Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#201 27/03/2017 14h57 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Les chiffres que j’ai donné sont ceux de la présentation aux investisseurs. Mais effectivement ils méritent un retraitement.

Présentation CBL

Page 25 et la dette est à 5.0 vs cout de la dette à 4.7%.

Oui les preferred sont de la dette.

Hors ligne

 

#202 27/03/2017 16h37 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

Pour faire ses propres calculs, il est légitime de considérer les prefs comme de la dette, mais techniquement, il s’agit de capital. Ce sont des ACTIONS préférentielles (elles n’ont donc pas à être inclues dans le calcul, et il est normal que CBL ou toute autre société ne les compte pas quand elle parle de sa dette)

Sans avoir vérifié les chiffres, le calcul de ToutVaBien me parait bon, hormis les prefs qu’il faudrait ne pas inclure. On arriverait alors vraisemblablement à 7.18 sur la base de ses chiffres, sans les prefs (4969 / 692).

Dernière modification par Mevo (27/03/2017 16h41)

Hors ligne

 

#203 28/03/2017 17h23 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   40 

Bonjour,

Je rencontre quelques difficultés à rester rationnel avec CBL en ce moment quand je fais le calcul suivant:

dividende annuel 12% taux de distribution 50%
soit un rendement théorique de 24%
en utilisant un compte de marge effet de levier 2 qui me coûte 2%
cela donne un rendement théorique de 46%

en retour cash: le rendement brut descend à 22%

le pari est donc que CBL ne fasse pas faillite avant 5 ans.

et en prêtant mes titres je réduis encore un peu le délai.

Aurais je loupé quelques choses ?


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#204 28/03/2017 17h29 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

CBL à des dettes (5B) Ils ont des malls qui valent entre 5 et 10B suivant l’appréciation de chacun.

CBL à une dette qu’il doit faire rouler. Si il ne peut pas se faire pretter de l’argent il doit vendre ces malls en catastrophe. Il se peut ainsi qu’il en obtienne que 5B.

Les actions vaudraient alors 0.

Si vous utilisez du levier sur quelque chose qui en utilise déjà vous multipliez les gains mais les pertes aussi.

Ceci dit, je pense qu’il vaut mieux acheter du CBL sans levier et "tenir" si jamais l’action chute de 30 ou 50%.

Ps: avec un levier de 2, si le titre perd 50%, vous perdez tout.

Edit : Réponse : Oui comme vous je pense que CBL vaut le coup, j’y suis investi. Par contre c’est un titre volatile. Prudence sur le levier, même si c’est très tentant.

Dernière modification par AleaJactaEst (28/03/2017 17h56)

Hors ligne

 

#205 28/03/2017 17h41 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   40 

Je lis sur le dernier bilan publié 4,4 B$ de dettes financières
et 6 B$ d’actifs immobilisés net d’amortissements.

Le risque de devoir sortir en catastrophe des actifs existent en effet mais les échéances de remboursement des dettes me semblent suffisamment équilibrées pour tenir une période de stress de un ou deux ans.
Au pire le dividende sera coupé comme pour Kinder Morgan.

Pour l’effet de levier c’est exact à -50%, je perd ma mise à condition d’être contraint de vendre suite à appel de marge mais comme je reste sur un coeff de levier de 0,5 max sur mon portefeuille je peux tenir un -50% sur CBL.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#206 28/03/2017 18h54 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

Corsaire, votre résumé: "ce prix est cinglé" est je crois un bon résumé. Maintenant, à noter qu’il m’est déjà arrivé par le passé d’avoir ce genre de raisonnement sur une société et qu’au final c’était plus "le marché" qui avait raison et moi qui n’avait pas vu, pas compris ou pas anticipé quelque chose. Mais sur ce coup là, il me parait flagrant qu’il y a une (grosse) sous-évaluation (encore une fois, sous réserve que je ne me trompe pas également).

Pour répondre à votre question: Si vous loupez quelque chose, je le loupe aussi.

"Corsaire00" a écrit :

en prêtant mes titres je réduis encore un peu le délai

Oui, là vous n’allez pas aller bien loin. Le taux de location chez IB est de 0,26%. CBL ne semble pas être une société très shortée en fait (10% du float indiqué comme shorté sur TWS, ça n’est pas particulièrement haut, mais pas particulièrement bas non plus)

Il semblerait donc qu’il y ait plus un manque d’acheteurs qu’un gros paquet de vendeurs à découvert. La discussion que j’ai eu avec Lopazz un peu plus haut sur la file donne sans doute un assez bon éclairage de la mentalité du coté acheteurs potentiels (enfin surtout NON acheteurs potentiels)

"Lopazz message #175 de la file" a écrit :

Mais diversifier sur des déchets : pour moi, c’est niet. [..]
les actifs principaux sont des centres commerciaux de catégorie B (autrement dit, du second choix) alors qu’en ce moment même les retails sont en train de se faire démonter par Amazon & consorts [..]
Malgré la dégringolade de ces derniers jours, je prends le pari que sur un horizon de 3 ans, le total return de CBL se fera ridiculiser par celui du Vanguard REIT ETF

Voilà, là vous avez la thése contradictoire: Les actifs de CBL, et par extension CBL lui-même, c’est de la m****. A vous de faire une opinion là-dessus. Les actifs de CBL sont-ils tellement mauvais que ça pourrait ne pas valoir plus ? A la rigueur, il y a la thèse: Ca rapporte x, peu importe, tant que j’estime que ça va continuer à rapporter x (est-ce le cas ? Je crois que oui, enfin au moins à peu près), à ce prix, j’achète.

Dernière modification par Mevo (28/03/2017 18h55)

Hors ligne

 

#207 28/03/2017 21h25 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Voici la dernière présentation de CBL du mois de mars :
Voir ici

Je ne vois pas pas de baisse du taux d’occupation. Au contraire, CBL n’a pas l’air d’être en difficulté pour remplacer Sears. Le prix par sqft est en augmentation, CBL a des actifs de meilleur qualité : 6% du NOI provenant de mall de type 3 en 2016 contre 20% en 2013.
Le désendettement est aussi très rapide :
Quasiment 10% de dette en moins en 2016

Bien que le
FFO de la guidance 2017 soit inférieur au FFO de 2016 , d’après le rapport annuel 2015, CBL a su par le passé montrer une croissance constante de ses revenus :
Voir ici

A moins que certaines informations soient cachés ou fausses dans cette présentation, je ne vois pas de raison de s’inquiéter outre mesure.

Je ne crois pas que la tendance va s’inverser subitement.

Hors ligne

 

#208 28/03/2017 21h28 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   117 

En complement des propos de mevo, ce qui fait peur aussi à mr market c’est l’effet target sur cominar :
Target representait un pourcentage tres faible de cominar.
Mais comme c’etait un anchor, il a fallu reamenager les malls, surement indemniser une partie des locataires pour fermer certains malls et refaire à neuf.
1-2% des revenus mais une fois target parti, cela couté une baisse à deux chiffres des revenus.

Donc mr market se dit 23 malls jc penny, 6 malls sears et une dizaine macys => 50% des malls de cbl donc 50% de revenus en moins.

Autre point : MALL B
Il y a dans ces classements un effet de seuil : à 396$ par sqf c’est un dechet
A 401$ c’est un bon mall de classe A-

Vous avez surement remarqué dans la presentation de cbl qu’on est passé de 357 à 396$ de sqf en 3 ans
Et en 3 ans cbl a baissé sa dette nette de 10%.
Je me dit qu’en continuant ainsi on pourrait avoir une société B+ ou A-

Edit : pour repondre à Chazal, cbl parle aussi comme guidance de -10% des revenus en 2017.
Fermeture + renovation (trois fois plus de travaux)
Si sears ou macys ou jc penny ferme des malls, cela pourrait etre plus que -10 (-20% ?)

Dernière modification par francoisolivier (28/03/2017 21h50)

Hors ligne

 

#209 29/03/2017 00h55 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

Il y a effectivement ce que dit FrancoisOlivier, que je sous-estime peut-être beaucoup trop. Kapitall parlait déjà de ce phénomène au message #9 de la file qui est intéressant.

Sinon, j’étais tombé totalement par hasard sur une vidéo sur Youtube que j’invite tous ceux intéressés par du mall à regarder (c’est sans doute beaucoup mieux de comprendre l’Anglais): C’est un retracement de l’historique du Randall Park Mall qui a été à une époque le plus grand mall du monde et qui est désormais totalement abandonné depuis plusieurs années. Ca dure une dizaine de minutes, c’est sympa à regarder, et ça montre comment un mall peut effectivement totalement "mourir". Il y a un phénomène auquel on ne pense pas tout de suite mais quand on se le fait mentionner, on réalise effectivement que ça puisse plomber assez rapidement un mall: C’est la "racaille", la délinquance sur le site (voire un meurtre avec un cadavre retrouvé un matin sur le parking pour Randall Park Mall), revente de drogue, etc …

www.youtube.com/watch?v=an_UxUrPfSQ

Dernière modification par Mevo (29/03/2017 01h00)

Hors ligne

 

#210 05/04/2017 09h05 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je partage avec vous cet article parlant du risque de dette sur CBL et WPG :
Reading The Mall Debt Tea Leaves - Washington Prime Group, Inc. (NYSE:WPG) | Seeking Alpha
Je l’ai trouvé intéressant.

Hors ligne

 

#211 18/04/2017 15h59 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Sans news flow très particulier, ça va un peu mieux pour le cours de CBL qui tâtonne les 10usd ce jour.

Je pense que le titre, comme les foncières US bénéficient de la détente sur les taux long américain (10Y à 2.2%)

Hors ligne

 

#212 18/04/2017 16h38 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   122 

CBL entre dans le S&P600 small cap, c’est peut-être ce qui explique la hausse du jour.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#213 01/05/2017 16h06 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

CBL & Associates ferme la vente du centre commercial d’Oklahoma
130 M $, avec environ 70,1 M de remboursement de dette

seekingalpha.com/news/3261708-cbl-and-a … email_link

Hors ligne

 

#214 03/05/2017 23h46 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   166 

CBL & Associates Properties Reports Results for First Quarter 2017

Le AFFO a baissé de 7.1%. Soit 0.52$ par action vs 0.56$ l’an passé.
En conséquence, l’AFFO annuel passe à une estimation de 2.18$ à 2.24$ vs 2.26$ à 2.33$ annoncé dans la présentation p.34
Le payout ratio a augmenté à 52.5% pour un rendement à 11.5%.
Au prix actuel, ça donne un multiple de 4.25x le AFFO.

Le taux d’occupation du portefeuille augmente de 50 pts à 92.1%

CBL a retraité 158M $ de dette où 4 propriétés étaient en collatéral.
Négociation sur des extensions de crédit sur un prêt sécurisé de 125M $ qui est arrivé à maturité en avril 2017.

Des ventes d’actifs supplémentaire pour environ 100M $ pour diminuer l’endettement. Apparemment certaines propriétés avaient un ratio sales per square foot bien inférieure à la moyenne du portefeuille de CBL : 265$ psf et 283$ psf vs une moyenne à 376$ psf.

Hors ligne

 

#215 10/05/2017 15h42 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   40 

CBL est en mode Titanic depuis quelques semaines et jours.

Comme j’apprécie les couteaux qui tombent et que je n’anticipe pas la mort des commerces sur un horizon à 10 ans, je compléte ma ligne tranquillement.

24% de rendement brut avec un effet de levier de 2 ca ne se refuse pas.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#216 10/05/2017 19h21 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Mon petit résumé approximatif de la conférence :

- Quelques faillites de retaillers, dont certaines sont intégrées et d’autres à venir. ("il y a 21 rumeurs de faillites anticipées"). En conséquence il va falloir relouer les espaces. La situation est selon le management comme en 2015. Il avait alors été nécessaire d’attendre 18 mois environ pour retrouver le niveau d’occupation antérieure aux faillites.
- Selon le management, la demande en location est forte. Ils sont en mesure de "faire le tri" pour "bien choisir" les nouveaux locataires, notamment les anchors.
- Cependant les prix à la re-location sont globalement stable voir en baisse de 1%.
- La baisse du FFO est liée aux ventes d’actifs, mais aussi au recul du chiffre d’affaire de certains retaillers, ce chiffre est d’ailleurs assez inquiétant, de mémoire on passe de 400usd/sf à environ 375/380 (à périmètre constant) sur 1 an. (j’en déduis a priori que certains loyers sont indexés au chiffre d’affaire).
- Le management est confiant sur les différentes stratégies pour relouer ces espaces.
- Le management assure que d’années en années, le portefeuille d’actif s’améliore et la dette diminue (6.6x l’EBITDA, chiffre à retraiter un peu sans doute, mais à priori bien en diminution).
- Le management n’exclu aucune possibilité, mais a priori va se concentrer sur l’amélioration du portefeuille, la baisse du % de mortgage dans la dette totale, la diminution du cout de la dette, l’augmentation des taux fixes et la réduction du total de la dette.
- Des projets de re-développement sont en cours, et devraient porter leurs fruits petit a petit, mais c’est long. Il faut prendre en compte cet effet différé (le chiffre était d’environ 200M pour les investissements en cours, mais je ne suis plus certains si ce montant était déjà totalement financer où si ce n’était qu’en parti).

En gros, on voit bien qu’il est nécessaire pour CBL de gérer activement son portefeuille, de vendre les malls les plus faibles (pas très cher) et de réinjecter du cash dans de nouveau projet pour maintenir le "niveau" de ces malls.
Les faillites et la baisse des ventes par sq/f est réelle. Pour l’instant ce phénomène reste quantitativement faible, mais si la tendance allait crescendo, CBL pourrait en souffrir.

D’un côté la dette se réduit, d’un autre le FFO et les ventes par sq/f diminuent, malgré la vente des malls plus faibles. Les projets sont toutefois en cours et devraient finir par porter leur fruits.

A 2.21 de Guidance moyenne pour l’AFFO pour un cours de 8.10 usd, on est sur du 27% de composition brute. Il faut toutefois intégré à ce chiffre que la tendance "actuelle naturelle" est en légère diminution entre 2016 et 2017, je dirais une "décroissance structurelle de 2%".

PS: après relecture, tout ça est assez brut, j’aurais du prendre des notes, mais c’est ce que j’en ai retenu, je vous invite bien sûr à lire la conférence call.

Dernière modification par AleaJactaEst (11/05/2017 01h49)

Hors ligne

 

#217 13/05/2017 13h40 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1682 

Hilliard Lyons (analyste Carol L. Kemple) toujours positif sur CBL mais abaisse son cours cible et son rating :

"Hilliard Lyons" a écrit :

CBL & Associates Properties, Inc.

CBL -- NYSE – Long-term Buy -- 3

First Quarter Results

- First quarter FFO was $0.53 compared to $0.68 per share in the year ago period. Adjusted FFO per share was $0.52 versus $0.56 in the year ago period. Our FFO per share estimate was $0.56 versus the consensus of $0.53.

- Portfolio occupancy was up year-over-year. CBL’s total occupancy was 92.1% versus 91.6%. CBL’s mall portfolio occupancy declined 40 basis points to 90.9%.

- Same-store sales for small shop tenants in the company’s stabilized malls declined 2.6% for the twelve months ended March 31, 2017.

- Guidance adjusted. Management lowered 2017 FFO per share guidance from its initial range of $2.26 - $2.33 to a range of $2.20 - $2.26 due to $0.04 per share of dilution from announced disposition activity and its current outlook. Guidance assumes $10.0 million - $12.0 million of outparcel sales, 75 to 125 basis points lower total portfolio occupancy at year end relative to year end 2016, G&A of $62 million to $64 million, and same-center NOI growth of -2.0% to 0.0%. Guidance does not account for any future unannounced acquisitions or dispositions or capital market activity. Our 2017 FFO per share estimate is lowered to $2.20.

- We are changing our rating from Buy to Long-term Buy. We believe in the current environment with the overly negative narrative on retail real estate that it may take longer for the market to see the value in CBL that we see. Our two year price target is $17.50. We continue to believe CBL is sharply undervalued and the change in our rating is solely due to the lengthening of the time frame on our target price.

Hors ligne

 

#218 17/05/2017 17h10 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Bien sûr il faut être patient, mais est-ce que le dividend est durable à ces prix-là?

Hors ligne

 

#219 17/05/2017 17h27 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   46 

Y a-t-il vraiment un lien?

Ceci dit, une coupe des dividendes pour un rachat d’action serait vraiment pertinent à ces cours.

Dernière modification par Mestra (17/05/2017 17h28)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#220 17/05/2017 17h52 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   40 

Bonjour,

Sur ce niveau, il serait préférable d’affecter le dividende à des rachats d’actions.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#221 17/05/2017 20h56 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   32 

On peut constater l’augmentation massive de short-sellers sur CBL qui a doublé en quelques semaines.

Les titres vendus à découvert représenteraient actuellement 19% du flottant (26 millions de titres shortés) contre 10% il y a tout juste un mois.

C’est toujours amusant de voir le volume de shorts augmenter avec la baisse d’un titre, il est toujours plus facile psychologiquement d’être un "suiveur".

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1967_short_interest_cbl_2017-05-17.png
(screenshot gurufocus, source : CBL & Associates Properties Inc (CBL) Historical Data of Short Interest, Institutional Ownership, and Insider Ownership )

Je suis rentré très récemment sur le titre et je renforce petit à petit. Au prix actuel (7,20 USD) et en se basant sur les chiffres actuels, on a un rendement sur dividende de 14.7% et 30,5% de rentabilité sur FFO (guidance 2017 : 2,20 USD).

On remarquera que la baisse n’est pas propre à CBL mais au secteur entier des malls US. CBL reste particulièrement décotée vis-à-vis de ses consoeurs si on se base sur les multiples de FFO indiqués.

La réduction de la dette et l’amélioration de la qualité moyenne des actifs semblent nous mener dans la bonne direction malgré le "mall-bashing" actuel.

Le temps nous dira si les chiffres étaient trop beaux pour être vrais.

Hors ligne

 

#222 17/05/2017 23h20 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   196 

La question c’est plutôt combien de temps une foncière peut elle tenir avec ce niveau de VAD ?

A ce rythme ça risque de devenir auto-réalisateur même si les fondamentaux sont bons voire très bons.

Hors ligne

 

#223 18/05/2017 07h10 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1682 

Igorgonzola a écrit :

A ce rythme ça risque de devenir auto-réalisateur même si les fondamentaux sont bons voire très bons.

Tant qu’elle n’a pas besoin de faire appel au marché, c’est bon.

Pour le dividende, il ne peut pas être significativement réduit, car il représente 100% du revenu taxable.

Hors ligne

 

#224 18/05/2017 13h37 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   50 

Pour ceux qui restent positifs sur CBL et d’autres foncières, la chute de ces titres est " l’occasion " de faire du vendu/acheté pour créer de la moins-value. Vu la hausse de la bourse, cela permet de compenser des ventes éventuelles de titres en hausse.

Hors ligne

 

#225 18/05/2017 14h08 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   166 

En principe, on peut externaliser sur n’importe quelle valeur en moins-value.
Cependant il faut nuancer avec deux autres points :
- les frais de courtage pour l’aller/retour
- la durée de détention pour bénéficier à minima de l’abattement des 50% au bout de 2 ans lors d’une revente avec plus-value.

Si c’est juste créer de la moins value pour revendre 1-2 mois plus tard, l’opération est même négative à cause des frais de courtage car le PRU calculé pour la plus value sera celle au moment où vous avez fait l’aller/retour.

Genre 100 actions à 10€ subissent -20% au bout de quelques temps.
Aller/retour des 100 actions à 8€ => 200€ de moins value externalisée.
L’action grimpe à 12€, donc 1200€ => 1200-800€ soit 400€ de plus value.
On déduit les 200€ de moins value et on arrive à une plus value de 200€ (la même chose si on avait pas fait d’aller retour).

Par contre si on garde les titres 2 ans, ça donnerait 400€ de plus value * 50% soit 200€. Qu’on compense avec les 200€ de moins value. Donc 0€ d’imposition de plus value mobilière.

Edit : au final, mon raisonnement est faux. Mea culpa.
C’est le solde qui sujet à l’abattement. Dans l’exemple ça donnerait : 400 PV - 200 MV. Donc un solde à 200 où on appliquerait abattement à 50%. Soit 100 imposable.

C’est exactement pareil que si on avait rien touché car la PV 1200-1000 = 200, donc 50% de 200 => 100.

Source

Dernière modification par Zera (29/05/2017 12h18)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech