Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Foncière Volta sur nos screeners actions.

[+4]    #1 18/09/2016 20h06

Banni
Réputation :   184  

*******************************************
Attention : le titre en question est très illiquide. Les échanges ont lieu au double fixing à 11h30 et 15h30. Il y a parfois plusieurs semaines sans aucun échange
*******************************************
Cours au moment de la publication = 3,84 EUR.

Toutes les hypothèses posées ici n’engagent que moi et sont entièrement discutables. Certains trouveront peut être que les ficelles sont un peu grosses. Néanmoins, elles ont le mérite de permettre des tentatives de valorisation et sont la source de ma position sur le titre.

Une fois le problème de liquidité bien considéré (et donc d’avoir ainsi désintéressé la plupart des potentiels investisseurs intéressés …), Foncière Volta présente quelques atouts non négligeables pour le petit porteur actif patient, soit avec un patrimoine < 1 M EUR et qui peut avoir une présence assidue sur les marchés aux heures des fixings.

Voici les deux principaux atouts du dossier :

1.    La société a pour activité l’avantageux statut de promoteur-foncière. Elle produit des biens et, parfois, elle les conserve dans son patrimoine. N’ayant pas opté pour le statut de SIIC, elle paie pleinement l’impôt mais est de ce fait éligible au PEA. (Je présenterais d’autres titres immobiliers éligibles au PEA dans les prochaines semaines)

2.    Une décote rare sur la cote parisienne pour une foncière. Le dernier ANR publié est celui du 31.12.2015. Il s’élève à 7,66 EUR hors droit par action. Par conservatisme, nous retiendrons celui-ci plutôt que l’ANR de reconstitution qui intègre les droits et qui s’élève à 8,36 EUR.
Ainsi, au cours actuel de 3,84 EUR, la décote est donc de 49,9%. Dit autrement, le potentiel est de l’ordre de +99,4%.

3.    En considérant les seuls fonds propres part du Groupe, soit 74 647 k EUR et le nombre d’actions potentiellement diluées = 10 256 271 actions + 1 238 040 actions potentielles liées aux ORANEs, on obtient un total de 11 494 311 actions. Les fonds propres par action ressortiraient ainsi à 6,49 EUR par action. L’approche semble conservatrice, puisqu’elle ne tient pas compte des 13,2 M EUR d’impôts différés (crédit) sur juste valeur des immeubles et prend en dette les ORANEs alors que nous les avons déjà pris en compte dans la dilution.

Tout n’est cependant pas rose. En plus d’une liquidité au compte goute, il existe des incertitudes et des sources éventuelles de problèmes :

- des actifs en Israël  pour 1% de son patrimoine. Ce n’est pas le pays le plus tranquille de la planète avec une situation quasi permanente de guerre

- grosse dépendance aux DOM (50% des actifs) et particulièrement à un client historique : CAFOM (enseigne BUT notamment) qui représente 36% des loyers de la société. Un administrateur siège par ailleurs dans les deux sociétés

- un capital relativement verrouillé (flottant très faible = 6%)

- une participation croisée avec l’univers immobilier coté SCBSM / Crosswood difficile à appréhender

- pas de dividendes, ce qui peut être perçu comme problématique pour un investisseur en « immobilier coté ».

Pour contrecarrer ces points négatifs, on peut mettre en avant 2 cerises sur le gâteau.

La première cerise

Par sa filiale israélienne détenue à 58% UEI, Foncière Volta construit depuis août 2015 le projet Wallenberg Towers. Il s’agit d’un complexe immobilier de 12 000 m² et 250 places de parking constitué essentiellement de bureaux sur une surface foncière (sol) de 3 872 m². La construction devrait durer 30 mois. Soit une livraison prévue en janvier 2018. Le projet est en cours et déjà financé. C’est loin, mais c’est du concret.

La seconde cerise

Il s’agit d’un terrain de 60 000 m² situé à Saint-Ouen qui doit être dépollué (provision de 4,5 M EUR déjà dans les comptes). La société travaille avec la mairie sur un projet de logements et activités commerciales diverses.

Si dans un scénario relativement prudent, nous considérons que : 1) l’ANR ne progresse pas et reste à 7,66 EUR par action, que 2) la décote va se réduire à seulement 10% sur cet ANR et, enfin, 3) qu’il faudra 2 ou 3 ans au marché pour reconsidérer cette affaire (peut être avec une OPR ou la distribution d’un premier dividende), nous aurons alors :

Un objectif de cours = 7,66 EUR x 90% = 6,89 EUR.

Le potentiel, au cours actuel serait donc de : 6,89 / 3,84 = +79,4%.
Ou encore, un rendement annualisé de :

- (1 + 79,4%) ^ (1/2) -1 = +32,1% si le scénario se réalise dans 2 ans, ou,

- (1 + 79,4%) ^ (1/3) -1 = +20,4% si le scénario précisé ci-dessus se réalise dans 3 ans.

Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? A chacun de voir en fonction de son aversion à la liquidité et à son degré de patience. Pas d’événements majeurs qui feront catalyseurs avant au moins 1 an ½.

Déontologie : Foncière Volta représente une part significative de mon portefeuille (PEA)

[EDIT : correction fautes orthographes]

Dernière modification par FranckInvestor (26/09/2016 08h37)

Mots-clés : décote, foncière, pea

Hors ligne Hors ligne

 

#2 20/09/2016 17h42

Membre (2012)
Réputation :   63  

Illiquide, capital verrouillé et pas de dividende: à bannir absolument. Quel intérêt d’être minoritaire dans ces conditions, à part prier pour que les dirigeants aient une révélation?

Hors ligne Hors ligne

 

#3 20/09/2016 18h31

Membre (2012)
Réputation :   71  

Bonsoir,
Je ne comprends pas non plus l’intérêt de détenir une foncière qui ne verse pas de dividende (loyer) ?
Que deviennent les loyers ?
J’ai regardé le carnet d’ordres, de petits échanges hier, aucun aujourd’hui.

Dernière modification par Bluegrass (20/09/2016 18h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 20/09/2016 19h52

Membre (2011)
Réputation :   85  

Je suis très méfiant sur cette société .Je ne sais pas si on peut réellement la considérer comme une foncière puisqu’il n’y a pas de dividende, c’est plutôt un promoteur ayant des biens immobiliers dont les loyers sont utilisés pour financer des projets.
Le rapport financier 2015 montre une augmentation des loyers à 8,076 millions versus 7,823 millions en 2014.
Etant donné la qualité assez faible de l’immobilier outre mer (entrepôts en zone industrielle, locaux commerciaux), je pense que l’ANR est très possiblement  surévalué et que ces biens devraient rapporter 10% de rendement au vu des risques pris.
A 10 fois les loyers  on arriverait à une valeur de 80,76 millions.
Il y a 64,212 millions de dette et 18,846 d’immobilier en stock.
Grossièrement cela donnerait une valeur de 35,394 millions pour foncière Volta, alors qu’elle est illiquide et ne verse pas de dividendes.Au cours de 3,9 euros/actions la capitalisation boursière est au-dessus à 40 millions.

Une autre façon de valoriser la société : le résultat net part de groupe est de 3,277 millions, à 10 fois le RN on arrive à 32,77 millions.
S’il y avait vraiment une décote sur l’immobilier pour les loyers et le revenu net sont-ils si faibles ?
Je n’ai pas d’actions foncière volta mais si la société décidait de verser un dividende je pourrais reconsidérer le dossier.

Dernière modification par gilgamesh (20/09/2016 20h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 21/09/2016 10h54

Banni
Réputation :   184  

Votre approche semble la bonne gilgamesh pour valoriser l’activité de foncière.

Dans une approche patrimoniale, il faut ajouter les actifs de l’activité de promotion immobilière qui ne génèrent pas encore de loyers : terrains en stocks et constructions en cours liés aux projets développés.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 21/09/2016 11h22

Membre (2011)
Réputation :   85  

Je souhaitais aussi porter à votre attention un élément intéréssant pour ceux intéréssés par cette valeur en PEA.
Il existe en effet une autre façon d’en acquérir indirectement via Foncière Vindi qui est tout aussi illiquide et détenu par un actionnaire majoritaire.C’est une petit capitalisation de 11,4 Meuros (ISIN FR0011605617 - MLVIN), éligible PEA.
Foncière Vindi est une holding de droit français détenant des participations dans des sociétés immobilières cotées (Crosswood, Foncière Volta et Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche), dans neuf sociétés immobilières non cotées et dans cinq sociétés non cotées et sans actifs.
Elle détient 21,78% du capital de Foncière Volta, plus de 40% de crosswood (en 2013 !).
Mais je n’arrive pas à trouver son site officiel ni ses rapports financiers, il me semble impossible d’investir sans connaître sa dette ou ses participations exactes.

Dernière modification par gilgamesh (21/09/2016 11h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 21/09/2016 17h55

Membre (2014)
Réputation :   18  

Bonjour, Foncière Vindi ne semble pas avoir de site internet public…Seule "info" disponible l’avis de convocation à l’assemblée générale de cette année, qui mentionne une perte de 1 532 857 € au titre de l’exercice 2015…

http://www.stockproinfo.com/BALO/2015/F … B-RAGO.pdf

Dernière modification par rcb0513 (21/09/2016 17h56)


Parrainage Bourse Direct (50€ par filleul) / Binck (100€ par filleul) -> contactez moi par MP ;)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 26/09/2016 08h40

Banni
Réputation :   184  

Foncière Vindi est une décote de décote. Cela rappelle un peu le système de poupées russes de l’univers Bolloré… mais la liquidité en moins.

Les principaux problèmes sont clairement le manque d’information et une liquidité encore plus erratique que Foncière Volta.

Il y a certainement du potentiel, mais là, on ne maîtrise vraiment pas grand chose… En tant que petit porteur, je ne serai pas à l’aise. A chacun de voir.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 23/01/2017 07h12

Banni
Réputation :   184  

Par communiqué AMF, on apprend que le premier actionnaire de la société Hervé Giaoui et son concert a franchi les 25% du capital de la société début janvier à 25,62% du capital de la société. Confirmant ainsi son statut de premier actionnaire de la société.

Au 31/12/2015, ce concert détenait 21,16% du capital de Foncière Volta.

Par ailleurs, le 30 décembre 2016, le second actionnaire de la société Foncière Vindi avait déclaré détenir 29,61% du capital.

Au 31/12/2015, la société détenait 21,78% du capital de Foncière Volta.

Toutes ces opérations résultent d’acquisitions de titres hors marchés.

Dernière modification par FranckInvestor (23/01/2017 07h13)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 27/04/2017 09h42

Banni
Réputation :   184  

La foncière a publié ses résultats 2016.

Points négatifs :

- valorisation des immeubles détenus revue à la baisse suite à un rallongement des baux et une réduction des loyers. On atteint ici la limite de la structure capitalistique où un des principaux actionnaires est un gros locataire de la société… ;

- (négatif ?) un rallongement de l’échéance de remboursement des obligations souscrites en 2012 par Foncière VINDI pour un montant nominal de 5,6 M€. L’échéance est désormais fixée au 13 juin 2019 (+ 2 ans) avec une clause potentiellement fortement dilutives en cas de non remboursement.

.

Points positifs :

- un rallongement des baux = une plus grande visibilité ;

- la réduction de la valeur des immeubles loués est compensée par l’augmentation de la valorisation du programme de développement sur le site de Saint-Ouen (réserve foncière pour promotion immobilière) ;

- La transformation de l’immeuble de bureaux du 69 rue Riquet en hôtel 3* de 71 chambres est finalisée et la location devrait commencer sous peu = loyers supplémentaires ;

- la livraison du méga projet en Israël (Wallenberg Towers) est toujours prévue en 2018 ;

- l’ANR de liquidation (hors droits) progresse un peu à 7,74 EUR par action au 31/12/2016 vs. 7,66 EUR au 31/12/2015, soit +1%.

.

Conclusion

Foncière Volta continue son bonhomme de chemin avec son principal catalyste (gratte-ciel en Israël) qui devrait déboucler d’ici 1 an.
L’analyse de septembre 2016 est toujours d’actualité.

.
.

---
déontologie : actionnaire

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 14/06/2017 11h59

Banni
Réputation :   184  

J’ai décidé de liquider ma ligne. A contre cœur, car il y a des actifs dans cette boite…

Mais clairement, l’actionnaire majoritaire de Foncière Volta propose pour la prochaine AG du 30 juin des résolutions spoliatrices qui peuvent potentiellement léser considérablement l’actionnaire minoritaire.

Impossible de savoir si ces résolutions seront par la suite utilisées, ou si le simple fait de les proposer au vote a pour but de faire fuir les petits porteurs ? En tout cas, dans mon cas, ils ont gagné… Et pas de la belle manière. C’est un manque total de respect envers les actionnaires minoritaires !

Je savais l’actionnaire majoritaire limite mais je pensais, à tort, que la décote sur les actifs compensait ce désavantage.

Pas envie de me battre sur ce terrain, déjà pas mal à faire ailleurs au niveau activisme.  En plus, cela permet de libérer un petit peu de cash ou bien de saisir des autres opportunités plus évidentes, et sans loups, pour le PEA.

---
Pour les curieux, voici le lien des résolutions : http://www.actusnews.com/documents/ACTU … eunion.pdf

Les résolutions "vicieuses" (pour ne pas dire autre chose…) et qui ont même été mises en avant par les commissaires aux comptes pour leurs effets potentiellement très défavorables pour les actionnaires minoritaires (ce qui est suffisamment rare pour le faire remarquer) ici et ici :

- Vingtième résolution (Autorisation d’émettre des bons de souscription d’actions en période d’offre publique portant sur les titres de la Société) : jusqu’à un montant de 44 620 580 d’euros avec renonciation au droit préférentiel de souscription aux actions ordinaires de la Société. Pour une capitalisation actuelle de l’ordre de 45 M EUR pour rappel ;

- Vingt et unième résolution (Délégation de compétence au conseil d’administration à l’effet de procéder à des augmentations de capital réservées aux salariés de la Société et aux sociétés du groupe Foncière Volta adhérant à un plan d’épargne entreprise) : à la limite légitime. Mais ce qui pose problème c’est le montant et la durée :

délègue au conseil d’administration, avec faculté de subdélégation, la compétence pour décider, en une ou plusieurs fois, dans les proportions et aux époques qu’il appréciera pour une durée de vingt-six (26) mois à compter de la présente assemblée générale, l’émission d’actions ou de valeurs mobilières donnant accès au capital de la Société, dans la limite d’un montant nominal maximal de Quinze Millions euros (15 000 000 €) réservées aux adhérents à un plan d’épargne de la Société et des sociétés et groupements d’intérêt économique liés à la Société

Bon vent.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #12 28/06/2017 03h59

Membre (2010)
Top 20 Expatriation
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Réputation :   584  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

FranckInvestor a écrit :

J’ai décidé de liquider ma ligne. A contre cœur, car il y a des actifs dans cette boite…

Mais clairement, l’actionnaire majoritaire de Foncière Volta propose pour la prochaine AG du 30 juin des résolutions spoliatrices qui peuvent potentiellement léser considérablement l’actionnaire minoritaire.

Bien sûr, il était bon de vendre, mais pas à cause de ces résolutions qui ne prêtent pas forcément à conséquence. Cette action est inintéressante, pour les raisons qui ont été soulignées par d’autres que moi dans les posts ci-dessus.

Votre achat en septembre 2016 était donc une mauvaise décision et vendre n’est que la conséquence tôt ou tard de cette décision erronnée.

FranckInvestor a écrit :

Impossible de savoir si ces résolutions seront par la suite utilisées, ou si le simple fait de les proposer au vote a pour but de faire fuir les petits porteurs ? En tout cas, dans mon cas, ils ont gagné… Et pas de la belle manière. C’est un manque total de respect envers les actionnaires minoritaires !

Je savais l’actionnaire majoritaire limite mais je pensais, à tort, que la décote sur les actifs compensait ce désavantage.

Je me suis rendu compte hier que vous êtes maladivement parano, quand vous vous êtes senti visé par  la file que j’ai créée sur les OPA alors que je ne vous visais nullement et aviez réagi dans des termes injurieux et orduriers.
Ici, vous réagissiez un peu pareil, les injures en moins (heureusement): pensez-vous réellement que le dirigeant de cette société a décidé subitement de faire fuir le petit porteur, comme vous et a donc introduit ces résolutions?

La réalité est que le petit porteur a depuis des années été le cadet de ses soucis (la preuve: communication financière indigente, absence de dividende et aucun effort pour améliorer la liquidité du titre) mais il n’y a rien eu de nouveau récemment sur ce plan.

FranckInvestor a écrit :

Les résolutions "vicieuses" (pour ne pas dire autre chose…) et qui ont même été mises en avant par les commissaires aux comptes pour leurs effets potentiellement très défavorables pour les actionnaires minoritaires (ce qui est suffisamment rare pour le faire remarquer)

FAUX. Le simple fait que vous l’écriviez montre votre incompétence.
Ces rapports des commissaires sont tout à fait banals et courants car imposées par la réglementation française à chaque fois qu’une résolution d’AG peut aboutir à une création d’actions nouvelles, sans qu’il y ait eu des DPS.

Si vous les aviez lu, vous auriez vu que les commissaires aux comptes n’y disent que des banalités et ne mettent nullement en garde contre la dilution que cela peut créer.
Ils ne se prononcent tout simplement pas.

Maintenant, sur le fond, vous auriez pu appeler la société pour leur poser la question et comprendre le pourquoi de ces résolutions et qui ne seront probablement pas appliquées. D’autant que Foncière Volta a de gros minoritaires, qui veilleront j’imagine à ne pas être dilués.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 20/01/2020 22h06

Membre (2012)
Top 10 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   715  

bet a écrit :

Quel intérêt d’être minoritaire dans ces conditions, à part prier pour que les dirigeants aient une révélation?

Bluegrass a écrit :

Je ne comprends pas non plus l’intérêt de détenir une foncière qui ne verse pas de dividende (loyer) ?

Désolé de répondre un peu tard smile, mais je pense avoir trouvé un intérêt à détenir ce genre d’action : faire +100 % en 3 ans peut-être ?
(elle est passée de 3,84 lors du post de FranckInvestor à 7,70 aujourd’hui)

parisien a écrit :

Cette action est inintéressante[…] Votre achat en septembre 2016 était donc une mauvaise décision et vendre n’est que la conséquence tôt ou tard de cette décision erronnée.

Décidément, Parisien ne nous manque ni pour sa sympathie ni pour ses prévisions boursières.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 15/08/2022 23h32

Membre (2016)
Réputation :   4  

Je relance ce sujet avec une information publiée par un communiqué de la société le 05 août 2022 :

Proposition de distribution de 0,54 € par action
Paris, le 5 août 2022. Foncière Volta, société foncière cotée sur le compartiment C d’Euronext
à Paris, annonce que le Conseil d’administration de Foncière Volta a décidé de soumettre au
vote des actionnaires lors de la prochaine assemblée - le 21 septembre 2022 - la distribution
d’une partie de la prime d’émission, pour un montant de 0,54 euros par action, représentant
une distribution totale aux actionnaires de la société de 6 056 170,74 euros, prélevé sur le
poste prime d’émission.
L’avis de réunion valant avis de convocation comportant l’ordre du jour et le projet de
résolutions sera publié au Balo dans les prochains jours et pourra être consulté sur le site
internet www.foncierevolta.com

Dernière modification par jeanmarcs (15/08/2022 23h33)


Felix qui potuit rerum cognoscere causas

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [-3]    #15 16/08/2022 07h49

Banni
Réputation :   59  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

Ce post est éducatif et ne cherche pas à polémiquer: montrer par une analyse post-mortem (c’est-à-dire après coup) d’une situation que dans de rares cas, on peut gagner en bourse, en ayant eu un mauvais processus, simplement par pure chance. Mais il se trouve que dans ce rôle éducatif, ce post se voit obligé de souligner les erreurs dans les posts ci-dessus de deux membres ou ex-membres de ce forum JeromeLeivrek et FranckInvestor (et qui en plus n’ont rien gagné avec ce titre ! mais cela ne les a pas empêché d’être arrogant). Et ce, non par méchanceté, mais pour souligner l’arrogance et les erreurs de leurs posts ci-dessus, qu’il suffit de lire pour s’en convaincre.

Et je souligne que je ne critique pas ces deux personnes, que je ne connais pas et qui m’indiffèrent, mais leurs posts ci-dessus dans cette file, pas pour leurs réelles erreurs, mais pour leur suffisance et agressivité.

Enfin, je le fais délibérément à froid, 5 ans après les posts arrogants et erronés de 2017 de FranckInvestor et 2 ans après celui de JeromeLeivrek de 2020, et 3 ans après le doublement en un seul jour du cours intervenu en 2019 (explications plus bas). Car la vérité est maintenant très claire, n’en déplaise aux fausses certitudes de deux membres inutilement agressifs vis à vis d’autres et qui n’ont d’ailleurs rien gagné sur ce doublement purement fortuit du cours (FrankInvestor, le pauvre, a même vendu à perte AVANT le doublement, car il a paniqué à la lecture de résolutions d’une AG de Foncière Volta, pourtant anodines).

Contrairement à ce que le dénommé JeromeLeivrek a pu écrire ci-dessus avec arrogance en 2020 (il dit n’importe quoi, ici comme ailleurs et s’est beaucoup trompé - d’ailleurs il se fait très humble depuis quelques temps, ce qui est salutaire pour lui), Foncière Volta a toujours été  un titre inintéressant:
- titre très peu liquide, avec un spread bid/ask à faire peur parfois. Concrètement, cela signifie que si on veut vendre quelques jours après avoir acheté (je ne dis pas que c’est une bonne chose, mais c’est pour illustrer le propos), on risque de vendre 15 à 20% plus bas.

- communication financière se limitant au strict minimum réglementaire
- faibles cash flows
- et d’autres points faibles et j’en passe


Mais alors comment le cours a pu doubler par rapport il y a quelques années? et les très rares qui avaient alors acheté avant étaient-ils des génies, comme ils s’autoproclament ci-dessus avec arrogance? Pas du tout, ils ont eu de la chance (c’est arrive de temps en temps, par pur hasard), après avoir suivi un mauvais processus d’investissement (acheter un titre de foncière simplement parce que le cours décotait sur l’ANR, alors que tant de foncières décotent autant en étant plus liquides, plus respectueuses des minoritaires en communiquant bien mieux, et en ayant bien plus de cash flows récurrents).

Mais il se trouve que Foncière Volta avait un actif caché (un terrain dont la valeur dans les comptes était très inférieure à la valeur de marché). Sa cession a révélé sa valeur et a fait doubler le cours de bourse en une seule fois, le jour de l’annonce de cette cession en 2019.
Si ceux qui avait acheté avant cette date avait dit qu’ils achètent à cause de la forte valeur de cet actif "caché", j’aurais dit: chapeau, ce sont des experts et des génies. Mais ils avaient acheté sans même savoir cela et ils ont simplement eu de la chance.

D’ailleurs, le deuxième "investisseur" s’exprimant ci-dessus avec arrogance à avoir vanté les mérites de Foncière Volta, à savoir FranckInvestor, a le malheureux vendu à perte en 2017 avant la cession de cet actif caché (après avoir paniqué devant des résolutions d’AG en réalité anodines, en croyant qu’elles allaient léser les minoritaires), et n’a pas pu bénéficier du doublement de cours (JeromeLevreik non plus, à ma connaissance, car il avait me semble-t-il vanté le titre après la cession du terrain, et ce, sans avoir jamais acheté Foncière Volta).

Pauvre FranckInvestor …. Pauvre JeromeLevreik … Le premier a perdu de l’argent, alors qu’il aurait pu en gagner beaucoup s’il n’avait pas paniqu et le second se moque en 2020 après coup de ses critiques, sur la base d’un argument fallacieux (le cours a doublé, comme si cela pouvait justifier plus tôt cet investissement), alors que lui-même n’avait même pas acheté. Et s’il avait acheté (ce qui n’est pas lr cas), cela aurait été un pur hasard, car il ne connaissait même pas l’actif caché, mais pense judicieux de s’exprimer en 2020, donc un an après la cession du terrain, pour ne rien dire d’utile mais en le disant avec arrogance et mépris  …

De toute manière, ce qui est désormais important c’est le futur. Il est improbable que Foncière Volta ait d’autres actifs cachés de grande valeur. D’ailleurs, son deuxième actionnaire (la foncière SCBSM) a vendu ses titres Foncière Volta il y a un an environ, alors que rien ne l’y obligeait (pas de contrainte financière particulière). Cela montre que l’investisseur professionnel qu’est SCBSM ne croit pas que Foncière Volta vaut plus que son cours de bourse actuel.

Cette histoire de doublement du cours de Foncière Volta suite à la vente de cet actif immobilier inconnu des investisseurs extérieurs me rappelle l’histoire du joueur de loto qui se croit être un génie de la sélection de bons numéros, simplement parce qu’il a gagné un gros lot, par le plus pur des hasards et surtout par un hasard non reproductible.  Jusqu’à preuve du contraire, un gagnant au loto n’a pas - pour le futur - plus de chances qu’une autre personne de trouver de nouveau les bons numéros. Donc l’écouter se vanter de son talent d’investisseur n’a aucun intérêt.

Dernière modification par aleph1 (16/08/2022 12h19)

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #16 16/08/2022 21h41

Membre (2017)
Réputation :   102  

jeanmarcs, le 15/08/2022 a écrit :

Je relance ce sujet avec une information publiée par un communiqué de la société le 05 août 2022 :

Proposition de distribution de 0,54 € par action
Paris, le 5 août 2022. Foncière Volta, société foncière cotée sur le compartiment C d’Euronext
à Paris, annonce que le Conseil d’administration de Foncière Volta a décidé de soumettre au
vote des actionnaires lors de la prochaine assemblée - le 21 septembre 2022 - la distribution
d’une partie de la prime d’émission, pour un montant de 0,54 euros par action, représentant
une distribution totale aux actionnaires de la société de 6 056 170,74 euros, prélevé sur le
poste prime d’émission.
L’avis de réunion valant avis de convocation comportant l’ordre du jour et le projet de
résolutions sera publié au Balo dans les prochains jours et pourra être consulté sur le site
internet www.foncierevolta.com

FranckInvestor, le 26/09/2016 a écrit :

Foncière Vindi est une décote de décote. Cela rappelle un peu le système de poupées russes de l’univers Bolloré… mais la liquidité en moins.

En attendant, ce sont 54 centimes pour chacun des plus de 29% des 11 215 131 titres SPEL détenus par la foncière Vindi, soit c. 1,8M€, qui tomberont dans l’escarcelle de cette excellente poupée russe, à la plus grande joie de ses actionnaires.

L’année dernière, ce sont presque autant qui lui avaient été versés par Crosswood, cette autre composante singulière de la galaxie Lacroix.

On ne peut désormais plus exclure que la foncière Vindi se mette elle-même à détacher un dividende…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (16/08/2022 21h54)

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Foncière Volta sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur