Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 20/11/2016 17h27 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   55 

VW vient d’annoncer un changement complet de stratégie qui va passer notamment par une réorientation sur les véhicules électriques d’ici à 2020.
En conséquence il y aura 30 000 suppressions d’emplois et 9000 créations d’emplois nouveaux.
A noter que les besoins annuels d’ici à 2020 sont évalués à environ 3 millions de batteries lithium…

Je regarde toujours de près pour entrer sur quelques valeurs comme Orocobre mais petit manque de liquidité en ce moment.

à suivre

q


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#27 20/11/2016 19h44 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   173 

Bonjour Q, j’ai trouvé entre autres cet article de Bloomberg sur sa nouvelle stratégie mais je n’y ai pas lu le chiffre de 3M de batteries. Vous avez une source ?

Au passage une chose assez impressionnante c’est le Capex de VW : 12 Mds €, alors que Toyota est à 10 et GM à un peu plus de 8. Le reste dans l’article cité.

Pour revenir au sujet, un googlage "future of lithium batteries" donne plein de résultats. On a parlé ici de l’hydrogène (je ne connaissais pas la version poudre) mais je vois grâce à Google qu’il y a encore des alternatives, pas forcément d’ailleurs pour les voitures : le sodium (avec souffre pour la société japonaise NGK par exemple), le dual carbon, l’aluminium etc. Je n’y connais rien, je pose juste la question d’une concurrence possible avec le lithium.

Enfin quid des risques, voir par exemple Samsung ou les rares exemples d’incendie des Tesla ?

Hors ligne

 

#28 21/11/2016 10h59 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   44 

Concernant WV, j’y vois surtout une réorientation des capex dans la mesure ou ils sont très en retard dans le domaine de l’électrique. WV fait partie des constructeurs qui ne satisfait pas aux normes européenes 2020 à savoir une moyenne de gamme de véhicule avec des émissions de 95 g de co² (sans tricher bien sur !). Le tout  avec une disposition transitoire qui surpondère les véhicules à moins  0 émissions ente 2020 et 2023. Concrètement si ils veulent continuer à vendre des grosse cylindrée il faut proposer des véhicules électriques  ou hybrides qu’ils se vendent ou non.

Après comme cela a été dit, il y a beaucoup de technologie prometteuses pour propulser un moteur électrique avec ou sans batterie. La batterie lithium me semble avoir un potentiel limitée et je pense pour ma part que c’est un choix transitoire. Dans tous les cas, tout cela repose actuellement sur la subvention et clairement que le baril soit à 20 $ ou à 200 $ ca reste ce qu’il y a ce qu’il y a de plus compétitif.

Le Japon a fait le choix de l’hydrogène et en terme de risque / gain potentiel pour investir il suffit d’acheter du Air Liquide. C’est difficile de revenir sur un choix, les pouvoirs publics ont tout intérêt à attendre sous peine de dépenser des milliards en vain.

Hors ligne

 

#29 21/11/2016 13h00 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   62 

Pas sûr que l’hydrogène soit le plus efficace énergétiquement, hors Japon et Islande où les sources géologiques peuvent en fournir, ailleurs il faut craquer du méthane pour obtenir le précieux H2. Il faut éviter de déplacer la pollution des centre villes vers les usines à dihydrogene.

Hors ligne

 

#30 21/11/2016 15h28 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   142 

La clé des solutions mobiles futures , c’est la densité énergétique massique.

Et c’est le problème majeur des batteries, qu’elles soient lithium, soufre-air ou graphène. Dans le meilleur des cas envisagés, on ne dépassera pas 9.

L’essence c’est 47, le fioul 45, le charbon 24, les batteries actuelles 2! Difficile d’envisager un avion électrique dans ces circonstances.

L’hydrogène gaz à 700 bar ou liquide offre 120, la solution poudre (eg hydrures de Magnésium) devrait être dans les 80. Sa combustion ou son utilisation dans des piles à énergie est de plus totalement non polluante.

Il est facile de voir que si l’on résout les problèmes non triviaux de production,stockage et de sécurité, c’est le carburant idéal dans un monde post-oil.

Sous forme gaz, le problème majeur est la densité volumique et la fragilisation des enveloppes de stockage. En statique industriel, pas de problème, mais en mobile, j’ai des doutes.
Sous forme liquide, on est à des températures cryos, pas réellement compatibles avec un usage grand public.

Reste la forme poudre d’hydrures. C’est à mon avis non trivial d’assurer la sécurité (quand ça prend feu, ça doit être violent), mais il y des travaux la dessus (McPhy énergie en France).

Pour la production d’hydrogène, des travaux récents sur la fiabilité des électrodes semble rendre l’électrolyse directe la solution la plus prometteuse.

Hors ligne

 

#31 21/11/2016 15h44 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   228 

Gaspode a écrit :

L’essence c’est 47, le fioul 45, le charbon 24, les batteries actuelles 2! Difficile d’envisager un avion électrique dans ces circonstances.

Si le transport terrestre (et maritime) passe à l’électrique, ça ne servira à rien de faire des avions électriques: il restera des siècles de pétroles si c’est juste pour les avions.

Par ailleurs, on sait faire du carburant pour avion autrement. Le problème est dans le coût, pas dans la technique.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#32 21/11/2016 17h35 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   142 

Le souci c’est que pour faire de l’Avgas, il faut aussi faire du fioul, on ne peut pas faire l’un sans l’autre.
L’économie du pétrole repose sur le fait qu’on a des usages à tous les niveaux de fractionnement.

Paradoxalement, les essences et avgas synthétiques pourrait assez facilement venir du charbon. Les Chinois ont lancé de multiples projets de synfuel qui sont compétitifs aujourd’hui avec un pétrole à 60-70$. Il visent une rentabilité à 45.

Hors ligne

 

#33 06/01/2017 12h52 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   55 

Quelques news intéressantes pour le lithium venant de Tesla qui vient d’ouvrir sa Gigafactory et dans les temps ce qui est d’autant plus remarquable.

Avec cette usine d’un coût de 5M$, Tesla possédera un avantage concurrentiel massif sur TOUS ses concurrents grâce à des batteries dont le coût sera divisé par 2 !

Si la modèle 3 est effectivement commercialisée cette année, on devrait assister à des mouvements intéressants sur le prix du cobalt et du lithium

tesla-flips-the-switch-on-the-gigafactory

Q


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#34 11/09/2017 22h27 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   183 

stokes a écrit :

Bon, pour l’instant, il s’agit simplement de valeurs minières, des "lithiuminières" si ce barbarisme m’est autorisé ici.; il n’est pas encore question de stocker du lithium à la maison ou dans un coffre de banque.

Je ne suis pas un grand spécialiste du lithium, mais cela me semble bien téméraire de vouloir investir dans ce marché balbutiant qui plus est sur des juniors : certains veinards multiplieront leur mise par 4, mais les malchanceux, sans doute les plus nombreux, feront du -98%…..

A tout prendre, la seule valeur que laquelle je me risquerais serait SQM dont l’ADR est cotée au NYSE :

Sociedad Quimica y Minera de Chile (ADR): NYSE:SQM quotes & news - Google Finance

Cette grosse chimique chilienne produit bien d’autres choses que du lithium dont elle est néanmoins pour l’heure le 1er producteur, ce qui offre un filet de sécurité au cas où le cours de ce dernier ne se dégonfle comme une baudruche.

Je connais un peu les provinces d’Atacama, de Salta et de Jujuy : ce sont des coins magnifiques et l’on y mange et boit comme un roi ; un vin rouge "salteno" c’est quand même plus gouteux qu’une batterie au lithium.

Bonsoir,

Je ne peux résister au plaisir de me citer moi-même, lorsque j’évoquais le 17 juin 2016 la chilienne SQM grosse productrice de lithium.

Nous prenons aujourd’hui encore 7%, ce qui porte la hausse YTD à 80% et celle depuis mon post à plus de 100%.

La finalisation ce jour (noir anniversaire pour les chiliens le 11 septembre !!!!) d’un accord de joint-venture avec Kidman Resources  sur un projet d’extraction de lithium en Australie explique sans doute la hausse de ce 11 septembre.

EyN: SQM sella acuerdo para adquirir 50% de proyecto de litio en Australia

Pour le reste, les vents sont favorables et il ne m’étonnerait pas que les plus hauts historiques autour de 60$ soient franchis avant la fin de l’année.

Dernière modification par stokes (11/09/2017 22h36)

Hors ligne

 

#35 12/09/2017 00h04 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   55 

Bien joué Stokes !
Et c’est que le début même si je préfère le cobalt au lithium qui est plus rare.


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#36 29/09/2017 12h13 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   55 

Pour ceux qui ont encore quelques doutes sur l’avenir de l’automobile…

la-chine-impose-un-quota-de-voitures-electriques

La Chine a frappé les esprits début septembre en affirmant  étudier la fin des voitures essence . Si aucun calendrier n’a été fixé, les premiers jalons viennent d’être posés. Le gouvernement chinois a imposé jeudi aux constructeurs présents sur son marché un quota de voitures hybrides ou électriques à partir de 2019. La barre est haute pour les tenants du secteur : à cette échéance, au moins 10 % de leurs ventes devront porter sur des véhicules de nouvelles énergies (NEV) - soit des engins hybrides ou 100 % électriques. Une proportion qui montera même à 12 % dès 2020. Si ce quota n’est pas respecté, les fautifs devront acheter des crédits auprès de leurs concurrents « excédentaires », ou payer des pénalités.
En savoir plus sur La Chine impose un quota de voitures électriques

Sans être un oiseau de mauvaise augure je pense que ce sera la fin de l’industrie automobile Européenne tout comme on a assisté ces dernières années à la fin des Telco en Europe (Nokia, Alcatel, Philips, Siemens etc..).
Les Chinois ont joué finement et savent qu’ils n’ont pas la technologie pour lutter contre les constructeurs automobiles actuellement sur les moteurs thermiques mais par contre sur l’electrique ils sont en train de vérouiller complètement le marché.
- Matières premières
- Fabricants de batteries
- Fabricants de voitures électriques

Dans 10 ans on roulera en voiture chinoise ou americaine mes amis…

Q.


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#37 29/09/2017 13h04 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   142 

Douteux. La construction automobile qu’elle soit essence ou électrique est avant tout une question de ligne d’assemblage. Les constructeurs Européens et Japonais ont de ce côté un savoir-faire et une avance qui peut être transférée aux électriques. Les Chinois compensent en partie par le coût main d’oeuvre, mais celui-ci monte.

Les 100% électriques sont certes plus faciles à construire (le moteur essence et ses accessoires représente 40% des pièces d’une auto), mais tant que la monocoque acier n’est pas abandonnée, la ligne d’assemblage ne change pas fondamentalement.

Les Renault Zoe et Nissan Leaf ne sont en top des ventes Européennes pour rien, et la BMW i3 montre que les Allemands sont compétitifs.

Quand aux batteries, l’acteur fondamental qui a la plupart des brevets sur la technologie actuelle est Panasonic (Japonais), avec LG chem et Samsung SDI derrière. Certes, Le Chinois BYD est monté très vite mais il utilise une technologie moins performante (Li-On-Fer-phosphate) quoique moins chère et surtout plus facile à produire de façon sure (la moindre impureté dans une Li-ion augmente les risques de combustion spontanée comme Samsung l’a appris à ses dépends).

Sur les technologies futures, les acteurs en pointe sont toujours Panasonic, mais aussi Bosh et Saft (Cocorico).

Hors ligne

 

#38 29/09/2017 13h16 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   68 

Personnellement j’ai choisi Total et Renault pour l’exposition aux NEV : Total est l’entreprise parente de SAFT, et Renault est bien placée dans la course grâce à Nissan. L’avantage étant qu’au delà de leur aspect "bon père de famille" comparé à des investissements dans les matières premières, ces deux sociétés sont encore assez bon marché tout en versant des dividendes respectables.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#39 29/09/2017 15h44 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   

Queenstown a écrit :

Pour ceux qui ont encore quelques doutes sur l’avenir de l’automobile…
Sans être un oiseau de mauvaise augure je pense que ce sera la fin de l’industrie automobile Européenne tout comme on a assisté ces dernières années à la fin des Telco en Europe (Nokia, Alcatel, Philips, Siemens etc..).
Les Chinois ont joué finement et savent qu’ils n’ont pas la technologie pour lutter contre les constructeurs automobiles actuellement sur les moteurs thermiques mais par contre sur l’electrique ils sont en train de vérouiller complètement le marché.
- Matières premières
- Fabricants de batteries
- Fabricants de voitures électriques

Dans 10 ans on roulera en voiture chinoise ou americaine mes amis…

Q.

bonjour,

le risque pesant sur les constructeurs occidentaux est réel.
Néanmoins, de là à dire que l’on roulera en voiture chinoise d’ici 10 ans … (ou même américaine)

Les personnes raisonnables ne croient pas à une expansion rapide de la technologie VE.
Les constructeurs revoient à la baisse leurs ambitions dans le domaine.
Aujour’hui, les VE sont sous perfusion et absolument pas concurentiels.

Par ailleurs, vendre en France (ou en Europe) requiert un réseau de vente et maintenance que les constructeurs chinois ne possèdent pas.

Le succès de Dacia par exemple doit beaucoup au réseau Renault.

côté VE, le marché de VE se résume à la Zoe aujourd’hui. Les autres modèles ayant desventes quasi marginales.
La Leaf pourrait toutefois faire une percée en PdM avec sa nouvelle version.

J’aurais plutôt tendance à penser que pas grand monde roulera en voiture chinoise dans 10 ans.

Hors ligne

 

#40 29/09/2017 19h25 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   55 

Débat intéressant et clé pour l’avenir et qui me rappelle un peu les panneaux solaires. Souvenez vous, on avait une technologie du tonnerre en Europe, les meilleurs produits du monde et résultat ? Tout est made in China maintenant a cause de leur dumping.

La on sera dans le même cas de figure selon moi. Que la France voire l’Europe ne s’intéressent pas au VE importe peu si la Chine y met toutes ces ressources. On parle quand même d’un marché de 30 Millions de voitures par an ! Plus que le marché US + EU ..

Avec une telle force de frappe ils pourront imposer leur standard et surtout passer au stade de la production de masse et baisser les prix. Combien d’usines de batterie en construction en Chine ? Combien en Europe ? réponse

Si demain on commence a voir des voitures électriques chinoises a 10K€ et avec 400Km d’autonomie je pense qu’ils auront une bonne chance de rafler le marché surtout qu’a partir de 2021 il deviendra moins cher de rouler en electrique qu’en thermique avec les évolutions techniques.

Q.


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#41 29/09/2017 20h24 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   

Vos remarques sont pertinentes , il est évident que le système productif et l’économie chinoise peuvent s’implanter techniquement mais cela reste à démontrer physiquement.

   De plus la voiture électrique représente un marché encore restreint, tout le monde en parle, c’est à la mode mais cela représente 1,2% de notre marché et 11000 véhicules, de quoi faire un peu retomber la douce euphorie du remède miracle anti pollution.

   C’est aussi un véhicule largement subventionné, et je doute que les pouvoirs public d’Europe et d’ailleurs financent l’expansion chinoise et la destruction de notre industrie.

Hors ligne

 

#42 29/09/2017 21h32 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   93 

Bonsoir !

Trump venant de mettre en oeuvre des droits de douane contre les avions de Bombardier, rien ne l’empêchera, lui ou ses successeurs, de faire la même chose pour les batteries.
Et alors, la Chine se retrouverait avec des usines sous-utilisées, donc avec des coûts de revient élevés (notamment à cause des amortissements).


M07

Hors ligne

 

#43 30/09/2017 02h26 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   62 

Le premier marché mondial automobile est la Chine elle même, en la matière, elle n’a pas vraiment besoin des États Unis pour écouler ces batteries. Et si le politique décide d’orienter l’industrie vers le total électrique, il serait naïf de croire qu’ils ne pourront pas le faire.

Hors ligne

 

#44 30/09/2017 05h19 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   222 

Queenstown a écrit :

surtout qu’a partir de 2021 il deviendra moins cher de rouler en electrique qu’en thermique avec les évolutions techniques.

Je me demande bien comment vous pouvez être aussi affirmatif avec ce genre de prédiction sur la voiture électrique. 2021 c’est demain, dans l’esprit journalistique ça parait loin et tout le monde aura oublié en 2021 mais force est de constater qu’il y a du chemin à parcourir et qu’il revient bien moins cher de rouler au moteur thermique qu’à l’électrique. Cela évolue mais ça fait 30 ans qu’on nous rabâche ces mêmes idées donc il me parait utile de rester sur les faits.
Aujourd’hui la voiture électrique intéresse principalement les personnes plus aisées financièrement que la moyenne, nous n’avons aucun retour sur le marché de l’occasion.

Hors ligne

 

#45 30/09/2017 10h08 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   

Vous me faites penser à ceux qui affirmaient haut et fort que es voitures autonomes ne risquaient pas d’arriver avant 2030 au plus tôt…

Plus que les véhicules électriques "classiques", c’est le couple électrique + autonome qui va faire des ravages.
Les flottes fe voitures autonomes pourront gérer au mieux les problèmes de recharge tout en réduisant fortement le nombre de voitures produites chaque année. Actuellement la majorité des voitures restent dans leur garage et ne servent que très peu)

Et là, j’ai curieusement des doutes sur les constructeurs automobiles européens…

Hors ligne

 

#46 30/09/2017 10h27 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   93 

Bonjour !

Je suis d’accord avec Kc44. Il reste beaucoup de chemin à faire avant que l’utilisation de la VE soit confortable au quotidien. Et, comme il dit, cela fait 30 ans que les médias font des promesses de Gascon.

L’augmentation de capacité des batteries ?  Sur les 10 dernières années, l’informatique (portables) et la téléphonie (smartphones) nous le montrent, on a péniblement gagné 15 % à 20 % ; et il sera de plus en plus difficile de gagner quelque chose. On est face à une asymptote, impossible à dépasser et même à atteindre.

Le temps de rechargement ? Il ne faut pas oublier que, dans tous les cas, il faudra fournir une certaine quantité d’électricité. Et vouloir charger plus vite, cela se traduira par des ampérages devenant rapidement très dangereux. Par exemple les superchargeurs de Tesla sont alimentés en 32 A. Et les temps actuellement vantés sont valables pour une seule voiture. S’il y a deux voitures en charge, les temps sont doublés. Vouloir charger très rapidement, cela signifierait des intensités supérieures à 100 ou 200 A. Imaginez-vous cela pour des installations domestiques ? 

Le vieillissement des batteries ?  Actuellement, les Li-ions sont données pour un millier de cycles charge/décharge. Ce qui suppose une durée de vie des batteries d’environ 3 ou 4 ans. Mais il est possible que ce soit dans ce domaine que l’on puisse faire le plus de progrès. Toutefois, même en doublant cette durée de vie, on restera nettement plus faible que la durée de vie d’un moteur thermique.

Et puis, cette obsession pour les véhicules électriques ne doit pas faire oublier d’autres technologies. Ainsi, l’hydrogène présente de sérieux atouts : faire le plein demande environ 3 minutes, pour 500 km d’autonomie. La durée de vie de la pile à combustible est déjà supérieure à celle des batteries des VE et même des moteurs thermiques.
Le seul problème est le faible nombre de stations pour faire le plein, et le manque d’unités de production d’hydrogène.

Perso, je parie sur un avenir avec une mixité des solutions thermique + électrique + hydrogène + autres technologies.

Dernière modification par M07 (30/09/2017 10h33)


M07

Hors ligne

 

#47 30/09/2017 10h32 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   222 

Seldar a écrit :

Vous me faites penser à ceux qui affirmaient haut et fort que es voitures autonomes ne risquaient pas d’arriver avant 2030 au plus tôt…

Absolument, j’en suis et je l’assume! Mais pourquoi employer l’imparfait? Le coup de la voiture autonome qui circule toute seule pour aller se recharger même en 2030 est une vaste blague, non vraiment je préfère que l’on se contente de parler du présent, il est hautement inutile d’extrapoler sur l’avenir, ce qui se passera en 2030 est totalement inconnu, il sera alors temps d’envisager de nouvelles prédictions sur ce qui se passera, ceci est une course sans fin.

Hors ligne

 

#48 30/09/2017 10h56 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   93 

Re !

Là encore, je suis en phase avec Kc44. Toutes les technologies nécessaires à la voiture autonome fonctionnent bien …en théorie. Mais la réalité est toute autre.

J’en veux pour exemple ce qui arrive sur mon véhicule, très bien équipé :

- Reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse. Le système confond souvent les autocollants à l’arrière des poids lourds avec des panneaux. Résultat : il indique des limitations à 90 ou 110 km/h sur des autoroutes limitées à 130. Et inversement, doubler un poids lourd en ville trompe le système, qui au lieu de 50 km/h indique 110 km/h

- Maintien dans la voie. Cela fonctionne assez bien sur une autoroute en bon état, par beau temps. Mais de simples coulures d’asphalte qui brillent trompent le système, qui croit y trouver une ligne continue, et ça tire sur le volant. De même une grosse trace de freinage en travers fait que la voiture cherche à suivre la trace. Heureusement que le conducteur peut forcer sur le volant pour maintenir le véhicule. Mais, par temps de pluie, avec tous les reflets parasites, je suis obligé de désactiver le système, pour ne pas être gêné par tous ces tiraillements sur le volant. Et je ne vous parle pas des travaux avec multiples lignes, des routes avec du sable ou de la poussière, des peintures mal faites ou mal lues par le système, des indications au sol qui viennent perturber la fonctionnalité.

- Contrôle de la distance du véhicule précédent (régulateur de vitesse "adaptatif"). Étant sur la voie du milieu de l’autoroute, il suffit d’un virage à gauche avec un camion, devant sur la voie de droite, pour que le système croie voir un véhicule devant. Et ça freine à tort…
Et puis, je me rappelle un jour où un coup de vent a fait passer un sac en papier une trentaine de mètres devant ma voiture. Cela a entraîné un solide coup de frein d’urgence. Heureusement qu’il n’y avait aucun véhicule derrière, sinon c’était le carambolage assuré.

Bref, la voiture autonome existera certainement dans le futur. Mais, AMHA, il s’agit d’un futur lointain, et ce sera dans des conditions limitées et très particulières.


M07

Hors ligne

 

#49 30/09/2017 12h35 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   

Stibbons a écrit :

Le premier marché mondial automobile est la Chine elle même, en la matière, elle n’a pas vraiment besoin des États Unis pour écouler ces batteries. Et si le politique décide d’orienter l’industrie vers le total électrique, il serait naïf de croire qu’ils ne pourront pas le faire.

C’est très keynésien comme remarque , donc l’Etat chinois subventionne la recherche et le développement de l’électrique et son recyclage avec l’argent du contribuable.

Puis il inonde  son propre marché avec des véhicules subventionnés par le contribuable et pour le contribuable.
 
  Vu les craintes sur la dette chinoise j’ai comme un doute sur ce cercle vertueux….

Hors ligne

 

#50 30/09/2017 18h37 → Le lithium : pétrole du 21ème siècle ? (lithium, pétrole, voiture éléctrique)

Membre
Réputation :   

M07 a écrit :

Bonjour !

Le temps de rechargement ? Il ne faut pas oublier que, dans tous les cas, il faudra fournir une certaine quantité d’électricité. Et vouloir charger plus vite, cela se traduira par des ampérages devenant rapidement très dangereux. Par exemple les superchargeurs de Tesla sont alimentés en 32 A. Et les temps actuellement vantés sont valables pour une seule voiture. S’il y a deux voitures en charge, les temps sont doublés. Vouloir charger très rapidement, cela signifierait des intensités supérieures à 100 ou 200 A. Imaginez-vous cela pour des installations domestiques ? 

Le vieillissement des batteries ?  Actuellement, les Li-ions sont données pour un millier de cycles charge/décharge. Ce qui suppose une durée de vie des batteries d’environ 3 ou 4 ans. Mais il est possible que ce soit dans ce domaine que l’on puisse faire le plus de progrès. Toutefois, même en doublant cette durée de vie, on restera nettement plus faible que la durée de vie d’un moteur thermique.

bonjour,

je ne sais pas d’où vous tenez vos info pour le superchargeur. Mais elles sont fausses.
Le superchargeur Tesla de ce que j’ai pu lire utilise du 480V et charge à 200 A.
Il faut bien cela pour recharger 80% de la batterie en 30 minutes.
Le 32 ampère, c’est pour la charge "normale"

Tesla annonce déjà des superchargeurs à venir beaucoup plus puissants (au moins 350 KVA)

pour la charge/décharge, 1000 cycles d’une batterie de 24 KWh, cela fait 160000 km environ.
(car les mille cycles sont des cycles complets)
Donc surement pas 4 ans de durée de vie.
Pour votre info, suivant régulièrement le forum Zoe, ceux qui ont acheté leur Zoe en 2013 n’observent aucun problème de batterie.
Avec la nouvelle batterie de la Zoe (41kwh), la durée de vie de la batterie devrait dépasser largement 10 ans.

Dernière modification par olive1 (30/09/2017 18h38)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech