Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 25/09/2016 18h53 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   59 

Bonjour

voici un partage d’expérience en ce qui concerne le crowdlending, c’est à dire le financement de PME par le biais d’un crédit accordé par des particuliers (ou investisseurs professionnels dans certains cas) qui se sont regroupés à l’aide d’une plateforme.
Je n’aborde donc pas le crowdfunding (Equity - investissement en capital) ou le crowdfunding immobilier.

A la recherche d’une opportunité de diversification face aux fonds en euros, je me suis intéressé à la question en 2014, à un moment où il n’y avait que du crowdfunding. KO pour moi, car les possibilités de sorties me semblent pas claires.
Je suis revenu sur ce dossier au printemps 2015, à la lecture des rapports de gestion de mes FCPI (Truffle par exemple). J’y ai trouvé des investissements dans 2 plateformes "Crédit.fr" et "Prexem" et j’ai voulu tester. Rapidement, en faisant le tour d’internet, j’ai trouvé "Unilend", "Pretup", "Lendopolis", "Lendix" et "Finsquare". Je me suis inscrit partout après avoir lu les conditions générales pour tester.

Pour rappel, la fiscalité c’est 15,5% de PS + TMI, sauf si vous recevez moins de 2000€/an de ce genre de revenus. Dans ce cas, il existe un prélèvement libératoire de 24%. A ne pas confondre avec la dispense de prélèvement de 24% auquel on peut déroger si le revenu fiscal de référence du foyer est inférieur à 50000€ pour un couple.
Donc pour mois, le revenu net c’est 60,5% de ce que je touche.

Finsquare
N’existe plus et a été racheté par Lendix. Spécialisée dans les prêts courts (<24 mois), avec un système d’enchères inversées pour fixer le taux. Je n’ai pas réussi à y souscrire un prêt (pas d’accord pour prêter à moins de 7%). Avec le recul, c’est une très bonne chose, le taux de défaillance est monstrueux, la course à la taille a été calamiteux. Ils se sont fait racheter par Lendix.
Invest : 0€

Unilend
cf mon commentaire dans la file dédiée.
#357
Invest : 200€

Pour les autres plateformes, le taux est fixé par le site après analyse du dossier.

Lendix
C’est devenu le leader du marché en quelques mois. Sa caractéristique est son groupe d’investisseurs (incluant la plateforme) qui souscrivent à 50% de tous les prêts. Cela rassure sur l’alignement des intérêts entre plateforme et prêteurs. La taille des prêts est beaucoup plus importante que sur les autres sites.
J’y ai 2 prêts à des taux élevés. Aucun retard ni problème à ce jour.
Lendix a beaucoup de travail pour nettoyer la situation reprise de Finsquare. Ils ont des fonds et communiquent bien. Clairement, on ne se sent pas dans la même cour que les autres sites.
Invest : 700€

Lendopolis
Par les fondateurs de Kisskissbankbank (crowdfunding). La plateforme est très transparente en indiquant les collectes qui n’ont pas abouties et les entreprises en difficultés.
La qualité des dossiers me semble variable, mais le site communique une analyse de la société un peu plus complète que les autres. A noter que la plateforme et les prêteurs (et les banques partenaires) viennent de subir une escroquerie sur un prêt. Dans cette situation exceptionnelle, la plateforme a décidé de rembourser le capital restant dû aux préteurs. Elle n’était pas obligée.
J’y ai 11 prêts, dont l’escroquerie.
Invest : 3000€

PretUp
Les projets que l’on y trouve sont plus petits, mais avec un rendement régulièrement au dessus de 8%. Les dossiers présentés ne sont pas exempts de fautes (de frappes ?) et l’analyse financière proposée donne l’impression d’un copier-coller. Pour autant, après des débuts compliqués, cette plateforme a fédéré une communauté de préteurs et les projets trouvent des financements. Pas de problèmes à ce jour.
J’y ai 9 prêts.
Invest : 3300€

Prexem
Surement la plateforme avec la meilleure ergonomie. Dispose d’un fond de protection pour apporter un semblant de limitation du risque en cas de défaut. Je trouve que depuis quelques temps les rendements proposés sont un peu trop à la baisse et la plateforme a du mal à finaliser les financement.
A noter une société en grande difficulté de trésorerie suite à une très mauvaise décision de son gérant, qui s’est fait sortir. On va voir comment la plateforme, avec la banque de la société, gère cela.
A noter également, le remboursement anticipé d’un des prêts : la société a préféré rembourser en 1 an environ, au lieu des 4 ans prévus. Ca fait un retour de cash plus rapide que prévu.
J’y ai 10 prêts.
Invest : 3000€

Credit.fr
Historiquement la 1ère plateforme où j’ai prêté. Initialement, ils étaient l’un des rares à prélever une partie de ce que le préteur reçoit, qu’ils ont très vite arrêté. Ils ont également revalorisé à la hausse leur barême de taux. Les analyses financières sont succinctes, mais les dossiers me semblent très sérieux.
J’y ai 11 prêts
Invest : 6000€

Au final, je tourne à environs 8%, soit 4,84% net d’impôts et de PS, à comparer à 2,7% net net du fond en euro, sans risque. Reste à savoir jusqu’où les défaillances que je subirai me feront tomber.
A savoir, depuis le 1/1/2016, en cas de défaut, les pertes en capital viennent en déduction des intérêts touchés.

Ce panorama n’est pas exhaustif, il y a d’autres plateformes qui se sont lancées, mais je n’en n’ai pas d’expérience.
Enfin, une petite communauté s’est fédéré autour du site crowdlending.fr (je n’en suis qu’un utilisateur) avec un forum et surtout un agrégateur de projets, très pratique.

Bien sûr, je peux vous parrainer pour toutes ces plateformes (Par MP).

Message édité par l’équipe de modération (26/09/2016 03h19) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend

Hors ligne

 

#2 25/09/2016 19h32 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Vous déclarez obtenir un rendement net de 4,84%.
Peut-on connaître votre TMI?

Merci

Hors ligne

 

#3 25/09/2016 19h46 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Banni
Réputation :   16 

Dreamin a écrit :

Bonjour, Vous déclarez obtenir un rendement net de 4,84%.
Peut-on connaître votre TMI? Merci

PatN a écrit :

Bonjour,
j’ai 36 ans, marié, sans enfant. Nous sommes locataires à Paris.
Nous travaillons tous les 2, en CDI, pour un revenu brut d’environs 85K€.
Dans mes raisonnements, je préfère ne traiter des flux financiers que sur les 60 K€ (brut) de mes revenus. Notre TMI est de 30%.

Hors ligne

 

#4 25/09/2016 20h57 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   135 

Bonjour,

Les taux annonces etant des taux sur des emprunts a amortissement je ne vois pas comment vous faites presque du 5% net…

Hors ligne

 

#5 25/09/2016 22h16 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   59 

Dreamin a écrit :

Bonjour,

Vous déclarez obtenir un rendement net de 4,84%.
Peut-on connaître votre TMI?
Merci

La réponse de Facelvega est la bonne.
Pour retrouver le chiffre ci-dessus, c’est PS (15,5%)+ prélèvement libératoire (24%). Si on n’y est pas éligible, alors on passe à PS+TMI, ce qui est plus pénalisant.

roudoudou a écrit :

Les taux annonces etant des taux sur des emprunts a amortissement je ne vois pas comment vous faites presque du 5% net…

C’est tout à fait exact, il s’agit d’emprunts amortissables, donc tous les mois une partie du capital est remboursée. Il faut donc pouvoir ré-investir les montants récupérés sur d’autres projets à des taux semblables.
Je ne prétends pas "faire" du 5% net. Loin de là.
Je partage simplement une expérience sur un produit qualifié comme exotique et j’expose mon raisonnement.
Et pour rappel, ces chiffres ne prennent pas en compte les risques de défauts, qui feront baisser fortement le gain final.

Hors ligne

 

#6 07/11/2016 11h27 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   243 

Lendix a découvert quelques cadavres dans les placards de Finsquare.

Finsquare : plus de 25% des projets en défaut de remboursement

Jeudi dernier, la plateforme Lendix a envoyé une « lettre aux prêteurs Finsquare », site concurrent qu’elle a racheté au printemps dernier. L’objet : les prévenir de « situations délicates » concernant les remboursements en cours, avec de très nombreux impayés.

En septembre 2015, la plateforme avait mis en place une assurance « indemnisant les prêteurs en cas de défaillance d’entreprises ». Mais elle n’a pas permis de couvrir les pertes des prêteurs-investisseurs : « Les assurances fonctionnent mal ! Dans le cas de Finsquare, elle n’a jamais fonctionné : il y avait toujours une clause d’exception », affirme Olivier Goy, fondateur de Lendix

Et les défauts enregistrés sur Finsquare n’apparaissent pas dans les statistiques de Lendix. Olivier Goy assume : « On a uniquement racheté le fonds de commerce : nous ne voulons surtout pas mélanger les deux dans les statistiques ! Ce serait injuste pour Lendix. »

Hors ligne

 

#7 11/11/2016 11h45 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   59 

Il est clair pour moi que Finsquare et Unilend, avec leur système d’enchères inversées et leur course à la taille, avec des prêts à courte échéance qui ont attiré les prêteurs sont de très mauvais chevaux.
Il est également normal que Lendix dont le sérieux dans l’analyse des dossiers est lié au fait qu’ils prêtent aux entreprises sur leur plateforme ne mélangent pas leurs dossiers avec ceux qu’ils ont racheté.

La question du défaut de paiement et de la façon dont les plateformes réagissent à cela est déterminant pour la pérennité de leur modèle.
Jusqu’à présent, sur plus de 50 dossiers, j’ai été confronté à un dossier en retard qui a été régularisé, une fraude que la plateforme a remboursé et un autre défaut qui est en cours de traitement.

Etant arrivé au montant que je souhaitais investir sur ce genre de support, je laisse les choses vivre tranquillement.

Hors ligne

 

#8 11/11/2016 13h15 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   

Bonjour tout le monde

   J’ai découvert récemment un site qui répertorie de nombreuses plateformes en les triant (Prêts/ investissement/dons) , bien que j’ai vu qu’il en manquait encore…
Comparatif crowdfunding financement participatif

Une info sur Hoolders(investissement)/Lenders(prêts), (article lu dans Votre Argent T3 2015):
C’est une plateforme qui investit systématiquement dans ses entreprises sélectionnées….
(Y’en a peut-être d’autres…)

Personnellement ,j’ai investi depuis début 2016 …
en prêt                : 50€+250€ sur Crédit.fr et  4x 1000€ en immobilier sur Wiseed
en action             : 4 x 200€ sur Wiseed ,  2 X 250€ sur Smart Angel,

    Je suis plusieurs plateformes , mais participe en fonction des projets… et de mes finances
Et pas assez de recul pour faire part  du sérieux des plateformes,
- mais bonne impression sur Wiseed , Anaxago, Lendopolis , Pretup, Smart Angels… qui font de bons reporting réguliers et/ou des dossiers thématiques pédagogiques (newsletters) ….J’apprends plein de chose de façon claire, et peut suivre mes "projets" régulièrement aussi…
- Mauvaise impression pour "Hexagon" , qui ne répond quasiment pas aux questions des "potentiels préteurs" sur le forum questions-réponse des projets (Genre "On vous demande de prêter , pas de discuter ou poser des questions" ??)
Pas d’avis pour les autres , y compris crédit.fr…..

C’est juste une modeste participation en communiquant des pistes d’infos à approfondir par chacun…

Cordialement
mimizoé1

Hors ligne

 

#9 11/12/2016 09h44 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   59 

Bonjour,

Mimizoe1 a écrit :

Une info sur Hoolders(investissement)/Lenders(prêts) (…)
C’est une plateforme qui investit systématiquement dans ses entreprises sélectionnées….
(Y’en a peut-être d’autres…)

Oui, en matière de crowdlending (=prêter son argent à des entreprises), les plateformes Lendix ou Les Entrepreteurs mettent de l’argent dans les entreprises qu’elles présentent sur leur site.

Je mets en garde les lecteurs sur les noms cités :

Mimizoe1 a écrit :

- mais bonne impression sur Wiseed , Anaxago, Lendopolis , Pretup, Smart Angels… (…)- Mauvaise impression pour "Hexagon"

Tous ne sont pas des sites de Crowdlending, qui est le thème de cette file :

PatN" a écrit :

le crowdlending, c’est à dire le financement de PME par le biais d’un crédit accordé par des particuliers Je n’aborde donc pas le crowdfunding (Equity - investissement en capital) ou le crowdfunding immobilier.

Lendopolis et Pretup sont du Crowdlending.
Wiseed : Crowdfunding divers (Startup, Social, etc…) & Crowdlending immobilier.
Anaxago : Crowdfunding et Crowdlending immobilier.
Hexagon : Crowdlending immobilier.
Smartangels : Crowdfunding.

Il est important de ne pas mélanger les termes, car l’analyse des sociétés présentés, les risques, les cashflows et surtout les possibilités de sorties sont très différents.
Pour un investissement nouveau/exotique, dans des marchés qui se créent, se cherchent et ne sont pas encore mûrs, il faut éviter de tout mélanger.

Hors ligne

 

#10 07/02/2017 16h08 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   243 

Lien très intéressant qui donne de vrais statistiques sur les défauts des plateformes de crowdlending.
La liste des incidents en crowdlending

Sinon pour information, les pros de l’esbrouffe se mettent aussi à emprunter sur ces plateformes et la lecture de cette discussion est très intéressante :
Sujet: Natouch (793 526 096) | Crowdlending.fr

Pour résumer, des "personnes" montent une société avec un gros capital pour rassurer les investisseurs ( mais celui-ci est en grande partie apporté en nature c’est à dire c’est du vent ), souscrivent un premier prêt sur une plateforme de crowdlending, puis un second et puis bye bye, la société est mise en redressement puis en liquidation judiciaire.

Observez maintenant en quoi consiste le soit-disant recouvrement : une procédure judiciaire longue et couteuse pour aboutir à condamnder la coquille vide à rembourser les sommes empruntées avec saisie des meubles ( mais la société a juste une adresse de domiciliation ), saisie des comptes bancaires ( déjà vidés et fermés depuis belle lurette ) et assignation en liquidation judiciaire ( triple LoL ).

3 juin 2015 :

La société Natouch a été créé en Juin 2013.
L’emprunt sollicité est sur 24 mois pour un montant de 40000 €.
La rentabilité est plus que flatteuse pour une société si récente. La société n’a aucune dette à moyen terme.

23 février 2016 :

Nous avons été informés par la dirigeante de la société Natouch SARL du décalage de l’échéance #3 prévue pour le 23/02/2016.
La dirigeante a expliqué ce retard par le changement du compte bancaire et le transfert de la plupart des mouvements bancaires.
Etant en déplacement, la dirigeante prévoit de faire le virement de régularisation ce jeudi 25 février.

25 février 2016

Ça sent le moisi. Toutes les conditions sont réunies: 2 prêts très rapprochés (5 mois), un taux élevé (moyenne 9%), une entreprise jeune (créée en 2013) et le remboursement prévu aujourd’hui n’est toujours pas arrivé

7 avril 2016

Actualité du projet ‘NATOUCH’: Suivi de la procédure de recouvrement
Nous vous informons que la société de recouvrement IJCOF a envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception un avis de poursuite judiciaire au porteur de projet

24 juin 2016

Voici sa réponse :
« si vous n’arrivez pas à recouvrir l’argent est-ce que vous (Lendix) allez couvrir les pertes des prêteurs. La réponse est clairement non. »
Ce que je comprends c’est que Lendix (comme Finsquare) fait des vérifications sur les dossiers emprunteurs. Mais n’engage pas sa responsabilité sur ce travail. Si l’emprunteur est un escroc, le risque est intégralement pour les préteurs.

10 octobre 2016

Nous sommes au regret d’apprendre qu’après avoir fait l’objet d’un renvoi au 5 octobre, l’affaire a de nouveau fait l’objet d’un renvoi au 26 octobre devant un Juge rapporteur qui fixera une date de plaidoirie.

8 décembre 2016

6 décembre 2016
Voici une synthèse du jugement rendu par le Tribunal de Commerce de Paris le 1er décembre 2016.
La société Natouch a été condamnée à payer la somme due aux prêteurs : capital restant dû et les intérêts.
A compter du jugement, un délai d’attente d’un mois, durant lequel la société Natouch peut faire appel, est observé. Passé ce délai, l’huissier procédera à l’exécution du jugement en menant les actions potentielles suivantes : le commandement de payer, la saisie-attribution, la saisie-vente et éventuellement jusqu’à l’assignation en liquidation judiciaire si la carence est constatée.

7 février 2017

« Le jugement rendu par le Tribunal de Commerce de Paris le 1er décembre 2016 est définitif, il n’y a pas eu d’appel. Pour rappel, la société Natouch a été condamnée à payer la somme due aux prêteurs : capital restant dû et les intérêts.

Notre partenaire recouvrement conjointement avec l’Huissier de justice a déjà tenté plusieurs initiatives pour recouvrer les sommes:

La saisie attribution (autrement dit une saisie sur les comptes bancaires) mais le compte bancaire de la société Natouch a été clôturé. Une enquête est aujourd’hui en cours afin d’obtenir d’autres coordonnées bancaires.
L’option de la saisie vente (possibilité d’immobiliser les biens et de procéder à leur vente afin de rembourser les prêteurs) n’est pas possible car l’adresse de la société Natouch est une adresse de domiciliation.

Si l’enquête échoue, nous ferons constater au Tribunal de Commerce de Paris que nous sommes dans l’impossibilité de récupérer les sommes dues aux prêteurs et assignerons l’entreprise en Liquidation Judiciaire.

Nous reviendrons vers vous dès que l’Huissier aura le résultat de son enquête, d’ici le 6 avril 2017. »

Dernière modification par ZeBonder (07/02/2017 16h09)

Hors ligne

 

#11 08/02/2017 20h56 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   

J’ai pris la décision, également dans une optique de diversification de mon patrimoine d’investir une partie de mon épargne via le crowlending.
Cette idée s’est précisée à la suite de mes lectures de fin d’année 2016 concernant les placements 2017 (Capital, Le Particulier…) pour doper mon épargne.
Mon choix s’est porté sur la plateforme Lendix pour 2 raisons: ses fondateurs qui n’en sont pas à leur coup d’essai, et ses actionnaires, des gens sérieux (Decaux, Matmut, fonds d’investissement…) investissent systématiquement à hauteur de 50% dans chaque nouveau projet.
Toutefois je le fais passivement, un peu à la manière décrite par Philippe pour les actions.
C’est à dire que j’investis de petites sommes (100 € en ce qui me concerne) sur 50 à 100 projets à terme. Car l’impayé arrivera, c’est certain, il faut donc en limiter au maximum les effets. Taux brut moyen des prêts: environ 6% soit 3,6 % nets en ce qui me converne. A comparer aux 2% - 2,3% de l’AV en 2016…
Cela laisse une marge de manoeuvre pour une partie d’impayés.
Je trouve que dans une optique de diversification, cela a du sens bien que je ne le préconiserais pas pour quelqu’un qui commence a se batir un patrimoine.

Dernière modification par Franc23 (08/02/2017 20h58)

Hors ligne

 

#12 08/02/2017 21h07 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   251 

Franc23 a écrit :

Taux brut moyen des prêts: environ 6% soit 3,6 % nets en ce qui me concerne. A comparer aux 2% - 2,3% de l’AV en 2016…

Je ne trouve pas la comparaison très pertinente parce que le niveau de risque est très différent.
A la limite je comparerais au rendement des foncières, soit 5 % voire 6 % pour les meilleures. Alors je ne trouve pas que le crowdlending offre une prime de risque suffisante.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#13 08/02/2017 21h32 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   228 

Franc23 a écrit :

Taux brut moyen des prêts: environ 6% soit 3,6 % nets en ce qui me converne. A comparer aux 2% - 2,3% de l’AV en 2016…
Cela laisse une marge de manoeuvre pour une partie d’impayés.

Prenons les statistiques auxquelles j’ai accès sur Unilend.
Mes stats personnelles: taux brut moyen: 9.5%, taux brut après impayés: 4.77%
Stats globales: taux brut moyen: 8.2%, taux brut après impayés: 3.5%
Je vous laisse calculer le rendement net.

On peut faire beaucoup de suppositions sur la qualité de telle ou telle plateforme.
Mais rendez vous service: ne considérez ce placement que comme un loisir, pas une solution pérenne.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#14 08/02/2017 21h32 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   

Le niveau de risque est certes différent de l’assurance vie et c’est pour cela qu’il faut diluer au maximum son risque sur une multitude de sociétés.
Vous comparez aux SCPI qui comportent des frais d’entrée compris entre 9 à 12 % et qui ont offert des rendements de 4,85 % bruts en moyenne en 2015.

Faith, je ne comprends pas vos statistiques. Le taux de défaut que j’ai lu pour Unilend (l’un des pires) est de 8% or vous évoquez une division par 2 du rendement.
Si effectivement le taux d’impayé est proche de 50%, il faut fuir.
Sur Lendix peu d’impayés pour le moment.

Dernière modification par Franc23 (08/02/2017 21h41)

Hors ligne

 

#15 09/02/2017 01h08 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Modérateur
Réputation :   1290 

Vous avez vraiment lu le 1er lien cité par zebonder (message #10) ?

Soit ces chiffres évoluent (très) favorablement dans le futur (moins d’incidents), soit ça signifie en gros "à fuir"…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#16 09/02/2017 08h08 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   312 

Franc23 a écrit :

Faith, je ne comprends pas vos statistiques. Le taux de défaut que j’ai lu pour Unilend (l’un des pires) est de 8% or vous évoquez une division par 2 du rendement.

Lorsqu’un prêt fait défaut,  vous perdez intérêts et capital. Il n’y a donc pas besoin d’un taux de défaut de 50% pour diviser le taux de rendement global par deux.

Exemple simple :
Vous mettez 1€/société sur 100 sociétés et cela doit vous rapporter 10% sur 1 an.
Capital = 100€
Interets espérés = 10€

Il suffit de 10 défauts : perte de 1€ de capital à chaque fois + 0.1€ d’intérêts espérés soit 11€ au total,  donc plus que les 10€ espères.  Votre rendement est négatif (il suffit de 5 défauts pour le diviser par deux).

Si les défauts ont lieu en milieu de prêt,  à la louche il faut multiplier par deux et donc il suffit de 10 défauts sur 100 prêts (taux de défaut de 10%) pour diviser le taux par deux. Même ordre de grandeur que Faith.

L’exemple est très simplifié car :
- pour un rendement espéré de 10% il faut en fait sans cesse réinvestir le capital remboursé,  autrement le rendement réel est bien moindre (les 10% ne portant que sur le capital restant dû).
- les prêts ne se font pas sur un an.
- les défauts vont croissant avec la durée, là j’ai fait l’hypothèse de 10 défauts au départ ou en milieu de prêt.

Mais ça vous montre bien que le calcul du rendement réel est bien plus compliqué que ce que vous avez l’air d’avoir compris.

Dernière modification par Geronimo (09/02/2017 08h17)

Hors ligne

 

#17 09/02/2017 09h23 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   

Vous m’avez coupé l’herbe sous le pied Geronimo, j’allais justement répondre à Faith que ses chiffres étaient montés jusqu’à mon cerveau ce matin :-).
Le ski m’a un peu ramolli hier soir…

Hors ligne

 

#18 09/02/2017 10h03 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   243 

Je remets le lien qui explique bien tout ceci :
La liste des incidents en crowdlending

En réalité, ça ne sert à rien de prendre votre situation actuelle pour calculer un rendement, il faut le calculer une fois les prêts remboursés parce que plus on avance dans le temps, plus la probabilité de défaut augmente.

Les chiffres des sites de crowdlending sont biaisés puisqu’ils utilisent la même méthode, s’ils calculaient les défauts uniquement sur les projets remboursés en entier, ça serait moins sexy.

En tout cas je rester sur mon opinion : le crowdlending c’est prêter de l’argent à un taux usurier à des entreprises en difficulté ( ou à des escrocs comme dans le cas évoqué ci-dessous ).

Hors ligne

 

#19 09/02/2017 10h13 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   228 

Franc23 a écrit :

Vous m’avez coupé l’herbe sous le pied Geronimo, j’allais justement répondre à Faith que ses chiffres étaient montés jusqu’à mon cerveau ce matin :-).

Désolé de n’avoir pas répondu plus vite, mais je n’aurais pas été plus explicite que Geronimo.

Je réponds quand même pour souligner qu’on voit souvent des gens s’entêter dans leur idée première (moi le premier), et c’est un très bon signe pour vos investissements futurs que vous soyez capable de revenir sur le sujet et le remettre en cause.
Félicitations, et bonne continuation.

(à titre personnel, je suis déçu du résultat Unilend, mais satisfait de l’expérience qu’il m’a fait vivre. Si vous avez "trop" d’argent, vous pouvez ouvrir une petit poche exotique sur ce genre de placement, pour mieux réaliser la vie de petites entreprises, mais ne comptez pas gagner grand chose)

ZeBonder a écrit :

Les chiffres des sites de crowdlending sont biaisés puisqu’ils utilisent la même méthode, s’ils calculaient les défauts uniquement sur les projets remboursés en entier, ça serait moins sexy.

En tout cas je rester sur mon opinion : le crowdlending c’est prêter de l’argent à un taux usurier à des entreprises en difficulté ( ou à des escrocs comme dans le cas évoqué ci-dessous ).

Propos excessifs.
D’une part ça n’aurait pas de sens de comptabiliser la totalité d’un prêt dès qu’il fait défaut (le fait qu’il soit en défaut au jour J ne change rien au fait que les pertes sont étagées dans le temps, jusqu’à la fin théorique de ce prêt)
D’autre part, le taux "usurier" ne l’est pas tant que ça: des entreprises cotées en bourse ont parfois des taux proches de ceux-là pour leurs obligations.

Dernière modification par Faith (09/02/2017 10h16)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#20 09/02/2017 10h58 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   243 

Faith a écrit :

D’une part ça n’aurait pas de sens de comptabiliser la totalité d’un prêt dès qu’il fait défaut (le fait qu’il soit en défaut au jour J ne change rien au fait que les pertes sont étagées dans le temps, jusqu’à la fin théorique de ce prêt)

Vous m’avez mal compris, ce que je disais est qu’il faudrait prendre en compte pour les calculs que tous les prêts remboursés en entier ou qui ont fait défaut ( dans ce cas on prend bien évidemment en compte uniquement le capital non remboursé et pas sa totalité ) et ne pas prendre en compte les prêts en cours.

Les prêts en cours ou qui viennent de commencer améliorent artificiellement le taux de défaut puisque statistiquement les défauts sont rares au début et plus on avance dans le temps plus la probabilité de défaut augment.

Autre subterfuge souvent utilisé pour améliorer les chiffres de défaut : ne compter un crédit en défaut qu’une fois toutes les démarches en justice sont terminées, ce qui prend des années.

Faith a écrit :

D’autre part, le taux "usurier" ne l’est pas tant que ça: des entreprises cotées en bourse ont parfois des taux proches de ceux-là pour leurs obligations.

Donnez-nous vite des noms et des codes isin, ça m’intéresse énormément smile

Dernière modification par ZeBonder (09/02/2017 11h00)

Hors ligne

 

#21 09/02/2017 11h22 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   228 

Vous m’avez mal compris, ce que je disais est qu’il faudrait prendre en compte pour les calculs que tous les prêts remboursés en entier ou qui ont fait défaut

C’est également biaisé.
On est à peine arrivé à la fin "normale" des premiers crédits, alors que les défauts se produisent (naturellement) avant la fin des crédits. Il est évident dans ces conditions qu’on ne peut pas faire de calcul objectif de cette façon.
Dans 3/4 ans, pourquoi pas. Mais aujourd’hui, c’est trop tôt.

ZeBonder a écrit :

Donnez-nous vite des noms et des codes isin, ça m’intéresse énormément smile

Si je regarde sur www.oblis.be , je vois de nouvelles émissions d’obligations genre:
Peabody Sec Fin à 6.375%   ou   Kernel Holding à 8.75%

Dernière modification par Faith (09/02/2017 11h25)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#22 03/03/2017 22h09 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   16 

Bonjour a tous,

Depuis environ 1 an et demi, j’ai commencé a investir dans le crowdlending et pour le moment ca fonctionne plutot bien pour moi.

Je suis en pleine restructuration de mon allocation d’actif et j’aimerais savoir comment vous considerez le crowdlending ? Comme une obligation ou vous le categorisez comme un placement exotique ? De meme pour le crowdlending/crowdfunding immobilier ? Obligation, immobilier, exotique ?

Sachant que pour le crowdfunding immobilier, mon intermediaire s’occupe de mutualiser les fonds des investisseurs pour pouvoir acheter/construire des biens immobiliers et la plus-value a la revente est divisée entre tous les "actionnaires" du dit bien-immobilier revendu.

Merci pour vos avis.

Dernière modification par Aramis (04/03/2017 00h05)

Hors ligne

 

#23 03/03/2017 23h31 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Modérateur
Réputation :   1290 

C’est du private equity, du financement de société à risque, donc je le mettrais dans "exotique".

Je vous suggère aussi de lire les quelques études qui commencent à sortir sur le sujet, par exemple celle de Que Choisir ("Financement participatif : Moins rentable qu’un livret A", Publié le : 21/02/2017, il faut acheter la revue ou s’abonner au site www pour y avoir accès). Vous constaterez sans doute que vous avez pour le moment eu de la chance, et que vous devriez peut-être reconsidérer votre position pour les choix futurs.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#24 04/03/2017 10h43 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   59 

Bonjour,

je rejoins les propos de GBL, il s’agit bien d’un placement exotique. C’est d’ailleurs dans cette catégorie du forum que j’ai créé cette file.
Bien qu’ils s’agissent de prêts, qui pourraient être considérés comme des obligations, on n’est pas sur des sociétés qui possèdent un rating, loin de là, donc c’est de l’exotique !

Cette file a pour but de partager des expériences sur différentes plateformes.
La première d’entre elle, Unilend (qui a sa file sur le forum), a déjà montré tout le mal qu’il peut y avoir dans son modèle (laisser le soin au "marché" de fixer le taux à l’aide d’enchères inversées).
Sa concurrente Finsquare, a montré que l’on peut encore faire pire sur le même modèle.
Les autres qui se sont créées de positionnent avec une volonté de sélection supérieure, voire de co-investissement.

J’ai à ce jour un montant de 5% de mon portefeuille en crowdlending, ce qui doit être ma limite max.
Au fur et à mesure des remboursements, je sors plus d’argent que je n’en mets.
A date, j’ai 72 prêts sur 7 plateformes, avec 1 défaut grave chez Prexem, 1 fraude chez Lendopolis (qui a remboursé 100% du capital), quelques retards chez Unilend (qui ont tous été remboursés) et 2 totalement remboursés (Prexem).

Hors ligne

 

#25 05/03/2017 14h41 → Crowdlending : panorama des différentes plateformes de crowdlending (credit, crowdlending, fr, lendix, lendopolis, pretup, prexem, unilend)

Membre
Réputation :   16 

Je vous trouve un peu pessimiste sur le crowdfunding mais je comprends que les divers événements qui se sont passés avec les plateformes françaises à l’ouverture de ce marché en plein expansion explique cela en partie.

Por ma part, je suis content de mes investissement en crowdfunding sur les plateformes mexicaines.

La plateforme actualise le taux de rentabilité tous les jours. Je suis à 14.11% de rendement annuel après impôt. J’ai environ 5000 euros divisés en plus de 1000 prêts, la dilution du risque est le plus important. 12 prêts ont fait défaut.

Sur une autre plateforme mexicaine je suis à 7,22% c’était ma première expérience avec le crowdfunding et j’ai fait l’erreur de prêter un montant haut sur un prêt qui fait défaut actuellement. Sinon, je serai à environ 13%/14%. J’ai bien appris de cette erreur et c’est pour cela que je prête toujours la somme minimale à chaque projet. Quitte à avoir des centaines (milliers) de projets.

Ces taux de rendement sont élevés car la situation macroéconomique mexicaine est différente. Le coût des emprunts via les banques traditionnelles est très très élevé. Ils font des taux qui serait qualifiés de taux usurier en France. Donc le taux de crowdfunding est moins élevé que le taux des banques. Pouvez-vous me confirmer que c’est l’inverse en France ?

Je n’ai pas encore assez de recul avec les plateformes françaises mais elles manquent cruellement d’indicateurs…bref, j’investirai sur credit.fr jusqu’à ce que 50€ représentent 1% du montant total prêté. Cette règle est primordial afin de ne pas être impacté par les taux de défaut.

Dernière modification par Aramis (05/03/2017 14h44)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech