Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Attention Cette page est une synthèse de la discussion. Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+1]    #1 28/08/2015 18h47

Membre
Réputation :   20  

Bonjour,

Je remonte ce topic puisqu’il y a eu pas mal de péripéties sur l’action Sequana ces derniers mois.

Sequana a restructuré sa filiale Arjowiggins (production) et a réalisé des acquisitions pour renforcer sa division distribution (Antalis). La situation financière est assainie (augmentation de capital, cessions d’actifs).

Sur les derniers chiffres (en millions d’euros) à notre disposition (au 30/06/2015) :

* Capitalisation boursière : 283

* Capitaux Propres : 602
* Endettement net : 275
* Gearing : 46%

L’entreprise cote en dessous de la valeur de ses fonds propres (décote de 0,47). De plus, l’actif net comptable est de 9,26€ (3,67 en retranchant les immo incorp et goodwill). Le PER estimé par investir/lesechos en 2015 est de 5.1

La publication au 30 juin a été plutôt mal accueillie par les marchés (presque 10% de perte à rapprocher au 70% de gain depuis janvier). Le redressement de la société n’est pas aussi rapide qu’espéré.

En effet, l’entreprise affiche toujours des performances financières en demi teinte :

* Baisse du CA : -3.37% à 1662 M€ (cession de filiale)
* EBITDA/CA : 3,67%
* Résultat net -11M€

La rentabilité de Sequana est toujours pénalisée par sa filiale Arjowiggins. Mais la situation devrait s’améliorer au second semestre 2015 (cf. rapport semestriel : "La finalisation de la restructuration opérationnelle des activités papiers d’impression permettra à Arjowiggins de bénéficier d’une base de coûts fixes significativement réduite à compter du second semestre").

Pour conclure, nous sommes vraiment en face d’une entreprise en pleine recovry, de faibles multiples de valorisation, une situation financière assainie et une rentabilité qui devrait pointer le bout de son nez au S2 2015.

Pour citer une nouvelle fois le rapport financier semestriel :

l’EBE 2015 serait en progression significative par rapport à 2014

Alors, vous n’allez pas faire +100% en 2 mois, mais il y a un beau potentiel de hausse.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 28/08/2017 14h01

Membre
Réputation :   44  

Vonfleck, vous écartez le problème de la dette en disant que c’est de l’affacturage. C’est la faiblesse de la restructuration de 2014 ou les 200 millions de crédits syndiqués ont été converti en affacturage pour donner des garantis et que la Antalis n’a pas de fonds de roulement. La justification de l’introduction en bourse d’antalis par le management est justement de pouvoir refinancer cette dette via un emprunts obligataires mais cela a échoué…

Le problème de Sequana n’est plus la dette. La dette a été transférée à Antalis et il reste juste le plan de sauvegarde. Le problème c’est que Séquana ne générent pas de cash et qu’ils n’ont accès ni au système bancaire ni aux marchés financiers. Jusqu’ici, la les trous ont été comblé par des prêts d’impala et BPI, actionnaires principaux.

- Impala est sorti du capital alors qu’ils étaient à l’initiative du plan de redressement. M. Veyrat a pris ses pertes et c’est tout de même inquiétant… L’autre conséquence c’est que le financement des prêts des actionnaires n’est plus possible dans la mesure si BPI est seul cela serait considéré comme une aide d’Etat.

- Les cession d’actif ARJO, cela devient compliquer. Les actifs du pôle sécurité ayant une valeur ont déjà été cédés notamment à Impala. Si on cède des actifs rentable, le plan de sauvegarde n’est plus viable.

- Antalis a des minoritaires désormais, c’est une entité séparée et elle a déjà ses propres problèmes de trésorerie / financement. Impossible de remontér du cash.

Ils doivent faire face aux charges exeptionnelles dont la restruction du pôle sécurité, au plan de sauvegarde et éventuellement l’amende lié à BAT. Techniquement, cela ne passe au niveau cash. 2 solutions soit ils vendent sur le marché des titre antalis, soit une augmentation de capital. Voila ce que price le marché.

Techniquement, oui vous avez raison, l’action a été survendue. Forcément, Impala, le chevalier blanc a largué 20 % du capital à la sauvage sur le marché ! Maintenant le rebond a eu lieu et je ne vois pas de raison qu’il se poursuive.

PS: pas actionnaire mais je m’étais interessé à Sequana à différente période pour me faire une idée sur la décote qui est régulièrment mis en avant depuis plus de 10 ans

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 03/05/2018 13h18

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2571  

Des résultats trimestriels décevants font toucher un nouveau plus bas à Sequana (graphique sur cinq ans) :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_sequana-20180503.gif

Déjà sur les forums Boursorama il y a des années et des années cette société était présentée comme une opportunité car elle cotait sous ses capitaux propres…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 07/01/2019 19h21

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2571  

WhiteTiger a écrit :

Mais peut-être que le débouclage de l’affaire BAT devrait amener une meilleure visibilité sur le titre. Il faut donc attendre l’année prochaine.

Pas de nouvelles de l’affaire BAT, mais une suspension de cotation pour Sequana, qui fait une demande de placement en redressement judiciaire de quelques filiales françaises :
906 emplois menacés dans les filiales françaises du papetier Arjowiggins - Infos Reuters

Environ 900 emplois sont en jeu et Bpifrance est actionnaire à hauteur de 15% de Sequana.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #5 14/05/2019 13h35

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2571  

Pour le suivi, le titre Sequana est suspendu de cotation depuis le 7 mars.

Le groupe est passé de la "procédure de sauvegarde" au "redressement judiciaire" :

Le 21 mars, le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) a transformé la procédure de sauvegarde pour Sequana en redressement judiciaire à la demande de l’entreprise. Le groupe papetier est encore en observation jusqu’au 18 mai.

Sur le carnet d’ordres, on peut voir une tripotée de vente de titres "au mieux" et d’après Boursorama, le cours théorique de cotation est de 0,03 euros.

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page est une synthèse de la discussion. Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur