Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 20/03/2017 09h37 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   26 

Je rejoins AJE. Le marché n’apprécie/ne valorise pas le gros dividende. Pourquoi le maintenir à ce niveau? Il faudrait le maintenir au minimum légal (qui est 95% du net income???) afin de désendetter, financer des projets, voire racheter des units s’il n’y a pas d’autre utilisation.

Hors ligne

 

#152 20/03/2017 12h19 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   118 

AJE,

Mon calcul voulait montrer que meme si les conditions se durcissent, cbl est capable de maintenir son dividende qui n’est pas tres elevé en soit 45% du ffo.

Mais je suis d’accord avec vous, une meilleure utilisation du cash (reduction de la dette plus prononcée ou achat à prix tres bradé de malls de qualité à sears par ex ou reconversion accélérée) me plairait plus.
Cependant on sait que c’est compliqué car :
- Le marché prendra peur
- Les chasseurs de dividendes arbirtreront vers d’autres actions
- l’action risque de devisser de +20%

D’apres les resultats, ils ont plutot privilegié les reconversions (*3 par rapport à 2015 mais d’un montant faible par rapport à seritage et wpg) cette année

Hors ligne

 

#153 20/03/2017 16h55 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Si vous ne comptez pas diluer et donc ne pas émettre de titre, pourquoi ne pas laisse l’action se déprécier ? Surtout si vous voulez en racheter.

En ligne

 

#154 22/03/2017 16h35 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   90 

CBL perd -6% actuellement. Je pense que c’est la conséquence de l’annonce de Sears qui n’est pas certain de poursuivre son activité (petite pensée emue pour Sergio, les membres de l’IF et de notre communauté qui ont beucoup investi sur ce dossier)

CBL cote actuellement moins de 9$, rendement à 12% ( avec un grosse marge sur l’AFfO). Je pense que c’est un grosse opportunité à ce cours. J’ai fortement investi il y a quelques minutes.

Le management de CBL a dejà su gérer 26 fermetures de magasins Sears dans ses malls au cours des 6 dernières années. Il y a peu de doutes que les 46 restants pourront aussi être gérés dans la durée.

amf:2500 titres CBL en portefeuille, désormais.


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#155 22/03/2017 16h45 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

Il y a juste une assez grosse incohérence dans mon raisonnement, que j’ai parfois ressentie à l’occasion. Aujourd’hui et le futur proche est une bonne occasion d’en parler: Ca fait quelques temps que j’entrevois le dépot de bilan de Sears magasins physiques (ce qui s’appelle leur filiale "SRAC") et c’est en fait même le "plan" depuis un moment à mon avis. Ce plan semble suivre son cours, et la société commence même à préparer les esprits plus ouvertement à priori.

Mais autant c’est exactement ce que j’anticipais, autant ça veut dire de potentielles assez grosses difficultés pour CBL (et bien d’autres) à court terme. Il vont sans doute réussir à passer ce mauvais cap (donc je ne suis peut-être pas si illogique que ça).

Il y a que le prix de l’action va s’en ressentir. Facile, c’est le cas actuellement. De plus, CBL sert sans doute de "proxy" pour shorter SHLD (Sears) qui est très chère à shorter. Donc il vaudrait mieux attendre le coeur de la tempête pour (éventuellement) acheter/renforcer du CBL. Surement ! Toute la difficulté est toujours de savoir quand est le "point bas", ce qu’on voit particulièrement bien en ce moment avec le 10 ans US: Depuis la dernière hausse de taux de la FED, son taux n’arrête pas de baisser !!?

En tout cas, pour ceux sans expérience de ce genre de choses, sachez que CBL peut très bien baisser jusqu’à proche de ZERO pendant une période, donc utilisation de marge non couverte hautement déconseillée… Est-ce que CBL peut éventuellement se "planter" au passage ? Sans doute également. Donc si vous n’avez pas la conviction adéquate couplée avec la force psychologique pour passer le cap, mieux vaut ne pas acheter / ne pas renforcer, voire même sortir ? Même si je me garderais bien de conseiller à quiconque de vendre au plus bas potentiel et surtout à un très vil prix (avec gros dividende derrière).

Je suis pour ma part plus investi dans CBL que je ne l’ai jamais été, même si ça reste raisonnable en proportion de mon portefeuille, et je ne compte pas alléger. Je compte bien moi-même renforcer quand ce sera psychologiquement très difficile et que le prix sera à la ramasse (si ça arrive bien), mais pas encore maintenant. Et ça c’est moi, à n’aucunement prendre comme un conseil, à chacun de voir pour lui.

EDIT: Motus (au-dessus), votre message a été posté pendant que je rédigeais. Peut-être que l’opportunité est maintenant et vous avez raison, je ne sais pas. Bonne chance en tout cas.

Dernière modification par Mevo (22/03/2017 16h49)

Hors ligne

 

#156 22/03/2017 17h00 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Pour moi le risque sur CBL n’est pas opérationnel mais plutôt financier. Le cout de sa dette pourrait nettement grimper et surtout, CBL, bien que Investment Grade pourrait avoir du mal à obtenir des mortgages.

Je pense que CBL devrait tout simplement vendre 3 à 5 de ces meilleurs malls, avec une cap rate en dessous du 8% et garder l’argent au cas "où", le temps que la tempête passe.

Il devrait aussi couper le dividende, franchement il ne sert à rien, autant payer la dette et racheter des stock dans une proportion de 80/20%.

Long CBL à hauteur de 2000 titres.

En ligne

 

#157 22/03/2017 17h14 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

AJE, Avez-vous lu leur 10K 2016 ?

"CBL 10K" a écrit :

Dispositions
We completed the disposition of interests in seven malls, two associated centers, four community centers and five office buildings in 2016 for an aggregate gross sales price of $414.0 million.

"CBL 10K" a écrit :

completed a $400 million unsecured bond issuance at a fixed-rate of 5.95%, utilizing proceeds to reduce balances on our unsecured lines of credit

Ils ont bien bossé en 2016 pour réduire leur risque.

A ce prix, il est vrai que la réduction du dividende pour faire du rachat d’action serait tentant, mais c’est pas forcément évident à faire passer, et ils ne le feront sans doute pas.

Hors ligne

 

#158 22/03/2017 17h44 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

CBL a procéder à un désendettement salutaire en 2016. Il faut continuer en 2017, et même, selon moi, aller au delà.

Aussi, il faut espérer que la faillite de SRAC "soulage" JCPenney voire Macy’s.

Ains un mall triple anchor qui perdrait Sears, aurait deux autres retailler plus fort et de l’espace à relouer plus cher. Ca serait presque le scénario idéal.

Maintenant si le mall perd les trois en moins de 2 ans, ca peut tourner fort au vinaigre.

Dernière modification par AleaJactaEst (22/03/2017 17h46)

En ligne

 

#159 22/03/2017 17h48 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Pas besoin de se pressé on est sur du long terme pour cette action

Hors ligne

 

#160 22/03/2017 18h01 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Pitivier, il faut juste à tout prix éviter une vente forcée ou une AK ultra dilutive au pire moment.

Pour le reste, tout va bien smile

En ligne

 

#161 22/03/2017 18h10 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

J’aimerais en avoir à 5 sans problème

Suite a cette annonce mdr

taux de distribution 45/48% du FFO quand mème, en plus la direction détient 10% de la boite.

Hors ligne

 

#162 22/03/2017 18h40 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Pour répondre au sujet du rachat d’action, si CBL considère son dividende comme sacrée, un rachat d’action équivaudra à réduire son cash flow sortant de 11%.

Bien sur il est préférable de se concentrer sur la dette, c’est essentiel, mais si on s’obstine à maintenir un dividende, autant alléger le nombre d’action en circulation.

Dernière modification par AleaJactaEst (22/03/2017 20h36)

En ligne

 

#163 22/03/2017 18h46 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Mevo a écrit :

De plus, CBL sert sans doute de "proxy" pour shorter SHLD (Sears) qui est très chère à shorter.

Bonjour à tous,
Qu’entendez-vous par là, Mevo? Qu’il est difficile de trouver des titres à emprunter?

Mevo a écrit :

… sachez que CBL peut très bien baisser jusqu’à proche de ZERO pendant une période.

Eh, c’est l’avantage des positions longues. On connait notre perte maximale :-)

Hors ligne

 

#164 22/03/2017 20h16 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   124 

AleaJactaEst a écrit :

Pour répondre au sujet du rachat d’action, si CBL considère son dividende comme sacrée, un rachat d’action équivaudra à réduire son cash flow sortant de 11%.

Bien sur il est préférable de ce concentrer sur la dette, c’est essentiel, mais si on s’obstine à maintenir un dividende, autant alléger le nombre d’action en circulation.

Le dividende de CBL est déjà très faible en terme de payout ratio. Pour moi, il est important de le maintenir. C’est la rémunération du risque et, au cas où ça tourne mal, ça sera toujours ça de rendu à l’actionnaire. Racheter des actions, c’est bien beau, mais ça n’améliore en rien la situation financière de la boite et, dans un contexte qui devient quand même risqué, j’apprécie de pouvoir choisir si je réinvestis mon dividende dans CBL… ou pas.

Hors ligne

 

#165 22/03/2017 20h24 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

Yonz, relisez la phrase que vous citez … Voilà ce que j’entends.
Au cas où: Définitions : cher, chère - Dictionnaire de français Larousse
A ce jour, la location de titres SHLD ne coûte plus qu’un avant-bras à 65%, mais 65% tout de même.

Et au besoin, Sears c’est par là (tout ceci, coûts de location, difficultés à trouver des titres, etc. y a été longuement discuté): Sears : un mini Berkshire Hathaway ?
+ ici: Prêt de titres : avantages et inconvénients, quels courtiers ?

EDIT: PierreQuiRoule: Certes, c’est bien vrai. MAIS, si le coeur vous en dit: Mauvais business et rachat d’actions : une catastrophe ?
Couper le dividende au minimum voulu par le status de REIT et racheter des actions serait la chose rationnelle à faire. Mais le rationnel aura du mal à l’emporter sur une situation comme celle-là. D’un autre coté, il y a quand même qu’il faut être sûr de la valeur des malls et qu’ils vont conserver une certaine valeur, alors qu’il y a éventuellement de l’incertitude à ce niveau.

Dernière modification par Mevo (22/03/2017 20h34)

Hors ligne

 

#166 22/03/2017 20h41 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

@Pierrequiroule : Si vous maintenez coute que coute le dividende, racheter des actions allège le cout du dividende. Racheter 100M d’usd d’action et c’est 11.5M d’usd en moins à verser chaque année.

En ligne

 

#167 22/03/2017 20h53 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   124 

@Mevo Oui, j’ai bien conscience que le rachat d’actions décotées est plus avantageux que le versement d’un dividende (ne serait-ce que du fait du frottement fiscal). Cependant, vous le soulignez vous même, le dossier comporte des incertitudes importantes. Dans ce contexte, je préfère largement un dividende juteux largement couvert.

@AJE Certes, mais je répondais spécifiquement sur votre volonté de couper le dividende.

Hors ligne

 

#168 22/03/2017 21h19 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

PQR: Je suis assez d’accord avec vous. La question qui se pose éventuellement  est tout de même d’à quel prix sur le marché est-ce que ça devient ridicule et il vaudrait mieux quand même racheter des actions ?

Disons que si le prix continue franchement de baisser, la question se pose à un point. Je vois dans le dernier 10K de CBL:

"CBL 10K" a écrit :

Common Stock Repurchase Program
In the third quarter of 2015, CBL’s Board of Directors authorized a common stock repurchase program, which expired on August 31, 2016. Under the program, we could purchase up to $200.0 million of CBL’s common stock from time to time, in the open market, in privately negotiated transactions or otherwise, depending on market prices and other conditions. We were not obligated to repurchase any shares of stock under the program. No shares were repurchased under the program prior to its expiration.

J’aimerais quand même voir CBL remettre en place un programme pour l’avoir sous la main au besoin (à moins qu’ils l’aient fait en ce début d’année ?). Si l’action devait baisser à $2 par exemple, il pourraient sans douter racheter dans la limite de ce qu’ils estiment financièrement raisonnable. Au moins ils auraient la possibilité de le faire, ça ne les engage à rien.

AJE: L’argument est un peu fallacieux: Oui racheter des actions fait baisser le coût du dividende, comme payer de la dette fait baisser la charge d’intérêts, ou comme investir dans des actifs rapporte de l’argent, mais il faut tout de même initialement sortir la somme pour payer le rachat d’actions …

Bref, je fais confiance au management pour faire correctement son boulot, et j’espère qu’ils vont être bons. A priori, jusque là, rien ne semble indiquer le contraire.

Dernière modification par Mevo (22/03/2017 21h22)

Hors ligne

 

#169 22/03/2017 21h23 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Mevo, tout cela tient que si l’on considère que le dividende doit se maintenir coute que coute. En terme de cash flow c’est plus rémunérateur que de baisser la dette.

Ceci dit, ca ne renforce pas la balance sheet et ca suppose bien sur que le dividende n’est pas coupable. En pratique mieux vaudrait le réduire, mais la dessus, nous sommes d’accord (enfin je crois !)

Dernière modification par AleaJactaEst (22/03/2017 21h24)

En ligne

 

#170 22/03/2017 23h21 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Mevo a écrit :

Si l’action devait baisser à $2 par exemple

$2 ? Tiens tiens c’est justement son plus bas de 2009 ($2.07 exactement), fin de sa dégringolade depuis $48 en 2007.
Pas de tout repos ce titre !

Hors ligne

 

#171 23/03/2017 00h04 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   143 

Vous semblez oublier que le statut de REIT impose la distribution de 90% du revenu taxable à ses actionnaires sous forme de dividendes : le management doit composer avec cette contrainte légale.

Encore une fois, je me rends compte que les "pépites de forums" ne sont pas toujours les meilleurs investissements…

Hors ligne

 

#172 23/03/2017 00h24 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   137 

Quel est le revenu taxable de CBL ?
Quid de la dépréciation et de l’amortissement ?

Je ne suis pas sur que certains sur le forum poussent plus particulièrement les autres à se lancer sur CBL. IH explique sa démarche, transparente et désintéressée.

Concernant les pépites du forum, vous parlez de Xilam ?

En ligne

 

#173 23/03/2017 00h39 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   143 

Je ne m’y connais pas très bien vous savez, je me contente juste de voir que la plupart des boîtes qui sont débattues en long, en large et en travers ici (et ailleurs) se font souvent plomber, un peu comme si les membres les plus éminents aimaient à s’adonner au difficile exercice du rattrapage de couteau qui tombe :

- Sears,
- CBL,
- Cominar,
- Dream Office,
- Kinder Morgan,
- L Brands,
- BHP Billiton,
- Orchestra,
- Vereit,
- CYS,
- etc.

Ne le prenez pas mal AJE, j’ai moi aussi par le passé été influencé par les analyses fondamentales vulgarisées que j’ai pu trouver sur des forums, avec les résultats que l’on peut imaginer. Je trouve juste cet entêtement assez "curieux" et je me demande quelle sera la prochaine boîte à être "analysée".

Hors ligne

 

#174 23/03/2017 00h59 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Banni
Réputation :   382 

Oui, enfin Lopazz, moi c’est le ce genre de commentaires que je trouve curieux. Quel "entêtement" ? Tout détenteur (ou initiateur de la file sur le forum) de l’une de ces actions aurait dû la vendre ? Juste parce que son PRIX a baissé ? Sinon c’est de "l’entêtement" ?

Vous trouvez vous-même, et sans doute à juste titre, que beaucoup d’actions sont très, "trop", bien valorisées. Qu’y a-t-il exactement de difficile à comprendre dans le fait que les sociétés généralement discutées (beaucoup en tout cas) sur le forum sont de la recherche de bon rapport "qualité/prix" ? Ces sociétés ne montent pas en flèche dès qu’elles sont discutées ? Mince alors ! Serait-ce finalement vrai que l’investissement action est quelque chose de long terme ?

Bref, restez logique jusqu’au bout: achetez le SP500 ou toutes les sociétés que vous avez en fait vendues, elles montaient, c’est donc qu’elles ne peuvent que continuer à monter, non ? Pourquoi diable s’intéresser à des sociétés qui pourraient être des opportunités au prix où elles sont, c’est vrai que ça n’a aucun sens ! Encore plus si toute une analyse existe, que cette analyse reste valide et que la société est encore moins chère qu’elle l’était à l’initiation de la file (je ne parle pas forcément de CBL).

Bref, la solution à votre problématique existe: Il faut se limiter aux sociétés avec un P/E de plus de 30 et un dividende inférieur à 3%. Heureusement pour vous, il y a du choix actuellement avec ces critères.

Une autre piste est que vous shortiez toute action qui commence à être discutée sur le forum. Vous pouvez rajouter à votre short au fur et à mesure que les pages se rajoutent sur la file de la société.

"AJE" a écrit :

Quel est le revenu taxable de CBL ?
Quid de la dépréciation et de l’amortissement ?

Dépréciation et amortissements sont déduits avant d’arriver au revenu taxable. De combien est-il ? Il est assez variable dû aux gains/pertes sur les ventes quand il y en a, ce qui est le cas actuellement.

Hors ligne

 

#175 23/03/2017 01h18 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   143 

Je ne veux froisser personne ici, surtout pas des intervenants de qualité dont vous faites assurément partie, c’est juste que je ne crois pas qu’il existe de "bon rapport qualité/prix". Quand les bonnes boîtes se payent cher, à mon avis, c’est pour une bonne raison. Idem pour les mauvaises. On n’est cependant pas à l’abri d’une surprise dans un cas comme dans l’autre, c’est pour cette raison qu’il faut diversifier au maximum. Mais diversifier sur des déchets : pour moi, c’est niet.

On parle ici d’une boîte qui fait son beurre sur le différentiel entre taux de capi et taux de financement alors que ces derniers taux sont clairement orientés à la hausse et qu’elle est notée JUNK par S&P (BBB- avec outlook negative : hausse des coûts de financement à prévoir), dont l’un des principaux locataires annonce lui-même qu’il entretient un "doute substantiel" quant à sa survie, et dont les actifs principaux sont des centres commerciaux de catégorie B (autrement dit, du second choix) alors qu’en ce moment même les retails sont en train de se faire démonter par Amazon & consorts, quoiqu’en disent les vedettes des forums. Quelle est la pertinence d’utiliser un trailing pay-out ratio ou un P/Trailing AFFO dans un tel cas de figure ?

Malgré la dégringolade de ces derniers jours, je prends le pari que sur un horizon de 3 ans, le total return de CBL se fera ridiculiser par celui du Vanguard REIT ETF (mnémo VNQ), son benchmark. Et ce, avec une volatilité bien moindre, si tant est que la boîte existe encore le 23 mars 2020.

Je ne me suis pas trompé lorsque j’ai callé le peak de HCP et de NKE, j’espère pour vous que je me trompe sur CBL.

Avertissement : Je n’ai aucune position sur le titre CBL et aucune intention d’en ouvrir dans les prochaines semaines.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech