10% via un crédit revolving avec un taux d’intérêt à deux chiffres.

Le crowd lending coûte horriblement cher à l’emprunteur, il y a les frais de dossiers, la commission de la plateforme et le taux élevé reversé aux prêteurs, autant vous dire que les entreprises qui y ont recours ont des fonds propres faibles ou une santé financière fragile.
( la plateforme prend sa commission dès le départ en le prélevant sur les sommes révoltées, elle ne subit aucun préjudice financier si par la suite l’emprunteur fait défaut ).

Hors ligne Hors ligne

 

#64 04/03/2018 20h10

Membre
Réputation :   15  

ZeBonder a écrit :

( la plateforme prend sa commission dès le départ en le prélevant sur les sommes révoltées, elle ne subit aucun préjudice financier si par la suite l’emprunteur fait défaut ).

Ca dépend des plateformes. Certaines ne sont rémunérées que lors du remboursement …

Hors ligne Hors ligne

 

#65 04/03/2018 20h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Lesquelles ?
Les plus connues comme Unilend … se servent dès le départ.

Hors ligne Hors ligne

 

#66 04/03/2018 21h10

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   243  

Zebonder, votre explication est intéressante, mais je continue de croire que le système est asymétrique et très risqué. Au passage, un promoteur qui se lance dans un projet sans fonds propres, cela m’inquiéterait a priori un petit peu, pas vous ?

Le taux à 10% (c’est vraiment ça mon problème, en fait) rend la maxime on ne prête qu’aux riches encore plus vraie : un promoteur qui n’a pas de fonds propres (pour reprendre votre exemple) devra emprunter à un taux bien plus élevé qu’un promoteur qui a des fonds propres, alors qu’il est bien plus fragile a priori et prompt à craquer à la première tempête.

Il faut un projet en béton armé (si je puis me permettre ce jeu de mots) pour tenir un taux de 10% (hors frais, comme vous le rappelez très justement). Sans historique sur les porteurs de projets comme on peut en avoir quand on investit en bourse, cela me semble impossible de s’en assurer, à moins de passer beaucoup de temps avec les emprunteurs. Peut-être possible pour un dossier, mais plusieurs ? Cela devient un métier : celui de la banque.

De plus, je pense que les projets parfaitement ficelés ne courent pas les rues. C’est également pourquoi je reste très sceptique a priori à l’égard de ces plateformes qui en proposent autant. Ne trouvez-vous pas que c’est un système qui favorise les arnaques et les canards boiteux ?

Ainsi, à la lecture de cette file, je ne suis alors guère étonné de voir autant d’aventures qui se finissent mal. Mais comme il s’agit du seul retour d’expériences que j’ai, je suis peut-être biaisé, et peut-être qu’en moyenne, cela ne se passe pas si mal ?

Finalement, détrompez-moi mais si je trouve le principe très intéressant (surtout de particulier à particulier, pour des petites sommes) j’ai quand-même l’impression que la banque a de beaux jours devant elle, non ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #67 04/03/2018 21h16

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Les plateformes de financement participatif mettent en relation des emprunteurs dont les banques ne veulent pas, avec des particuliers qui recherchent un taux d’intérêt élevé.
"No risk, no reward".

Dernière modification par ZeBonder (04/03/2018 21h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#68 04/03/2018 21h32

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   243  

C’est effectivement comme cela que je vois les choses smile.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #69 05/03/2018 09h09

Membre
Réputation :   25  

Bonjour,

Gérant entre autres des activités de promotion immobilière et ayant recours au crowdlending, je vais me permettre de rectifier un certain nombre de points :

Lorsque vous voulez monter un projet de promotion, la banque va éventuellement vous prêter de l’argent. Mais pour se faire elle va aussi vous demander de l’ordre de 15% du coup de l’opération que vous devrez apporter à titre de fonds propres.

Ces fonds propres, vous les avez, ou vous ne les avez pas. Je précise ici que ce n’est pas forcément un signe négatif que de ne pas les avoir : en effet, si vous avez pas mal de projets sur le feu, vous ne pouvez pas apporter des fonds propres pour tous, en même temps.

Dès lors, vous sollicitez votre papa, votre soeur, votre tonton, votre grand mère pour qu’ils vous apportent cet argent qui vous permettra "d’amorcer" ces projets.

Mis lorsque tout votre réseau vous a aidé et qu’il ne peut plus, vous pouvez désormais aller voir un crowdlender.

Ce dernier vous prêtera (éventuellement) de quoi "faire" les fonds propres de votre / vos projet(s).

Cela coutera de l’ordre de 8 à 12% pour une durée de 12 à 18 mois, selon le projet.

8 à 12%, c’est certes beaucoup. Mais :
C’est pour une durée limitée
C’est pour une fraction très limitée du coût de votre projet (15% à peu près).
C’est faible, eu égard à la rentabilité projetée d’un projet de promotion immobilière.

Sur ce dernier point, un projet de promotion immobilière, s’il est correctement fait (mais là c’est un autre débat), est très rémunérateur des fonds propres, de l’ordre de 25 à 40%, voire plus. Dans ces conditions, emprunter à 10% ce qui vous rapportera 40% est du bon sens.

Maintenant, il en est de la promotion immobilière comme de toutes les activités économiques : il y a de bons, et de moins bons acteurs.

De plus, comme évoqué plus haut, "no risk, no reward". donc bien sûr que des projets vont tomber et qu’il y aura de la casse. Mais c’est à ce prix que l’on trouve du rendement.

Quant aux prêteurs, la situation n’est pas si noire que décrit plus haut. En effet, lorsqu’il fait un projet, un promoteur demande et dispose d’une GFA (garantie financière d’achèvement); pour faire simple, s’il coule, la banque reprendra la fin du chantier.
Au cas d’espèce, le crowdlender "reprendra" la fin du chantier et ainsi les prêteurs ne sont pas rincés : c’est ce que fait Anaxago avec le promoteur Terlat.

Et il y a intéret : si un crowdlender "plante" totalement ses prêteurs, sa réputation va être très entâchée et son avenir compromis …

Hors ligne Hors ligne

 

#70 18/06/2018 14h57

Membre
Réputation :   25  

Je viens d’ouvrir un compte sur Lendix. J’ai mis 350 euros. J’ai téléchargé l’application, car à priori ça part très vite. La fiscalité a du changer car maintenant c’est forfaitaire. Pour les  TMI à plus de 30 % , ça devient avantageux puisqu’elle a de 30 % tout compris si j’ai bien saisi (12.8 + 17.2)
Ce qui fait qu’avec un taux annoncé à 6 % (donc faible), le rendement tombe à 4.2 % et pour les projets à 8 % le rendement monte à +5.6 % ..

Ou alors j’ai loupé quelque chose ?

Dernière modification par Mettero (18/06/2018 14h58)

Hors ligne Hors ligne

 

#71 18/06/2018 15h46

Membre
Réputation :   25  

Bonjour Mettero,

la fiscalité est de 30% (la fameuse flat tax) et elle est précomptée par Lendix.

Hors ligne Hors ligne

 

#72 18/06/2018 21h42

Membre
Réputation :   25  

Oui donc la flatax à 30 % ramène un projet A à 2,5 % -3 % net(!) avec un risque qui devient relativement faible. Investir à 2,5 - 3 % , sans bouger de sa chaise, c’est pas mal non plus. Surtout avec l’effet de réinvestissement immédiat en cascade.

Dernière modification par Mettero (18/06/2018 21h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#73 21/06/2018 12h07

Membre
Réputation :   25  

A part Lendix, quelle autre plateforme mérite un intérêt et surtout basé en France, ce qui évite de faire des déclarations supplémentaires aux impôts (type compte à l’étranger). Prexem ?

Hors ligne Hors ligne

 

#74 21/06/2018 12h18

Membre
Réputation :   25  

Nous travaillons avec Anaxago et Proximea, qui sont des gens sérieux.

Hors ligne Hors ligne

 

#75 21/06/2018 13h05

Membre
Réputation :   25  

Erreur ------------

Dernière modification par Mettero (21/06/2018 13h20)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending"

Discussion Réponses Vues Dernier message
4 3 512 15/08/2020 10h58 par yaka

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur